L'apparition de la vie.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'apparition de la vie.

Message par mister be le Jeu 2 Juin - 11:53

Avec l'apparition de la vie sur terre,je me pose la question de savoir si c'est par hasard,heureux concours de circonstences ou s'il y a un dessein intelligent qui donnerait un sens à tout cela.
Avec la physique newtonienne nous ne pouvions qu'être observateurs de la créations mais avec la physique quantique nous sommes plus qu'observateur mais co-créateur de l'univers

Toute la vie est information et énergie, et non pas juste de la matière. Les pensées, les émotions, les idées, les croyances que nous émettons sont de l’information stockée dans un champ d’énergie qui nous entoure et qui nous relie tous. Nous sommes ainsi de l’information, et nous sommes tous connectés à ces informations dans ce champ dont nous faisons aussi partie intégrante.
Les travaux des physiciens depuis le début du vingtième siècle nous apprennent que notre réalité tangible est constituée dans l’infiniment petit, au niveau atomique, de particules en mouvement, vibrant sur une fréquence propre à l’information portée. Notre corps est constitué de particules subatomiques, nos pensées, notre environnement le sont tout autant. Ces informations porteuses d’énergie sont tout à la fois ondes et corpuscules, c’est-à-dire matière. En interactions les unes avec les autres, elles constituent des champs électromagnétiques qui nous entourent, et qui rassemblés eux-mêmes forment un champ global, le champ quantique.

La vie est créée par notre esprit, et toutes nos pensées, émotions et croyances prédestinent à la création de notre vie. Ce que nous observons et percevons n’est qu’une création de notre pensée. Nous sommes de puissants créateurs.
La physique quantique nous enseigne aussi que la réalité que nous vivons est avant tout liée la construction d’images mises bout à bout, construites par notre cerveau, selon nos centres d’intérêt et nos croyances. Dans cette vision de la réalité, c’est l’observateur qui crée sa réalité chaque instant, selon ses pensées, ses désirs, ses émotions. Il devient responsable de ce qui lui arrive chaque jour. C’est donc son regard sur la vie qui créé sa son quotidien, l’ordre comme le désordre.

Toute molécule dans l’univers est créée à partir d’au moins deux énergies opposées mais complémentaires : masculine/féminine, positive/négative. La vie doit donc se réaliser autant dans la coopération que dans la lutte, la compétition. Aucune chose dans l’univers ne combinant pas au moins deux atomes complémentaires constituant un équilibre, ne peut exister dans la Nature.
La physique quantique nous révèle également que chaque particule est constituée avant tout de particules sous-jacentes, de polarité opposée, mais qui en se rencontrant, forment une particule supérieure. C’est la base de l’ensemble du modèle de particules bâti par les physiciens, plus communément appelé « Modèle standard ». Ainsi toute particule nous constituant, et donc créant la vie, est faite d’énergies opposées mais complémentaires. Chaque particule possède ainsi son opposé.

La vie respecte une loi essentielle : rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se conserve. Tout ce qui nous arrive est donc conçu de manière équilibrée : plaisir/souffrance, gain/perte, soutien/challenge. L’équilibre dynamique dans toute chose participe au maintien de la vie.
La loi de conservation de la masse dévoilée par Lavoisier fin dix-huitième siècle, nous apprend que l’énergie et la masse constituant la matière ne se perdent jamais mais qu’elles se transforment. L’eau avec ces différents états en est un parfait exemple. En outre chaque particule du modèle standard est liée à la rencontre de deux particules sous-jacentes de charge opposée, mais d’énergie complémentaire afin de former un équilibre neutre. L’atome et la matière sont neutres.

Nous attirons à nous dans notre vie – êtres comme événements – ce qui est en résonance avec nous, pour nous faire grandir. L’homme n’a pas été créé en priorité pour le bonheur, mais essentiellement pour l’évolution, et tout ce qui nous arrive dans la vie est conçu dans ce sens.
La physique quantique nous enseigne également qu’en matière d’ondes, deux ondes de même phase, c’est-à-dire de même creux et même sommet, s’additionnent par résonance pour former une onde dont la fréquence est amplifiée de la somme des deux. Par résonance elles se reconnaissent et l’énergie ainsi échangée est amplifiée. Deux ondes ayant deux phases opposées par contre s’annulent. La résonance est donc soit stimulante, soit inhibante. Les particules de même fréquence vont s’attirer les unes vers les autres pour échanger de l’information.

La vie est holographique. Tout ce qui est à l’extérieur de nous est à l’image de ce qui est à l’intérieur. Notre vie est notre reflet intérieur. Les êtres que nous rencontrons sont notre reflet.
Les physiciens d’avant-garde nous révèlent les secrets du cerveau. Le cerveau fonctionne de manière holographique, sans que la mémoire puisse être localisée spécifiquement dans une de ses parties. Le cerveau holographique conscient ou inconscient, construit également le monde comme un hologramme, car en tous points de la réalité de chacun d’entre nous, le monde est une expression de nous-mêmes par résonance.

Nous avons une place qui nous est réservée dans ce monde, pour servir le mieux l’humanité, pour créer quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Nous créons plus grand en créant des liens entre les êtres et les choses. Faire du lien, c’est donner du sens à la vie, c’est donner un sens à notre vie.
Les biophysiciens nous révèlent que le sens de la vie quantique est orienté vers la cohérence de tout système vivant. Notre ADN stocke et produit chaque jour des bio photons, donc des particules de lumière, qui vont par effet de cohérence quantique, remettre en équilibre les cellules de chaque organe. La cohérence quantique véhiculée par la lumière, ramène de l’ordre dans notre système, et permet aux cellules de nos organes de vibrer dans une fréquence unique propre à leur(s) fonction(s). Par effet de cohérence, le lien est restitué entre nos cellules. Chacune reprend sa fonction qui lui est propre. Une cellule qui ne vibre plus en cohérence avec son environnement, meurt, ou amène le désordre dans le système.

La vie a un sens caché. Tout ce qui nous arrive dans nos vies est conçu de manière à nous faire grandir. Tout est utile et a un sens dans la vie et la nature. Tout chaos apparent, toute situation douloureuse, recèle un ordre caché.
Les physiciens nous apprennent que la matière est faite de chaos et que la lumière, donc ce qui n’est pas matière, est constituée d’ordre. A l’observation de l’expérience des fentes de Young où des particules corpusculaires, donc de la matière, lancées contre une plaque de réception forment finalement un schéma d’ondes, on perçoit distinctement qu’un chaos apparent à l’origine, recèle de manière dissimulée de l’ordre sous-jacent, de la lumière. Notre réalité est en permanence à la fois matière et lumière, de manière juxtaposée, c’est-à-dire ordre et désordre tout à la fois.

La vie est dynamisée selon un mouvement perpétuel. Rien n’est immobile, tout est en mouvement, et le mouvement préexiste à la vie. Sans mouvement, pas de vie. Tout se construit et se détruit donc en permanence.
Les travaux des physiciens nous dévoilent également le fonctionnement intrinsèque des particules, à travers le concept d’indétermination. Il est ainsi impossible de déterminer la localisation d’une particule, sauf à l’observer pour la mesurer. Les particules sont en mouvement permanent, et elles disparaissent et réapparaissent en permanence, passant de la lumière à la matière, par construction / destruction. C’est le principe même de la construction de notre réalité quotidienne.

L’évolution de l’homme ne se conçoit qu’à travers la création d’intelligence expérientielle, mémorisée dans le champ quantique. Par le don de nos expériences, nous donnons à la vie, et nous recevons tout autant des autres en retour. Plus l’humanité grandit et plus nous grandissons, et inversement. Cette loi sous-tend la loi du mouvement.
Enfin les physiciens nous apprennent également que le champ de tous les champs, le champ quantique fonctionne comme une mémoire et qu’il mémorise l’ensemble informations échangées entre particules. Ainsi quand deux particules se rencontrent, elles gardent la mémoire de l’autre. Le champ se nourrit en permanence de ces interactions. Il est alimenté par de l’information complémentaire née de l’expérience des particules, qui expérimentent de nouveaux liens entre elles. Il devient plus intelligent.
avatar
mister be

Masculin Messages : 620
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'apparition de la vie.

Message par 3mondes le Jeu 2 Juin - 16:55

mister be a écrit:Avec l'apparition de la vie sur terre, je me pose la question de savoir si c'est par hasard, heureux concours de circonstences ou s'il y a un dessein intelligent qui donnerait un sens à tout cela.
Il suffit de voir qu'elle est possible pour comprendre qu'elle est une nécessité.

mister be a écrit:Avec la physique newtonienne nous ne pouvions qu'être observateurs de la créations mais avec la physique quantique nous sommes plus qu'observateur mais co-créateur de l'univers.
Le concept de 'création' étant inconsistant et ne s'appliquant à rien, je préfère le terme de "participants" à celui de "co-créateurs".

mister be a écrit:Toute la vie est information et énergie, et non pas juste de la matière.
Attention ! Fondamentalement parlant, l'on ne sait pas très bien ce que sont la matière et l'énergie. L'on sait juste que des relations mathématiques relient du point de vue de la Physique des ASPECTS que l'on désigne sous l'un et l'autre noms, ASPECTS mutuellements dépendants. (Je rappelle ici que le modèle standard n'est comme son nom l'indique : qu'un modèle...)

L'information est quant à elle reliée mathématiquement (dans un rapport inverse) à ce que l'on aborde en Physique sous le terme d' "entropie" qui rend compte de la dégradation de l'énergie justement*, du phénomène de dissipation et correspond à la tendance naturelle au désordre.

Mais l'information n'est pas en soi une grandeur physique. Une information c'est ce qui présente la caractéristique d'être reconnaissable et reproductible. Ce qui n'est le cas ni de la matière, ni de l'énergie.

    Pour bien comprendre ce dont je parle, prenons l'exemple de l'ADN. Où se situe l'information dans cette molécule ? Se situe-t-elle dans la matière qui la compose ? Ou bien se situe-t-elle plutôt dans la répartition de ses acides aminés ? Quand un brin d'ADN se réplique, est-ce sa matière qui est répliquée ? Ou bien n'est-ce pas plutôt uniquement l'ordre de ses acides aminés qui est reproduit par affinité dans une autre molécule se constituant, faite d'autres atomes ?

* Note : En effet, l'énergie capable de permettre une réaction, se dégrade en énergie de rayonnement thermique, finissant par se confondre avec celle du rayonnement du fond cosmologique, autrement dit par se délayer jusqu'à se perdre en espace..

mister be a écrit:Les pensées, les émotions, les idées, les croyances que nous émettons sont de l’information stockée dans un champ d’énergie qui nous entoure et qui nous relie tous. Nous sommes ainsi de l’information, et nous sommes tous connectés à ces informations dans ce champ dont nous faisons aussi partie intégrante....
Les travaux des physiciens depuis le début du vingtième siècle nous apprennent que notre réalité tangible est constituée dans l’infiniment petit, au niveau atomique, de particules en mouvement, vibrant sur une fréquence propre à l’information portée. Notre corps est constitué de particules subatomiques, nos pensées, notre environnement le sont tout autant. Ces informations porteuses d’énergie sont tout à la fois ondes et corpuscules, c’est-à-dire matière. En interactions les unes avec les autres, elles constituent des champs électromagnétiques qui nous entourent, et qui rassemblés eux-mêmes forment un champ global, le champ quantique.

[........
Attention ! Il faut comprendre que le réel en soi qui existe en lui-même indépendamment de nos perceptions-mesures-observations-représentations, n'est pas matériel, ni énergie, ni information, ni pensée, ni mouvement, ni interaction, ni temporel, ni spatial *, etc... En soi il n'est que la Trame fondamentale des possibles en soi, c'est une pure structure faite de cohérence, une pure potentialité, il est La Potentialité. Je l'appelle parfois aussi : la Cause fondamentale.

Il y a en effet la possibilité (hypothétique) que nos contenus conscients soient reliés d'une manière ou d'une autre, mais pas par des "champs d'énergie". Le lien, s'il existe, est immatériel bien que structurel, il faut le rechercher dans la Trame.

* note : L'expérience cruciale d'Alain Aspect en 1981-1982 qui a violé les inégalités de Bell a prouvé de manière certaine l'inexistence de variables cachées locales (ce qui donna définitivement raison à Niels Bohr face à Einstein qui en soutenait mordicus l'existence).
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum