Le N.T. et la violence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le N.T. et la violence.

Message par Tatonga le Jeu 5 Mai - 0:40

Le N.T, quelques extraits.

"Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence" (Luc 19:27)

"Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère" (Matthieu 10:34–35)

"[Jésus] Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables" (Jean 2 :15)

"Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups." (Luc 12 :47)

"Serpents, race de vipères ! Comment échapperez-vous de la géhenne ?" (Matthieu 23 :33)
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3433
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le N.T. et la violence.

Message par Ase le Jeu 5 Mai - 9:26

Cher Tatonga,

Le contexte s'il te plait.

Je te commente les deux premiers.

"Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence" (Luc 19:27)

Il s'agit ici d'une parabole, la parabole des talents (Luc 19:12-27 et Mathieu 25:14-30).
Cette parabole peut sembler d'une extrême dureté à l'égard de ceux qui n'empruntent pas la bonne direction, mais en réalité Jésus ne fait qu'énoncer des principes spirituels sans aucunement porter de jugement personnel.
Ceux qui s'égarent s'exposent à de grands tourments parce que les lois que nous ne respectons pas se retournent contre nous-mêmes. Elles peuvent soutenir et sauver ou au contraire détruire selon l'attitude de l'homme lui-même.

Comme toute parabole il y a un sens intérieur à considérer, éclairé par la conclusion de la parabole. Ici le serviteur qui n'a pas fait fructifier, contrairement aux deux autres, le talent qui lui a été remis, se voit sanctionné sans pitié. Le gage confié à chacun des serviteurs est différent, mais ce qui importe est la manière dont chacun l'utilise. La désapprobation du maître souligne la gravité d'une inaptitude.
L'enjeu réel est celui de la compréhension de l'enseignement et de la mise en oeuvre d'un processus de croissance. Dans le cas contraire, l'homme est voué aux ténèbres de l'ignorance et à la mort spirituelle.

Concernant un approfondissement complémentaire, je t'invite à lire ce qui suit :
http://www.bibliquest.net/BriemC/BriemC-nt03-Ch19-Parabole_des_mines.htm



"Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère" (Matthieu 10:34–35)

Oui Jésus n'est pas venu apporter la paix, mais l'épée. Il se place dans l'optique de l'enseignement spirituel. Là encore il faut entendre un sens intérieur afin d'éviter tout malentendu tragique.
Jésus enseigne à s'établir dans l'esprit, il enjoint à ne pas confondre les plans. Les émotions ne relèvent pas du même niveau que les sentiments par exemple. Jésus ne manque pas de détromper ceux qui ont encore une approche idéaliste et pour trop mielleuse de la démarche spirituelle. Comme il le dit par ailleurs, l'aventure du Royaume est avant tout une question de purification par le feu. Lorsqu'on devient disciple sur le chemin spirituel, il y a tout une ascèse à suivre. Il va y avoir des conflits, des frictions car toutes nos résistances (celles de notre mental) ne lâchent pas si docilement. C'est en ce sens que Jésus évoque et affirme que le Royaume se conquiert par la violence (Matthieu 11:12 ou Luc 16:16). Mieux encore Jésus emploi ces termes-là : "je suis venu jeter les divisions, le feu, l'épée et la guerre" (Évangile de Luc 12:49-51, Évangile de Thomas 16:1-6, Évangile de Mathieu 10:34). Jésus annonce qu'à l'intérieur même de l'élève dans sa démarche spirituelle, une véritable bataille va être engagé. Mais qu'il prenne confiance car si le maître à tout d'abord joué le rôle d'un catalyseur, il deviendra ensuite une aide précieuse pour favoriser l'intégration et le dépassement de ces énergies conflictuelles et déchirantes.

Bien à toi en ce beau jour,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 965
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 35
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum