forum-religions: la maison d'Inès
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Pérégrinations 3.

3 participants

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Dim 24 Juil - 6:16


Pourquoi il y a un monde.

« Tatonga, sais-tu pourquoi il y a un monde ?
-Oui, Tictoc, je le sais.

-Ça, c’est bien, Tatonga, on va enfin savoir pourquoi.
-En vérité, ta question est fausse, Tictoc. La question pourquoi suppose qu’il y a un besoin, une nécessité, une obligation, une situation préalable en attente d’être comblée ou un but non encore réalisé à atteindre, enfin quelque chose de cet ordre. Or, il n’y avait rien de tout cela, il n’y avait même pas d’état antérieur. Personne et nul n’avait eu un quelconque besoin, et il n’y avait aucune situation préalable en déficit de quoi que ce soit.

-Alors pourquoi il y a un monde ?
-C’est une fausse question, Tictoc. Des milliers de penseurs de toutes les contrées du monde, des siècles et des siècles avant les religions, et des millénaires après, beaucoup plus malins que toi, se sont abimé les dents sur cette fausse question.

-Et alors ?
-Ils sont tous morts.

-Et toi, tu sais ?
-Il y a le monde tout simplement parce c’est ce qui est normal, Tictoc. Le monde c’est ce qui est normal, tu peux dire naturel, si tu veux. Suppose que tu rentres chez toi, vas-tu t’étonner de trouver ta maison à l’endroit où tu l’as laissée, vas-tu te poser la question pourquoi ? Eh bien, c’est la même chose pour le monde, Tictoc.

-D’accord, mais qu’est-ce qui est normal, qu’est-ce que le normal ?
-Le normal, Tictoc, il ne faut pas le chercher ailleurs, c’est ce qui existe ou est susceptible d’exister et vice versa.

-Et l’anormal ?
-Est anormal, ce qui n’existe pas, Tictoc, ce qui ne peut avoir d’existence, ni réelle, ni potentielle. Mais de quoi parlons-nous donc ? Ce qui n’existe pas et ne peut pas existe, Il ne faut même pas en parler… puisqu’il n’existe pas et ne peut exister. Le néant ou un tout autre monde, par exemple, ne peuvent pas exister, ils sont impossibles, ils ne peuvent donc occuper aucune place, Tictoc, et c’est pour cette raison que notre monde est infini, qu’il s’étend à tous les temps et à tous les espaces.

-Donc, ce qui existe est normal et ce qui est normal existe ou pourrait exister.
-Oui, Tictoc, c’est bien ça, et si les logiciens ne le comprennent pas et crient au serpent qui se mord la queue ou à quelque redondance, ils feraient bien de reconsidérer leurs crédos et leurs principes.

-Mais Tatonga, ce monde est organisé et il y a tant de choses extraordinaires.
-Qu’il y ait des choses extraordinaires, Tictoc, qu’il y ait un Ordre général, universel, que le monde obéisse à cet Ordre ou soit soumis à un principe, n’est en rien incompatible avec le fait d’être normal. Cela ne change rien à ce que j’ai dit, et j’ajouterai que tout ce qui existe à l’intérieur du monde, vie, pensée, lumière, etc., qu’il t’étonne ou pas, est normal et ne doit soulever aucun pourquoi, justement parce qu’il est… normal.

-Ah voilà, du moment qu’il y a ou pourrait y avoir un Ordre, moi, je dirai que cet Ordre est Dieu, Tatonga.
-Encore une fois, Tictoc, tu peux appeler Dieu tout ce que tu veux, ça ne pose aucun problème et ça n’a même aucun intérêt. Il y aurait problème seulement si tu attribues à cet Ordre des sentiments humains, si tu le dépeins comme un bouc ou comme un homme, bon, méchant, moraliste ou moralisateur, justicier, etc. — car seul l’homme est source de morale et de lois, de permis et d’interdits — ou si tu l’appelles papa ou maman, ce qu’il n’est évidemment pas, pas plus que le moteur de ton auto. »
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mar 26 Juil - 2:01

Les Egyptiens avaient bien raison, le Dieu qui fait vivre et mourir, c’est bien le soleil.  Avec les températures qu’il fait, il n’y a plus aucun doute maintenant et nul besoin d’être savant pour le savoir : c’est bientôt la fin. En attendant, on va sacrifier à la tradition d’observer une pause en été. D6p7 ou un autre voudra peut-être faire passer entretemps quelques prêches optimistes sur le séjour des âmes dans des jardins luxuriants. A très bientôt.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Amandine Ven 29 Juil - 23:13

Bon congé Tatonga, c'est bien voir du pays, comme on dit.
Reviens nous tout bronzé flower

Amandine

Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 13/10/2021
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Sam 6 Aoû - 13:17


Bonjour tout le monde.
Encore plus fatigué qu'avant, le repos ça fatigue aussi
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Lun 8 Aoû - 6:59


D’autres vies.

« Tatonga, je voudrais renaitre pour vivre une autre vie, d’autres vies, encore et encore…
-C’est ton affaire, Tictoc, de vouloir ce que tu veux, mais sais-tu au moins ce qu’a été ta vie dans ce monde ?

-Bien sûr que je le sais.
-Non, Tictoc, tu ne le sais pas. Tu oublies que tu es une créature vivante parmi les créatures vivantes qui existent depuis des millénaires et des millénaires. Tu oublies qu’au tout début et pendant des millénaires et des millénaires, tu n’étais qu’une toute petite boule palpitante de vie, sans oreilles, sans yeux, sans cordes vocales pour crier et sans pattes pour bouger.

-Ah bon ?
-Eh oui, Tictoc. Tu te trouvais au fond des mers ou nu sur terre dans l’obscurité totale. À tout moment, quelque chose pouvait s’approcher de toi dans le noir, te flairer, te frôler, se frotter à toi, te piquer, te croquer, sans que tu saches si c’est un scorpion, un boa ou un monstre qui allait éclater ton crâne entre ses dents. C’est vrai qu’il n’y avait pas toujours eu des dents et des boas, mais c’est tout comme, Tictoc. C’était terrifiant, horrifiant, et tu ne pouvais même pas crier, même pas fuir, et ça a duré très, très longtemps, des millénaires et des millénaires.

-Je n’ai pas pensé à ça, Tatonga…
-Oui, je sais, Tictoc, tu pensais renaitre dans un appartement tout confort, avec des yeux pour voir et des lampes pour t’éclairer la nuit. Tu sais, Tictoc, la vie qui se nourrit de vie, la chair qui se délecte de chair et des créatures qui se dévorent pour survivre, cela n’a rien de rassurant, c’est une horreur, Tictoc, l’horreur des horreurs, une horreur sans nom. N’oublie pas, Tictoc, que tout est œuvre de la nature, que la nature n’est rien d’autre qu’une bête, rien, rien qu’une bête, que c’est donc un monstre et qu’il ne peut y avoir monstre plus monstrueux que la nature.

-Et Dieu ?
-Quel Dieu, Tictoc ? Les seuls dieux que nous connaissions sont ceux que se représentent les religions. En connais-tu un autre, en as-tu vu d’autres ? »
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Mer 10 Aoû - 1:53


Factice.

« Tatonga, d’où me vient cette impression de rêver le monde ?
-Je ne sais pas d’où te vient cette impression, Tictoc, mais le monde, la vie, ce n’est pas un rêve.
-Ce n’est pas un rêve ?
-Si tout est rêve, alors le rêveur l’est aussi, Tictoc. Tu vois, ça ne marche pas ; on n’a jamais vu un rêve faire un rêve. As-tu déjà vu un rêve faisant un rêve ?

-Si ce n’est pas un rêve, tout est donc réel, Tatonga.
-Ce mot réel est très séduisant, Tictoc, mais il ne veut rien dire. Réel par rapport à quoi, à tes rêves ? Que tes rêves ne soient que des rêves ne révèle pas ce qu’est le réel, Tictoc. Ce mot réel me semble même être la plus fabuleuse fiction que je connaisse.

-Ni réel, ni rêvé, alors on va dire quoi, Tatonga, que tout se transforme ?
-Dire que tout se transforme est peut-être utile pour la chimie et le chimiste qui analyse et synthétise. Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas juste non plus, en ce sens que ça reste superficiel, cela n’explique rien en profondeur.

-Ce n’est pas rêvé, ce n’est pas réel, ce n’est pas faux, ce n’est pas juste, c’est quoi alors ?
-Tous ces mots, Tictoc, disent ce qu’ils disent, mais en vérité ils ne disent rien, ils ne servent à rien, ils sont inutiles. Rien que des mots, des mots, des mots, la vérité est ailleurs, Tictoc.

-Et elle est où la vérité ?
-Tictoc, trouves-tu normal qu’une rose à peine éclose se fane, se dessèche et devienne poussière ? Trouves-tu normal que toutes ces belles plantes, toutes ces belles femmes… enfin bref, tu as compris ce que je veux dire.

-Oui, Tatonga, j’ai bien compris ce que tu veux dire, mais je ne vois pas où est la vérité que tu voulais me montrer.
-C’est simple, c’est très simple, Tictoc. Si tout part en poussière, en ruine, en fumée, c’est que c’est du toc.

-Le bon Dieu a donc créé du toc ?
-Le bon Dieu tout puissant dont on nous parle doit pouvoir créer du vrai, Tictoc, une rose qui reste toujours rose et des hommes et des femmes qui ne dépérissent pas. Or, il n’existe aucun vrai, aucun spécimen vrai n’a jamais été créé, même les pierres et les métaux se désintègrent. Alors, tu vois, un Dieu qui ne crée que de la camelote…

-Ce n’est pas vrai, Tatonga, il y a bien des bestioles qui régénèrent leurs membres amputés et même des méduses qui vieillissent, rajeunissent, vieillissent et ainsi de suite, mais qui ne meurent jamais.
-Ça, je ne le savais pas Tictoc. Mais des méduses, tu sais, c’est si peu de chose. Est-ce vraiment important, est-ce que ça compte une méduse, et pourquoi seulement les méduses ? Non, Tictoc, ce n’est pas une méduse qui va nous empêcher de voir la camelote.

-Le Dieu tout puissant capable de tout créer n’existerait donc pas ?
-C’est le dieu que s’imaginent les religions, Tictoc. Notre propos n’est pas de confirmer ou d’infirmer ce qu’imaginent les uns et les autres. Nous observons le monde. Ce qu’on peut dire, c’est que tout est du toc et l’hypothèse d’un Dieu supposé infiniment puissant est une mauvaise hypothèse, c’est une piste qui ne permet pas de comprendre. Pour comprendre, il faudra trouver autre chose, une autre approche. »
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Ven 12 Aoû - 5:10

Impensable.

« Tatonga, est-il vrai que la vie est apparue tardivement ?
-C’est ce qu’on dit, Tictoc. L’univers depuis presque quatorze milliards d’années et la vie depuis presque quatre. Mais la science, tu sais ce que c’est…

-Comment ça je sais ce que c’est, tu remets en cause la science ?
-Non, mais la science, il lui faut certaines choses pour se prononcer, elle doit constater avant de parler. Pour la science, par exemple, il y a un univers fait de galaxies, qui a eu un commencement, qui est peut-être multiple et qui s’élargit, s’expanse…

-Et tu n’es pas d’accord ?
-Si, mais un univers qui s’élargit, excuse-moi, c’est absurde. Pour moi, il y a bien sûr cet univers-là de la science, mais il n’est qu’une partie du vrai Univers, du grand Univers qui, lui, n’a pas eu de commencement et qui, occupant tout, ne peut s’élargir, n’a pas où s’étendre. Si la science n’en parle pas, c’est parce qu’elle n’a pas d’indices, mais ça tombe sous le sens.

-Je vois…
-Alors la vie, où et quand a-t-elle vraiment commencé, a-t-elle-même commencé un jour, va savoir. La science a attendu de remarquer quelque chose avant d’annoncer une date. Mais comme la science ne sait même pas ce qu’est la vie…

-Tatonga, on va quand même supposer qu’elle est apparue tardivement à un moment donné, sais-tu comment ?
-Pour la science, les éléments nécessaires se trouvaient sur terre ou sont tombés d’un astéroïde sur terre, ils se seraient combinés, et voilà, ça a donné la vie.

-Comme dans un laboratoire, quoi.
-Oui, Tictoc, la science pense laboratoire, mais là, en comparant avec un laboratoire, la science élude la question, donc déconne. Dans un laboratoire, l’homme de science manipule des éléments tout prêts, disponibles, qu’il prélève dans la nature, il analyse et synthétise pour obtenir ce qu’il veut produire, il ne fait que jouer en quelque sorte. Mais la nature, Tictoc, où veux-tu qu’elle trouve les éléments dont elle a besoin pour fabriquer la vie ?

-Elle les trouve en elle-même, Tatonga.
-Ce n’est pas une réponse, Tictoc. Tu as toujours cette manie de déplacer les questions pour faire croire que tu réponds. Je repose la question autrement : comment se fait-il qu’ils soient en elle, ils viennent d’où ?

-Je ne sais pas, Tatonga.
-Je vais te le dire, ils viennent de rien.
-Ils viennent de rien ?
-Eh oui, Tictoc, ils viennent de rien comme tout le reste. C’est pour cette raison que la science à beau creuser la matière sans arriver à trouver le fond, elle ne trouvera jamais le fond et ne trouvera jamais quelque chose tapi au fond. Et quand la science s’élève dans les cieux pour dire qu’au-delà du mur de Planck, il y a quelque chose, elle me fait rire aussi.

-Les hommes de science te font rire ?
-Oui, Tictoc, et les philosophes aussi. Ils parlent de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, alors qu’il n’y a ni grand, ni petit, il y a rien.

-Tout viendrait donc de rien, c’est quand même incroyable, Tatonga…
-Réfléchis bien, Tictoc, ce qui serait incroyable, c’est qu’il y ait un objet à l’origine du monde. Ça, oui, ce serait incroyable. Ça y est, ça y est, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, on a trouvé l’origine du monde, c’est un pois-chiche ! Tu imagines ça, Tictoc ? Allons, allons ! Tout vient de rien, Tictoc. Au fond, il n’y a rien, il n’y a même pas de fond, et c’est pour cela, Tictoc, que je te disais l’autre jour que tout est du toc. Rien ne peut donner que du toc. Le réel, bien vrai et bien solide, comme le conçoit le commun des mortels, est une chimère. Tout vient de rien, tout est rien et retourne à rien.

-Je n’en crois rien.
-Pourtant, tu ne protestes pas quand on te dit que l’Univers n’a pas eu de commencement, alors que c’est la même chose. Oui, Tictoc, venir de rien ou ne venir de rien ou être éternel, revient au même, c’est la même chose. Eh oui, Tictoc, notre tour va passer et bientôt nous ne serons plus là, mais, heureux ou malheureux, nous aurons vécu l’expérience la plus inimaginable, la plus impensable, la plus fantastique qui soit : un monde incroyable venu de rien. »
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Tatonga Hier à 4:28

Tout est dans l’émergence.

« Tatonga, que penses-tu des religions, les nôtres, les mono ?
-Je n’en pense rien, Tictoc, pourquoi veux-tu que j’en pense quoi que ce soit ? Je ne sais d’ailleurs même pas pourquoi l’homme a besoin d’avoir une religion, mais c’est peut-être à mon violon qu’il manque une corde.

-Crois-tu que les livres soient parole de Dieu ?
-Ce n’est pas possible, Tictoc, tu comprendras tout à l’heure pourquoi. Et puis quelle importance du moment que c’est l’homme qui lit comme ça lui convient. Tiens, un exemple : les Iraniens, autrefois appelés Perses ou Persans, que tu connais bien, viennent de baptiser leur dernier engin spatial du nom de Omar Khayyam, un savant certes, mais poète aussi qui chantait le vin, couleur de rubis, disait-il, et des hymnes à la femme, autant dire pour ces conservateurs les amours défendues. Etonnant, n’est-ce pas ? En Arabie des Al Saoud, que tu connais tout aussi bien pour leur fondamentalisme, les femmes peuvent désormais se baigner en bikini. Ha ha ha, si ce n’est pas un pied de nez, une nique, aux imbéciles de par le monde qui les ont suivis dans les méandres de leurs obscurités et continuent de s’y enfoncer ! Et je te fais grâce de toutes les volte-face de l’Eglise chrétienne au cours des siècles.

-Tu veux dire quoi ?
-Je te l’ai dit, c’est l’homme qui lit et interprète comme bon lui semble, alors que ça vienne de Dieu ou non, c’est la même chose.

-Tatonga, crois-tu que le Dieu des monothéistes existe ?
-Mais bien sûr qu’il existe, Tictoc. N’est-il pas tout… tout puissant, tout savant, etc., à qui rien ne manque ? Or être tout, c’est être et être aussi le contraire, donc il existe forcément. Etant tout et son contraire, il existe même partout, mais tout s’annule aussi en lui et il est donc rien.

-Tatonga, ces jeux de mots et ces raisonnements cousus de fil blanc, ça ne fait pas très sérieux, tu viens de dire qu’il existe et maintenant tu dis qu’il est rien.
-Bien sûr qu’il existe, tu n’as donc pas compris qu’il est ce rien dont je te parlais l’autre jour, il existe comme existe rien, en tant que rien. Pour que tout en émane, absolument tout, il doit être rien, car s’il était un pois chiche, par exemple, il ne donnerait que des pois chiches, si tu vois ce que je veux dire. Les hommes savent inconsciemment, ont compris sans comprendre, que ce qu’il y a, c’est rien, et c’est pour cette raison qu’ils disent qu’il ne faut pas le dessiner ou le décrire. C’est ce rien dont tout a émergé qu’ils nomment Dieu.

-Alors s’en est fait des morts, Tatonga.
-Tu as été endoctriné par les religions mono. Pourquoi veux-tu que le sort des morts dépende de ce rien. Rien n’a rien à voir. Tout a émergé de rien, et c’est tout, rien n’est pas concerné, ce n’est d’ailleurs même pas un être ou un état. Rien n’est rien, tout est dans ce qui en a émergé, tout se passe dans ce qui en a émergé.

-Et que deviennent les morts ?
-Personne ne sait, Tictoc, personne, personne ne peut savoir, tout est étanche, opaque, nul ne peut savoir ou voir ce qu’il y a après.

-Un mur nous sépare ?
-Si tu entends par mur une cloison, non, Tictoc, pas besoin d’une cloison. Il suffit qu’ils soient hors de portée de tes sens. Cet autre monde appelé l’Au-delà n’est pas un ailleurs, il est tout simplement inaccessible à tes sens et à ta réflexion, aucun sens, aucun raisonnement ne peut le pénétrer. Ceux qui y sont pourraient déjeuner et diner avec toi et dormir dans ton lit sans que tu t’en rendes compte. Hors de portée de tes sens et de ta pensée, tu comprends ce que cela veut dire ou je te dessine deux parallèles ? »
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7034
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations 3. - Page 7 Empty Re: Pérégrinations 3.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum