anipassion.com

Dieu nous parle-t-il ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dieu nous parle-t-il ?

Message par Ase le Dim 22 Mai - 23:35

Dieu nous parle-t-il ?
Si Dieu nous parle... Peut-on dialoguer avec lui ?


Le P. Etienne Grieu, jésuite et théologien, répond aux questions de Sophie de Villeneuve (publié le 10 juillet 2014)

Dieu, dit la foi chrétienne, parle aux hommes, ce qui pour beaucoup est une grande question, car ils ne l'ont jamais entendu. Alors si Dieu parle aux hommes, comment ? Que dit-il, et comment peut-on l'entendre ? Dieu nous parle-t-il comme je vous parle en ce moment ?

Etienne Grieu : Je ne dirais pas non. Certaines personnes, en entendant l'Évangile, peuvent dire parfois qu'elles l'ont entendu comme une parole qui leur est dite personnellement, comme si Dieu disait une parole pour elles. Mais dans la plupart des cas, Dieu nous parle autrement.



Mais Dieu nous parle tout de même par l'intermédiaire d'un texte, de quelqu'un qui le lit, ou en le lisant soi-même. Dieu peut-il se révéler comme cela ? Cela arrive-t-il souvent ?

E. G. : Je crois que c'est assez exceptionnel. Mais il m'est arrivé de rencontrer une personne qui a connu un moment très fort de ce genre. Elle a senti qu'une question lui était posée : veux-tu suivre le Christ ou pas ? Cette personne avait une vie assez dissipée à l'époque, et elle s'est dit : Si je réponds oui, j'aurai une vie triste ! C'est ainsi qu'elle se représentait alors la vie d'un croyant. Et pourtant elle a dit oui, et elle a eu alors le sentiment qu'on appuyait sur un bouton électrique, que tout s'éclairait. Elle a vu alors que la vie triste, c'est ce qu'elle vivait avant. C'est exceptionnel, mais cela peut arriver. Dans la majeure partie des cas, Dieu nous parle au long cours, à travers des choses de notre vie qui nous portent vers la paix, vers la joie, qui nous font grandir. Ce genre de choses vient de Dieu et nous mène vers Dieu, et Dieu nous parle à travers cela.



Quelles sont ces choses ? Des événements, des rencontres ?

E. G. : Oui, ce peut être des événements ponctuels, comme des rencontres, mais aussi le fait de se sentir heureux dans son travail, par exemple... Tout ce qui nous fait grandir. Pour un croyant, ce sera confirmé par ce qu'il vit dans sa prière, en lisant la Bible ou dans la liturgie. Si, en y repensant, il repère quelque chose qui l'appelle à vivre, si en lisant la Bible ou dans sa prière, il ressent la même chose associée à la même pensée, cela confirme que cela vient bien de Dieu.



On peut se tromper, avoir l'impression que Dieu nous parle et être dans l'illusion ?

E. G. : Cela peut arriver aussi. Je parlais de choses qui portent à la vie et rendent heureux. Mais il peut y avoir des joies qui relèvent de l'excitation et ne sont pas enracinées dans la profondeur de ce que nous sommes. Ce sont des agitations de surface. Sur le coup, cela nous paraît merveilleux, on a l'impression de vivre des choses formidables, mais après coup, cela nous laisse secs, et c'est le signe que c'était une joie superficielle. Un bonheur qui vient de Dieu nous dilate tout entiers, cela nous ouvre intérieurement.



Quand on reçoit ainsi un bonheur qui vient de Dieu, qu'est-ce que Dieu nous dit au juste ?

E. G. : La première chose que Dieu nous dit, le premier mot qu'il dit à chacun, c'est notre nom. C'est dit dans la parabole du bon pasteur : il connaît toutes ses brebis et il appelle chacune par son nom. Il commence par là : il nous appelle à la vie. Prononcer le nom de quelqu'un, c'est lui dire : Je tiens à toi, je t'espère, je t'attends, réponds-moi. On pourrait dire que le nom de chaque baptisé est inscrit en Dieu. Dieu dit le nom de chacun, et c'est important. Si on l'oublie, on risque de croire que Dieu nous appelle d'abord à faire des choses. Cela arrive, mais c'est second. Dieu n'est pas une agence d'intérim qui demande de faire telle ou telle tâche. Il ne nous utilise jamais. Dieu n'a pas avec nous des rapports de type utilitaire. Ce qu'il désire, c'est de vivre quelque chose de fort avec quelqu'un, de l'ordre de l'alliance, dans laquelle l'un et l'autre s'engagent profondément.



Pourtant, beaucoup de grands saints se sont sentis appelés à faire telle ou telle chose. Dieu leur a bien dit : Allez, au travail !

E. G. : Oui, mais cela arrivait sur un fond beaucoup plus large, ces personnes étaient sûres, et c'était profondément ancré en elles, que Dieu les appelait à la vie. Les histoires de sainteté ne commencent jamais par un appel à faire quelque chose de précis. Cela arrive sur quelque chose de plus large.



Donc pour entendre Dieu, il faut faire une relecture permanente de ce que nous sentons, de ce que nous vivons ?

E. G. : Il faut être présent à soi-même. Quand on vit à cent à l'heure, on enfile les choses, l'une chasse l'autre et finalement on ne construit rien, il n'y a pas de continuité, pas d'unité. Cela nous arrive à tous quand nous sommes un peu débordés. Mais si toute notre vie est bâtie sur ce schéma-là, on n'est pas présent à soi-même, on ne vit pas l'unité, tout est fragmenté.



Cela veut dire qu'il faut vivre calmement, tranquillement, sans stress ?

E. G. : Je recommande à chaque croyant de prendre cinq minutes tous les jours, tout le monde peut le faire, au moment qui lui est le plus propice, pour se repasser ce qu'il vient de vivre et se demander comment cela le laisse. C'est à faire non pas tout seul, mais en se mettant sous le regard de Dieu, qui est toujours un regard aimant, et non un regard jugeant, évaluateur. Et se demander alors si ce vécu le porte vers une joie ample et paisible, ou vers le stress, la nervosité, la rigidité, la peur... Ce que cela produit en lui indique d'où cela vient.



Que répondriez-vous à un croyant qui vous dit qu'il est un catholique pratiquant, qu'il va à la messe tous les dimanches, et pourtant qu'il n'a jamais entendu Dieu ?

E. G. : Je lui dirais que je suis sûr que Dieu s'adresse à lui comme à toute personne, et que c'est dommage qu'il pense que Dieu ne lui parle pas. Il peut essayer de tendre un peu plus l'oreille. Dieu ne nous parle pas du tout comme une voix extérieure qui viendrait prendre le pouvoir sur nous. Ce n'est pas du tout la manière dont il s'adresse à nous. Si on veut entendre Dieu, il faut se mettre à l'écoute de ce qui se passe en nous, de ce qui résonne en nous. C'est une petite expérience d'intériorité à laquelle est invitée toute personne, dès son plus jeune âge.


http://dieu.croire.com/Dieu-nous-parle-t-il

Cordialement,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu nous parle-t-il ?

Message par Tatonga le Lun 23 Mai - 12:51

Je crois sans peine que ce que dit le Jésuite et théologien Etienne Grieu n'est pas faux.
Dieu effectivement nous parle.
Mais je serais vraiment curieux de savoir quelle conception Etienne Grieu a de Dieu et je crois que bien des croyants seraient déçus s'ils l'apprenaient.
De toute façon, moi je serais très déçu car la conception qu'il se fait de Dieu n'a rien à voir avec le Dieu que je veux, moi je cherche un Dieu conforme à mes attentes, les autres ne m'intéressent pas. Qu'ils parlent ou se taisent cela m'est totalement indifférent et l'immense majorité de l'humanité est dans mon cas.
Il ne faut pas mettre Dieu à toutes les sauces, et Etenne Grieu me semble jouer sur les mots ou, dit crûment, se paie la fiole des gens.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu nous parle-t-il ?

Message par Ase le Mar 24 Mai - 9:34

moi je cherche un Dieu conforme à mes attentes

Pourquoi ?

Moi je désire qu'il cesse de pleuvoir pour prendre la moto et aller bosser, mais il pleut encore ce matin. N'est-ce pas aussi une bonne chose la pluie ?

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu nous parle-t-il ?

Message par Tatonga le Mer 25 Mai - 12:47

Ase a écrit:
moi je cherche un Dieu conforme à mes attentes
Pourquoi ?
Moi je désire qu'il cesse de pleuvoir pour prendre la moto et aller bosser, mais il pleut encore ce matin. N'est-ce pas aussi une bonne chose la pluie ?
Ase
Pas de blagues, moi je n'aime pas me payer de mots.
Quitte à paraitre puérile, pour moi, Dieu c'est celui qui, immédiatement après ma mort, me fera revenir à la vie dans un autre monde éternel, tu peux l'appeler paradis si tu veux, où, enfant, je poursuivrai dans des champs fleuris des oiseaux aux mille couleurs, heureux comme les enfants. Ou bien me ferait rencontrer tous les êtres que j'ai aimés et me gaverait de tous les plaisirs dont les hommes raffolent: la bonne chair, les bons vins et les havane.
Sinon, s'abstenir. Un autre dieux, je n'en ai que faire.
C'est pourquoi les prêches de ce Jésuite, c'est pour moi du blabla pour n'avoir pas à dire  qu'il n'y a pas de Dieu.
Un Dieu intérieur ? C'est quoi encore cette blague ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu nous parle-t-il ?

Message par Ase le Mer 25 Mai - 21:03

Ce n'est pas une blague, c'est la réalité la plus ultime à laquelle on est accès.
Mais penser aux travers d'enfantillages ne peut permet pas d'accéder à cette réalité-là.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu nous parle-t-il ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum