L'état du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'état du monde

Message par Ase le Dim 14 Aoû - 11:01

Que se passe-t-il ?

Nous vivons dans une société de l'information qui nous sature sans discernement de données, toutes au même niveau, et qui finit par nous conduire à une terrible superficialité au moment d'aborder les questions morales. Il est donc plus qu'urgent d'inculquer une éducation qui enseigne à penser de manière critique et qui offre un parcours de maturation dans les valeurs.

En marche, une augmentation progressive du relativisme qui donne lieu à une désorientation généralisée, spécialement dans la phase de l'adolescence et de la jeunesse, très vulnérable aux changements et qui nécessite des repères stables que la société n'apporte pas. Par ailleurs, en parallèle de cela, le processus de sécularisation tend à réduire la foi au domaine privé et intime, et avec la négation de toute transcendance il a produit une déformation éthique croissante, ainsi qu'un affaiblissement des valeurs et du sens de la faute personnelle et sociale.

La famille traverse une crise sans précédent, une crise culturelle profonde, comme toutes les communautés et les liens sociaux.
Dans le cas de la famille, on fragilise les liens, ce qui devient particulièrement grave parce qu'il s'agit de la cellule fondamentale de la société, de ce lieu où l'on apprend à vivre ensemble dans la différence et à appartenir aux autres, de cet espace où les parents inculquent des valeurs et transmettent la foi aux enfants.

L'individualisme postmoderne et mondialisé favorise un style de vie qui affaiblit le développement et la stabilité des liens entre les personnes et qui dénature les liens familiaux.
Dans ce monde, dans ce système de choses, où réapparaissent différentes formes de guerre et de conflits, on se doit d'accentuer et d'insister encore plus sur la proposition chrétienne de reconnaître l'autre, de soigner les blessures, de construire des ponts, de resserrer les relations et de nous aider à être mutuellement solidaires, ce peu importe nos différences. C'est à cela que doit tendre la soif des humains aujourd'hui, à une soif de participation où chaque citoyen se doit d'être un artisan du progrès social et culturel.

La plupart d'entre nous, nous crions contre les attaques à la liberté religieuse ou bien on s'alarme lorsqu'on entend qu'il existe des situations de persécutions qui ont atteint des niveaux alarmants de violence et de haine. Dans de nombreux endroits de par le monde où règne une indifférence relativiste diffuse, liée à la déception et à la crise des idéologies, il se manifeste une réaction contre tout ce qui parait totalitaire. On constate l'escalade des ravages mondialistes qui à provoqué durant ce siècle une détérioration accélérée des racines culturelles, avec l'invasion (car il s'agit d'une invasion!) de tendances appartenant à d'autres cultures, économiquement développées mais éthiquement affaiblies !

Tous les mécanismes de l'économie actuelle promeuvent une exagération de la consommation, on le sait bien, mais de cela il résulte que l'esprit de consommation effréné uni à la disparité sociale, dégrade doublement le tissus social. De cette manière, la disparité sociale engendre tôt ou tard une violence que la course aux armements ne résout, ni ne résoudra jamais. Elle servira seulement à chercher à tromper ceux qui réclament une plus grande sécurité, car et c'est une évidence les armes et la répression violente, au lieu d'apporter des solutions, créent des conflits nouveaux et pires !
Et il ne s'agit pas d'accuser les pauvres, ni les pays pauvres, avec des généralisation indues, tout en prétendant trouver la solution à nos maux dans une éducation qui nous rassure et qui transforme les pauvres en êtres apprivoisés et inoffensifs !, car ceux-là mêmes qui sont exclus voient croître ce cancer social de la corruption (profondément enracinée aussi bien dans les gouvernements, dans les entreprises que dans les institutions et ce quelque soit l'idéologie politique des gouvernants).
C'est un fait: toute disparité sociale engendre de la violence.

Un dernier mot, derrière tous ces comportements qui cachent le refus de l'éthique ainsi que le refus de Dieu, se trouve l'esprit du Dieu Argent qui gouverne (sans Dieu, sans éthique, sans solidarité). En effet, nombre d'entre nous, considérons l'éthique comme étant contre productive, trop humaine parce qu'elle relativise l'argent et le pouvoir, de ce fait on la méprise et on la regarde avec un esprit narquois. Mais ce n'est pas parce qu'elle condamne la manipulation et la dégradation de la personne qu'il s'agit d'une menace ! L'éthique renvoi et permet de créer un équilibre et un ordre social plus humain, et toute réforme financière qui n'ignore pas l'éthique demanderait un changement vigoureux d'attitude de la part des dirigeants politiques afin qu''ils mesurent que l'argent doit servir et non ps gouverner.

Bien à vous,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Tatonga le Dim 14 Aoû - 12:35

Tout cela n'existe plus, Ase, nulle part, sur aucun continent. Tu nou fais de la littérature d'il y a quelques siècles. Et il ne sert à rien de le déplorer.
L'homme a complètement changé, et il faut bien qu'il change, non ?
Il n'y a plus de famille, plus de société, plus de valeurs religieuses, plus de morale, plus d'éthique. Tout ça c'est dépassé.
Ce qu'il y a c'est des foules, des hordes, des meutes, des individus que rien ne relie, des loups masqués qui ne pensent qu'à assouvir leurs appétits et qui transmettent les mêmes instincts à leur descendante.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3924
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Invité le Dim 14 Aoû - 13:26

Tatonga a écrit:Tout cela n'existe plus, Ase, nulle part, sur aucun continent. Tu nou fais de la littérature d'il y a quelques siècles. Et il ne sert à rien de le déplorer.
L'homme a complètement changé, et il faut bien qu'il change, non ?
Il n'y a plus de famille, plus de société, plus de valeurs religieuses, plus de morale, plus d'éthique. Tout ça c'est dépassé.
Ce qu'il y a c'est des foules, des hordes, des meutes, des individus que rien ne relie, des loups masqués qui ne pensent qu'à assouvir leurs appétits et qui transmettent les mêmes instincts à leur descendante.

Si tel était le cas, il faudrait le refuser et résister.
Mais heureusement, le tableau n'est pas aussi noir que tu le décris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Ase le Dim 14 Aoû - 14:36

Je me demande parfois, Tatonga, dans quel monde vis-tu.

Cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Tatonga le Lun 15 Aoû - 6:48

amandine a écrit:
Tatonga a écrit:Tout cela n'existe plus, Ase, nulle part, sur aucun continent. Tu nou fais de la littérature d'il y a quelques siècles. Et il ne sert à rien de le déplorer.
L'homme a complètement changé, et il faut bien qu'il change, non ?
Il n'y a plus de famille, plus de société, plus de valeurs religieuses, plus de morale, plus d'éthique. Tout ça c'est dépassé.
Ce qu'il y a c'est des foules, des hordes, des meutes, des individus que rien ne relie, des loups masqués qui ne pensent qu'à assouvir leurs appétits et qui transmettent les mêmes instincts à leur descendante.

Si tel était le cas, il faudrait le refuser et résister.
Mais heureusement, le tableau n'est pas aussi noir que tu le décris.
Ase a écrit:Je me demande parfois, Tatonga, dans quel monde vis-tu.
Je n'ai jamais vu de famille recommander à ses enfants d'être honnêtes, de ne pas tricher, de ne pas ruser, d'être altruiste, etc. les parents eux-mêmes ne l'étant pas. C'est bien d'ailleurs ce qui a causé l'échec des sociétés et économies collectivistes au grand dam de ce pauvre Marx et le succès des sociétés et économies libérales basées sur l'intéret égoiste personnel de l'individu. Chacun pour soi, c'est à qui arracher le maximum de gain sans souci des autres et toutes les sociétés sont constitués en groupes (syndicats, patronat, classes sociales etc) antagoniques. Des antagonismes partout y compris chez les petits à l'école et dans les hautes sphères politiques où l'on pratique gaiement la peau de banane pour lui faire casser la figure au rival, sans compter les dopages généralisés dans les compétitions sportives mdr 2
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3924
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Invité le Lun 15 Aoû - 11:16

Je n'ai jamais vu de famille recommander à ses enfants d'être honnêtes, de ne pas tricher, de ne pas ruser, d'être altruiste, etc.

Tu n'as pas vu beaucoup de famille alors. :)
Parce qu'au final l'honnêteté, ce n'est pas perdre. Comme on fait son lit on se couche. On ne jouit pas longtemps de ce qu'on à volé. Et ce qu'on se donne du mal a construire on l'apprécie d'autant plus.
Et c'est ça qu'on apprend à ses enfants si on les aime vraiment et qu'on leur souhaite le bonheur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Ase le Lun 15 Aoû - 20:00

Ah ouais grave là, dis-moi tatonga, on t'a élevé ainsi ?

En compassion,
Bien à toi,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Tatonga le Lun 15 Aoû - 20:49

Ase a écrit:Ah ouais grave là, dis-moi tatonga, on t'a élevé ainsi ?

En compassion,
Bien à toi,
Ase
Tu sais, c'est la rue qui te dresse. Tu nais et tu commence à grandir, blanc, innocent, niais et angélique comme un ange, et tu découvres les saloperies du monde, les roueries, la violence, et tout le reste. Tu es d'abord surpris, puis désillusionné et déçu et à la fin c'est toi qui pourris.
Alors qu'au départ tu était blanc immaculé, ce sont les autres qui plantent en toi l'arbre du péché, sinon jamais tu n'aurais rien découvert de tel tout seul, par toi-même.
Et puis, indépendamment des autres, le monde lui-même est tellement mal fichu qu'il finit par te révolter.
C'est ce que je répondrai à Allah, le jour où il voudra me juger. Je dirai que malgré tout je suis une victime, victime même pour le mal que j'ai fait et je demanderai réparation.
Faut quand même pas nous prendre pour des oies. On nous place dans des conditions telles qu'on se met à voir rouge de rage, où on baigne dans un océan de mal, enfin bref on nous plonge jusqu'au cou dans une fosse à péchés, et on veut ensuite me juger. Non, désolé, quand c'est la guerre, c'est la guerre, faut voir avec Celui qui l'a provoquée.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3924
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Ase le Mer 17 Aoû - 20:27

Tu sais, c'est la rue qui te dresse.

Tu sais, j'ai grandi dans mon adolescence dans des quartiers défavorisés à Marseille, et pourtant je m'en suis sorti avec une vision plus optimiste que ce que tu nous décris là, et ce même si je suis le premier à soutenir que Marseille est la capitale du vice et que la cellule familiale est en crise.
Je ne peut cependant pas affirmer comme tu le fais que des familles recommandent d'être malhonnêtes, de tricher et de se comporter comme tu le décris. C'est même la première fois que j'entends cela. Ce que tu dis là m'attriste, et je peine à le croire. D'être malin, rusé et de faire preuve d'intelligence et de vigilance oui, ça oui je le comprends car il y a des loups et de la corruption à tous les niveaux, et il est normal que les parents mettent en garde les enfants, mais je ne peut pas croire que des parents peuvent dire à leurs enfants d'être pourris jusqu'à l'os et de niquer l'autre pour réussir. Ça non. Je suis peut-être naïf mais je n'y crois pas.
"Rue qui te dresse" ou pas, "océan de mal" ou pas, pour moi il est important de choisir la voie altruiste, c'est ce que j'ai fait, j'ai choisi ce terrain de jeu autre.
C'est facile de choisir le mal, c'est assez facile de dire "on a fait de moi un assassin, je ne suis pas né moi-même assassin", mais j'estime qu'il faut bien plus de courage pour ne pas choisir ce genre de comportements inhumains. Les familles ne sont pas des mafias. Et j'espère qu'en ce qui te concerne tu n'as pas été éduqué dans cet esprit.

Je ne crois pas non plus que l'être humain, en général, est si violent et égoïste. Je pense qu'il a le choix. Tout n'est pas conditionné par son environnement, l'être n'est pas une machine. Fasse à des êtres violents et égoïstes, je te le concède il peut-être utile voir nécessaire de lui infliger des contraintes dures pour que la vie en société soit possible. Et peut-être que ces contraintes apparaissent dès le stade familial, c'est possible, mais cela ne signifie pas qu'on doive généraliser à tous les humains cela comme s'ils étaient tous mauvais !
Il y a aussi des êtres fondamentalement bons et même si leurs imperfections sont du ressort d'un système social qui les as formatés et qui est inadapté à leurs besoins, il n'empêche que certains décident d'en sortir, ils changent le système qu'on leur propose et le regard qu'ils portent sur ce dernier.


Tu nais et tu commence à grandir, blanc, innocent, niais et angélique comme un ange, et tu découvres les saloperies du monde, les roueries, la violence, et tout le reste. Tu es d'abord surpris, puis désillusionné et déçu et à la fin c'est toi qui pourris.
Alors qu'au départ tu était blanc immaculé, ce sont les autres qui plantent en toi l'arbre du péché, sinon jamais tu n'aurais rien découvert de tel tout seul, par toi-même.

La thèse du bon sauvage de Montaigne (que tu décris) est assez répandue dans la société, tu as raison. Mais il ne faut pas perdre de vue que ce n'est pas la seule manière de penser et de regarder le système en place.

Je vais te conter un petit conte indien. Un grand-père explique à son petit-fils qu'en chacun de nous cohabitent deux loups. L'un est le loup de la peur, de l'arrogance, de la hâine et de l'égoïsme. L'autre est le loup de la confiance, de la bonté, de l'amour. Le petit garçon lui demande alors quel loup est finalement celui qui gagne ? Ce à quoi son grand-père lui répond avec sagesse que c'est celui qui est le plus nourri. Il en va ainsi de notre société qui fabrique des monstres, il ne tient qu'à nous de ne pas entretenir ce genre de comportements et de dérives que l'on critique. Chacun est responsable de ses choix.

Bien à toi,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Invité le Jeu 18 Aoû - 18:20



Tu sais, j'ai grandi dans mon adolescence dans des quartiers défavorisés à Marseille, et pourtant je m'en suis sorti avec une vision plus optimiste que ce que tu nous décris là, et ce même si je suis le premier à soutenir que Marseille est la capitale du vice et que la cellule familiale est en crise.
Je ne peut cependant pas affirmer comme tu le fais que des familles recommandent d'être malhonnêtes, de tricher et de se comporter comme tu le décris. C'est même la première fois que j'entends cela. Ce que tu dis là m'attriste, et je peine à le croire. D'être malin, rusé et de faire preuve d'intelligence et de vigilance oui, ça oui je le comprends car il y a des loups et de la corruption à tous les niveaux, et il est normal que les parents mettent en garde les enfants, mais je ne peut pas croire que des parents peuvent dire à leurs enfants d'être pourris jusqu'à l'os et de niquer l'autre pour réussir. Ça non. Je suis peut-être naïf mais je n'y crois pas.
"Rue qui te dresse" ou pas, "océan de mal" ou pas, pour moi il est important de choisir la voie altruiste, c'est ce que j'ai fait, j'ai choisi ce terrain de jeu autre.
C'est facile de choisir le mal, c'est assez facile de dire "on a fait de moi un assassin, je ne suis pas né moi-même assassin", mais j'estime qu'il faut bien plus de courage pour ne pas choisir ce genre de comportements inhumains. Les familles ne sont pas des mafias. Et j'espère qu'en ce qui te concerne tu n'as pas été éduqué dans cet esprit.

Je ne crois pas non plus que l'être humain, en général, est si violent et égoïste. Je pense qu'il a le choix. Tout n'est pas conditionné par son environnement, l'être n'est pas une machine. Fasse à des êtres violents et égoïstes, je te le concède il peut-être utile voir nécessaire de lui infliger des contraintes dures pour que la vie en société soit possible. Et peut-être que ces contraintes apparaissent dès le stade familial, c'est possible, mais cela ne signifie pas qu'on doive généraliser à tous les humains cela comme s'ils étaient tous mauvais !
Il y a aussi des êtres fondamentalement bons et même si leurs imperfections sont du ressort d'un système social qui les as formatés et qui est inadapté à leurs besoins, il n'empêche que certains décident d'en sortir, ils changent le système qu'on leur propose et le regard qu'ils portent sur ce dernier.

Ase, tu as trouvé ta voix pour vivre en harmonie avec le monde. Tu acceptes les bons et les mauvais côtés de l'humains et tu chemines vers Dieu à ton rythme. J'aime voire les gens vivre paisiblement (ça me repose et me donne confiance)

Tatonga est extrêmement sensible à la souffrance des autres. Contrairement à ce qu'il écrit parfois il n'est pas gardiens de chèvres, même s'il avait plus de probabilité à sa naissance de le devenir que d'avoir la vie qu'il mène aujourd'hui. Il a le grand défaut qui est aussi sa grande qualité de ne jamais se résoudre à accepter le fatalité. Il n'a pas faim mais il en veut à Dieu de laisser d'autres souffrir de la faim. Il œuvre activement et intelligemment pour amélioré le monde autour de lui. Et s'il en vient à pester contre la bêtise humaine ou contre Dieu Lui-même c'est qu'il n'admet pas les limite de ses possibilités. Et je pense comme toi qu'il vivrait mieux s'il acceptait les limites. Mais alors il ne serait jamais devenu l'homme qu'il est aujourd'hui et dont je connais la grande valeur.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Ase le Jeu 18 Aoû - 18:46

Je ne doutes pas une seule seconde de la grande valeur humaine et intelligence de tatonga, et si je le cites souvent ce n'est pas pour rien, c'est parce qu'il me donne parfois à réfléchir, c'est un homme intelligent qui sait creuser lorsqu'il en a envie et qu'il s'en donne les moyens.

Merci pour ces compléments d'informations qui accentue ce que je ressentais de sa personne, à savoir qu'il souffre d'une incompréhension de l'existence de la souffrance dans le monde.
Tu sais, s'il peste aussi contre Dieu, et je lui donne entière raison dans sa manière d'agir, c'est parce qu'il ne connaît pas le visage de Dieu, car Dieu ne laisse personne souffrir de faim. La plupart des conceptions véhiculés sur Dieu sont fausses, parce que justement toutes ces différentes conceptions reposent sur des idées fausses, des projections inconscientes sur Sa personne que l'on a mis et pu mettre à jour avec les sciences modernes. C'est d'ailleurs sur ce point central que l'on débattait avec 3mondes qui n'arrivait pas à saisir qu'il se battait contre des croyances fausses ne reflétant pas la réalité de la nature de Dieu.

Lorsque tu dis qu'il n'admet pas les limites de ses possibilités, tu parles de tatonga ou de Dieu ?
Car de mon point de vue Dieu n'est pas limité dans ses possibilités, il est juste amour, et c'est de la compréhension de l'Amour de Dieu pour l'homme dans sa souffrance que découle la compréhension de la liberté pleine et entière qu'il lui offre, et qui de fait engendre la souffrance du monde.

Bien cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Invité le Dim 21 Aoû - 12:43

Car de mon point de vue Dieu n'est pas limité dans ses possibilités

C'est aussi ce que je crois. Donc ce monde qui nous semble imparfait, Dieu a choisi de le créé ainsi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Tatonga le Dim 21 Aoû - 13:00

amandine a écrit:
Car de mon point de vue Dieu n'est pas limité dans ses possibilités

C'est aussi ce que je crois. Donc ce monde qui nous semble imparfait, Dieu a choisi de le créé ainsi.
Mais non !
Il  faut arrêter d'imaginer un dieu qui peut faire ce qu'il veut, qui peut créer le monde qu'il veut, qui peut faire des choix, etc.
C'est infantile !
Ce monde s'est imposé à Dieu. Dieu ne pouvait faire que ce monde-là, tout comme un poirier ne peut donner que des poires. Ce monde est l'émanation de Dieu.
Ce monde est unique. Quand je dis unique, il ne faut pas comprendre qu'il n'y en a pas d'autres, cela signifie que c'est le seul possible et il ne peut exister qu'en un seul exemplaire.
Il n'y a pas de dieu qui peut fabriquer ce qu'il veut, ça relève de la légende et du conte de fée.
Et il n'y a qu'un seul monde possible, c'est celui que nous avons, et il occupe d'ailleurs tout l'espace, si vous voyez ce que je veux dire.
Vous croyez donc que Dieu tient en secret dans sa gibecière d'autres mondes possibles qu'il n'a pas encore expérimenté lol
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3924
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Ase le Dim 21 Aoû - 14:27

Il faut bien comprendre quelque chose Amandine, Dieu n'a pas crée ce monde. J'avais d'ailleurs essayer d'expliquer ce point à Lyaqine sur le topic de la Trinité (http://forum-religions-ines.forumactif.be/t394-la-trinite), en lui expliquant que si Dieu est Esprit, il ne peut créer que ce qui est Esprit. Il n'est pas à l'origine de la matière.
La tradition religieuse, dont on est héritiers, n'a pas perçu le sens derrière les mots employés ("Au commencement Dieu créa le ciel et la terre"), ce n'est pas de sa faute ils n'avaient pas les connaissances suffisantes à une telle compréhension. Toutes les traductions sont non seulement fausses mais dénués de sens. Prenons le mot "création" pour essayer de te faire comprendre : évoquer la création tel que les religieux l'ont pour la plupart compris c'est évoquer un évènement qui n'avait pas encore eut lieu tant qu'il n'a pas eu lieu, et qui avait déjà eu lieu une fois que l'on en a eu le souvenir, or cela revient à supposer un temps qui en lui-même existe et s'écoule, or le temps n'est pas quelque chose qui se déroule indépendamment des choses qui surgissent. La vision du temps comme étant une toile de fond qui s'écoule pendant que les évènements se produisent sur la scène n'a guère de sens.
On pourrait de même commenter chaque terme de cette phrase ("au commencement", "Dieu", "la terre et le ciel") et montrer qu'il s'agit de mauvaises traductions. Je ne dis pas que la phrase est fausse, mais qu'il faut avoir présent à l'esprit qu'il ne s'agit que d'une très grossière approximation, utile en son temps, mais plus à notre époque où les sciences éclairent notre rapport au monde.
Ainsi donc la phrase qui est le préambule aux trois religions monothéistes n'évoquent pas une création : Dieu n'a pas crée le monde, ni les autres mondes, ni la matière qui y règne. Il faut y penser.
Dieu est bien un Dieu Créateur, mais pas du monde. Et ce qu'il crée est parfait.

De même, en ce qui concerne les modèles scientifiques d'univers. La structure de l'Univers tel que l'imaginent les représentations humaines sont incomplètes. Parler de Big Bang comme on parle d'une explosion est un non sens qui ne reflète pas ce que disent les équations, il faut donc sortir d'une telle représentation. Et de manière générale, il faut sortir de toute représentation de "création d'un évènement" pour les mêmes raisons que ci-haut (le Big bang n'est pas un évènement, l'effondrement d'un Univers et son rebond n'est pas un évènement).

Je m'arrête-là, je n'ai pas envie de faire long et compliqué.
Et puis je préfère ne pas trop dévier du sujet du topic.

Bien à toi,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Invité le Jeu 25 Aoû - 0:49

[quote="Ase"]Il faut bien comprendre quelque chose Amandine, Dieu n'a pas crée ce monde. J'avais d'ailleurs essayer d'expliquer ce point à Lyaqine sur le topic de la Trinité (http://forum-religions-ines.forumactif.be/t394-la-trinite), en lui expliquant que si Dieu est Esprit, il ne peut créer que ce qui est Esprit. Il n'est pas à l'origine de la matière.
La tradition religieuse, dont on est héritiers, n'a pas perçu le sens derrière les mots employés ("Au commencement Dieu créa le ciel et la terre"), ce n'est pas de sa faute ils n'avaient pas les connaissances suffisantes à une telle compréhension. Toutes les traductions sont non seulement fausses mais dénués de sens. Prenons le mot "création" pour essayer de te faire comprendre : évoquer la création tel que les religieux l'ont pour la plupart compris c'est évoquer un évènement qui n'avait pas encore eut lieu tant qu'il n'a pas eu lieu, et qui avait déjà eu lieu une fois que l'on en a eu le souvenir, or cela revient à supposer un temps qui en lui-même existe et s'écoule, or le temps n'est pas quelque chose qui se déroule indépendamment des choses qui surgissent. La vision du temps comme étant une toile de fond qui s'écoule pendant que les évènements se produisent sur la scène n'a guère de sens.
On pourrait de même commenter chaque terme de cette phrase ("au commencement", "Dieu", "la terre et le ciel") et montrer qu'il s'agit de mauvaises traductions. Je ne dis pas que la phrase est fausse, mais qu'il faut avoir présent à l'esprit qu'il ne s'agit que d'une très grossière approximation, utile en son temps, mais plus à notre époque où les sciences éclairent notre rapport au monde.
Ainsi donc la phrase qui est le préambule aux trois religions monothéistes n'évoquent pas une création : Dieu n'a pas crée le monde, ni les autres mondes, ni la matière qui y règne. Il faut y penser.
Dieu est bien un Dieu Créateur, mais pas du monde. Et ce qu'il crée est parfait.

De même, en ce qui concerne les modèles scientifiques d'univers. La structure de l'Univers tel que l'imaginent les représentations humaines sont incomplètes. Parler de Big Bang comme on parle d'une explosion est un non sens qui ne reflète pas ce que disent les équations, il faut donc sortir d'une telle représentation. Et de manière générale, il faut sortir de toute représentation de "création d'un évènement" pour les mêmes raisons que ci-haut (le Big bang n'est pas un évènement, l'effondrement d'un Univers et son rebond n'est pas un évènement).

Je m'arrête-là, je n'ai pas envie de faire long et compliqué.
Et puis je préfère ne pas trop dévier du sujet du topic.

Bien à toi,
Ase[/quote]

Tout cela est très intéressant et je le garde dans un coin de ma tête (pour l'instant je ne sais pas trop quoi en faire).
Je crois en effet qu'il y a des choses qu'on en peux pas encore comprendre car on a pas les mots, on ne connais pas les concepts.
Comme un humain au moyen âge, si on voulait lui expliquer l'électricité, on lui dirait regarde la foudre qui rejoint la terre. Mais il ne pourrait pas se dire avec ça on peut faire marcher un ordinateur.
Nous on comprend un peu que Dieu a créé la terre. Comme un potier peut modeler un vase. Mais on est bien loin de pouvoir conceptualiser la création d'un monde. Je suis d'accord que ça na rien a voir avec ce qu'on conçoit de l'action de "créer".

Sur le temps, on sait peu de chose finalement. on arrive a peu près a à le compter à l'échelle d'homme. A l'évaluer, à l'échelle des planètes. Mais tout le reste me semble spéculation. Est ce que le temps varie, est ce qu'on peut interagir avec le temps, y a t-il un début du temps? Tout ça, on en sait rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Ase le Jeu 25 Aoû - 10:35

Oui.

(pour l'instant je ne sais pas trop quoi en faire)

Te tourner vers davantage d'Amour ? Very Happy

Si l'homme n'arrive pas à comprendre c'est parce qu'il ne part pas du bon postulat.
Il part de modèles théologiques et scientifiques, qui se sont succédés tout au long de l'histoire des sciences, et se faisant se construit des représentations imagées à partir desquels il essai de comprendre ce qu'est la Création.
Mais le bon postulat c'est que Dieu est Amour. Or l'Amour de Dieu n'est pas compréhensible pour l'ego qui est une conscience individuelle et séparée de Dieu.
Il faut donc d'abord effectuer un travail sur cet ego afin de s'éveiller à la nature de Dieu.
C'est le sens profond qu'à voulu exprimer Zenon en page 1 du topic Dieu et le Hasard (http://forum-religions-ines.forumactif.be/t517-dieu-et-le-hasard#7284) lors de son dialogue avec moi.

Une fois que l'on comprend ce qu'est réellement l'Amour. On en déduit l'acte de création, et on le traduit avec nos mots.

Désolé d'être encore hors sujet de l'idée du topic initial.
Bien à toi,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par lyaqine le Mer 7 Sep - 21:37

ce que tu dis là cher Ase c'est la sagesse que l' on déduit des histoires des peuples anciens que le coran raconte.les peuples de Noé de Aade et Tamoude et de loutt.ces peuples ont vécu de façon différente de la nature que Dieu a donné à l' homme.ils ont de la richesse et ils adoraient autre divinités que Dieu,ils trichaient ils volaient et tuaient,ils font des chose hors d'éthiques. et les prophètes les ont prévenu et leur demandaient de n' adorer que Dieu le seul et l' unique,mais ils refusaient et n' en font qu' à leurs têtes.et c'est pour ça que Dieu les a détruit entièrement.
aujourd'hui ont vit la même situation.bien qu' on dit que les peuples anciens sont primitifs et nous nous sommes évolués ,c'est la même nature de l' homme et la même situation.et j' ai bien peur que Dieu nous détruise aussi à cause de ce que nous sommes devenu.
avatar
lyaqine

Masculin Messages : 369
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'état du monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum