Le mythe de Caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mythe de Caïn

Message par Ase le Jeu 1 Sep - 19:10

On le sait, mais rappelons-le, le mythe n'a pas pour rôle d'expliquer, mais seulement d'insinuer une compréhension intime de la nature humaine.
Forgé par les hommes, tant au niveau du récit qu'à celui de l'interprétation personnelle ou sociologique qu'ils en font, à quelle vérité peut-on mesurer son statut, si ce n'est à celle du désir auquel il nous confronte ?
Qu'en est-il de ce désir qui habite l'histoire d'Abel et de Caïn ?
Peut-on parler de Caïn sans parler d'Abel ?
Pourquoi l'interprétation s'éloigne-t-elle si étrangement du sens littéral du récit biblique ?
Il me semble que ce qui pour nous est affaire de mythe est le fruit d'une parole détournée, travestie selon nos besoins affectifs et éthiques. Les commentaires concernant le "premier crime de l'humanité" procèdent d'une véritable surdité tant intellectuelle qu'affective, comme s'il avait été nécessaire d'évacuer le sens des premières transgressions : l'interdit, le meurtre, pour les soumettre à l'impératif de la vengeance, de la privation, de l'agressivité.

Cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mythe de Caïn

Message par lyaqine le Jeu 8 Sep - 17:47


27. Et raconte-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam. Les deux offrirent des sacrifices; celui de l’un fut accepté et celui de l’autre ne le fut pas. Celui-ci dit: «Je te tuerai sûrement». «Allah n’accepte, dit l’autre, que de la part des pieux».

28. Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n’étendrai pas vers toi ma main pour te tuer: car je crains Allah, le Seigneur de l’Univers.

29. Je veux que tu partes avec le péché de m’avoir tué et avec ton propre péché: alors tu seras du nombre des gens du Feu. Telle est la récompense des injustes.

30. Son âme l’incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants.

31. Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit: «Malheur à moi! Suis-je incapable d’être, comme ce corbeau, à même d’ensevelir le cadavre de mon frère?» Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords.

32. C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre(13).

sourat Al-Ma-ida
avatar
lyaqine

Masculin Messages : 369
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum