forum-religions: la maison d'Inès
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-23%
Le deal à ne pas rater :
Télétravail : Logitech Business Webcam en promo
84 € 109 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -48%
Camera Surveillance Bébé WiFi sans ...
Voir le deal
25.99 €

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Lun 26 Oct - 0:14

"Tatonga, c’est quoi les caricatures ?
-Ça, ça sert à frapper les musulmans.
-Ah bon ? Ce n’est donc pas le droit de critique… ?
-Ça, c’est les fumées et les jurons qui accompagnent les frappes des frappeurs suprématistes lorsqu’ils  frappent avec les caricatures.
-Ils frappent n’importe qui musulman ?
-Ils les frappent au visage et donc les frappent  tous, et c’est pourquoi la caricature symbole de la figure.
-Et ils ne frappent pas en silence ?
-Non. Ils frappent toujours en proférant des jurons fumants pour étouffer les cris des frappés.

-Tatonga, c’est quoi la laïcité ?
-Ça sert à frapper les musulmans.
-Et c’est quoi cette menace qui menace la laïcité ?
-C’est toujours les jurons fumeux des frappeurs suprématistes frappant les musulmans, et de leur meute crasseuse.

-Tatonga, c’est quoi la liberté ?
-Ça sert à frapper les musulmans.
-Et la liberté d’expression ?
-C’est les jurons des frappeurs et de leur meute répugnante.

-Tatonga, c’est quoi le terrorisme ?
-Ça sert à frapper les musulmans.
-Et la menace terroriste ?
-C’est les jurons des frappeurs suprématistes et les aboiements de leur meute abjecte.

-Bon, on va passer à l’international pour changer un peu. Connais-tu l’Afghanistan, l’Irak, la Lybie, le Yémen, l’Iran, la Palestine, la Syrie… ?
-C’est pour frapper et piller les musulmans.
-Mais il y a les armes massives atomiques chimiques des dictateurs despotiques tyranniques.
-Ça, c’est les jurons et les fumées des frappeurs suprématistes pillards frappant les musulmans.

-Tatonga, c’est qui Trump, Macron et les chefaillons afro-maghrébins ?
-Ça, c’est l’Alliance des néo-colonialo-impérialo-finançialo et des Caïds compradores pour frapper et  piller les Africains.
-Et les aides et assistances amicalo-militaro-culturalo-économicalo, c’est quoi ?
-Ça, c’est les fumées fumantes des frappeurs pillards de l’Alliance  néocolonialo-compradore.
-Les frappeurs  frappent et pillent donc les musulmans et les Africains ?
-Et les leurs pauvres, aussi.

-Tatonga, c’est quoi les droits de l’homme.
-C’est le droit de l’homme des droits de l’homme.

-Hé, Tatonga, c’est un peu court, tout ça, d’habitude t’es plus bavard.
-Oui, mais c’est tout ce qu’il y a dire, petit Tictoc. C’est court, oui, parce que c’est tout ce qu’il y a, il n’y a que frappes et pillage, et c’est ce qui apparait, c’est ce que tu peux voir, petit Tictoc, naïf Tictoc, c’est ce qu’il y a, ce qui apparait, ce que tu peux voir et toucher une fois que tu as chassé toutes les fumées, la fumée fulminante des frappeurs suprématistes et de leurs chiens galeux propagandistes  et la fumée des néo-colonialistes unis aux chefaillons caïds compradores. C’est tout ce qu’il y a, frappes et pillages, tout le reste est fumée."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Mar 27 Oct - 0:45

"Tatonga, Macron a dit "nous ne renoncerons pas aux caricatures."
-Je ne comprends pas Tictoc. Je ne comprends pas que les représentants d’un Etat qui se dit  laïc, qui ont la responsabilité de l’ordre public, de la paix et de la cohésion sociale, permettent et encouragent ce genre de choses qui sèment depuis si longtemps le désordre, la haine et la mort dans la société. Je ne comprends pas ce que signifie laïc pour un Etat qui encourage les agressions à caractère religieux.
Cette minorité musulmane serait une menace pour la laïcité ! Ont-ils donc créé une association, un parti pour accéder au pouvoir et changer la Constitution ? Par contre, l’extrême droite, si, et c’est permis.

-C’est pour combattre l’islamisme politique liberticide.
-Je suis bien d’accord qu’il faut le combattre. Mais pourquoi ne fait-on pas la caricature de l’assassin ou des chefs politiques et religieux qui propagent cette idéologie violente, qui sont bien vivants et donc actifs à partir de l’Orient ? Ce serait mille fois plus efficace, mille fois mieux ciblé, mille fois plus pédagogique, et cela rallierait tout le monde, les musulmans compris. Les adeptes de cette violence seraient alors bien isolés et détruits. Pourquoi blesser, insulter et se mettre à dos tous les musulmans sans exception et sans distinction en crachant par la caricature sur ce qui est pour eux le symbole du sacré ? Veut-on éradiquer ou provoquer la violence ?

Dans un autre registre, on peut se demander pourquoi les hommes politiques criminels qui ont détruit, sans raison si ce n’est par haine et pour les voler, les pays que j’ai énumérés plus haut, et tué un million de fois plus d’innocents, ne sont pas caricaturés, jugés et condamnés pour crimes contre l’humanité, mais sont plutôt applaudis et célébrés comme des héros. Ces génocides ont scandalisé, révolté les bonnes consciences ; je crois que celui qui s’était servi d’un marteau avait crié "c’est pour la Syrie".

Un millions de fois plus d’innocents tués et leur vie détruite impunément, et personne n’est indigné. Visiblement, Tictoc, les droits de l’homme ne sont pas les droits des hommes, de tous les hommes.
C’est scandaleux, Tictoc, scandaleux !

Sache aussi, pour l’anecdote si l’on peut dire, que les démocrates de mon pays, hommes et femmes, ont lutté pendant dix ans contre cette violence au péril de leur vie, une violence venue de cet Orient copain des Trump et des Macron, violence terrible d’une tout autre ampleur, pendant que les responsables de ce pays, les Macron,  condamnaient cette résistance  et demandaient instamment qu’on ouvre les portes du pouvoir à la théocratie.
Vraiment, je ne comprends pas.

Je ne comprends pas cet encouragement à poursuivre ces agressions. Imagine que certains enseignants de cette école dite laïque, encouragés par ce discours, tiennent les mêmes propos aux enfants et adolescents qu’on leur a confiés. Imagine le choc, les souffrances, le traumatisme que pourraient subir ces enfants et adolescents qui se verraient insultés en classe ainsi que leurs pères et mères dans leur être, qu’on humilie devant leurs camarades. Que deviendront-ils plus tard ? Je ne sais pas. Etat laïc, école laïque, non, ils ne le sont pas du tout.

-Tatonga, c’est la liberté d’expression.
-Tictoc, je te dis merde, parce que si c’est ça la liberté d’expression, alors c’est la liberté d’expression qu’il faut caricaturer et combattre, et j’ajouterais qu’il vaut mille fois mieux avoir la covid-19 que ça. Ce culte de la liberté d’expression et de la laïcité, quand il est aveugle et détourné --- et il est détourné par une lecture intégriste littéraliste --- est pire que l’intégrisme, le fondamentalisme et le fanatisme religieux. C’est un dogme extrêmement dangereux, un dogme que l’on pare de mille vertus, pendant que des innocents en meurent. On peut se demander qui est vraiment responsable de ces vies humaines qui tombent.

-Tatonga, s’ils ne sont pas contents, ils n’ont qu’à rentrer chez eux.
-Tictoc, ces gens ne sont pas des gens de passage ; chez eux, c’est là où ils sont, et cette place, ils y ont davantage droit que ceux qui veulent les exclure, ils y ont davantage droit, elle ne leur a pas été offerte, ils l’ont gagnée de haute lutte. De tout temps, Tictoc, les hommes ont migré pour diverses raisons. Tous les Etats le savent et prennent en charge ces mouvements, et toutes les nations évoluent, se transforment, aucune ne peut échapper à la marche de l’histoire. Vouloir que cette nation demeure ce qu’elle était il y a des siècles a plusieurs noms, tous abjects, en plus d’être une utopie. Et fait, cela, ils le savent bien, mais s’en servent quand même pour insulter, excommunier une minorité.

Sache Tictoc, que des centaines de milliers d’Africains et de maghrébins ont fait les guerres, toutes les guerres, de ce pays, ont opposé leurs poitrines au nazisme, très nombreux ont été tués, des centaines de milliers sont rentrés chez eux, beaucoup avec une jambe ou un bras ou les deux en moins, et en arrivant chez eux, bon nombre ont trouvé leurs familles décimées par cette même armée qu’ils servaient. Certains ne sont pas rentrés, sont restés, parce qu’ils s’étaient mariés là, ou pour une autre raison, et ont participé à la reconstruction de ce pays, travaillant dans les mines, développant les infrastructures, faisant les travaux les plus pénibles.

D’autres sont arrivés plus tard. La puissance coloniale, exploitant leur misère, les avait  enrôlés tout jeunes en faisant miroiter une petite solde pour les dresser  sans scrupules contre leurs propres frères, leur faisant commettre les pires exactions. Une honte pour ce pays, une honte ! Ils ont dû donc fuir par la suite  pour se réfugier dans ce pays qui leur dit aujourd’hui de rentrer chez eux.

Tu vois, Tictoc, cette minorité, cette grande minorité, n’a pas envahi ce pays les armes à la main, c’est ce pays lui-même qui l’a constituée. Cette grande minorité et sa religion sont une partie de ce pays. Ainsi va la vie des nations.

Rentrer chez eux ? Mais ce ne sont pas des visiteurs ; ils ont tout dans ce pays, leurs biens, leurs femmes, leurs maris, leurs brus, leurs gendres, leurs cousins, leurs oncles, leurs tantes, leurs nièces, leurs neveux "d’origine" (Ah, le vilain mot) ou "semi-d’origine".
C’est où leur pays où ils doivent rentrer ? Tu vois, ce n’est qu’un prétexte pour les insulter encore.

-Alors ils n’ont qu’à changer pour s’adapter.
-Et pourquoi donc ? Parce que des cinglés qui se comptent sur les doigts des mains ont commis des violences dans un pays où les violences se chiffrent à des milliers par an ? Et s’adapter à quoi et à qui ? Ils n’ont donc pas le droit premier, fondamental et élémentaire d’être eux-mêmes ? Ils sont là avec leur culture, leur religion et leur âme par la dynamique de l’histoire et, surtout, parce que c’est ce pays lui-même qui les appelés à son secours et, forcément, la configuration sociologique de ce pays ne peut que tout naturellement changer, c’est la loi de la nature. Un changement qu’il faut accompagner et non bloquer à coups de mensonges et de procès d’intention. Personne ne peut s’opposer aux lois de la nature. Tout cela, ils le savent, ils savent, mais la fourberie, l’ingratitude, la langue fourchue et la haine ont pris le dessus. Un pays qui exclut ses propres enfants est la pire de toutes les dictatures, Tictoc.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par gaston21 le Mar 27 Oct - 17:09

Liberté, Egalité, Fraternité! C'est la devise de notre République!
Liberté d'expression! Et puis, si le dessinateur a mis quelques poils sur le c... du prophète, où est le blasphème? Des poils, il en avait!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2349
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 88

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Dim 1 Nov - 7:33

"Tatonga, ils disent que la religion ne fait pas partie de l’identité et que les musulmans ne devraient pas s’offusquer…
-C’est à voir. Seulement voilà, la religion, ce sont les caricaturistes et ceux qui les encouragent qui la brandissent. N’est-ce pas ? Et c’est eux qui, en te plaquant ces caricatures sur la figure, te disent que c’est ton identité. N’est-ce pas ? Je ne sais pas si tu vois la double et énorme supercherie. L’identité, que savent-ils de l’identité, qui sait ce qu’il doit y avoir dans l’identité ? Evidemment, c’est eux qui savent ce qui doit entrer et ce qui ne doit pas entrer dans l’identité, les globules blancs ou les globules rouges, et comment elle doit être et le teint qu’elle doit avoir. Ces gens, Tictoc, se définissent eux-mêmes, se déclarent unique modèle, modèle parfait et idéal, le seul valable, pour eux il faut aimer ce qu’ils aiment et détester ce qu’ils détestent, et tout ce qui est différent d’eux ne peut être que vil, faux et doit être méprisé. C’est la définition même du  suprématisme, Tictoc.

-Tatonga, le Premier ministre du Canada dit que la liberté d’expression doit avoir des limites.
-Je ne sais pas ce que les Canadiens ont à faire d’un Premier ministre qui dit de telles banalités. Cela on le savait, Tictoc, avant l’Antiquité. Ceux qui font ces caricatures et leurs soutiens aussi le savent, non seulement le savent, mais savent y mettre des limites là où ça leur convient. Ils pousseraient même le zèle et le ridicule jusqu’à faire pousser des moustaches aux femmes et effacer toute différence s’ils le pouvaient, sous prétexte d’éviter  les discriminations. Ils savent traquer la discrimination, même là où elle n’est pas ? Ne te laisse jamais bluffer ou influencer par ces falsificateurs de la pensée et du verbe, quels que soient leurs titres, leur rang ou leur renommée ; je les connais, ils sont vides, nuls et faussaires. Agrippe-toi solidement à ton bon sens paysan, fais-en ton seul étalon de mesure en toutes circonstances, garde toujours les pieds sur terre.

-Falsificateurs de la pensée et du verbe ?
-Oui, ils falsifient tout, la réalité, la pensée, le verbe. Les musulmans dont ils parlent n’existent pas, ce sont des musulmans de paille imaginaires, des faux, qu’ils ont inventés eux-mêmes pour les substituer aux musulmans et pouvoir leur coller ainsi ce qu’ils veulent. Si tu réagis à une agression, ils manipulent la sémantique pour faire de toi l’agresseur et de l’agresseur ta victime. Si tu exprimes ta détestation de la haine, ils font un roulé-boulé pour te faire passer pour un haineux. D’une pirouette, ils déforment les faits pour te faire croire que ces faits sont le contraire de ce qu’ils sont. Ils n’ont jamais qualifié de violences les bombes qu’ils larguent sur la tête des populations civiles, la violence est à sens unique chez eux. Ces politiques accompagnés de leurs affidés philosophes et propagandistes, leurs Goebbels, avaient commis les pires crimes contre l’humanité, avaient fait, avant, pendant et après, autant que les nazis qu’ils pointent du doigt, avaient transféré à Marseille les ossements des Algériens pour les utiliser dans la fabrication du savon et le raffinage du sucre, exposent encore aujourd’hui dans leurs musées les cranes de leurs victimes, comme des trophées dont il faudrait être fier, preuve qu'ils n'ont pas changé, mais si tu les interroges, ils te diront que ce n’est pas une violence, ils te convaincront qu’ils sont vierges comme Marie, qu’ils sont civilisés, humanistes, qu’ils sont les champions des droits de l’homme, sains de corps et d’esprit, et que le diable c’est l’Autre. Accroche-toi bien à ton bon sens paysan, Tictoc, ne le lâche surtout pas.

-Macron a dit :… je n’accepterai jamais qu’on puisse justifier la violence. Nos libertés, nos droits, je considère que c’est notre vocation de les protéger.
-Tu vois ? Traduction : je fais ce que je veux, je me donne le droit et la liberté d’écraser les musulmans et je ne veux entendre parler d’aucune limite. Le reste, c’est du blabla, Tictoc, c'est une tentative de justifier la violence des caricatures au moment même où il dit ne pas accepter que la violence soit justifiée, violence que personne d’ailleurs n’a essayé de justifier. Je ne sais pas si tu as apprécié la dense du ventre. Et dis-toi bien, Tictoc, que si ces libertés et ces droits étaient utilisés dans un sens qui ne lui plairait pas, ce sont ces mêmes valeurs qu’il invoquerait pour dire qu’il est inacceptable qu’elles soient utilisées pour dépasser les limites, et il ajouterait que dépasser les limites c’est  ôter toute valeur à ces valeurs. Je ne sais pas si tu as apprécié la triple supercherie. Ne t’éloigne jamais de ton bon sens paysan, Tictoc.

-Trudeau a dit que les auteurs de ces violences ne représentaient pas l’islam.
-Banal, toujours banal, ce Trudeau. Mais il a raison, et il est bien certain que ces caricatures qu’on dessine et qu’on exhibe à bouts de bras dans les écoles et dans les rues, de façon si ostentatoire, pour narguer et provoquer, ne s’adressent pas aux auteurs de ces violences, et ne sont pas destinées à dissuader ces tueurs. Alors à qui s’adressent-elles et quel est leur but ? Faut-il que je te fasse une caricature pour que tu comprennes ? Tu sais, Tictoc, cette violence, comme toutes les violences, se combat avec l’adhésion et la collaboration des citoyens, les citoyens musulmans en l’occurrence, pas contre eux. Mais ce n’est pas ce qui les intéresse."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Amandine le Dim 1 Nov - 11:16

Bonjour Tatonga,
j'ai lu un article intéressant, je le partage avec vous, sur ce sujet : Azmi Bichara, intellectuel palestinien vivant au Qatar, explique pourquoi les musulmans doivent comprendre le cadre intellectuel français. Et comment les Français devraient appréhender la façon dont ils sont regardés de l’extérieur.

COURRIER INTERNATIONAL - PARIS Publié le 31/10/2020 - 14:18 a écrit:
“Débattre de la liberté d’expression, de la tolérance et de la laïcité malgré un climat de démagogie.” C’est ce que se propose de faire Azmi Bichara, intellectuel palestinien installé au Qatar, où il dirige le puissant Centre arabe de recherches et études politiques, dans un long article publié à la fois par Al-Araby Al-Jadid, qui dépend de ce même Centre, et par le site libanais Al-Modon.
Alors que les discours extrêmes, les réactions à fleur de peau et les surenchères démagogiques fleurissent dans la presse arabe, il essaie de prendre du recul historique et théorique.

Condamner le meurtre sans ‘mais’
D’emblée, il souligne que “la liberté d’expression est un des fondements de la démocratie”. Il ajoute même que “la provocation délibérée peut être considérée comme acceptable dans les arts et la littérature.” Et de souligner :

L’assassinat d’un professeur d’histoire est un crime qu’il faut condamner sans fausses pudeurs et sans ajouter de ‘mais’. Car ce qui suit le ‘mais’ consiste généralement à justifier le crime.
“Par ailleurs, il n’est pas admissible de justifier un meurtre en arguant qu’il y a des musulmans qui souffrent à tel ou tel endroit. […] À une parole, on répond par une parole, et à un quolibet par un quolibet”, poursuit-il.

Il ajoute néanmoins des réflexions sur l’état du débat “difficile entre le Nord et le Sud de la Méditerranée” : “Il est généralement permis dans les démocraties libérales de s’en prendre aux symboles du sacré et de heurter la sensibilité religieuse d’autrui, parce qu’il est difficile de définir légalement les limites d’une sensibilité et que cela pourrait être utilisé de manière arbitraire pour faire taire des idées. […] Cela ne veut pas dire pour autant que la liberté d’expression consiste forcément à le faire.”

Selon lui, “l’insulte par des canaux médiatiques ou officiels n’est pas quelque chose de normal. […] La tolérance peut parfois exiger de ne pas tout dire.”

Le tact, élément de la tolérance
“L’immense majorité des musulmans rejettent l’extrémisme, la violence comme moyen de répondre à un discours et la violence politique en général. Mais ils ne comprennent pas pourquoi il faudrait délibérément offenser des symboles religieux. Ils ont l’impression qu’on fait exprès de les insulter quand [une caricature] est accrochée à un bâtiment officiel”, conclut-il.

L’article a reçu un certain écho dans le monde arabe. Même s’il parle d’une conception “extrême” de la laïcité à la française et même s’il critique Emmanuel Macron pour avoir “confondu la crise de certains musulmans avec une crise générale de l’islam”, il se tient plutôt à l’écart des polémiques épidermiques.

Macron en écho sur Al-Jazira
Au lendemain de la publication de l’article, le président français Emmanuel Macron a enregistré un entretien avec la chaîne d’informations qatarie Al-Jazira, rapporte le site de la chaîne, pour une interview qui sera diffusée ce samedi 31 octobre à 17 heures.

“Le président français y explique qu’il comprend la sensibilité des musulmans face aux caricatures. […] Il insiste pour dire que ce n’est pas le gouvernement français qui est leur commanditaire.”

Le simple fait que cette chaîne permette à Emmanuel Macron de s’exprimer est mal vu par certains. Sur les réseaux sociaux, une nouvelle polémique enfle déjà, qualifiant Al-Jazira de Al-Khanzira, “la truie”. Preuve s’il en est des difficultés du débat.
Philippe Mischkowsky

J'ai mis en violet les éléments qui me parlent particulièrement.
Amandine
Amandine
Admin

Féminin Messages : 185
Date d'inscription : 05/06/2020
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Dim 1 Nov - 12:50


Rien qu’à la façon de parler de ces musulmans, on voit qu’on les marginalise, qu’on les exclut. On en parle comme si c’étaient des étrangers, on dit qu’ils ne comprennent pas la pensée française, qu’ils n’en sont pas imprégnés. Comment cela se fait-il, alors qu’ils sont français et que moi qui vit dehors, non seulement je comprends très bien cette pensée, mais je l’approuve ? C’est à cause de leurs gènes ? Ensuite le problème n’est pas un problème de laïcité, de liberté d’expression, de prophète, de caricatures, de religion ou de blasphème. Il s’agit d’une minorité largement discriminée, Trudeau l’a d’ailleurs dit, dont les hommes et les femmes sont souvent agressés, insultés dans les lieux publics, minorité qui n’est pas traitée comme tout le monde par certains flics, etc ; les batailles qui se produisent parfois entre jeunes des quartiers et les flics n’ont rien de religieux et montrent bien pourquoi ces jeunes se révoltent. Ces caricatures récurrentes ne sont pas de simples caricatures, elles n’ont rien d’innocent, c’est une agression de plus qui vient s’ajouter à beaucoup d’autres, elles sont l’expression de la haine et du racisme. Le "Je t’insulte car dans ma culture il est permis d’insulter, et tu dois supporter, sinon tu es un âne", est vraiment infantile. Ces caricatures ne sont pas plus innocentes que ce prêtre qui caresse les cuisses d’une femme et qui dit que c’est pour chasser les mouches.
Faut pas prendre les gens pour des corniauds.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par gaston21 le Dim 1 Nov - 17:22

Les critiques envers l'Eglise ont été autrement plus virulentes au cours des siècles. Quand Voltaire parlait de l'infâme, c'était plus violent qu'un dessinateur inconnu sur un journal qui ne concerne qu'un cercle réduit de lecteurs! Et puis, c'était de l'humour! Et puis, il en avait bien des poils, le prophète, non? Pas de quoi fouetter un chat...ni une chatte! Mahomet adorait les chats!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_dans_l%27Islam#:~:text=Selon%20la%20tradition%20islamique%2C%20Muezza,de%20sa%20robe%20de%20pri%C3%A8re.
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 2349
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 88

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Dim 1 Nov - 20:20


On n’explique pas ce phénomène par les accessoires de maquillage de Macron, laicité et patati patata. Ces mignardises sont des écrans de fumée qu’on élève pour occulter les vraies causes, et les vraies causes remontent à l’histoire récente. Durant les deux derniers siècles, une grande partie, si ce n’est pas tout le monde musulman, est écrasée, détruite, fait l’objet d’expéditions visant quasiment son extermination, colonisations et leurs génocides à grande échelle, suivies plus tard de destructions systématiques d’une demi-douzaine de pays en moins de deux décennies et leurs millions de morts.

Cela n’est pas un détail, pas un fait divers, cela ne peut pas avoir été sans provoquer de graves traumatismes, sans marquer gravement et durablement, et pour encore des siècles et des générations, l’esprit et la pensée de ces musulmans qui se savaient et savent qu’ils sont visés en tant que tels, dans leur être même. Ainsi est fait l’être humain, il ne s’agit pas de rancune ou de rancœur, mais l’être humain est sujet à des traumatismes, et les traumatismes se transmettent pendant longtemps de générations en générations.
Je ne sais pas si au cours de l’histoire une communauté a subi un malheur d’une telle ampleur ; je ne pense pas.

Ciblés en tant que musulmans, ils ne peuvent réagir qu’en brandissant l’islam, cela va de soi ; tout ce qu’on appelle fanatisme religieux, terroriste, etc. vient de là, même si cela les pousse parfois à se battre entre eux, même si des faits par-ci, par-là, peuvent dérouter l’observateur.

Il est tout à fait naturel, que ce monde se cabre chaque fois que cet Occident, qui s’est toujours coalisé contre eux, s’en prend à ce à quoi il les identifie lui-même pour les éliminer : musulmans, islam, race à part.
Et il est tout aussi naturel, que les musulmans établis en Occident, qui subissent toujours ce mépris bien que citoyens vivant là depuis très longtemps, se sentent blessés et se révoltent contre cette hostilité à leur égard et à l’égard des communautés dont ils sont originaires. On ne peut pas leur demander d’oublier leurs origines (qu’on leur rappelle d’ailleurs à tout instant) et ils savent très bien que c’est en raison de leurs origines qu’ils sont traités comme une race en marge de l’humanité.

Il n’y a qu’à voir la haine et le racisme qui s’expriment dans les médias ; Et il n'y a qu'à voir comme on fait la fista chaque fois qu’un ou des musulmans sont massacrés.
Si l’Occident avait subi ne serait-ce que le dixième de ce qu’il a fait subir et fait encore subir au monde musulman, il ne l’oublierait pas et ne cesserait de s’en plaindre un millénaire durant.

Mais des minables, des minus, de parfaits idiots, jouant aux savants penseurs, préfèrent ignorer la tragédie qui a le plus marqué l’histoire de l’humanité durant ces deux derniers siècles pour continuer à stigmatiser ces musulmans en répétant qu’ils sont bêtes et incapables de comprendre, la même chose que l’on disait des Indiens d’Amérique et de tous les peuples qui avaient été décimés par ce même Occident. Ah oui, c'est vrai, Jésus aussi est caricaturé et le christianisme critiqué et personne ne s'en offusque; ça c'est le sommum de la bêtise et de la mauvaise foi.

On préfère donc ignorer la vérité, la cacher, ignorer la réalité et les vraies causes, pour minauder, faire des mignardises sur la pince à épiler "laicité" du petit Macron et son poudrier "liberté d’expression". Mensonges toujours, supercheries en tout genre. C’est lamentable !

Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Mer 4 Nov - 20:03

"Tatonga, y a beaucoup d’attentats, ces jours-ci.
-Laisse tomber, Tictoc, j’en ai assez  de toutes ces histoires et de tous ces mensonges qu’on entend.
-Il y en a eu un ces tout derniers jours.
-Ah oui, je sais, on a dit qu’il y a pas mal de victimes et qu’on attend les conclusions de l’enquête pour savoir si c’est un attentat terroriste ou non terroriste. Tu comprends cette  distinction, toi, Tictoc ?

-Il y a quand même des vies innocentes qui sont fauchées, Tatonga.
-Oui, c’est vrai et c’est inacceptable, mais après les avoir déplorées et dit que rien ne peut justifier la violence, il faut aller au fond des choses et dire ce qui doit être dit, sinon il ne sert à rien d’en parler.
-Et c’est quoi qu’il faut dire ?
-Que si certains fauchent des vies innocentes avec une faucille, d’autres c’est avec des moissonneuses qu’ils les moissonnent en ricanant.

-Je vois ce que tu veux dire, Tatonga. Tu es au courant de la dernière ? Macron dit que ce n’est pas lui qui fait les caricatures ?
-Laisse tomber ces enfantillages, Tictoc, ces jeux de jambes ridicules, ce n’est plus de mon âge, crois-moi, j’ai passé l’âge et c'est vraiment infantalisant de s'y arrêter. Moi, je me pose d’autres questions. Qui a ouvert à ces caricatures les portes de cette école publique et laïque ? Qui ? Toi, Tictoc ? C’est devenu pédagogique de se moquer d’un groupe humain maintenant ? Et dis-moi, parlerait-on de victimes innocentes, Tictoc, si ces adolescents et ces petits écoliers, qui s’entendent dire devant leurs camarades, avec croquis à l’appui, par leur éducateur, celui-là même censé être un père pour eux, qu’ils sont des moins que rien, des sous-êtres méprisables, de même que leurs père et mère, que dirait-on et parlerait-on de vies innocentes si, au sortir des classes, ils allaient se jeter sous les roues d’une voiture pour en finir avec leur vie de chiens galeux ?

-Ecoute, Tatonga, si ces attentats cessent, tout ça va se calmer.
-Qu’ils cessent, Tictoc et qu’ils cessent vite. Mais ne crois pas que ça va mettre fin à ces déferlements de haine. Les caricatures et ce discours haineux des tenants du pouvoir, des médias, des réseaux sociaux et de certains groupuscules changeront mais ne cesseront pas. Tu les verras faire d’autres dessins sur les coutumes, les traditions, la langue, la culture des musulmans pour les rabaisser, et si ces derniers ne réagissent pas, tu les entendras dire autre chose, que ces musulmans sont  des pleutres, qu’ils ne protestent même pas quand on leur crache dessus. Je connais la musique des forts en  gueule imbéciles de ce pays et de l’Occident, Tictoc. Cette musique, je l’ai entendu jouer à différentes époques, au cours des siècles, c’est une maladie chronique d’un suprématisme idiot et endémique, arrogant et prétentieux. Et dis-toi bien, Tictoc, que la plupart des minorités dans ce pays subissent la même chose ; si je parle des musulmans, c’est juste parce que c’est l’actu.

-Mais la majorité du peuple n’est pas raciste.
-Tictoc, depuis que le monde est monde, depuis que le temps est temps, le racisme est le fait des pouvoirs publics et d’une frange de la population. La majorité est toujours sympa, paisible et pacifique, vaque à ses occupations en souriant à tout le monde, sait d’instinct reconnaitre le mensonge et ne se laisse jamais embobiner par les entrechats ridicules de prétendus philos. Il faut donc faire attention qu’on ne dresse pas cette gentille majorité comme un écran devant tes yeux pour te cacher la réalité.

-Tatonga, c’est quand même le pays des droits de l’homme.
-Pays des droits de l’homme et juste après leur proclamation une trentaine de colonies, des hécatombes, des génocides, des exterminations, des pillages, des déportations, des millions d’hommes traités comme des bêtes, sans compter ce qui est venu après : les pays qu’on bombarde et détruit, les populations civiles qu’on décime en lustrant les cuivres de son porte-avions et de ses missiles pour les faire briller… Droits de l’homme, démocratie, séparation des pouvoirs, indépendance de la justice, et des ministres en exercice qui viennent manifester devant ses palais pour influencer les juges. Excuse-moi, Tictoc, mais ces droits de l’homme, c’est le plus gros mensonge jamais égalé depuis 1789 à ce jour, il ne s’en est  même produit aucun d’aussi gros au cours des deux millénaires de l’ère chrétienne.

-En soi, ces droits de l’homme, c’est quand même une bonne chose, Tatonga.
-Oui, ça c’est vrai, en soi ces droits de l’homme sont une bonne chose, même si les hommes qui avaient le devoir sacré de leur faire honneur ont gravement failli."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Ven 6 Nov - 7:28

"Tatonga, je te soupçonne de défendre la violence islamiste.
-Cette violence, Tictoc, est dénoncée, à raison, dans les forums de religion, ce qui est normal puisqu’on y parle de religion, sur les réseaux sociaux, dans les médias, etc., par l’écrit, l’image, le discours, d’accord ?

-Oui.
-Tout cela est public et s’adresse à un public qui lit, regarde, écoute.
-Et alors ?
-Le sujet étant grave et sensible, l’honnêteté commande de ne pas induire en erreur, de ne pas tromper ces lecteurs et ces auditeurs, elle commande de les avertir et de leur dire la vérité sur la violence puisqu’il est question de violence.

-Les avertir et leur dire la vérité, quel avertissement et quelle vérité, Tatonga ?
-Celle-ci : "Avertissement : nous allons parler de la violence islamiste des fous de Dieu, mais il est bien entendu qu’elle est loin d’être la seule violence et encore très, très, très loin d’être la plus meurtrière". Voilà. La violence, Tictoc, est violence, quel que soit le mobile, religieux ou non religieux, il n’y a aucune raison de dénoncer constamment  l’une et d’occulter toujours l’autre. Il ne serait pas inutile non plus de préciser que ce n’est pas Dieu ou le Coran qui rend fous ces fous de Dieu, mais qu’ils sont marqués  par la folie de leurs parents, leurs grands-parents  et arrière-grands-parents rendus fous par les explosions des bombes de qui tu sais. N’importe quel psy te dira que ces déflagrations, ça rend sourd et fou et ça marque pour longtemps la postérité.

-Tu exagères quand même, les gens ne vont pas à chaque fois répéter inlassablement cet avertissement.
-Je suis bien d’accord, sauf…
-Sauf ?
-Sauf  quand c’est eux-mêmes qui l’auront voulu. Quand c’est eux-mêmes qui répètent inlassablement la même accusation, sans jamais évoquer les autres violences. Dans ce cas, l’honnêteté leur commande de répéter inlassablement le même avertissement, ou de mettre un écriteau avec écrit dessus : "Ici, on parle de la toute petite et non de la très grande violence". La pancarte est obligatoire, Tictoc, faute de quoi leur discours répétitif signifierait qu’il n’existe que la violence islamiste.

-Ils parlent aussi des autres violences, Tatonga.
-Non, jamais, ils parlent d’évènements, mais ils ne les qualifient jamais de violence, ils parlent d’évènements ou de guerres, alors que ces guerres ne sont pas des guerres, celui qui les déclare est seul à les déclarer, seul à les mener et seul à les finir. Et ça, Tictoc, ça s’appelle agression criminelle, et non évènements ou guerres. Et il n’y a pas que ça !

-Quoi encore ?
-Ils ne s’apitoient  jamais  sur les victimes, ne les déplorent jamais, ils ne les appellent même pas victimes. Pour mieux les cacher, faire croire qu’il n’y en a pas,  ils n’en donnent même pas le nombre. Et il n’y a pas que ça !

-Et quoi encore ?
-Ils ne parlent jamais de l’auteur de ces carnages, c’est juste s’ils citent  parfois un nom, Bush, Sarkozy, Trump…, sans jamais dire  que c’est un grand criminel et jamais ils ne disent qu’il faut le traduire devant une cour martiale ou la CPI et jamais ils ne le caricaturent en vampire couvert de sang  les dents plantées dans le cœur d’un enfant musulman. Ils ne dénoncent jamais cette violence, Tictoc, c’est à peine si quelques-uns disent parfois du bout des lèvres qu’ils n’approuvent pas, même pas qu’ils désapprouvent. Tu vois maintenant  pourquoi  c’est malhonnête, pourquoi tous ces gens qui dénoncent de façon récurrente, obsessionnelle, la violence islamiste sont menteurs, iniques et malhonnêtes. Et dis-toi bien, Tictoc, que cet Occident avec son OTAN  n’est rien d’autre que la Oumma judéo-chrétienne coalisée. Il faut être idiot pour ne pas le comprendre, et quand tu vois cette coalition s’en prendre particulièrement, pour ne pas dire exclusivement, au monde islamique, c’est triplement idiot qu’il faut être pour ne pas comprendre que la violence au nom de la religion, c’est bien l’Occident qui l’exerce, même s’il y associe d’autres mobiles. Tu n’es quand même pas naïf pour croire qu’ils te laisseraient les supplanter dans ce domaine.

-Tatonga, les musulmans, et pas des moindres,  condamnent la violence islamiste.
-Oui, Tictoc, ils la condamnent, sans calculs et sans réserve, parce qu’ils sont musulmans, et c’est parce qu’ils sont musulmans qu’ils sont discrets sur la violence que les musulmans subissent, et ça, les imbéciles sont incapables de le comprendre.

-Que doivent faire alors tous ces gens qui font une fixation  sur la violence islamiste pour la dénoncer, se taire ?
-Je te l’ai dit. Un avertissement pour dire toute la vérité, ne pas tromper les auditeurs et les lecteurs, et là, je ne dirai rien, je joindrai  ma voix à leurs voix.

-Mais pourquoi mentent-ils ?
-Chacun a sa raison personnelle et sa haine, Tictoc, et  tous ont une raison commune, ils appartiennent à la même tribu que ces grands criminels, à cet Occident politique  diabolique   qui forge des mots artificieux, guerre, ingérence humanitaire, secours aux peuples opprimés et autres mensonges, pour légitimer ses violences, et invente d’autres termes, fanatisme, terrorisme, etc. pour diaboliser la paille dans l’oeil des autres. A l’époque des colonialismes, c’était la même chose, ils brûlaient tout au napalm, hommes, bêtes, végétation, en répétant que c’est pour le triomphe de la civilisation et traitait ceux qui se révoltaient de bandits et de terroristes. Rien n’a changé, Tictoc.

-Occident politique  diabolique ?
-Non, pas diabolique. C’est le diable ! Tout le temps occupé à fourbir des plans diaboliques dans ses officines, il en a toujours plein les tiroirs, tout prêts à l’emploi.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Ven 20 Nov - 7:25

Le dictateur.

"Tatonga, c’est quoi la dictature ?
-Tu confonds, tictoc. Ici, c’est pas la Fac de Droit ou Science Po.
-C’est toi que je veux entendre.
-Alors c’est simple, Tictoc, un bonhomme arrive et prend le pouvoir pour asservir le peuple.
-Un homme, asservir un peuple ?
-Il n’arrive pas seul, Tictoc. Quand il arrive, il arrive porté par une force. Souvent, c’est de l’inconscience ou de l’immaturité du peuple lui-même qu’il tient sa force, mais pas toujours.

-Après tout, moi, je m’en fous, je ne risque pas de rencontrer ce bonhomme.
-Pour ça t’inquiète pas, c’est lui qui viendra te chercher, ses diktats arriveront jusqu’à toi, où que tu sois, à la maison, au travail, dans la rue. Tu verras toute une cohorte de fripouilles portant des lunettes noires se mettre à son service. Tu verras tous ceux qui ont un petit pouvoir, aussi infime soit-il, sûrs de leur impunité, saisir l’occasion pour bomber le torse, te mépriser, te dénier jusqu’au droit de marcher droit ou de respirer. Tu dois ramper sans faire de bruit.

-Et la justice, que fait-elle ?
-Pauvre Tictoc, que veux-tu que fasse un petit juge, comment veux-tu qu’un petit magistrat s’oppose à une telle machine ? Elle l’écraserait, Tictoc. Il sera bien obligé de se plier à l’ordre dominant, et ils seront même très nombreux ces hommes en robes à se mettre au service de l’homme fort avec encore plus de zèle qu’il n’en attend. Tu serais bien étonné de découvrir aussi le vrai visage des soi-disant  chefs de parti, d’association, de syndicat. Tu les verras trahir spontanément leurs causes, par pur intérêt personnel, sans même avoir été sollicités, pour se mettre au service du potentat, dans l’espoir de se voir invités à sa mangeoire. L’enjeu est toujours une mangeoire, Tictoc.

-Dans ce cas, il ne reste plus au peuple qu’à se soulever.
-Encore faut-il qu’il se soulève, et c’est très compliqué, Tictoc. Parfois, tu le vois se soulever, mais c’est un soulèvement téléguidé et maitrisé, un faux soulèvement provoqué par le despote et ses sbires pour faire sortir de leurs trous les dissidents potentiels et leur coup la tête.

-C’est pas vrai ! ! !
-Eh si ! D’autres fois, c’est l’ordre despotique qui se coupe lui-même la tête pour se donner une autre tête et faire croire qu’il a changé… sans changer, bien sûr. La nouvelle tête -- souvent une tête débonnaire  de papa-gâteau pour donner le change -- est toujours pire que la précédente.

-Ça alors !!!
- Eh oui, tu peux le dire ! Parfois, c’est un vrai soulèvement sous la conduite de têtes révolutionnaires. Mais sache que lorsque ce soulèvement réussit au prix de mille sacrifices populaires, la tentation est très grande pour ces nouvelles têtes dirigeantes d’imiter le dictateur déchu. Il arrive même qu’à l’approche de la victoire, ces nouvelles têtes s’éliminent discrètement, par jalousie, par calcul, chacune voulant être la tête des têtes. Pan ! Pan ! Et te voilà refroidi. Ensuite, on se saisira du premier passant  pour dire que c’est lui qui a tiré, ou on dira que tu es tombé en martyr,  ou que tu t‘es noyé dans ta baignoire, ou que tu t’es pendu avec ton mouchoir, ou on ne dira rien du tout, tu es mort et ça n’a plus d’importance. Ce n’est pas simple, Tictoc, ce n’est pas simple.

-Mais ce n’est pas possible ! ! !
-Eh si, Tictoc, et ce n’est pas tout. En supposant même que le nouvel homme enfin parvenu au pouvoir, un fois le tyran chassé, résiste à la tentation alléchante d’instaurer un nouvel ordre despotique, ce sont les mêmes sbires de l’ordre précédent qui se bousculeront aux premiers rangs pour le servir en courtisans obséquieux et empressés, la langue cherchant fougueusement ses bottes à lécher ; il sera alors phagocyté, noyauté, et l’ivresse du pouvoir pour le pouvoir réveillera en lui le Pharaon, et rien ne changera finalement.

-Mais alors que faut-il faire ?
-Je ne sais pas Tictoc, enfin si, je sais. Les peuples n’acceptent jamais la servitude et seuls les peuples peuvent changer l’ordre, mais le chemin est très long et difficile, Tictoc, d’autant que le plus grand obstacle est souvent le peuple lui-même. Il faut du temps et une longue maturation."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Ven 27 Nov - 6:39

"Tatonga, pourquoi certains peuples sont libres et pas d’autres ?
-Y a pas à dire, tu adores les questions simples, c’est ton dada.
-Mais bien sûr qu’elle est simple, ma question, même la réponse est facile : les libertés, la démocratie, la justice, les droits, ne se donnent pas, ça se conquiert.
-Oui, elle est facile… dans tes livres. Ça se conquiert comment, Tictoc ?
-Les peuples se soulèvent, se battent pour démettre le tyran, arracher leurs libertés, leurs droits. Les peuples ont une élite politique. Les idées avant-gardistes, progressistes, modernistes, sont portées par leurs élites, des penseurs, des philosophes, des intellectuels, qui éveillent leur conscience et les guident dans leur combat pour la conquête de leurs libertés.
-Comme c’est joli, Tictoc ! Décidément, tu es très fort. Et pendant ce temps-là, il fait quoi le tyran, Tictoc, une haie d’honneur pour t’accueillir ?

-Ce qu’il fait, je ne sais pas moi, il va résister bien sûr, mais que peut-il faire face au peuple ?
-Tictoc, tu es un rêveur et tu mets la charrue devant les bœufs. Tu vois un peuple tout prêt à te suivre, or avec un peuple tout prêt, tout est facile, je peux même te dire qu’il n’y a pas de tyran du tout. Le problème n’est pas le tyran, Tictoc, bien qu’il soit défendu par des milliers d’hommes en armes. Le tyran, ça ne sert à rien de le faire partir, si les mentalités n’ont pas changé, et ça, ça ne se fait pas d’un claquement de doigts. A défaut, c’est le peuple lui-même qui réclamerait un autre tyran.

-Le peuple, il faut le préparer ?
-Hé oui, Tictoc, le retourner, et le tyran n’est pas con pour te laisser faire. Le peuple, c’est lui qui le prépare, le moule dans son moule. Il déploie toute la puissance de ses journaux, de son école, de son édition, de ses prêtres, de ses télés, de ses idéologues, de ses thuriféraires, pour faire de ce peuple son adorateur, l’endormir, l’abrutir. Il se forge pour lui-même une image de héros, devient une idole adorée par des foules fanatisées. Toi, il te diabolise et te persécute, et en supposant qu’il ne te mette pas sous terre ou au cachot, tu peux toujours crier le mot liberté. Sans porte-voix, ta voix n’irait pas plus loin que ton oreille, et si jamais elle dépassait ta salle de bains, c’est le peuple lui-même, endoctriné à mort, qui te vouerait aux gémonies, t’excommunierait, te tiendrait pour traitre.

-Moi, je ne peux donc pas parler ?
-Si, Tictoc, je crois que tu peux, mais le mieux est que je t’envoie en Corée du nord essayer.

-Je savais que tu étais fataliste et défaitiste, Tatonga. Avec des gens comme toi…
-Tictoc, ici ce n’est pas un camp d’entrainement pour révolutionnaires et je n’y suis pas instructeur, je te dis ce que l’histoire des nations et la vie des peuples enseignent, du moins ce que j’en sais. Fais toi-même un tour d’horizon, Tictoc, rien que depuis le 20° siècle à ce jour, en Asie, aux Amériques, en Europe, en Afrique… Ces chapes de plomb ne sont pas faciles à soulever, et un peuple est rarement homogène. Il est toujours traversé par des clivages sur lesquels joue le tyran, sans compter les antagonismes endémiques qui n’attendent qu’un petit frémissement pour s’affronter. Et c’est alors le b... qui risque de s’installer, si le peuple n’a pas appris à les dépasser.

-D’après toi, y a pas de solution.
-Si, Tictoc, le temps, l’histoire apporte toujours une solution, qui sert de point de départ pour une nouvelle ère, et il faut te préparer à la saisir. Tu ne peux pas savoir ce que ça peut être, une guerre, une crise, une famine, des rapports de force qui rompent, la cour du tyran qui implose, une innovation technologique… Et le résultat n’est jamais garanti,  un retour en arrière est toujours possible.

-Ou un vote.
-Fiche le camp d’ici, Tictoc, je ne savais pas que je parlais à un con. Un vote ! Où as-tu vu un tyran destitué par un vote ou s’en aller à la suite d’un scrutin ?

-Le temps, j’ai compris, Tatonga, il faut attendre le temps, donner le temps au temps, tu me fais rire, Tatonga. En attendant, tu as parlé de tout sauf répondre à ma question, qui était pourquoi certains peuples étaient libres et d’autres pas.
-Parce qu’ils n’ont pas vécu de la même manière, n'ont pas connu les mêmes évènements, n’ont pas été confrontés aux mêmes difficultés, n’ont pas subi les mêmes influences… n’ont pas la même histoire. Oui, tu peux forcer le temps par un coup de force, si tu disposes d’une telle force. Pas avec ton coupe-ongles. Et là, c’est tout à fait autre chose et il y a d’autres choses à dire."
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Sam 28 Nov - 8:26

[url= https://www.algerie360.com/20201127-le-rnd-et-le-fln-reagissent-a-la-resolution-du-parlement-europeen-pour-lalgerie/] https://www.algerie360.com/20201127-le-rnd-et-le-fln-reagissent-a-la-resolution-du-parlement-europeen-pour-lalgerie/[/url]

Situation nouvelle depuis un an.

« le parlement européen invite les autorités algériennes à déverrouiller les médias et à mettre fin à toute arrestation ou détention de militants politiques, de journalistes, de défenseurs des droits de l’homme ou de personnes qui expriment une opinion dissidente ou critique à l’égard du gouvernement » (Résolution d’urgence du Parlement européen votée jeudi 26 novembre 2020 à la quasi-unanimité (669 voix pour ; 2 contre et 22 abstentions).

Situation nouvelle. Depuis un an, toutes les lignes rouges ont été franchies, la dignité des hommes piétinée, oppression, répression, provocations, mépris, arrogances, dénis de droits, brutalités, dépassements…
Mais les partis politiques abonnés à la mangeoire, les faux élus de l’abreuvoir et autres claqueurs rétribués, les seuls à disposer d’un microphone, se mobilisent pour brouiller et contester, pour nier le joug de la tyrannie, sans la moindre gêne ou pudeur, sans rougir, sans honte, sans le moindre égard pour le peuple qu’ils sont censés représenter et défendre. Ecoeurant ! Dégueulasse !
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Tatonga le Mar 5 Jan - 12:19

Il a dit que nous avions le meilleur système de santé du monde.
Où ça ?
Chez Merckel
lol
Le Chef préside, ordonne, donne des instructions et des orientations.
Ah bon ? J’ai cru que c’était une vieille maman qui conseillait à son petit de faire attention quand il traverse.
lol
-Chef, j’ai bientôt 40 ans et pas encore mon premier job.
-La patience est foi, et c’est Allah qui donne et pourvoit.
lol
Pour l’amour du ciel, qu’est-ce tu viens fiche ici à ton âge ?
quoi
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 6480
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le suprématiste et le Caïd compradore traitre. Empty Re: Le suprématiste et le Caïd compradore traitre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum