Le chant des planètes.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Sam 5 Déc - 12:26

Le chant des planètes ! Chacune sa musique. C'est fabuleux ! Magnifique !
Chacune, à sa manière, chante la Gloire de Dieu. A écouter impérativement.



Dernière édition par Tatonga le Mer 4 Mai - 13:07, édité 1 fois
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Boemboy le Lun 7 Déc - 19:05

Avez-vous des infos techniques sur la source de ces musiques ? Le phénomène est troublant.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par abdul, dimitri le Mar 22 Déc - 18:53

Effectivement, j'avais eu l'occasion d'écouter ces enregistrements sonores..Il s'agit de réels enregistrements d'ondes émises par des planètes..

Ce sont des émissions comme tous les corps pourraient en émettre; un corps chauffé émet un rayonnement infra-rouge, qui peut être capté par un appareil et pas par nos yeux.

Par extrapolation, il doit être certain que tout ce que nos yeux observent n'est qu'une infime partie de la Réalité et de la réalité de la Création..

Si on évoquait Dieu en parlant de ce sujet, on pourrait dire que, nous entendons, et quand un croyant dit que Dieu "Entend", cela signifie qu'IL Entend ce qu'aucune créature ne pourrait entendre..

Je pense qu'il doit être évident que Dieu Entend ces phénomènes sonores (Dieu Sait Mieux)aussi clairement qu'Il Entend les pensées qui traversent nos esprits...

De même, à la seconde où vous lisez cette ligne Il Voit ce qui se passe sur une planète située à des milliards d'années-lumière de la Terre, ou ce qui se passe à 3 km sous Terre, ou sur la lune, ou sur le soleil, ou à l'intérieur de nos cellules, il doit en être ainsi pour toutes les créatures, toute la Création, sans qu'aucun millimètre cube de la Création ne soit connu de Dieu Le Très Haut.
avatar
abdul, dimitri

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : FR

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Mer 4 Mai - 12:29

Allrez, je vous fais réécouter ça, c'est trop beau !
Il y a du mystère dans la création, de la beauté, de la poésie, de la musique, de l'espoir et un avenir fabuleux pour l'homme.
Ce n'est pas sans raison que Dieu a créé le son et l'oreille pour l'écouter.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Dim 8 Mai - 22:32

Parler de "création" rend-il l'univers plus profond ? En parler comme de l'oeuvre d'un Dieu ajoute-t-il quoi que ce soit à sa richesse et à sa beauté ? La science ne nous révèle-t-elle pas à son sujet de quoi nous émerveiller bien d'avantage et à propos que les récits de création sortis de l'imaginaire ?
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Dim 8 Mai - 23:28

Il y a de la poésie dans le monde, du beau, de l'esthétique, de la musique, jusque dans les battements d'ailes d'un papillon.
Et la connaissance du monde et de Dieu passe sans doute davantage par la poésie que par les spéculations rationnelles et froides de la science.
Les rayons du soleil ne sont pas que photons, ne sont pas que vagues de quanta discontines. Ils brillent, ils éclairent, ils colorent, ils vivifient, ils réchaffent, ils sourient aux enfants. Et c'est ça qui révèle Dieu.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Dim 8 Mai - 23:52

Tatonga a écrit:Il y a de la poésie dans le monde, du beau, de l'esthétique, de la musique, jusque dans les battements d'ailes d'un papillon.
La poésie est dans l'oeil et le coeur des poètes, uniquement !

Tatonga a écrit:Et la connaissance du monde et de Dieu passe sans doute davantage par la poésie que par les spéculations rationnelles et froides de la science.
Sans les démarches empiriques et hypothético-abductive, il n'y a aucune connaissance objective possible l'ami !

Et juste pour vérifier ce que tu dis, donne moi un seul exemple de ce que tu avances pour ce qui serait d'une connaissance du monde et un seul exemple pour ce qui serait d'une connaisance de Dieu qui passerait exclusivement par la poésie.

Tatonga a écrit:Les rayons du soleil ne sont pas que photons, ne sont pas que vagues de quanta discontines. Ils brillent, ils éclairent, ils colorent, ils vivifient, ils  réchaffent, ils sourient aux enfants. Et c'est ça qui révèle Dieu.
Je suis d'accord sauf avec la dernière phrase qui est en trop et confère un caractère niaiseux à ce que commençais de bien dire.
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Lun 9 Mai - 0:20

3mondes a écrit:
Tatonga a écrit:Il y a de la poésie dans le monde, du beau, de l'esthétique, de la musique, jusque dans les battements d'ailes d'un papillon.
La poésie est dans l'oeil et le coeur des poètes, uniquement !
Faux ! Elle ne peut pas être dans l'oeil du poète uniquement. Elle est dans son rapport à l'univers, elle est dans cette relation, dans ce trait-d'union. C'est une communication, un échange entre le poète et l'univers. Pour toi, c'est un phénomème naturel parce que tu ne t'interroges pas.
Or, non! S'il y a de la poésie, s'il y a cette harmonie du poète avec l'univers, c'est qu'il y a communion de 2 consciences, celle du poète et celle du cosmos.
Mais cela est trop subtile pour toi. Toi, tu veux toucher, palper pour croire. Tu n'es pas poète, or Dieu est divinement poétique.

Tatonga a écrit:Et la connaissance du monde et de Dieu passe sans doute davantage par la poésie que par les spéculations rationnelles et froides de la science.
Sans les démarches empiriques et hypothético-abductive, il n'y a aucune connaissance objective possible l'ami !
Dieu n'est pas dans la connaissance objective. Ce n'est pas là qu'il faut le chercher, il n'est pas matière.
Et juste pour vérifier ce que tu dis, donne moi un seul exemple de ce que tu avances pour ce qui serait d'une connaissance du monde et un seul exemple pour ce qui serait d'une connaisance de Dieu qui passerait exclusivement par la poésie.
C'est la poésie qui est la pionnière des sciences, les guide, les oriente, les inspire.
Tatonga a écrit:Les rayons du soleil ne sont pas que photons, ne sont pas que vagues de quanta discontines. Ils brillent, ils éclairent, ils colorent, ils vivifient, ils  réchaffent, ils sourient aux enfants. Et c'est ça qui révèle Dieu.
Je suis d'accord sauf avec la dernière phrase qui est en trop et confère un caractère niaiseux à ce que commençais de bien dire.
Parce que toi, tu refuses de chercher le sens profond des phénomènes que tu vis. Que le soleil réchauffe et sourit n'a pas d'autre sens pour toi. Que l'homme ressente cette chaleur et perçoive ce sourire ne sont pour toi que phénomènes banals, naturels et routiniers, des ressentis de l'homme appartenant à l'homme. Tu ne cherches pas à comprendre pourquoi ces ressentis et quel en est le sens. Se poser de telles questions pour toi, c'est fantasmer. Tu ne crois qu'en la science, sans te rendre compte que la connaissance scientifique s'attache au trivial, au côté cour et tu refuse de voir la côté jardin.[/quote]
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Mer 11 Mai - 11:13

En fait du moment qu'on admet une chose a une existence en soi mais aussi par le perception qu'on en a.

Comme le rayon de soleil dont vous parlez. Il est là, même si personne le regarde. Mais si personne le regarde, il n'est pas beau. Il est juste là.

On peut dire aussi qu'en plus d'être beau, ce rayon de soleil est "aimé" par l'homme qui le trouve beau. Et là ça prend une dimension divine (ou en tout cas hors rationalité) parce que cet amour ne vient pas du rayon (qui existe sans l'homme et sans amour) mais de l'homme qui a se besoin d'aimer et qui cherche le soleil, ses semblable, la poésie...

Donc l'objet existe, on le perçoit et parfois on l'aime. Si Dieu a crée la terre pour nous, je comprends que ce soit une question qui puisse contrarié un philosophe, car on pourrait l'avoir juste rêver. Mais l'amour de ce monde, qui nous l'a inspiré?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Mer 11 Mai - 19:14

Tatonga a écrit:
3mondes a écrit:
Tatonga a écrit:Il y a de la poésie dans le monde, du beau, de l'esthétique, de la musique, jusque dans les battements d'ailes d'un papillon.
La poésie est dans l'oeil et le coeur des poètes, uniquement !
Faux ! Elle ne peut pas être dans l'oeil du poète uniquement. Elle est dans son rapport à l'univers, elle est dans cette relation, dans ce trait-d'union. C'est une communication, un échange entre le poète et l'univers.Pour toi, c'est un phénomème naturel parce que tu ne t'interroges pas.
Or, non! S'il y a de la poésie, s'il y a cette harmonie du poète avec l'univers, c'est qu'il y a communion de 2 consciences, celle du poète et celle du cosmos.
Désolé, mais non, le rapport que le poète entretient avec le monde est bel et bien propre à lui et n'est dans le monde qu'en tant qu'il est dans l'âme et dans le geste du poète. La poésie est dans l'oeil et le coeur de celui à qui elle parle et ou émeut, comme l'amour est dans le coeur (à prendre au sens figuré) de l'amoureux et n'est pas au sens strict la chimie du cerveau qui le rend possible.

En outre:
- Je ne vois pas le lien que tu fais avec la communication, je ne nie pas qu'il puisse y en avoir une même avec l'univers pourquoi pas.
- Je ne vois pas non plus le lien que tu fais entre la conscience qui est la nôtre et une éventuelle preuve d'une "conscience cosmique".
- Je ne vois pas enfin le lien que tu fais entre ce dont il était question et dont nous parlions et une harmonie vue comme une cohérence en soi.

Le problème ce n'est donc pas moi qui ne m'interrogerais pas assez, mais plutôt toi qui parles plus vite que tu réfléchis.

Tatonga a écrit:Mais cela est trop subtile pour toi. Toi, tu veux toucher, palper pour croire. Tu n'es pas poète, or Dieu est divinement poétique.
Croire n'avance à rien, je ne cherche pas à croire en quoi que ce soit.
Et voir de la poésie en Dieu est une affaire de goût et certainement pas de subtilité (c'est même assurément assez souvent tout le contraire), cela ne se discute donc pas, c'est une affaire privée, c'est subjectif.

Tatonga a écrit:
3mondes a écrit:
Tatonga a écrit:Et la connaissance du monde et de Dieu passe sans doute davantage par la poésie que par les spéculations rationnelles et froides de la science.
Sans les démarches empiriques et hypothético-abductive, il n'y a aucune connaissance objective possible l'ami !
Dieu n'est pas dans la connaissance objective. Ce n'est pas là qu'il faut le chercher, il n'est pas matière.
- Premièrement : l'objectivité n'est pas matérielle mais formelle ! Quand elle n'est pas une simple thèse métaphysique, la matière est un modèle théorique révisable, rien de plus.
- Deuxièmement : si Dieu n'est pas une connaissance objective, alors en effet : on ne pourra le trouver que dans l'imaginaire de ceux qui y croient...

Tatonga a écrit:
3mondes a écrit:Et juste pour vérifier ce que tu dis, donne moi un seul exemple de ce que tu avances pour ce qui serait d'une connaissance du monde et un seul exemple pour ce qui serait d'une connaisance de Dieu qui passerait exclusivement par la poésie.
C'est la poésie qui est la pionnière des sciences, les guide, les oriente, les inspire.
La poésie peut-être, pourquoi pas, dans ce qu'elle a d'enthousiasment je veux bien, mais certainement pas la croyance... Tu as tendance à tout mélanger en vue de ce qui t'arrange...

Et je constate que tu ne réponds absolument pas à ma demande... Mais ça !, je ne m'y attendais...   lol

Tatonga a écrit:
3mondes a écrit:
Tatonga a écrit:Les rayons du soleil ne sont pas que photons, ne sont pas que vagues de quanta discontines. Ils brillent, ils éclairent, ils colorent, ils vivifient, ils  réchaffent, ils sourient aux enfants. Et c'est ça qui révèle Dieu.
Je suis d'accord sauf avec la dernière phrase qui est en trop et confère un caractère niaiseux à ce que commençais de bien dire.
Parce que toi, tu refuses de chercher le sens profond des phénomènes que tu vis.
Qui objectivement sont ??? Peux-tu me le dire ???

Ce que je vis m'appartient et le sens profond de ce qui fait ma vie subjective m'appartient également, je suis un être libre, je n'ai pas à m'en justifier.

Tatonga a écrit:Que le soleil réchauffe et sourit n'a pas d'autre sens pour toi. Que l'homme ressente cette chaleur et perçoive ce sourire ne sont pour toi que phénomènes banals, naturels et routiniers, des ressentis de l'homme appartenant à l'homme.
Pas forcément banals ni routiniers, mais en un sens ils le sont, en un sens seulement selon ce dont on parle. Mais je ne porte pas de jugement de ce genre. Cela dit, oui, ces choses que tu énumères ici, dans le sens que tu leur donnes, sont des ressentis appartenant à l'homme, ce sont des ressentis subjectifs, le dire est même un pléonasme.

Tatonga a écrit:Tu ne cherches pas à comprendre pourquoi ces ressentis et quel en est le sens.
La question du sens nous emmène encore ailleurs...

Tu mélanges vraiment tout ! Décidément...

Tatonga a écrit:Se poser de telles questions pour toi, c'est fantasmer. Tu ne crois qu'en la science, sans te rendre compte que la connaissance scientifique s'attache au trivial, au côté cour et tu refuse de voir la côté jardin.
Je ne crois en rien. Fantasmer dans le vide n'est pas mon truc. Et avec la science, ce qu'il y a de bien : c'est qu'elle ne requiert pas de croire.

Je finis en disant que la poésie n'a rien à voir chez moi avec le fantasme, comme la science elle ne requiert pas de croire.

------------> En cela elle est conciliable avec la science, ce qui n'est pas le cas de la croyance (et par conséquent : de la religion).
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Mer 11 Mai - 19:45

amandine a écrit:En fait du moment qu'on admet une chose a une existence en soi mais aussi par le perception qu'on en a.

Comme le rayon de soleil dont vous parlez. Il est là, même si personne le regarde. Mais si personne le regarde, il n'est pas beau. Il est juste là.

On peut dire aussi qu'en plus d'être beau, ce rayon de soleil est "aimé" par l'homme qui le trouve beau. Et là ça prend une dimension divine (ou en tout cas hors rationalité) parce que cet amour ne vient pas du rayon (qui existe sans l'homme et sans amour) mais de l'homme qui a se besoin d'aimer et qui cherche le soleil, ses semblable, la poésie...

Donc l'objet existe, on le perçoit et parfois on l'aime. Si Dieu a crée la terre pour nous, je comprends que ce soit une question qui puisse contrarié un philosophe, car on pourrait l'avoir juste rêver. Mais l'amour de ce monde, qui nous l'a inspiré?
C'est bien pourquoi je dicerne trois ordres de réalités.

Ce qui me permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé, qu'il n'est pas non plus simplement révé.. et d'autres choses semblables..

Quant à Dieu, il faudrait déjà le définir précisément pour savoir où le placer.
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Mer 11 Mai - 21:21

3mondes a écrit:
amandine a écrit:En fait du moment qu'on admet une chose a une existence en soi mais aussi par le perception qu'on en a.

Comme le rayon de soleil dont vous parlez. Il est là, même si personne le regarde. Mais si personne le regarde, il n'est pas beau. Il est juste là.

On peut dire aussi qu'en plus d'être beau, ce rayon de soleil est "aimé" par l'homme qui le trouve beau. Et là ça prend une dimension divine (ou en tout cas hors rationalité) parce que cet amour ne vient pas du rayon (qui existe sans l'homme et sans amour) mais de l'homme qui a se besoin d'aimer et qui cherche le soleil, ses semblable, la poésie...

Donc l'objet existe, on le perçoit et parfois on l'aime. Si Dieu a crée la terre pour nous, je comprends que ce soit une question qui puisse contrarié un philosophe, car on pourrait l'avoir juste rêver. Mais l'amour de ce monde, qui nous l'a inspiré?
C'est bien pourquoi je dicerne trois ordres de réalités.

Ce qui me permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé, qu'il n'est pas non plus simplement révé.. et d'autres choses semblables..

Quant à Dieu, il faudrait déjà le définir précisément pour savoir où le placer.

Est ce que tu as déjà expliqué tes 3mondes qq part? Si oui, peux tu me donner le lien, j'ai été peu présente et j'ai loupé des choses. Si non, tu ne veux pas le faire en deux mots?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Jeu 12 Mai - 12:35

3mondes a écrit:
Je ne crois en rien. Fantasmer dans le vide n'est pas mon truc. Et avec la science, ce qu'il y a de bien : c'est qu'elle ne requiert pas de croire.
1/ Ton erreur est de toujours assimiler Dieu au Dieu des monothéistes et même ce dernier tu le caricatures à l'excès pour en faire un Dieu foncièrement anthropomorphique alors que n'importe quel croyant des 3 monothéisme te dirait qu'il n'a aucune idée de ce qu'il est.
2/ Tu invoques la science, du moins ses méthodes, pour nier la métaphysique, donc pour faire de  la métaphysique, tout en déniant à cette dernière toute valeur au prétexte qu'elle n'est pas scientifique. Or,
3/ si avant l'avènement  du monde, on avait demandé à la science avec son capital connaissances d'aujourd'hui et même de demain si l'avènement du monde et l'apparition de la vie sont possibles, la réponse aurait été sans doute non! Or le monde et la vie sont bien là.
Question fictive évidemment, mais elle montre combien la science est vaine et que l'essentiel se situe hors champs de la science.
Cela n'autorise pas de fantasmer, d'essayer de deviner ce qu'il y a hors portée de la science, le mieux est de s'en tenir à ce que nous enseigne la science, c'est ta position et elle est juste.
Mais...mais...cela n'invalide pas les questionnements métaphysiques. Aucune réponse n'est possible à obtenir, mais les questions métaphysiques sondent le mystère, elles ne sont pas incongruës, elles se justifient, bien que vaines. Or toi, non seulement tu leur tournes le dos, mais tu leur dénies toute valeur, d'avoir du sens. Pour toi ces questionnements sont absurdes. Or non, ilss vont au contraire au fond du problème.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Jeu 12 Mai - 13:21

amandine a écrit:Est ce que tu as déjà expliqué tes 3mondes qq part? Si oui, peux tu me donner le lien, j'ai été peu présente et j'ai loupé des choses. Si non, tu ne veux pas le faire en deux mots?
Je vais te l'expliquer en trois mots alors, puisqu'il y a 3 ordres de réalités ou Mondes (qui sont en fait des cadres logiques) :

  1. L'Être
  2. Le Paraître
  3. Le Comprendre

- L'Être c'est l'ordre du réel en soi, c'est le champ des possibles en soi, à ne pas confondre avec celui de ceux qui ne le sont que d'après nous, hypothétiques. C'est la Trame réelle fondamentale, elle est immuable, non matérielle,  non locale et non temporelle.
- Le paraître c'est l'ordre du perçu, ressenti et représenté, ce sont les vécus mentaux, phénoménaux. C'est le Monde des réalités phénoménales, l'ordre des réalités subjectives, autrement dit : des contenus conscients.
- Le comprendre c'est enfin l'ordre des significations, c'est l'ensemble des réalités abstraites, conceptuelles, formelles, langagières*. (Elles ne sont que dans et par un langage.)

* Note : en précisant qu'un langage peut utiliser, quand il est privé, des représentations mentales particulières comme signes propres à soi en vue de généralisations.

L'Être implique le Paraître et le Paraître implique le Comprendre. Autrement dit : l'Être est le fondement causal (logique) du Paraître et le Paraître est le fondement causal (logique) du Comprendre.

Présentation faite en quelques mots... Plus de trois en fin de compte...

Wink
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Jeu 12 Mai - 15:16

Tatonga a écrit:
Non, je parlais du Dieu qui est le tien, qui ne se dinstingue en rien du Dieu commun aux différents monothéismes... Ou alors il faudra que tu me dises en quoi il diffère...   lol
Dans la forme, il n'en diffère pas beaucoup, mais pour moi, il est immergé dans la nature dont il est le coeur, dont il constitue l'âme. Tout change autour de lui, sauf lui, car il est le catalyseur éternel ( Élément qui provoque une réaction par sa seule présence ou par son intervention: définition Larousse)
Je dis juste que la métaphysique n'a aucune valeur objective. Mais libre à chacun d'en faire si ça l'amuse, comme chacun est libre de dire tout et n'importe quoi...
Pas de valeur objective ne veut pas dire pas de valeur du tout.
Et on comprend qu'elle n'ait pas de valeur objective, Dieu n'appartenant pas au monde objectif des laboratoires ou de la pensée discursive. Mais tu me dira que là je délire du moment que je n'ai pas de preuves, et que c'est cela même la définition du délire.

       Science = Connaissance objective
Oui, pour la science, oui. Mais la science n'explique même pas 5% des phénomènes de ce monde. Tu me diras que ce n'est pas en lâchant la bride à son imagination qqu'on va faire mieux. C'est bien vrai, mais ce n'est pas folie ni inutile de scruter l'horizon

Ce qui n'est pas connaissable en l'état, la science ne l'affirme pas, ni son contraire. Affirmer quelque chose dont on ne connait pas la vérité ou la fausseté et dont a aucun moyen de connaître l'une et l'autre, n'est pas scientifique, mais métaphysique.
Oui, c'est la position que doit avoir la science[/quote]
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Ven 13 Mai - 13:43

3mondes a écrit:
amandine a écrit:Est ce que tu as déjà expliqué tes 3mondes qq part? Si oui, peux tu me donner le lien, j'ai été peu présente et j'ai loupé des choses. Si non, tu ne veux pas le faire en deux mots?
Je vais te l'expliquer en trois mots alors, puisqu'il y a 3 ordres de réalités ou Mondes (qui sont en fait des cadres logiques) :

  1. L'Être
  2. Le Paraître
  3. Le Comprendre

- L'Être c'est l'ordre du réel en soi, c'est le champ des possibles en soi, à ne pas confondre avec celui de ceux qui ne le sont que d'après nous, hypothétiques. C'est la Trame réelle fondamentale, elle est immuable, non matérielle,  non locale et non temporelle.
- Le paraître c'est l'ordre du perçu, ressenti et représenté, ce sont les vécus mentaux, phénoménaux. C'est le Monde des réalités phénoménales, l'ordre des réalités subjectives, autrement dit : des contenus conscients.
- Le comprendre c'est enfin l'ordre des significations, c'est l'ensemble des réalités abstraites, conceptuelles, formelles, langagières*. (Elles ne sont que dans et par un langage.)

* Note : en précisant qu'un langage peut utiliser, quand il est privé, des représentations mentales particulières comme signes propres à soi en vue de généralisations.

L'Être implique le Paraître et le Paraître implique le Comprendre. Autrement dit : l'Être est le fondement causal (logique) du Paraître et le Paraître est le fondement causal (logique) du Comprendre.

Présentation faite en quelques mots... Plus de trois en fin de compte...

Wink

C'est bien de lire cette présentation, ça me permet de lire plus facilment tes texte.
Je trouve un petit hic de langage. Le paraitre et le perçu, ce n'est pas la même chose. C'set me même mouvement mais du point de vue de l'émetteur ou du récepteur, donc c'est diffèrent.

Un homme riche habillé en loques parait pauvre.
Mais ça ne dit pas comment monsieur x le perçoit.

Et pour le fond.
Est ce que tu établie une hiérarchie? Est ce que pour toi le comprendre est plus important que la perception ou que la réalité (l'être)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Ven 13 Mai - 21:17

Amandine a écrit:C'est bien de lire cette présentation, ça me permet de lire plus facilment tes texte.
Je trouve un petit hic de langage. Le paraitre et le perçu, ce n'est pas la même chose. C'set me même mouvement mais du point de vue de l'émetteur ou du récepteur, donc c'est diffèrent.

Un homme riche habillé en loques parait pauvre.
Mais ça ne dit pas comment monsieur x le perçoit.
C'est en effet un "petit hic" de langage comme tu dis.

Car il faut prendre le sens de mes trois mots plus haut en tenant compte des précisions que j'ai données à leur endroit et non d'après le langage courant ou dans un contexte non philosophique.

Je m'explique en reprenant ton exemple :

"Un homme riche habillé en loques parait pauvre."

Cet homme paraît pauvre pour celui à qui les loques évoquent en son esprit des représentations de pauvreté, il paraît donc pauvre à cet homme, qui en cela se trompe, si l'homme en loque est en réalité riche selon les critères de celui qui porte ce jugement. Et encore ! Même s'il est effectivement riche selon ses critères, l'est-il objectivement en soi ?

Mais, dans mon système, le mot "paraître" qui apparaît dans ta phrase est hors de propos, le 'paraître' dont je parle étant, comme je l'ai explicité plus haut :

    "L'ordre du perçu, ressenti et représenté, regroupant les vécus mentaux, phénoménaux, le Monde des réalités phénoménales, l'ordre des réalités subjectives, autrement dit : des contenus conscients."

Ok ?

Amandine a écrit:Et pour le fond.
Est ce que tu établie une hiérarchie? Est ce que pour toi le comprendre est plus important que la perception ou que la réalité (l'être)
Non il n'y a aucune hiérarchie d'importance ou de valeur entre les trois domaines, seulemement une relation d'ordre, le Monde I impliquant le Monde II et le Monde II le Monde III.

Cela dit et pour te répondre, nous ne percevons que des réalités d'ordre II.
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Ven 13 Mai - 21:49

Ok ?

Mais bien sur, aucun soucis pour moi, l'important étant de te comprendre.

Non il n'y a aucune hiérarchie d'importance ou de valeur entre les trois domaines, seulemement une relation d'ordre, le Monde I impliquant le Monde II et le Monde II le Monde III.

Cela dit et pour te répondre, nous ne percevons que des réalités d'ordre II
Ok aussi.

Dis moi, maintenant que l'on a posé les bases, comment cela te "permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Ven 13 Mai - 22:24

amandine a écrit:
Dis moi, maintenant que l'on a posé les bases, comment cela te "permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé" ?
lol lol Question dangereuse, exactement la question qu'il faut pour perdre la foi lol
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Ven 13 Mai - 23:00

Tatonga a écrit:
amandine a écrit:
Dis moi, maintenant que l'on a posé les bases, comment cela te "permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé" ?
lol lol Question dangereuse, exactement la question qu'il faut pour perdre la foi lol

Ne t'inquiète pas pour ma foi. Elle ne repose sur rien de rationnelle, elle n'est donc pas démontable.
Pour moi, c'est comme l'amour. Je crois en Dieu de façon inconditionnel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Ven 13 Mai - 23:15

amandine a écrit:Dis moi, maintenant que l'on a posé les bases, comment cela te "permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé" ?
Le monde... Définis le monde. Wittgenstein le définit comme étant "tout ce qui arrive". Es-tu d'accord avec cette définition ?

Si oui, connaîs-tu quoi que ce soit se produisant qui est une création ex nihilo ? Moi pas !

Donc, quelle est dans ce cas la justification pour poser que l' "ensemble de ce qui a lieu" serait créé de rien par un être surnaturel extérieur au monde ?

Moi je n'en vois aucune.

___

Ensuite, la trame causale de ce qu'il nous apparaît, autrement dit : le Réel en soi à l'origine de nos perceptions, ne peut être fondamentalement qu'un réseau de possibilités en soi. Or, le comprendre c'est aussi comprendre qu'elle n'a pas de créateur et qu'elle ne peut pas en avoir un, car elle tire son être de sa seule possibilité intrinsèque. Du moment qu'elle est possible en soi elle ne peut qu'être, sans avoir à demander la permission à qui que ce soit.

Wink
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par 3mondes le Ven 13 Mai - 23:19

amandine a écrit:
Tatonga a écrit:
amandine a écrit:
Dis moi, maintenant que l'on a posé les bases, comment cela te "permets d'affirmer des choses comme le fait que le monde n'a pas été créé" ?
lol lol Question dangereuse, exactement la question qu'il faut pour perdre la foi lol
Ne t'inquiète pas pour ma foi. Elle ne repose sur rien de rationnelle, elle n'est donc pas démontable.
Pour moi, c'est comme l'amour. Je crois en Dieu de façon inconditionnel.
La foi n'est généralement pas raisonnée, mais elle n'est pas pour autant irrationnelle. La foi est affaire de sentiments et de vie psychique, non de croyances.

Tandis que croire inconditionnellement en Dieu, qu'est-ce ? Ce n'est là que croyances.
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Ven 13 Mai - 23:26

Hola, hola, hola! affraid

Il faut prendre en compte que je n'ai quasiment aucun prérequis en philo. Je vais faire de mon mieux pour te suivre mais il va falloir que tu m'aides en faisant aussi un effort de vulgarisation.

Bon je vais déjà te dire ce que je comprends de ton message car si je suis à côté, mes commentaires n'auront pas d'intérêt.

Donc, je suis d'accord pour prendre la définition de Wittgenstein que tu proposes.
Tu dis que rien ne se crée à partir de rien. Donc pourquoi le "tout" = le monde, serait créé à partir de rien.
Tu considères a priori, ça devrait se conformer à ce qu'on observe généralement.
-----------

La deuxième partie, avec toute ma bonne volonté, ça reste opaque pour moi. Soit tu as la patience de le reformuler. Soit on se concentre sur la première partie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Invité le Ven 13 Mai - 23:29

3mondes a écrit:
La foi n'est généralement pas raisonnée, mais elle n'est pas pour autant irrationnelle. La foi est affaire de sentiments et de vie psychique, non de croyances.

Tandis que croire inconditionnellement en Dieu, qu'est-ce ? Ce n'est là que croyances.

Je risque de te choquer. Souvent les gens (croyants ou non) trouve aberrant mon fonctionnement. Mais pour moi, le pourquoi du comment n'a pas de lien avec ma foi.
Je crois en Dieu comme j'aime mes enfants. Quand bien même

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Tatonga le Ven 13 Mai - 23:56

Croire inconditionnellemnt, ça s'appelle fanatisme lol
Sinon, c'est croire par résignation, une croyance par défaut lol
Sinon, c'est la bonne foi du charbonnier, la meilleure tout compte fait.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chant des planètes.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum