La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Jeu 19 Jan - 21:36

Je vois une pub pour une belle voiture, avec le slogan "la XY fait appel à vos sensations".

Il y a 50 ans, la pub pour les voitures vantait les performances et le confort.

Puis il y a eu la vague de l'émotionnel, les voitures nous procuraient des émotions.  D'ailleurs on est encore dedans, à la TV et les films font appel à nos émotions.

Maintenant, irons nous vers les sensations, qui sont plus objectives mais tout aussi "immatérielles" que les émotions ?

Je me demande s'il y a une évolution qui s'oriente vers le non-matériel.  Il ne faut pas oublier que les publicistes sont de grands experts en comportement humain, ils subsidient des recherches en neuro psychologie pour être efficaces, c'est un énorme marché.

Il n'y a peut-être pas dévolution dans les motivations qu'ils utilisent mais alors on peut parler de la pub en général et des ficelles qu'elle utilise pour nous influencer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Tatonga le Jeu 19 Jan - 22:06

Sans entrer dans les détails, je crois que la pub ne nous inculque rien, mais ce sert de nos propres fantasmes pour nous allécher. Ainsi fait-elle appel aux stars que nous admirons, aux belles femmes, à nos préférences pour les exacerber. C'est en dénichant toutes ces choses nichées dans nos têtes qu'elle arrive à nous attirer là où elle veut. C'est nous, consommateurs qui orientons la pub et non le contraire ( en écrivant cela, je ne dis pas que toi tu as écrit la contraire de ce que je dis: c'est bon à préciser lol )
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Jeu 19 Jan - 22:15

La sécurité!
Dans notre société parano (bon, le danger de la route est réel, il faut pas se mentir) mais je trouve que la pub de voiture parle de sécurité et ça se faisait pas du tout quand j'étais enfant.

Et le prix, ils vantent les voiture pas chères, pourtant avant il fallait avoir l'ai chère je sais pas

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Tatonga le Jeu 19 Jan - 22:41

Ceux qui font la pub ciblent les sonsommateurs pour avoir les plus grandes parts du marché. Il font des voitures pas chères pour ceux qui ont un revenu modeste et qui en veulent une. Mais font aussi des voitures très chères pour répondre à l'égo de ceux qui veulent se distinguer du peuple, posséder quelque chose d'exceptionnel. Ils font des études de marché.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Ven 20 Jan - 9:30

ce sujet n'est pas du tout anodin: il traite de la façon dont nous sommes manipulés à tous les niveaux. Étudier comment la publicité essaye de nous manipuler permet de dévoiler beaucoup de techniques de manipulation dont certaines fonctionnent chez chacun de nous à notre insu.

La pub s'est engagée dans une escalade de moyens qui nous noie, défigure nos paysages, envahit les émissions TV et radio, et cette surabondance la désert alors elle s'adresse aux enfants et/ou fonctionne sur le mode subliminal.

Elle pousse à la consommation, crée des besoins et cause d'immenses gaspillages. Elle même est déjà un surcoût pour le consommateur: pour certains produits, la majorité du prix de vente sert à financer la publicité.

Dans les régions pauvres, son but est de faire acheter des produits inutiles (sodas...) en jouant sur le prestige qu'elles représentent, les appauvrissant davantage. Même chez nous, regardez le contenu du chariot de personnes à faibles revenus, c'est édifiant: boissons sucrée ou alcoolisées, chips, biscuits puis quelques aliments de basse qualité (pâtes blanches, sauce tomate...).

Pour moi cette immense place laissée à la publicité est une des pires nuisances de notre société: elle affecte la santé, les revenus, le mental... et même la politique, via les lobbies.

Je n'hésite donc pas à affirmer que la société de consommation est la pire secte qui ait jamais existé: elle répond à tous les points de la définition d'une secte dangereuse.

Je pense que c'est un grave problème pour la société, plus aucun pays n'est épargné.

Un site où vous trouverez beaucoup d'infos à ce sujet: http://antipub.org/


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Tatonga le Ven 20 Jan - 11:39

Je ne diaboliserais pas la pub, sauf la mensongère. Elle fait connaitre les produits et fait  travailler des gens. Elle encourage la consommation, certes, et son coût est inclus dans les prix, mais ça fait écouler les produits, booste donc la production et l'économie, ce qui a pour incidence de créer de l'emploi.
Maintenant s'il y a des gens qui achètent n'importe quoi et vivent au-dessus de leurs moyens, tant pis pour eux. Ce qui est plus dangereux ce sont les crédits à la consommations qu'accordent les banques, bien qu'ils aient aussi leurs avantages pour l'économie.
Ce dont il faut absolument se méfier c'est la pub sur le net parce qu'il me semble qu'elle échappe à tout contrôle, on y trouve n'importe quoi et, surtout, elle se fait de manière sournoise sans même se présenter en tant que pub.
Par exemple, j'ai lu une fois sur le net les avantages du citron et j'ai appris qu'il guérit quasiment toutes les maldies et détruit les cellules cancéreuses d'une douzaine de type de cancers, dix mille fois mieux qu'une chimiothérapie. Il y a sûrement du mensonge là-dedans.
J'ai lu aussi que les aliments cuits ou chauffés au micro-onde gardent très longtemps les radiations cancérigènes, qu'il faut donc attendre que ces aliments refroidissent et que donc les micro-ondes ne servent à rien, tout cela dit par quelqu'un qui se présente comme un grand savant. Derrière tout ça, il y a évidemment beaucoup de mensonges débités par ceux que les ventes de micro-ondes concurrencent.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Ven 20 Jan - 13:41

amandine a écrit:La sécurité!
Dans notre société parano (bon, le danger de la route est réel, il faut pas se mentir) mais je trouve que la pub de voiture parle de sécurité et ça se faisait pas du tout quand j'étais enfant.

Et le prix, ils vantent les voiture pas chères, pourtant avant il fallait avoir l'ai chère je sais pas

La pub manipule, certes de façon subtile vu qu'elle s'adresse au subconscient humain. Tu vois amandine, tu choisirais une voiture pour "sa sécurité", d'autres la choisiront pour autre chose.
La première des choses qu'on t'apprend en Marketing est : "si une pub ne t'intéresse pas ou t'échappe, c'est qu'elle ne t'es pas adressée". C'est dire à quel point tout est planifié au détail près: La population cible, le message choisi, les mots, les voix, les intonations, les acteurs, le corps de la pub elle-même, l’environnement, absolument tout est minutieusement planifié.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Ven 20 Jan - 14:04

Oh oui, ça je sais, rien n'est laissé à la légère.

Donc, c'est moi qui remarque surtout les voitures pas chères et pas dangereuses lol c'est pas faux remarque!

C'est super important que les écoles forment les enfants à déchiffrer les publicités. En ce moment mon fils de 8 ans apprend à repérer sur un affiche ou un emballage ce qui est informatif et ce qui est publicitaire. Je trouve ça bien.

Comme un prof d'histoire que j'ai eu enfant qui martelait de toujours lire en premier la source d'un document pour savoir qui parle car personne n'est objectif à 100% (il y en a même dont l'information objective frise les 3% dans un article! lol ).
J'ai oublié beaucoup de chose de mes cours d'histoire, mais pas ça. Et ça m'est quotidiennement utile!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Ven 20 Jan - 14:19

amandine a écrit:Oh oui, ça je sais, rien n'est laissé à la légère.

Donc, c'est moi qui remarque surtout les voitures pas chères et pas dangereuses lol c'est pas faux remarque!




C'est super important que les écoles forment les enfants à déchiffrer les publicités. En ce moment mon fils de 8 ans apprend à repérer sur un affiche ou un emballage ce qui est informatif et ce qui est publicitaire. Je trouve ça bien.

C'est intéressant comme approche, mais le marketing est étudié pour anticiper, ainsi dans quelques années leurs prochains messages et produits seront adaptés aux populations "qui savent déchiffrer", cela fait partie de leurs études de planification.


Comme un prof d'histoire que j'ai eu enfant qui martelait de toujours lire en premier la source d'un document pour savoir qui parle car personne n'est objectif à 100% (il y en a même dont l'information objective frise les 3% dans un article! lol ).
J'ai oublié beaucoup de chose de mes cours d'histoire, mais pas ça. Et ça m'est quotidiennement utile!

Et il n'a pas tort ! il est même bon de le rappeler surtout avec l’avènement d'internet, l'information devient facile à biaiser et à manipuler, et les lecteurs pas toujours au fait, ce qui peut devenir extrêmement dangereux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Ven 20 Jan - 22:14


C'est intéressant comme approche, mais le marketing est étudié pour anticiper, ainsi dans quelques années leurs prochains messages et produits seront adaptés aux populations "qui savent déchiffrer", cela fait partie de leurs études de planification.
Oui, mais on peut espérer qu'on formera un jour les citoyens à devenir des consommateurs responsables.
Je crois que ce que tu dis est déjà en route. Entre autre avec toutes les informations médicales farfelues.
Par exemple : boire du lait est mauvais pour la santé. Et qui a une part de marché qui explose? Les lait de soja.
Pour Noël, j'ai vu deux amies d'horizon différents qui étaient toute les deux en essaie de régime sans gluten, conseillées par leur doc pour des troubles digestifs. Bon, moi j'ai rien contre, l'une d'elle m'a apporté un gateau à la farine de châtaigne super bon. Mais c'est encore une façon de créer un besoin et un produit qu'on achète 10 fois plus chère que celui qu'on connait.


Et il n'a pas tort ! il est même bon de le rappeler surtout avec l’avènement d'internet, l'information devient facile à biaiser et à manipuler, et les lecteurs pas toujours au fait, ce qui peut devenir extrêmement dangereux.
Très juste. J'espère que les écoles le font.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Ase le Jeu 26 Jan - 6:48

"La publicité peut être définie comme la science qui permet de paralyser l'intelligence humaine suffisamment longtemps pour en tirer de l'argent" (S.Leacock)



avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Jeu 26 Jan - 7:14

C'est pas faux. J'ai travaillé un temps dans ce milieu, j'ai même une haute qualification en Marketing, et aussi aiguisée que je pouvais être à la joie de mes supérieurs, je détestais le principe en soi. Bon j'ai quitté depuis, conscience oblige lol .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Jeu 26 Jan - 9:25

Je ne diaboliserais pas la pub, sauf la mensongère. Elle fait connaitre les produits et fait  travailler des gens. Elle encourage la consommation, certes, et son coût est inclus dans les prix, mais ça fait écouler les produits, booste donc la production et l'économie, ce qui a pour incidence de créer de l'emploi.
Ce sont les arguments "pro-pub" classiques.  Le plus sûr moyen de la défendre est en effet de la faire passer pour de l'"information" et de favoriser cette société de consommation à outrance, destructrice pour la planète et l'humain.  Il suffit de regarder les pubs: faites l'exercice pendant une journée: quels produits vendent elles ?  99% : des produits inutiles ou même nocifs.  Actuellement beaucoup de pubs pour des médicaments contre le rhume, mais si on n'était pas affaiblis par un mode de vie malsain, on ne souffrirait pas de rhume.  Quels sont les moyens de nous convaincre de consommer ces produits ?  Souvent des hommes, femmes, enfants jeunes beaux, dynamiques, des belles maisons impeccables... même pour vendre des produits sucrés et industriels.  

99% de la pub est mensongère: quand un produit ou une invention veut se faire connaître, il y a d'autres moyens que de créer cette pollutions visuelle et sonore agressive et terriblement envahissante véhiculant des clichés "mensongers".

Ça crée des emplois ?  Oui, c'est vrai: pour fabriquer ces produits on exploite les pays où les salaires sont misérables, on fait travailler des enfants, on fait cultiver du coton pour les vêtements qu'on met à peine et des céréales pour fabriquer de l'agro-carburant pour aller chercher le pain à 100m en voiture: on crée un immense gaspillage.  On crée des millions de chômeurs chez nous aussi, alors tu trouves que c'est un système qui "crée" des emplois ?  Il crée juste une grande dépendance à cette société...  Il y aurait beaucoup de travail pour améliorer le cadre de vie de tous, pour cultiver la terre d'une façon respectueuse, pour fabriquer des objets durables et sains, pour dépolluer la Terre, pour s'occuper des handicapés et des malades, pour prendre soin de nos parents et aussi pour avoir plus de temps libre et avoir une vie équilibrée, relaxe, parce que ceux qui sont pris dans l'engrenage du travail sont souvent pressés comme des citrons jusqu'au moment où ils craquent (burnout) et sont alors à charge de cette société qui leur accorde une "pension de survie".

Je prends souvent l'exemple du fromage que j'ai encore consommé ce matin.  Je n'ai JAMAIS vu une publicité pour lui.  Au début, il ne se trouvais que rarement, dans certains magasins, c'était un produit local.  Maintenant on le trouve absolument partout.  Pourquoi ?  Parce que c'est un produit de qualité et délicieux.  Pourquoi l'ais-je acheté la première fois ?  Parce que dans le rayon fromage il y avait une étiquette un peu plus grande qui mentionnait "crémeux avec 30% de matière grasse en moins": ce genre de "publicité" est largement suffisante pour annoncer un nouveau produit.  En opposition, Coca Cola remarque une baisse continue de ses ventes quand le harcèlement publicitaire diminue.

Autre argument, concernant la "nécessité" d'annoncer un nouveau produit.  D'abord, peu sont vraiment nouveaux: ce sont les mêmes avec des présentations différentes, donc publicité mensongère.  C'est particulièrement vrai pour les médicaments.  Pour l'informatique, les vêtements, la déco... la pub joue sur cette création de "nouveaux" produits pour vendre plus, nous faire gaspiller plus, faire travailler plus d'esclaves, polluer plus.

En conclusion, je dirais que la pub est le moyen de perpétrer un système économique et social qui est nuisible pour l'individu, et pour la planète.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Jeu 26 Jan - 10:09

Je n'en n'ai pas fini... lol

Si on observe "à quoi la publicité fait appel, chez nous", on remarque que c'est aux instincts les plus primaires: le sexe, le désir de pouvoir (ou de l'apparence de pouvoir), de richesses, de possession, de supériorité par rapport aux autres, etc.

Elle nous ramène donc en permanence à notre nature "animale", à nos instincts inconscients.  En visant cette partie inconsciente de notre personnalité, elle y imprime les réflexes qu'elle désire y insérer, elle renforce ces instincts et cela dès le plus jeune âge pour aboutir à la fabrication de parfaits consommateurs dociles et ne se posant pas trop de questions, acceptant et même alimentant "volontairement" le système.

Oui Tatonga, je diabolise la publicité parce que j'en suis arrivée là après des années d'observations, de réflexion, de recherche d'information.   La publicité n'est pas un être, bien sûr, c'est le résultat d'un système pourri mis en place par des homme avides, inhumains, eux-même le jouet de leurs instincts et de leurs angoisses les plus primitives.  Et cela parce que ce désir démesuré d'argent, d'avoir la plus grosse société n'est autre qu'une façon de satisfaire ces instincts animaux, de calme ses angoisses existentielles... À la fois bourreaux et victimes, mais inconscients de l'un comme de l'autre, parce que ces gens richissimes cachent de grandes misères intérieures, un vide, des angoisses... Ceux qui sont en harmonie avec eux même n'ont pas besoin de tout cela: regarder un coucher de soleil suffit à les rendre heureux.

Pour moi le diable n'est pas une personne mais une part de nous même, qui a son utilité (c'est un autre sujet) mais qui ne devrait pas prendre le dessus.  Or pour le moment c'est ce qui arrive et le nouveau président des USA est un exemple flagrant, ce n'est pas pour rien qu'il a été élu, il représente les sentiments et aspirations de la majorité des consommateurs dociles et bien conditionnés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Ase le Jeu 26 Jan - 11:14

Superbe ton post Aurea !
Que redire ? Un raisonnement impeccable et implacable.

Connaissez-vous ce site ?
http://psychcom.free.fr/

La rhétorique de la publicité au travers de :

1/ Les figures de mots :
La répétition : C'est la redondance d'un mot (Ecoutez...écoutez..., Balladur)
L'allitération : C'est la répétition d'une même consonne (Saucisse sèche, sans savoir sécher..., Justin Bridou)
La tautologie : C'est définir le même par le même. Permet de jouer sur le prestige d'un produit. (Le cognac, c'est le cognac, ou Elle est bonne, et en plus elle est bonne, Lesieur).
La rime : C'est la répétition régulière d'une syllabe.
La paronomase : Consiste à rapprocher dans une même phrase, des mots presque homonymes, voisins par la sonorité mais non par le sens. (Entremont c'est autrement bon ou Légal, le goût, Café Légal).
Le calembour : Rapproche des mots très semblables en apparence mais de sens différents. (BHV, l'âge du faire)
L'antanaclase : Figure voisine du calembour, mais qui permet la polysémie du sens de la phrase.
(Le père Noël a mis le paquet ou Cutty Sark : le scotch qui préfère un établi en désordre à un ordre établi)
L'onomatopée : C'est le mot formé par imitation du son naturel (Crack, Boom, Snif...)

2/ Les figures de sens :
La synecdoque : Procédé qui consiste à désigner un tout par l'une de ses parties, ou vice-versa (Jeter un oeil, mettre le nez dehors ou Des millions de dents l'ont choisi, Freedent).
La métonymie : Liée à la synecdoque, elle consiste à désigner un objet par le nom d'un autre objet, les deux ayant un lien habituel. Elle désigne souvent le contenu par le contenant, l'effet par la cause (Montrer les dents , on prend un verre ?...ou L'eau des tables légères, Badoit).
La métaphore : Consiste à désigner quelque chose au moyen du nom d'une autre chose. En publicité, l'emploi de la métaphore est risqué car on tombe facilement dans le cliché.
L'hyperbole : C'est une métaphore avec exagération. En dit plus qu'on le pense en vérité (J'ai mille chose à vous dire; j'en bave; je suis mort de fatigue...). Elle peut être visuelle.
La litote : Consiste à exprimer le moins pour signifier le plus. (Ma humble demeure).
L'euphémisme : Masque le caractère indécent, pénible d'un mot par l'emploi d'un synonyme plus neutre. (Il nous a quitté [au lieu de dire il est mort])
L'hypallage : Métaphore utilisant une transposition grammaticale pour attribuer à certains mots des termes qui reviennent à d'autres mots par le sens (Liberté des prix [en fait, par là on entend liberté des commerçants], nous raccordons les hommes, Télécom), (je prend la vie avec 1 sucre et demi. Merci, Le sucre)
L'oxymore : Consiste à rapprocher des mots en contrariétés pour créer une expression paradoxale (un pauvre riche; un tragique sourire; Il est bien mal parti...)
La prétérition : Elle annonce qu'on ne va pas parler d'une chose précisément pour en parler davantage (Quand on a 4 millions de lecteurs a-t-on besoin de faire de la pub ?)
Prolepse : Il s'agit d'énoncer les objections de l'adversaire avant celui-ci, afin de les retourner contre lui. On devance les arguments de la concurrence pour mieux les anéantir.

3/ Les figures de constructions :
L'inversion : Consiste à changer l'ordre des propositions des termes (Un grand homme pour un homme grand)
L'ellipse : Omission d'un ou plusieurs mots. Ce qui permet de mettre l'accent sur ce qui est seul montré, ou met l'accent sur ce dont il est fait ellipse.
L'asyndète : Forme d'ellipse qui supprime le lien logique (Briquet Bic)
La réticence : Interruption de la phrase pour laisser au destinataire le loisir de la compléter, de l'impliquer (Connexion, des mecs qui en ont).
L'antithèse : Opposition fondée sur la répétition soit de 2 mots, 2 idées, soit de ce qui est avant et après... (Taille fine à 0%, virée à 100%.)
L'anacoluthe : Concerne l'ordre du discours et consiste en une rupture de construction (pour les hommes qui aiment les femmes, qui aiment les hommes [parfum])

4/ Les figures de pensées :
L'allégorie : Suite de métaphores qui sous forme de descriptions ou de récits, servent à communiquer une volonté abstraite (la plus part des tableaux : Guernica...)
L'ironie : Consiste à dire le contraire de ce que l'on veut dire dans le but non de mentir mais de railler.
L'humour : ...
La prosopopée : Lorqu'on prête la parole à des êtres absents ou inanimés.
Le paradoxe : Consiste à présenter ce que l'on pense sous une forme contraire à l'opinion publique (Ça ne marchera jamais, Renault), (Une barre de chocolat pour faire fondre le cholestérol ?, Gayelord Hauser).

La rhétorique c'est l'art du discours, c'est la persuasion sans que l'auditoire ne remette en question la réalité des faits avancés. C'est une façon poétique d'empêcher la pensée, de la "téléporter" instantanément d'un sens à un autre. Suscitant les mythes, ces formulations massivement utilisées par les publicitaires se distinguent en ces 4 catégories.

On y lit également que 4 théories majeures de communication publicitaire existent, chacune reposant sur une conception particulière du consommateur que l'on veut influencer :
Publicité informative / Publicité intégrative / Publicité mécaniste / Publicité suggestive

LA PUBLICITÉ PERSUASIVE ET INFORMATIVE
Dans cette théorie le consommateur est avant tout un être rationnel dont l'acte d'achat dépend d'un jugement mûrement réfléchi. Il agit avec raison et calcul pour satisfaire au mieux ses besoins. L'objectif de ce type de publicité sera de convaincre avec des arguments rationnels (informer, expliquer...). L'objet essentiel de l'annonce sera la mise en évidence du besoin à satisfaire. Cette stratégie est maintenant critiquée : La décision d'achat n'est pas toujours issue d'un raisonnement rationnel, aussi avec la standardisation des produits et la concurrence, la simple information sur un produit rend difficile la différenciation. Enfin, l'individu a tendance à rejeter ce type d'annonce parce qu'il refuse l'influence de la publicité.

LA PUBLICITÉ PROJECTIVE OU INTÉGRATIVE
Le postulat étant que le consommateur appartient à plusieurs groupes sociaux ayant chacun leurs normes. La stratégie du publicitaire sera de conférer au produit, ou à la marque, les signes d'un groupe valorisant. Ce type de publicité pourra avoir une influence sur le consommateur en agissant sur le renforcement d'une norme ou bien sur le changement de normes (Plus il y aura de gens pour vous conseiller, plus vous aurez besoin du conseil de votre notaire). Il pourra aussi mettre en exergue les motivations et le freins liés à la modification des normes.

Exemples :

Credit Lyonnais offre un service de consultation sur le Web.
Motivations : Ne pas se déplacer / Accès au compte chez soi / Ne pas voir son banquier
Frein : Comportement antisocial.

Alcatel vend un téléphone mobil qui vibre (signal silencieux).
Motivations : Discrétion / Ne nuit pas l'entourage / L'esbroufe.
Frein : Obligation d'un contact physique avec le téléphone pour pouvoir le sentir.

LA PUBLICITÉ MÉCANISTE
Cette théorie affirme que le comportement économique du consommateur n'est ni rationnel, ni conscient. Ce comportement est passif, soumis au conditionnement et adopte des réflexes par habitude. La publicité mécaniste se réfère à Pavlov et s'appuie aussi sur le béhaviorisme selon lequel l'homme serait un animal éduqué. L'objectif de ce type de publicité étant de créer un automatisme chez le consommateur. Le processus implique l'omniprésence de l'identité du produit ou de la marque en utilisant la technique du matraquage publicitaire. Les critiques ont dénoncé dans cette conception l'image dévalorisante de la publicité qu'elle ancrait chez les gens.

LA PUBLICITÉ SUGGESTIVE
La publicité suggestive se fonde sur une approche psychologique de l'individu.
En termes sémiologique on parlera d'une publicité de la connotation (qui suggère, qui ne fait pas appel à la raison mais aux sens). Ce type de publicité donne un grand pouvoir à l'image (puissance projective qui permet d'influencer l'inconscient)

QUELS SONT LES MÉCANISMES A L'OEUVRE DANS LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE SUGGESTIVE ?
On peut se référerà la deuxième topique psychanalytique de Freud (1923).
Le ça : c'est le siège des pulsions. Il est inconscient au sens descriptif du terme.
C'est l'instance la plus profonde, celle à partir de laquelle les autres instances se seraient formées par différenciation.
Le moi : Il a une activité consciente, préconsciente et inconsciente. Il doit gérer la réalité, les besoins. Il est le médiateur entre les désirs issus du ça, et les interdits du Surmoi.
Le Surmoi : intériorisation des interdits (l'éducation).

Les pulsions de Freud : poussée énergétique et motrice qui fait tendre l'organisme vers un but.
Pulsions d'autoconservation : pulsion du moi, il vise à la sauvegarde de l'individu.
Pulsions sexuelles : reproduction de l'espèce. Rapports avec la Libido.
Pulsions de vie : EROS. Créations artistiques...
Pulsions de mort : THANATOS. Pulsion agressive de destruction (dirigées contre soi ou vers les autres)

LE PRINCIPE DE PLAISIR-DEPLAISIR
Ce principe utilise la théorie de Freud. C'est l'instance du ça qui est à l'oeuvre. On l'utilise dans les publicités ou il faut prendre plaisir : Rugir de Plaisir, Lion / C'est si bon que c'est presque un péché, Winston.
Le plaisir est d'autant plus important si il est teinté de transgression.

LE FANTASME
C'est un scénario imaginaire ou le sujet est présent et qui figure de façon + ou - déformé par le processus de défense. C'est l'accomplissement d'un désir inconscient.
Fantasme de toute puissance : Mythe de la puissance, de la performance (voiture, audiovisuel)
Fantasme sexuel : Se rapporte aux pulsions sexuelles de Freud (parfums, glaces...)

LA PROJECTION
La projection est une opération par laquelle le sujet expulse de soi et localise dans l'autre personne ou chose, des qualités, des sentiments, des désirs qu'il méconnaît ou refuse en lui. La projection est à l'oeuvre dès que l'on lit une image : il peut s'agir de l'interprétation d'une situation mettant en jeu des personnages + ou - identifiés. Le texte dans une image à une fonction d'ancrage (selon Barthes), il dirige le sens et donc limite la projection de l'image. La projection a un effet conatif (mémorisation).

L'IDENTIFICATION
C'est un processus psychologique par lequel un sujet assimile un aspect, une propriété de l'autre et se transforme partiellement ou totalement sur le modèle de celui-ci. La publicité utilise l'identification dans les pubs anecdotiques. Cet art consiste à donner au consommateur l'impression de se reconnaître dans des situations, des personnages, des comportements suffisamment avantageux pour que le consommateur ait envie de s'identifier à cette représentation imaginaire. C'est l'image idéalisée de soi. C'est l'idéal du moi.

La publicité suggestive a des limites, car elle peut conduire à des publicités trop peu spécifiques au produit en se concentrant non pas sur la qualité du produit, mais sur le désir mis en jeu. Elle a parfois tendance à trop s'éloigner du produit.

Bref surfer sur le site.



j'ai quitté depuis, conscience oblige

BRAVO !!!

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Invité le Jeu 26 Jan - 11:24

intéressant Ase ! Merci

oui de plus en plus la pub s'insère dans notre vie à notre insu. Par exemple à la TV, comme beaucoup de gens zappent les pubs, elles sont insérées dans les films: on voit "par hasard" toujours la même marque d'ordinateur, les marques des boissons sont bien visibles... Dans les magasines des pubs sont "déguisées" en articles sérieux, seule une toute petite mention à la fin mentionne discrètement qu'il s'agit d'une pub, et les enfants sont de plus en plus leur cible. Il y a eu un grand débat en Belgique à propos de la pub dans les journaux de classe: je me souviens avoir arraché des dizaines de pages chaque année, mais il me semble (j'espère) que c'est maintenant interdit. Les firmes sollicitent les écoles de toutes sortes de façons, subsidiant des activités évidemment orientées, les distributeurs de toutes ces marques de produits sucrée sont présents partout et les écoles ne veulent pas s'en défaire parce que cela leur rapporte de l'argent dont ils ont tant besoin.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Ase le Jeu 26 Jan - 12:18

Merci à toi

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pub fait appel à quoi, chez les consommateurs ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum