La duperie du matérialisme.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

La duperie du matérialisme. - Page 3 Empty Re: La duperie du matérialisme.

Message par Amandine le Mer 11 Sep - 20:03

En fait la question est : est-on né d'un désir?
La violette qui pousse dans mon jardin est née de mon désir, il y a quelqu'un (moi) qui un jour s'est dit : je le veux.
Le grain de blé, l'agriculteur à un dessein pour lui : nourrir sa vache.
Le pissenlit au milieu de la prairie, personne ne l'a désiré, il est tombé là. Il serait là sans les humains.
Celui entre les pavés, il est même carrément encombrant, il n'est pas à sa place dans les monde désiré par l'homme.


Alors le cosmos
- Quelqu'un l'a planté pour décorer son jardin? Juste parce qu'il le veut.
- Quelqu'un l'a planté pour nourrir sa vache? Il en a besoin.
- Il a poussé tout seul et tout le monde s'en fout.
- Il a poussé tout seul et quelqu'un voudrait bien s'en débarrasser.

A mon avis, qui ne repose sur rien. On est la pour le décors. Juste par un amour désintéressé.
Mais j'ai longtemps pensé et c'est le point de vue des religion qu'on est le grain de blé, on a une mission, on nous a planté pour nous récolter. Et une part de moi, continue à y croire un peu, parfois beaucoup.
Amandine
Amandine

Féminin Messages : 312
Date d'inscription : 03/02/2019
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

La duperie du matérialisme. - Page 3 Empty Re: La duperie du matérialisme.

Message par Inti le Mer 11 Sep - 20:34

Mic a écrit:L'homme etant curieux par nature, il peut ainsi essayer via la metaphysique de prendre le relais et de spéculer, peut etre vainement, sur le pourquoi ou le comment. Pourquoi pas ? Mais il est faux d'affirmer, comme le fait Inti que le métaphysique essaye indûment d'empieter sur la science car leur objet est fondamentalement différent
Tu as manqué de grands chapitres de mes développements logiques.  Je ne vais pas peroquetter à nouveau.

Mais en résumé. Justement je n'oppose pas la science et la philosophie bien au contraire.  Je tente plutôt de refaire un pont entre la science et la philosophie rompu par la Métaphysique comme Philosophie première.   Car la métaphysique est une philosophie spiritualiste pas la philosophie.  Je dois répéter. .... En Métaphysique le spirituel ou phénomène de la conscience n'est pas naturel.  Alors si tu ne vois pas de contradiction insurmontable avec le naturalisme et matérialisme de la science et le surnaturalisme de la Métaphysique c'est que ta propre conscience est embuée dans les méandres d'une philo qui insiste sur une différence de nature d'homo sapiens par rapport à la nature ambiante.  C'est même le socle du conflit évolutionnisme et créationnisme.   Tu vois ou pas?

Tu disais ne pas comprendre mon MIU!  Et bien c'est un peu une alternative au dualisme physique et métaphysique, science et Philosophie surnaturelle.   Le MIU c'est le fait cosmique, la réalité universelle objective, et aussi la philosophie ou naturalisme et matérialisme philosophique qui se réconcilie avec la science comme étude de la matière et nature. MIU objectif et MIU théorique.  En MIU l'origine du phénomène de la conscience est à chercher et à trouver au sein des déterminismes naturels et universels.  En spiritualisme ou Métaphysique on ne fait que dire que le phénomène de la conscience appartient à une autre réalité supérieure, incogniscible, insondable, hors du champ d'observation et expériences...  On cherche ailleurs. Une attitude mystique venue avec une Métaphysique et Philosophie qui date de l'Antiquité.  

La métaphysique ne lâchera jamais son autorité morale sur la science. C'est la conscience qui pilote la science.  Mais la conscience a le droit de choisir sa philosophie ou paradigme philosophique.   Toi c'est le dualisme physique et métaphysique.  Moi c'est le MIU.  
:soleil:
Inti
Inti

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2019
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum