forum-religions: la maison d'Inès
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Pérégrinations.

+3
septour1
gaston21
Tatonga
7 participants

Page 6 sur 17 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Ven 16 Oct - 8:02

Le vide-ordures céleste.

-Tatonga, pourquoi y a-t-il les armes.
-C’est pour faire la guerre, Tictoc, pour tuer ?
-Ce n’est pas toujours vrai, elles servent aussi à se défendre.
-Se défendre contre qui ? S’il y a des armes, c’est bien parce que l’homme tue. Pourquoi me fais-tu faire à chaque fois des tours de pistes pour me voir revenir au point de départ ?

-Et pourquoi les guerres ?
-Toujours tes questions naïves. La guerre, c’est pour manger, Tictoc.
-Il n’y a pas d’autres raisons ?
-Quelles autres raisons veux-tu qu’il y ait ? Toutes convergent vers "pour manger".

-Quand y aura-t-il la paix ?
-Jamais. Depuis que le monde est monde, ça a toujours été ainsi.
-Et pourquoi est-ce ainsi.
-Pour manger, je te dis, et parce que tuer est consubstantiel à la nature humaine. Nous sommes corrompus, gâtés, véreux, Tictoc, le ver est en nous, c’est pour cela que nous avons été remisés en bas. Tu es du toc, Tictoc, refusé par le contrôle qualité.

-C’est donc ce qu’on est ?
-Oui, Tictoc, et tu ne peux même pas espérer un Dieu, quand même tu te croirais différent, car un Dieu ne pourrait être que le Dieu du genre humain, pas pour tel ou tel individu comme on le prétend. Or le genre humain est pourri et n’y a pas droit.
-Moi je ne suis pas un assassin.
-Oh si, Tictoc, l’assassin est tapi en toi, tu ne fais pas exception, tu ne peux pas déroger à ta nature, à ton essence, tu appartiens au genre.

-Mais ce n’est pas ma faute.
-Ah la faute, il ne faut pas parler de faute, ce n’est pas une question de faute, personne ne dit que Tictoc faute. Tu es du toc, c’est tout.

-Mais qu’est-ce qui n’est donc pas pourri ?
-Tout est pourri, tout, sauf tes illusions. C’est simple, rien ne peut apparaitre ici bas s’il n’est pourri de l’intérieur, s’il ne porte en soi le ver qui le ronge, c’est pour cela qu’un Dieu ne servirait à rien et que tout est éphémère. Dis-toi bien que si nous sommes ici tout en bas, c’est parce que nous avons été balancés dans le vide-ordures. Ce qui est inaltéré demeure en haut et ne descend pas plus que tu ne peux remonter. Les hommes se savent déchus, et l’espoir qu’ils nourrissent d’être réhabilités  n’est que l’expression de leur dépit, que lamentations sur leur infortune organique originelle irréversible."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Invité Dim 18 Oct - 10:33

Il faut sortir de ta torpeur Tatonga. Il le faut pour que je ne sombre pas. J'en veux au monde entier, je leur en veux de ne pas être toi. Je suis désemparée, seule, seule au milieu des autres. Il faut redescendre des étoiles comme te le dit Gaston. Il n'y a rien là haut de ce que tu recherches. Ni réponse ni question, juste quelques cailloux qui brillent. Rien qui ne mérite de te garder pour eux.
Sur terre il y a les Hommes, c'est vrai. Ils sont menteurs et vilains, ils volent les pauvres. Hypocrites, ils s'inclinent devant plus fort qu'eux et trahissent dès qu'ils peuvent. C'est vrai qu'ils sont tout petit face aux étoiles, insignifiants, misérables. Mais je plaide leur cause, car il y a moi parmi eux et j'attends. L'Homme ne vaut pas grand chose mais regarde comme il se bat pour vivre. Et puis il doit faire froid tout seul là haut. Près de moi il y fait chaud. On se raconte le monde. Tu te rappelles comme on riait? Si tu n'en peux plus, je ne plaiderai plus leur cause. Je ne t'en parlerai plus. Je ne bougerai même plus si tu reviens. Mais reviens. Tu vas mourir là haut, ce n'est pas fait pour les Hommes. Ce n'est pas ta place, tu as une place près de moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Dim 18 Oct - 12:40


L’inconnu.

"Tatonga, où se trouve ma mère ?
-Je ne sais pas, Tictoc, c’est toi qui dois le savoir.
-C’est qu’elle est de l’autre côté, Tatonga, morte depuis longtemps, la pauvre femme.
-En ce cas, je ne peux rien te dire que tu ne saches déjà, je ne sais même pas s’il y a un autre côté ; de toute façon, tu n’es plus son fils.

-Comment ça, je ne suis plus son fils ?
-Tous les liens sont rompus, Tictoc. Elle a été ta mère et toi son fils le temps d’un temps ; maintenant, c’est fini, quand même elle se réveillerait, elle serait étonnée de te voir, tu serais un inconnu pour elle, elle ne te reconnaitrait pas.

-Mais c’est terrible !
-Terrible, oui, mais terrible n’a de sens que pour toi, Tictoc. Sauf pour toi, ce mot ne signifie rien. L’univers n’a pas de cœur. Même ta raison n’est pas la raison, elle ne l’est que pour toi ; hors de toi, elle n’est pas raison. Tout ce que tu peux penser est nul. Non seulement, elle n’est pas valide, mais elle te ment et te trompe.
-Mais ce n’est pas croyable.
-Tu baignes dans le mensonge et les ténèbres, Tictoc, tout est faux. Ce qui t’a précédé est mensonge, ce qui viendra après est mensonge, ce qui t’entoure est mensonge, ce que tu vis est mensonge, toi-même tu es un mensonge. On t’a menti en tout, sur tout. Tu es le jouet d’une abominable mise en scène, implacable, sournoise et cruelle.

-Mais qui est ce « on » qui me ment, Tatonga ?
-Même ce on, on ne sait pas qui c’est, les Français l’appellent pronom indéfini, ce qui lui va bien. Pronom indéfini, pronom dont on ignore jusqu’au nom et de surcroit indéfini, un masque sans visage, oui ça lui va bien.

-Et mon père, mes frères, mes sœurs, ma femme… ?
-Idem, Tictoc. S’ils sont morts, tu n’es plus rien pour eux, personne ne te connait, tous les liens sont rompus à jamais. Tu es seul, Tictoc, inconnu de tous, inconnu de toi-même, la solitude absolue. D’ailleurs, tu as toujours été un inconnu, ni toi ni les autres ne savez qui tu es, et tu ne sais pas non plus qui ils sont ; vous vous êtes rencontrés fortuitement et vous vous êtes liés charnellement, liés par la chair, pour être père, mère, fils, frères, sœurs, sans rien savoir les uns des autres.

-fortuitement et rien que par la chair ?
-Mais bien sûr, fortuitement et sans vous connaitre. Ta mère a juste servi à te faire venir au monde, elle ne savait pas qui tu étais et tu ne savais pas qui elle était, et ne le savez toujours pas. Elle t’a appelé fils et tu l’as appelée mère, c’est tout. Venus de l’inconnu, vous retournez à l’inconnu, inconnus les uns des autres.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par gaston21 Dim 18 Oct - 18:26

Quel pessimisme, Tatonga! Je te conseille de lire le livre que j'ai entre les mains, "Croire aux forces de l'esprit" de Marie de Hennesel. Une dame, psychologue et psychanalyste, qui a  fréquenté très longtemps Mitterrand. Elle avoue d'ailleurs que leur première rencontre a été quasi un coup de foudre. Deux esprits exceptionnels. Tiens, une phrase qui va te redonner le moral!
D'accord, ça n'a guère à voir avec les pérégrinations...
" Le coït serait une expérience anticipée de la résurrection...Les émotions sexuelles violentes préfigurent l'état de l'âme ressuscitée".
Tatonga, il faut rester sur terre! Tu voles trop haut! Un grand sourire!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2436
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Dim 18 Oct - 19:44

Salut Gaston, je ne sais pas ce qui m'a pris, mais je devrais faire attention ; j'ai décimé toute la famille de ce pauvre Tictoc. lol
Il va falloir que je trouve comment ressusciter tout ce monde.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Lun 19 Oct - 13:27

Le témoin.

"Tatonga, qu’est-ce qui existe ?
-Tout ce que tu vois existe, les couleurs, les saveurs, les longueurs, les volumes, les distances, les vitesses, les poids, existe pour le témoin.
-Le témoin, c’est qui le témoin ?
-Toi. C’est toi le témoin, l’étalon de mesure, c’est toi qui enregistres et témoignes.

-Tu veux dire que rien n’existe vraiment et que c’est moi qui crée et hallucine.
-Non, tu ne peux rien créer ; tu ne crées pas, tu révèles. Ce que je veux dire, c’est  que la seule chose à laquelle nous pouvons accéder, c’est le témoignage du témoin, ce qu’il voit et pense. Le témoin est l’intermédiaire sans lequel  on ne peut accéder à rien. De toute façon, on n’accède qu’à ce qu’il enregistre de la manière dont il l’enregistre.

-Est-ce à dire que le témoin n’est pas crédible ?
-Le témoin est toujours convaincu de sa propre fiabilité, et c’est normal, ce n’est pas l’instrument de mesure qui va dire que sa mesure est inexacte ; cependant, je suis certain que l’ultime réalité, la seule vraie, est totalement différente.

-Pourquoi ?
-Pour dire les choses simplement, je vois mal un monde fait de montagnes, de bleu, de rouge, de longueurs, etc. C’est trop vulgaire, trivial, naïf, trop simple. Je vois mal un monde de formes, réduit à des formes, un monde de formes serait d’ailleurs puéril et destructible. La réalité ne peut pas être ça. Un monde qui serait une collection d’objets fait sourire, Tictoc, comment as-tu pu t’y laisser prendre ?

-On trompe donc le témoin.
-Non, personne ne trompe le témoin. La réalité est tout simplement très subtile, trop subtile pour être vue ou comprise ; et même si elle était vue, elle ne ressemblerait à rien, ou à un miroir ou rien ne se reflète. C’est parce qu’elle est infiniment abstraite qu’elle est indestructible et éternelle, et le monde doit être éternel, sinon il ne serait pas le monde. Cette réalité ultime ne peut donc être perçue par aucun sens, ni saisie par aucune pensée. Ta pensée est inopérante et inappropriée, c’est comme si tu faisais de la linguistique pour comprendre la composition de l’eau. Aucune chance d’aboutir.

-Donc, j’ai une fausse image de la réalité, mais pourquoi y a-t-il un témoin ?
-Cette réalité n’a tout simplement pas d’image, mais il y a un témoin. Le témoin sert à révéler la réalité seconde projetée, mais il ne faut pas tomber dans la fiction et les mythes. Ce témoin n’a pas été créé par une Volonté pour tenir ce rôle. Il découle, c’est une implication directe de cette réalité première, elle ne pouvait pas être sans avoir un témoin ; manifestement, cette réalité et son témoin sont liés indéfectiblement, comme si l’une ne pouvait se passer de l’autre.

-Pourtant le témoin que je suis n’existe que depuis quelques millions d’années.
-C’est vrai, mais ce n’est peut-être que le témoin que tu connais, peut-être y a-t-il toujours eu des témoins sans que nous nous en apercevions, car je vois mal le monde sans son témoin. Il en faut un.

-Peut-on appeler cette réalité Dieu ?
-Dieu est un mot des religions, un personnage de roman, chargé de sens et affublé de certaines caractéristiques, si tu le colles à cette réalité, il s’y collera avec tous ses bagages, alors que tu ne sais pas s’ils correspondent l’un à autre. Je ne vois vraiment pas l’intérêt de s’exposer aux erreurs d’un tel rapprochement."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Mar 20 Oct - 12:33


L’artichaut.

"Tatonga, trouvera-t-on un jour l’explication ?
-Non, Tictoc, et je vais te dire pourquoi.
-On n’est pas assez intelligents ?
-Non, ce n’est pas cela ; aucune intelligence quelle qu’elle soit ne peut trouver l’explication.

-Pourquoi ?
- Pour trois raions : 1-la réalité première n’a aucune particularité, il n’y a donc aucun moyen de l’accrocher. 2-Cette réalité étant première, elle n’a pas été construite. 3- Si elle n’a pas été construite, elle ne repose sur aucune base.

-D’abord pourquoi affirmes-tu cette réalité première et pourquoi elle n’aurait aucune particularité ?
-C’est évident, Tictoc, il doit y en avoir une, et la moindre particularité en ferait un objet ordinaire, particulier parmi d’autres particulier. Les particularités appartiennent au monde, à la réalité seconde qui t’est montrée, que tu enregistres, que tu révèles en la regardant. La réalité première doit être parfaitement "lisse".

-Pourquoi elle n’a pas été construite ?
-Parce qu’elle est réalité première, Tictoc. N’ayant pas été construite, il n’est pas possible de l’expliquer, car expliquer quelque chose, c’est en reconstituer la construction par la pensée.

-Et c’est quoi cette base dont tu parles ?
-Tout ce qui est construit, quel qu’il soit, édifice, théorie, thèse, doctrine, système, repose sur une ou des bases, Tictoc, des fondations, un postulat, une idée, une vérité, qui lui sert de point de départ. Comme ça n’a pas été construit, il n’y a rien de tout cela. Or, comprendre, c’est remonter la construction jusqu’à découvrir ce point de départ. C’est la troisième raison qui rend toute compréhension impossible. Tu peux explorer tout ce que tu veux, tant que tu veux, tu ne ferais que tourner en rond avant de revenir à ton point de départ. Il n’y a aucun secret à découvrir.

-Mais à quoi sert cette réalité première ?
-Elle ne sert pas, Tictoc, elle est, et c’est d’elle que vient la réalité seconde dont tu fais partie et que tu révèles par ton regard, elle vient d’elle comme la lumière vient du soleil.

-Pourquoi la réalité seconde est-elle faite avec ces matériaux.
-Elle n’est pas faite de ces matériaux ; ces matériaux c’est ta façon de révéler ou si tu veux de percevoir cette réalité seconde. Sans être une fiction, elle n’est réductible à aucun de ces matériaux, et c’est pourquoi tu auras beau la fouiller elle aussi dans ses infinis, tu n’aboutiras jamais à rien. Sache seulement que cette réalité seconde telle qu’elle est faite et telle que tu la perçois et la révèles avec ses matériaux est la seule possible ; il ne peut pas y en avoir d’autres.

-Je tiens donc une place de premier plan dans ce monde.
-Oui, c’est toi qui le révèles, tu crois qu’il ne fait que se refléter dans tes yeux passifs, alors que c’est toi qui le révèles, le construis, le montres, le fais venir à la réalité, mais pas seulement toi. Regarde les yeux de ton chat, de ton chien, ne brillent-ils pas comme des miroirs pour montrer l’image du monde ? Pourquoi brillent-ils, était-il nécessaire qu’ils brillent ?

-Tu compliques inutilement les choses, Tatonga, à ta place je supprimerai la réalité première, la seconde suffit.
-La réalité première, Tictoc, est la profondeur de la seconde, les deux étant liées et n’en faisant qu’une finalement ; l’artichaut en est une bonne représentation, le soleil aussi…
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Brahim Mar 20 Oct - 15:05

Tatonga a écrit:Le vide-ordures céleste.....

Tictoc a parfois tendance à se focaliser sur une seule facette de la pièce de monnaie, oubliant que celle-ci a une deuxième facette aussi importante que la première.
L’être humain et le monde sont eux aussi bipolaires et ont deux composantes :
Une facette « satanique », dure, ténébreuse, où règne la loi du plus fort,
Une facette « angélique », douce, lumineuse, où règne la loi de l’amour et de la justice.
L’Homme occupe une place intermédiaire et est à cheval sur ces deux mondes. C’est la raison pour laquelle il est capable du meilleur comme du pire.
Pour avancer dans son cheminement spirituel (pour passer du monde humain au monde supra-humain), l’Homme a tout intérêt à tourner le dos aux ténèbres et se diriger vers la lumière et l’amour.
Voir le graphique ci-dessous.

Pérégrinations. - Page 6 Sch-ma1
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 604
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 79
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Mer 21 Oct - 8:34

Bonne idée, Brahim, la bipolarité du monde et de l’homme est un très bon sujet, que Tictoc va bientôt explorer pour expliquer pourquoi les choses sont ainsi.
Demain, il nous parlera d'abord du vrai et du factice.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Jeu 22 Oct - 7:57

Factice.

"Tatonga, sais-tu que l’esprit vient de l’A.D.N., gènes, gamètes, et je ne sais quoi encore. Ce n’est donc pas un vrai esprit, mais un esprit factice produit en série par ces matériels, qui peuvent t’en livrer autant que tu veux, comme si c’était des patates.
-Tictoc, y en marre, je deviens fou, tu comprends, je n’ai plus ma raison. L’esprit n’est pas esprit, mais  vient d’un vulgaire fétu de paille gamète, et quoi encore, Tictoc ? Cet oiseau au plumage chatoyant qui chante sur la branche, ce n’est rien QUE la vie qui n’est elle-même QU’une bouillie que tu chauffes à feu doux en remuant avec une cuillère en bois. Et le zoiseau prend son envol sous tes yeux éblouis pour partir à tire-d’aile sous le ciel azur. Ma tête va éclater, Tictoc, je n’en peux plus, mais qu’est-ce que je fais alors dans ce monde factice de merde ! Je deviens fou, Tictoc, je suis donc  moi-même factice, quant à toi, "n’en parlons pas" ! Je perds la raison, Tictoc, je n’en peux plus. Je veux Lui écrire une lettre pour le Lui dire, mais Lui, il est même pas factice, dit-on, il est carrément fictif. Et on me dit que je dois aimer mon prochain. Ha ha ha, aimer mon prochain, mais puisqu’il est factice ! Tout, tous factices, ha ha ha !

-Et toi, Tatonga, que penses-tu  de…
-Ah non, c’est assez, Tictoc, je ne veux plus rien penser, je veux aller dans un asile, je veux sortir, je veux aller dehors, hors de ce monde factice ; tout ça, c’est trop pour moi, je suis à bout, Tictoc, je n’ai plus ma raison, j’ai la tête qui va éclater, Tictoc, regarde, j’ai 42 de fièvre.
-Mais si tout est factice, pourquoi t’en faire, fais avec !
-Ah non, Tictoc, je ne peux pas, j’ai horreur du factice, je n’en veux pas ; tout, mais pas ça ! Factice, tu t’rends compte !

-Calme-toi, je ne crois pas du tout que tout cela soit factice. Si tout cela était factice, comment aurais-tu pu avoir seulement l’idée du vrai et ce sentiment très fort d’être dans le vrai ? L’esprit, sais-tu ce qu’est l’esprit, Tatonga ? Non, tu ne le sais pas et je vais te le dire : l’esprit est présence, c’est une présence, médite bien ce mot présence, il faut le méditer longtemps, très longtemps pour en saisir le sens. Tout peut être factice, même fictif, et peu importe qu’il le soit, mais pas une présence. Une présence est présence, Tatonga, présence face au reste, face au monde, face aux mondes du vrai, du factice et du  fictif, elle est présence dans le monde. Elle transcende tout, le vrai, le factice, le fictif. Ton esprit est présence, tu es bien présent et tu trônes sur le monde, tout est à tes pieds, soumis. Y compris ton corps et ses gamètes, que tu connais bien tandis qu’ils t’ignorent. Ce qui est factice, l’est par rapport à toi, par opposition à toi et non comme toi, Tatonga. Du gamète, du gène, il peut sortir un nez long, des oreilles en feuilles de chou, un corps, un virtuose, un volleyeur, un matheux ou quelque chose dans le genre, jamais une présence, car la présence n’est pas substance, radiation, vibration, énergie, onde ou autres particules : elle n’est chose d’aucune sorte, ni concrète ni abstraite, ni grossière ni subtile, elle est présence tel un regard. Nous subissons l’influence des méthodes scientifiques qui, de par leur objet, ne cherchent que les objets, ne voient que les objets, ne s’intéressent qu’aux objets, ramènent tout à un objet, cherchent à trouver la présence dans un fétu de paille, alors que le monde n’est pas fait que d’objets. Comment une simple collection d’objets, infiniment petits ou infiniment grands soient-ils, peut-elle suffire, peut-elle être ou faire ce monde et ses oiseaux ? Ne vois-tu pas que l’essentiel est ailleurs ? Et il faut arrêter de t’agiter ainsi, tu pourrais te casser une jambe, et tu fais trop de fautes ! Tiens,  prends ceci avec un verre d’eau et couche-toi."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par gaston21 Jeu 22 Oct - 16:05

Tatonga, tu es tourmenté! Il te faut chanter comme les derviches- tourneurs! Les chants ont un pouvoir contemplatif qui apaisera tes émois! "Les chants ouvrent les portes de l'âme dans le corps" a écrit gaston...Non! C'est de Reznikoff, un russe perdu dans le désert marocain!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2436
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Ven 23 Oct - 8:30

Salut Gaston, les questions existentielles et métaphysiques, c’est passionnant. On devrait tous tout arrêter, boulot, école, pour régler d’abord ce problème. On ne peut quand même pas traverser ce tunnel sans regarder autour de soi. Imagine que, parvenu de l’autre côté, quelqu’un m’apostrophe pour me demander qui je suis, d’où je viens et ce que j’y faisais. Qu’est-ce que je lui réponds ? Que je ne sais pas ? Qui ne s’étonne, n’est pas philosophe disait Géveil.
Mais j’admire ta philosophie de vie, c’est celle aussi des musulmans lambdas, accepter sa condition, et que certains orientalistes imbéciles traduisent pas fatalisme. Non, ils ne sont pas fatalistes, mais je reconnais qu’ils sont très, très, très nombreux à qui je payerai bien le voyage s’ils acceptent d’aller chez toi. Cela fait dix ans qu’on a instauré la priorité à gauche aux ronds-points, eh bien jusqu’à présent personne ne sait encore où se trouve "à gauche", à gauche de la gauche ou à droite de la droite, et si la gauche c’est la gauche du conducteur ou la gauche de celui qui arrive en face. Tu vois y a pas que la métaphysique qui soit compliquée.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Sam 24 Oct - 8:18


Bipolaire.

"Tatonga, sais-tu que le monde et l’homme sont bipolaires, ont deux pôles, un positif et un négatif, deux facettes contraires, ayant chacune son opposé.
-Encore tes délires, ça ressemble aux illusions statistiques, ton truc. Le monde est fait de milliards de formes, on peut y trouver ces antinomies bien sûr,  comme on peut y trouver n’importe quoi, en plus grand nombre même. Dans cette foultitude d'objets divers, toi, tu sélectionnes sur  quoi te focaliser et tu en tires ce qui te convient pour construire n'importe quoi, ce que tu veux, des doctrines, des théories, etc. Tu as des exemples ?

-Le sexe.
-Le sexe ? A ma connaissance, l’homme n’en a qu’un, et une seule bouche et un seul estomac. Heureusement ! Imagine un peu s’il en avait deux de chaque ! Imagine un peu !
-Tatonga, je veux dire mâle et femelle.
-Ah pardon ! Mais ça, Tictoc, ce n’est qu’une façon de se reproduire parmi d’autres, ça n’a rien de singulier. Et, comme je viens de te le dire à l’instant, parmi les milliards de formes qui existent, il faut bien qu’il y en ait quelques-unes qui semblent contraires, si tant est qu’on puisse considérer mâle et femelle comme des contraires.

-Haut, bas, droite, gauche.
-Mon pauvre Tictoc, tu inventes n’importe quoi. Haut, bas, droite, gauche ! Haut, c’est toi qui le dis, il n’y a aucun repère. Le repère, c’est toi seul qui le fixe et le déplace comme et où tu veux. Et ce qui est haut aujourd’hui peut devenir bas pour toi demain.

-La lumière, les ténèbres.
-Mais il n’y a pas de ténèbres, Tictoc, où vois-tu des ténèbres ? Tu dis vraiment n’importe quoi. Il y a la lumière, Tictoc, c’est tout et, si tu veux, la non-lumière, que  tu appelles ténèbres. Il y a la lumière et la non-lumière, et il est tout à fait normal qu’une chose soit quand elle est et ne soit plus quand elle n’est pas. Où vois-tu deux choses, Tictoc ?

-Le Mal, le Bien.
-Tu n’as donc pas compris que c’est toi et toi seul qui dis ceci est bien, ceci est mal. Toi seul qui le dis, il n’y a aucun repère, aucun. Quand on te massacre, tu dis c’est mal ; quand tu égorges un agneau innocent et tout mignon pour le manger, tu dis que c’est bien, même que c’est bon.

-Tatonga, ça ne va pas la tête chez toi. Tu dis que tout repère est impossible, qu’il n’y en a aucun, et en même temps tu me demandes de trouver des repères.
-Mais c’est ça, patate. S’il n’y a pas de repères, il ne peut pas y avoir haut, bas, droite, gauche, mal bien. Et s’il n’y a pas haut, bas, droite, gauche, mal, bien, c’est parce qu’il n’y a pas de repères. Hé !

-Tatonga, tu es un crétin, victime de philosophes de pacotille. Ce que tu veux, c’est qu’il y ait des repères sans la présence de qui que ce soit. Ha ha ha. Mais qu’est-ce qu’un repère et pour qui, s’il n’y a personne ? Tu n’as pas compris qu’il faut qu’il y ait quelqu’un. Ce quelqu’un c’est toi, et c’est toi le repère, tu le constates chaque seconde. Quel autre repère veux-tu qu’il y ait à part toi. Et tu cherches des repères et ça se dit intelligent. Ha ha ha, le repère cherche des repères !  C’est toi le témoin et c’est toi le repère, tu ne peux pas être le témoin sans être le repère. Tout autre repère serait supérieur à toi, et il est un autre repère, supérieur à toi, et il est en toi. Tu es le centre et tout se rapporte à toi, parce que tu es dieu et son représentant et dieu en devenir sur son chemin, et c’est ce que je te disais hier, mais tu l’as oublié. Et ce dieu doit être le Bien, Tatonga.

-Et pourquoi donc ce choix du Bien, Tictoc ; c’est arbitraire, dieu peut bien vouloir  la justice, par exemple, ou autre chose.
-Parce qu’il n’y a aucune valeur au-dessus du Bien, le Bien est le bien suprême qui englobe et intègre tout ce qui est bien. Et seul le Bien peut donner un sens à dieu. Seul le Bien peut donner un sens à dieu, il n’y a rien de meilleur ou de supérieur. Un dieu qui ne serait pas le Bien n’aurait pas de sens, ne serait pas dieu. Tout doit tendre vers le Bien dieu ou le Bon dieu."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par gaston21 Sam 24 Oct - 16:54

Tatonga, tu simplifies trop. Tu parles de sexe; eh bien vois-tu, parfois il est en haut, parfois il est en bas! D'accord, avec l'âge, il prend la direction des ténèbres...Il ne pérégrine plus...
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2436
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Dim 25 Oct - 11:23

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

"Tatonga, c’est quoi les caricatures ?
-Ça, ça sert à frapper les musulmans.
-Ah bon ? Ce n’est donc pas le droit de critique… ?
-Ça, c’est les fumées et les jurons qui accompagnent les frappes des frappeurs suprématistes lorsqu’ils  frappent avec les caricatures.
-Ils frappent n’importe qui musulman ?
-Ils les frappent au visage et donc les frappent  tous, et c’est pourquoi la caricature symbole de la figure.
-Et ils ne frappent pas en silence ?
-Non. Ils frappent toujours en proférant des jurons fumants pour étouffer les cris des frappés.

-Tatonga, c’est quoi la laïcité ?
-Ça sert à frapper les musulmans.
-Et c’est quoi cette menace qui menace la laïcité ?
-C’est toujours les jurons fumeux des frappeurs suprématistes frappant les musulmans, et de leur meute crasseuse.

-Tatonga, c’est quoi la liberté ?
-Ça sert à frapper les musulmans.
-Et la liberté d’expression ?
-C’est les jurons des frappeurs et de leur meute répugnante.

-Tatonga, c’est quoi le terrorisme ?
-Ça sert à frapper les musulmans.
-Et la menace terroriste ?
-C’est les jurons des frappeurs suprématistes et les aboiements de leur meute abjecte.

-Bon, on va passer à l’international pour changer un peu. Connais-tu l’Afghanistan, l’Irak, la Lybie, le Yémen, l’Iran, la Palestine, la Syrie… ?
-C’est pour frapper et piller les musulmans.
-Mais il y a les armes massives atomiques chimiques des dictateurs despotiques tyranniques.
-Ça, c’est les jurons et les fumées des frappeurs suprématistes pillards frappant les musulmans.

-Tatonga, c’est qui Trump, Macron et les chefaillons afro-maghrébins ?
-Ça, c’est l’Alliance des néo-colonialo-impérialo-finançialo et des Caïds compradores pour frapper et  piller les Africains.
-Et les aides et assistances amicalo-militaro-culturalo-économicalo, c’est quoi ?
-Ça, c’est les fumées fumantes des frappeurs pillards de l’Alliance  néocolonialo-compradore.
-Les frappeurs  frappent et pillent donc les musulmans et les Africains ?
-Et les leurs pauvres, aussi.

-Tatonga, c’est quoi les droits de l’homme.
-C’est le droit de l’homme des droits de l’homme.

-Hé, Tatonga, c’est un peu court, tout ça, d’habitude t’es plus bavard.
-Oui, mais c’est tout ce qu’il y a dire, petit Tictoc. C’est court, oui, parce que c’est tout ce qu’il y a, il n’y a que frappes et pillage, et c’est ce qui apparait, c’est ce que tu peux voir, petit Tictoc, naïf Tictoc, c’est ce qu’il y a, ce qui apparait, ce que tu peux voir et toucher une fois que tu as chassé toutes les fumées, la fumée fulminante des frappeurs suprématistes et de leurs chiens galeux propagandistes  et la fumée des néo-colonialistes unis aux chefaillons caïds compradores. C’est tout ce qu’il y a, frappes et pillages, tout le reste est fumée."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Brahim Dim 25 Oct - 15:12

Tatonga a écrit:
Bipolaire.
Lorsque je parle de bipolarité du monde terrestre et de l'être humain, il est bien vident pour moi que cette notion est la résultante de la perception humaine. La bipolarité est ce que l'être humain peut percevoir en lui et autour de lui à travers sa "bulle humaine". Mais, à partir du moment où cette bipolarité est perçue par l'humain, elle devient une réalité pour lui et il ne peut pas ne pas en tenir compte. Donc la bipolarité existe réellement pour l'être humain.

Par contre, cette notion de bipolarité ne concerne pas nécessairement les autres espèces vivantes. Nous n'avons aucune idée de ce qu'une fourmis, un arbre ou une chauve-souris peuvent percevoir de ce monde, ni comment ils le vivent. Même si, en apparence, nous partageons le même monde, en réalité chaque espèce vivante perçoit ce monde d'une manière différente et le vit à sa manière.

Nous et les autres espèces vivantes, ne percevons qu'une partie infime de ce monde. En fait, tout se passe comme si nous ne devons percevoir de ce monde, que ce qui concerne notre espèce.
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 604
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 79
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Lun 26 Oct - 0:10

Bonjour Brahim, je ne vois pas les choses de cette façon.
Je pense que la fourmi et la chauve-souris peuvent tout au plus percevoir, par exemple, le chaud et le froid, mais aucune ne pensera "tiens, il fait chaud", aucune n’est capable de former le concept "chaud" dans sa tête. Cela requiert un certain niveau de conscience qu’elles ne doivent pas avoir.

A un palier supérieur, un autre animal plus évolué, peut penser "chaud".
A un autre niveau de conscience, un autre animal peut penser "tout à l’heure là-bas, il faisait froid ; maintenant ici, il faut chaud", peut penser la différence, mais ne pensera pas "tiens, c’est des contraires".

C’est seulement au niveau de l’homme qu’on peut voir les 3 niveaux de conscience supérieurs suivants "le chaud et le froid sont contraires", ensuite  "il y a plusieurs choses contraires dans le monde" et enfin la généralisation "le monde est bipolaire". Après ces 3 niveaux, propres à l’homme, vient la réflexion philosophique "pourquoi le monde est-il bipolaire, etc ?", qui est encore un 4° niveau de conscience.

Il y a bien du chemin à faire pour passer de l’animal à l’homme, une très grande différence de conscience. De quoi sera capable "l’après-homme", ou l’homme lui-même plus tard, on ne peut plus le savoir que la fourmi ne peut deviner ce que nous sommes aujourd’hui. N’en déplaise aux paléontologues, il y a bien évolution positive, la conscience suit un itinéraire linéaire allant toujours vers +. Et rien ne dit que cette évolution s’arrêtera et, hourrah !, je viens enfin d’avoir la preuve irréfutable de dieu ! Il faudra que je l’explique.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Brahim Lun 26 Oct - 14:57

Tatonga, ce que tu dis là n'est pas en contradiction avec ce que j'ai écrit précédemment ; cela va dans le même sens.

Quitte à contrarier un peu notre ami Gaston, je reste convaincu que l'être humain a atteint un niveau de conscience et de lucidité supérieurs à celui des animaux, même les plus évolués d'entre eux comme le chien et le chat.

Mais je ne m'arrête pas là : je pense que l'être humain, à son niveau actuel n'est pas encore un être abouti. Il fonctionne encore comme un adolescent. Il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir ... avant d'atteindre le monde supra-humain (ce que les religions appellent le paradis).

Et je continue : je suis persuadé que les êtres supra-humains existent déjà de nos jours, dans d'autres dimensions ou d'autres planètes. Notre objectif, conscient ou inconscient, en tant qu'humains, est de monter d'un cran afin de faire partie de leur monde.

Et ainsi de suite ...
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 604
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 79
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par gaston21 Lun 26 Oct - 17:43

Expliquez-moi...Changement d'heure hier. Tous les matins, entre 8H30 et 8H40, je prends ma voiture et je monte la rue pour me garer toujours au même endroit et faire ma promenade à pied. Les pigeons m'attendent perchés sur les lampadaires pour que je leur jette leur ration de tournesol. Hier matin, pas de pigeons, mais ils étaient là 30 minutes plus tard, Ma promenade dure 30 minutes à cinq minutes près; donc rien de surprenant puisque ça correspondait à mon heure de retour habituel. Ce matin, j'arrive
donc  là-haut persuadé que mes pigeons ne seraient pas là; surprise, ils y étaient! Eux aussi avaient changé d'heure! Je me suis toujours demandé comment ils faisaient pour être chaque matin au rendez-vous; Leur élevage est à Corcelles-les- Monts (voir sur Google), donc à plusieurs kilomètres. Comment font-ils pour retrouver leurs lampadaires toujours à la même heure? Mais ce matin, ils avaient mis leur montre à la nouvelle heure!!!
L'animal est autrement plus intelligent que les gens ne pensent. Ce qui leur manque, c'est l'instruction et la somme fantastique d'informations que l'homme a accumulé. Ce qui a fait l'homme, c'est sa faculté de s'exprimer avec la parole et ses mains. L'Evolution...Une intention divine? Je n'ai rien contre! Je n'ai jamais cru au hasard!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2436
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Mar 27 Oct - 0:57


J’ai manqué de clarté dans ma réponse d’hier. Pour poursuivre, je voudrais préciser deux points.
J’appelle conscience même la simple perception chez la créature la plus élément, en ce sens qu’elle perçoit, donc se rend compte et donc prend conscience. C’est une terminologie personnelle, qui m’est utile et que j’étendrais volontiers aux végétaux, qui, semble-t-il, ont même un langage. Que la science appelle les choses différemment n’a pas d’importance : nous ne nous situons pas sur le même plan d’exploration et d’investigation.
Le deuxième point à préciser est que le niveau (ou la dose) de conscience de chaque espèce est inégalement réparti entre ses individus ; cela est particulièrement visible chez l’homme.

Cela précisé.
Je ne dirais pas comme Brahim que c’est l’homme qui évolue, bien que cela soit vrai relativement. Je vois les choses autrement. Pour moi, il y a une conscience (aux facettes infinies) et c’est elle qui évolue, grandit, s’élève, les créatures ne lui servant que de marches, de marchepieds. C’est ce que l’observation permet de constater. Que les espèces qu’elle a dépassées disparaissent ou continuent d’exister avec la portion de conscience qui leur est attachée, la Conscience ne s’en soucie pas, elle s’occupe d’avancer.
Pour le moment, elle atteint son plus haut niveau chez l’homme.

Ce que l’observation permet aussi de constater, il me semble, c’est que cette conscience progressive est également cumulative, elle cumule ses propres expériences, en ce sens que tout ce qui est, comme trait, penchant, instinct…, au niveau des espèces moins évoluées que l’homme, fourmis, pigeons ou bêtes féroces, on le retrouve chez l’homme, dans la conscience de l’homme, conscience qui serait ainsi une mosaïque. Il y a en moi le pigeon, la pigeonne (très peu), le chat et le tigre. Que la science appelle cela hérédité ou d’un autre terme et explique les choses différemment, cela ne change rien, c’est sa façon d’expliquer ; on n’est pas sur le même plan.

Ce qu’il y a vraiment de nouveau chez l’homme, c’est que cette conscience qui est en lui a conscience d’elle-même et a conscience qu’elle doit avancer, s’élever. Dès lors, il y a responsabilité et devoir de l’homme de la faire progresser, et c’est là que le repentir au sens moral et religieux prend toute sa signification, car cette conscience, comme dit Brahim, est inaboutie, elle est encore sujette à l’erreur.

Cette Conscience intelligente ou Intelligence consciente, je l’appelle dieu. Je crois que dieu, il ne faut pas le chercher ailleurs, car que peut bien être un dieu, sinon essentiellement cette conscience intelligente. Oui, dieu est en voie de construction.
Les prophètes eux-mêmes ne disaient-ils pas qu’ils sont hommes ? Jésus disait qu’il était homme et dieu, le grand Al-hallaj disait aussi qu’il était les deux. L’homme porteur de dieu, cela va bien dans mon sens.

Je crois, et c’est ce que laisse fortement apercevoir l’observation, c’est que cette Conscience évolutive et cumulative emporte avec elle dans ses avancées les expériences de toutes les espèces, et des individus aussi en tant que porteurs chacun d’une nuance, tout en dépassant ces expériences sans les abandonner ; ce qu’elle abandonne ce sont les corps, ces marchepieds, qui ne servent plus à rien. C’est cette portion de conscience qui est en moi et qu’elle emporte, et que certains appellent âme, qui compte, elle qui fait ce que je suis et qui je suis.

Pour moi donc, ce n’est pas l’homme qui avance, bien qu’il soit là pour pousser à la roue, mais la Conscience, dieu. Y a-t-il d’autres êtres sur d’autres planètes, je ne sais pas. Probablement, mais on n’en a pour l’instant aucun indice. C’est probable, car ce qu’il y a sur terre est si peu, trop peu pour suffire à cette grande Conscience.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par gaston21 Mar 27 Oct - 17:03

Pourquoi les animaux, surtout supérieurs, n'auraient-ils pas conscience d'eux-mêmes? Il faut me le prouver.
Dieu en construction? Là aussi, curieux! Où puiserait-il l'énergie nécessaire? Il faut accepter le fait que nos moyens soient limités et que certains domaines nous soient inaccessibles.
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2436
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Jeu 29 Oct - 6:37

Gaston, toi et moi ne donnons pas la même signification à "avoir conscience de soi". Pour toi, un chien qui s'écarte pour éviter une tuile qui lui tombe dessus a conscience de soi. Pour moi, non. Avoir conscience de soi, c'est se dire en mots ou en pensée "tiens, tiens, mais j'existe, comme c'est étrange !"
Remarque qu'ils doivent être nombreux les hommes et femmes qui naissent et meurent sans que cette pensée ne traverse une seule fois leur esprit.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Jeu 29 Oct - 6:51

La cosmogonie.

"Tatonga, tu as dit que tu avais la preuve irréfutable de dieu.
-Dieu n’a pas besoin d’être prouvé, Tictoc. La preuve, c’est cette chose même que nous appelons esprit ou conscience ou pensée, et cette chose existe effectivement sans le moindre doute ; elle est en toi, c’est elle qui pense. Ceux qui demandent des preuves de dieu n’ont tout simplement pas encore saisi tout le sens de cette chose esprit, n’ont pas encore compris que dieu ne peut pas être autre chose que cet esprit. Ce qui demanderait éventuellement à être prouvé, ce sont ces dieux qu’imaginent les hommes, ces mythes, et c’est ce que font ceux qui cherchent à prouver dieu. Ils confondent ces mythes et dieu, ils partent de l’un de ces mythes et se lancent à la recherche de dieu, c’est complètement idiot.

-J’ai compris, tu es en train de me préparer pour me faire avaler ta couleuvre, tu vas me présenter un truc qui ne mérite pas le nom de dieu et me dire voilà, alors que tu avais clairement déclaré que tu allais apporter la preuve de……
-Pas du tout, ce serait malhonnête, je vais te présenter le vrai dieu, ce qui ne veut pas dire qu’il va correspondre au mythe que tu as dans ta tête. En fait, la preuve n’est même pas un problème comme je viens de te le dire à l’instant ; la difficulté est de décrire ce qui se passe, d’établir une cosmogonie qui ne soit pas purement imaginaire, mais cohérente, rationnelle, objective, basée sur l’observation.

-Et c’est quoi cette cosmogonie... vraie ?
-Au tout début, Tictoc, il y avait le monde, disons matériel tel que tu le vois, et l’esprit. Ils étaient ensemble, ou la matière avait généré l’esprit, ou l’esprit avait créé la matière, peu nous importe. C’est la réalité première.

-Objection ! Si c’est la matière qui a généré l’esprit, alors cet esprit est périssable comme elle et tu ne peux prétendre qu’il est dieu ou preuve de dieu.
-Ton objection est nulle. Suis-moi bien. Si l’esprit a créé la matière, alors il est là et impérissable en tant qu’esprit. Si c’est la matière périssable qui a généré un esprit périssable, comment expliques-tu alors que le monde soit toujours là et n’ait pas péri, ne se soit pas volatilisé ? Tu vois, quel que soit X, ton truc ne marche pas. Note aussi ceci, c’est très, très  important : ceux qui disent que l’esprit émane de la matière laissent entendre en fait  que l’esprit n’est pas esprit, tout en soutenant qu’il vient de la matière. C’est d’une absurdité totale. Que l’esprit sorte d’un rocher, d’une carotte ou d’un gamète, rien ne l’interdit et on s’en fiche Tictoc, du moment qu’il est là.

-Mais d’où viennent-ils, ce monde matériel et cet esprit ?
-Il ne faut pas poser ce genre de question, elle est fausse. Ils constituent la réalité première, la situation de départ. Il faut comprendre qu’il doit y avoir une chose au-delà de laquelle il n’y a pas d’au-delà. Bon, on va avancer, je ne vais pas passer ma vie à te montrer tes préjugés ; c’est à toi de vider ta tête de toutes tes croyances passées. Tu as d’ailleurs dit tout à l’heure que dieu était éternel, affirmation gratuite, mais j’ai préféré ne pas relever, alors passons. Cet esprit décide donc un jour de vivre incarné comme toi.

-Ha ha ha, il te l’a dit ? Voilà que tu fantasmes, toi qui disais éviter les mythes et te référer uniquement à l’observation.
-Je ne fantasme pas du tout, je me base sur l’observation. Tu sais bien que la vie est apparue il y a quatre milliards d’années. On explique cette apparition de mille façons, on l’impute à mille causes, on y mêle le hasard. Mais tout cela, on s’en fiche, Tictoc. Il faut tenir et maintenir le cap de main ferme, s’en tenir au fait et ne pas se laisser distraire par tous ces blabla : une première cellule, animée, douée de vie, forcément habitée d’un esprit est bien apparue, bien là. Peu importe les voies et moyens que les hommes, la science, croient avoir découverts, rien ne doit occulter ce fait indéniable : l’esprit s’est incarné.

-Si j’ai bien compris, si je relie les différents points que tu viens de développer, c’est dieu qui s’est incarné pour mener une vie de créature, mais pourquoi ?
-Oui, c’est certain. Pourquoi ? Cela n’a pas d’importance ; dire pourquoi reviendrait à former inutilement une hypothèse… très hypothétique. Disons qu’il en a marre de vivre sans corps ou que c’est sa destinée, enfin tout ce que tu veux, ça n’a pas d’importance.

-Mais pourquoi alors s’est-il incarné dans plusieurs créatures différentes, la libellule et l’éléphant ?
-Ah, tu as donc remarqué ça, c’est bien ; justement, c’est très révélateur. Pourquoi, en effet. Il est manifeste, Tictoc, que ces créatures sont comme ces petits robots que l’homme utilise pour prospecter un domaine, recueillir des infos, faire une recherche. Ces créatures, dont nous sommes, font de la recherche dans le monde matériel.

-Elles cherchent à découvrir quoi ?
-Elles cherchent à découvrir un modèle de créature viable, invulnérable, immortel dans ce monde matériel. C’est visible, Tictoc, c’est pour cela que tu vois ces créatures découvrir, chacune à sa manière, des moyens de défense contre les dangers de la nature et les meilleures façons de s’adapter, des milliards de découvertes dont la plupart nous échappent. Cet instinct de survie qu’elles ont, n’est pas dû au hasard, il est fait pour ça, c’est une incitation à chercher, chercher comment survivre dans ce milieu hostile, et c’est la seule manière d’expliquer le pourquoi de cet instinct de survie.

-C’est donc l’esprit, dieu, qui cherche à découvrir la créature parfaite dans laquelle s’incarner pour vivre éternellement dans ce monde matériel inhospitalier. Mais puisqu’il est tout puissant et très savant, il devrait savoir sans passer par toutes ces recherches, Tatonga.
-Mais qui t’a dit qu’il était tout puissant, Tictoc, d’où te vient donc cette idée ? C’est un préjugé qui te vient de ces mythes, de ces religions, mythes d’ailleurs incohérents, car s’il était tout puissant comme le prétendent ces religions, il n’aurait pas du tout eu besoin de créer quoi que ce soit, ni le monde, ni les hommes, ni d’avoir un dessein. Tu vois, leurs trucs aux religions, ça ne tient pas la route, et tu en es resté prisonnier. Tout, absolument tout, montre que l’esprit, que dieu, est en train de se construire un corps parfait pour vivre en créature immortelle dans le monde, seul ou en plusieurs exemplaires pour faire une belote ou autre chose, je ne saurais le dire.

-Bendidonc !
-Il n’y a pas de bendidonc qui tienne, Tictoc. Tout ce que je dis est réaliste, objectif, observé. Il suffit juste d’avoir la lucidité et le courage d’abandonner tous ces mythes totalement incohérents pour regarder la réalité en face. Nous sommes donc, en tant que créatures humaines, cet esprit-dieu même, tout autant que le papillon, le virus et le chameau, et nous nous retrouverons tous dans l’esprit de cette créature idéale une fois finalisée, bâtie sur nos expériences. C’est la seule explication possible, Tictoc, qui donne sens à ce qui est."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Ven 30 Oct - 7:30

La tribu.

"Tatonga, tu viens de quelle tribu ?
-Tu as le rare privilège, Tictoc, de parler à un Chaoui, rare parce que nous sommes très rares sur cette planète surpeuplée où pullulent toutes sortes d’énergumènes.
-J’ai dit de quelle tribu, Tatonga…
-Mais de la tribu des Chaouia, voyons, une petite parmi d’autres petites, spatialement éloignées les une des autres et formant toutes ensemble la grande tribu des Berbères ou Amazigh, terme qui signifie hommes libres. Tu vois, la liberté, "on connaissait", on la portait bien avant que naissent ceux qui prétendent aujourd’hui l’enseigner au monde ; rien que notre calendrier, si tu ne le sais déjà, ne va pas tarder à entre de plain-pied dans l’an 3000, Tictoc.

-Et vous parlez quelle langue ?
-Le chaouia, évidemment. On dit un Chaoui quand c’est un homme, des Chaouia quand ils sont plusieurs, le a final se prononce et indique le pluriel masculin, il indique aussi le féminin singulier : une Chaouia. Quand elles sont plusieurs, on prononce un t à la fin : des Chaouiat. Si le groupe est mixte, c’est le masculin qui l’emporte comme partout sous le ciel de Dieu, car Dieu est masculin.

-Et vous êtes faits comment ?
-C’est simple, Tictoc. Quand les autres veulent dire de quelqu’un qu’il est têtu ou brute arriérée, ringard, fruste, rustre ou mal dégrossi, ils disent c’est un Chaoui. Tout ça est vrai, nous ressemblons à notre milieu naturel, fait de rocs et de chênes. Mais on n’est pas violents, il faudrait vraiment nous pousser à bout et il n’est pas bon nous pousser à bout, et on est très hospitaliers, ça c’est sacré, on n’y déroge jamais, c’est une question d’honneur comme la parole donnée. Mais je pense que chaque pays a son petit groupe de têtes butées.

-Est-ce que vous dansez, Tatonga.
-On ne danse pas individuellement, Tictoc ; un homme qui se trémousse et se déhanche, c’est impensable, indécent, inadmissible, inconcevable. Je te parle des mœurs traditionnelles, encore largement répandues, pas de ce qui se passe dans les grandes agglomérations, enfin dans les quelques-unes qui existent, car des grandes, il n’y en a pas beaucoup. Là, tu vois parfois de drôles de zigotos, de petits gringalets de merde, qui gigotent et se mettent du gel, à te demander d’où ils sortent et à te donner envie de les traiter de tous ces noms misogynes que tu n’oserais jamais tenir à l’égard d’une femme, si tu vois ce que je veux dire, et de leur envoyer un grand coup de pied au derrière. A part ça, nous dansons et chantons en groupe, en pleine nature, alignés ou en cercle, en nous tenant les uns les autres ; les femmes peuvent participer en se tenant devant la parade ou au milieu du cercle pour reprendre de leurs voix aigues certains refrains. Ça ressemble davantage à une scène, à une pièce de théâtre, on chante une époque, un héro, une bataille, nos sages, nos rois, nos reines comme Dihya dite la Kahina, morte au combat, des trucs comme ça, tu vois.

-Vos femmes, tiens, parle-m’en un peu, le voile et le reste.
-Non, pas de voile, elles travaillent dans les champs tout comme les hommes, vont partout seules ou à plusieurs, mais pas dans les lieux de loisirs réservés aux hommes. Je dis réservés aux hommes, je ne dis pas que les lieux de loisir sont réservés aux hommes, autant le préciser, car je sais que tu comprends de travers. Elles vont chercher l’eau à la source, vont à la corvée de bois, personne ne les embête et jamais de drague. Cela n’empêche pas que des regards se croisent et qu’elles tombent amoureuses. Une femme n’aime qu’une fois dans sa vie et tu ne peux savoir quand. Tu peux aussi entendre une femme chanter seule, mais tu ne l’entendras jamais dire mon amour ou mon chéri, elle chante l’absence, la séparation, l’éloignement, et tu comprends ses tourments.

-Tatonga, est-ce qu’elles sont belles, vos femmes ?
-Comme toutes les femmes, Tictoc. Mais elles ne jouent pas de séduction et tu ne peux jamais les séduire qui que tu sois. L’amour n’est pas un jeu frivole de séduction. Quand elles aiment, elles aiment d’amour spontané, c’est leur âme qui s’y engage, s’y dissout pour toujours. Et si par hasard tu croises le regard de l’une d’elles, ne t’y attarde surtout pas, Tictoc. Tu risques de voir ses yeux s’agrandir, devenir immenses, sombres et profonds, tel un océan, et t’y noyer ; tu te sentiras descendre doucement, lentement par les pieds, t’enfoncer, t’engloutir dans son regard, sans pouvoir résister, comme dans un rêve, descendre, descendre dans les eaux douces sans fond, comme dans un rêve, tictoc, sans jamais pouvoir ni vouloir remonter. Et tu es alors perdu.

-Et les hommes chez vous, est-ce qu’ils aiment, Tatonga ?
-Certainement et même très fort, et si Dieu doit être jaloux, c’est bien des femmes et c’est pourquoi il les déteste. Mais  ne  pose pas ce genre de question aux hommes, c’est trop dangereux ; le cœur est un sanctuaire, Tictoc, on ne sait jamais ce qu’il y a dedans, les volcans qu’on pourrait y réveiller, ce qu’on pourrait y casser, les blessures qu’on pourrait faire saigner, car il n’y a pas de grand amour sans souffrances, l’amour est souffrances, Tictoc ; ce temple doit demeurer silencieux et scellé jusqu’à la mort.

-Dieu déteste les femmes, tu as dit ?
-Les religions, les prêtres. Quand arrêteras-tu d’être imbécile, Tictoc ?
-Et vous mangez quoi, Tatonga ?
-On ne prend pas de repas, Tictoc ; quand on a faim on n’a pas faim de quelque chose, on a faim et on mange pour ne plus avoir faim, c’est tout.
-Et tu parles la langue des Français ?
-Tout le monde parle la langue de tout le monde, Tictoc, mais je ne parle pas comme eux. Je n'aime pas leur voix de crécelle. Ils grincent comme des poulies mal graissées ou des portails sur leurs gonds rouillés."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Tatonga Mar 3 Nov - 0:31

Le brouillard.

"Tatonga, la terre est bien ronde, n’est-ce pas ?
-Si tu veux.
-Comment ça, si je veux.
-Je ne crois pas  que rond a un sens pour l’univers ou pour quelqu’un d’autre que toi.
-Rond n’a pas de sens pour toi ?
-Si ! Mais moi, c’est toi ; nous sommes le même en plusieurs exemplaires.
-Bon, quatre c’est quand même plus grand que deux.
-Je ne pense pas que grand et petit a un sens pour le monde ou un autre que toi.

-Je ne sais pas ce qui te prend. Tiens, mon corps par exemple, il est très complexe et savamment tissé, tu ne peux pas le nier.
-Je n’en crois rien, Tictoc, je ne crois pas du tout que ton corps a été tissé savamment, ou que ce qui l’a tissé savait qu’il tissait. Il est fait comme ça, c’est tout, même pas exprès et je ne pense même pas qu’il est comme tu crois qu’il est.
-Et le rectangle ?
-Je n’en pense ni moins ni plus que le reste, Tictoc ; toutes ces choses seraient tellement irréelles si elles étaient vraiment faites comme tu les vois.

-Irréelles si elles étaient vraies ! Quel paradoxe !
-Vérifie toi-même, Tictoc. Imagine que tu es mort, que tu te réveilles dans un autre monde et que tu jettes un coup d’œil derrière toi, sur ce monde-ci. Que verrais-tu ? Verrais-tu toutes ces choses et tous ces gens qui t’entourent  aujourd’hui ?
-Je ne pense pas, Tatonga. Je crois que je ne pourrais rien voir, ou alors voir autre chose.

-Tu verrais quoi ?
-Je verrais flotter un léger brouillard, et c’est tout.
-Oui, je crois que tu verrais quelque chose comme ça, une sorte de brouillard, mais certainement pas des maisons, des arbres, des montagnes, des enfants pétillants  et des femmes belles comme des lampes ; ces choses sont impossibles.

-Veux-tu dire que nous rêvons ?
-Non, nous ne rêvons pas. Je crois que c’est le néant qui imagine ce qu’il ferait s’il cessait d’être néant.
-Un néant qui imagine ?
-Oui, je crois que c’est à peu près ça. Je ne sais pas comment l’appeler, c’est un néant pas tout à fait néant mais néant, une sorte de brouillard, un créateur incapable de créer qui rêve d’un monde impossible à créer. De l’autre côté aussi, tu ne trouveras qu’un brouillard,  car en l’univers et hors l’univers, il ne peut y avoir plus qu’un néant et son rêve, des brouillards.

-C’est donc un rêve !
-Oui, un rêve mais pas le tien ; toi, tu es un acteur dans le rêve. Une vraie création est improbable, impossible.
-Mais pourquoi impossible ?
-Tu l’as dit toi-même. Je ne crois pas que, sorti du rêve et regardant ce monde de l’autre côté, tu puisses voir le soleil, la lune et les rues grouillantes d’Alger, de Paris et de Stockholm."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 7035
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Pérégrinations. - Page 6 Empty Re: Pérégrinations.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 17 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum