La Liberté, un poison mortel.

Aller en bas

La Liberté, un poison mortel.

Message par Tatonga le Mer 7 Fév - 3:03

Tout le monde aime la liberté, tous les peuples sont pour la liberté, tous les hommes veulent la liberté.
Mais l’Occident, je veux dire le monde dirigeant occidental, squatteur du pouvoir politique et de la pensée, a fait depuis longtemps de la liberté, contre le sentiment et le vouloir des peuples d’Occident, une valeur suprême, le Dieu transcendant.

Or non, la valeur suprême, le Dieu transcendant, doit être l’homme, c'est-à-dire cet animal qui a évolué de l’animal pour devenir homme, et le Dieu des religions, malgré ses tares, n’est rien d’autre que ce Dieu qui consacre et sacralise l’humanité de l’homme, dresse un mur entre l’animal et l’homme afin que la séparation soit irréversible.

Oui, la valeur suprême, le Dieu transcendant, ne doit pas être la liberté. Il y a autre chose de plus élevé, de plus haut,  c’est cette cloison que Dieu et la nature ont tissé entre l’homme et l’animal. C’est cela le sacré. Si vous voyez un autre sacré, montrez-le-moi.

Je suis libre tant que je ne porte préjudice à personne, et ma liberté n’a de limite que la liberté de mon voisin, entend-on dire.
Oui, mon coco, tu es totalement libre de faire tout ce que tu veux, même marcher sur la tête, moi aussi  cette liberté-là me tente, et effectivement tu ne portes pas préjudice à ton voisin. Mais quand la liberté--- une liberté qui consiste en fait et en vrai, pour appeler les choses par leur nom, à libérer ses sens, à lâcher la bride à son corps animal---est élevée au rang de valeur suprême de la société, ce n’est pas au voisin qu’elle porte préjudice, mais à l’humanité de l’homme.

C’est une arme pour détruire l’humanité de l’homme, pour ouvrir des brèches dans la cloison homme/bêtes pour un retour de l’homme à la bête. Elevée à un tel rang, elle n’est rien d’autre que ça, une arme de destruction, de perversion de l'humain, et c’est ce rôle destructeur qu’elle joue effectivement depuis pas mal de temps, et c’est ce qui explique les gloutonneries aux multiples facettes, oui aux multiples facettes, de l’homme devenu pénistomac, commettant les sauvageries les plus bestiales, les abjections les plus basses jusque dans ses liens consanguins, détruisant l’homme et la vie jusque dans ses racines foetales.

Et c’est contre cela que les théocraties, à ne pas confondre avec leurs excès et leurs dérives, s’élèvent, à cela qu’elles s’opposent.

Les peuples d’Occident ne sont pas libres, ils sont depuis longtemps colonisés, assujettis à la pensée d’un Pouvoir qui n’est pas le leur et au pouvoir de la pensée de ce Pouvoir,  deux facettes du même colonisateur ; le Pouvoir soutenant la pensée qui le soutient et la pensée soutenant le Pouvoir qui la soutient, pour dénaturer et déshumaniser l'humain, le vider de son âme, le dominer et l'asservir à sa volonté.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par georges_09 le Mer 7 Fév - 12:00

Les peuples sous le joug de la RATP regardent avec envie le monde libre où les femmes ne sont pas voilées, où l'on n'est pas obligé de se marier pour coucher ensemble, où on mange et on boit ce que l'on veut.
avatar
georges_09

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par Dede 95 le Mer 7 Fév - 12:23

....de la RATP?
Je suis un "enfant de la RATP" j'ai toujours été très libre! Enfin le temps que j'y ais travailler de 1958 à 1970 !
De quoi tu parle Geoges? Ne généralise pas!
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 1350
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 75
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par Tatonga le Mer 7 Fév - 13:45

L'Occident et l'Orient ont longtemps cheminé ensemble, avec la même vision de la vie et de la place de l'homme, puis on bifurqué, empruntant chacun une voie.
Si des individus d'un camp salivent sur le mode de vie de l'autre camp, le contraire aussi est vrai, et là n'est pas le problème.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par georges_09 le Mer 7 Fév - 14:20

Dede 95 a écrit:....de la RATP?
Je suis un "enfant de la RATP" j'ai toujours été très libre! Enfin le temps que j'y ais travailler de 1958 à 1970 !
De quoi tu parle Georges? Ne généralise pas!
Religion d'
Amour de
Tolérance et de
Paix
avatar
georges_09

Masculin Messages : 15
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par gaston21 le Mer 7 Fév - 17:45

Il me semble que la liberté individuelle est autrement mieux respectée dans nos pays occidentaux qu'en Orient! Chez nous, on ne fouette pas les dames, sauf, bien sûr, si elles y trouvent du plaisir...
Tatonga, peux-tu imaginer qu'un pays islamique puisse tolérer ces paroles d'un rappeur connu, le belge Damso? Et il paraît que les filles en redemandent! Tu vois où en est la perversion des occidentaux...et la liberté d'expression?

"Suce-moi pendant qu'je siphonne une p'tite Corona. A peine qu'j'l'introduis, je crie, je jouis, oh oui oh oui, oui. J'luis dis, prends dans ta gueule ton facial tsunami à Miami. L'érection reprend par derrière je la prends. Je constate qu'elle a la chatte plus grasse que l'ventre de BIG..."
(Marianne)

Quelle poésie...au niveau de la sous-ventrière... Sans rancune!
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1462
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par Tatonga le Mer 7 Fév - 19:02

Un peu de sérieux, Gaston, et moins de racontards sur les musulmans, sinon il ne sera plus possible de placer un sujet dans ce forum.
Pour les libertés individuelles, le sujet dit justement qu'elles sont limitées en Orient et j'ai dit pourquoi en Orient on estime qu'il faut leur mettre des limites.
Tout le sujet ne dit d'ailleurs que ça.
Le sujet est donc de dire si elles doivent avoir des limites ou non, et non de répéter " chez les musulmans, elles sont limitées, limitées, limitées.... "
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté, un poison mortel.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum