La liberté d'expression à l'occidental.

Aller en bas

La liberté d'expression à l'occidental.

Message par Tatonga le Mar 1 Mai - 3:58

La liberté d'expression à l'occidental.
Pensée unique : elle est fondamentalement pensée unique, encadrée par des permis et des interdits, sévèrement balisée par des lois, ce qui de prime abord peut paraitre normal, mais qui ne l’est plus  dès lors que la loi impose une orientation particulière à l’expression et musèle la pensée. Ainsi voit-on l’Etat confisquer la parole dans maints domaines, se substituer par exemple à la science de l’historien pour écrire lui-même l’histoire. Pensée unique faites de diktats et d’oukases. Tout est là, l’essentiel est là, pensée unique enfermée dans ce carcan. Et il y a le reste...
L'essentiel et le reste, le fondamental et l'accessoire, une commissure cousue, l'autre échancrée.

Après il y a donc le reste, ce qui reste, et chacun en fait ce qu’il veut, une mare où chacun est libre de barboter à sa guise. Une liberté, oui, mais quelle liberté et pour quel usage? Une liberté de dire ou de ne pas dire là où il fallait dire, de médire et de mal dire, comme :

-travestir les faits pour mentir, tromper, manipuler et orienter l’opinion.

- étaler indécemment la vie privée des gens, des familles et même des morts. Cas de Johnny par exemple. C’est vrai que les morts n’ont plus de droits aux yeux de la loi.

-agresser en se prévalant de la liberté. Cas de Charly Hebdo. Caricaturer, oui, d’accord, mais dans un contexte de paix. Dans un contexte conflictuel, où les minorités  sont brimées et les peuples concernés massacrés l’un après l’autre, tu as choisi ton camp pour entrer en guerre, une guerre médiatique en appui à la guerre que mènent les agresseurs. Tu as pris position pour diaboliser les victimes et approuver, encourager implicitement ce qu’elles subissent.

-infantilisation et abrutissement des masses, culte de la personnalité : quelle robe portera Brigitte Macron, pourquoi Brigitte rit-elle, combien d’heures a duré le diner Macron-Trump, ce qu’on a mangé, si la vaisselle était en porcelaine ancienne de Sèvres, l’astuce de Macron pour ne pas se faire écraser les doigts par la poigne de fer de Trump, où est passé le chien du Président, le président paie de sa poche ses cigarettes, qui étaient les ex de la Première dame…

- Chauvinisme indécent et forfanteries : nos croiseurs, nos bombardiers, nos missiles performants, opérations réussies, nos experts vont vous expliquer nos prouesses, comment nos cibles ont été atteintes, comment nos élites ont anéanti… et pourquoi nous sommes au premier rang des nations. Beaucoup de bruit, on rit, on se gargarise là où il n’y a pourtant que lâcheté, des bides, des échecs pitoyables, une régression lamentable. On ricane au moment où les victimes s’affairent à enterrer leurs morts.

-La langue de bois à profusion où on enroule et déroule des rouleaux de parlotte et de circonlocutions vides  pour éviter de dire et d'appeler les choses par leur nom.

-Silences coupables : l’omerta convenue sur des hécatombes et certains sujets.

-Marchandisation de la femme-objet : on va vous révéler le tatouage intime de la starlette d’à peine 16 ans. Gigi était en tenue moulante. Fifi portait-elle une culotte sous sa robe ? La chanteuse sexy a laissé voir un sein. Marine a affolé le public par ses déhanchements suggestifs. La femme-mannequin est une bi. Les nuits chaudes de Charlotte. Jeannette, maire-députée, se confie sur ses sodomies…

-Racisme, partis-pris, lynchage, endoctrinement, matraquage des esprits, pressions sur l’institution judiciaire.

-Viol des consciences : les valeurs de la société sont brulement bousculées, des comportements choquants pour l’opinion sont décrétés d’en haut et les médias se chargent de les sublimer et d’en faire la promotion. La morale du moment, choix et patrimoine du peuple, est déclarée manu militari désuète pour pousser vers de plus en plus de perversion. Voilà comment il faut penser, voilà comment il faut vivre, décident les potentats politiques directeurs de consciences.

-Valorisation de sa propre liberté d’expression et de sa société, déclarées seule valables, au moment où elles cumulent leurs propres tares et les tares des autres modèles. Une double bosse de despotisme et de dérives que les œillères empêchent de voir.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4915
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté d'expression à l'occidental.

Message par gaston21 le Mar 1 Mai - 10:46

Tatonga, il faut aller chez le dentiste rapidement! Ta dent contre le monde occidental n'en finit pas de pousser! Si je compare ce monde affreux avec le monde islamique, je me rassure!
De quel côté sont les pays qui punissent le blasphème? Je peux dire que je crache à la gu... de Dieu sans être aucunement inquiété! Et en Egypte qui pourtant fait figure des pays les plus ouverts? Je ne parle pas des autres! En Arabie saoudite ? Jusqu'au sabre!
Les femmes? Souvent réduites en femme-objet! A la niche, la fatma! Et qu'on ne voie pas un bout de ta peau! Pas question que le gars d'en face
reluque avec ravissement ton joli petit téton! Et chez des vieux comme gaston, tu pourrais déclencher une crise cardiaque fatale!

Je préfère vivre mes vieux jours dans ce monde où une fille peut montrer ses fesses sans se retrouver rejetée dans la géhenne de la haine et du mépris. Dans le domaine de l'art visuel, peinture etc..., Je recherche en
vain les grands artistes. Cool, Tatonga!

avatar
gaston21

Masculin Messages : 1399
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté d'expression à l'occidental.

Message par Tatonga le Mar 1 Mai - 15:33

Continue à te nourrir de préjugés Gaston et à porter des oeillères. Continue à lire de travers et à zapper l'esssentiel, continue à faire dans l'approximatif et le superficiel. J'ai pourtant suffisamment mis en exergue les tares profondes et lourdes de cette prétendue liberté qui, non seulement est la négation de la liberté, une liberté enchainée, mais a des effets toxiques.
Si j'ai porté mon attention sur cette liberté d'expression et sur la démocratie à l'occidental, c'est parce qu'elles ont la prétention d'être des modèles parfaits dont l'humanité devrait s'inspirer.
Or non seulement ces modèles ne sont pas parfaits, mais c'est ce qu'il y a de pire.
Je ne parle pas évidemment des modèles théoriques, qui, eux, n'appartiennent à personne mais à tout le monde, mais tels qu'ils sont pratiqués.
Si mon regard extérieur et lucide n’arrive pas à déciller tes yeux, pas la peine de voir un ophtalmo, y peut rien faire.
Mais je sais que tu sais
Tu sais, tu dois quand même t'en rendre compte, à moins que tu n'aies jamais rien vu d'autre que le coin de ton douar, là, oui, dans ce cas on croit toujours que son coin est le centre du monde et que le monde s'arrête à ses confins lol
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4915
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La liberté d'expression à l'occidental.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum