anipassion.com

La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Tatonga le Mer 11 Nov - 10:59

Une lettre du chef indien Seattle  des plaines du nord-ouest américain qui répond, en 1884, au président des Etats Unis, Grover Cleveland, qui proposait une ‘réserve’ aux tribus indiennes en échange de l’achat de leurs territoires.
      Un texte bien connu qu'on ne se lassera jamais de lire et de relire, qui conservera toujours sa beauté inspirée parce qu'il est l'illustration simple de l'Amour et du Respect.


     Comment peut-on vendre ou acheter le ciel, la chaleur de la terre ? Cela nous semble étrange. Si la fraîcheur de l'air et le murmure de l'eau ne nous appartiennent pas, comment peut-on les vendre ?

     Pour mon peuple, il n'y a pas un coin de cette terre qui ne soit sacré. Une aiguille de pin qui scintille, un rivage sablonneux, une brume légère, tout est saint aux yeux et dans la mémoire de ceux de mon peuple. La sève qui monte dans l'arbre porte en elle la mémoire des Peaux-Rouges. Les morts des Blancs oublient leur pays natal quand ils s'en vont dans les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre si belle, puisque c'est la mère du Peau-Rouge.

     Nous faisons partie de la terre et elle fait partie de nous. Les fleurs qui sentent si bon sont nos sœurs, les cerfs, les chevaux, les grands aigles sont nos frères ; les crêtes rocailleuses, l'humidité des Prairies, la chaleur du corps des poneys et l'homme appartiennent à la même famille.

     Ainsi, quand le grand chef blanc de Washington me fait dire qu'il veut acheter notre terre, il nous demande beaucoup...

     Les rivières sont nos sœurs, elles étanchent notre soif ; ces rivières portent nos canoës et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler tout cela et apprendre à vos enfants que les rivières sont nos sœurs et les vôtres et que, par conséquent, vous devez les traiter avec le même amour que celui donné à vos frères. Nous savons bien que l'homme blanc ne comprend pas notre façon de voir.

     Un coin de terre, pour lui, en vaut un autre puisqu'il est un étranger qui arrive dans la nuit et tire de la terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas sa sœur, mais son ennemie ; après tout cela, il s'en va. Il laisse la tombe de son père derrière lui et cela lui est égal !

     En quelque sorte, il prive ses enfants de la terre et cela lui est égal. La tombe de son père et les droits de ses enfants sont oubliés. Il traite sa mère, la terre, et son père, le ciel, comme des choses qu'on peut acheter, piller et vendre comme des moutons ou des perles colorées. Son appétit va dévorer la terre et ne laisser qu'un désert...

     L'air est précieux pour le Peau-Rouge car toutes les choses respirent de la même manière. La bête, l'arbre, l'homme, tous respirent de la même manière. L'homme blanc ne semble pas faire attention à l'air qu'il respire. Comme un mourant, il ne reconnaît plus les odeurs. Mais, si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler que l'air nous est infiniment précieux et que l'Esprit de l'air est le même dans toutes les choses qui vivent. Le vent qui a donné à notre ancêtre son premier souffle reçoit aussi son dernier regard. Et si nous vendons notre terre, vous devez la garder intacte et sacrée comme un lieu où même l'homme peut aller percevoir le goût du vent et la douceur d'une prairie en fleur...

     Je suis un sauvage et je ne comprends pas une autre façon de vivre. J'ai vu des milliers de bisons qui pourrissaient dans la prairie, laissés là par l'homme blanc qui les avait tués d'un train qui passait. Je suis un sauvage et je ne comprends pas comment ce cheval de fer qui fume peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour les besoins de notre vie.

     Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes avaient disparu, l'homme mourrait complètement solitaire, car ce qui arrive aux bêtes bientôt arrive à l'homme.

     Toutes les choses sont reliées entre elles. Vous devez apprendre à vos enfants que la terre sous leurs pieds n'est autre que la cendre de nos ancêtres. Ainsi, ils respecteront la terre. Dites-leur aussi que la terre est riche de la vie de nos proches. Apprenez à vos enfants ce que nous avons appris aux nôtres : que la terre est notre mère et que tout ce qui arrive à la terre arrive aux enfants de la terre. Si les hommes crachent sur la terre, c'est sur eux-mêmes qu'ils crachent.

     Ceci nous le savons : la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Ceci nous le savons : toutes les choses sont reliées entre elles comme le sang est le lien entre les membres d'une même famille. Toutes les choses sont reliées entre elles...

    Mais, pendant que nous périssons, vous allez briller, illuminés par la force de Dieu qui vous a conduits sur cette terre et qui, dans un but spécial, vous a permis de dominer le Peau-Rouge. Cette destinée est mystérieuse pour nous. Nous ne comprenons pas pourquoi les bisons sont tous massacrés, pourquoi les chevaux sauvages sont domestiqués, ni pourquoi les lieux les plus secrets des forêts sont lourds de l'odeur des hommes, ni pourquoi encore la vue des belles collines est gâchée par les fils qui parlent. Que sont devenus les fourrés profonds ? Ils ont disparu. Qu'est devenu le grand aigle ? Il a disparu aussi.

     C'est la fin de la vie et le commencement de la survivance.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3694
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Mer 11 Nov - 19:39

La plupart du temps je lis les trois premières lignes d'un texte et les trois dernières. Je le parcours des yeux pour voir si aucun mots n'accroche mon regard.
J'ai déjà lu ce texte, en diagonal. J'ai vu prairie, bisons, odeur, rivière, je me suis dit ok, je vois le sujet... ça m'ennuie.
Cette fois j'ai pris le temps de le lire.
Je l'ai trouvé magnifique, c'est un texte qui ne peut être compris que si on le lit entièrement.
En plus il me fait penser à certains paysans de mon entourage que j'aime beaucoup.
J'ai aimé la terre où j'ai grandi que lorsque je l'ai quitté. Maintenant chaque fois que j'y retourne je tombe d'admiration, même pour un caillou! Et puis je m'ennuie et je repars là où il y a plus d'animation ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Boemboy le Mar 15 Déc - 23:58

Je suis étonné que l'homme ne soit pas biface !
L'humanité serait si belle si nous avions tous été comme le chef indien, amoureux et respectueux de la nature. Nous n'aurions jamais inventé d'arme pour nous entretuer, ni de frontière pour nous séparer. Nous aurions fini par parler une langue commune, surtout pour nous entraider et pour chanter la vie et la nature.
Mais nous avons exploité la nature, au-delà même de nos besoins. Nous avons cherché à comprendre ses secrets pour les utiliser à notre profit. Nous y avons gagné un supplément de temps de vie pour ceux qui ne sont pas victimes des égoïstes ambitieux.
Je me reconnais des deux côtés: élevé à la campagne avant l'arrivée des machines, je me sens bien dans la nature. Instruit de technique je me suis beaucoup amusé avec toutes sortes de machines.

Finalement je déplore le sac de la nature par notre civilisation industrielle, tout en appréciant les progrès dont je bénéficie...Biface ?

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 7:44

magnifique texte qui devrait être affiché sur tous les panneaux publicitaires de la planète... avant de les retirer définitivement !  Il me donne envie de pleurer, tant il faut constater le comportement destructeur et irresponsable des humains avides de posséder des "biens" (ironie du langage !).   Cela prend actuellement des proportions effarantes et continue à s'accélérer. Heureusement la Nature a des ressources insoupçonnées, mais jusqu'à quel point ?

Quand on voit que le futur président des Etats Unis, héritier de cette terre est un agent immobilier sans scrupule ni moralité qui se contrefout de l'environnement pour qui seul le profit et le m'a-tu-vu comptent ?

Le sol, l'eau et l'air devraient être considérés comme "patrimoine mondial de l'humanité", n'appartenir à personne ni à aucun pays.

Et que pouvons nous faire, chacun, dans notre vie, concrètement pour "être ce changement que nous voudrions voir dans le Monde", comme disait Ghandi ?

Notre action est-elle celle d'une goutte d'eau dans la mer, son effet insignifiant ?  Si on répond "oui", le monde est perdu.
Pour se remonter le moral, regarder les films de Yann Athus Bertrand, qui, après avoir décrit le désastre, présente un homme ou un petit groupe qui a réalisé de grandes choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 9:14

Je voulais ajouter que le bonheur, le plaisir du beau, l'optimisme étaient des conditions de survie de notre humanité: il faut les cultiver, les enseigner, les semer, et là le rôle d'artistes "positifs" est indispensable.  C'est la Voie que j'ai choisie, en faisant référence à la réflexion d'un neveu qui m'a dit à 6 ans "vous les artistes c'est à ça que vous servez: nous montrer ce qu'il y a de beau autour de nous et qu'on n'aurait pas remarqué sans vous" (6 ans !!!)  C'est une Voie comme une autre... réfléchir à la symbolique de ce qu'on fait, même un simple papillon, symbole de renaissance.
Quand on VOIT la beauté des choses, on a envie de la préserver, c'est le cas de la Nature, si malmenée actuellement.

Pour revenir au titre, je dirais que l'optimisme et le bonheur sont une condition de notre survie.  Se nourrir de la beauté d'un soleil levant, de la poésie d'une toute petite fleur qui émerge entre les pavés, d'un sourire d'enfant, cela nous donne la force d'aller de l'avant et d'agir.




coucher de soleil en Grêce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 11:13

oui , quel texte magnifique ,!!! cheers cheers cheers , mais il m'a donné aussi envie de pleurer , il faudrait un smiley du même genre mais qui reste sérieux dans l'expression du visage

tout ce que dit ce chef indien est magnifique , vrai , plein de sagesse...

à la fin , par ces mots , je le sens désabusé et presque ironique
Mais, pendant que nous périssons, vous allez briller, illuminés par la force de Dieu qui vous a conduits sur cette terre et qui, dans un but spécial, vous a permis de dominer le Peau-Rouge. Cette destinée est mystérieuse pour nous

s'il voyait ou peut être nous voit-il (il faudra que je fasse un sujet sur la soi disant âme immortelle ) , il verrait que à l'heure actuelle les "visages blancs" ne brillent plus tant que ça , que le destin mystérieux s'explique de la façon suivante :" puisqu'un grand nombre d'hommes ne veulent pas  respecter la Nature donnée par Dieu , ne veulent pas suivre son exemple de générosité et de tolérance , voilà ce qui arrive ! voilà ce qui va continuer d'arriver , de pire en pire !"

mais la conclusion de tout cela sera heureuse , car le but final de Dieu , son plan pour l'homme , les animaux , la terre , c'est le Bonheur !!! cheers cheers cheers
( là , le smiley peut sourire grandement , car on pourra dire ouf , enfin ! car même si individuellement on peut se sentir bien ,  on ne peut être pleinement heureux en sachant toutes les mauvaises actions qui se commettent tous les jours sur de pauvres victimes )
je reviendrai sur ce plan de Dieu ...

Merci Tatonga de nous avoir offert ce magnifique texte bisou fille
avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 12:20

Oui, c'est inquiétant de savoir combien de temps la planète supportera l'humain vorace.

Je trouve que ce texte montre bien que les civilisations ne sont pas éternel. Les gens attendent, ou plutôt parlent de la fin du monde. Annoncée dans toutes les religion. Le monde aura bien une fin même si elle n'est pas appréhensible, à notre échelle.
Mais la fin d'une civilisation, c'est une chose horrible pour un peuple, qui débouche sur un monde nouveau et très insécurisant. Et ça, ça se produit à plusieurs endroit dans le monde à l'instant même. Et notre super grosse civilisation, quasi mondiale, aura sa fin, comme les autres. Et je crois que ça, c'est appréhensible à l'échelle d'une vie. Si ce ne sont pas nos enfants qui connaissent cette fin, ce sera la génération suivante. Mais nous sommes à la fin d'un cycle.
Mais il y aura autre chose après. Par contre : Quoi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 12:34

amandine a écrit:Mais il y aura autre chose après. Par contre : Quoi?

je ne suis pas inquiète , pourtant quand on voit , quand on s'informe de ce qui se passe , je comprends qu'on puisse l'être

la différence , c'est que j'ai une totale confiance en Dieu
il me semble amandine que tu l'as dit aussi quelque part , qu'il faut faire confiance à Dieu

après ? =>ce sera le bonheur !, au moins pour un temps , et au final définitif , c'est l'objectif de Dieu
il faut relire la fin du livre de L'Apocalypse ( qui veut dire Révélation ), c'est une belle fin comme je les aime , c'est très encourageant flower


Dernière édition par loli83 le Lun 19 Déc - 12:47, édité 1 fois
avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 12:37

loli83 a écrit:
amandine a écrit:Mais il y aura autre chose après. Par contre : Quoi?

je ne suis pas inquiète , pourtant quand on voit , quand on s'informe de se qui se passe , je comprends qu'on puisse l'être

la différence , c'est que j'ai une totale confiance en Dieu
il me semble amandine que tu l'as dit aussi quelque part , qu'il faut faire confiance à Dieu

après ce sera le bonheur , au moins pour un temps , et au final définitif , c'est l'objectif de Dieu
il faut relire la fin du livre de L'Apocalypse ( qui veut dire Révélation ), c'est une belle fin comme je les aime , c'est très encourageant flower

Oui, c'est vrai, il faut avoir confiance, c'est le meilleur remède.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 12:51

Oui, c'est vrai, il faut avoir confiance, c'est le meilleur remède.

Voilà amandine ! cheers bisou fille :bisou1: serrez la main
avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 12:57

HAHAHAHHAHAHAHA

Tu es pleine d'enthousiasme Loli, c'est une grande qualité.
En fait je ne doute pas de Dieu, ni de sa bonté ni de sa grande indulgence pour nous supporter.
Mais parfois je me lamente de voir les humains si mal se comporter, encore pire, lorsqu'ils se justifient derrière Dieu.

Et puis je me dis que nous avons échoué au défi que devait relever notre grande civilisation. On a aussi corrompue les générations à venir avec une mauvaise échelle de valeurs. Dis-je fixée sur l'écran alors que mon petit garçon me secoue en répétant "mamannnnnn vient m'aider pour mon dessin" et je lui réponds : va jouer un peu sur ta tablette, on pars dans 5 minutes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Dede 95 le Lun 19 Déc - 13:08

Non amandine ce n'est pas l'humain qui est vorace, mais seulement une infime partie!
Il ne faut pas généraliser!
L'humain a toujours été capable de défendre son territoire, contre les prédateurs...même si ceux-ci sont encore puissants.
Faisons nous confiance et luttons, c'est le propre de l'homme, pour vivre en paix dans un monde plus juste, débarrassé de la "racaille" et surtout de leur politique!

Dede 95

Masculin Messages : 817
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 13:26

je me lamente de voir les humains si mal se comporter, encore pire, lorsqu'ils se justifient derrière Dieu.

oui Amandine , je me lamente aussi , et Dieu le premier supporte toutes ces horreurs ( supporte dans le sens de porter à bout de bras ) mais vu qu'il est tout puissant et très patient , il faut avoir confiance , il fera le nécessaire au bon moment , au moment connu par lui seul , nous n'avons pas à intervenir (surtout pas en son nom )

nous avons simplement à donner un bon exemple d'amour qui implique la générosité, la tolérance mais aussi la protection de nos proches et voisins (donc ne pas accepter n'importe quoi de nuisible au nom de la tolérance )
avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 14:17

Ca me parait être un point de vue tout à fait raisonnable

... ça n'empêche pas une certaine "peine" d'assister à tout ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 17:35

il faut avoir de la compassion , de l'empathie , faire ce que l'on peut pour aider , mais ensuite je pense qu'il ne faut pas se laisser pénétrer par cette "peine" car on devient fragile , inefficace  

il est bien connu que les pompiers , les sauveteurs , les chirurgiens , tous ceux qui sont au service des autres d'un point de  vue physique se doivent de ne pas se laisser aller à la tristesse , au découragement , ils se doivent de garder un certain recul pour être tout à fait maitre de leurs actions , de leurs gestes , de leurs décisions

dans le  domaine spirituel , je pense qu'il faut être pareil , être compatissants et efficaces , et non pas découragés et sans force

par contre , il serait normal d'avoir une certaine colère , mais sachant que la colère appartient à Dieu qui l'exerce d'une façon juste sans se tromper , il faut la lui laisser,  à lui , se  décharger sur lui , et nous rester sereins de notre côté
avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 19:40

La colère n'est pas toujours un mauvais moteur (j'ai déjà eu cette conversation ici lol )

Qaunt à la tristesse... Je crois que parfois il est bon de se laisser toucher même blesser pour être en phase avec ce qu'on ressent.

Pourtant dans la vie de tous les jour je partage largement ta philosophie.
Mais arrivée à un certain point je mesure l'écart entre ce que je ressens réellement et ce que je m'autorise à ressentir. Ca fait un grand écart plutôt périlleux.

Après, il faut bien avancer, rester au service de notre "bonne cause" et remonter chaque fois en selle, bien sur il le faut...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 20:40

je me demande si tu ne parles pas du "lâcher prise"

je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que tu ressens , mais d'une manière générale , il ne faut pas se bloquer , refouler , s'empêcher de ceci ou de cela , il faut au contraire " lacher prise " ,

cette expression est souvent mal comprise , pourtant ce n'est pas faute d'en parler
donc oui , il faut parler , il faut pleurer , il faut avoir un rire nerveux , bref , il faut que " ça sorte"

mais ensuite , il serait bien , pour le bien de soi même et le bien général , de prendre de la hauteur , de ne pas aller contre le courant , mais avec le courant pour parvenir là où l'on veut

ce n'est pas mission impossible  

avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Invité le Lun 19 Déc - 21:29

Je pense que c'est le contraire du lâcher prise, c'est se confronter à ce qui est douloureux.

Evidement, après il faut prendre de la hauteur. Et j'aime beaucoup ton image d'utiliser le courant pour se rendre ou l'on veut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par loli83 le Lun 19 Déc - 22:39

image d'utiliser le courant pour se rendre ou l'on veut.

je crois que c'est dans le Tao que je l'ai retenue
avatar
loli83

Féminin Messages : 956
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par gaston21 le Mar 20 Déc - 17:31

Quelle sagesse et quelle poésie chez ces indiens du bout du monde! Une sagesse qu'on a perdue. L'homme se détruit tout seul; il suffit de le laisser faire! Et Dieu dans tout ça? Eh bien, Loli, il rit dans sa vieille barbe, la mine sarcastique! "Je croyais avoir fait un chef d'oeuvre; je les ai à peine lâchés sous les oliviers que paf! Adam a sorti son serpent (Genèse 3)...Comme des lapins! N'ont même pas attendu que je bénisse leur union"! Et depuis...Voir Genèse 3, 14...Les espèces disparaissent à un rythme effréné, plus vite que du temps des dinosaures. L'homme suivra...Et après la disparition de ce nuisible, la nature reprendra un nouveau cycle de vie. C'est même dans St Jean:"Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi" ( St-Pierre 2, 2-22). L'homme n'est-il pas un chien?
Tiens, en HS: comment explique-ton le coup de foudre? Selon les dernières recherches, par l'odeur, comme chez les toutous! Et pas du tout par "T'as de beaux yeux, tu sais!"...
avatar
gaston21

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 84

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fin de la vie et le commencement de la survivance.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum