Mystères et inconséquences de la Nature.

Aller en bas

Mystères et inconséquences de la Nature.

Message par Tatonga le Jeu 7 Jan - 13:06

Je ne comprends pas comment la Nature,  qui dote les créatures de l’instinct de conservation, de moyens et de mécanismes de défense et de sauvegarde (immunisation, anticorps, etc.) laisse ces mêmes créatures périr de vieillesse.
C’est un grand mystère, c’est incompréhensible, c’est incohérent.
A moins que la Nature n'ait "décidé " de limiter "volontairement" la durée de vie des créatures pour des raisons inconnues.
Ou que  la Nature rencontre des oppositions, des résistances, des difficultés, qu’elle n’arrive pas à surmonter.
Mais d’où viennent ces obstacles puisqu’il n’y a que la Nature ?
A moins qu'il n'existe 2 Natures ou 2 forces opposées, l’une œuvrant à créer la vie, la seconde à la détruire.
Mystère !!!
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mystères et inconséquences de la Nature.

Message par Invité le Ven 8 Jan - 0:43

La vieillesse est le resultat de la perte d'un savoir.
DIEU n'a pas fait des corps que pour qq decennies, IL les a fait "renovables" a souhait. Voyez les patriarches qui vivaient un millier d'annees ou presque.
Mais avec la demographie galopante des siecles passes ou le nombre des humains se multipliaient de facon exponentielle, la vieillesse et la mort devenait une obligation, sinon la terre n'aurait pu supporter un tel grouillement. ON voit bien chez les patriarches la diminution des annees de vie.
Dans un futur proche, vivre tres vieux sera chose courante; la renovation du corps egalement et les echanges de"pieces" defectueuses tout autant.
La mort sera un choix delibere.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mystères et inconséquences de la Nature.

Message par Ase le Ven 8 Jan - 8:07

La Nature explore toutes les possibilités, toutes les directions. Elle n'a pas une intentionnalité. On a des animaux capables de vivre bien plus longtemps que leurs congénères.
En Afrique le rat-taupe nu en comparaison d'une souris ordinaire allonge sa vie de 30 ans. Rapporté à l'homme cela signifie une longévité de 600 ans ! Sauf que cette dernière, même si elle n'a pas une durée de vie "éternelle", à une santé "éternelle". On l'a torturé dans tous les sens pour lui faire développer un cancer, et l'homme s'est lâché sur elle !, rien n'y a fait. Au bout de ses trente ans, toujours fertile et toujours en bonne santé, elle meurt d'un coup paisiblement en s'endormant.
Et certaines méduses, l'une d'elles aux caraïbes, est immortelle : dès qu'elle atteint sa maturité sexuelle, elle inverse de manière brute son processus de vieillissement jusqu'à sa forme juvénile, puis elle recommence et ainsi de suite éternellement.
On a aussi tous ces petits tardigrades capables de vivre dans des milieux très hostiles (températures de -250° à +150° et résistant à des pressions de 75000 atm, à toutes sortes de gaz asphyxiants et de radiations!), et dont certains biologistes disent qu'ils sont éternels !
Dans tous ces exemples, il y a des mécanismes encore inconnus des biologistes de régénération cellulaire.

Bien à vous, Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 37
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mystères et inconséquences de la Nature.

Message par Tatonga le Ven 8 Jan - 11:35

Ase a écrit:La Nature explore toutes les possibilités, toutes les directions. Elle n'a pas une intentionnalité. On a des animaux capables de vivre bien plus longtemps que leurs congénères.
En Afrique le rat-taupe nu en comparaison d'une souris ordinaire allonge sa vie de 30 ans. Rapporté à l'homme cela signifie une longévité de 600 ans ! Sauf que cette dernière, même si elle n'a pas une durée de vie "éternelle", à une santé "éternelle". On l'a torturé dans tous les sens pour lui faire développer un cancer, et l'homme s'est lâché sur elle !, rien n'y a fait. Au bout de ses trente ans, toujours fertile et toujours en bonne santé, elle meurt d'un coup paisiblement en s'endormant.
Et certaines méduses, l'une d'elles aux caraïbes, est immortelle : dès qu'elle atteint sa maturité sexuelle, elle inverse de manière brute son processus de vieillissement jusqu'à sa forme juvénile, puis elle recommence et ainsi de suite éternellement.
On a aussi tous ces petits tardigrades capables de vivre dans des milieux très hostiles (températures de -250° à +150° et résistant à des pressions de 75000 atm, à toutes sortes de gaz asphyxiants et de radiations!), et dont certains biologistes disent qu'ils sont éternels !
Dans tous ces exemples, il y a des mécanismes encore inconnus des biologistes de régénération cellulaire.
Bien à vous, Ase
Voilà des révélations époustouflantes, c'est vraiment très intéressant, merci Ase. Je viens vraiment d'apprendre quelque chose de nouveau que j'ignorai totalement.
Il existe donc des êtres éternels, qui rajeunissent après avoir vieilli, et ainsi de suite, éternellement.
La Nature n'a pas donné à l'homme, chouchou de la création, cette éternité.
Plus on observe la Nature, plus on découvre de mystères.
La Nature n'a pas d'intentionnalité, dis-tu, mais quand on voit qu'elle a créé la vie et insufflé aux êtres vivants l'instinct de conservation, il est difficile de comprendre qu'elle n'a pas d'intention.
La nature, la vie, un très grand mystère.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mystères et inconséquences de la Nature.

Message par Invité le Sam 9 Jan - 2:07

C'est ce que fait depuis toujours une simple cellule. Elle se divise a l'infini.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mystères et inconséquences de la Nature.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum