Marre à la fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marre à la fin.

Message par Tatonga le Jeu 5 Mai - 12:51

Depuis que l'homme est homme, il ne cesse de scruter la ciel pour détecter dieu, car un dieu, il y en a bien un.
Des millénaires se sont écoulés, et l'homme ne sait toujours pas qui est dieu et ce qu'il veut.
Il a échafaudé toute une flopée de religions disant qu'elles viennent de dieu, puis s'est emmêlé les pattes et s'est embrouillé dans la lecture de ce qu'il a lui-même écrit, car chaque jour qui passe lui dit que dieu ne peut pas être celui qu'il décrit et lui suggère des retouches. Le pire est qu'il s'est pris à son propre jeu et est devenu l'esclave de dogmes ridicules et de rituels contraigants qu'il a lui-même édifiés, s'enfermant ainsi derrière les barreaux de sa propre cellule.
Dieu où est-il, qui est-il, que veut-il ?  Toujours aucune nouvelle.
N'est-il pas venu  le moment de comprendre que la meilleure sagesse et de ne plus s'en occuper et que la meilleure philosophie de vie est de l'ignorer, de lui fiche la paix, et tout le monde, y compris Lui, ne pourra que mieux s'en porter.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marre à la fin.

Message par Ase le Ven 6 Mai - 1:07

Salut Tatonga,

Depuis que l'homme est homme, il ne cesse de scruter la ciel pour détecter dieu.
Dieu où est-il, qui est-il, que veut-il ? Toujours aucune nouvelle.

Les expressions le "ciel", "descendre du ciel", "monter au ciel" signifient quelque chose de très précis dans le contexte chrétien ("Notre Père qui est au ciel"). Qui n'est pas de l'ordre de l'espace aérien céleste, ni de l'ordre d'un espace galactique.
Le mot français "ciel" dérive du terme araméen "shemaya" (racine sémitique "shem") qui possède plusieurs sens.
Le "ciel", les "ciels" ou les "cieux" renvoient à l'idée d'un changement de densité physique (échelles d'espace-temps). Il ne sert donc à rien de scruter le ciel comme l'homme le fait "depuis que l'homme est homme" ou de se tourner vers le ciel en signe de demande et d'approbation. Car Dieu n'habite pas dans le ciel atmosphérique, ni dans le ciel spatial, comme il n'habite pas non plus dans les différents édifices bâtis par l'homme pour lui rendre gloire.
Le suffixe "aya" reflète l'idée de l'illimité, il indique "ce qui est sans limite", ce qui signifie que le "ciel", les "ciels" et les cieux" sont l'expression d'un état infini, un ciel inscrit dans un ciel, lui-même inscrit dans un autre ciel, des ciels non localisables et intriqués. La kabala maa'sit l'explique assez bien. Cette décomposition linguistique montre que le "divin" n'est pas localisable matériellement parlant, et en même temps qu'il réside dans la moindre vibration de chaque particule d'existence doté d'un potentiel infini.
En conséquence de quoi, il en sert à rien de se demander et de se frustrer, par des questions qui n'ont pas sens ("Quand viendra-t-il ?" ou "Où est-il ?") car le "ciel" et par conséquent le "divin" ne peut s'y réduire. Ce genre de formulations est de fait inadéquat puisque le "ciel" ne se limite pas à une atmosphère sensible (à la dimension horizontale de nos sens). Ce terme ne renvoi pas non plus à un lieu à venir et à un temps à venir mais évoque plutôt la possibilité qui est donné a tous de réaliser l'expérience et la découverte de celui-ci à l'intérieur de soi-même. Il ne s'agit donc pas de scruter vers le haut, mais En Haut, saisis-tu la nuance ?
Cet état céleste est un état de vibration, un royaume vivant. Et ce n'est pas pour rien si Jésus le nomme "Royaume des cieux" (en hébreu "malkuth shamayin", en araméen "malkuthâ dishmayâ" et en grec "basileia tou theou" ou "basileia tôn ouranôn"). Il évoque clairement au travers des évangiles l'idée d'un royaume qui ne peut se laisser appréhender par les catégories ordinaires de la pensée conceptuelle.

Voilà pour répondre à ta première question. Pour le reste des questions, je pense que tu sais quoi répondre.

La meilleure des sagesses est de comprendre que la caractéristique même d'un enseignement spirituel est d'orienter vers soi-même. C'est une quête intérieure, une voie de transformation personnelle qui touche au plus profond en abordant une réalité intime. Une voie qui renvoie chacun à lui-même, et qui l'aide dans son chemin d'intégration.

Comme le disait le psalmiste, la beauté est au-dedans (psaumes 45:14).


Bien à toi,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marre à la fin.

Message par Tatonga le Ven 6 Mai - 7:31

Tu parles bien, Ase, mais moi ce que je constate, c'est qu'il y a plein de gens qui se griment comme des clowns, qui se harnachent comme des ânes, qui s'engoncent dans des sacs de jute, qui se ceignent la tête dans des étoffes, qui pépient comme des pies, poussent des plaintes et des complaintes, qui font des sauts de crabes, des acrobaties et des roulades sur le sol à faire mourir de rire des enfants de 6 ans, tout ça pour plaire et complaire à un supposé dieu qu'ils ont fini par exaspérer.
Ne crois-tu pas qu'il est temps qu'ils aillent occuper leur temps à autre chose.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marre à la fin.

Message par Ase le Ven 6 Mai - 9:19

C'est gentil tatonga, mais tu sais je ne parle pas aussi bien que toi, tu as une âme de littéraire évidente quand je te lis. Pas moi. J'aimerais avoir davantage d'imagination, comme tu l'exprimes.

Tu sais, tu n'as pas à plaire à Dieu, ni à te baser sur les autres dans ta relation à Dieu.
Tu as une relation d'amitié à Dieu qui est toute personnelle, qui ne regarde nullement les autres, ni même ta femme, ni même tes enfants, ni même ta famille, ni même ton boss.
Il en va de même pour les autres, ils n'ont pas à te rendre des comptes.
Vous êtes chacun juge et maîtres de vous-mêmes.
Et si certains d'entre eux grimpent comme des clowns c'est leur affaire, non la tienne.

Personnellement, je ne désires pas l'approbation des autres. Je veux seulement que les gens pensent comme ils pensent. Je ne cherche pas à avoir de l'emprise sur les pensées d'une autre personne, les miennes sont suffisantes à me prendre tout mon temps. Alors s'ils s'agitent et qu'ils se racontent des histoires, cela m'est égal.

Ma vérité n'est pas Dieu, ma vérité est mon engagement tout personnel dans ce que je fais et c'est là que je trouve Dieu, en toutes choses. Ou si tu préfères mon chemin est une question d'engagement. Et je me sens libre. Libre de faire et de tenir une promesse et libre de changer d'idée. Je tiens parole jusqu'à ce que je cesse de le faire en fonction de la situation. Quand je me suis engagé envers Dieu, j'ai fais une promesse et j'ai donné mon accord, je reste libre de me disperser, je reste libre d'aller au bip, je reste libre d'aimer, je reste libre de croire et je reste libre de juger. Or ce que je juges, j'insiste sur ce point, c'est ce que je suis, je suis toujours ce que je suis entrain de juger, et toute ma souffrance et tout mon bonheur vient de ce regard-là que je porte.

Une des grandes leçons sur la souffrances que j'ai pu constater dans ma vie est que nous souffrons simplement du fait de croire qu'il nous manque toujours quelque chose dans notre vie, mais en réalité nous avons toujours ce qu'il nous faut. Rien de plus, rien de moins.
Et une pensée qui nous fait souffrir est toujours le signe que cette pensée est fausse.

Et, si toi, tu ressens le besoin de faire une pause, fais ta pause. C'est une très bonne démarche aussi.

Bien à toi, en compassion,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marre à la fin.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum