Les jnoun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les jnoun

Message par Invité le Lun 12 Déc - 11:33

Les jnoun sont très présent dans la culture musulmane.

Font ils partie de la religion ou bien est ce une superstition?
Que dit le coran à leur sujet? Comment le comprenez vous?
Avez vous eu des expériences que vous reliez à des jnoun?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Lun 12 Déc - 14:06

Personnellement j'ignore totalement ce qu'est un Jnoun, c'est en rapport avec les Djinns ? (Bon évidemment je peux ne pas faire ma grosse feignasse est aller chercher sur la Toile mais là... je manque un peu de temps).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Lun 12 Déc - 20:38

Jnoun est le pluriel de djinn.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Lun 12 Déc - 21:06

amandine a écrit:Jnoun est le pluriel de djinn.

Ah bien C'est bon à savoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Tatonga le Mar 13 Déc - 11:52

Voici ce que j'ai pu glaner au hasard sur le net.

De tout temps, l’homme a toujours été profondément fasciné par le surnaturel et le monde invisible.  L’existence d’un monde parallèle au nôtre l’a toujours troublé.  On fait souvent référence à ce monde parallèle en tant que « monde des esprits » et la plupart des gens s’en font une image particulière.  Pour certains, il s’agit des âmes de personnes décédées, qu’ils appellent aussi « fantômes ».   Pour d’autres, les esprits représentent soit les forces du bien, soit celles du mal, les deux luttant les unes contre les autres pour exercer leurs pouvoirs sur l’humanité.  Ces interprétations, toutefois, relèvent surtout du folklore et de l’imagination.

À l’instar de toutes les religions, l’islam a lui aussi son interprétation sur ce monde invisible, mais c’est lui qui l’explique de la façon la plus claire et logique.  Ce que plusieurs perçoivent comme un monde parallèle au nôtre est appelé le monde des djinns, en islam.  Ce point de vue de l’islam apporte d’ailleurs de nombreuses réponses aux mystères des temps modernes et anciens.  Sans la connaissance de ce monde, les musulmans, comme les non-musulmans,  chercheraient à expliquer ces mystères de mille et une façons.  Alors qui sont les djinns et que sont-ils, au juste?
Leur existence

Les djinns sont des êtres qui ont été créés avec un libre-arbitre et qui vivent sur terre, dans un monde parallèle à celui des hommes.  Le mot « djinn », en arabe, est dérivé du verbe « janna », qui signifie cacher ou dissimuler.  Ils sont donc physiquement invisibles aux yeux des hommes, comme leur nom le suggère.  Cette invisibilité est l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes nient leur existence.  Toutefois, l’influence qu’a le monde des djinns sur les hommes suffit pour réfuter les arguments de ceux qui nient l’existence de ces créatures de Dieu.  Le Coran et la sounnah parlent de l’origine des djinns.  Dieu dit, dans le Coran :

« Nous avons certes créé l’homme d’une argile sonnante, extraite d’une boue malléable.  Quant aux djinns, Nous les avions créés, auparavant, d’un feu sans fumée, d’une chaleur ardente. » (Coran 15:26-27)

Les djinns furent donc créés avant l’homme.  Quant à leur origine physique, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a abondé dans le sens du verset ci-dessus lorsqu’il a dit :

« Les anges furent créés de lumière, tandis que les djinns furent créés d’un feu sans fumée. » (sahih Mouslim)

Par ailleurs, ils sont tenus, comme les humains, d’adorer Dieu et de se conformer à l’islam.  Le but de leur création est exactement le même que celui de la création de l’homme, car Dieu dit, dans le Coran :

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)
..................................
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3692
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Anoushirvan le Mar 20 Déc - 23:08

Les djinns sont les esprits, souvent démoniaques même s'il existe des "bons" djinns, chez les peuples musulmans, un peu comme nos lutins ou nos korrigans.
Le mot est souvent traduit par "génie" dans les contes.

Ils sont la terreur des peuples du Maghreb. Rien que le fait d'évoquer ce sujet de cette façon peut les faire frémir. Leurs sont associés toutes sortes de superstitions comme le fait de ne pas verser d'eau chaude dans un évier le soir.

La croyance dans l'existence des djinns en Islam vient du Coran qui semble en témoigner de leur existence, témoignage lié à la croyance dans ces esprits chez les Arabes pré-islamiques.
Nous allons voir que le Coran dit en fait toute autre chose, et que les djinns dans le Coran ne sont autres que notre imaginaire.

C'est assez fastidieux, cela nécessite une lecture approfondie du Coran.

Le mot djinn vient de la racine jim-nun-nun. Dans le Coran on la trouve utilisée 201 fois :

1 fois, par le verbe forme I janna (جَنَّ), signifiant recouvrir (verset 6.76)
1 fois, par le nom ajinnat (أَجِنَّة), signifiant foetus (verset 53.22)
22 fois par le nom jinn (جِنّ), signifiant "djinn"
2 fois par le nom junnat (جُنَّة), signifiant couverture (versets 58.16 et 63.2)
10 fois par le nom jinnat (جِنَّة), signifiant "djinn" ou "folie"
147 fois par le nom jannat (جَنَّة), signifiant jardin ou Paradis
7 fois par le participe actif jānn (جَآنّ), signifiant "djinn" ou possiblement serpent
11 fois par le participe passif majnūn (مَجْنُون), signifiant fou.

On voit donc que le champ lexical de cette racine recouvre les notions de quelque chose qui se développe, et de quelque chose dissimulé, voire les deux, quelque chose qui se développe de façon dissimulée.

Il est fort possible que le mot français, génie, dérivé du latin genius, soit apparenté à djinn. Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Genius_(religion_romaine)

Dans la religion romaine, un génie (genius en latin) était une instance individualisée d'une nature divine générale, manifestée dans toute personne individuelle, endroit ou objet

La proximité avec les djinns arabes est tout à fait manifeste.
Une explication possible à cette similitude pourrait provenir de la colonisation romaine sur une partie de l'Arabie au Ier siècle de notre ère.

Dans le Coran on trouve ce passage dans la sourate Al-Najm:

53.19 Alors, avez-vous vu Allat et Al-Uzza,
53.20 ainsi que Manat, cette troisième autre?
53.21 Sera-ce à vous le garçon et à Lui la fille?
53.22 Que voilà donc un partage injuste!
53.23 Ce ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres. Allah n´a fait descendre aucune preuve à leur sujet. Ils ne suivent que la conjecture et les passions de [leurs] âmes, alors que la guidée leur est venue de leur Seigneur
53.24 Ou bien l´homme aura-t-il tout ce qu´il désire?
53.25 A Allah appartiennent la vie future et la vie d´ici-bas.
53.26 Et que d´Anges forces de contrôle dans les cieux dont l´intercession ne sert à rien, sinon qu´après qu´Allah l´aura permis, en faveur de qui Il veut et qu´Il agrée.
53.27 Ceux qui ne croient pas en l´au-delà donnent aux Anges forces de contrôle des noms de femmes,
53.28 alors qu´ils n´en ont aucune science: ils ne suivent que la conjecture, alors que la conjecture ne sert à rien contre la vérité.



J'ai traduit le mot mala'ikat par son sens littéral exact, à savoir forces de contrôle (ou ceux qui ont le contrôle), et non par anges comme c'est la tradition.
Non que les anges ne soient pas des forces de contrôle, ils le sont. Mais le mot "ange" en français occulte justement la dimension de force de contrôle présente au cœur du mot arabe.

Donc ceux qui croyaient en Allat croyaient que c'était une force de contrôle. Nous savons par l'archéologie qu'Allat était la déesse de la fertilité, c'est-à-dire qu'ils croyaient qu'elle contrôlait la fertilité. D'après le Coran ces gens ne suivaient que conjectures et passions de leurs âmes (v53.23).

Or le Coran dit dans la sourate de Saba :

34.40 Et un jour Il les rassemblera tous. Puis Il dira aux forces de contrôle : "Est-ce vous que ces gens-là adoraient?".
34.41 Ils diront: "Gloire à Toi! Tu es notre Allié en dehors d´eux. Ils adoraient plutôt les djinns, en qui la plupart d´entre eux croyaient.


Donc les adorateurs d'Allat adoraient en réalité un djinn (On notera d'ailleurs que le verset 34.41 fait reproche de croire aux djinns).
On a une confirmation supplémentaire avec ces versets :


6.100 Et ils ont désigné des associés à Allah: les djinns, alors que c´est Lui qui les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur ignorance, des fils et des filles, Gloire à Lui! Il transcende tout ce qui lui attribuent.

37.158 Et ils ont établi entre Lui et les djinns une parenté, alors que les djinns savent bien qu´ils (les dénégateurs) sont convoqués.
37.159 Gloire à Allah. Il est au-dessus de ce qu´ils décrivent!


Les djinns sont du combustible de l'Enfer :

72.15 Et quant aux injustes (parmi les djinns), ils formeront le combustible de l´Enfer.


En reliant le verset 72.15 aux versets 34.40-41 et 21.98-99, les gens qui adorent ou servent les djinns les prennent pour des divinités :

21.98 "Vous êtes, vous et ce que vous avez adoré en dehors d´Allah, le combustible de l´Enfer, vous vous y rendrez tous.
21.99 Si ceux-là étaient vraiment des divinités, ils n´y entreraient pas; et tous y demeureront éternellement.


Les versets 21.98-99 et 34.40-41 sont complémentés par les versets 25.43 et 45.23 :


25.43 Ne vois-tu pas celui qui a fait  de sa passion du fruit de son imagination sa divinité? Est-ce à toi d´être un garant pour lui ?
45.23 Vois-tu celui qui prend sa passion le fruit de son imagination pour sa propre divinité? Et Allah l´égare sciemment et scelle son ouïe et son coeur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah? Ne vous rappelez-vous donc pas?


Le mot hawa (هواء) est traduit par "passion" dans la traduction saoudienne que je cite (vu que c'est celle-ci que tout le monde cite).
Mais le mot passion a plusieurs sens en français : https://fr.wiktionary.org/wiki/passion

Le sens qui correspond à hawa est inclination, penchant, désir, fantaisie. Dans les versets 25.43 et 45.23, puisqu'il est reproché à certains de prendre leur "hawa" comme divinité, le sens le plus approprié est fantaisie dans le sens vieilli d'imagination : https://fr.wiktionary.org/wiki/fantaisie
Ce que je traduis plus commodément par "fruit de l'imagination".

Il est donc reproché dans ces versets 25.43 et 45.23 de prendre le fruit de son imagination comme divinité.

Finalement l'idée qu'il y existe une déesse de la fertilité nommée Allat ne repose sur aucune connaissance établie comme le demande le verset 17.36 :
17.36 Et ne poursuis pas ce dont tu n´as aucune connaissance. L´ouïe, la vue et le coeur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé.


Elle n'est qu'un djinn, fruit de l'imagination de ses adorateurs.

Djinn et fruit de l'imagination sont équivalents dans le Coran. De manière générale, les divinités ne sont que création de notre imagination.
Les djinns dans le Coran sont donc notre imaginaire, un feu sans fumée :


15.27 Et quand au djinn, Nous l´avions auparavant créé d´un feu d´une chaleur ardente.
55.15 et Il a créé les djinns de la flamme d´un feu sans fumée;


Iblis a été créé de ce feu :
38.76 "Je suis meilleur que lui, dit [Iblis,] Tu m´as créé de feu et tu l´as créé d´argile".

Et puisqu'Iblis était une force de contrôle (un ange) avant sa chute :

18.50 Et lorsque Nous dîmes aux Anges: "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu´ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes!


les anges sont donc aussi fait de feu. Iblis et sa descendance, les satans, sont donc la force de contrôle de l'imaginaire humain rétrogradés au rang de djinn.

Malgré toute la force de leur imagination, les hommes sont incapables de produire un Coran semblable, mais ils arriveraient sans problème à écrire des bêtises :

17.88 Dis: "Même si les hommes et les djinns s´unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s´ils se soutenaient les un les autres".
6.112 Ainsi, à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi: des diables d´entre les hommes et les djinns, qui s´inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l´auraient pas fait; laisse-les donc avec ce qu´ils inventent.


Il y aurait d'autres choses à dire, mais je vais m'arrêter ici pour le moment.

Anoushirvan

Masculin Messages : 139
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Lun 9 Jan - 21:11

J'ai relu plusieurs fois ton texte Anoushivan.
Est ce que tu trouve que c'est juste de résumer ton idée ainsi :
Les djinns seraient les inventions issues de l'imagination des hommes et c'est contre ça qu'il y a une mise en garde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Lun 9 Jan - 21:30


Anoushirvan, superbe analyse, , rédigée clairement, très intéressante à lire: chapeau !
De manière générale, les divinités ne sont que la création de notre imagination.
évidemment, en tant qu'incroyante, j'y vois tout de suite l'extrapolation.

Mais ton explication me fait aussi penser aux croyances du Tibet racontées par Alexandra David Neel. Ces croyances sont partagées par le peuple, dont la foi est plus proche de la superstition, et par les moines peu cultivés et/ou profitant de ces superstitions pour obtenir des cadeaux en échange de rituels et protection.
Au delà de cela, il y a aussi la magie qui utilise cette force de la pensée pour constituer volontairement des êtres immatériel qu'ils utilisent pour les servir. Ils sont alimentés" par des rituels et pensées. Trop développés, ils acquièrent une indépendance et peuvent causer du mal à leur créateur.

Dans le newage, on appelle cela des "formes-pensées".

Je trouve cela très intéressant, je suis même prête à croire que ce soit possible parce que je pense que la pensée et les émotions (positives et négatives) sont des matériaux-énergie qu'on peut modeler, envoyer où on veut. C'est pour cela que je crois en l'efficacité de la prière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Anoushirvan le Mar 10 Jan - 20:13

amandine a écrit:J'ai relu plusieurs fois ton texte Anoushivan.
Est ce que tu trouve que c'est juste de résumer ton idée ainsi :
Les djinns seraient les inventions issues de l'imagination des hommes et c'est contre ça qu'il y a une mise en garde.

Mise en garde contre le fait de se servir de son imagination pour répondre à ses angoisses existentielles :


7.19 "ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et mangez en vous deux, à votre guise; et n´approchez pas l´arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes."
7.20 Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché - leurs nudités - leur chuchota, disant: "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d´être immortels!".
7.21 Et il leur jura: "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller".
7.22 Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu´ils eurent goûté de l´arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela: "Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré?"



L'arbre dont il est question ici n'a rien à voir avec un quelconque arbre du bien et du mal, ou de la connaissance ou que sais-je.
C'est l'arbre à bêtises (d'ailleurs le mot arbre, shajara en arabe a aussi le sens de brouhaha, mauvaise discussion, etc.) dont se nourrissent spirituellement la plupart des hommes par crainte de la mort.

(Il faudrait que j'explique de façon plus détaillée ce qu'est le diable, le shaytan, dans le Coran...).

C'est ainsi que nous sommes amenés à croire que pour être sauvé, il faut faire plus de prières, plus de sacrifices, plus d'offrandes, que la souffrance est rédemptrice, etc.
Tout ça, ce sont les feuilles du Paradis que nous nous attachons autour de nous en guise de justification bancale pour tenter de cacher notre nudité spirituelle.

Le Paradis, djannat en arabe, est linguistiquement relié à djinn.
Le djannat, le Paradis, est donc la demeure du djinn, de l'imaginaire humain.

Le commandement coranique 7.19 donné à Adam (et donc implicitement à sa descendance) est donc de cultiver cet imaginaire comme un jardin (c'est d'ailleurs -quasiment- le même mot Paradis, jardin, djannat), d'en manger les fruits.
Mais de ne surtout pas le cultiver pour tenter d'apaiser nos angoisses de la mort, au risque de tomber dans l'obscurantisme (le mot "injuste" est en fait la traduction de dhalim, qui veut dire celui qui demeure dans l'obscurité).

Le Coran donne un exemple de bonne utilisation de l'imaginaire humain :


34.13 Ils (les djinns, c'est-à-dire l'imaginaire humain) exécutaient pour lui ce qu´il voulait: sanctuaires, statues, plateaux comme des bassin et marmites bien ancrées. "ô famille de David, oeuvrez par gratitude", alors qu´il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants.



Aurae a écrit:
Anoushirvan, superbe analyse, , rédigée clairement, très intéressante à lire: chapeau !

merci  Aurae !

Aurae a écrit:
De manière générale, les divinités ne sont que la création de notre imagination.
évidemment, en tant qu'incroyante, j'y vois tout de suite l'extrapolation.

Mais ton explication me fait aussi penser aux croyances du Tibet racontées par Alexandra David Neel.  Ces croyances sont partagées par le peuple, dont la foi est plus proche de la superstition, et par les moines peu cultivés et/ou profitant de ces superstitions pour obtenir des cadeaux en échange de rituels et protection.
Au delà de cela, il y a aussi la magie qui utilise cette force de la pensée pour constituer volontairement des êtres immatériel qu'ils utilisent pour les servir.  Ils sont alimentés" par des rituels et pensées.  Trop développés, ils acquièrent une indépendance et peuvent causer du mal à leur créateur.

Dans le newage, on appelle cela des "formes-pensées".  

Je trouve cela très intéressant, je suis même prête à croire que ce soit possible parce que je pense que la pensée et les émotions (positives et négatives) sont des matériaux-énergie qu'on peut modeler, envoyer où on veut.  C'est pour cela que je crois en l'efficacité de la prière.

Attention, ce qui suit est hyper-spéculatif...

En fait, il y a une théorie que j'aime beaucoup, c'est la théorie du contrôle de Jacques Vallée : http://skystars.unblog.fr/2009/03/30/jacques-vallee-5-arguments-contre-lorigine-extraterrestre-des-ovnis/

Au départ, Jacques Vallée tente d'expliquer les phénomènes OVNI. Seulement les bizarreries complètement irrationnelles des phénomènes OVNI l'amènent à rejeter l'hypothèse que les OVNI seraient d'origine extraterrestre.
A la place, il propose l'hypothèse qu'un système de contrôle de croyances d'origine non-humaine serait à l’œuvre derrière ces phénomènes.

Personnellement je trouve la théorie du contrôle beaucoup plus intéressante et fascinante que l'hypothèse extraterrestre.
Et je me demande s'il n'y aurait pas un point commun entre les djinns coraniques, qui participent d'une certaine façon au système de contrôle des croyances, et la théorie du contrôle...

C'était hyper-spéculatif, vous avez été prévenus...

Anoushirvan

Masculin Messages : 139
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Mar 10 Jan - 20:26

j'aime bien spéculer, ne t'inquiète pas.
Je lirai tout ça à l'aise un peu plus tard. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Mer 11 Jan - 21:03

Ce que tu proposes est tout à fait logique et pragmatique.
Il faut se méfier de son imagination, ne pas la laisser nous jouer des tours, nous effrayer.
Mais elle peut être utile à construire un château, un refuge, si on s'en sert bien.

L'idée est séduisante mais je ne suis pas persuadée que ce soit ça qui est écrit dans le texte en réalité

Les personnes qui ont vécu avant nous, il reste quelque chose d'eux. je ne crois pas à des fantômes mais leur âme peut nous hanter.
Quant aux anges et aux démons, il en est trop souvent question pour que ce ne soit qu'une alégorie. Il y a en nous des pulsions, qui sont plus que notre mental, qui sont une énergie puissante. Et d'où peuvent elles venir?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Mer 11 Jan - 22:03

les pulsions qui sont "plus" que notre mental viennent de notre corps et de nos besoins primordiaux: l'instinct de conservation, de reproduction, et de protection de nos proches pour les mêmes raisons. Tout découle delà, et aussi de nos traumatismes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Ven 13 Jan - 20:12

Anoushirvan a écrit:
C'est ainsi que nous sommes amenés à croire que pour être sauvé, il faut faire plus de prières, plus de sacrifices, plus d'offrandes, que la souffrance est rédemptrice, etc.
Tout ça, ce sont les feuilles du Paradis que nous nous attachons autour de nous en guise de justification bancale pour tenter de cacher notre nudité spirituelle.

Prier ainsi que tout acte de rapprochement vers Dieu n'a pour but que d'élever l'âme humaine pour qu'elle atteigne la piété, ces actes ne la sauvent que d'elle-même.

(les djinns, c'est-à-dire l'imaginaire humain)

comment expliques-tu ces versets tirés de sourate "al djinn":

Dis: «Il m'a été révélé qu'un groupe de djinns prêtèrent l'oreille, puis dirent: «Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse, (72:1)
qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur. (72:2)
En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S'est donné ni compagne, ni enfant! (72:3)
Notre insensé [Iblis] disait des extravagances contre Dieu. (72:4)
Et nous pensions que ni les humains ni les djinns ne sauraient jamais proférer de mensonge contre Dieu. (72:5)
Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu'accroître leur détresse. (72:5)
....
Il y a parmi nous des vertueux et [d'autres] qui le sont moins: nous étions divisés en différentes sectes. (72:11)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Anoushirvan le Sam 14 Jan - 15:06

Tala* a écrit:
Anoushirvan a écrit:
C'est ainsi que nous sommes amenés à croire que pour être sauvé, il faut faire plus de prières, plus de sacrifices, plus d'offrandes, que la souffrance est rédemptrice, etc.
Tout ça, ce sont les feuilles du Paradis que nous nous attachons autour de nous en guise de justification bancale pour tenter de cacher notre nudité spirituelle.

Prier ainsi que tout acte de rapprochement vers Dieu n'a pour but que d'élever l'âme humaine pour qu'elle atteigne la piété, ces actes ne la sauvent que d'elle-même.

Qui t'a enseigné, que par exemple faire plus de prières, est un acte de rapprochement vers Dieu ?

Ne serait-ce pas un raisonnement semblable à celui de ceux qui adorent des divinités ?

39.3 C´est à Allah qu´appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu´ils nous rapprochent davantage d´Allah". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat.


Tala* a écrit:
(les djinns, c'est-à-dire l'imaginaire humain)

comment expliques-tu ces versets tirés de sourate "al djinn":

Dis: «Il m'a été révélé qu'un groupe de djinns prêtèrent l'oreille, puis dirent: «Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse, (72:1)
qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur. (72:2)
En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S'est donné ni compagne, ni enfant! (72:3)
Notre insensé [Iblis] disait des extravagances contre Dieu. (72:4)
Et nous pensions que ni les humains ni les djinns ne sauraient jamais proférer de mensonge contre Dieu. (72:5)
Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu'accroître leur détresse. (72:5)
....
Il y a parmi nous des vertueux et [d'autres] qui le sont moins: nous étions divisés en différentes sectes. (72:11)

Le verset 72.1 explique qu'il n'y a pas un Coran pour les djinns et un autre pour les humains. C'est le même pour les deux.
Ce qui est logique puisque quasi systématiquement le Coran parle des humains et des djinns ensemble.
Voire d'une communauté apparentée comme au verset 6.130 :


6.130 Ô communauté des djinns et des humains, ne vous est-il pas venu des messagers, choisis parmi vous, qui vous ont raconté Mes signes et averti de la rencontre de ce jour? Ils diront: "Nous témoignons contre nous-mêmes." La vie présente les a trompés; et ils ont témoigné contre eux-mêmes qu´en (vérité) ils étaient mécréants.



Le verset 72.6 parle de ceux qui se réfugient dans l'imaginaire, l'expression est voisine de celle du français :  Ya`ūdhūna Birijālin Mina Al-Jinni.

Anoushirvan

Masculin Messages : 139
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par abdulwahid le Sam 14 Jan - 21:30

Anoushirvan a écrit:
Tala* a écrit:
Anoushirvan a écrit:
C'est ainsi que nous sommes amenés à croire que pour être sauvé, il faut faire plus de prières, plus de sacrifices, plus d'offrandes, que la souffrance est rédemptrice, etc.
Tout ça, ce sont les feuilles du Paradis que nous nous attachons autour de nous en guise de justification bancale pour tenter de cacher notre nudité spirituelle.

Prier ainsi que tout acte de rapprochement vers Dieu n'a pour but que d'élever l'âme humaine pour qu'elle atteigne la piété, ces actes ne la sauvent que d'elle-même.

Qui t'a enseigné, que par exemple faire plus de prières, est un acte de rapprochement vers Dieu ?

Ne serait-ce pas un raisonnement semblable à celui de ceux qui adorent des divinités ?

39.3 C´est à Allah qu´appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu´ils nous rapprochent davantage d´Allah". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat.



as salam alaikoum

Ce que reproche Allah dans ce verset n'est pas que ces personnes aient voulu se rapprocher de Lui, mais qu'ils aient employés à cette fin des moyens qu'Il réprouve...
En revanche, Par Sa révélation et à travers l'exemple prophétique, Allah a indiqué les bons moyens de se rapprocher de Lui, dont fait partie la multiplication de la prière...
C'est pour cela qu'il dit dans le hadith qudsi bien connu "mon serviteur ne cesse de se rapprocher de moi par les oeuvres surérogatoires (nafilat) juqu'à ce que Je l'aime...et quand je l'aime, je suis l'ouïe par laquelle il entend etc..."
Le meilleur exemple de cet pratique est donné par la sunna du prophète conformément au Coran " et consacre une partie de la nuit pour des prières surérogatoires (nafilat) afin que Dieu te ressuscite dans une station louangée (maqaman  mahmudan)...(sourate al isra : "le voyage nocturne" v.79)
Enfin, la meilleure manière de recevoir cet enseignement, c'est encore de le mettre en pratique avec la sincérité requise...

abdulwahid

Masculin Messages : 214
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Invité le Sam 14 Jan - 22:36

Anoushirvan a écrit:
Qui t'a enseigné, que par exemple faire plus de prières, est un acte de rapprochement vers Dieu ?

Ne serait-ce pas un raisonnement semblable à celui de ceux qui adorent des divinités ?

39.3 C´est à Allah qu´appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu´ils nous rapprochent davantage d´Allah". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat.

Non, ce n'est pas un raisonnement semblable, prier est un moyen offert pour se rapprocher de Dieu, s'il ne te conviens pas , tu peux en utiliser un autre, mais le minimum est de prendre en considération la proposition et de voir en quoi consiste l'offre. Que tu l'adoptes ou pas ne reviens qu'à toi et à la persévérance que tu auras employé à en connaitre les secrets.

Les gnostiques disent " la prière est l'ascension du croyant".  "assalat mi3radj al mu'min"


Le verset 72.1 explique qu'il n'y a pas un Coran pour les djinns et un autre pour les humains. C'est le même pour les deux.
Ce qui est logique puisque quasi systématiquement le Coran parle des humains et des djinns ensemble.
Voire d'une communauté apparentée comme au verset 6.130 :


6.130 Ô communauté des djinns et des humains, ne vous est-il pas venu des messagers, choisis parmi vous, qui vous ont raconté Mes signes et averti de la rencontre de ce jour? Ils diront: "Nous témoignons contre nous-mêmes." La vie présente les a trompés; et ils ont témoigné contre eux-mêmes qu´en (vérité) ils étaient mécréants.



Le verset 72.6 parle de ceux qui se réfugient dans l'imaginaire, l'expression est voisine de celle du français :  Ya`ūdhūna Birijālin Mina Al-Jinni.

Ce que les versets que je t'ai cité expliquent, et qu'il existe effectivement une autre dimension avec d'autres populations parallèles à la population humaine. Du moins c'est ce qui ressort de la lecture de ces derniers. C'est un peu tiré par les cheveux que de réduire une communauté à un imaginaire humain, enfin pour ma part cette explication ne m'a pas convaincue.

Bonne soirée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Anoushirvan le Dim 15 Jan - 13:05

Tala* a écrit:
Anoushirvan a écrit:
Qui t'a enseigné, que par exemple faire plus de prières, est un acte de rapprochement vers Dieu ?

Ne serait-ce pas un raisonnement semblable à celui de ceux qui adorent des divinités ?

39.3 C´est à Allah qu´appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu´ils nous rapprochent davantage d´Allah". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat.

Non, ce n'est pas un raisonnement semblable, prier est un moyen offert pour se rapprocher de Dieu, s'il ne te conviens pas , tu peux en utiliser un autre, mais le minimum est de prendre en considération la proposition et de voir en quoi consiste l'offre.

Je prends en compte le moyen indiqué dans le Coran : démarche de lucidité (clarification de l'esprit), refus des croyances non fermement enracinées dans la réalité.
Voilà le point de départ, selon moi, du sentier qui mène vers Dieu et non les sentiers qui égarent.

Tala* a écrit:
Ce que les versets que je t'ai cité expliquent, et qu'il existe effectivement une autre dimension avec d'autres populations parallèles à la population humaine. Du moins c'est ce qui ressort de la lecture de ces derniers. C'est un peu tiré par les cheveux que de réduire une communauté à un imaginaire humain, enfin pour ma part cette explication ne m'a pas convaincue.

Une existence parallèle, cachée mais intimement liée aux humains, à qui est destinée le même Coran, qui est capable de s'allier aux humains pour tantôt produire des bêtises, tantôt des marmites bien ancrées, des statues, et ainsi de suite, il n'y a pas trente-six possibilités : ça s'appelle l'imaginaire et la culture. Les voilà les djinns.

Que tu n'y crois pas à cette explication et que tu préfères croire aux esprits à la place, c'est ton affaire personnelle.

Anoushirvan

Masculin Messages : 139
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jnoun

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum