Le transfert de l'orgueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le transfert de l'orgueil

Message par Invité le Mar 17 Jan - 8:18

Ce serait bien d'avoir l'avis d'un psychologue (que je ne suis pas).  Je donne ici une impression à discuter.


On entend souvent que la religion calmerait les angoisses existentielles et c'est vrai, mais ce n'est pas la seule raison.  Je voudrais en aborder une autre dont on ne parle jamais: l’orgueil par transfert sur une divinité ou une religion.

L'orgueil est inhérent à la nature humaine, il a son origine dans la nécessité d'être plus fort que les autres pour survivre.  Mais toutes les religions disent (avec raison) que c'est un péché, ou alors l'individu n'a pas assez de confiance en lui pour être orgueilleux et il est complexé: c'est pour cela que ces deux sentiments se trouvent souvent associés, l'un servant à compenser l'autre.
Alors on transfère son orgueil sur un élément extérieur: pour certains, ce sera avoir une plus belle voiture que le voisin.  Pour d'autres ce sera d'être "dans la Lumière" alors qu'il considère les autres comme "dans l'obscurité".  Il est très facile de le faire dans les religions et les croyances en un dieu tout puissant et à qui on attribue toutes les qualités imaginables.  On s'identifie à lui et on se sent plus fort, et surtout: plus fort que les autres.  

Ce processus est tellement puissant qu'il déconnecte la raison, le raisonnement logique: on s'accroche à ses croyances comme à une bouée de sauvetage.

Je ne dis pas que tous ceux qui sont adeptes d'une religion ou croient en Dieu sont dans le cas, hein !   Certains le sont à 100%, d'autres partiellement, mais il est rare que chez des fondamentalistes par exemple, on ne retrouve pas ce phénomène.  Par contre ce transfert diminue à mesure qu'on se rend compte que toutes les croyances se valent, qu'on ne juge plus les autres, et qu'on suit un chemin spirituel au lieu de suivre une religion.

Et il appartient à chacun qui est sur un chemin de réflexion de se poser cette question, pour soi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert de l'orgueil

Message par Tatonga le Mar 17 Jan - 12:58

Aurae a écrit:
...... les croyances en un dieu tout puissant et à qui on attribue toutes les qualités imaginables.  On s'identifie à lui et on se sent plus fort, et surtout: plus fort que les autres.  

Ce processus est tellement puissant qu'il déconnecte la raison, le raisonnement logique: on s'accroche à ses croyances comme à une bouée de sauvetage.
Ton propos, si je ne m'abuse, Aurae, revient à considérer implicitement la connaissance profane et rationnelle comme supérieure à toute autre forme de connaissance, voire à dénier à cette dernière le titre de connaissance. Cette façon de voir est aussi un fondamentalisme et un orgueil, pas les tiens, mais des hommes de sciences, du moins ceux d'entre eux qui considèrent que seul leur domaine, seule leur science sont valables, qu'ils sont seuls à être dans le vrai.
Or, on peut leur faire l'objection qu'ils s'attachent à ce qui est puéril, à la connaissance de la nature et de ma matière, fort utile à l'homme certes, mais puéril, et de négliger et de ne pas savoir s'élever à ce qui est plus noble et plus profond, à ce qui élève l'homme.
Pour être plus clair, je cède la parole à un illustre savant, versé dans les deux domaines de la connaissance: Al-Ghazali (1058-1111). Il ne spécule pas, il fait part de son profond ressenti.
Les lumières des pensées intimes illuminent le comportement extérieur, l'ornent, l'embellissent et remplacent les qualités détestables et mauvaises par celles qui sont excellentes. Celui dont le cœur n'est pas humble, ses membres ne le seront pas. La beauté de l'éthique prophétique ne se répand pas sur celui dont la poitrine n'est pas un tabernacle pour les lumières divines.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4028
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert de l'orgueil

Message par Invité le Mar 17 Jan - 14:26

Ton propos, si je ne m'abuse, Aurae, revient à considérer implicitement la connaissance profane et rationnelle comme supérieure à toute autre forme de connaissance, voire à dénier à cette dernière le titre de connaissance.
heu... je n'ai pas abordé le sujet de la qualité des connaissance, mais seulement le fait de s'enorgueillir par personne interposée (ou religion, ou idéologie...)
(...)ceux d'entre eux qui considèrent que seul leur domaine, seule leur science sont valables, qu'ils sont seuls à être dans le vrai.
tout à fait d'accord !  Ce phénomène est présent dans tous les domaines où des humains s'identifient à quelque chose qui leur est extérieur, comme pour se valoriser à travers l'autre ou autre chose.  Par exemple: se sentir valorisé parce qu'on a un ami prestigieux, ou qu'on est fan de l'équipe de foot qui a gagné.  Chez les supporters fanatiques, ce phénomène de transfert est très fort.  C'est le même mécanisme que celui que j'aborde ici.

Je le différencie du fait d'être fier de ce qu'on fait, comme un chercheur scientifique peut être fier d'une découverte à laquelle il a contribué.  Mais si ces découvertes s'avèrent fausses par la suite, certains s'obstinent à s'y accrocher.  Je vais donc un peu plus loin avec ma question en ciblant ceux qui s'identifient à quelqu'un ou quelque chose de totalement extérieur à eux et qui reportent toute leur fierté, et même leur identité.  La religion encourage très fort à faire cela, et c'est d'autant plus délicat qu'il y a un peu de vrai dans le principe d'aller au-delà de son identité propre...  L'idéal est donc de savoir faire la différence entre ce qui est de l'orgueil projeté, et autre chose qui fait partie de la Voie.  Mais il n'est pas facile de s'oberver avec lucidité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert de l'orgueil

Message par Invité le Mar 17 Jan - 15:15

bien sûr , nombre de personnes sont orgueilleuses , d'une façon ou d'une autre , et souvent par le biais de ceci ou de cela comme le rappelle Aurae , pourtant c'est un défaut détestable

Dieu lui même déteste les orgueilleux , dans la bible l'appel à l'humilité est constant
pour ma part , j'ai une grande confiance en moi , mais je ne suis pas orgueilleuse dans le sens de me penser supérieure en tant qu être humain ou de mépriser les autres , chacun a ses qualités et ses défauts
Par contre , je suis fière de mes amis , je l'ai toujours été , déjà à l'école , j'admirais beaucoup les premières de la classe pour le sport , j'aime beaucoup le sport mais je n'étais pas la première ,( maintenant je le suis devenue avec l'âge , car mes camarades ont beaucoup vieilli et ne sont plus capables de leurs exploits de jeunesse )
bon bref, tout ça pour dire que Dieu est mon ami et que je suis très fière de lui et admirative , (en plus lui ne vieillit pas Very Happy , même s'il est parfois appelé "l'Ancien des jours" mais dans le sens de Sage ) , mais rien à voir avec un quelconque orgueil de ma part ou même transfert

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert de l'orgueil

Message par abdulwahid le Mar 17 Jan - 19:39

as salam alaikoum...

Faire preuve d'orgueil dans une activité quelconque est un défaut qui peut être corrigée par une pratique religieuse adaptée...
mais celui qui est orgueilleux dans sa religion, quelle est sa voie de retour, à moins que Dieu ne lui brise son orgueil par miséricorde?
C'est pourquoi il convient de demeurer toujours vigilant vis à vis de sa propre âme lorsqu'on emprunte la voie spirituelle...

L'imam Tirmidhî était le plus grand savant de son temps, aussi bien versé dans les sciences de jurisprudence que dans les sciences spirituelles...Un soir, après avoir donné un cours magistral à un auditoire de savants en admiration devant sa connaissance, l'imam rentrait chez lui accompagné de son fils...Passant devant une salle d'eau publique, l'imam dit à son fils de l'attendre le temps qu'il aille faire ses ablutions pour la prière...Le temps passait, et son père ne revenant pas, le fils descendit dans la salle d'eau et trouva son père à genoux en train de brosser les latrines..."ô père, mais que fais tu ainsi ?" L'imam répondit "ô mon fils, tout à l'heure lorsque les savants ont applaudi à mon discours, mon âme en a ressenti de l'orgueil...j'ai voulu alors l'humilier pour lui rappeler sa condition de servitude..."

Celui qui ressent de l'orgueil doit pouvoir agir en conséquence s'il recherche sincèrement la compagnie divine car "Dieu abaisse celui qui s'élève et il élève celui qui s'humilie"
Et combien de personnes, moi le premier, ne peuvent empêcher l'orgueil de les envahir, dès qu'ils ont retenu quelques sourates, ou que Dieu leur a procuré quelque grâce par pure générosité de sa part...! Bien loin de l'excellence de la réalisation spirituelle que notre prophète Muhammad montre dans sa parole :"je suis le meilleur des fils d'adam et je n'en tire pas d'orgueil...j'ai été choisi pour intercéder auprès de Dieu en faveur des créatures au jour du jugement, en je n'en tire pas d'orgueil"

abdulwahid

Masculin Messages : 226
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert de l'orgueil

Message par Invité le Mar 17 Jan - 22:15

les premiers seront les derniers et les derniers les premiers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le transfert de l'orgueil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum