Le dieu des athées.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par 3mondes le Mer 8 Juin - 14:18

Ase a écrit:La science n'est pas une propriété des athées.
La science n'est certainement pas en tout cas la propriété des croyants et surtout pas des croyants en un "Dieu-créateur de tout", "Tout-puissant" et ou "Omniscient" qui sont trois impossibilités. Comment la science serait en effet la possession de gens qui croient en des foutaises, en tout et en n'importe quoi ? Car il ne faut pas se voiler la face : il y en a des tas des croyants comme ça...

Là où l'on est scientifique, l'on ne peut pas être croyant, car là où l'homme est croyant, ce dernier abandonne la science et la raison. On objectera qu'il est possible de "croire rationnellement". Mais est-ce seulement vrai ? - Moi je dis que non, que c'est un mensonge, car croire revient à penser vraie une assertion sans que la preuve en soit apportée, ce qui n'a rien de rationnel.
En lieu et place de croire, ce qui est rationnel c'est donc plutôt de formuler des hypothèses, ce qui n'engage à rien, implique la reconnaissance du fait qu'il y a incertitude, ce qui n'est pas un mal, laisse une ouverture et nous engage à voir plus dans les détails ce qu'il en est.
Exemple : certains diront que l'on peut croire rationnellement en l'existence de formes de vie ailleurs que sur terre dans l'univers. Pourquoi ne pas simplement en formuler l'hypothèse dans ce cas ? Car en effet, bien que ce soit très plausible, nous restons bien ici dans le domaine de l'incertain et surtout : c'est en principe vérifiable.

Alors qu'une croyance n'a pas à être vérifiée, puisqu'on y croit...

Ase a écrit:Pour le croyant qui admet l'existence d'un Dieu créateur de l'Univers et de ses Lois, la science qui les découvre jour après jour permet de se faire une idée de son créateur, de la même manière que l'on peut découvrir un écrivain à travers son œuvre.
Les connaissances scientifiques peuvent servir à tout ce que l'on veut... L'on peut même employer des formules de Physique comme motifs esthétiques pour papiers peints...

C'est pour dire !
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Ase le Jeu 9 Juin - 0:00

La science n'est certainement pas en tout cas la propriété des croyants

La science est pourtant remplie de croyances.

et surtout pas des croyants en un "Dieu-créateur de tout", "Tout-puissant" et ou "Omniscient" qui sont trois impossibilités.

Il ne s'agit pas d'impossibilités.
Ce n'est que ton raisonnement au stade où il se trouve qui le rend impossible.
Cependant, je te donne quand même raison, puisque les sciences actuelles dits modernes se foutent pas mal de Dieu. Rien de nouveau là-dedans.

Comment la science serait en effet la possession de gens qui croient en des foutaises, en tout et en n'importe quoi ? Car il ne faut pas se voiler la face : il y en a des tas des croyants comme ça

En sciences, il y a tout pleins de foutaises également.
Ce n'est pas parce que tu lis régulièrement des articles scientifiques, ou que tu fais comme moi des lectures quotidiennes de publications scientifiques que cela fait de toi un scientifique.

Là où l'on est scientifique, l'on ne peut pas être croyant, car là où l'homme est croyant, ce dernier abandonne la science et la raison.

L'un n'empêche pas l'autre.
Je connais des collègues tout autant scientifiques que croyants.
Moi-même en suis un exemple vivant.

On objectera qu'il est possible de "croire rationnellement". Mais est-ce seulement vrai ? - Moi je dis que non, que c'est un mensonge, car croire revient à penser vraie une assertion sans que la preuve en soit apportée, ce qui n'a rien de rationnel.

Je suis rempli de croyances rationnelles.

En lieu et place de croire, ce qui est rationnel c'est donc plutôt de formuler des hypothèses, ce qui n'engage à rien, implique la reconnaissance du fait qu'il y a incertitude, ce qui n'est pas un mal, laisse une ouverture et nous engage à voir plus dans les détails ce qu'il en est.

Je suis rempli d'hypothèses de travail également.

Exemple : certains diront que l'on peut croire rationnellement en l'existence de formes de vie ailleurs que sur terre dans l'univers. Pourquoi ne pas simplement en formuler l'hypothèse dans ce cas ? Car en effet, bien que ce soit très plausible, nous restons bien ici dans le domaine de l'incertain et surtout : c'est en principe vérifiable.

C'est tellement vérifiable que l'humain qui se questionne et qui enquête peut constater qu'il existe des formes de vies extraterrestres, sans qu'il est à calculer des formules de probabilité (Drake). Il n'y a pas besoin d'entretenir la croyance de la non existence.

Alors qu'une croyance n'a pas à être vérifiée, puisqu'on y croit.

C'est une question de choix.
Certains éprouvent le besoin de valider leurs croyances et d'autres non.

Les connaissances scientifiques peuvent servir à tout ce que l'on veut... L'on peut même employer des formules de Physique comme motifs esthétiques pour papiers peints.

Et l'on peut même les utiliser pour leurrer les esprits qui se pensent rationnels.
C'est pour dire !

Cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par 3mondes le Jeu 16 Juin - 14:24

Ase a écrit:
3mondes a écrit:La science n'est certainement pas en tout cas la propriété des croyants

La science est pourtant remplie de croyances.
Non, la science n'a que des hypothèses quand ce ne sont pas des faits et des faits quand ce ne sont pas des hypothèses.

Cela dit, il y a beaucoup de prétendus faits et théories scientifiques qui n'en sont pas. Comme les très populaires mais imaginaires "trous noirs", la non moins célèbre "énergie noire" ou la dite "théorie des cordes" par exemple, qui sont des escroqueries. Je ne parle même pas de l' "intelligent design" !

L'on confond aussi souvent théories scientifiques et modèles théoriques, ce qui n'arrange rien.

Après, il y a des délirants partout, même parmi les scientifiques, qui ne le sont pas, scientifiques, dans chaque aspect de leur vie, ni dans tous les domaines de la connaissance objective...

Ase a écrit:
3mondes a écrit:et surtout pas des croyants en un "Dieu-créateur de tout", "Tout-puissant" et ou "Omniscient" qui sont trois impossibilités.

Il ne s'agit pas d'impossibilités.
Ce n'est que ton raisonnement au stade où il se trouve qui le rend impossible.
Mon raisonnement n'est pas en cause. Et comment pourrait-il être récusé par des objections comme celles-ci ? !

Ce sont des IMPOSSIBILITES logiques. Or, ce qui est impossible en logique, l'est quelque soit le degré d'ouverture yogique du troisième oeil (ou de détartrage de la glande pinéale) et quelque soit le degré de sanctification accordé par les êtres de lumières de la 11 ème sphère....   lol

Ase a écrit:Cependant, je te donne quand même raison, puisque les sciences actuelles dits modernes se foutent pas mal de Dieu. Rien de nouveau là-dedans.
Cela n'a rien à voir avec le je m'en foutisme, il y a des choses plus intéressantes à creuser que de chercher à vérifier des délires de croyants... Sauf si l'on est psychologue clinicien, psychiatre, neurologue, sociologue, anthtropologue, méméticien à la rigueur...

Comme on dit : la charge de la preuve incombe à ceux qui affirment....

Ase a écrit:
3mondes a écrit:Comment la science serait en effet la possession de gens qui croient en des foutaises, en tout et en n'importe quoi ? Car il ne faut pas se voiler la face : il y en a des tas des croyants comme ça

En sciences, il y a tout pleins de foutaises également.
En effet, la lecture ne suffit pas, il faut aussi l'esprit et la démarche.

Ase a écrit:Ce n'est pas parce que tu lis régulièrement des articles scientifiques, ou que tu fais comme moi des lectures quotidiennes de publications scientifiques que cela fait de toi un scientifique.
Puisque tu en parles, cite moi une foutaise qui soit scientifique et qui soit passée par le crible de l'expérience

Ase a écrit:
3mondes a écrit:Là où l'on est scientifique, l'on ne peut pas être croyant, car là où l'homme est croyant, ce dernier abandonne la science et la raison.

L'un n'empêche pas l'autre.
Je connais des collègues tout autant scientifiques que croyants.
Moi-même en suis un exemple vivant.
L'un n'empêche pas l'autre mais l'on ne peut pas être l'un là où l'on est aussi l'autre en même temps, à moins d'être schizophrène. Et encore...

Ase a écrit:
3mondes a écrit:On objectera qu'il est possible de "croire rationnellement". Mais est-ce seulement vrai ? - Moi je dis que non, que c'est un mensonge, car croire revient à penser vraie une assertion sans que la preuve en soit apportée, ce qui n'a rien de rationnel.

Je suis rempli de croyances rationnelles.
Tu es donc rempli de choses qui n'existent pas car "croyance rationnelle" est un oxymore.

Voici l'alternative : ou tu crois et ce n'est pas rationnel ; ou tu es rationnel et quand tu ne sais pas, tu fais des hypothèses.

Ase a écrit:
3mondes a écrit:En lieu et place de croire, ce qui est rationnel c'est donc plutôt de formuler des hypothèses, ce qui n'engage à rien, implique la reconnaissance du fait qu'il y a incertitude, ce qui n'est pas un mal, laisse une ouverture et nous engage à voir plus dans les détails ce qu'il en est.

Je suis rempli d'hypothèses de travail également.
Bien vaut mieux... Le mode conditionnel ce n'est pas juste pour faire style...

Ase a écrit:
3mondes a écrit:Exemple : certains diront que l'on peut croire rationnellement en l'existence de formes de vie ailleurs que sur terre dans l'univers. Pourquoi ne pas simplement en formuler l'hypothèse dans ce cas ? Car en effet, bien que ce soit très plausible, nous restons bien ici dans le domaine de l'incertain et surtout : c'est en principe vérifiable.

C'est tellement vérifiable que l'humain qui se questionne et qui enquête peut constater qu'il existe des formes de vies extraterrestres, sans qu'il est à calculer des formules de probabilité (Drake). Il n'y a pas besoin d'entretenir la croyance de la non existence.
Ne pas croire en "X" ce n'est pas croire en "non X".
Ne pas croire en "X" n'est pas une croyance en "non X" !

C'est à encadrer et à méditer... C'est de la logique...

Ase a écrit:
3mondes a écrit:Alors qu'une croyance n'a pas à être vérifiée, puisqu'on y croit.

C'est une question de choix.
Certains éprouvent le besoin de valider leurs croyances et d'autres non.
Ce qui est marrant ou affligeant, au choix, c'est que souvent, ceux qui éprouvent le moins le besoin de vérifier leurs croyances sont aussi ceux qui s'estiment le plus être dans le vrai...

lol  lol      lol

Ase a écrit:
3mondes a écrit:Les connaissances scientifiques peuvent servir à tout ce que l'on veut... L'on peut même employer des formules de Physique comme motifs esthétiques pour papiers peints.

C'est pour dire !

Et l'on peut même les utiliser pour leurrer les esprits qui se pensent rationnels.
C'est pour dire !
"Se penser" dans le sens de "se croire ceci ou cela" ne vaut pas grand chose objectivement parlant...

Wink
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Ase le Ven 17 Juin - 7:36

Non, la science n'a que des hypothèses quand ce ne sont pas des faits et des faits quand ce ne sont pas des hypothèses.

Et des croyances.

Cela dit, il y a beaucoup de prétendus faits et théories scientifiques qui n'en sont pas. Comme les très populaires mais imaginaires "trous noirs", la non moins célèbre "énergie noire" ou la dite "théorie des cordes" par exemple, qui sont des escroqueries. Je ne parle même pas de l' "intelligent design" !

Des escroqueries oui, surtout la théorie des cordes !
Je suis un peu moins dur concernant les trous noirs, ils existent bien. Mais leur interprétation actuelle est mauvaise.

L'on confond aussi souvent théories scientifiques et modèles théoriques, ce qui n'arrange rien.

Beaucoup de "théories" scientifiques, et de "modèles" théoriques ne sont que des croyances et des chimères ou comme je l'ai dis des foutaises et des fadaises.

Après, il y a des délirants partout, même parmi les scientifiques, qui ne le sont pas, scientifiques, dans chaque aspect de leur vie, ni dans tous les domaines de la connaissance objective...

Oui.

Mon raisonnement n'est pas en cause. Et comment pourrait-il être récusé par des objections comme celles-ci ? !

Oui ton raisonnement car il est incomplet.

Ce sont des IMPOSSIBILITES logiques. Or, ce qui est impossible en logique, l'est quelque soit le degré d'ouverture yogique du troisième oeil (ou de détartrage de la glande pinéale) et quelque soit le degré de sanctification accordé par les êtres de lumières de la 11 ème sphère.

Impossibilités logiques dans un modèle qui est incomplet.
Le problème n'est pas la logique que tu utilises.

Cela n'a rien à voir avec le je m'en foutisme, il y a des choses plus intéressantes à creuser que de chercher à vérifier des délires de croyants... Sauf si l'on est psychologue clinicien, psychiatre, neurologue, sociologue, anthtropologue, méméticien à la rigueur...

C'a n'a rien à voir avec le fait de creuser. On a tout un tas de modèles en neurosciences et en neurothéologie qui cherche à vérifier les "délires" des "croyants".
Je te dis juste que c'est du je m'enfoutisme parce que les sciences dures (et sur ce point j'entends les mathématiques et la physique) ne se préoccupent pas de Dieu dans les équations de la physique.


Comme on dit : la charge de la preuve incombe à ceux qui affirment

Ou pas.
Certains s'en foutent également de devoir donner des preuves.


En effet, la lecture ne suffit pas, il faut aussi l'esprit et la démarche.

La remise en cause et la volonté.

Puisque tu en parles, cite moi une foutaise qui soit scientifique et qui soit passée par le crible de l'expérience

De la nature du photon au boson de Higgs, il y en a tout pleins, ces deux y compris.

L'un n'empêche pas l'autre mais l'on ne peut pas être l'un là où l'on est aussi l'autre en même temps, à moins d'être schizophrène. Et encore.

Intelligence et croyance ne font pas nécessairement mauvais ménage.
Science et conscience non plus.


Tu es donc rempli de choses qui n'existent pas car "croyance rationnelle" est un oxymore.

Comme toute personne.

Voici l'alternative : ou tu crois et ce n'est pas rationnel ; ou tu es rationnel et quand tu ne sais pas, tu fais des hypothèses.

Je te l'es déjà dit, je me fous pas mal des mots : "croyance", "hypothèse", "intelligence", "rationnel", etc. la liste est trop longue.
Ce qui m'importe c'est de ne pas me mentir à moi-même. C'est une question de ressenti et de non de concepts.

Ne pas croire en "X" ce n'est pas croire en "non X".
Ne pas croire en "X" n'est pas une croyance en "non X" !

Et alors ?


Ce qui est marrant ou affligeant, au choix, c'est que souvent, ceux qui éprouvent le moins le besoin de vérifier leurs croyances sont aussi ceux qui s'estiment le plus être dans le vrai.

Et vice et versa, c'est que souvent ceux qui se disent avoir vérifier leurs croyances, et s'estimant être le plus dans le vrai, sont souvent des personnes narcissiques et pas humbles du tout. Pourtant il leur est donné une intelligence magnifique, mais qu'ils ne mettent pas au service du réel pour aider à transformer la réalité. Or le réel se transforme par l'amour.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Cronos le Sam 20 Aoû - 18:17

Tango a écrit:Tout le monde a un dieu.

Je crois que tu fais erreur justement. Tout le monde ne croit pas en l’existence d'un dieu, d'une déesse, au surnaturel ou en la magie.

Tango a écrit:Il reste les athées. Les athées, ils ont quoi ? Ils ont pas de bon dieu ?

Les raeliens ont peut être des extraterrestres comme "dieux". Sinon un athée peu avoir la science comme "dieu" et la vérité vérifiable comme foi.
avatar
Cronos

Masculin Messages : 5
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Tatonga le Sam 20 Aoû - 18:24

Cronos a écrit:..... Sinon un athée peu avoir la science comme "dieu" et la vérité vérifiable comme foi.
Pourrait-on dire que leur dieu c'est la Raison ?...mais je ne sais pas si c'est gentil pour les croyants lol
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Cronos le Sam 20 Aoû - 18:36

La science n'a pas besoin d'un dieu. La théorie du big bang nous apprends même que l’existence existe en raison de 4 forces:
- 1) la gravité
- 2) l'électro magnétique
- 3) la force nucléaire faible
- 4) la force nucléaire forte

Donc si on assimile dieu à une puissance. Il y a 4 dieux.

Ensuite d'une religion à une autre la définitions d'un dieu change.

Par exemple:

Dieu sens 1 (définition Larousse)
"Dans les religions polythéistes, être supérieur doué d'un pouvoir surnaturel sur les hommes ; divinité : Les dieux des Romains"

Dieu sens 2 (définition Larousse)
"Dans les religions monothéistes, être suprême, transcendant, unique et universel créateur et auteur de toutes choses, principe de salut pour l'humanité, qui se révèle dans le déroulement de l'histoire (avec majuscule, considéré comme un nom propre)."
avatar
Cronos

Masculin Messages : 5
Date d'inscription : 20/08/2016
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Tatonga le Dim 21 Aoû - 6:52

Cronos a écrit:La science n'a pas besoin d'un dieu. La théorie du big bang nous apprends même que l’existence existe en raison de 4 forces:
- 1) la gravité
- 2) l'électro magnétique
- 3) la force nucléaire faible
- 4) la force nucléaire forte
.................................
Ça doit être ça effectivement, et si ce n'est pas cela, ça doit être quelque chose de semblable.
Je n'ai jamais pensé que dieu pouvait être autre chose que cela. Je crois aussi que le Dieu des religions monothéistes, qui n'ont d'ailleurs jamais prétendu dire comment est fait dieu, pourrait être ramené à ces forces toutes naturelles, malgré la description enthropomorphique qu'elles en donnent.
Qu'est-ce que Dieu pour les monothéistes, sinon essentiellement une Borne, un Pole générateur de conscience (pensée, esprit, sentiments) ? Comme pensée, esprit, sentiments sont bien présents dans la création, portés par l'homme et même la bête, alors Dieu doit se trouver quelque part, vu que nous avons son empreinte, et je ne vois et ne fais aucune objection à ce que ce soient ces forces que tu cites.
Le seul problème que j'ai avec Dieu, c'est qu'il est tellement insensible que je doute qu'il soit pour nous, humains, la planche de salut qu'il est censé être.... et ça, ça remet tout en cause.
Mais son empreinte est là et il est impossible de le révoquer.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Invité le Lun 26 Déc - 8:41

c'est curieux qu'on parle toujours des athées comme étant tous pareils, alors qu'il y a beaucoup de sortes d'athées.  
Beaucoup de discussions seraient facilitées si on commençait par définir de quoi on parle.

Par exemple, classez vous les agnostiques comme athée ?  Moi oui, puisqu'ils n'ont pas de Dieu dans leur vie.  Mais la plupart de ce que vous dites ne s'applique pas à eux.

Il y a, par exemple :
- les matérialistes ou scientistes qui croient que tout est matière et qu'il n'existe pas de vie "spirituelle" indépendante de la matière
- ceux qui croient qu'il n'existe aucune forme de Dieu créateur (pour moi ces deux catégories là  sont effectivement dans une forme de croyance) mais envisagent d'autres formes de vie que la matière (ex: l'esprit), on pourrait les appeler athées
- ceux qui rejettent les dieux des religions (ils ne sont pas dans la croyance, mais dans l'absence de croyance) et ne croient pas en un dieu particulier: les a-religieux
- ceux qui croient en l'une des différentes formes de puissance créatrice (un Plan, une Conscience...) on pourrait dire les panthéistes
- les déistes: souvent des apostats mais qui continuent à croire en Dieu
- les agnostiques, qui ne croient qu'à ce qui est prouvé mais restent ouverts à toutes les possibilités ci-dessus, sauf le(s) dieu(x) des religions

liste à compléter ou à modifier, mais on n'arrivera jamais à établir une liste complète, parce qu'il y a trop de sortes différentes... Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Invité le Lun 26 Déc - 9:43

3mondes a écrit:Pour être athée il suffit d'être un minimum rationnel.

tiens ? moi je dirais le contraire ! Very Happy

en plus , ils ont bien un Dieu : c'est leur Croyance en leur non-croyance , ce Dieu féminin fait l'objet d'un véritable culte avec ses rites et ses dogmes et justifie tous les mensonges , les aveuglements , le prosélytisme ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Invité le Lun 26 Déc - 11:24

???? on peut dire cela de tous les croyants: que leur croyance est leur Dieu ? Chez les extrémistes en tous cas, cela se vérifie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Tatonga le Lun 26 Déc - 13:22

Aurae,
Pour la définition des athées, je crois qu'il ne faut pas trop se mettre martel en tête.
Je dirais donc qu'un athée est celui qui ne croit pas en un Etre suprême qui lui assurerait une vie post-mortem.
Qu'il croit au Dieu des monothéistes ou en un autre dieu ou à autre chose importe peu.
Je crois que c'est une bonne définition qui suffit.
Le mot croire est en soi significatif: croire en une autre vie.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Invité le Lun 26 Déc - 14:38

j'avais pas vu ton message Aurae , j'étais restée sur la première page

donc après lecture: tu as raison , souvent les gens mélangent tout , tu as bien fait de redonner des définitions

par contre Tatonga est toujours dans le mélange et la confusion , si je m'en tiens à sa définition , je serais moi même athéée  , ça vaut bien une série de smileys :

lol lol lol lol lol lol lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par gaston21 le Lun 26 Déc - 18:57

Pour ma part je me considère agnostique car je pense que l'homme est intrinsèquement incapable de concevoir une quelconque nature divine (contradiction entre les deux termes). Par contre, je penche pour le panthéisme, sans création, car la Réalité est unique; et il ne peut y avoir de hasard en raison de l'infinie complexité de l'Univers dans toutes ses dimensions. Les femmes m'obsèdent...mais les maths encore plus! Et les maths, c'est difficile, mais elles ne se refusent pas...
avatar
gaston21

Masculin Messages : 797
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 84

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Invité le Lun 26 Déc - 19:12

Tatonga a écrit:Aurae,
Pour la définition des athées, je crois qu'il ne faut pas trop se mettre martel en tête.
Je dirais donc qu'un athée est celui qui ne croit pas en un Etre suprême qui lui assurerait une vie post-mortem.
Qu'il croit au Dieu des monothéistes ou en un autre dieu ou à autre chose importe peu.
Je crois que c'est une bonne définition qui suffit.
Le mot croire est en soi significatif: croire en une autre vie.

Si la définition du sujet est trop vague, je n'arriverai pas à discuter du sujet: dans ce que j'ai lu ici, ce qui est écrit ne s'applique qu'à certaines des catégories proposées et pas aux autres.  Pour moi, c'est ça qui est trop compliqué...

Quant au mot croire, il vaut un fil à lui tout seul.  Par exemple on croit à la réalité de ce qu'on voit, ou à une illusion qui ressemble à une illumination ou un "message" divin. Notre vision du monde est construite à partir de milliers de croyances.  Les récentes découvertes de la science les détricotent les unes après les autres...  C'est en 1996 que Prigogine publiait "la fin des certitudes".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Ase le Sam 14 Jan - 7:44

Il y a, par exemple :
- les matérialistes ou scientistes qui croient que tout est matière et qu'il n'existe pas de vie "spirituelle" indépendante de la matière

L'erreur du matérialisme scientiste est de croire qu'il n'existe rien d'autre en dehors de ce que les sciences physiques mathématisées est capable de décrire, comme s'il n'existait seulement que la matière telle que la science la décrit. Trop restrictif.
Cette croyance repose sur deux erreurs manifestes :
- l'une portant sur une délimitation du spectre de nos connaissances.
- l'autre portant sur la nature même du réel.


- ceux qui croient qu'il n'existe aucune forme de Dieu créateur (pour moi ces deux catégories là sont effectivement dans une forme de croyance) mais envisagent d'autres formes de vie que la matière (ex: l'esprit), on pourrait les appeler athées
- ceux qui rejettent les dieux des religions (ils ne sont pas dans la croyance, mais dans l'absence de croyance) et ne croient pas en un dieu particulier: les a-religieux

Pourtant, d'un point de vue rationnel, l'Univers étant contingent, il doit trouver ultimement son explication dans un être nécessaire que nous pouvons à bon droit nommer sa cause.
- Il ne peut s'agir nullement d'une cause constitutive, à la manière dont les atomes d'Hydrogène et d'Oxygène sont la cause de l'eau, puisque c'est précisément la matière que l'on cherche à expliquer.
- Il ne peut s'agir nullement d'une cause formatrice, car l'action d'une telle cause suppose une matière pré-existante travaillée par l'opérateur.

Il ne peut donc s'agir que d'une cause productrice efficiente, d'un genre autre que ce dont on a l'habitude, puisqu'elle doit produire son effet - la matière - à partir de rien - sinon à partir d'elle-même. La Nature ne nous offre aucun exemple de ce genre, puisque toute production naturelle résulte de la transformation d'une matière pré-existante. De surcroît, les liens de causalité au sein de l'Univers sont étroitement liés à la succession temporelle, tandis que l'efficience pure sans matière n'est pas une relation nécessairement temporelle.

En conséquence de quoi, la cause première doit être nécessairement une cause créatrice de l'Univers, et d'une puissance inouïe, proprement infinie, si l'on s'accorde à dire que la "distance" entre le néant et l'être est infini.



- ceux qui croient en l'une des différentes formes de puissance créatrice (un Plan, une Conscience...) on pourrait dire les panthéistes

Peut-être voulais-tu dire panpsychistes ?


Cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Invité le Sam 14 Jan - 9:04

bonjour Ase et merci de ta contribution intéressante. 

Pour ce qui est de la matière, si on considère qu'elle n'est qu'illusoire, le problème de son origine est résolu. Voir mon dernier post ICI

J'ai été voir la définition de PANPSYHCHISME
Doctrine selon laquelle tout ce qui existe vit et possède une âme., je ne vois pas bien la différence avec PANTHÉISME
MÉTAPHYS. Doctrine philosophique ou religieuse qui, rejetant ou minimisant l'idée d'un dieu créateur et transcendant, identifie Dieu et l'univers, soit que le monde apparaisse comme une émanation nécessaire de Dieu (panthéisme stoïcien, panthéisme émanatiste des néo-platoniciens, philosophies de l'Inde, doctrine de Spinoza, etc.), soit que Dieu ne soit considéré que comme la somme de ce qui est (panthéisme naturaliste ou matérialiste; synon. pancosmisme).

RÉF des définitions: TLF

et même
ANIMISME
A.− PHILOSOPHIE
1. Système de pensée qui considère que la nature est animée et que chaque chose y est gouvernée par une entité spirituelle ou âme


Mais bon, on reste dans la même catégorie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Ase le Sam 14 Jan - 15:41

Bonjour,

Demandons-nous :
Est-ce la matière qui est illusoire (et quel sens met-on derrière le terme d'illusion : au sens de virtuel ? au sens d'immatériel ?) ou est-ce notre perception de la réalité matérielle qui n'est qu'une illusion (puisque le cerveau fonctionne par anticipation/constitution cognitive et construction/reconstruction), un peu à l'image des couleurs que l'on perçoit mais qui n'existent pas dans la réalité ?

Cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu des athées.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum