Philosophie boudhiste.

Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Philosophie boudhiste.

Message par Tatonga le Dim 4 Déc - 13:51


Quelle vision le bouddhisme a-t-il de la place, de l'origine et de la raison d'être de l'homme dans l'univers ?
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par Invité le Dim 4 Déc - 14:33

Spontanément, de ce que j'en ai vu pour le moment, ce sont des questions d'ordre métaphysiques ou philosophiques sur lesquelles le Bouddha Shakyamuni ne s'est pas prononcé, sciemment. Il considérait que les réponses étaient sans utilité concernant le but qu'il fixait à son enseignement.

Selon les sources il y a 10 à 14 questions sur lesquelles il refusa de se prononcer :

En rapport avec le monde, dans le temps :

1. Le monde est-il éternel ?
2. ne l'est-il pas ?
3. est-il les deux ?
4. n'est-il aucun des deux ?

En rapport avec le monde, dans l'espace :

5. Le monde est-il fini ?
6. ne l'est-il pas ?
7. est-il les deux ?
8. n'est-il aucun des deux ?

En rapport avec l'expérience personnelle (les deux ou aucun des deux n'existent pas dans les textes Pali) :

9. Le Moi est-il identique au corps ?
10. Est-il différent du corps ?

En rapport avec la vie après la mort :

11. Le Tathagata existe-t-il après la mort ?
12. Ou pas ?
13. Ou les deux ?
14. Ou aucun ?

Pour lui , adhérer à telle ou telle réponse revenait à s'enfermer dans un dogme, une théorie, une spéculation, un attachement, source de souffrance. Il indiqua aussi que ces questions étaient motivées par la fièvre, le malaise, la confusion et la souffrance. Il se tu donc délibérément. Le Bouddha Shakyamuni propose de renoncer entre autre à tout attachement à toute doctrine, dogme etc... pour se débarrasser de la souffrance. Il affirme en tout cas que c'est ainsi qu'il a lui même obtenu ce résultat.

Je pense que les questions posées ci-dessus par Tatonga entre dans le même ordre d'idées.
Tathagata est un des qualificatif du Bouddha Shakyamuni, il signifie "Ainsi venu".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par Tatonga le Dim 4 Déc - 14:53

Sur ce point, je suis d'accord avec Bouddha.
L'homme n'a pas d'autre place dans l'univers que d'être homme, d'être ce qu'il est, et il n'y a aucune raison à son existence. Il existe et c'est tout.
Personne n'a créé l'homme pour lui assigner un rôle ou une place, ou pour une raison ou un but. Il est là, point barre...sans préméditation.
C'est un sacré athéisme, ce bouddhisme.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par Invité le Dim 4 Déc - 15:32

Sur ce point, je suis d'accord avec Bouddha.

Tu en es satisfait ? Si c'est le cas, tant mieux. Garde.

L'homme n'a pas d'autre place dans l'univers que d'être homme, d'être ce qu'il est, et il n'y a aucune raison à son existence. Il existe et c'est tout.

Peut être peut-on dire les choses ainsi. Toutefois je ne sais pas si c'est une formulation correcte selon la pratique bouddhique.

Personne n'a créé l'homme pour lui assigner un rôle ou une place, ou pour une raison ou un but. Il est là, point barre...sans préméditation.

On peut voir les choses ainsi. Si cela apporte satisfaction, contentement, alors il est bon de s'y tenir.

C'est un sacré athéisme, ce bouddhisme.

Si l'on se fit à cette définition :
Au début du xxie siècle, l'athéisme est défini, notamment, comme l'absence ou le refus de toute croyance en quelque divinité que ce soit, ou comme une attitude sociale ou politique, ou une doctrine niant l’existence de quelque dieu ou divinité que ce soit.

Je ne pense pas qu'on puisse dire que le bouddhisme est un athéisme . Pas tout à fait.

Le ou les dieux en principe n'entrent pas dans l'équation de la pratique initiale du Bouddha Shakyamuni toutefois il ne nie pas l'existence des divinités. Les dieux et devas mentionnés de temps à autre dans les enseignements du Bouddha Shakyamuni sont tout aussi prisonniers de la souffrance, il ne peuvent donc être utiles pour s'en libérer. Toutefois, la libération ou Eveil étant accessible à tous, les dieux et devas ont aussi la possibilité de pratiquer l'enseignement du Bouddha et d'en obtenir les bénéfices. Toutefois, la forme qui a les meilleurs chances d'y arriver est la forme humaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par tango le Dim 4 Déc - 17:00

Bonjour Compagnon
sois le bienvenu !

Au sujet du Bouddha, je ne doute pas qu’il  ait touché l’ ‘’Absolu’’ et il me semble qu’il n’ a pas voulu en parler, puisque c’est indescriptible… toute tentative de le prononcer ne peut être que maladroite, pour ne pas dire blasphématoire.…
Ce que je peux en dire, c’est que c’est en ‘’touchant’’ cet Absolu que la souffrance disparait. (‘’toucher l’ Absolu’’ est une métaphore pour évoquer l’ éveil).
Bouddha a choisi d’enseigner la voie pour l’ atteindre…. d’ autant, que quelque part, toute intention de l’ atteindre est un obstacle insurmontable.

Tiens voici quelques questions=

+ ça consiste en quoi ta pratique ?
+ as-tu un maitre ?
+ fréquentes-tu l’ AZI ou une autre école Zen ?

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 67

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par Invité le Dim 4 Déc - 19:39

sois le bienvenu !

Merci. Et Merci de me donner l'opportunité de partager le dharma. Puisse cela être mis à ton bénéfice autant qu'au mien.

Au sujet du Bouddha, je ne doute pas qu’il  ait touché l’ ‘’Absolu’’ et il me semble qu’il n’ a pas voulu en parler, puisque c’est indescriptible… toute tentative de le prononcer ne peut être que maladroite, pour ne pas dire blasphématoire.…

J'ai en effet croisé plusieurs fois, à la fois des tentatives (par nécessité) de décrire l'expérience de l'Eveil et aussi des reconnaissances lucides du fait qu'il était vain au fond d'essayer avec des mots car l'expérience directe de l'Eveil dépasse toute description d'ordre intellectuelle et verbale. Certains théologiens chrétiens disent la même chose quand il s'agit de parler de "Dieu".

Ce que je peux en dire, c’est que c’est en ‘’touchant’’ cet Absolu que la souffrance disparaît.

C'est un des effets que l'on prête à cette expérience d'après ce qui en est dit. Entre autre. Certains parlent d'extinction d'autres de transformation d'autres de maîtrise. En tout cas à chaque fois le bien être durable est sensé être au rendez-vous.

Bouddha a choisi d’enseigner la voie pour l’ atteindre…. d’ autant, que quelque part, toute intention de l’ atteindre est un obstacle insurmontable.

D'après la "légende" il hésita un moment avant de faire ce choix, ne sachant si il réussirait à se faire comprendre. Certains récits légendaires/merveilleux disent que Brahmā (le dieu créateur de l'hindouisme) vint en personne le convaincre de le faire.

J'ai lu en effet que dans la tradition zen, zazen doit être pratiquer sans but, car le but qu'est l'atteinte de l'Eveil représente en effet un désir qui bloque. Peut être faut-il y substituer un autre but moins égocentrique, après tout c'est en désirant trouver un remède à la souffrance universelle que le prince Siddharta Gautama entama sa quête. Le but était, là, davantage désintéressé.

ça consiste en quoi ta pratique ?

D'un coté j'ai entendu dire qu'il ne fallait pas partager ce genre d'information, je ne sais pas trop pourquoi, peut être parce que cela relève de l'intime, du personnel. D'un autre ma pratique n'a rien d'originale, j'emplois des méthodes connues, éprouvées et transparentes. Je ne me suis pas encore stabilisé, j'expérimente pour voir ce qui est le plus efficace dans mon cas. J'ai testé par le passé Vipassana, metta bhavana, anapanasati, la récitation de mantra sans et avec mâlâ. Actuellement pratique depuis peu la méditation marché selon la méthode du maître que je suis en particulier et j'en suis revenu aussi à la méthode décrite en personne par le Bouddha Shakyamuni dans l'anapanati sutta.

as-tu un maitre ?


Techniquement, le maître de tout pratiquant du dharma reste le Bouddha Shakyamuni en personne, mais plus spécifiquement je suis avec beaucoup d'attention les enseignement de Thích Nhất Hạnh, moine zen vietnamien installé en France depuis des décennies. Je lis ses enseignements, les recopie, regarde les vidéos de ses enseignements postés sur le site de sa communauté, j'assiste aussi depuis peu a des pratiques collectives à l'IEB à Paris tous les 15 jours. Je n'ai pas eu l'opportunité de rencontré en personne Thích Nhất Hạnh mais cela ne m'empêche en rien d'être touché parfois en l'écoutant dans ses vidéos. Les première fois ou je l'ai vu en vidéos j'ai vraiment été touché par sa "présence", sa bienveillance, sa pédagogie et son humour.

Je ne m'interdit pas pour autant de consulter des écrits tibétains ou de la Tradition de la Forêt par exemple.

Pour l'AZI non. Pour le reste de la question, je suis allé plusieurs fois à l'IEB, et les séances collectives sont organisées par le Jardin de l'Instant. Thích Nhất Hạnh a fondé un ordre particulier et même à l'intérieur du bouddhisme vietnamien (qui est très composite) il représente une certaine originalité. Toutefois c'est un maître connu internationalement depuis des décennie et un adepte du bouddhisme engagé depuis longtemps.
Il est néanmoins maintenant âgé, affaibli et a du réduire sérieusement son activité tout en restant très charismatique et apprécié par ses fidèles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par tango le Dim 4 Déc - 22:37

Je n'ai pas eu l'opportunité de rencontré en personne Thích Nhất Hạnh mais cela ne m'empêche en rien d'être touché parfois en l'écoutant dans ses vidéos.
Parmi ses vidéos en aurais-tu quelques unes à nous proposer ?

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 67

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par Invité le Dim 4 Déc - 23:25

@Tango : il y en a un certain nombre disponibles aussi bien sur le site de sa communauté, Le Village des Pruniers, que sur Youtube. Je n'ai rien contre le fait d'en partager, toutefois... sans un certain niveau de connaissances minimales concernant la pratique bouddhique on risque de passer à coté de beaucoup de choses, ou de mal comprendre. Il me paraît utile de le signaler avant de faire quoi que ce soit.

Il y a des enseignements et des séances de questions/réponses avec des participants, y compris d'autres confessions, il accepte sans problème des chrétiens par exemple lors de retraites, qui jusqu’à preuve du contraire, ne s'en repartent pas moins chrétiens que quand ils y sont venus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Philosophie boudhiste. Empty Re: Philosophie boudhiste.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum