anipassion.com

les aventures de tango

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les aventures de tango

Message par tango le Jeu 20 Oct - 15:09

Les 3 expériences de tango

tango a été éduqué classiquement et rien ne pouvait lui laisser prévoir que sa conception du monde allait se modifier.
autrement dit, tango à l’ âge de 20 ans ne connaissait que la raison qui lui disait de ne porter attention que sur le visible…c’était un petit français basique qui néanmoins avait une grande facilité en matières géométriques et artistiques, point barre !…les religions et la philosophie ne lui semblaient, que pure masturbations intellectuelles…ses résultats au bac en témoignent… 2/20 en philo….Hihi

et voilà que le sceptique et matérialiste tango, a vécu 3 expériences qui ont modifié toutes ses façons conventionnelles de voir la réalité.

1 ere expérience=
au cours d’un voyage au fin fond de l’ Afrique, tango a rencontré un homme qui avait le pouvoir absolu de la connaissance…il a prouvé à Tango qu’il savait tout (dans les moindres détails) en tous lieux et tous temps.(passé présent futur).

2eme expérience=
suite à un accident de voiture, tango a vécu une NDE, avec le défilé de toute sa vie, le tunnel de la mort, un bien être incommensurable etc…
il est revenu à la vie juste pour rassurer son copain qui lui secouait le bras tout affolé en l’ appelant…

3eme expérience=
Tango s’est décidé un jour à affronter tous ses drames existentiels qu’ il ne supportait plus…Il a donc choisi de ne prendre pour seules béquilles que du papier et un stylo, et s’est retrouvé à se traquer lui-même pendant plusieurs mois 24 heures sur 24.
En fait Tango ne savait pas être sur un chemin spirituel, et à son insu il a fait le chemin de croix jusqu’à accepter sa propre mort (celle de son ego) et de s’abandonner à ce que dirait le Grand Manitou.
Disons qu’il s’est abandonné dans un lâcher prise extrême, et qu’en un instant (il me serait impossible de dire combien de temps a duré cet instant) toutes ses questions du drame existentiel ont disparu, pour ne laisser place qu’à un sentiment de sérénité et de plénitude.
Un peu comme si la Grande Vérité était venue lui montrer sa présence, et qu’il n’ était plus nécessaire de lui courir derrière, puisque dorénavant il saurait qu’elle était là.

Voilà, j’ ai choisi une forme pour évoquer cette introspection, mais j’aurais pu en prendre d’autres, tant ce n’est pas la forme qui importe mais le fond.
Disons qu’il est impossible de décrire cet instant, et qu’ au mieux pourrais-je l’ évoquer, par l’usage de métaphores.

merci de m' avoir lu jusque là...si vous avez des questions je vous écoute.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Jeu 20 Oct - 18:39

La première aventure de Tango

par soucis de vous faire partager, mon expérience, vous trouverez ci-dessous, la lettre que j' ai envoyé à mes deux compagnons de voyage qui jusqu'à cet été ignoraient mon aventure.
En fait, nous nous sommes revus cet été, alors que ça faisait plus de trente ans qu'on ne s'était vus.

lettre à mes amis de voyage:

lettre à mes amis de voyage a écrit:
Bonjour Alain et Bernard
comme vous avez pu le remarquer hier soir, notre lien n’est pas rompu…j’ ai franchement adoré nos retrouvailles…Peut-être aura-t-il fallu cette longue séparation, pour déguster cet exceptionnel instant…Sur la route de st Jean, je craignais ne pas retrouver ce lien, tant la vie nous a orienté sur des chemins différents… La dure épreuve de la vie a souvent tendance a étouffer l’être que nous sommes vraiment, en le parant d’une apparence trompeuse…Peut-être aura-t-il fallu ce fameux voyage en Afrique, pour que nos êtres fassent vraiment connaissance, dans le dénuement complet de nos apparences… les multiples expériences que ce voyage nous a forcé à partager, ont probablement tissé ce lien qui me semble évoquer l’ ‘’absolu’’...à propos de partage je suis vraiment confus de ne pas avoir pu partager ma fameuse rencontre avec le ‘’sorcier!‘’… et curieusement au cours de cette soirée l’ espace temps s’est comme déchiré, puisque vous êtes partis à la chasse sans vous rendre compte de mon absence…J’aurais aimé ensuite vous parler de cette rencontre, mais les mots me manquaient, tant j’ai été éprouvé par les propos du ‘’sorcier’’…comment aurais-je pu être crédible, et comment aurais-je pu déchirer le futur ?...Le ‘’sorcier m’a demandé de ne pas vous en parler, tout en me disant qu’ il savait que je ne le ferais pas…de toutes façons, si je vous en avais parlé vous auriez voulu le rencontrer…il l’aurait su d’avance et aurait pris ses précautions pour vous éviter…Je ne pensais pas vous en parler, à st Jean, mais curieusement Bernard a rappelé cette soirée précise, et j’ai ressenti synchroniquement qu’il était alors temps d’en causer…Que vous dire ?… le mieux est que je vous relate le déroulement de cette rencontre pour le peu dont je me souvienne… ce que je vous raconterai n’aura certainement pas le même relief que si vous l’aviez vécu en direct… imaginez donc qu’ au beau milieu de la fête que vous avez vécue, lorsque nous regardions les gamins jouer du tam-tam, un individu anodin vous prend par le bras et vous attire un peu en retrait en vous disant, «!viens, à toi je peux et dois parler, tel que c’est déjà écrit!»...m’ attirant alors dans une case reculée du village, il me dit alors «!vois-tu, j’ ai le pouvoir de tout savoir, en tous lieux et tous temps!»…voyant que je restais sceptique à cette idée, il me donna alors la date et mon lieu de naissance, le prénom de mes parents, la date de leurs naissances, etc… une avalanche d’infos qui aussitôt m’ont démontré qu’il devinait tout mon savoir par transmission de pensée… chose qui jusqu’alors me semblait utopique…ce qui m’a ensuite interpelé c’est qu’il me rappelait des souvenirs que j’avais carrément oubliés…Il me dit alors que son savoir s’étendait aussi bien dans le passé que dans le futur, mais qu’il ne pouvait apparaitre qu’ en l’absence de toute intention de s’en servir… autrement dit, notre rencontre était déjà écrite, et tout ce qu’il m’a dit devait se dire et être entendu…époustouflé par les détails qu’il pouvait relater, il répondait à mes questions avant même que je les lui formule… il aurait pu par exemple me donner tous les résultats de la loterie pour toutes les années à venir…sauf bien sur qu’il n’aurait pas pu me les donner si j’avais eu l’intention de m’en servir…Il me donna quand même quelques infos sur mon futur, comme par exemple la date du décès de ma mère qu’il évoqua en disant que ce serait le troisième jour du troisième printemps suivant…date qui m’est devenue évidente une fois le décès survenu…Il avait une faculté étonnante à utiliser mon propre vocabulaire, et une fantastique habileté à évoquer les choses sans que cela puisse me permettre d’ en modifier le déroulement…Une fois cette présentation achevée, il se mis alors à parler longuement des mondes parallèles et des façons d’y voyager lors des transes… son discours me sembla tellement farfelu que j’en ai refoulé le souvenir… je me souviens aléatoirement  de certaines idées qui ont démantelé ma façon culturelle d’appréhender la réalité… pour exemple, la façon d’appréhender la mort que nous occidentaux avons, n’a rien à voir avec la réalité, puisque nous sommes hermétiques à tout ce qui ne serait pas tangiblement saisissable par nos sens physiques…il me dit alors que moi-même j’allais mourir, pas au sens occidental du terme…mais que c’était plutôt mon sens occidental qui allait mourir…c’était non pas comme si vraiment mort il y aurait, mais que ce serait plutôt un nouveau champ de conscience qui naitrait… pour tout vous dire, la date de cette mort est déjà passée, et probablement cette renaissance serait à l’image de ma possibilité de pouvoir vous parler aujourd’hui de mes longs voyages introspectifs que cette rencontre a déclenchés…En fin de nuit, juste avant de nous séparer pour aller dormir, il me dit que je ne croyais pas encore en son pouvoir de connaitre le futur, c’est alors qu’il me décrivit détail par détail, la matinée du lendemain, mon étonnement de ne pas vous voir là, mes questionnements aux gens du village pour savoir où vous étiez, leurs réponses, votre retour de la chasse, le coup de fusil d’Alain qui a tué pour la première fois un oiseau en plein vol dans le territoire, l’émerveillement du chef du village , son désir d’acheter le fusil, le marchandage avec Bernard, et bouquet final le prix exact de la transaction... Restant encore navré de ne pas avoir pu vous faire partager cette rencontre avant ce jour, j’espère que vous comprendrez combien il m’a été difficile de digérer cette expérience, d’autant que cette digestion n’est pas finie…Il est en effet incompréhensible que les choses soient écrites, et que nous ayons néanmoins la faculté de les écrire…Il y a là une mystérieuse articulation entre ce que pourrait être notre être et sa manifestation… articulation après laquelle je cours…Disons que j’ai la chance d’avoir une excellente  disposition à appréhender la géométrie, mes résultats scolaires en témoignent…mais là, la figure géométrique dépasse notre entendement puisque de nombreux éléments échappent à notre commune perception.De même en mathématique il est dit que si les hypothèses sont bien choisies le problème est alors résolu.Disons que mon cheminement serait de trouver les justes hypothèses, pour parvenir à un discours rationnel qui serait compréhensible.Disons que peu à peu j’entrevoie l’ insaisissable asymptote qu’est la réponse, mais que plus je m’en approche et plus il est difficile d’en causer.Je vous remercie donc de m’avoir lu jusque là, puisque mon souci de vous raconter mon aventure, m’ a obligé à parfaire ma façon de poser des mots sur ce qui ne pourrait se dire.Pour conclure voici une petite citation qui sans nul doute va vous plaire=Dieu a dit= «!par souci de discrétion absolue, je me suis caché dans le fin fond du coeur de l’ Homme, parce que c’est le dernier endroit où il ira me chercher!»ça me fait penser, à la course aux voyages qui a tant motivé Bernard… cette course ressemble étrangement à cette soif d’Amour qu’on pourrait vouloir assouvir de toutes parts… ça me fait penser que notre précieux ami Alain en dispense à profusion en réponse à cette soif… Dieu ne serait-il pas le moteur masqué de ces ébats ?Bref, que Dieu soit, ou ne soit pas, il y a néanmoins un fantastique horloger qui fait que les choses soient telles qu’elles sont, même si celles-ci dépassent notre entendement.Bises à vous deux.


tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Jeu 20 Oct - 20:13

Bonsoir Tango,
Je viens de terminer ta lecture. En ce qui me concerne, je n'ai pas besoin qu'on e prouve Dieu, j'y crois comme on crois en ... je ne sais pas, une chose évidente.
Ta conception de Dieu semble différente du Dieu des religion et pourtant pas entièrement à mon avis.
Je crois que les religions s'adressent aux foules, je m'inclue dans cette foule. On est pas amener à approcher Dieu de si près, pas avant de mourir. Mais il y est aussi question de personnes ou plutôt de mode de vie on la recherche de Dieu est centrale et c'est aussi cette façon de se détacher du matériel, une forme d'acceptation parfaite du monde et de Dieu. Je crois très fort, que certaines personnes, l'approche de plus près que d'autres. :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Jeu 20 Oct - 22:35

@amandine
je partage ton idée que l' idée de Dieu est une évidence.
Mais peut-être m' aura-t-il fallu que je rencontre ce sorcier, pour voir qu'à travers lui, Dieu m' a montré sa présence...qu'en sais-je ?...si Dieu est, ça ne peut être que lui qui sait tout en tous lieux et tous temps... je sais pas
Ma conception de Dieu ?...Haha, il est inconcevable, ça ne peut être que lui qui puisse se concevoir....disons que j'en ai fait une approche à mon insu, et que tout ce que je peux en dire est qu'il y a d'étranges similitudes dans tous les différents textes sacrés.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Tatonga le Ven 21 Oct - 6:53

tango a écrit:...............................
Disons qu’il s’est abandonné dans un lâcher prise extrême, et qu’en un instant (il me serait impossible de dire combien de temps a duré cet instant) toutes ses questions du drame existentiel ont disparu, pour ne laisser place qu’à un sentiment de sérénité et de plénitude.
Un peu comme si la Grande Vérité était venue lui montrer sa présence, et qu’il n’ était plus nécessaire de lui courir derrière, puisque dorénavant il saurait qu’elle était là................................................
Merci, Tango, de partager tes expériences avec nous, ça me replonge dans l'ambiance d'antan où nous planions très haut sur des tapis volants toi et moi à la recherche de l'indicible, du non manifesté comme il t'arrivait de l'appeler, loin des contingences matérielles.
Tu sais, ce que tu décris là, dans ce passage, je ne l'ai jamais vécu, mais je le comprends parfaitement comme si je l'avais éprouvé, et j'ai le sentiment de le connaître. Oui, j'ai la certitude qu'il arrive un moment, quand l'homme lâche prise, abandonne, s'abandonne, renonce à se battre et à se débattre, arrive alors un moment où une vague de bonheur intense, de sérénité, de plénitude, pour reprendre tes mots, le submerge pour le délivrer, comme si un Dieu venait cueillir dans ses bras un bébé pour le consoler et le sauver.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3585
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Ven 21 Oct - 9:51

@Tatonga
oui, je me souviens de ma décision de me mettre à essayer de parler de la chose même, après 20 ans de silence.
J' avais choisi le fofo métaphysique pour commencer mes tentatives de description, et je dois dire que les frictions avec la diversité des intervenants m'ont permis de trouver des mots qui pourraient évoquer "la Grande Affaire".
Oui, j'ai utilisé pleins de mots personnels comme "tangible" "intangible" "le Grand Un Absolu" "l'indicible" "le manifesté" "le non-manifesté" etc...
Mais en fait, je me rends compte que j' aurais beau en causer, ce ne sera que des évocations... évocations qui ne seront compréhensibles que par ceux qui ont déjà cheminé, et qui retrouvent des idées communes, même si parfois les mots leur manquaient.

Au sujet de mon "instant", mon cheminement a été vraiment singulier dans le sens que je ne savais pas être sur un chemin spirituel...je pensais simplement pouvoir saisir les réponses à mes questions...et quand j' ai lâché prise je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait m' arriver.... je peux dire que j' ai eu la chance d'ignorer être sur un chemin, tant la moindre intention de trouver quelque chose ne peut être qu'un obstacle infranchissable.
En fait mon "instant" ressemble au fameux satori du zen, bien qu'il soit tabou de revendiquer l' avoir vécu.
On peux dire aussi que c' est l' éveil, ou la révélation, ou l'illumination, ou la renaissance etc...en tous cas c'est vraiment la découverte de sa véritable nature... un peu comme si avant l'instant je m'identifiais à des personnages illusoires, et que d'un coup j'avais pris conscience que tous ces personnages n'étaient pas moi.
Au sujet de la véritable nature, bien qu'elle nous soit insaisissable (un couteau ne peut pas se couper lui-même), je pourrais dire qu'elle se situe au-delà de l' espace/temps, et que notre sentiment d'être est illusoire, tant tout ce qui apparait dans la conscience est aléatoire et n'est qu'une émergence impermanente.
Comment dire ?...jadis je m'identifiais à mon corps, à mon mental, à ma conscience, à une forme aléatoire (les personnages qu'on nous force à jouer)...or tout ça n'est que notre condition dualiste manifestée...et notre vraie nature est au delà de la manifestation...c'est elle qui se manifeste, et néanmoins elle est autre que la manifestation...
Au retour de mon "instant", je me souviens m'être retrouvé dans mon corps qui tremblait comme une feuille au vent, et je me souviens avoir eu à le calmer, tant l' effet de surprise l' avait ébranlé...c' était tout à fait étrange que je sois déjà imbibé de sérénité, et que ce corps sursautait encore.
Bon j' arrête là d'en causer, bien que je pourrais écrire et encore écrire, sans jamais vraiment parvenir à une description complète.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Tatonga le Ven 21 Oct - 13:59

tango a écrit:@Tatonga
oui, je me souviens de ma décision de me mettre à essayer de parler de la chose même, après 20 ans de silence.
J' avais choisi le fofo métaphysique pour commencer mes tentatives de description, et je dois dire que les frictions avec la diversité des intervenants m'ont permis de trouver des mots qui pourraient évoquer "la Grande Affaire".
Oui, j'ai utilisé pleins de mots personnels comme "tangible" "intangible" "le Grand Un Absolu" "l'indicible" "le manifesté" "le non-manifesté" etc...
Mais en fait, je me rends compte que j' aurais beau en causer, ce ne sera que des évocations... évocations qui ne seront compréhensibles que par ceux qui ont déjà cheminé, et qui retrouvent des idées communes, même si parfois les mots leur manquaient.

Au sujet de mon "instant", mon cheminement a été vraiment singulier dans le sens que je ne savais pas être sur un chemin spirituel...je pensais simplement pouvoir saisir les réponses à mes questions...et quand j' ai lâché prise je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait m' arriver.... je peux dire que j' ai eu la chance d'ignorer être sur un chemin, tant la moindre intention de trouver quelque chose ne peut être qu'un obstacle infranchissable.
En fait mon "instant" ressemble au fameux satori du zen, bien qu'il soit tabou de revendiquer l' avoir vécu.
On peux dire aussi que c' est l' éveil, ou la révélation, ou l'illumination, ou la renaissance etc...en tous cas c'est vraiment la découverte de sa véritable nature... un peu comme si avant l'instant je m'identifiais à des personnages illusoires, et que d'un coup j'avais pris conscience que tous ces personnages n'étaient pas moi.
Au sujet de la véritable nature, bien qu'elle nous soit insaisissable (un couteau ne peut pas se couper lui-même), je pourrais dire qu'elle se situe au-delà de l' espace/temps, et que notre sentiment d'être est illusoire, tant tout ce qui apparait dans la conscience est aléatoire et n'est qu'une émergence impermanente.
Comment dire ?...jadis je m'identifiais à mon corps, à mon mental, à ma conscience, à une forme aléatoire (les personnages qu'on nous force à jouer)...or tout ça n'est que notre condition dualiste manifestée...et notre vraie nature est au delà de la manifestation...c'est elle qui se manifeste, et néanmoins elle est autre que la manifestation...
Au retour de mon "instant", je me souviens m'être retrouvé dans mon corps qui tremblait comme une feuille au vent, et je me souviens avoir eu à le calmer, tant l' effet de surprise l' avait ébranlé...c' était tout à fait étrange que je sois déjà imbibé de sérénité, et que ce corps sursautait encore.
Bon j' arrête là d'en causer, bien que je pourrais écrire et encore écrire, sans jamais vraiment parvenir à une description complète.

Là, tu as vécu une expérience très rare, sinon unique. Tu as accédé à un autre monde. Tu t’es dépouillé de tout ce qui a fait jusqu’ici le faux Tango, ta personnalité, ton égo, ton corps… pour accéder à ta vraie nature. Je comprends cette expérience mais, ne l’ayant pas vécu, je ne saurais dire ce que fut pour toi cet « instant » que je qualifierais de magique, à défaut d’autres mots, je ne saurais dire ce que fut pour toi cet instant, surtout que toi-même tu ne trouves pas de mots pour en parler. Ce que je comprends c’est que c’est terrible et à la fois lumineux comme expérience.



avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3585
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Ven 21 Oct - 15:18

Non, mon expérience n’ est pas si rare que ça…
J’en ai causé (par mail) avec un maître zen qui a été à une réunion de maîtres zen à Boston, et sur place il y avait un psy américain spécialisé dans ces cas d’ éveil…
ça peut se produire sur n’importe qui à un moment inattendu….mais bon, c’est assez rare que ces cas n’aient pas besoin ensuite d’assistance psy pour s’en remettre.
Suite à mon instant, j’ ai recherché un peu partout quelqu’un qui aurait pu m’expliquer ce qui m’ est arrivé…
Une amie prof de yoga m’a dit que ça ressemblait au satori du zen, mais que le zen était trop hard pour elle, et qu’elle n’avait pas voulu établir des contacts avec eux…J’ ai donc téléphoné à un responsable d’un dojo qui m’ a rigolé au nez quand je lui ai dit que j’avais peut-être vécu le satori…il me disait qu’en France il n’ y en avait qu’un qui l’ avait peut-être vécu et que c’était Deshimaru, et qu’il était décédé….J’ai donc laissé tomber cette voie…
J’en ai ensuite parlé à une amie psychiatre, qui m’ a dit que c’était un cas connu dans le milieu psy, et que dans ce milieu on appelle ça une réaction suite à une hyper-concentration….et que généralement ces cas là se retrouvaient à demander une assistance psy, et que souvent ils se retrouvaient internés pour quelques temps…heureusement qu’elle m’a dit que dans mon cas tout lui semblait paisible voir même miraculeux….mais bon je n’ai pas pu lui en causer plus, tant la façon de voir des psy est réductive, et que leur rôle est de te ramener dans la peau du français moyen…de plus l’aspect spirituel n’ est jamais pris en compte, par les psy français.
Je me suis donc retrouvé tout seul à ne pas pouvoir poser des mots sur tout ça…j’ ai néanmoins acheté deux bouquins de Deshimaru, et curieusement avant mon instant je n’ aurais jamais supporté de lire ça tant ça me semblait pure masturbation intellectuelle, et, là j’ ai pu les lire en y trouvant pleins d’explications de ce que j’ avais vécu en l’espace d’un instant…un peu comme si je connaissais déjà tout ce que je lisais.
Comme quoi, il s’est vraiment passé quelque chose dans mon mental, pour que du jour au lendemain tout me devienne accessible.
Mais ce n’ était pas pour autant que les mots me venaient pour décrire la grande affaire…il m’ a fallu de nombreuses années avant de me décider d’en causer, bien que de nombreuses fois j’ai rencontré des pèlerins spirituels qui me prenaient pour un initié…et quand je leur disais que j’ étais initié en rien, ils ne me croyaient pas.
Pour exemple, une fois un ami m’a proposé d’aller dans un dojo zen, et je lui avais dit oui pour lui faire plaisir, mais que je voulais aller à la séance la plus hard de la semaine…nous voilà donc arrivé à 6h du mat, et me voilà à faire zazen durant deux heures, pour la première fois de ma vie.
En fin de séance, le groupe s’est rendu dans un café pour prendre un petit déjeuner…et chemin faisant le maître du dojo m’ a accosté, et m’ a demandé où j’ avais déjà pratiqué…quand je lui ai dit que c’était la première fois il ne m’ a pas cru, et aussitôt m’ a demandé ce que je pensais de son rituel, un peu comme s’il pensait que j’avais assez d’expérience pour porter un jugement sur sa façon d’enseigner…
Ahlala, je me souviens lui avoir dit que le rituel n’ était que de la décoration, et que l’important n’ était que zazen…il a alors écarquillé les yeux, et pour le rassurer je lui ai dit que j’avais bien aimé le rythme de son rituel qui scandait bien les différentes phases de méditation…Je me souviens aussi lui avoir dit que je n’ étais pas bouddhiste et que toutes les religions étaient même…il a alors essayé de relancer cette conversation, une fois arrivés au café, mais le groupe n’a pas suivi…
Ce maître était un élève de Deshimaru, mais je ne l’ai su qu’après, et je ne l’ai jamais revu. Je suis retourné une autre fois dans ce dojo, mais le maître n'était pas là, et les discussions avec le groupe m'ont ennuyé, tant ça sentait l'apparence.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Tatonga le Sam 22 Oct - 7:42

Tango, tes aventures sont ce qu'il y a de plus extraordinaires, vraiment exceptionnelles, elles sont passionnantes et quelque part fort instructives, mais à part les méditer, il est difficile, voire impossible de les commenter.
Quoi dire en effet d'une telle expérience.
Je laisse ton témoignage là afin que tout le monde en prenne connaissance et dise ce qu'il lui inspire.
Après, une fois cette période passée, je le mettrai, si tu es d'accord, dans la sous-section littérature (je n'en vois pas d'autres), non pas que ce soit une oeuvre imaginaire, loin de là, mais parce que c'est là que nous mettons les textes que nous voulons préserver, que nous voulons garder pour toujours à la disposition de ceux qui veulent les consulter. C'est notre bibliothèque si tu veux.
Car si je laisse là trop longtemps ton témoignage dans cette section divers, il finira par disparaitre enseveli sous d'innombrables autres sujets.
Cela ce fera avec ton accord bien sûr, mais pour l'instant, on n'en est pas encore là.
Je laisse donc les autres lire et commenter
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3585
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Sam 22 Oct - 14:12

Tiens j' ai ouvert un sujet nommé le SOI
sujet qui correspond bien à ce que peut être mon instant, suite à mon introspection. (ma 3eme aventure)

Dans le lien qui inspire ce sujet, on pourra lire=
extrait du soi(spiritualité) Wiki a écrit:La révélation du Soi est parfois comparée à l'effet d’un interrupteur électrique : la pièce qui était dans la pénombre est soudainement et sans transition baignée de lumière.

« L'expérience libératrice se situant par-delà l'ultime frontière de la psyché ; elle ne peut en conséquence comporter ni degrés ou transitions, ni approximations. Elle est ou n'est pas. »13.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Sam 22 Oct - 15:24

on pourra lire aussi=
Wiki Soi (spiritualité) a écrit:Bahram Elahi dans un chapitre qu'il consacre à la connaissance de soi14 : « Pour se connaître, on doit commencer, via une introspection rigoureuse, pour connaître les différentes instances qui constituent notre soi, puis repérer comment elles se manifestent au niveau de notre conscient. Au fur et à mesure que l'on prend conscience de nos déséquilibres caractériels, notre moi doit réduire ces déséquilibres en imposant sa volonté. Pour cela, il faut disposer de repères et de modèles fiables, et capter l'aide divine directe (énergie métacausale) afin d'obtenir un résultat définitif ».
Je me souviens avoir fait appel à cette aide divine, juste avant mon lâcher prise... :v: / cheers

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Sam 22 Oct - 16:45

Merci tango pour ton partage, et pour ta confiance.

Il y a une dimension du "déjà écrit" soutenue par ce sorcier avec laquelle je ne suis pas très à l'aise, je crois en effet que le libre arbitre existe et que même écrit rien n'est figé dans le temps, que chacun à un pouvoir, jusqu'à un certain degré d'influencer son futur.

Je souhaiterai te poser une question concernant ta rencontre avec le sorcier: Pourquoi t'a -t-il choisi toi et non pas un de tes deux amis ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Sam 22 Oct - 17:34

Tala* a écrit:
Il y a une dimension du "déjà écrit" soutenue par ce sorcier avec laquelle je ne suis pas très à l'aise, je crois en effet que le libre arbitre existe et que même écrit rien n'est figé dans le temps, que chacun à un pouvoir, jusqu'à un certain degré d'influencer son futur.
Cette question m' a poursuivi depuis cette rencontre...
En effet nous sommes en train d'écrire notre destin, mais Dieu le connait déjà, puisque rien ne peut lui échapper.
Mon sorcier devait certainement être dans une sorte de transe...un peu comme si Dieu parlait à travers lui...
Il est important de savoir que son pouvoir ne pouvait se manifester qu' en l' absence de toute intention de s'en servir....autrement dit, il n' avait aucun pouvoir pour déchirer le futur...
Quelque part le futur est déjà écrit comme l'est le passé...et nous sommes bien en train de l' écrire avec le précieux fardeau qu'est notre ignorance de ce qu'il est .

Je souhaiterai te poser une question concernant ta rencontre avec le sorcier: Pourquoi t'a -t-il choisi toi et non pas un de tes deux amis ?
Pourquoi ?... il m' a dit qu'il savait depuis longtemps que j' allais arriver, et qu'il allait me prendre par le bras et m'isoler dans sa case pour me parler tel que ça devait se passer.
Peut-être est-ce Dieu qui l' a voulu ainsi, tellement j' étais con ?...qui sait ?
Peut-être que ça m'est arrivé parce que je ne le cherchais pas ?..qui sait ?

J'en ai parlé cet été à quelqu'un qui a vécu en Afrique, et il m' a dit que ce soir là je devais être OPEN... sous-entendu, ouvert à recevoir une révélation.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Sam 22 Oct - 18:44

tango a écrit:Cette question m' a poursuivi depuis cette rencontre...
En effet nous sommes en train d'écrire notre destin, mais Dieu le connait déjà, puisque rien ne peut lui échapper.

Quelque part le futur est déjà écrit comme l'est le passé...et nous sommes bien en train de l' écrire avec le précieux fardeau qu'est notre ignorance de ce qu'il est .

Si le futur était écrit et verrouillé, nous ne serions alors que les simples exécuteurs de nos propres testaments. Et cela excusera  de façon éternelle et intemporelle toute forme de mal, qui sera à jamais imputé au déterminisme. A quel Dieu croire dans ce cas ?

Mon sorcier devait certainement être dans une sorte de transe...un peu comme si Dieu parlait à travers lui...
Il est important de savoir que son pouvoir ne pouvait se manifester qu' en l' absence de toute intention de s'en servir....autrement dit, il n' avait aucun pouvoir pour déchirer le futur...

Pour quelle raison alors ce sorcier t'aurait-il interpelé, si ce n'était une façon de se servir de sa vision du futur ? quelle type de manifestation était ce alors ?

Pourquoi ?... il m' a dit qu'il savait depuis longtemps que j' allais arriver, et qu'il allait me prendre par le bras et m'isoler dans sa case pour me parler tel que ça devait se passer.
Peut-être est-ce Dieu qui l' a voulu ainsi, tellement j' étais con ?...qui sait ?
Peut-être que ça m'est arrivé parce que je ne le cherchais pas ?..qui sait ?

J'en ai parlé cet été à quelqu'un qui a vécu en Afrique, et il m' a dit que ce soir là je devais être OPEN... sous-entendu, ouvert à recevoir une révélation.

T'es tu déjà posé cette question du pourquoi toi et pas un de tes amis ? étais tu le leader du groupe ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Dim 23 Oct - 0:17

@Tala
Non Tala le futur n'est pas verrouillé pour nous, puisque nous sommes en train de l' écrire...il n' est verrouillé que pour celui qui le connait déjà...c'est pourquoi j'insiste à dire que nous avons le précieux fardeau de notre ignorance.

Quel Dieu croire ?...je pense que notre cheminement spirituel nous amène à se rapprocher de Dieu, jusqu'à se fondre en lui...mais bon, y'a encore du chemin à faire.

Le sorcier m' a interpelé comme il savait que cela devait se faire...les raisons ?...qui l' a choisit ?...j'en sais rien.

Je n' étais pas le leader du groupe j' étais le plus jeune...le leader n' a pas cessé de voyager et n' a jamais trouvé ce genre de rencontre...c'est pourquoi, il me semble probable que ça m'est arrivé parceque je ne le cherchais pas.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Dim 23 Oct - 7:38

tango a écrit:@Tala
Non Tala le futur n'est pas verrouillé pour nous, puisque nous sommes en train de l' écrire...il n' est verrouillé que pour celui qui le connait déjà...c'est pourquoi j'insiste à dire que nous avons le précieux fardeau de notre ignorance.

Quel Dieu croire ?...je pense que notre cheminement spirituel nous amène à se rapprocher de Dieu, jusqu'à se fondre en lui...mais bon, y'a encore du chemin à faire.

Non Tango, ceci est de la masturbation intellectuelle. Selon tes posts, la conclusion est claire, nous réécrivons ce qui a déjà été écrit, qu'on ait eu connaissance ou pas n'est pas le souci, mais tu crois en un futur existant connu de Dieu (jusque ici on est d'accord), mais que nous vivons de la manière dont cela a été prévu. Donc tu peux insister sur ton argument, mais il n'apporte aucune solution. Selon toi, ce qui est écrit, est écrit, que je l'ignore ne change pas cet écrit. Avec un raisonnement pareil, le mal a donc été écrit par Dieu, vu que le mal existe.

Le sorcier m' a interpelé comme il savait que cela devait se faire...les raisons ?...qui l' a choisit ?...j'en sais rien.

Je n' étais pas le leader du groupe j' étais le plus jeune...le leader n' a pas cessé de voyager et n' a jamais trouvé ce genre de rencontre...c'est pourquoi, il me semble probable que ça m'est arrivé parceque je ne le cherchais pas.

Le souci que j'ai avec cette histoire de sorcier est le fait qu'il soit en contradiction avec lui-même. Dire connaitre le futur avec interdiction de l'utiliser, mais c'est pourtant bien ce qu'il a fait en t'interpellant. Il a intervenu dans ta vie, alors que la logique dans ce cas aurait été que tu ailles a lui.

Après il y a probablement des subtilités qui m'échappent, et que je ne demande qu'a comprendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Dim 23 Oct - 11:44

@Tala
Il nous est difficile de concevoir que l' éternité est immobile, et qu'elle chute dans l'espace/temps pour se manifester.
C'est un peu comme la bobine d'un film qui est complète par elle-même , et qu'on fait dérouler pour la visionner...
Et vois-tu, nous sommes quand même les acteurs du film....pour exemple bête, tu ne gagneras pas à la loterie si tu n' achètes pas un billet...autrement dit, tu es bien responsable de ce qui t'arrive.

à propos de l'intention du sorcier, c'est quand c'est lui qui voudrait modifier le futur que ça lui est impossible....il m' a bien dit en me prenant par le bras = "viens, à toi je peux et dois parler tel que cela doit être"
autrement dit, il n'a fait que suivre ce qui devait se manifester au-delà de lui-même.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Dim 23 Oct - 21:26

tango a écrit:@Tala
Il nous est difficile de concevoir que l' éternité est immobile, et qu'elle chute dans l'espace/temps pour se manifester.
C'est un peu comme la bobine d'un film qui est complète par elle-même , et qu'on fait dérouler pour la visionner...
Et vois-tu, nous sommes quand même les acteurs du film....pour exemple bête, tu ne gagneras pas à la loterie si tu n' achètes pas un billet...autrement dit, tu es bien responsable de ce qui t'arrive.

Sauf que ce billet de loterie choisis tu de l'acheter de ton plein gré, où en as tu juste l'impression ?

à propos de l'intention du sorcier, c'est quand c'est lui qui voudrait modifier le futur que ça lui est impossible....il m' a bien dit en me prenant par le bras = "viens, à toi je peux et dois parler tel que cela doit être"
autrement dit, il n'a fait que suivre ce qui devait se manifester au-delà de lui-même.

Encore  une fois, cette démarche du sorcier me laisse perplexe. J'ai pourtant des penchants vers l’ésotérisme, et cette "maitrise du temps" par certaines personnes ne m'est pas nouvelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Dim 23 Oct - 21:40

Tala* a écrit:
Sauf que ce billet de loterie choisis tu de l'acheter de ton plein gré, où en as tu juste l'impression ?
Haha...yen a plein qui l' achète en ayant l'impression qu'ils vont gagner... moi je ne l' achète pas, comme ça je suis sur de ne pas gagner...qui a raison ?...la française des jeux gagne à tous les coups...voilà la véritable gagnante !...Hihi



Encore  une fois, cette démarche du sorcier me laisse perplexe. J'ai pourtant des penchants vers l’ésotérisme, et cette "maitrise du temps" par certaines personnes ne m'est pas nouvelle.
Figures-toi que je suis toujours perplexe depuis que j' ai vécu cette rencontre.
Il n'en reste pas moins que je l' ai vécue, comme si c'était un signe divin qui devait imprégner toutes mes façons de penser.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Lun 24 Oct - 7:26

Pour moi toute ton histoire bute avec le vieux concept du déterminisme et du libre arbitre qui fait couler tant d'encre. A te lire j'en arrive à la conclusion que nous vivons dans l'ignorance d'un monde déterminée et d'un libre arbitre illusoire, que l'éveil consiste à se rendre compte de la fatalité de nos destins, une acceptation et une résignation en soi, une obéissance à un Dieu planificateur du bien et du mal sans justice divine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Lun 24 Oct - 12:07

Bonjour Tala

je te remercie de porter attention sur mes dires, tant il y a de gens qui n’y voient que délires…
Il est en effet difficile d’accepter l’ idée que le libre arbitre soit illusoire.

Pour tout te dire, si je n’ avais pas vécu cette rencontre, je n’aurais pas écouté ce témoignage d’un homme qui dit avoir vu le Yéti, sans en avoir pris une photo….Hihi

Tes réflexions sont intéressantes et me ramènent à repenser à tout ça…

Le monde déterminé ?…ça me semble une évidence, tant le pur hasard n’aurait pu produire que le chaos… en effet, le ballet des manifestations est pour moi miraculeux… comment se fait-il que toute cette mouvance impermanente, soit sous-tendue par des lois permanentes…ces lois invisibles qui assujettissent tous ces objets ?

Le libre arbitre ?…oui quelque part, c’est parce que nous y croyons qu’on peut avoir la sensation d’en faire usage.
Je dirais que finalement les choses sont bien faites, puisque sans cette croyance on se laisserait choir.
Ce libre arbitre est finalement un épice indispensable, pour que nous jouions le rôle que nous devons jouer, à notre insu ou pas.

L éveil ?…ta version n’ est pas sotte, mais je vais quand même apporter des précisions…
L’éveil est l’ apparition de notre véritable nature ( le Grand Soi ) dans notre conscience…avant cet éveil, on pense être notre ego…après cet éveil, on sait qu’on n’ est pas cet ego…mais l’ego est toujours là, mais ce n’est plus lui qui dirige la diligence.
Disons que l’ ego a la prétention de détenir un libre arbitre, mais il est toujours dans l’illusion…par contre le Grand Soi est le véritable Maître, entièrement libre d’imposer à l’ ego de jouer le rôle qu’il a choisi.

Se pose alors la question de la nature du Grand Soi…
Notre véritable Nature nous est insaisissable, mais l’ éveil permet de rester attentif à ce qu’elle aurait à dire…et quand on agit dans son sens, on se retrouve imprégné de bonheur, tant les actes qu’on produit sont justes…Alors ne se pose plus la question d’un éventuel libre arbitre, puisque tout est conforme entre ce qu’on aurait voulu et ce qui se produit.
Quelque part notre véritable nature est imprégnée du Plan Déterminé, et si nous agissons dans le sens de ce plan un grand bonheur nous envahit…
Faudrait-il vouloir encore agir contre ce plan ?…pour ne ressentir que malheur ?

Obéissance à un Dieu ?…c’est pas vraiment une obéissance, c’est plutôt une communion.

Le bien le mal ?…sans creux une montagne n’ aurait pas de relief.
Si le bien et le bonheur sont au sommet de la montagne, c’est vers le haut qu’il faut aller, les creux sont là pour que le relief soit manifesté.

La justice divine ?…Hihi…Dieu n’est que bonheur, y'a que du bien à en dire… si justice il y a c’est là sur Terre que ça se passe…
Tant que nous nous opposons au sens, on s’en prend plein la gueule, voilà la justice !
Il s’agit bien de dompter notre petit ego, pour lui imposer le sens.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Invité le Mar 25 Oct - 7:07

Quand je te lis tango, je comprends pourquoi il y a des gens profondément athées tant ta vision est réductrice de ce qu'Est Dieu. Je ne comprends pas ton Dieu, je ne comprends pas ce Dieu qui se joue des êtres humains, qui leur écrit des scénarios sanglants, qui se plait de les voir s'entre-tuer, se saigner et se déchirer les uns les autres ... Mais voyons ce n'est rien d'autre que le creux d'une montagne, et que l'illusion du mal, parce qu'il n'y a pas de mal .... Tu veux par tout les moyens échapper à la vision dualiste, seulement ce que tu écris t'en éloigne à grands pas.  

L éveil ?…ta version n’ est pas sotte, mais je vais quand même apporter des précisions…
L’éveil est l’ apparition de notre véritable nature ( le Grand Soi ) dans notre conscience…avant cet éveil, on pense être notre ego…après cet éveil, on sait qu’on n’ est pas cet ego…mais l’ego est toujours là, mais ce n’est plus lui qui dirige la diligence.
Disons que l’ ego a la prétention de détenir un libre arbitre, mais il est toujours dans l’illusion…par contre le Grand Soi est le véritable Maître, entièrement libre d’imposer à l’ ego de jouer le rôle qu’il a choisi.

Tu as visiblement omis de citer l'égo de l'éveillé .... cet égo subtil, égo de second degré, égo des hauteurs, celui qui persuade l'éveillé de s'être justement débarrassé de son égo ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par abdulwahid le Mar 25 Oct - 10:59

As salam alaikoum...

Bonjour Tango...Je trouve très pertinente ton concept d'être sur le chemin spirituel sans le savoir...en tout cas ça nous change de ceux qui pensent être sur le chemin et qui ont pris leur âme pour divinité...
Et de toute façon, tout se complique lorsqu'on prend conscience d'être sur le chemin mais qu'on ne peut se rendre compte du chemin qui nous reste à faire...
Dans la géométrie spirituelle, c'est la situation de celui qui quitte la circonférence d'un cercle pour se diriger vers son centre mais sans en connaître son diamètre...

Concernant le destin, la doctrine islamique dit que "si il y a une chose capable de modifier le destin, c'est l'invocation" mais également que "le mauvais oeil est une réalité"
Il y aurait donc une influence spirituelle positive capable d'influencer les causes et une influence psychique négative capable de modifier les conséquences..
A défaut d'apporter une réponse sur le sujet, ce qui est de toute façon un vain espoir, il y a peut être là quelques pistes de réflexion que je voulais vous faire partager...

Bonne journée à tous...

abdulwahid

Masculin Messages : 214
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Mar 25 Oct - 11:16

@Tala
je suis surpris par ton message de ce matin.
Il semblerait qu’on parle de choses différentes….peut-être n’ avons nous pas les mêmes définitions ou ressentis des mots ?
Je ne sais pas quoi dire.

Tiens j’ ai regardé Wikipédia, pour voir ce qu’il disait de l’ ego, et je vois qu’on est mal barré pour utiliser ce mot en étant certain d’être compris.
D'autant qu'il est difficile d'échapper à la confusion sujet/objet=

L' EGO selon wiki

Bonne journée.

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par tango le Mar 25 Oct - 11:36

@abdulwahid

bonjour
effectivement ça se complique dès qu’on sait être sur un chemin et qu’on a l’intention de gagner des "bons points"…Hihi

Ta figure géométrique est sympa pour évoquer l’ asymptote qu’est le but.

La cause à effet ?… je suis d’accord avec cette idée que l’effet puisse avoir provoqué ses propres causes.

L’invocation ?…c’est pas facile à décrire, tant l’intention de gagner quelque chose est contraire à la Voie…

Le mauvais Oeil ?… influence psychique négative ?… je pense qu’il s’agit là de la cage des illusions dont il faut se libérer…. un peu comme s’il s’agissait de se détacher de nos instincts physiques pour accéder au ciel.

Je te remercie pour ton intervention, tant toutes les religions ont des messages croustillants…c’est un peu comme si chacune était un éclat du même diamant.

Bonne journée

tango

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 65

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les aventures de tango

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum