Le sens de l'Eucharistie

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mar 21 Fév - 9:23

je comprends tout à fait le ressenti de Ase , sauf que lui s'attache plus à Jésus qu'à Dieu lui même ( mais il est vrai que, vu son adhésion au dogme de la trinité, pour lui c'est du pareil au même )
ensuite pour parler du point de vue religion catholique et ici précisément pour le sens de l'eucharistie , Dan pour une fois (c'est rare) n'a pas tort , car le dogme précise bien que le corps du christ est réellement présent dans l'hostie , alors que bien sûr dans les évangiles c'est à prendre au sens symbolique , et ensuite chacun peut avoir son propre ressenti comme Ase le décrit
c'est encore un exemple typique des interprétations heureuses ou malheureuses que font les religions à partir des textes inspirés que ce soit la bible ou le coran

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mar 21 Fév - 13:43

Ase a écrit:Salut Amandine, moi aussi je comprends bien Dan mais je ne cautionne pas quelques unes de ses croyances.

Ce ne sont aps des croyance, mais un regard différent sur les religions . Comme je le dis souvent vous regardez la religion sous l'angle de votre foi, et moi les religions sous l'angle de l'hsitoire des religions des cultes des deiux, dans l'histoire de l'humanité . Deux visions différentes .
Et de plus j'explique pourquoi l'etre humain en général a besoin de croire .

Qui restent à l'état de croyances puisqu'elles restent infondées comme montrées ci-haut.
Désolé je vous ai apporté les preuves de ce que j'avance . as tu lu au moins la definition du syncrétisme? C'est clair et net i

Je vais te surprendre Amandine, mais pour moi non plus la religion n'a rien de sacrée, et je suis totalement d'accord pour dire que Dieu n'est que l'idée que l'on s'en fait.
Nous sommes donc d'accord


Mais là aussi dans cette manière de pensée se trouve le mécanisme de la pensée faussée. Parce que Dieu, et c'est en tant d'homme de foi et de science que je dis cela, n'est pas une pensée, il n'est pas un concept.
Il est un produit de l'imaginaire humain, comme toutes les divinités imaginées par els hommes depuis qu'ils ont la capacité de réfléchir .

Et donc dan, de mon point de vue, a encore une fois tort lorsqu'il prétend que c'est soit au travers de la foi religieuse, soit au travers des cultes des dieux et des mythes (traditions) que l'on regarde la religion.
tu ne m'as pas compris soit au travers de sa foi, soit au travers de l'histoire des cultes et des religions


De plus avoir été un "croyant" pendant 30 années ne signifie rien pour moi, ce n'est pas un argument qui entre en considération.
Cela montre juste que l'on a vu les deux cotés du miroir et que l'on peut dire que sais de fait de quoi je parle . Excuse moi du coté prétentieux . Je sais jes sais tu vas répondre mais tu ne sais pas puisque ........et tu vas essayer de trouver une faille dans la cuirasse .

De mon point de vue c'est comme si je disais, par rapport à ma vie, je connais tout des propulsions spatiales, pendant 30 ans j'ai étudié cela avec le meilleur spécialiste qui soit, pourtant cela ne signifie pas que je suis allé dans l'espace et que j'ai rencontré des extraterrestres.
Seul problème quand je lis certains, j'ai l'impression de me lire il y a 40 ans .

Ce n'est pas étudier et analyser "Dieu" qui importe, et ce avec n'importe quel regard plus ou moins armé (forme de connaissances), c'est rencontrer Dieu qui fait toute la différence.
tout à fait seul problème tu sembles oublier les milliards d'individus qui croient avoir rencontré d'autre divinités , et qui sont autant convaincu que toi, d'etre en relation avec . Ne jamais oublier que le monothéisme ne represente que 4 milliards d'individus sur 7 milliards, et que c'est la croyance la plus rescente imaginée par l'etre humain (1400 ans avant JC), avec Akhénaton .

Et pour ma part, l'eucharistie à le goût de cette rencontre avec le Christ.
Entièrement d'accord avec toi .............pour ceux qui y croient mon chèr Ase , seulement pour ceux qui y croient .
ne pas oublier que les chrétiens ne representent que 2,355 milliards d'individus sur 7 milliards d'individus soit 33,64% de la population mondiale . Comment peut on s'imaginer que 66,36% de la population mondiale puisse se tromper .

Toute ma réflexion est là mon cher Ase . Comme je le dis souvent je regarde le phénomène religieux, au travers de l'histoire des religions etc etc .
Après l'avoir vu seulement au travers de ma foi, traditionnelle colportée par mon environnement immédiat .

amicalement




dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mar 21 Fév - 13:45

loli83 a écrit:
c'est encore un exemple typique des interprétations heureuses ou malheureuses que font les religions à partir des textes inspirés que ce soit la bible ou le coran  
désolé de te contredire loli , mais la transsubstantiation, est un dogme de l'église catholique qui remonte au Concile de trente .Ce n'est plus de l'interprétation cela a étéé imposé aux croyants au travers d'un dogme gravé dans le marbre depuis 16 siècles

amicalement

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Ase le Mar 21 Fév - 16:22

Dan, ce que tu appelles un regard différent sur les religions est toujours basé sur un parti pris, une grille de lecture propre à chacun, c'est-à-dire une croyance et des préjugés.
J'ai moi aussi un regard basé sur l'histoire des religions, je regarde aussi le phénomène religieux au travers de l'histoire des religions, et je sais reconnaître une croyance quand j'en vois une : quand on prétend sans preuve que le rite eucharistique provient des cultes de Mithra, il s'agit là d'une croyance. Et il t'a été apporté les preuves nécessaires qui invalident cela. Les dits éléments (tes "preuves") avancées sont invalidés par les analyses des passionnés du site Passion-Histoire. Que tu admettes cela ou pas ce n'est pas mon problème, c'est entre toi et ta conscience, seule, que cela regarde. Quand au syncrétisme religieux, il n'est pas un problème en soi, et n'a jamais été le problème sur ce topic : toi et moi savons qu'il existe (relis mes arguments sur ces trois pages globalement et sur le "sol invictus" particulièrement, visiblement tu es passé à côté).

Concernant Dieu, Dan là encore tu t'égares, tu fais de Dieu un produit de l'imaginaire parce que ta vision est réductrice. Mais comme je l'ai dit Dieu n'est pas un concept. C'est une erreur à la fois des croyants et des athées de faire de Dieu un produit conceptuel, politique, religieux et imaginaire. Et le sujet de ce topic n'est pas de parler de cela.

Enfin un dernier mot, tu dis "seul problème quand je lis certains, j'ai l'impression de me lire il y a 40 ans", c'est exactement cela que l'on appelle l'orgueil. Et c'est l'orgueil qui empêche les gens de comprendre les propos de l'autre en face de soi et qui nous évite de considérer sa perspective, différente de la notre. Si tu veut comprendre le phénomène religieux, véritablement, il te faut bien plus que des analyses historiques et de la catéchèse, il te faut aussi des analyses archéologiques, historico-critiques, linguistiques, scientifiques, et psychologiques. De la même manière si un croyant veut véritablement comprendre la nature de Dieu, il lui faut sortir des analyses et des croyances, apprendre à se perdre, et lui faire de la place. La doctrine substantielle de la transsubstantiation (développée par Saint Thomas d'Aquin) est un dogme de l'église catholique oui, rien de nouveau encore une fois là-dedans, mais si on veut véritablement la comprendre et la vivre, il faut changer d'état d'esprit. C'est au niveau de l'être qu'il se produit quelque chose lors de cet acte.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mar 21 Fév - 20:02

Ase a écrit:Dan, ce que tu appelles un regard différent sur les religions est toujours basé sur un parti pris, une grille de lecture propre à chacun, c'est-à-dire une croyance et des préjugés.
J'ai moi aussi un regard basé sur l'histoire des religions, je regarde aussi le phénomène religieux au travers de l'histoire des religions, et je sais reconnaître une croyance quand j'en vois une : quand on prétend sans preuve que le rite eucharistique provient des cultes de Mithra, il s'agit là d'une croyance.
Comment fais tu pour déformer , ou ne pas comprendre les choses mon cher Ase, je dis seulement que l'Eucharistie a été influencé par des traditions des rites plus anciens

Et il t'a été apporté les preuves nécessaires qui invalident cela. Les dits éléments (tes "preuves") avancées sont invalidés par les analyses des passionnés du site Passion-Histoire.

Je t'ai montré que justin confirme mon hypothèse .Tu as juste répondu en disant il devait penserr autre chose !!!

Que tu admettes cela ou pas ce n'est pas mon problème, c'est entre toi et ta conscience, seule, que cela regarde.

la conscience n'a rien à voir avec la réalité historique désolé .

Quand au syncrétisme religieux, il n'est pas un problème en soi, et n'a jamais été le problème sur ce topic : toi et moi savons qu'il existe (relis mes arguments sur ces trois pages globalement et sur le "sol invictus" particulièrement, visiblement tu es passé à côté).
Donc tu ne peux dire que le christianisme est un syncrétisme comme je le dis et nier les influences extérieures
Aller je vais etre beau jouer donne moi un seul precepte original dans le christianise en dehors de l'impossibilité d'aimer son enemi, et l'universalité .


Concernant Dieu, Dan là encore tu t'égares, tu fais de Dieu un produit de l'imaginaire parce que ta vision est réductrice. Mais comme je l'ai dit Dieu n'est pas un concept.

C'est un produit de l'imaginaire humain, inconnu avant 1400 ans avant JC .

C'est une erreur à la fois des croyants et des athées de faire de Dieu un produit conceptuel, politique, religieux et imaginaire. Et le sujet de ce topic n'est pas de parler de cela.
tu as raison, mais pour moi c'est un mythe on peut en parler sur au autre sujet .

Enfin un dernier mot, tu dis "seul problème quand je lis certains, j'ai l'impression de me lire il y a 40 ans", c'est exactement cela que l'on appelle l'orgueil. Et c'est l'orgueil qui empêche les gens de comprendre les propos de l'autre en face de soi et qui nous évite de considérer sa perspective, différente de la notre.
Désolé je vous comprends parfaitement puisque j'ai vécu cela .Merci je connais aussi cet argument sur l’orgueil , connu et reconnu . Vouloir parler de deiu autrement qu'au travers de la foi, c'est de l’orgueil . Je sais, je sais .


Si tu veut comprendre le phénomène religieux, véritablement, il te faut bien plus que des analyses historiques et de la catéchèse, il te faut aussi des analyses archéologiques, historico-critiques, linguistiques, scientifiques, et psychologiques.


merci mes j'ai abordé le phénomène religieux aussi au travers de ses sciences , tu oublie la transmissions des textes, les sciences cognitives , la psychanalyse, l'etude des vieux textes, les problèmes de transmission , la patrologie, etc etc tous ces sujets je les ai étudié depuis 40 ans .


De la même manière si un croyant veut véritablement comprendre la nature de Dieu, il lui faut sortir des analyses et des croyances, apprendre à se perdre, et lui faire de la place.
C'est beua mais cela veut dire quoi au juste


La doctrine substantielle de la transsubstantiation (développée par Saint Thomas d'Aquin) est un dogme de l'église catholique oui, rien de nouveau encore une fois là-dedans, mais si on veut véritablement la comprendre et la vivre, il faut changer d'état d'esprit. C'est au niveau de l'être qu'il se produit quelque chose lors de cet acte.

Entièrement d'accord avec toi "C'est au niveau de l'être qu'il se produit quelque chose lors de cet acte", raison pour laquelle il est important d'étudier le phénomène religieux au travers de la psychanalyse . Eugène Drewerman, théologien protestant, n'est pas mal dans ses explications .
Chose important expliquer le mécanisme qui pousse certains à croire , n'est ni péjoratif, ni une insulte, c'est seulement une explication , rationnelle .
t'es tu posé la question de font, "pourquoi certains ont besoin de métaphysique et d'autres pas? " C'est intéressant de se poser la question .

amicalement


dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mar 21 Fév - 20:47

loli83 a écrit:je comprends tout à fait le ressenti de Ase , sauf que lui s'attache plus à Jésus qu'à Dieu lui même ( mais il est vrai que, vu son adhésion au dogme de la trinité, pour lui c'est du pareil au même )
ensuite pour parler du point de vue religion catholique et ici précisément pour le sens de l'eucharistie , Dan pour une fois (c'est rare) n'a pas tort , car le dogme précise bien que le corps du christ est réellement présent dans l'hostie , alors que bien sûr dans les évangiles c'est à prendre au sens symbolique , et ensuite chacun peut avoir son propre ressenti comme Ase le décrit
c'est encore un exemple typique des interprétations heureuses ou malheureuses que font les religions à partir des textes inspirés que ce soit la bible ou le coran  

Loli, moi je n'ai jamais rien compris ni ressenti lors de la communion. Mais je reconnais que c'est beau d'être ensemble et de prier Dieu les uns avec les autres.
Je ne vois pas pourquoi Jésus serait mort pour le pardon des autres, et encore moins pourquoi il faudrait le manger (symboliquement, bien sûr ). D'ailleurs si l'un de vous veut l'expliquer avec des mots simples, je suis toute ouïe
Mais je vois quelle importance ça prend pour certain. Et je ne me permettrais pas de me moquer ou de "désacralisé" ce qui est précieux pour un autre.

Je crois que l'agacement que Dan provoque chez bcp de personnes est dû au fait qu'il veut déconstruire. Mais il ne comprend pas qu'en déconstruisant le montage d'une personne, on lui enlève ce qui fait sa personne. Nous sommes tous de nombreuses couches superposées les unes sur les autres. Alors quand on le voit approcher de notre édifice avec sa pioche, on lui crie un grand : STOP!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mar 21 Fév - 22:05

amandine a écrit:. Alors quand on le voit approcher de notre édifice avec sa pioche, on lui crie un grand : STOP!
si tu m'avais lu tu aurais vu  que je ne veux rien détruire , puisque dans certains cas j'ai  même dit" c'est parfait continue" ou d'accord avec toi (message 57 par exemple ). Je ne fais qu'expliquer  le phénomène religieux , et contredire ceux qui cherchent à prouver que .......
pour information la pluralité des religions dans le monde , me laisse  penser qu'il n'y a aucune vérité universelle  dans ce domaine .

Ce n'est qu'un réflexion de logique rationnelle .
Amicalement

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mar 21 Fév - 22:22

lol
Mais Dan, tu ne vois pas que c'est un peu paradoxal de dire à qqn : ce que tu crois est faux mais je t'autorises à y croire quand même.
Et un peu condescendant aussi lol

En ce qui me concerne, ma foi n'est pas bâtie sur le rationnel, alors je m'en moque un peu.
Par contre c'est une valeur morale, alors quand on me dit : la religion prône le mal, je vois rouge. Surtout quand ces personnes (et là je ne parle pas du tout de toi, je ne t'ai jamais vu faire ça) vont me chercher tout un tas de vieux textes poussiéreux pour me prouver que la religion prône le mal. Et quand je dis mais les croyants ne croient pas ça, on me répond et bien ils devraient le faire s'ils connaissaient leur religion hein !

Je veux juste te dire pourquoi, à mon avis, ton approche rend les gens furieux. Mais je me trompe peut-être.
Si tu veux vraiment étudier les religions. Pas pour te convertir, mais pour comprendre ce qui anime les gens, je crois qu'il te manque une ouverture au ressenti, à l'amour des croyants pour Dieu. Il y a plein d'autre aspects que tu analyses très bien, comme les fluctuations dans le temps, les lien au groupe, l'effet sur la société et l'effet de la société sur la religion, ect...
Mais tu ne comprends pas la part d'amour du croyant pour Dieu, sans le vouloir tu t'en moques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Ase le Mer 22 Fév - 0:06

Amandine, tu as très bien résumé. Raison pour laquelle j'ignore dan désormais, et ne le lis plus.
C'est un troll comme il à été dit auparavant.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mer 22 Fév - 7:41

[quote]
amandine a écrit:lol
Mais Dan, tu ne vois pas que c'est un peu paradoxal de dire à qqn : ce que tu crois est faux mais je t'autorises à y croire quand même.
Et un peu condescendant aussi lol
dis moi ce qui est faut d'après toi , et je tapporterai les preuves que tu pourras controler toi même . Pour ce qui est de la condescendance , je suis d'accord avec toi, .quand on apporte des idées nouvelles , c'est toujours le même ressenti. On déstabilise un peu l'autre excusez moi .

En ce qui me concerne, ma foi n'est pas bâtie sur le rationnel, alors je m'en moque un peu.
Bravo le principal c'est qu'elle te réconforte .

Par contre c'est une valeur morale, alors quand on me dit : la religion prône le mal, je vois rouge.
Qui a dit cela ? Par contre force est de constater qu'au regard de l'histoire , elles sont souvent été en contradiction avec leurs propos . Exemple aime ton prochain, et tes enemis , quand on voit la saint barthélemy, les croisades, l'inquisition, et l'action des missionnaires etc etc par exemple il y a lieu de se poser des questions.


Surtout quand ces personnes (et là je ne parle pas du tout de toi, je ne t'ai jamais vu faire ça) vont me chercher tout un tas de vieux textes poussiéreux pour me prouver que la religion prône le mal. Et quand je dis mais les croyants ne croient pas ça, on me répond et bien ils devraient le faire s'ils connaissaient leur religion
disons que els religions sont souvent en contradiction avec les idées qu'elles defendent. La richesse du Vatican par exemple est .

Je veux juste te dire pourquoi, à mon avis, ton approche rend les gens furieux. Mais je me trompe peut-être.
Je me suis rendu compte que l'on peut contredire dans tous les domaines, mais que la religion est un sujet sensible pour certains , pour certains seulement .
Souvent des intégristes fondamentalistes ,

Si tu veux vraiment étudier les religions. Pas pour te convertir, mais pour comprendre ce qui anime les gens, je crois qu'il te manque une ouverture au ressenti, à l'amour des croyants pour Dieu.
tu sembles oublier que j'ai été croyant sincére pendant plus de 30 ans .


Il y a plein d'autre aspects que tu analyses très bien, comme les fluctuations dans le temps, les lien au groupe, l'effet sur la société et l'effet de la société sur la religion, ect...
Merci
Mais tu ne comprends pas la part d'amour du croyant pour Dieu, sans le vouloir tu t'en moques.
je ne le pense pas , je ne fais qu'expliquer pourquoi certains on besoin de croire, de merveilleux, et d'autres pas . Quand on a compris cela tout est plus clair .
C'est un problème de sensibilité personnelle lié au psyché de chacun de nous .
Je suis intimement convaincu que le fait de croire à...............est lié à la tradition locale . On n'a jamais vu naitre un musulman, dans une famille bouddhiste, la foi en ............est acquise par un enseignement, pas innée .

amicalement

Amicalement

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mer 22 Fév - 8:15

Ase a écrit:Amandine, tu as très bien résumé. Raison pour laquelle j'ignore dan désormais, et ne le lis plus.
C'est un troll comme il à été dit auparavant.

Ase
Désolé , je ne suis pas un troll, je ne fais que regarder étudier le phénomène religieux sous un angle  différent du votre .
exemple le sujet de l'Eucharistie, au travers du syncrétisme, et du dogme établit tardivement
Mais je peux comprendre  ton attitude, il n'est pas simple  de  voir sa croyance sous un autre angle . Il y a toujours un phénomène de rejet naturel . Je suis passé par là moi aussi , quand j'étais chrétien, croyant, convaincu .

amicalement et bonne et journée

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mer 22 Fév - 8:42

Ase a écrit:Amandine, tu as très bien résumé. Raison pour laquelle j'ignore dan désormais, et ne le lis plus.
C'est un troll comme il à été dit auparavant.
Ase

Je ne crois pas que ce soit un troll (je viens d'en chercher la définition pour te répondre Wink ) Je ne crois pas qu'il ait de plaisir dans la polémique. Mais qu'il dérange malgré lui parce qu'il a une façon de présenter son avis comme une vérité verrouillée qu'on serait obligé de prendre qu'on la veuille ou pas.
Mais je comprends que tu puisses ne plus vouloir échanger, on est pas là pour se faire du mal Wink

Mais si tu veux, tu peux nous écrire dans ce message, avec des mots simples. Le sens de l'eucharistie. Symboliquement pourquoi on mange qqch et qu'est ce que c'est? Ca laissera une trace utile si qqn lit se post plus tard, et ça m'éclairera peut-être.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mer 22 Fév - 8:58

Cher Dan,

D'abord, je te trouve bien plus apaisé que par le passé et j'ai du plaisir à te lire.
Il y a beaucoup de choses que tu dis et que je trouve vraies.

Par exemple, dans l'Histoire, la religion n'a pas toujours été du bon côté. Ca me semble un point à prendre en compte pour être vigilant et s'interroger sur l'essence de notre croyance, pour se libérer des "dirigeants religieux" qui sont souvent des gens très instruits mais pas toujours très "gentils". Bref à garder sa liberté de penser et d'agir, ne pas leur donner notre cerveau+cœur+personne, clé en main. Evidement, il y a aussi des dirigeants religieux qui sont très bien.

Un autre point est lorsque tu soulignes les particularité culturelles des religions. Là, je te rejoins entièrement sur la constat. Pas sur la conclusion.
Le sentiment religieux se manifeste dans un contexte. Les hindous pensent que aimer Dieu, c'est lui apporter un plat de riz au pied d'une statue. Les musulmans s'inclinent devant Dieu en posant le front au sol. Les chrétiens partagent un bout de pain dans leurs églises. Et comme tu dis, ça, on le fait en fonction de ce qu'on a appris. Quelques personnes passent d'un groupe à l'autre mais c'est rare. Et si tu veux mon sentiment profond, elles (enfin "on" puisque j'en fait parti) ont aussi fait ce choix en fonction d'un contexte.
Donc, j'en conclue qu'il faut bien se garder de fustiger la religion de l'autre, parce qu'il pourrait de façon parfaitement symétrique percevoir la notre de la même façon. Et si Dieu fait naitre des bébés chez les hindous, ce n'est pas pour les condamner une fois vieillard d'avoir prié une statue à 5 bras. Parce que toute sa vie, quand cet hindou a cherché Dieu, on lui a dit qu'Il était dans la statue. Alors c'est à ça qu'il s'est adressé. Est ce qu'un Dieu juste et bon aurait écouté sa prière, ou bien est ce qu'Il aurait condamné cet hindou?

Cher Dan, les plus grands philosophes et savants de ce monde débattent encore de l'existence de Dieu. On doit donc avoir la modestie d'accepter qu'il n'y a aucune certitudes en la matière. Que des convictions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Ase le Mer 22 Fév - 9:02

Je l'ai déjà fait Amandine, et je n'ai pas souvenir avoir utilisé des mots compliqués. Si tu n'as pas compris un point, n'hésites pas à revenir en arrière et à me le dire. Mais si tu veut j'ai avec d'autres mots, une phrase d'une nonne qui me revient en tête, une nonne à qui j'avais demandé le sens de l'eucharistie ma toute première fois, et de toute l'explication assez riche qu'elle m'avais faite, je me souviens de ces quelques mots : l'eucharistie intercède pour manifester en nous la charité, la foi et l'espérance.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mer 22 Fév - 9:22

Oui Ase, tu as déjà répondu et même cité cela, que je trouve très beau:

À l’offertoire nous offrons à Dieu le pain et le vin qui représentent le don de nous-mêmes.
Dans la consécration, Dieu répond à notre pauvre don, par un Don immense, infini, le Don de Son Corps, de Sa Vie même. Dieu ne nous donne pas quelque chose, Il se donne. Dieu donne Dieu ! Il ne peut rien donner de plus grand que Lui. Plus je L’accueille, et plus Dieu se donne à moi, au-delà de mes attentes, infiniment au-delà de mes désirs. Il se donne généreusement. Il accomplit Ses promesses de bonheur. Ainsi s’accomplit le règne de Dieu dans l’âme et s’opère l’union transformante par l’envahissement de la grâce qui progressivement conquiert et transforme tout l’être. Cette communion avec Dieu est le bonheur véritable.

Mais même avec ce texte, je ne vois pas vraiment la réponse.
Est ce que c'est juste ainsi.
Qu'est ce qu'on mange? Jésus, donc Dieu, qui selon les chrétiens est un équivalent.
Pourquoi? Pour qu'il nous transforme en étant en nous.

C'est juste une base pour que tu vois où se trouve mon questionnement. Tu peux corriger. Ou même laisser tomber si je te fatigue lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Ase le Mer 22 Fév - 11:08

Amandine, comme je l'ai dit auparavant, Dieu est broyé dans l'amour, c'est-à-dire qu'il se donne en permanence à nous, ce peu importe qui nous sommes.
Pour comprendre en quoi et comment il se donne dans l'acte d'Eucharistie, il faut comprendre ce qu'est ce qu'un théologien appelle l'Union au Corps du Christ. De même, il faut comprendre ce que signifie le Corps mystique (c'est-à-dire le Corps du Christ dans sa totalité). N'étant pas un théologien, la théologie est barbante pour moi, je ne saurais te répondre correctement, comme un théologien bien plus qualifié que moi pourrait le faire.
La seule chose dont je peut seulement témoigner, comme je l'ai fait page précédente, c'est que l'eucharistie à le goût de cette rencontre avec le Christ. Et cela me suffit à accepter que l'action de grâce est réel qu'il s'agisse de consommer l'hostie ou de la vénérer lors de l'Adoration.

Maintenant, je comprends la perplexité face à l'expression : "Dieu se donne à manger, à être broyé". Elle à de quoi déstabiliser. Mais elle ne me choque pas. J'y vois un processus d'Alliance qui ne me révolte pas comme je l'ai expliqué en page 1, et qui permet à celui qui la pratique de se rendre participant de la nature divine (en étant des "hosties vivantes").

Maintenant, si tu veut comprendre en détail ce qu'il s'y passe lors de cette "transsubstantation", une explication développée à été apporté par Saint Thomas d'Aquin avec ce qu'il appelle la brisure substantielle. Mais n'étant pas qualifié pour en parler, je n'ai pas grand chose à te dire dessus. Mais voilà c'est une piste si le sujet t'interpelle davantage.

Autre chose qui peut t'aider à mieux comprendre, peut-être ?, ce sont les propos de Maria Valtorta, la vie de Padre Pio et de Thérèse Neumann qui étaient des hosties vivantes de leur vivant. Si tu veut te renseigner sur eux, comprendre la nature de leur communion. Peut-être que cela te donnera des réponses complémentaires.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mer 22 Fév - 13:08

Je t'ai lu Ase. Merci d'avoir pris encore une fois du temps pour expliquer.
Je crois que la foi, c'est la rencontre de Dieu avec une personne et dans un contexte.
Pas facile d'étudier Dieu. Et souvent on est dans la spéculation.
Pas facile, mais passionnant, d'étudier les contextes. On apprends plein de choses sur les hommes et l'histoire.
Mais ce que moi j'aime vraiment c'est entendre comment les gens vivent et ressentent leur amour pour Dieu.
C'est pour ça que je demandais le sens de l'eucharistie. Pour apprendre ce que ça signifie pour toi.
Merci d'avoir partagé ça avec moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mer 22 Fév - 20:59

amandine a écrit:
Cher Dan, les plus grands philosophes et savants de ce monde débattent encore de l'existence de Dieu. On doit donc avoir la modestie d'accepter qu'il n'y a aucune certitudes en la matière. Que des convictions.
Ne pas oublier que cette notion de Dieu unique interventionniste, est une invention humaine qui est très ressente . Avant 1400 ans avant JC, aucun homme, n'avait encore imaginé  un dieu , tel qu'il est décrit dans la bible .
Je ne suis pas contre les religions puisque je trouve qu'elle peuvent être utiles pour certains , ceux qui en ont besoin .je suis seulement contre le prosélytisme religieux, qui est source du malheur de l'humanité .
un petit détail important" les hindoux n'aiment pas dieu " mais des quantités de divinités différentes , nous sommes devant un polytéhsime qui a évolue en hénothéisme avec le dieu supérieur par rapport à la kyrielle des autres dieux .
amicalement

o

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Invité le Mer 22 Fév - 21:16

dan26 a écrit:invention humaine qui est très ressente . Avant 1400 ans avant JC, aucun homme, n'avait encore imaginé  un dieu , tel qu'il est décrit dans la bible .
Je ne suis pas contre les religions puisque je trouve qu'elle peuvent être utiles pour certains , ceux qui en ont besoin *.je suis seulement contre le prosélytisme religieux, qui est source du malheur de l'humanité .
un petit détail important" les hindoux n'aiment pas dieu " mais des quantités de divinités différentes , nous sommes devant un polytéhsime qui a évolue en hénothéisme avec  le dieu supérieur par rapport à la kyrielle  des autres dieux .
amicalement

o

Oui Dan, c'est intéressant de se demander en quoi croient les polythéistes, qui existaient avant les monothéistes. Quels sentiments a-t-on pour Dieu? On l'implore, on le remercie, on le vénère, le respect, on lui obéit... Est juste de dire que les polythéistes divisent ça entre plusieurs dieux? Ceux qu'on redoute, ceux qui nous protègent...

* Est ce que tu sais ce que je pense quand je lis ça? "Tu nous prends pour des imbéciles" Est ce que tu penses vraiment?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Mer 22 Fév - 21:56

amandine a écrit:
* Est ce que tu sais ce que je pense quand je lis ça? "Tu nous prends pour des imbéciles" Est ce que tu penses vraiment?
Pouquoi vous prendre pour des imbéciles , cela na rien à voir .


Il suffit juste d’être conscient qu'il y a des centaines de religions et sectes différentes dans le monde , et que le christianisme par exemple est loin d'etre majoritaire sur notre planette . C'est juste un constat , et de plus toutes les réunion sont loin de croire toute en un seul dieu.

C'est un constat simple à controler versifier voir par exemple les religions dans le monde tout y est . je n',ai strictement rien inventé.
Et je me répète toutes pensent détenir une vérité ..........................différente .

amicalement

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Ase le Jeu 23 Fév - 6:02

De rien, Amandine

Oui tu as raison, la foi c'est une question à la fois d'appel et de rencontre. La rencontre avec un Dieu proche, plus proche que notre veine jugulaire pour reprendre un verset du Qu'ran.
Mais si on veut être touché par Dieu, il ne s'agit pas d'analyser le phénomène religieux au travers des différents prismes, c'est une grave erreur de croire cela et une perte inutile de temps et d'énergie, il s'agit plutôt de lâcher nos prétentions, nos spéculations et nos orgueils (l'ego dont nous avons longuement discuté). De faire preuve d'ouverture fasse à cette immensité qui nous habite, et de nous laisser habiter par Lui.

L'étude des religions est fascinante oui, elle nous permet de nous questionner : qu'est-ce que l'homme ?, quel sens je donne à ma vie ?, suis-je en adéquation avec la vie ?
Elle nous interroge fasse à qui nous croyons être.

Pour un croyant, Amandine, qui admet l'existence de Dieu en tant que Créateur de l'Univers et de ses Lois, la science qui les découvre jour après jour, permet de se faire une idée de son créateur, de la même manière que l'on peut découvrir un écrivain à travers de son œuvre. Pour ce croyant, ce que révèle la science est une part de l'esprit de Dieu. C'est en ce sens que l'on peut parler "d'étudier Dieu" pour reprendre tes propos.

Maintenant, du point de vue de la religion chrétienne, il faut bien saisir que ce n'est pas une simple spiritualité qui se résume à des faits subjectifs ou à des idées. Les miracles qui parcourent le monde, les Évangiles eux-mêmes sont des éléments objectifs. Les miracles de nos mystiques analysés par la science fournissent des preuves indirectes de la divinité du Christ. Et les témoignages de ces hosties vivantes sont des preuves d'amour supplémentaires.
Le sens de l'eucharistie comme tu le mentionnes ou plus précisément de la présence eucharistique doit être révélateur de cet amour. Je ne peut que t'inviter à regarder des documentaires sur Padre Pio, lui et l'Eucharistie c'était une histoire d'amour.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par dan26 le Jeu 23 Fév - 8:34

Ase a écrit:De rien, Amandine  

Oui tu as raison, la foi c'est une question à la fois d'appel et de rencontre. La rencontre avec un Dieu proche, plus proche que notre veine jugulaire pour reprendre un verset du Qu'ran.
Mais si on veut être touché par Dieu, il ne s'agit pas d'analyser le phénomène religieux au travers des différents prismes, c'est une grave erreur de croire cela et une perte inutile de temps et d'énergie, il s'agit plutôt de lâcher nos prétentions, nos spéculations et nos orgueils (l'ego dont nous avons longuement discuté). De faire preuve d'ouverture fasse à cette immensité qui nous habite, et de nous laisser habiter par Lui.

D'une façon plus rationnelle la foir répond à un besoin naturel . répondre aux 3 fameuses questions que se tous posent les homme un jours . D'où venons nous? Que faisons nous sur terre ? Et surtout où allons nous ? et cette dernière nous angoisse fortement, donc au travers des espérances imaginées par les religions, graces aux divinités ces dernières réponses (car elles sont multiple suivant les religions), nous apaisent .
et c'est parfait comme ceal ,ça nous permet à tous d'accepter nos conditions humaines .
Où les fois, les religions, les croyances deviennent dangereuses, c'est quand certaines veulent simposer aux autres , c'est seulement à ce stade que je craint certaines démarches .


L'étude des religions est fascinante oui, elle nous permet de nous questionner : qu'est-ce que l'homme ?, quel sens je donne à ma vie ?, suis-je en adéquation avec la vie ?
Elle nous interroge fasse à qui nous croyons être.
mais surtout elles permettent d'aborder de nombreuses sciences passionnantes

Pour un croyant, Amandine, qui admet l'existence de Dieu en tant que Créateur de l'Univers et de ses Lois, la science qui les découvre jour après jour, permet de se faire une idée de son créateur, de la même manière que l'on peut découvrir un écrivain à travers de son œuvre.
Pourquoi de dieu? seulement affraid affraid Il y a des quantités de divinités différentes qui existent , il y a même des religions où le mot dieu n'existe pas . il faut bien en etre conscient


Pour ce croyant, ce que révèle la science est une part de l'esprit de Dieu. C'est en ce sens que l'on peut parler "d'étudier Dieu" pour reprendre tes propos.
tout à fait mais on reste dans le cadre de la foi, pas dans le cadre de l'histoire des religions c'est uen autre approche totalement différente

Maintenant, du point de vue de la religion chrétienne, il faut bien saisir que ce n'est pas une simple spiritualité qui se résume à des faits subjectifs ou à des idées. Les miracles qui parcourent le monde,



les Évangiles eux-mêmes sont des éléments objectifs. Les miracles de nos mystiques analysés par la science fournissent des preuves indirectes de la divinité du Christ.

tu m'excuseras de te contredire, mais les miracles sont des faits racontés dans les évangiles sans aucune preuve tangible. Pour preuve ,Paul ne fait cas d'aucun miracle concernant JC . Pour démonstration . Pour moi ils ont été rajoutés afin d'attirer les hellénistes qui en étaient très friands .
Ne pas oublier que les miracles ne sont que des faits non expliqués à un moment donnés .La plus part se sont expliqués plus tard. L'arc en ciel en est un bel exemple

Et les témoignages de ces hosties vivantes sont des preuves d'amour supplémentaires.
"Hosties vivantes ", désolé je ne connais pas cela .

Le sens de l'eucharistie comme tu le mentionnes ou plus précisément de la présence eucharistique doit être révélateur de cet amour. Je ne peut que t'inviter à regarder des documentaires sur Padre Pio, lui et l'Eucharistie c'était une histoire d'amour.
Un fou, un bandit , qui a trompé des milliers de personnes , que l'église de béatifier . Qui a affirmé toute sa vie avoir des stigmates du christ , qui na jamais voulu les faire controler par des scientifiques, a qui l'eglise a interdit d'approcher des femmes , et qui cramponnez vous bien une fois sa mort venue . Les proches ont constatés que ces stigmates n'existaient pas !!!!! affraid affraid affraid
Qu'elle fut d'après vous la réaction des fidèles!!!! "C'est un miracle elles sont parties " aucun croyant n'a osé dire que sa vie a été une supercherie . Ne pas oublier que ses serviteur religieux ont été surpris profitant des largesses des dons, sur une plage paradisiaque , je peux vous fournir l'article de presse si vous le désirez . ce ne sont aps des miracles dans ce cas précis, mais une escroquerie monumentale , cachée par l'église sous la pression de pelerins fanatiques . C'est contre ce traffic de crédulité que je me bas avec des mots, excusez moi .

amicalement

Ase

dan26

Masculin Messages : 738
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sens de l'Eucharistie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum