forum-religions: la maison d'Inès
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Pérégrinations 3.

3 participants

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Jeu 24 Mar - 1:08

D’où viennent les hommes.

"Tatonga, d’où viennent les hommes ?
-Ils naissent de leurs mères, Tictoc, nus et roses comme les porcelets. Ils vagissent un peu, gigotent un peu, rampent ou courent, braillent un peu ou beaucoup, puis finissent squelettes éparpillés dans les champs, là où gisent les chiens errants et les corbeaux crevés.

-Mais il y a un Dieu pour les sauver, n’est-ce pas ?
-Le problème n’est pas Dieu, Tictoc, le problème est qu’il n’y a pas une espèce humaine qui mérite d’être sauvée. Animale peut-être, mais humaine, non.

-Mais si, Dieu sauvera les hommes qui le méritent.
-Non, Tictoc, ce que tu dis là est une pirouette acrobatique rhétorique et sémantique pour sauver Dieu. Ou il y a une espèce digne par nature d’être sauvée et elle est toute sauvée, ou il n’y en a pas. Il n’y a rien à trier, Tictoc, trier est une pirouette acrobatique, etc. inventée par ceux qui veulent sauver Dieu.

-On ne sera pas sauvés ?
-Tu sais, Tictoc, sauver aussi est une pirouette acrobatique rhétorique sémantique. Sauver de quoi, pourquoi, d’où viendrait le danger et qui donc l’aurait créé ? Non, Tictoc, le bon Dieu, c’est ici qu’il nous le faut, dans la détresse où nous sommes, pas dans l’au-delà. L’au-delà, c’est au-delà, Tictoc.

-Mais que veux-tu dire par sauver Dieu ?
-Sauver l’idée de Dieu, Tictoc, l’apprêter et l’assaisonner pour te le faire avaler."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Sam 26 Mar - 7:21


Le monde ou l’angoisse de l’abîme sans fond.

"C’est quoi l’éternité, Tatonga ?
-Je ne sais pas.
-C’est ce qui dure très longtemps ?
-Non, Tictoc.
-C’est ce qui dure toujours ?
-Non plus, Tictoc. Ce qui dure toujours, c’est ce qui existe, se manifeste chaque seconde, chaque instant, se déploie sans cesse sur l’axe du temps, il est lié au temps, Tictoc. Il est matière et se transforme au fil du temps.

-C’est le temps qui transforme la matière ?
-Non, Tictoc, c’est la matière en se transformant qui crée l’illusion du temps. Il n’y a que la matière qui se transforme, il n’y a pas de temps.

-Et l’éternité, c’est quoi ?
-Ce qui est éternel, Tictoc, ne bouge pas, il est immuable, il ignore le temps. C’est la forme qui est éternelle.
-C’est quoi la forme, Tatonga ?
-La forme est ce qui fait qu’une chose existe, qui fait que la chose est telle qu’elle est, qui fait son unité et sa cohésion.

-Comment se fait-il qu’elle échappe au temps ?
-Je te l’ai dit, Tictoc. C’est parce qu’elle est la forme, elle n’existe pas, on dit qu’elle est. Car exister, c’est exister dans le temps. La forme est hors temps, elle est éternelle.

-Mais ce truc éternel, Tatonga, la forme, dont on ne dit pas qu’il existe mais qu’il est, est-ce qu’il… est vraiment ?
-C’est l’essence même des choses, Tictoc, mais il ne faut pas l’imaginer sans la matière. Finalement, on peut dire qu’il n’y a que la matière, Tictoc, qui porte en elle-même sa forme, son propre principe et, partant, son éternité. Elle n’est jamais apparue et ne disparaitra jamais, car liée à la forme éternelle qui la génère. Elle est de toute éternité, sans début et sans fin. Tel est le monde où tu te trouves, Tictoc, c’est un gouffre sombre sans bords, un horrible cauchemar angoissant. L’angoisse glaçante de l’abime sans fond."

Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Lun 28 Mar - 1:50


Nature sauvage.

"Tatonga, tu as dit que le monde était un gouffre sans fond, sombre et stressant.
-Ecoute, Tictoc, que veux-tu que soit le monde, sinon une nature sauvage, une forêt vierge, et c’est bien dans cette jungle, sombre et sinistre, que tu t’es égaré.

-Le monde, une nature sauvage, avec tous ses prodiges ?
-Il n’y a aucun prodige, Tictoc, il n’y a que toi et toi seulement qui vois des prodiges. Il y a des choses qui brillent, des choses ternes, des choses qui coulent, des choses qui s’enflamment, tout est naturel et banal. Il n’y a que toi qui vois des prodiges, c’est ton jugement. Ce que tu peux penser des choses, Tictoc, ne change pas les choses, ce sont tes délires. Les prodiges n’existent pas, Tictoc, ce ne sont que des choses auxquelles tu ne t’es pas habitué.

-Dans ce monde, on voit pourtant de grandes et belles choses.
-Non, Tictoc, rien n’est beau et rien n’est laid dans le monde, ni grand, ni petit. Le monde est une nature sauvage et elle est ce qu’elle est, c’est toi qui y vois ce que tu veux y voir, du beau, du laid, des qualités, des défauts, ce sont tes jugements de valeur, qui ne valent que pour toi. Il n’y a que toi qui rapporte tout à toi et qui as la prétention de croire que tu es un étalon de mesure universel, alors que tu n’es qu’un champignon vénéneux qui a poussé sur terre.

-Nous n’avons pas la raison pour juger des choses ?
-Non, Tictoc, ce que tu appelles raison n’est que ta façon personnelle de regarder les choses, c’est propre à ton espèce, peut-être un peu à l’animal et au végétal, je ne sais pas, mais rien de plus. Tu n’es pas l’étalon de mesure, Tictoc, tu es vraiment peu de chose, à l’égal de toute chose, mais sûrement pas supérieur.

-De grands savants ont pourtant affirmé que le monde était mathématique, donc pas une nature sauvage désordonnée.
- Si des savants ont soutenu cette ineptie, Tictoc, tu peux les tenir pour des charlatans. Le monde peut paraitre mathématique, mais sûrement pas par souci de rationalité. Si mathématiques il y a, elles sont naturelles, elles ne résultent d’aucun calcul, d’aucune intelligence. Tu sais, Tictoc, le monde est si grand et si broussailleux que, en reliant ceci à cela, tu peux y voir tout ce que tu veux, des fonctions, des jonctions, des conjonctions et des disjonctions, des tangentes et des sécantes. C’est quoi, les mathématiques ? Elles ne sont rationnelles et logiques que dans ta tête. Ce qui te parait mathématique dans le monde n’est qu’un aspect, une disposition naturelle des choses. Il ne faut pas faire dire aux choses ce qu’elles ne disent pas, car à ce jeu-là, Tictoc, tu pourrais voir le nom de ton dieu gravé dans la carapace d’une tortue, ou lire dans les sables du désert un verset de ton livre sacré, ou trouver dans "le dernier jour d’un condamné" de Hugo des prédictions, et croire que tout cela a été fait exprès.

-Nous n’avons donc pas la raison ?
-Ça n’existe même pas, Tictoc, ce n’est qu’une particularité propre à l’homme que l’homme a sublimée pour se convaincre qu’il est supérieur et exceptionnel, une particularité qui n’a en fait rien d’extraordinaire. La raison n’existe pas ailleurs, c’est une valeur qui n’a cours sur aucun marché. Il faut comprendre, Tictoc, que ce qui est en toi et que tu appelles raison, sentiments, émotions, pensée, conscience, n’est pas dans le monde, ce qui est dans la partie n’est pas dans le tout. Il ne faut pas voir le monde à ton image ou le juger comme s’il était toi. Il n’y a aucune similitude entre vous deux, le monde ignore les sentiments, les émotions, l’amour, la haine, la raison, la logique et le sens. Ce sont les hommes qui ont cru que le monde ne pouvait que leur ressembler et se sont projetés en lui, ou ont inventé un dieu miroir pour s’y refléter. Mais aucun des deux, ni le monde ni dieu, n’a jamais esquissé le moindre geste qui rappelle l’humain.

-Et le monde est une nature sauvage ?
-Mais nom de Dieu, Tictoc, que veux-tu que ce soit d’autre ? Le monde est un ensemble d’objets errants, de corps bouillonnants, telles les vagues de l’océan, et c’est dans ces tumultes et ces remous fous et terrifiants que tu es pris corps et âme, sans raison et sans but, sans que personne l’ait décidé."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mer 30 Mar - 7:26


Une fiction.

"Tatonga, où en est-on avec l’Ukraine ?
-Ce qui se passe, Tictoc, est difficilement croyable, on croirait vivre une scène irréelle, qu’il n’y a pas de guerre, pas de destructions, pas de morts, que tout est fictif.

-C’est l’impression que ça te fait ?
-Jamais je n’aurais cru que tous ces hauts responsables à la tête des Etats d’Occident étaient à ce point puérils. Ils sont là, Tictoc, à observer la scène comme s’il s’agissait d’un film, à gesticuler dans le vide, à discourir pour ne rien dire, à décider des sanctions économiques ridicules et qui ne pouvaient de toute façon qu’exacerber le conflit, même à proférer même des insultes et surtout à mentir au lieu de regarder la réalité en face.

-Que veux-tu qu’ils fassent, qu’ils entrent en guerre ?
-Mais non, Tictoc, la guerre, ils finiront par l’avoir, s’ils continuent à ne pas agir. Si la Russie se sent trop acculée, menacée, elle va provoquer un désastre, Tictoc, qui n’épargnera personne.

-Mais que faire ?
-Il y a un problème, Tictoc, un problème sérieux, mais à aucun moment il n’a été abordé, ni avant que la Russie n’envahisse l’Ukraine, ni après. On continue de faire la sourde oreille, comme s’il n’y avait rien, on présente les choses comme si Poutine avait été piqué par une mouche ou était devenu soudainement fou. Tout ce qu’on trouve à dire et à faire, c’est l’accuser, le vouer aux gémonies. Est-ce ainsi qu’on règle les conflits ? Cet imbécile de Zelensky provoque exprès des incidents pour les imputer à la Russie, joue à enregistrer des vidéos et court discourir d’un parlement à un autre, comme si les gens ne savaient pas ce qui se passe. Des discours pitoyables, Tictoc, manquant totalement d’objectivité et de sincérité, qui sentent très fort les machinations d’une mégère intrigante pour semer la discorde dans un ménage. La Russie ferait usage de bombes au phosphore, de bombes à sous-munitions, de bombes biologiques et la délégation ukrainienne chargée de négocier en Turquie aurait été empoisonnée, etc., et en même temps, il aurait à lui seul tué mille fois plus de soldats russes. Tout et n’importe quoi pour à la fois jeter de l’huile sur le feu, passer pour un héros et faire pleurer dans les chaumières. Un vrai comédien, celui-là. Lamentable ! Le premier prix de la débilité et de la mauvaise foi revient à Biden après les derniers pourparlers : "on va voir si les Russes vont tenir parole sur la désescalade." Débilité de croire qu’il pouvait se trouver un seul quadripède sur terre pour croire que Poutine avait promis une désescalade sans conditions ! Un vrai con ! Macron, quant à lui, fait semblant de s’insurger contre les propos injurieux de Biden contre Poutine. Ah, la bonne affaire ! "Voilà, je dis que je ne suis pas d’accord, vous voyez bien que je ne suis pas un suiviste des USA." Pitoyable !

-Suiviste ?
-Toute l’Europe de l’Ouest l’est, Tictoc. C’est connu et ça a toujours été ainsi, de toute façon. C’est pour cela qu’ils sont tous là à pédaler dans le vide, à tenir des propos absurdes, c’est pour cela qu’aucun dirigeant n’ose prendre une initiative pour trouver une issue, à croire qu’ils sont tous stupides. Les USA ont décidé une guerre totale et gare à toute voix discordante ou dissidente. Biden fait même la tournée des popotes pour stimuler les troupes ?

-C’est donc un complot des USA, mais pourquoi en veulent-ils à la Russie ?
-Comment savoir, Tictoc, avec tous ces mensonges ? Peut-être se sentent-ils en perte de vitesse, ou pour stimuler l’industrie de l’armement, ou faire périr de faim la moitié de l’humanité, ou pour toute autre raison économique, mais quel que soit le motif, c’est toujours pour mieux se remplir l’estomac, c’est l’éternelle cause directe ou indirecte des guerres, peu importe que des millions d’êtres soient laissés sur le carreau. Même la fabuleuse formule des intérêts géostratégiques n’est que l’intérêt de l’estomac.

-Mais on négocie quand même.
-Je ne pense pas, Tictoc, on dirait qu’ils font juste semblant pour faire durer le conflit, peut-être dans l’espoir de voir la Russie s’effondrer avec le temps. Pendant qu’on négocie, ce crétin de Zelensky fait tout pour faire durer le conflit et le calvaire des populations. Préalablement à tout accord, il voudrait que la Russie se retire complètement ; même la bergère qui rêve d’un prince, authentique et charmant, qui viendrait l’enlever, n’oserait pas pousser la prétention à ce point.

-Tu me parais bien partial, Tatonga.
-Non, Tictoc, l’Occident est aussi indéfendable qu’un voleur pris la main dans le sac. Il n’est même pas besoin de rappeler ses nombreuses expéditions criminelles passées et récentes, l’attitude qu’il a adoptée dès le départ face à ce conflit, faite de mensonges éhontés, d’intox et d’agressivité, l’accuse sans le moindre doute. Chercher des poux dans la tête de Poutine ce n’est pas être impartial, Tictoc, cela reviendrait plutôt à brouiller les cartes, à diluer les responsabilités et, enfin de compte, à disculper le coupable."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Ven 1 Avr - 1:34

L’iceberg.

"Tatonga, il y a quelque chose que je ne comprends pas.
-Heureusement, Tictoc. Si tu savais tout, plus rien n’aurait le moindre intérêt pour toi. Quel intérêt aurait une aventure romanesque, Tictoc, si tu en connaissais le commencement et le dénouement ? Qu’est-ce que tu ne comprends donc pas ?

-La réalité, c’est bien ce monde où nous vivons, ce monde sensible, visible, que l’on peut toucher et sentir, n’est-ce pas ?
-Je crois bien, Tictoc.

-Les théologiens sont bien des gens sérieux, reconnus, du moins pour certains, comme de grands penseurs, certains ont écrit des œuvres très appréciées, des sommes thélogiques, des bibliothèques, acquis une grande renommée, n’est-ce pas ?
-Oui, Tictoc.

-Mais comment peut-on tenir pour des gens sérieux ces théologiens qui évoquent un monde irréel, fictif, ce n’est pas sérieux.
-Ils ne sont pas les seuls à écrire des fictions, Tictoc.

-Non, Tatonga, ce n’est pas la même chose. Les autres fictions, on sait bien que ce ne sont que des œuvres d’imagination dont le seul intérêt est littéraire, mais les théologiens se figurent un autre monde qui serait réel, qu’ils présentent même comme la vraie réalité, alors qu’il échappe totalement à leurs perceptions.
-Ils ne sont pas les seuls à imaginer cet autre monde invisible, et cela se comprend, Tictoc. C’est que notre monde réel est surprenant, étonnant, tellement extraordinaire qu’il est difficile d’admettre qu’il s’arrête à ce que nous en voyons, tellement invraisemblable que nous le vivons comme un rêve, que nous peinons à croire à sa réalité. Très difficile de croire qu’il n’est pas adossé à une autre réalité plus solide, qui rappellerait dans un sens la Caverne de Platon. Qui n’a jamais été tenté de croire que ce monde n’est que la partie émergée d’un iceberg et de l’expliquer par la partie invisible ?

-Certains soutiennent pourtant qu’il n’y a que notre monde sensible et rien d’autre.
-Le tenants de cette thèse, je les regrouperais sous le vocable de matérialistes. C’est une thèse, Tictoc, mais il faut bien dire qu’elle est vraiment pauvre, trop simpliste, trop superficielle, qu’elle manque trop de profondeur pour expliquer notre monde si riche, tellement mystérieux, insondable.

-Mais, Tatonga, pourquoi ce monde, le seul pourtant que nous connaissons, nous parait invraisemblable ?
-Je ne sais pas, Tictoc, je ne sais pas, c’est un grand mystère en effet. Peut-être parce qu’avant de naitre avons-nous baigné dans un autre monde, cet autre monde vrai dont parlent les théologiens, ce qui expliquerait que ce monde nous paraisse étrange et que nous nous y sentions dépaysés."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Amandine Sam 2 Avr - 11:29

Bonjour Tatonga,
Je te lis et te connais depuis longtemps. Et je sais que nous n'avons pas la même grille de lecture du monde. Peut-être déjà car nous n'avons pas les mêmes informations, nos gouvernements n'étant pas dans le même "camp" ils ne nous diffusent pas les mêmes infos et certainement pas les mêmes analyses. De plus nous n'avons pas forcément les mêmes besoins donc pas la même sensibilité aux besoin des autres.
Je sais que tu as des grandes aspirations de liberté et d'indépendance surtout face aux puissances dominatrices fortes. Donc tu es plus sensible à cet aspect. Pour moi, le plus important est la sécurité et l'accès au minimum matériel, donc je me soucis de ces problèmes car de mon point de vue, c'est ça qui est grave. Et nous avons en commun, c'est une grande chance et c'est pour cela que je t'apprécie énormément, le soucis de l'autre, tout cela nous préoccupe autant (voire plus) pour les autres que pour nous. Je m'imagine de toute façon à l'abris de tout manque, et toi, il n'est pas encore né celui qui t'enlèveras ta liberté, où que tu sois. Mais cela ne nous suffit pas. Nous nous inquiétons pour le reste de l'humanité et on veut aussi tout cela pour eux.

Tout cela est une sorte de préambule à ma réflexion. Car ma question est de comprendre pourquoi toi et moi avons une vision si différente de la guerre en Ukraine. Je me demande, comment tu peux considérer que les Ukrainiens doivent rester sous la coupe de la Russie ce qui est à leur désavantage. En se rapprochant de l'Europe, ils ont accès à un meilleur niveau de vie, à plus de liberté de mouvements (oui, je sais, c'est l'occident qui restreint les mouvements de tous), à moins de persécutions politiques, ect...
Je connais bien les occidentaux Pérégrinations 3. - Page 4 569146778 le quidam évidement, mais je suppose que les dirigeants sont issus de cette population, donc on quand même un lien. Et si on peut faire un reproche à l'occident c'est son "expansionnisme" c'est de vouloir répandre ce système capitaliste et des droits individuels partout à travers le monde. Mais "on" pense sincèrement que c'est ce qui est la mieux. Ce qui permet de ne pas souffrir de la faim, de la peur, de donner l'accès aux écoles et au pouvoir à tous.
Je sais bien que c'est à relativiser. Qu'il y a aussi des choses qui sont problématiques mais elles me semblent insuffisante pour faire peser la balance contre l'occident. On y vit mieux qu'ailleurs et j'aimerais que tout le monde puisse avoir accès à cette chance.

Ce que tu dis et que j'entends, c'est que parfois pour accéder à cela, l'occident a été malhonnête. L'exemple le plus flagrant et qui nous touche tous les deux, est la colonisation. Nos deux sociétés ont été concernées et nous n'étions pas du même côté. Moi je me dis que je n'étais pas née et que c'est fini mais l'Algérie souffre encore des conséquences et c'est une question qui n'est pas terminée.

Ca influence forcément ce qu'on pense de l'Ukraine. Tu penses que ce n'est qu'une ruse pour faire tomber la Russie. Qui est puissante et s'oppose à l'occident. Je pense que c'est le chemin escarpé qui mène à plus de "monde libre".

Il y a beaucoup d'exemple d'échec : l'Afghanistan, la Syrie, Irak/iran, où l'on voit que les guerres n'ont pas aboutie à une vie meilleure. Et j'espère qu'il n'en sera pas de même pour l'Ukraine. Mais je comprends que la question se pose.

Une autre question qui me rend infiniment triste est de comparer l'accueil festive et chaleureux accorder aux Ukrainiens alors que tant d'autres migrants sont rejetés brutalement sans empathie. C'est parfaitement injuste. Et c'est indéfendable.

Amandine

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2021
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Dim 3 Avr - 3:00

Bonjour Amandine,
Non, je n’écoute pas ce que dit le gouvernement, il ne dit d’ailleurs rien, ni directement, ni indirectement à travers d’autres canaux. Même les médias privés se gardent bien de prendre position. Il ne manquerait plus que je me laisse endoctriner !

Non, personne n’a exigé que l’Ukraine réintègre la fédération de Russie, mais l’Ukraine ne peut pas non plus adhérer à l’autre bloc. Aucun Etat n’a le droit de faire ce qui pourrait constituer une menace pour ses voisins. Il y a des règles qui régissent le voisinage, tous les voisinages, y compris entre particuliers. Quand ces règles ne sont pas respectées, il en résulte des litiges qu’il faut régler par le dialogue pour éviter que ça dégénère en conflit.
Or, il y avait bien une menace pour la Russie, car si elle laisse faire, elle serait encerclée, et c’est tout simplement sa souveraineté qu’elle perdrait, autant dire qu’il n’y aurait plus d’Etat russe du tout.

Si Poutine avait envahi l’Ukraine sans crier gare, j’aurais dit qu’il a tort, mais il a longtemps patienté, largement donné le temps à la diplomatie, c’était une occasion pour mettre à plat tous les problèmes, y compris la répression que subissaient des franges de la population ukrainienne de la part de Zelensky.
Mais au lieu de négocier, ses vis-à-vis, aveuglés par leur voracité et leur arrogance habituelles, ont préféré faire la sourde oreille, alors que le litige pouvait avoir des suites désastreuses à l’échelle de la planète. Ils espéraient sans doute que Poutine plierait l’échine et se laisserait dévorer. Et les voilà, maintenant que l’Ukraine est complètement détruite, bien obligés d’entamer les pourparlers tant réclamés avant.
L’Occident et Zelensky portent l’entière responsabilité de ce qui se passe et de ce qu’ont subi les Ukrainiens.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Amandine Dim 3 Avr - 14:43

Ce n'est pas si clair. La Russie veut garder ou récupérer sa sphère d'influence aussi. Regarde la Biélorussie, ils ont très peu d'autonomie politique et économique. Les états baltes, ils ne sont pas très rassurés. Et pour l'Ukraine, c'était déjà compliqué avant qu'ils ne souhaitent intégrer l'Otan. En fait ils ont accéléré cette demande car ils avaient peur justement de la Russie qui a d'ailleurs pris la Crimée il y a quelques années.

Mais tu as raison, l'occident cherche aussi à "s'exporter" et invite ces pays limitrophes à la rejoindre. Donc finalement, tous veulent plus d'influence. Et j'ai le sentiment, peut-être faux, que c'est à l'avantage de ceux qui vivent sur les territoires en question de rejoindre le mode de vie occidental. Quitte à le faire évoluer après, car je ne dis pas qu'il est parfait et abouti. Il y a encore du travail.

Amandine

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2021
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Lun 4 Avr - 3:16

En disant que l’Ukraine ne veut pas être empêchée d’adopter le modèle occidental, tu ne fais que redire avec d’autres mots que la Russie veut la réintégrer. Or cela n’a jamais été une exigence de la Russie. Il y a aussi une très grande différence entre s’organiser comme l’Occident, avoir des relations avec l’Occident et adhérer à cette alliance militaire qu’est l’OTAN, bien connue pour son agressivité, son expansionnisme et son hostilité à l’égard de la Russie, à l’égard de tout le monde en fait, et qui est bien loin d’être défensive, comme on le prétend hypocritement contre toute évidence. Ce que je reproche en général à ton analyse, c’est de se baser sur les intentions supposées des uns et des autres. Cette façon de faire permet de tout dire, de tout embrouiller et fausse la vue. Il faut s’en tenir aux faits établis, avérés, aux déclarations clairement formulées, à la rigueur aux intentions évidentes, qui ne laissent aucun doute.

La Russie a pris la Crimée et veut maintenant le Donbass ? Il faut voir pourquoi. Tout cela aurait dû être débattu avant, c’est pour cela que j’insiste sur ce point, mais au lieu de discuter, l’Occident a multiplié les menaces, les clowneries et les grimaces pour faire semblant de dialoguer, une façon de se ficher ouvertement de la gueule de Poutine.

Quant à la colonisation, c’est le passé, il n’est pas effacé, mais le peuple n’en fait pas son plat quotidien. Il n’y a que les politiques qui l’invoquent et l’évoquent à tout propos pour prouver au peuple leur patriotisme, tout en le volant et en l’écrasant. Ils sont d’ailleurs en retard d’un siècle, ils parlent comme s’ils s’adressaient à la génération des années 60, ne se rendant même pas compte qu’elle a disparu, qu’il y a d’autres générations qui ont d’autres préoccupations et d’autres attentes.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Amandine Lun 4 Avr - 6:25

D'accord, pour les faits avérés. L'Ukraine a élu, suite à une révolution, un président qui n'était plus en lien avec la Russie. A l'époque, le peuple était descendue dans la rue car le président loyal à la Russie avait refusé de signer un accord avec l'Europe. La Russie a répondu et la Crimée a été annexée. On peut dire qu'à cette date ont commencé les discussions. Il n'y a pas eu de réponse armée et peut-être que c'est pour cette raison que la Russie attaque aujourd'hui l'Ukraine. (ok, ceci est une supposition, revenons aux faits avérés). L'Ukraine a souhaité entré dans l'Otan pour se mettre à l'abris de ce genre de réponse de la Russie. Et la Russie a voulu prendre le Donbass.
Donc la Russie ne veut pas réintégrer l'Ukraine tant qu'elle reste sous sa coupe mais si elle s'en extrait, ils veulent la récupérer. Et quand tu dis qu'ils n'ont pas négocié, je suppose que tu veux dire qu'ils n'ont pas retiré l'Ukraine des accords européens et n'ont pas refusé sa candidature à l'Otan. Parce qu'ils ont beaucoup discuté, mais rien n'a abouti car les objectifs sont divergents : l'Ukraine veut sa liberté. La Russie veut que l'Ukraine reste sous sa coupe. Et l'Europe, à mon avis (là c'est encore un avis) est bien contente que l'Ukraine se rapproche d'eux car c'est un marché potentiel, c'est leur idéal idéologique, il y a aussi des ressources (ne soyons pas naïfs).

Ok pour l'Algérie, c'est bien d'avoir ton point de vue.

Amandine

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2021
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mar 5 Avr - 2:40

Il y a de quoi s’embourber dans ce bourbier.
Mais pour moi, Poutine a raison même s’il a tort.
Il faut voir par qui il est pris à partie. Quand c’est l’Occident qui lui reproche d’envahir un pays et s’émeut de ses expéditions guerrières, ça passe très mal, ça révolte même.
Que l’on fasse de la propagande en temps de guerre, ça se comprend, mais que l’Occident pousse le culot jusqu’à crier aux crimes de guerre, ça devient scandaleux. L’Occident est vraiment mal placé pour s’indigner. L’Occident ne ment pas, il est le Mensonge, il est viscéralement faux, et son implication dans ce conflit dessert plutôt qu’elle ne sert la cause qu’il prétend défendre.

Il y a de quoi être scandalisé quand on entend les membres de l’Otan dire que Poutine cible les populations civiles, bombarde les infrastructures culturelles, que ses soldats ligotent et torturent les Ukrainiens, on se demande à qui l’Occident veut faire avaler de telles couleuvres. Trop mentir, discrédite.

Quand j’entends les membres de l’Otan dire que Poutine est un criminel de guerre qu’il faudra traduire devant les juridictions internationales, alors que les pires criminels sont tapis au sein même de cette Otan et n’ont jamais été poursuivis, on ne peut que se poser des questions. On se demande si l’Occident ne cherche pas le pourrissement au lieu de l’apaisement, à faire durer la guerre, s’il n’a pas sciemment sacrifié l’Ukraine pour des desseins que seul le diable peu deviner.
Parce qu’il y a là dans ces accusations de quoi énerver l’homme le plus sage du monde, et on ne peut qu’admirer le calme de Poutine.

On sait déjà que Biden a vidé ses stocks en livrant de grandes quantités d’armes à l’Ukraine et qu’il a déjà obtenu un budget pour les reconstituer. Mais je ne pense pas que le commerce des armes soit l’unique but. Une chose est sûre et certaine, l’Occident a sacrifié exprès le peuple d’Ukraine. Car je le répète encore, le conflit armé aurait pu être très facilement évité si on avait dialogué quand Poutine appelait au dialogue, mais l'Occident a fait seulement semblant pour leurrer l'opinion: il voulait la guerre et il ne semble pas vouloir que ça s'arrête.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Amandine Mar 5 Avr - 8:42

Bon, ça Tatonga, c'est ton ressenti. Pourquoi l'occident mentirait? Parce qu'il est menteur. Pourquoi il a tort? Parce qu'il est méchant....

Ce qui est certain, c'est que Europe et USA ne voient pas d'un bon œil l'émergences d'un monde multipolaire. Car lâcher du pouvoir c'est prendre des risques.

Que feraient la Chine ou la Russie s'ils deviennent intouchables.
- Ils développeront leur économie, leur population vivra mieux, et petit à petit, les droits individuels seront mieux respectés. Ok ce serait bien.
- Ou alors ils persécuteront leur population, menaceront les pays autour ou stratégiques pour eux et nous ne pourrons plus nous y opposer. Ce serait plus embêtant.
- Ou alors ils voudront faire tomber l'occident (qui tombe déjà assez bien toute seule) et nous attaqueront. Ca me semble impensable, mais il y a surement des gens qui l'envisage. Et peut-être que c'est grâce à ces gens que c'est impensable pour moi.

Mais dans le fond, tu as raison. C'est injuste. Profondément injuste qu'une partie du monde ait le pouvoir de décider ce qui se passe chez le voisin. En réalité, l'occident ne décide pas tout, regarde les échecs essuyés en Afghanistan par exemple. Et a peu près partout. On peut faire peur, on peut "sanctionner économiquement" affamer ou bombarder. Mais pas changer le cœur d'un pays. Et le mouvement anti-occidental vient de là à mon avis. Il ne respecte pas le droit de disposer de soi de chaque pays. Le droit d'avoir sa politique propre, son indépendance, ses particularités.
Et c'est difficile, car l'occident aussi a ses failles. Ses craintes, ses enfantillage, et ses bassesses. Le problème c'est quand on veut vendre à tout prix nos médicaments et nos gadgets, notre mariage pour tous et notre laïcité, notre société "égalitaire" et nos écoles. Et pourtant, sincèrement Tatonga, je crois que c'est bien pour nous, que c'est l'aboutissement d'un processus qui a rendu nos vies meilleurs. Et je comprends qu'on puisse trouver dommage de ne pas en faire profiter le reste du monde. Comme un vrai croyant est toujours un peu prosélytiste. Ce que l'occident doit apprendre, c'est le respect de l'autre. De sa différence. C'est apprendre à ouvrir une porte sans faire entrer les gens à l'intérieur à coup de pied. Là j'ai dressé un tableau assez noir. Mais vivre en Europe, je crois que c'est avoir un accès au savoir, à la liberté de choix dans beaucoup de domaine et à un confort matériel jamais égalé.
Le véritable enjeu est de ne pas maintenir ça au détriment d'autres population moins bien loties. Et si ce n'est pas de le répandre ou le propager, plutôt de savoir le partager. Et la bonne voie pour ça. Je crois que c'est le brassage des population. Cette immigration tant décriée. C'est ça qui amènera plus de partage.

Amandine

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2021
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mer 6 Avr - 2:02

Ainsi donc, l’Occident, c’est la liberté, la justice, l’égalité, les droits, la démocratie et là où il fait bon vivre ; tout n’est pas parfait, bien sûr, mais ce n’est que péchés mignons. Voilà bien un tableau idyllique !
Liberté, droits, démocratie pour qui ? Pour tout le monde, bien sûr, le colonialisme, le néo-colonialisme, l’impérialisme, le néo-impérialisme, l’expansionnisme par les armes ne sont que des mots, ça n’a jamais fait de mal à personne. Les démocrates que l’on dépose partout dans le monde et qu’on remplace par des hommes fantoches à la botte de l’Occident pour empêcher les peuples d’exercer leur souveraineté et défendre leurs intérêts, ça n’existe pas, ce n’est qu’un mythe.
Faut-il dresser la liste des peuples détruits par l’Occident en Afrique, en Asie, dans les Amériques et citer ceux qui attendent en vain sa justice et son indignation comme les Palestiniens ?

Cette voracité et ce bellicisme ne sont pas accidentels, ils sont intrinsèques à ce système libéral et ont été prédits et prévus dès le 19° siècle. Si l’exploitation des couches laborieuses intra-muros a été plus ou moins maitrisée et modérée, il n’en est rien pour les peuples, l’Occident s’acharne de plus en plus à les opprimer et à les piller, ouvertement ou insidieusement, il ne peut vivre que de rapine.
L’Occident pervertit et piétine les principes même dont il se targue, a tout subverti et soudoyé, le droit international, les Ong, l’Onu et ses satellites, Conseil de sécurité, juridictions internationales.
Avec cette histoire ukrainienne, il va faire le malheur du monde.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Amandine Mer 6 Avr - 12:12

Et que peut-on faire alors?

Amandine

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2021
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Jeu 7 Avr - 2:45

Il n’y a rien à faire, on ne peut rien faire avec l’espèce humaine, c’est une mauvaise graine qui a été semée sur Terre. Faute de mieux, on peut interroger le ciel pour comprendre.

Comprendre le monde.

"Tatonga, pourquoi ne comprenons-nous pas le monde ?
-comprendre quoi, Tictoc ?
-Percer le mystère.
-Pour plusieurs raisons, Tictoc, j’en vois plusieurs. Tu n’es pas sans savoir que notre pensée est linéaire, nous cherchons toujours la cause des faits pour les comprendre. C’est notre façon d’appréhender les choses, notre logique, et rien ne dit que c’est l’unique possible. Mais si tout est circulaire, par exemple, il devient impossible de trouver la cause des causes, notre pensée ne peut alors que tourner en rond sans jamais trouver le bout de la chaine… et nous sommes tournés en bourriques.

-Et c’est quoi les autres raisons ?
-Une autre raison, Tictoc, pourrait être la faible portée de nos perceptions, malgré nos instruments d’observation. Tu crois voir, entendre, sentir, mais le champ de tes perceptions est quasiment insignifiant, nul, comparé au gigantisme de l’objet à saisir. Or, pour penser, il est nécessaire de percevoir, Tictoc. Contrairement à ce que tu pourrais croire, sans perception, un esprit est inopérant. Imagine, Tictoc, un esprit isolé dans le vide, solitaire, que rien n’entoure, qui n’a jamais rien perçu et qui ne perçoit rien, il ne pourrait former aucune idée, Tictoc, il ne pourrait rien concevoir, même pas un point, il serait totalement inactivé. Ainsi donc, Tictoc, quand la perception est nulle ou quasiment nulle, l’esprit se trouve totalement privé de matière pour réfléchir et raisonner, et c’est très probablement notre cas dans ce monde.

-Tu ne manques pas d’aplomb, Tatonga, pour te lancer avec tant de légèreté et d’audace dans des thèses psys aussi hardies.
-Comme ils ne peuvent expérimenter ce que je viens de dire, même les psys seraient réduits à faire des hypothèses et seraient incapables de me contredire sur la base de preuves tangibles, et je reste convaincu, Tictoc, qu’un esprit éloigné de tout environnement serait parfaitement inerte.

-Bon, et c’est quoi les autres raisons ?
-La raison la plus importante ou la plus grave pourrait tenir à la nature même de notre pensée, Tictoc. Notre pensée pourrait être totalement inadéquate, inappropriée pour comprendre le monde et notre logique illogique. Le monde pourrait relever d’une logique complètement différente, n’ayant aucun point commun, aucune ressemblance avec la nôtre. Notre pensée serait alors aussi inadaptée qu’une clé à fourche pour desserrer une vis à tête ronde, ou une loupe pour observer la lune. A cela, il faut ajouter nos confusions mentales qui nous illusionnent, nous serions alors comme le poisson qui croit pouvoir voler dans les airs comme il sait nager dans les eaux, ou la vache qui croit voyager en voyant un train passer.

-Mais qui nous empêche ainsi de comprendre, Tatonga ?
-Qui ? Personne, Tictoc. Qui voudrais-tu donc qui nous cache quelque chose ? C’est tout simplement notre handicap. Mais s’il y a quelqu’un, ça pourrait tout aussi bien être Dieu que le diable, l’un étant l’envers de l’autre et tous les deux présents en ce monde. C’est encore là une autre question indécidable.

-Malgré notre fabuleuse pensée, nous sommes donc incapables de comprendre…
-J’espère que tu as compris, Tictoc, qu’un esprit qui viendrait du dehors s’appliquer aux choses est une chimère. Ce sont les choses, ou si tu veux la matière, qui font penser l’esprit, qui agissent sur l’esprit et l’active. Ta pensée dépend donc de tes perceptions, c’est-à-dire de l’impact, de l’influence de la matière sur ton esprit. Plus l’impact est fort, plus et mieux ton esprit pense.

-Si nous étions faits autrement et si notre intelligence était différente, on pourrait donc comprendre ?
-En vérité, non, Tictoc. Le monde est comme un ballon, nous pourrions à la rigueur comprendre l’intérieur, mais les vraies questions que nous nous posons - d’où vient le monde est pourquoi ? - interrogent l’extérieur. Or le monde n’a pas d’extérieur, Tictoc, et c’est pourquoi ces questions n’ont pas de réponse et c’est pourquoi aussi les religions ont inventé un dieu extérieur pour combler l’absence de ces réponses qui n’existent pas et faire croire qu’elles existent. Il faut convenir que les religions ne manquent pas d’imagination, Tictoc."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Brahim Jeu 7 Avr - 14:11

Tatonga a écrit:Il n’y a rien à faire, on ne peut rien faire avec l’espèce humaine, c’est une mauvaise graine qui a été semée sur Terre. Faute de mieux, on peut interroger le ciel pour comprendre.
Oui, l'espèce humaine est une graine semée sur Terre.
Cette graine a donné une plante qui est en cours de croissance.
Cette plante est encore loin de donner ses fruits.
Cela se fera, peut-être, dans quelques siècles ...


Tatonga a écrit:le monde n’a pas d’extérieur, ."
Pourquoi le monde n'aurait-il pas d'extérieur ?
En réalité on n'en sait rien.
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 604
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 79
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Sam 9 Avr - 2:05

Salut Brahim. Oui, le monde a un extérieur et des extérieurs, et l’ensemble s’appelle de monde. Pérégrinations 3. - Page 4 569146778

Objet non-identifié.

"Tatonga, si j’ai bien compris tes discours, le monde serait sans cause, sans raison et sans but… quand tu ne changes pas de cap selon la météo du jour, bien sûr.
-C’est ça, Tictoc.
-Le hasard, donc ?
-Je n’aime pas ce mot, Tictoc, il veut dire tout et n’importe quoi, que le monde aurait pu ne pas être là, ou qu’il aurait pu y avoir un autre monde différent, or tout cela est faux.

-Si cela est faux, cela veut dire que le monde est déterminé, Tatonga.
-Non, il n’est pas déterminé non plus, Tictoc.
-Que faut-il dire alors ?
-Le monde est comme contraint et forcé d’être là sans que personne ni rien l’ait contraint et forcé, voilà ce qu’il faut dire, Tictoc. Cela exclut le hasard et toute détermination.

-C’est très difficile de comprendre ça, Tatonga, je n’arrive pas à concevoir cette idée étrange de sans hasard et sans détermination.
-C’est bien, Tictoc, c’est la preuve que tu as compris ce que je veux te dire. Tes difficultés viennent de ta façon habituelle de penser, il faut changer de paradigme et de principes logiques, Tictoc, et ce que je viens de te dire ne te paraitra plus trop abstrait ou insensé.

-Mais pourquoi est-il sans cause, sans raison et sans but ?
-Tu sais, Tictoc, une cause, une raison et un but auraient exigé à leur tour d’autres causes, d’autres raisons et d’autres buts à l’infini ; c’est une idée sans issue, la seule solution est qu’il n’y ait rien de tout cela, ni cause ni but.

-Et moi, je suis dans ce monde-là…
-Oui, Tictoc, tu es dans ce monde, comme contraint et forcé toi aussi, sans cause, sans raison et sans but, sans que tu aies voulu y être et sans que personne t’ait contraint et forcé. Tu y es sans savoir qui tu es et sans savoir ce que tu es non plus. Tu ne sais pas plus qui tu es que ce que tu es, et c’est bien la preuve que tu es rien ou plutôt un objet non-identifié, inidentifiable et sans identité, à l’instar du monde."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Lun 11 Avr - 1:48

Mensonges d’Etat.

"Tatonga, quelles sont les nouvelles du front ?
-C’est fini, Tictoc, des millions de familles ont perdu leurs proches, ont tout perdu, ont vu leur vie détruite, leurs biens partis en fumée, il n’y a plus d’Ukraine, Tictoc, il n’y a plus rien, rien ne sera plus jamais comme avant. Un seul homme, un seul, Tictoc, ce Zelensky, a suffi pour réduire un peuple et un pays en cendres. Zelensky et les dirigeants de l’Occident sont seuls responsables de ces crimes inqualifiables.

-C’est eux les responsables ?
-Oui, Tictoc, et ce n’est pas le seul crime qu’ils commettent. Ils ont détruit tant de peuples et de pays par cupidité, ils avaient menti, comploté et s’étaient coalisés pour détruire l’Iraq, la Libye et tant d’autres pays, avec le feu vert même du Conseil de sécurité de l’Onu, de cette Onu censée pourtant préserver la paix dans le monde. C’est incroyable ce qui se passe, Tictoc.

-Et c’est fini ?
-Oui, Tictoc, c’est bien fini. Heureusement que Poutine est un grand sage, car quand tu entends les mensonges que les dirigeants cet Occident déversent sur son compte, quand tu les vois mentir sans retenue, sans même un minimum de décence, sans le moindre respect pour leurs propres peuples qu’ils prennent vraiment pour des andouilles prêtes à tout gober. Quand tu vois les faux qu’ils fabriquent pour leurrer l’opinion. Quand tu entends ce Johnson, ces présidentes de la Commission et du Conseil de l’Europe et le pire des pires d’entre eux, Macron, qui fait carrément le pitre, tu te demandes comment Poutine a pu se retenir pour ne pas leur balancer un truc sale sur la tête rien que pour les faire taire. Ecoeurant, écoeurant, Tictoc, ils harcèlent même les citoyens russes partout dans le monde, et même ses filles. Des lâches, Tictoc, des lâches qui ne reculent devant aucune vilénie, aucun crime, et qui viennent ensuite discourir hypocritement sur les droits de l’homme.

-Macron fait le pitre ?
-Imagine, Tictoc, il va même envoyer des gendarmes pour enquêter avec les ukrainiens sur les crimes de Poutine, il y a de quoi avec le fou-rire, non ? Espérons quand même que cette fripouille de Zélensky ne va pas faire assassiner ces pauvres gendarmes pour accuser ensuite Poutine. Cette fripouille est capable de tout, Tictoc, et il s’en fout de l’Ukraine, crois-moi, il ne doit pas plus se sentir ukrainien que toi martien.

-Mais pourquoi cette guerre ?
-Il ne faut pas se perdre dans de pseudo-analyses géo-ceci ou géo-cela, Dieu seul connait les intentions de ces bandits, ce qui est certain c’est que cette guerre, ils ont tenu à la provoquer coûte que coûte, d’abord en faisant la sourde oreille au tout début en faisant semblant de négocier, et maintenant ils semblent tout faire pour la faire durer le plus longtemps possible. Dans quel but, il faut voir les conséquences, Tictoc, vendre plus d’armes, affamer les plus pauvres, comment deviner les intentions cachées, avec tous ces mensonges qu’ils débitent sans crainte du ridicule. Que cette guerre dévastatrice pour le monde entier et surtout pour les pauvres survienne juste après Covid commence à m’étonner, Tictoc, je commence sérieusement à me demander si cette épidémie meurtrière n’est pas d’origine criminelle.

-Et que faire, Tatonga ?
-Trop tard, Tictoc, le monde est sérieusement pris en otage depuis longtemps, impossible de revenir en arrière. Ce qui m’étonne, Tictoc, c’est que depuis tout ce temps qu’on cherche le meilleur système de gouvernance, personne n’ait eu l’idée élémentaire d’inscrire dans les Constitutions les mensonges d’Etat comme crimes passibles des tribunaux, au moins ça. Peut-on parler de démocratie quand des dirigeants mentent sciemment et impunément pour tromper l’opinion et entrainer le monde dans la tourmente ?"
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mer 13 Avr - 1:37


Croire en l’homme.

"Tatonga, que veut dire croire en l’homme ?
-Je n’en sais rien, Tictoc. Je suppose que ceux qui disent croire en l’homme veulent dire qu’il est naturellement bon, qu’il est conscient et qu’il ne peut donc que s’améliorer.

-Et toi, tu en penses quoi, Tatonga ?
-Moi je ne suis pas un penseur, Tictoc, mais en vérité, j’en doute. Il y a aussi ceux qui disent qu’il faut s’en méfier. Et puis, naturellement bon, est-ce sûr ? N’oublie pas, Tictoc, qu’il descend du primate, un animal que je te déconseille fortement de rencontrer. C’est donc une bête, de surcroît intelligente, plus rusée, et de ce fait potentiellement plus dangereuse.

-Et il ne s’améliorera pas ?
-Je ne sais pas, Tictoc, mais j’en doute. Il pourrait changer en pire, au vu des moyens de destruction qu’il s’est donnés, il me semble même que c’est déjà fait. Ceux qui disent qu’il s’améliorera croient en une sorte de dynamique intérieure qui le ferait progresser. C’est une erreur, Tictoc, rien ne permet de l’affirmer, ils ne font que supposer.

-Et c’est une erreur ?
-Oui, Tictoc. A chaque époque, l’homme adopte des principes, des règles, des valeurs, qu’il se forge lui-même. Dans l’absolu, aucune règle, aucune valeur n’est bonne, n’est vraie, et l’homme en change souvent. Pendant longtemps, il a adopté comme corpus moral les livres de Dieu, mais pas toujours et ce ne sera certainement pas pour toujours.

-Et il en change souvent ?
-Plus que tu ne crois, Tictoc. N’oublie pas que certains étaient convaincus, et le sont encore, qu’il faut éliminer certains individus pour améliorer l’espèce humaine ou pour améliorer les conditions de vie des survivants ou pour toute autre raison, pour des principes qui valent à leurs yeux autant que tes principes valent à tes yeux.

-Mais c’est une horreur !
-Uniquement pour toi et moi, Tictoc, pour nombre de nos contemporains, mais pas pour tous. Je te répète encore une fois que dans l’absolu, tout se vaut, ou plutôt rien ne vaut. Et puis, il n’y a pas l’homme, Tictoc, mais des hommes bien différents les uns des autres, et l’humanité est dirigée par une poignée d’entre eux, tout à fait capables de se conduire en monstres.

-Se conduire en monstres ?
-Mais oui, Tictoc, et ça s’est déjà vu et se voit aujourd’hui. Des dirigeants, pour des motifs qu’ils préfèrent taire ou qu’ils déclarent transcendants, supérieurs, n’hésitent pas à supprimer des millions d’êtres, y compris parmi leurs concitoyens. Tiens, la Russie, par exemple…

-La Russie ?
-Oui, la Russie. Je viens de me rappeler que son représentant a déclaré, il y a deux ou trois jours, devant le Conseil de sécurité de l’Onu, qu’ils ont découvert en Ukraine des labos où les Usa élèvent des volatiles porteurs de germes de maladies infectieuses graves, qu’il leur suffirait de libérer, de guider et d’abattre par satellite au-dessus des territoires qu’ils voudraient infecter.

-Et tu crois ça, tu ne serais pas un peu complotiste, Tatonga ?
-Complotiste, Tictoc, est un mot inventé par les comploteurs pour brouiller les cartes, pour jeter le discrédit sur ceux qui les accusent, ceux qui éventent leurs complots. Je ne suis pas le seul à donner foi à cette info. La Chine, le Brésil, le Kenya, ont exprimé leur inquiétude, et sans doute que beaucoup d’autres Etats sont-ils inquiets aussi, bien qu’ils préfèrent pour l’instant garder le silence. C’est qu’ils connaissent très bien les saloperies dont est capable l’homme et plus particulièrement l’homme de pouvoir. Ces dirigeants sont bien capables de supprimer la moitié de l’humanité, voire les ¾, les vieux, les malades, les pauvres, pour régler par exemple les problèmes écologiques et d’insuffisance des ressources ou pour toute autre raison. Comme je te l’ai déjà dit, je m’interroge toujours sur l’origine réelle de cette pandémie Covid, et je ne crois pas du tout, et je n’ai jamais cru, pas même une seconde, à l’origine terroriste des attentats du 11 septembre. Question de clairvoyance, Tictoc. Que vise-t-on à travers ce conflit Ukraine-Russie qui survient juste après les crises en tous genres provoquées par Covid et qui, à son tour, met en crise la planète entière, et quelles surprises nous réserve-t-on pour la suite ? "
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Ven 15 Avr - 1:50


Le pas de trop.

"Tatonga, où en est-on avec l’Ukraine ?
-Tictoc, je crois que ce conflit est le pas de trop de l’Occident, il siffle la fin d’un monde et la naissance d’un nouveau monde. On ne le dit peut-être pas ou pas assez, mais à part ses alliés traditionnels, et encore, pas tous ! personne de par le monde n’approuve l’Occident dans cette expédition guerrière. Le monde en a marre, Tictoc.

-Le monde en a marre ?
-Oui, il en a marre, Tictoc, l’Occident est allé vraiment trop loin. Il a fait main basse sur toutes les institutions internationales qu’il a dévoyées pour les embrigader dans ses campagnes criminelles. Les sanctions économiques injustes qu’il brandit comme une épée de Damoclès au gré de son humeur ont choqué le monde. Non seulement, il s’arroge le droit d’affamer les peuples, mais il va jusqu’à forcer des Etats non concernés à s’impliquer dans ses délires. Même les grands mafieux Lucky Luciano et Pablo Escobar n’osaient pas pousser l’arrogance à ce point.

-Mais que peut faire le monde, Tatonga ?
-Le monde a beaucoup changé, Tictoc, de nouvelles forces ont émergé et le monde n’est plus le même, l’Occident le sait bien, mais en tenir compte est une autre paire de manches, cela reviendrait pour l’Occident à renoncer aux indus privilèges qu’il s’est octoyés pendant de longues décennies.

-De nouvelles forces ?
-Oui, Tictoc, la Chine, la Russie, l’inde, le brésil… tout à fait capables de tenir tête, vont chercher à s’allier, s’allient déjà, pour s’émanciper de l’hégémonie occidentale. Ils en ont les moyens, Tictoc.

-L’occident s’est attribué des privilèges exorbitants ?
-D’énormes et indus privilèges. Tu sais, Tictoc, le système monétaire mis en place il y a trois quarts de siècle et les refontes intervenues après sont un véritable holdup, une escroquerie, un vol à l’échelle planétaire. Ils ont assuré aux Usa une suprématie totale sur le monde, une domination que rien ni personne ne pouvait contester, et le pas de trop vient d’être franchi, pas pour la première fois, certes, mais cette fois-ci, ça a été la fois de trop. Dommage, Tictoc, que l’Europe se laisse entrainer dans ces folies U.s.

-Le pas de trop ?
-C’est quand, ne sachant plus quelles mesures prendre, l’Occident a interdit les transactions en dollars avec la Russie. Ça a été le pas de trop. La Chine, la Russie et d’autres pays, qui font bien ensemble plus des trois quarts de l’humanité, une formidable puissance économique et un marché illimité, ne songent plus qu’à s’émanciper du dollar-roi, source principale de la domination états-unienne, et de la zone euro pour utiliser leurs propres monnaies. Un crash annoncé de l’Occident, que Poutine est en train d’étrangler déjà avec son gaz et son pétrole, bien qu’on se garde de l’avouer. Il faut t’attendre, Tictoc, à voir des tuiles et des tuiles te pleuvoir sur le crâne, car l’histoire a toujours montré que ces retournements ne se passent jamais sans convulsions douloureuses.

-Tatonga, je ne crois pas que l’Occident étouffe, il va incessamment utiliser d’autres énergies…
-Ça, c’est la blague du siècle, Tictoc. Si cela était possible, il l’aurait fait depuis longtemps, crois-moi. Une nouvelle énergie, répondant aux normes économiques, il faut d’abord la trouver, très vite, pas dans un siècle, et tu ne peux imaginer, Tictoc, toutes les transformations qu’il faudra introduire dans les infrastructures et le tissu industriel. Tout cela est gesticulations dans le vent, Tictoc, comme n’a cessé de gesticuler Macron avant et durant cette guerre, inspirant les gens impliqués dans ce conflit.

-Il les a inspirés ?
-Oui, Tictoc, là-bas dans cette zone de conflit, les gens ont créé un nouveau mot pour rire, le mot macroner qui signifie gesticuler pour remuer du vent. Ils ne savent pas qu’ici même dans ces pérégrinations, et bien avant eux, j’ai déjà maintes fois évoqué ce brassage de vent macronien pour dire qu’il fait semblant de négocier avant et pendant ce conflit… sans négocier. Voilà, l’année prochaine, tu pourras lire macroner à la lettre M dans les dictionnaires, si, d’ici là, toi et moi, on n’aura pas quitté ce monde, bien entendu.

-Et l’Afrique ?
-Quelle Afrique, il y a tant de différences. Du sud, de l’est, de l’ouest ? Nous, au nord, on ne s’occupe pas de ces histoires, on a confié les rênes du bled à de sages nonagénaires conservateurs et traditionalistes qui visionnent scrupuleusement nos téléfilms pour interdire ceux où il y a le mot amour… tout en nous faisant les poches, les poches de nos garçons et de nos filles réduits à faire la manche. Comme tu vois, on est occupés à creuser, Tictoc, à creuser de plus en plus profond à la recherche du fond et des tréfonds, … à la recherche du temps perdu.
-Même nona, à cet âge vénérable, ils font les poches ?
-Vénérable pour toi, Tictoc. C’est incroyable, Tictoc, tout s’est rigidifié en eux, tant qu’ils ne savent même plus rougir de honte. Mais la langue et les doigts, quelle agilité ! "
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Sam 16 Avr - 2:15

Le système médiatique occidental et la guerre en Ukraine

Au temps de l'URSS, les pays d'Europe de l'Est étaient qualifiés de satellites de Moscou. Aujourd'hui, les pays occidentaux ont pris la relève, en orbite autour des USA. C'est tellement visible que c'en est indécent. Même pas une critique, même pas une réserve. Un suivisme aveugle, y compris contre les intérêts mêmes de leurs propres pays.

Les États Unis, qui sont autonomes énergétiquement disent qu'il faut l'embargo sur le gaz, le pétrole, et le charbon russes. Les pays occidentaux obéissent au doigt et à l'œil. Ils s'évertuent même à trouver des solutions qui agréent les États Unis, gaz liquide, énergie verte etc., malgré  des  coûts bien plus  élevés. Les américains disent non à Nord Stream 2, le deuxième gazoduc. Les allemands s'exécutent. Et s' il y a quelques hésitations dans les rangs, Joe Biden se déplace lui-même ou bien, pour faire pression  sur les dirigeants hésitants,  on déclenche l'une après l'autre,  des campagnes intenses contre les "atrocités russes",  "Marioupol", puis Boutcha etc.. auxquelles correspondent chaque fois, comme un mécanisme bien huilé, un nouveau train de sanctions , et une nouvelle escalade dans l'armement de l'Ukraine.

                                                  C'est toujours la même chose

En fait, c'est le même procédé qu'ont toujours utilisé  les États-Unis.  Dans la première guerre en Irak, le mensonge des nouveaux nés tués dans leurs incubateurs avait permis une campagne médiatique hystérique et le déclenchement immédiat des hostilités. Dans la deuxième guerre en Irak, cela avait été le  mensonge des armes de destruction massive . Bilan de ces deux mensonges,  500 000 morts en Irak .

En 2011, le mensonge de massacres de masse à Benghazi avait servi de prétexte à l'agression contre la Libye.  Les États Unis ont déjà fait cela, pourquoi ne le referaient-ils pas en Ukraine? C'est chaque fois le même scenario: "crimes de guerre"" et atrocités attribuées à l'adversaire, médiatisation intense qui sidère l'opinion occidentale et qui vise à imposer l'idée qu'on ne peut attendre pour agir puis intervention.. Lorsque le mensonge est dévoilé, il est toujours trop tard, le mal a été fait.  Personne ne parlera en Occident de juger les menteurs. C'est chaque fois la même chose et cela recommence chaque fois.

Il est étrange de voir des États du monde non occidental, il est vrai en nombre de moins en moins grand,  tomber encore dans le piège , comme cela vient d'avoir lieu lors du  vote de  suspension de la Russie du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, exactement comme cela avait été fait pour la Libye en 2011 suite aux mensonges dont on vient de parler. Mais il est vrai que les gouvernements sont une chose, et les peuples autre chose. Les peuples du monde non occidental ont, eux, depuis longtemps compris et n'accordent plus aucune crédibilité  au récit étatsunien.                                          

                                                  Que reste-t-il du journalisme ?

Propagande, guerre idéologique, c'est tout naturellement que le système médiatique occidentale s'est vu confié, de plus en plus, ces dernières décennies,  une mission de guerre totale. L'entière subordination des pays européens aux États Unis est la plus  apparente, elle est la mieux révélée dans le comportement des  médias occidentaux. Ici le suivisme est total: les États Unis produisent une analyse de la situation militaire en Ukraine, ou bien sur l'impact des sanctions économiques, ou bien encore sur les oligarques russes et même sur la santé mentale de Vladimir Poutine,  et tous les medias occidentaux suivent comme un seul homme. La ligne éditoriale dans tout l'Occident est donnée par les États Unis. Le quatrième pouvoir, celui de la presse, est totalement subordonné au pouvoir politique, sans même qu'il ne reste une distance, ou qu'on tente même de sauver les apparences, comme c'était le cas naguère.

Le journalisme occidental  plonge alors dans la déchéance professionnelle. Lorsqu'un journaliste, un responsable de l'information d'une grande chaine de télévision s'aligne immédiatement, comme un soldat aux ordres, sans discussion, sans distanciation,  sur des déclarations de caractère politique concernant des évènements aussi graves que les atrocités de Boutcha  et autre, en ne faisant pas la différence entre la politique et l'information, que reste-t-il du journalisme et de la recherche de la vérité ?

Lorsque tous en chœur répètent l'argument imbécile que les pays européens, en achetant leur énergie à la Russie, "financent ainsi la guerre contre l'Ukraine",  sans songer un instant qu'on pourrait  dire, tout autant,  que la Russie entretient ainsi la puissance industrielle et économique de ses adversaires,  et donc leurs moyens de soutenir militairement et financièrement le pouvoir en Ukraine, que reste-t-il de l'esprit critique ? Lorsque Joe Biden utilise les mots de "boucher", de "dictateur", de "criminel de guerre" concernant Vladimir Poutine, et que tous les journalistes se croient dès lors autorisés à cette terminologie, que reste-t-il de l'indépendance d'esprit.

Lorsque des journalistes regardent les images de Boutcha et qu'ils ne se posent aucune question à ce sujet, pas même sur ces corps étrangement exposés comme si les russes  avaient voulu s'accuser eux-mêmes , et lorsque pour le drame de la gare de Kramatorsk le crime est signé par une inscription russe, "pour nos enfants"  bien en évidence sur le missile, et que personne sur le plateau n'est même pris d'un scrupule, que reste-t-il alors du doute systématique du journaliste  ?  lorsque des journalistes parlent très vite de la "nécessité d'enquêtes", pour immédiatement après considérer tout cela comme des "faits avérés", et qu''un journaliste sur le plateau s'exclame que "c'est trop évident et qu'il n'y a pas besoin d'enquête" que reste- il de la logique et de la cohérence ?,

Lorsqu'après la campagne médiatique intense sur le bombardement de la maternité de Marioupol, le premier témoin, cette femme enceinte , influenceuse sur Internet, la même qui avait été adulée et largement médiatisée au départ, dit maintenant que c'est un bataillon ukrainien Azov qui a bombardé la maternité, et que,  des journalistes, d'un seul élan, disent alors que son témoignage est désormais suspect et "qu'elle a dû subir des pressions pour parler ainsi",  il y a vraiment problème dans l'information occidentale.

Lorsque on évite soigneusement,  pratiquement partout, sur tous les plateaux, et sur les journaux, de dire, au sujet du martyr des habitants de Marioupol,  qu'il y a , là, des combats acharnés qui opposent l'armée russe aux bataillons  Azov retranchés  dans la ville, on ne perçoit plus  alors que l'image absurde d'une ville bombardée apparemment sans raisons . Qu'est-ce qu'il reste alors du journalisme d'information?   Il ne reste plus qu'une propagande  partisane, , utilisant tous les ressorts émotionnels , pour mobiliser l'opinion occidentale  dans l'effort de guerre et les sacrifices qui lui seront de plus en plus demandés.

Signe des temps, c'est sur les grandes chaines d'information non occidentales, notamment les grandes chaines d'information arabes, Al Arabiya, Al Jazeera, qu'on trouve actuellement le respect de la déontologie professionnelle: ton sobre, distanciation, présentation des informations en provenance de chaque protagoniste, confrontation des points de vue contraires, compte rendu  scrupuleux des déclarations officielles, sans coupure ou censure comme le font les chaines occidentales concernant Vladimir Poutine et autres dirigeants russes. Les informations militaires  en provenance des deux camps sont données. On assiste en direct aux réunions du Conseil de sécurité de l'ONU etc... Les correspondants de guerre le sont véritablement, sur le terrain, et non ces correspondants qui a l'abri dans les zones calmes interviewent des refugiés. A l'inverse,  ceux d'Al Jazeera prennent d'ailleurs  des risques qui font frémir.

Sur Al Jazeera, un conseiller de Joe Biden disait qu'il fallait traîner Vladimir Poutine devant le Tribunal Pénal  International (TPI) à quoi la journaliste lui a fait remarquer: "Mais vous avez toujours refusé de reconnaître la compétence de ce Tribunal pour les États Unis, comment pouvez- vous la réclamer pour d'autres ?" Le conseiller en est resté sans voix. Peut-on imaginer actuellement un tel dialogue sur une chaîne occidentale. Et pourtant il s'agit de simple objectivité.

Certes ces médias, eux aussi, peuvent tomber dans la désinformation dans des circonstances semblables, lorsque le poids du pouvoir politique devient destructeur pour le métier de journaliste. L'exemple du rôle  d'Al Jazeera pendant la crise libyenne le prouve. Mais ceci mériterait d'autres développements.

                                                   Peut-être une  rage

L'expression "effort de guerre" occidental, employée plus haut,  se justifie lorsqu'on voit le développement rapide du soutien militaire et financier apporté au gouvernement ukrainien. N'est -il pas en train de transformer de plus en plus les États Unis et les Européens qui les suivent en belligérants.  Les États-Unis,  les pays européens, et leurs medias  disent et répètent qu'ils ne participent pas à la guerre. Peut-on être plus impliqués qu'ils ne le sont, à part envoyer des troupes . Il ne s'agit plus de l'Ukraine, il s'agit de leur guerre, à voir leur mobilisation totale. Les Occidentaux jouent sans arrêt "au chat perché" sur une ligne de plus en plus ténue entre le soutien militaire et la participation directe. Même sur le plan économique, le discours est devenu de plus en plus violent de plus en plus haineux. Joe Biden promet désormais de ruiner l'aviation commerciale russe, de l'empêcher de travailler. Il cible la famille même de Vladimir Poutine en dehors de toute retenue. Jusqu'où va-t-on aller?  C'est comme s'il y avait, peut-être,  désormais une rage, celle d'être impuissant, celle pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, de ne pas imposer leur loi, qui obscurcit l'entendement des dirigeants américains  et qu'ils transfèrent à leurs alliés. Tout  cela est extrêmement dangereux pour le monde.

Et tout cela se répercute et se reflète aussi  dans  le système médiatique qui lui-même pousse sans arrêt à l'escalade, qui met de plus en plus le curseur un peu plus loin, au fil des déclarations politiques américaines. Ce système est devenue  une arme essentielle de la guerre. Comme le ferait une préparation  d'artillerie sur un champ de bataille, le bombardement  médiatique précède toujours chaque escalade qui va être faite, tant sur le plan de la fournitures d'armes de guerre que de sanctions économiques. C'est cet asservissement total au nationalisme occidental qui peut expliquer sa dégradation continuelle.  

On pourrait dire que cela a toujours été ainsi dans les guerres, qui sont aussi des guerres de propagande. Mais  il y a là quand même quelque chose de nouveau. Naguère, il y avait dans les médias et la presse occidentale des positions critiques par exemple sur la guerre du Vietnam, y compris aux États Unis, sur l'invasion de l'Irak, par exemple dans des médias américains et  français. Les exemples du New York times ou du journal "Le Monde" sont connus . Mais désormais, cela n'existe plus, y compris pour ces deux institutions du journalisme occidental .  Il n'y a plus que la propagande,  brute, sommaire, unilatérale, consensuelle , une seule vision, une seule approche, aucune confrontation de points de vue divergents. Si on débat, c'est seulement pour mieux prouver son zèle contre la Russie, présenter les meilleurs arguments.

On imagine l'énorme pression  qui s'exerce sur les journalistes occidentaux qui veulent rester professionnels et défendre l'honneur de leur profession. Ils ont souvent à affronter une attitude hostile voire agressive sur les medias mainstream. Beaucoup sont alors obligés de se réfugier  sur des sites web ou des medias alternatifs. Leur admirable résistance vient prouver qu'il existe en Occident, y compris chez les journalistes,  bien des forces décidées à défendre les traditions historiques de ce métier.                                        

                                                " On ne nous dit pas la vérité "

Les "médias mentent", telle a été, de plus en plus,  le sentiment majoritaire dans la plupart des pays occidentaux notamment depuis la fin de la guerre froide et la domination sans partage des États Unis.  En fait, si aujourd'hui la pression énorme de la propagande de guerre donne l'impression qu'en Occident il y a une adhésion au système médiatique, cela n'est qu'une apparence. Cette déchéance du système médiatique était annoncée. La méfiance, l'hostilité envers le système médiatico-politique s'est développée ces dernières décennies dans les sociétés occidentales et est désormais profondément ancrée. Certes, elle est aujourd'hui atténuée par le nationalisme occidental mais elle est toujours là en arrière-plan. Cela explique le succès d'hommes comme Donald Trump ou  Éric Zemmour en France,  qui ont fait campagne sur une dénonciation violente du système médiatique tout en orientant cette dénonciation, vers des thèmes xénophobes et populistes..

On s'est un peu partout, ces dernières années, en Occident,  attaqué aux journalistes, ceux des grandes chaines notamment, CBS, LCI etc. .et parfois violemment physiquement. Dans l'attaque du Capitole, les journalistes se cachaient pour échapper à la foule. Dans le grand mouvement des "Gilets jaunes" en France, l'hostilité aux médias s'exprimait de manière très forte, des chaines comme LCI (encore elle... ) étaient expulsées par les manifestants.

L'une des causes du succès des thèses conspirationistes est peut-être là, dans la conviction que "On ne nous dit pas la vérité", comme c'est le sentiment d'une grande partie de la population. Cette méfiance à l'égard du système médiatique, cette dégradation profonde de son image, se reflètent notamment dans l'Internet. Il est devenu en grande partie un système d'information alternatif, où se forme une opinion en opposition avec le système médiatico-politique.

L'idée qu'on peut créer l'opinion à partir des médias s'est, en fait,  avérée fausse. Le développement d'une opinion hostile aux  medias dominants le prouve. Il n'est pas possible en effet d'orienter durablement les gens en dehors des réalités qu'ils vivent, et qui restent, à la fin, le facteur décisif de formation de l'opinion. C'est une bonne nouvelle.

Si le récit des médias occidentaux, basé sur le nationalisme occidental,  peut donc encore tromper en Occident, il est devenu totalement discrédité dans le reste du monde. Plus personne n'y croit ou n'y accorde un quelconque crédit. Il s'agit là d'une crise profonde de l'information occidentale.

Une des raisons essentielles, peut-être,  de la dégradation  graduelle du système médiatique occidental c'est qu'il donne une conscience inversée de la situation du monde. L'Occident se pense être le monde, la "communauté internationale" comme il se nomme,  alors que son obsession hégémonique l'éloigne toujours plus de l'immense majorité des peuples et rend l'image qu'il a de lui-même peu crédible. Mais il la garde quand même. Dans leur déni des nouvelles réalités du monde,  il est impossible,  aux medias occidentaux  de produire une information sérieuse. Ils s'auto-intoxiquent.  

Cette crise ukrainienne  révèle tout cela  de façon inattendue. Si on prend le critère des sanctions économiques, l'Occident n'a pu y faire participer, aucun autre pays, autre qu'occidental,  même symboliquement. Au fond, ce n'est pas la Russie qui est isolée mais l'Occident. Les occidentaux ont voulu, cette fois ci , créer, eux , un rideau de fer et l'abattre sur la Russie. Mais ce n'est plus possible, les temps ont changé. (par Pr Djamel Labidi, 15 avril 2022)
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Lun 18 Avr - 1:43


Tes os se fêleront.

"Tatonga, est-ce qu’il y a un risque de guerre nucléaire ?
-Le risque, oui, mais comment savoir si ça se produira ? Si un fou lance un missile sur Moscou, ce sera l’apocalypse.

-Et ça fait des dégats ?
-Les anciennes bombes comme celles larguées sur Hiroshima et Nagasaki faisaient dans les 20 kilotonnes de TNT, semble-t-il. Aujourd’hui la puissance de ces ogives se mesure en mégatonnes, méga signifiant million. Ça fait une sacrée différence avec ta fronde, Tictoc. Un seul missile réduirait Moscou en gravats.

-Mon Dieu ! Mio dio ! Et il n’y aurait plus de survivants, même Poutine périrait ?
-Ça met quand même un peu de temps pour arriver, peut-être jusqu’à 10 mn quand ce n’est pas lancé de trop près, à partir de l’Ukraine trop proche, par exemple. Tu comprends dès lors pourquoi ça énerve la Russie de voir l’Otan se rapprocher trop près et pourquoi intégrer l’Ukraine à l’Otan serait en soi une agression. Ces quelques minutes devraient suffire au personnel du gouvernement pour s’abriter dans les abris antiatomiques prévus. La population ira s’engouffrer dans les stations du métro. Mais je ne sais pas comment ils feront pour se nourrir dans ces caches.

-Un seul missile et c’est fini ?
-Oh non, ça ne fera que commencer. Les Russes, c’est quand même pas des caves, Tictoc. Moscou ne pourra peut-être pas réagir, mais ils ont certainement prévu des postes de commandement en de nombreux points disséminés à travers toute la Russie. Dès que l’alerte est donnée, ils exécuteront les plans de riposte déjà préparés depuis longtemps. Toutes les capitales et grandes villes d’Europe, des U.s.a, de l’Australie, du Japon, du Canada seront visées. Veux-tu que je te les cite ?

-Mamma mia ! Et mon métro tout neuf qui s’est déjà fissuré tout seul, avant même que la rame ne commence à circuler. Même la pluie s’infiltre, pas besoin de le bombarder. Heureusement que je suis loin de tout ça, Tatonga.
-Il m’étonnerait que tu en réchappes, Tictoc. Le monde est vachement interconnecté, tout le monde dépend de tout le monde. Tu ne trouveras plus de quoi subsister, et il parait qu’il se produira à la suite de ces bombardements ce qu’on appelle l’hivers nucléaire. Un immense nuage nucléaire se répandra partout et il fera tellement froid que tes dents éclateront comme la roche sous le gel.

-Et ça s’arrêtera comment, Tatonga ?
-Je ne sais pas, Tictoc, je ne vois vraiment pas comment. Moscou rasé, le téléphone rouge ne marchera plus, et puis, s’arrêter pour quoi faire ? Il vaut mieux retourner à nos méditations métaphysiques, Tictoc."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mer 20 Avr - 1:45


Par défaut.

"Donc, Tatonga, il n’y a que la matière qui agit comme si elle était modelée et guidée par un être infiniment intelligent ?
-C’est ce qu’affirment ceux qui s’en tiennent à ce qu’ils voient, constatent. Que veux-tu qu’ils fassent d’autre, Tictoc, ils ne vont quand même invoquer ce qu’ils n’ont jamais vu, ils ne vont pas imaginer n’importe quoi pour dire n’importe quoi. Quand même ils le feraient, quel crédit auraient-ils, n’importe qui pourrait alors inventer n’importe quoi, une ogresse, un spectre, un ET, pour expliquer le vent, la pluie et tes crises de foie.

-Et la science que dit-elle ?
-La science aussi observe la nature, Tictoc, étudie la matière pour expliquer. Elle ne peut pas faire autrement sans cesser d’être science. Si elle déborde son champ, elle ne pourrait rien établir, rien démontrer, rien prouver, son discours ne serait plus que jacassements et caquetages.

-Et toi, Tatonga, tu penses quoi de tout ça ?
-Ce que je pense, Tictoc, n’a pas d’importance, je ne suis pas penseur, mais ces explications du monde par la nature, me paraissent trop simples, triviales même. Et puis, expliquer la nature par la nature, ce n’est pas expliquer, Tictoc, c’est patauger à l’intérieur d’un cercle fermé. Le monde, c’est autre chose, Tictoc, que la vulgaire nature, je pourrais te dire pourquoi, mais même si j’écrivais tout un livre, je serais de beaucoup en-deçà de la réalité, mon exposé serait très réducteur, alors je te laisse trouver tout seul pourquoi en méditant cette chose extraordinaire qu’est le monde et toutes ces choses incroyables qui s’y trouvent. La matière, Tictoc, ne braque pas des projecteurs de lumières sur des champs tapissés de fleurs aux lignes fines et harmonieuses, teintées de mille couleurs contrastées se déclinant des plus vives aux plus subtilement délicates. Une époustouflante symphonie, une œuvre picturale qu’aucun de nos artistes, jamais n’aurait pu concevoir. Elle ne fait pas la femme, les cheveux longs et les seins, les sourires et la procréation. Mais il vaut mieux que tu médites toi-même toutes ces choses.

-Bah, Tatonga, tu ne fais finalement que t’engouffrer toi-même dans cette voie que la science et les autres ont préféré éviter. Mais tu penses peut-être à l’existence de l’esprit.
-Non, ce n’est pas ça, Tictoc. L’esprit, personne ne le nie, mais à part l’esprit des créatures, personne n’a vu un quelconque esprit ailleurs, et comme les créatures ne sont pas à l’origine du monde, il ne sert donc à rien d’en parler.

-Alors pourquoi tu récuses ces explications ?
-Je te l’ai dit, Tictoc, c’est trop trivial, et puis j’ai quelque chose à dire à propos de ces explications, c’est des explications par défaut. Oui, par défaut. Faute de mieux, on s’en tient à ce que l’homme expérimente par ses sens, à ce qu’il voit. Le monde c’est autre chose que ces explications terre-à-terre. Ce n’est pas parce que tu ne vois pas quelque chose qu’il n’existe pas, Tictoc, les hommes dans la Caverne de Platon ne voient pas l’extérieur.

-Bah, Tatonga, à chaque fois tu trouves une bretelle qui te ramène à cette voie que la science et les autres ont préféré éviter pour ne pas sombrer dans les délires. Dis carrément que tu penses à un dieu.
-Quelque chose comme ça, Tictoc, mais pas tout à fait un dieu tel qu’en parlent les monothéistes. Il y a quelque chose de très profond, qui transcende la vulgaire nature, bien que ce soit la nature qui en révèle la profondeur et la grandeur. Difficile de ne pas croire que le monde baigne dans une sorte de grand esprit qui fait que les choses sont si étonnantes, époustouflantes, magiques, fantastiques, extraordinaires, incroyables, lumineuses, vivantes, belles. C’est sûr et certain, Tictoc, il y a quelque chose de supérieur, mais il est impossible d’en parler, impossible d’en dire quoi que ce soit, et ça se comprend, Tictoc, car c’est quelque chose qui ne ressemble à rien de ce que nous connaissons.

-Tu doutes donc du dieu des monothéistes…
-Ils disent qu’il leur a parlé pour leur dire beaucoup de choses. Je ne pense pas qu’ils mentent, Tictoc, mais j’aimerais quand même savoir ce qu’il a dit aux béliers et aux agneaux, tout autant doués de vie et de rûh que toi, leur a-t-il dit qu’il les destine à être égorgés et mangés par l’homme ou leur a-t-il caché la vérité ? C’est un grand problème, Tictoc.

-Laisse tomber. Tu ne peux vraiment rien me dire, Tatonga, à propos de ce quelque chose dont on ne peut rien dire ?
-C’est quelque chose qui ignore le mal et le bien, le juste et l’injuste, conscient sans avoir ta conscience, qui connait le beau, ça c’est sûr. Voilà, je n’en dis donc presque rien. "
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Ven 22 Avr - 2:40

Quand sur LCI, on discute de "l'élimination" du président Vladimir Poutine !

Vendredi 8 mars 18h: sur LCI, la grande chaîne d'information de TF1, l'émission du célèbre David Pujadas.(*) Je lis machinalement le titre de l'émission sur l'écran " Éliminer V. Poutine, la seule solution". Je n'en crois pas mes yeux. Je relis, éberlué. Ai-je bien lu ?
Oui, et il n'y a même pas un point d'interrogation au titre. C'est dit dans le mode affirmatif.  Première  réaction,  je reste interloqué, incrédule, choqué.
Puis, je regarde, j'écoute l'émission.  Ce titre, c'est  peut-être un malentendu ? Une erreur  que le contenu de l'émission va clarifier? C'est  peut être au contraire la dénonciation d'un tel projet d'assassinat  ? Mais au fur et à mesure que j'écoute, c'est pire encore.

                                                    Hallucinant

David Pujadas, officie dans le rôle du Candide, impavide, un visage qui se veut impassible. Il veut donner l'impression qu'il s'agit d'un sujet "normal". Mais il est évident que le sujet n'a rien de normal, qu'on franchit, là,  une ligne rouge. Il cherche à expliquer, à mots hésitants,  que c'est une émission d'information. Son argument   est que ce thème, celui de "l'assassinat de Vladimir Poutine", est à traiter par l'information, car il  a déjà été abordé publiquement ou évoqué par des "personnalités" qui "ont envisagé" cet assassinat:  un sénateur américain  Lyndsay Graham, , un général français ,  Christophe Gomart ex chef des services de renseignement,  un ex oligarque russe "passé dans le camp américain"  Alex Konanykhin, qui  a "mis à prix la tête de Vladimir Poutine pour un million de dollars".

D'autres intellectuels va-t'en guerre acharnés, comme Bernard Henry Lévy,  avaient évoqué à demi-mots,  cette "solution" les jours précédents .En fait, peu de personnes se sont risquées à cette horreur  ou elles se sont vite rétractées devant les réactions de l'opinion publique. C'est dire la gravité d'un tel thème.  L'argument de Daniel Pujadas  est donc, en réalité, faux. Il ne fait, en fait, que donner encore plus de publicité, plus  d'ampleur à ces appels au meurtre.

En fait, dans l'émission,  toutes les digues sont rompues. Celles de l'information, du droit, des valeurs humaines, des relations internationales, de l'éthique médiatique, de la morale tout court.

Pendant une heure sur le plateau, les participants, vont tout simplement  débattre, froidement,  des façons d'assassiner le président de la Fédération de Russie: "Un bombardement du Bunker du Kremlin? Extrêmement difficile " dit l'un d'eux. "un empoisonnement par un agent infiltré dans son entourage, un agent double mais il risquerait d'y passer "  .  "Une balle de 9mm dans la tête dans un couloir du Kremlin? Ce serait la meilleure solution" , évoque un autre,  se référant à ce que lui aurait dit des services français,  "Que les gens des services travaillent sur cette hypothèse ( l'assassinat de V. Poutine) cela me parait la moindre des choses" conclut  tranquillement l'un des participants. .Hallucinant.

Non, ce n'est pas un film d'espionnage, ce n'est pas un  cauchemar. Cela se passe sur LCI, la chaine d'information de TF1, la plus grande chaine de télévision française.

                                                   Comme une mafia


Ils sont là, réunis sur ce plateau, comme une mafia passant un contrat sur la tête d'un  adversaire et discutant des moyens de le "liquider". Ce sont d'ailleurs les mots qui sont prononcés sans honte: le "liquider physiquement", "l'éliminer", "s'en débarrasser".  On revient sur des "exemples" précédents , comme l'assassinat de Kadhafi et d'autres.

Certes, tout le monde sait que les puissances occidentales ont toujours pratiqué l'assassinat ou la tentative d'assassinat de dirigeants étrangers. Les assassinats ou les tentatives d'assassinat sont connues de Lumumba à Fidel Castro, en passant par Kadhafi  et un grand nombre de dirigeant africains, latino-américains, arabes etc...

Mais là, il s'agit d'une des plus grandes puissances, et  maintenant, c'est public, c'est en direct. On ne cherche même plus à maquiller le projet,  les pulsions de meurtre. Le titre de l'émission dit "la seule solution". On ne pense même pas à d'autres solutions, le dialogue, la négociation diplomatique. Non, l'assassinat pur et simple. C'est brut, c'est sans scrupules, c'est sans état d'âme..

L'Occident a fait main basse sur l'argent de bien des États, dont dernièrement celui de la Russie et de l'Afghanistan. Il a fait fi déjà de la morale internationale et des principes les plus élémentaires de la propriété. La boucle est bouclée. Ce gangstérisme  international aboutit désormais au projet de  meurtre, à l'assassinat, souhaité, justifié, revendiqué et donc  à toute la panoplie mafieuse..

Peut-on imaginer une telle scène dans une quelconque télévision dans le monde non occidental: c’est-à-dire un débat sur la manière, comme ils le disent, de "liquider physiquement" un chef d'État. Imaginons un instant un tel projet concernant le président Biden, ou Macron, ou Boris Johnson, exposé froidement dans une télévision russe. Impensable. Et  dans une quelconque télévision du monde, sur le sujet d'un projet d'assassinat d'un quelconque dirigeant. Dans tout pays normal, ceci serait considéré comme un grave délit, comme un appel au crime. Là rien. Et ces gens  se réclament à longueur de journée de l'État de droit.

C'est terrifiant. Certains milieux occidentaux n'ont plus de repères.

                                                    "Merci Poutine" ?

Cette violence verbale effarante semble s'être généralisée dans le système médiatico- politique occidental,  à part quelques exceptions courageuses. C'est dans les réseaux médiatiques alternatifs occidentaux que se réfugient aujourd'hui, désormais,  les forces de paix et de l'humanisme.

On retrouve cette violence inouïe  même dans le discours de certains chefs d'États occidentaux. Rares sont ceux qui veulent garder la mesure Ainsi, le Jeudi 10 mars le président Jo Biden pouvait dire du président Vladimir  Poutine "qu'il en paiera le prix", ce qu'il répète sans cesse depuis le début de la crise. Il le menace même de "sanctions personnelles" et le traite de "dictateur". En France, à l'Élysée, on fait entendre que Vladimir Poutine est "paranoïaque". Le président Emmanuel Macron accuse régulièrement la Russie de crimes , pour, peu après… téléphoner longuement au président Russe; et les exemples sont nombreux. C'est au plus haut niveau politique que l'exemple est donné aux médias occidentaux. Imaginons le président russe dire, au cours des agressions contre l'Irak ou la Lybie, que "les États Unis devront en payer le prix". Impensable, là aussi. Ce serait un casus belli. Mais ici, il y  un mépris pour l'autre, une arrogance, une posture de maitre du monde, un sentiment d'impunité. Tout ceci  explique la méfiance ou l'hostilité sourde permanente du reste du monde envers  l'Occident.

La Chine est désormais la première puissance économique mondiale. Mais ses relations avec les autres puissances , même dans les conflits, restent pleines  de courtoisie et de considération. Est-ce finalement une question culturelle?

Mais aussi, inversement, les dirigeants des puissances  occidentales sont, soudain, capables de changer complètement de comportement dès qu'ils y voient un intérêt. Ce qui est bien la preuve que tout cela n'a rien à voir avec l'argument de la défense des valeurs occidentales qui leur sert souvent de discours de légitimation. C'est ainsi que dernièrement,  les États unis, ont voulu se rapprocher du Venezuela, qu'ils s'efforcent d'isoler depuis des années,  et du Président Madoro, qu'ils traitaient d'"abominable dictateur" . Ressources énergétiques obligent… De même, les États Unis et leurs alliés ont désormais hâte de conclure un accord avec l'Iran et de normaliser leurs rapports avec elle. La France, de son côté, fait les yeux doux à l'Algérie, et à ses réserves de gaz.
Ces pays, ainsi courtisés, doivent peut-être se dire:  "Merci Poutine". (par Pr Djamel Labidi)
___________________
(*) lien vers la  vidéo  de l'émission:  https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=bPF2C-Ozflg
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Lun 25 Avr - 2:02

Progrès.

"Tatonga, est-ce que l’homme progresse ?
-Que veux-tu dire ?
-Je te demande de me dire si la pensée humaine va en s’améliorant.
-Non, Tictoc, il n’y a rien qui évolue positivement. La pensée humaine, tout comme l’évolution des espèces, va dans tous les sens, avance, recule, va à droite, à gauche, bref, buissonne. Si tu lis, par exemple, ce que disait Voltaire des Juifs, des Musulmans et des femmes, ce que disait Rousseau des femmes, ce que disaient ces grands philosophes du fameux siècle des Lumières, et ce que disait le tout aussi fameux Code Napoléon, un peu plus tard, toujours sur les femmes, tu tomberais à la renverse. Et si tu compares tous ces beaux discours à ce que dit le Coran des femmes et sur d'autres sujets, un Coran venu pourtant un millénaire et demi avant et qu’ils ont certainement lu, tu comprendras que tous ces beaux discoureurs baignaient dans les ténèbres plutôt que dans la lumière. Aujourd’hui, ça a l’air d’avoir un peu avancé, mais ce sont les musulmans qui se sont engloutis dans l’obscurité totale, et j’ai le sentiment qu’ils n’en sortiront jamais.

-Même le gentil Rousseau…
-Oui, le grand sentimental qui a écrit Julie etc… pour faire pleurer et rêver les bergères dans les chaumières, l’auteur de De l’éducation a écrit entre autres gentillesses qu’il est normal que la femme, inférieure dans l'ordre naturel, le soit aussi dans l'ordre civil, avant d’ajouter qu’une fille simple et grossièrement élevée est cent fois préférable à une fille savante et bel esprit. A la même époque, Abdelwahhab d’Arabie et ses clones, c’est tout simplement une catastrophe. Juste avant, Molière, Pascal (la femme est impure de corps et d’âme) … enfin bon, comme tu vois, les Talibans ont existé bien avant les Talibans. Pour Napoléon, venu après avec son Code, c’est tout simplement un meuble, donc elle n’hérite pas, elle s’hérite. Enfin, si j’ai cité ces exemples, c’est pour parler de gens que tout le monde connait. Ce qu’il faut retenir, Tictoc, c’est que des siècles et des siècles avant, on pouvait trouver moins catastrophique et que la pensée avance et recule.

-Mais pourquoi ça change comme ça ?
-Je crois que la pensée dépend du milieu naturel et des conditions matérielles de vie. C’est ce que veulent dire, je crois, les marxistes quand ils affirment que l’infrastructure détermine la superstructure. L’exploitation de l’homme par l’homme, c’est-à-dire l’esclavagisme, les ségrégations, etc. sont toujours là, Tictoc, sous une forme ou une autre. Et comme la Terre s’assèche de plus en plus, s’appauvrit un peu plus chaque année, tu vas voir ce que tu vas voir, même des cannibales au cœur même de Copenhague, tu verras la force brutale s’imposer comme seule loi dans les rapports humains et tu comprendras que rien n’a changé depuis l’homme des cavernes, que seule l’aisance matérielle relative acquise a permis de masquer un peu la sauvagerie bestiale de l’homme.

-Tu exagères, Tatonga, il y a quand même de grands intellectuels, des éclaireurs, des guides...
-Peut-être, Tictoc, mais il y a aussi et surtout ceux que j’appelle les intellectuels faussaires. L’homme a surtout appris à déguiser sa pensée, à manier les sophismes et autres entourloupes, pour ça, oui, il a fait des progrès. Forts de leur éloquence, de leur habileté à manier la plume, la dialectique et la rhétorique, ces faussaires se soucient surtout de vendre leur âme au diable. Pour se faire un nom, pour obtenir un titre ou une bourse du Roi, ils sont prêts à défendre même les crimes de sang. Mercenaires de la plume, ils te feraient gober le mal pour le bien, l’injuste pour le juste, le faux pour le vrai, sans que tu y voies goutte. Ils sont tellement habiles qu’ils te blouseraient aussi facilement qu’un pickpocket te ferait les poches."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 4 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum