La souffrance et le mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La souffrance et le mal

Message par Ase le Ven 27 Jan - 12:27

Selon une certaine thèse des Origines du Christianisme, le mal est la seule chose qui n'a pas d'être, c'est-à-dire qui n'a pas de réalité ontologique.
La seule réalité étant la vie, le mal apparaît comme un mensonge qui nous fait sortir de l'harmonie de la vie : faisant ainsi violence à la nature, à l'homme et à Dieu.

Pour les Pères de l’Église, le mal agit de trois manières au travers de 1/ la séduction, 2/ la peur, 3/ le découragement.
Dans leur entraînement au discernement spirituel, ils déduisirent que le combat spirituel commençait par les pensées, et se demandèrent ce qui pouvait influencer chacune de leurs pensées. Venaient-elles de leur simple nature humaine, de Dieu ou du Malin ?

Ils comprirent que la lutte contre le mal c'est encore faire un acte de violence au nom du bien, et qui pouvait justifier des actes d'Inquisition et des horreurs innommables comme au Moyen-Âge ou des actes meurtriers et suicidaires comme de nos jours, mais également des actes tout aussi violents et laïques comme la Terreur, le nazisme ou le Goulag.

Au lieu de lutter contre le mal qui ne repose sur rien, si ce n'est un mensonge vide de sens, et un non-être, ne faut-il pas plutôt lutter pour l'être, pour le vivant, pour le réel ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Ase

avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Invité le Ven 27 Jan - 13:16

Ase a écrit:Au lieu de lutter contre le mal qui ne repose sur rien, si ce n'est un mensonge vide de sens, et un non-être, ne faut-il pas plutôt lutter pour l'être, pour le vivant, pour le réel ?
tout à fait !
c'est d'ailleurs la mission que Dieu a confié à l'homme
tout en continuant à dénoncer ce mensonge tant qu'il perdurera

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Tatonga le Ven 27 Jan - 13:29

Pour moi, c'est une erreur d'identifier le mal, de l'isoler, voire de le personnaliser, pour l'analyser.
C'est une erreur de lui donner un nom, de s'interroger à son propos et de chercher à l'expliquer ou à le comprendre.
Je rejette donc cette approche.
Attention, je ne dis pas que ce sujet est sans intéret, bien au contraire.
Pour moi, chaque individu est interconnecté avec tous les éléments qui composent le monde extérieur (les autres hommes, la nature dans toute sa diversité), il est enchâssé dans un réseau dont il peut recevoir des bobos comme il peut en recevoir des bonbons, ça ne va pas plus loin, et il n'y a pas de pourquoi à se poser.
Je n'ai pas abordé tous les points soulevés et j'espère n'être pas parti hors sujet.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Invité le Ven 27 Jan - 17:08

j'aborderais les deux tout à fait séparément.
La souffrance est soit évitable, soit inévitable (vieillesse, maladie, mort).

Le Mal... il faudrait d'abord le définir. Savoir ce qui est bien et mal est un long chemin, et comme Tatonga, je pense qu'il est en nous: il est le résultat de nos pensées et actions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Invité le Sam 28 Jan - 16:55

oui , le titre ne me parait pas très bien choisi
pour ma part je ne pense pas que le mal soit en chacun de nous , et en effet qu'est ce que le mal ?
sinon j'ai déjà répondu dans mon message précédent

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Ase le Sam 28 Jan - 17:44

Sur ce forum, j'ai déjà donné une définition possible du mal.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Beltane le Mer 1 Fév - 21:46

Je pense qu'il ne faut pas lutter contre le mal mais s'abandonner dans le bien.
La notion de "lutte" me fait penser à Laborit qui disait « Se révolter, c’est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l’intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la suppression du révolté par la généralité anormale qui se croit détentrice de la normalité. Il ne reste plus que la fuite »
avatar
Beltane

Féminin Messages : 307
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Invité le Jeu 2 Fév - 8:55

Ce que tu dis par rapport au groupe est très juste. On voit d'ailleurs malheureusement les dérives qui ont eu lieu après chaque révolution.
Quant à l'exclusion d'un individu quand il est en opposition, je crois que chacun de nous en a fait l'expérience à petite ou grande échelle à un moment de sa vie. On voit bien les enfants l'expérimenter et se réfugier ensuite dans l'identification au groupe, jusqu'à l'excès.

Mais je crois qu'il y a une lutte intérieur. Et là on peut parler d'une lutte. Entre foncer tête baisser vers le plaisir immédiat et faire des choix dont on peut être fières qui alimentent notre idéal.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Dede 95 le Jeu 2 Fév - 12:57

Aurae a écrit:j'aborderais les deux tout à fait séparément.
La souffrance est soit évitable, soit inévitable (vieillesse, maladie, mort).
.
Pourquoi la vieillesse serait une souffrance ?
Pourquoi la mort serait une souffrance. ?
Pas pour l'individu en tout cas, pour les autres peut-être ... et encore!

Seule la maladie est souvent une souffrance!
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 1072
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Invité le Jeu 2 Fév - 13:15

Dede
parce qu'elles sont inéluctables et que beaucoup les redoutent.  Bien sûr ce n'est pas une souffrance pour tous, notamment ceux qui ont modifié leur regard à leur propos.  C'est un des buts du bouddhisme: "supprimer la souffrance inutile".  On y travaille donc beaucoup, pas seulement sur la vieillesse et la mort, mais aussi sur la maladie où on peut aussi soulager certaines souffrances  grâce à un comportement adapté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Invité le Jeu 2 Fév - 13:21

Dede 95 a écrit:
Aurae a écrit:j'aborderais les deux tout à fait séparément.
La souffrance est soit évitable, soit inévitable (vieillesse, maladie, mort).
.
Pourquoi la vieillesse serait une souffrance ?
Pourquoi la mort serait une souffrance. ?
Pas pour l'individu en tout cas, pour les autres peut-être ... et encore!

Seule la maladie est souvent une souffrance!

tout à fait Dédé !
combien de personnes agées décédent dans leur sommeil sans souffrir et robert marchand est la preuve qu'à 105 ans on peut être en pleine forme ( juste qu'il entend mal , mais il suffit d'un appareil auditif )

même la maladie , si on réagit tout de suite , n'a rien de dramatique

ce sont souvent les médicaments et leurs effets secondaires qui posent problème et bien sûr les excès personnels en tous genres

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La souffrance et le mal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum