Le voir c'est mourir.

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Jeu 5 Mai - 2:29

"Tu n'as pas compris, il ne s'agit pas de dissocier le matériel du spirituel. Et la pensée n'est pas le spirituel, je te parle moi du spirituel, et non du jeu du mental."

Tu as raison je m'exprimes mal. Qunad je dis pensée je voulais dire spirituellement.

"Le texte parle des scribes, de la parole mensongère des scribes."
Mais justement vu qu'on les mentionne et on les condanne, celà veut dire qu'on ne les a pas laissés faire! De plus comme je te l'ai dis , si ils l'avaient midifiés ils auraient supprimés ce passage qui leur porte à faux, même un enfant ne commetrait pas cette erreur. Celà montre bien qu'ils n'ont pas reussi à la modifier.

"Et ne négligeons pas que les transmissions orales ne sont pas suffisamment fiables, ce qui explique d'ailleurs que dans l'AT il y a plusieurs contradictions d'un passage à l'autre."

Mais les scientifiques ne comprennent pas que ces contradictions ne sont pas anodines mais révèlent un sens profond expliqué par la torah orale. Chaque passage qu'ils croient être une contradiction ne l'est pas car lire la torah superficiellement c'est passer à travers du plus gros.

Concernant le livre de shlomo sand, il dit pas mal de bétises que je ne reléverais pas ici c'est pas le sujet.

La traduction de la torah par les septantes est conforme à celle que l'on a aujourd'hui et l'assemblée des D.ieux n'en a jamais fait partie.


Comme tu l'as dit il serait interessant d'ouvrir un topic sur ces points Very Happy

avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par Ase le Jeu 5 Mai - 2:51

Avec plaisir, comme ça on pourra apprendre mutuellement des choses :)
Concernant les diverses contradictions, je suis globalement d'accord avec toi, mais il y en a qui sont difficiles à expliquer même avec un sens profond sous-jacent ^^
On verra ensemble

Bonne nuité,
Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Ven 6 Mai - 9:04

Mais pour revenir au sujet,je pense qu'il est possible de s'approcher de la Sainteté de l'Eternel sans se faire calciner...
Je me réfère à la mort des fils de Aaron lors de l'inauguration du Tabernacle et par la suite ce qu'il nous a été ordonné de faire pour kippour et qu'on a appelé les Jours redoutables...voyons ça ensemble
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Ven 6 Mai - 12:30

Justement ils ont été consumés
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Ven 6 Mai - 12:47

Et pourtant une fois l'an il nous est permis de nous approcher de la shékinah sans se faire incendier...
C'est l'étude de la parasha de cette semaine:A'harei Mot
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Ven 6 Mai - 13:29

Attention, s'approcher ce n'est pas voir
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par Ase le Ven 6 Mai - 22:54

Oui.

Ase
avatar
Ase

Masculin Messages : 964
Date d'inscription : 18/11/2015
Age : 36
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par Séléna_7 le Ven 6 Mai - 23:15

mister be a écrit:Mais pour revenir au sujet,je pense qu'il est possible de s'approcher de la Sainteté de l'Eternel sans se faire calciner...

sans se faire calciner (rires...)  mdr 2
Trêve de plaisanterie, si Moîse a vu L'Eternel qu'Il a étendu sa main sur lui, il s'en est donc imprégné de cette Sainteté.
Alors voir Moïse en face c'était mourir aussi ?
Rapport également au serpent que les hébreux ont du regarder en face et mourir ou pas...
Alors l'Eternel s'est matérialisé en serpent donc puisque le regarder en face c'était mourir.
Peux-tu expliquer pourquoi un serpent mister be ? [ toi qui m'a dit dans nos tous premiers échanges que le syncrétisme était une preuve d'intelligence  je sais pas ]
Yehouda une explication également sur tout ça ?

Séléna_7

Féminin Messages : 158
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Sam 7 Mai - 22:58

Il s'en est imprégné c'est certain mais tu ne t'imprègnes pas de toute la sainteté, une partie lui a été transmise comme il est dit que la face de moïse avait changé une fois qu'il s'est entretenu avec d.ieu.
De plus par rapport au serpent, ce n'était pas le fait de le voir qui guerissait mais le fait de lever les yeux au ciel et de se repentir. Si tu regardais le serpent sans repentir tu ne guerissait pas. D.ieu ne s'est absolument pas materialisé.
Pourquoi le serpent? Il faut remonter aux origines. D.ieu a maudit le serpent en lui disant que tout ce qui mangera sera de la poussière. Or  celà parait comme une bénédiction à première vu car la poussière il y en a partout donc il ne manquera jamais de nourriture? La réponse est que c'est la pire malediction qu'il puisse avoir car le serpent ne levera jamais les yeux au ciel pour prier D.ieu afin qu'il lui donne sa nourriture => en d'autre mot, le serpent n'a plus de lien avec D.ieu.
C'est pour celà qu'on a choisi le serpent comme symbole, pour inciter les enfants d'israel au repentir et à la prière afin de ne pas finir comme le serpent qui lui n'a plus de lien avec D.ieu.

J'espère que ça suffit comme réponse Very Happy
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par Séléna_7 le Sam 7 Mai - 23:32

Oui bien sûr que ça suffit comme réponse : c'est ta réponse :)
Mais... je ne vois pas du tout les choses de cette façon.
Il faut remonter aux origines de Moîse c'est à dire l'Egypte...
Le serpent en Egypte était le symbole de la connaissance...
Donc voir la connaissance en face c'est à dire le serpent : c'était mourir ou pas !
Un écrémage si tu préfères : ceux qui étaient dignes de savoir ne mouraient pas et ceux qui n'étaient pas dignes de cette connaissance mouraient.
Tu oublies l'épisode ou Moîse sur ordre de l'Eternel change son bâton en serpent.
ce qui n'impressionna pas outre mesure le Pharaon.
Avec les hébreux c'est l'inverse qui se produit : le bâton se change en serpent.
Peux-tu y réfléchir ? :)
Mister be toi à qui es un avisé de syncrétisme, peux-tu faire avancer le schmimblick ?

Séléna_7

Féminin Messages : 158
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Sam 7 Mai - 23:50

Ce n'est pas ma réponse mais la réponse de la torah.
Ta réponse serait exact si on parlait du peuple egyptien or on parle du peuple juif qui pour lui le serpent n'a pas cette definition.

Sur le fait de changer le baton en serpent, c'est complètement différent, d.ieu lui a dit de faire ça parce que moise avait fait de la médisence sur le peuple (lachon hara) en disant à d.ieu que le peuple ne le croira jamais (il a manqué de confiance envers le peuple ce que d.ieu lui a immediatement reproché), or la médisence est comparée à la morsure du serpent pour plusieurs raisons (ce n'est pas le sujet, je vais pas devlopper ici) donc d.ieu a voulu lui faire comprendre celà avec le baton se transformant en serpent à cause de la médisence( c'est pour celà que le 2e signe était que moise devait entrer sa main dans son sein et la ressortir lépreuse, punition qui était réservée à ceux qui disait de la médisance, voir paracha tazria et metsora).

avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 9:58

Moïse n'a pas vu l'Eternel mais les traces de son passage, la shékinah qui l'a transfiguré
Moïse n'est pas l'Eternel mais un humain...voir Moïse,ce n'est pas voir l'Eternel...
Voir Jésus n'est pas mortel et pourtant le jour de la transfiguration sur le mont Thabor, ils ont vu la gloire de D.ieu aussi sans mourir

Quand parle-t-on du serpent la première fois dans le Tanack?
Dans béreshit...puis il revient lors du tour de magie devant Pharaon et enfin dans le désert...et on le retrouve dans la tentation de Yéshoua

Pourquoi le serpent a comme domicile le désert?  
Hébreu :
1. midbarמִדְבָּר de la racine DBR(dabar) qui signifie couramment "parler". Le désert est le lieu de la parole du peuple avec son D.ieu.

C'est l'Endroit où l'Eternel parle ainsi quand tu es dans un désert psychologique,spirituel ou autre...Il faut écouter l'Eternel te parler et non pas le Narash
Ce combat spirituel spychologique...existe toujours et pour mieux comprendre le rôle du narash dans notre spiritualité analyse cette photo

http://i86.servimg.com/u/f86/18/05/57/27/ww1010.jpg


Tu vois que d'un côté tu as la descendance de Serpent et de l'autre la descendance de la Femme(Israël) selon l'Apocalypse...
Il est dit que le Narash et sa descendance se situe très près du talon qui se dit Yaakev en Hébreu et qui a donné le nom de Yaakov qui devra devenir Israël pour lui écraser la tête...

La caractéristique du serpent c'est son langage...Il a la langue fourchue pour mieux tromper
C'est pourquoi aussi nous sommes un peuple de l'écoute(shéma Israêl) et non pas du voir(illusion)
Voilà pourquoi les images et les statues sont défendues car à travers elles,c'est le Narash qu'on invoque
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Dim 8 Mai - 10:13

Je suis obligé d'intervenir sur la photo:
Rien des pratiques que l'on fait on été prises des egyptiens!
Concernant le serpent sur la tête, c'est ridicule parce que l'on ne met pas un serpent sur la tête mais un boitier (phylactère) contenant des passages de la torah => aucun rapport avec le pharaon. C'est ridicule, on peut faire le même montage avec une licorne. (Ironique)
Concernat le chale, à l'époque tout le monde en portait un,pas seulement le pharaon ou les egyptiens,même les ishmaelim ou autre peuple, la seule différence que l'on a c'est que l'on faisait pendre des fils au 4 coins de l'habit (tsitsiot) et je ne pense pas que le pharaon faisait pareil. Enfin sur la barbe, tout le monde en portait une, signe de sagesse mais on ne la tressait pas comme le pharaon => on a rien pris de leur culture idolatre.
Et concernant la date du calendrier, notre calendrier ne commence pas à la sortie d'égypte mais à la création du monde donc cette image raconte de grosses bétises.
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Dim 8 Mai - 10:24

Et le talon ne se dit pas yaakev mais akev (עקב)
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 10:27

yehouda26 a écrit:Je suis obligé d'intervenir sur la photo:
Rien des pratiques que l'on fait on été prises des egyptiens!
Concernant le serpent sur la tête, c'est ridicule parce que l'on ne met pas un serpent sur la tête mais un boitier (phylactère) contenant des passages de la torah => aucun rapport avec le pharaon. C'est ridicule, on peut faire le même montage avec une licorne. (Ironique)
Concernat le chale, à l'époque tout le monde en portait un,pas seulement le pharaon ou les egyptiens,même les ishmaelim ou autre peuple, la seule différence que l'on a c'est que l'on faisait pendre des fils au 4 coins de l'habit (tsitsiot) et je ne pense pas que le pharaon faisait pareil. Enfin sur la barbe, tout le monde en portait une, signe de sagesse mais on ne la tressait pas comme le pharaon => on a rien pris de leur culture idolatre.
Et concernant la date du calendrier, notre calendrier ne commence pas à la sortie d'égypte mais à la création du monde donc cette image raconte de grosses bétises.

Relis ce que j'ai mis...
je suis contre les négationnistes qui disent
1°) que le peuple juif fut inventé
2°)que le peuple juif est dissidant des Egyptien

Je reprends les similitudes de l'habillement du Grand Prêtre et du Pharaon pour bien marquer la différence entre le peuple du Serpent et le peuple du philactère
Puis ne me dis pas que sous 400 ans d'zsclavages,aucun syncrétisme ne s'est produit..
Il faut aussi être réaliste!
Il ne faut pas se voiler les yeux non plus...la langue hébraïque a été aussi influencée par les autres langues sémites
Aujourd'hui encore,on utilise des termes grecs alors qu'on sait que le plus grand ennemi du Juif n'est pas l'arabe mais le grec...Pourquoi ne pas employer le terme kéhila au lieu de synagogue?
Tu t'attaches à la superficialité des choses...vois plus en profondeur!
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 10:28

yehouda26 a écrit:Et le talon ne se dit pas yaakev mais akev (עקב)
Oui tu as raison mais Yaakov n'est-il pas construit sur cette racine?
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Dim 8 Mai - 10:31

Je te parle du culte, rien n'a été pris aux egyptiens qui sont un peuple idolatre, l'opposé du monotheisme
Je ne t'ai pas corriger sur la signification de ta phrase, tu as raison que yaakov vient du même mot, je voulais juste corriger le mot.
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 10:42

Oui je voulais justement mettre l'accent sur cette différence en montrant le semblant de similitude...il faut retenir que c'est Israêl qui écrasera la tête du serpent...
Mais revenons au sujet qu'est-ce qui fait que nous sommes un peuple de l'écoute et pas du voir?
Ne dit-on pas qu'un dessin vaut 100.000 mots or on nous demande l'inverse...d'écouter l'Eternel et non de le voir sous peine de mort?
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par Séléna_7 le Dim 8 Mai - 10:48

Après recherches, voici un petit plaidoyer sur le syncrétisme Egypte/Peuple hébreu dont Moîse fut la jonction...

Il est troublant de constater les similitudes entre les hiéroglyphes égyptiennes et l’alphabet hébreu, et, la contenance significative de similitude des deux.
Suit ensuite, la tentative de relier comment on est passé de l’adoration d’Aton, le soleil, symbole du Dieu unique, au Dieu hébraïque, puis au Dieu chrétien.

Le Tétragramme tel que nous le connaissons : « yod, hé, vau, hé, » que l’on ne doit qu’épeler et jamais prononcer, est très difficile à circonscrire.
Quelle signification lui donnons-nous ?
A quelque chose près ce devrait être : « Grand Dieu, souffle divin, créateur de l’homme ».
La lettre Yod est représentée au début du nom d’Aton ; les noms égyptiens Aton et Amon commencent par un yod en hébreu, ou, aussi, par un aleph, ce qui semble vouloir dire : « seigneur ; Dieu ; ou soleil. »

A remarquer : le yod égyptien et le yod hébreu sont des lettres similaires ; mais, en hébreu, dans la bible, le tétragramme « Yahvé » - ou le Yod –Yod - se disent : Adonaï , car il est interdit de prononcer le nom de Dieu.
C’est donc la conjonction du dieu aton et du pharaon Aï successeur de Toutankamon ; devenu Adone-Aï ( le seigneur Aï)
Donc « Adonaï » trouve sa racine dans Akhénaton ; à l’origine, Anokhi-Adonaï : « je suis dieu » signification précise du nom Akhénaton.
Le VAV ou VAU , en hiéroglyphe, la vipère, en hébreu, la fécondation, symbole de création de l’homme.


Alors... pourquoi s'accrocher mordicus au Tétragramme ?
C'est peut-être encore vouloir enfermer Le Parfait.
Vous aurez compris que le Tétragramme n'a pas forcément une légitimité absolue avec tout le profond respect que je lui dois.
Voyons la supposition du décryptage hiéroglyphique égyptien ;
en passant tout le descriptif ardu ; nous en arrivons à la conclusion que la prononciation du Tétragramme est :
« Yaou-hé » ce qui donne : « adoration du grand dieu hé » ; le tétragramme devenu en hébreu : Yahvé ; Jéhovah ; a comme racine Yahou : le nom du pharaon ; puis hé : le souffle divin ; il est présent dans le cartouche d’Aménophis 3 à Soleb en haute Egypte ( 1384—1346 avt J.C).
Il y aurait donc un lien étroit entre ce que nous connaissons du Tétragramme et l’Egypte antique .
Nous voilà avec une filiation bien compliquée.
Si l’on se réfère à Fabre d’Olivet : « la langue hébraïque restituée » ; il y a continuité depuis Akhénaton jusqu’aux Hébreux ; exemple :
Israël signifie « fils de Râ et de Dieu » .
Les attributs de pharaon sont identiques à ceux du Dieu de la bible appelés « séphirot » dans la kabbale ; la géographie nous parle du sin-Aï ;
amen est Amon revisité par Moïse , et, qui d’ailleurs signifie : « en vérité » ; les similitudes sont foison.

Personnellement, je pensais auparavant que les sciences sacrées égyptiennes supplantaient la pauvreté de l'enseignement mosaïque : phallocrate, tyrannique qui prenait les hébreux entraînés dans son sillage pour des imbéciles. ( rions un peu )
Ce qu'ils étaient certainement, du moins de vrais gosses, durs à la comprenette.
On ne peut que déplorer que les richesses de la spiritualité égyptienne ou la parité était respectée aient été englouties par Moïse et ses 10 commandements aussi rudimentaires... qu'une leçon apprise sur le bout de 10 doigts.
Moïse n'a absolument rien créé, il a juste pioché sur ordre divin bien entendu, ce qui semblait nécessaire dans le Sacré d'Egypte pour imposer un monothéisme dicté...

Mais la question est-vous permettez-pourquoi les hébreux auraient-ils fait confiance d'emblée à un égyptien qui a trahi la Loi primordiale en ayant pris une vie ( ce qui était absolument interdit en Egypte et tous les esclaves le savaient ) ?
Ok Moïse a ravi les liens consanguins qui étaient permis et même prescrits à la cour royale d' Egypte.
La question c'est pourquoi  les liens consanguins ( ett... ! ) étaient prescrits à l'époque ou Moîse régnait à la cour royale de Pharao...


Il me semble également qu'une partie du peuple juif suivent d'instinct Abraham plutôt que Moîse.
Hé oui... Abraham Le Juste agrée par Dieu jusqu'à sa mort et non condamné par manque de foi ou de préférence pour s'être reposé sur ses propres forces comme Moïse le fît. ( Querelle de Mériba ) A débattre...

Par ailleurs lorsque Dieu s'est révélé à Abraham, il n'était certainement pas question de Tétragramme et encore moins en Eden ou le contact était direct entre LE Créateur et Adam & Eve.

Alors ? Voir Dieu c'est mourir ? Réfléchissons-y plus en amont :)

Séléna_7

Féminin Messages : 158
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Dim 8 Mai - 10:57

Il y a plusieurs façon de le voir:
Le voir comme tu vois une personne, c'est impossible.
Après tu as d'autres façon de le voir: par ces miracles, ou comme moïse qui a vu le noeud du phylactère de la tête de D.ieu (c'est une image bien sur), par prophétie... .
Dire que l'on est un peuple de l'écoute n'est pas vraiment vrai car sur le mont sinaï on a vu D.ieu :
"Or, tout le peuple fut témoin de ces tonnerres, de ces feux, de ce bruit de cor, de cette montagne fumante et le peuple à cette vue, trembla et se tint à distance." Exode 20,15

20,19 "L'Éternel dit à Moïse: "Parle ainsi aux enfants d'Israël: 'Vous avez vu, vous-mêmes, que du haut des cieux je vous ai parlé."
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 11:20

Séléna_7 a écrit:Après recherches, voici un petit plaidoyer sur le syncrétisme Egypte/Peuple hébreu dont Moîse fut la jonction...

Il est troublant de constater les similitudes entre les hiéroglyphes égyptiennes et l’alphabet hébreu, et, la contenance significative de similitude des deux.
Suit ensuite, la tentative de relier comment on est passé de l’adoration d’Aton, le soleil, symbole du Dieu unique, au Dieu hébraïque, puis au Dieu chrétien.

Le Tétragramme tel que nous le connaissons : « yod, hé, vau, hé, » que l’on ne doit qu’épeler et jamais prononcer, est très difficile à circonscrire.
Quelle signification lui donnons-nous ?
A quelque chose près ce devrait être : « Grand Dieu, souffle divin, créateur de l’homme ».
La lettre Yod est représentée au début du nom d’Aton ; les noms égyptiens Aton et Amon commencent par un yod en hébreu, ou, aussi, par un aleph, ce qui semble vouloir dire : « seigneur ; Dieu ; ou soleil. »

A remarquer : le yod égyptien et le yod hébreu sont des lettres similaires ; mais, en hébreu, dans la bible, le tétragramme « Yahvé » - ou le Yod –Yod - se disent : Adonaï , car il est interdit de prononcer le nom de Dieu.
C’est donc la conjonction du dieu aton et du pharaon Aï successeur de Toutankamon ; devenu Adone-Aï ( le seigneur Aï)
Donc « Adonaï » trouve sa racine dans Akhénaton ; à l’origine, Anokhi-Adonaï : « je suis dieu » signification précise du nom Akhénaton.
Le VAV ou VAU , en hiéroglyphe, la vipère, en hébreu, la fécondation, symbole de création de l’homme.


Alors... pourquoi s'accrocher mordicus au Tétragramme ?
C'est peut-être encore vouloir enfermer Le Parfait.
Vous aurez compris que le Tétragramme n'a pas forcément une légitimité absolue avec tout le profond respect que je lui dois.
Voyons la supposition du décryptage hiéroglyphique égyptien ;
en passant tout le descriptif ardu ; nous en arrivons à la conclusion que la prononciation du Tétragramme est :
« Yaou-hé » ce qui donne : « adoration du grand dieu hé » ; le tétragramme devenu en hébreu : Yahvé ; Jéhovah ; a comme racine Yahou : le nom du pharaon ; puis hé : le souffle divin ; il est présent dans le cartouche d’Aménophis 3 à Soleb en haute Egypte ( 1384—1346 avt J.C).
Il y aurait donc un lien étroit entre ce que nous connaissons du Tétragramme et l’Egypte antique .
Nous voilà avec une filiation bien compliquée.
Si l’on se réfère à Fabre d’Olivet : « la langue hébraïque restituée » ; il y a continuité depuis Akhénaton jusqu’aux Hébreux ; exemple :
Israël signifie « fils de Râ et de Dieu » .
Les attributs de pharaon sont identiques à ceux du Dieu de la bible appelés « séphirot » dans la kabbale ; la géographie nous parle du sin-Aï ;
amen est Amon revisité par Moïse , et, qui d’ailleurs signifie : « en vérité » ; les similitudes sont foison.

Personnellement, je pensais auparavant que les sciences sacrées égyptiennes supplantaient la pauvreté de l'enseignement mosaïque : phallocrate, tyrannique qui prenait les hébreux entraînés dans son sillage pour des imbéciles. ( rions un peu )
Ce qu'ils étaient certainement, du moins de vrais gosses, durs à la comprenette.
On ne peut que déplorer que les richesses de la spiritualité égyptienne ou la parité était respectée aient été englouties par Moïse et ses 10 commandements aussi rudimentaires... qu'une leçon apprise sur le bout de 10 doigts.
Moïse n'a absolument rien créé, il a juste pioché sur ordre divin bien entendu, ce qui semblait nécessaire dans le Sacré d'Egypte pour imposer un monothéisme dicté...

Mais la question est-vous permettez-pourquoi les hébreux auraient-ils fait confiance d'emblée à un égyptien qui a trahi la Loi primordiale en ayant pris une vie ( ce qui était absolument interdit en Egypte et tous les esclaves le savaient ) ?
Ok Moïse a ravi les liens consanguins qui étaient permis et même prescrits à la cour royale d' Egypte.
La question c'est pourquoi  les liens consanguins ( ett... ! ) étaient prescrits à l'époque ou Moîse régnait à la cour royale de Pharao...


Il me semble également qu'une partie du peuple juif suivent d'instinct Abraham plutôt que Moîse.
Hé oui... Abraham Le Juste agrée par Dieu jusqu'à sa mort et non condamné par manque de foi ou de préférence pour s'être reposé sur ses propres forces comme Moïse le fît. ( Querelle de Mériba ) A débattre...

Par ailleurs lorsque Dieu s'est révélé à Abraham, il n'était certainement pas question de Tétragramme et encore moins en Eden ou le contact était direct entre LE Créateur et Adam & Eve.

Alors ? Voir Dieu c'est mourir ? Réfléchissons-y plus en amont :)

Je vais essayer de te répondre concernant ce syncrétisme,petit scorpion des sables,surtout te montrer que le monothéisme révélé à Moïse n'a rien à voir avec Aton...

Le term" monothéisme " est un héritage de la tradition judéo-chrétienne extrêmement marqué par celle-ci.
Le concept implique l'idée d'un D.ieu unique et transcendant, entretenant avec les hommes un lien
d'amour et personnel.

Pour les Juifs, c'est le Dieu de l'Alliance, d'Abraham, d'Isaac et de Jacob,qui parle à Moïse, aux prophètes et par eux .

Pour les chrétiens, c'est Notre Père, Dieu parmi nous,Emmanuel, le Logos ou Parole, incarné en la personne de Jésus-Christ, l'Esprit Saint qui vivifie 

Pour les musulmans, c'est Allah, qui parle « en langue arabe claire » dans le Coran et qui aime
l'humanité d'un amour « matriciel » – ar-Rahmân. La dimension " personnelle " de Dieu est
indissociable de l'idée monothéiste.

Or, si Aton est Unique, c'est aussi un " monstre froid ".
Certes, il ne cesse de créer et de prodiguer ses bienfaits, mais un peu à la manière d'un automate ou d'un " distributeur automatique ". On a souvent relevé qu'Aton est un dieu muet. Il ne parle jamais. Il crée sans mot dire ; en aucun cas il n'est un « Je », une personne. On n'insiste pas assez, à mon sens, sur cette singularité, sans doute sans équivalent dans toute l'histoire des religions : Aton est un « dieu » qui semble démuni de la plus fondamentale des capacités de la personne, le don de l'expression, partant de la pensée.
N'est-ce pas là le motif principal du rejet de la religion d'Aton par les Égyptiens ?
Aton ne pouvait pas être aimé. En Amon, au contraire, les Égyptiens avaient un dieu aimant et aimable, un dieu vers qui se tourner.
Au fond, Aton n'était pas un dieu, mais simplement le Soleil considéré comme le tout du tout, le
principe, la source de l'Univers. Si la religion "amarnienne " ne préfigure en rien le monothéisme
biblique, elle ressemble fort, à des siècles de distance, à la pensée des présocratiques, qui étaient à la recherche de l'élément cardinal du cosmos, de l'archè pouvant rendre compte de l'existence de ce dernier dans son intégralité. Aton, par ailleurs, n'est en rien transcendant ; il fait partie du
monde matériel, dont il est la source, car il n'est autre que la Lumière, ou plutôt le Globe et la
Lumière qui en émane.
Ce thème de la Lumière immanente, source première et continue de l'existence, consonne étrangement avec certaines philosophies modernes ou avec des données de la cosmologie scientifique actuelle ; il n'en demeure pas moins qu'il est difficile d'encore
considérer Aton comme un dieu, a fortiori comme " D.ieu ". Il me semble donc inapproprié de
parler de " monothéisme " à propos de la pensée d'Akhénaton ; ne représenterait-elle pas en fait la formulation du premier a-théisme, une philosophie purement naturelle, une sorte de " matérialisme transcendantal " au sens kantien du terme ?
Il y a, on le voit, un abîme entre le D.ieu de Moïse, ou plutôt de l'Ancien Testament, et celui
d'Akhénaton, et il faut résolument écarter l'idée d'une quelconque filiation entre le
pseudo-monothéisme amarnien et le monothéisme biblique.

Le développement tardif de celui-ci, qu'on ne peut raisonnablement plus faire remonter au-delà de l'époque des prophètes, d'Osée surtout (vers 750 av. J.-C.), et qui n'a sans doute atteint son expression radicale qu'après l'exil à Babylone, avec le Deutéro-Isaïe et le courant deutéronomiste (VIe siècle av. J.-C.) – c'est-à-dire à une époque où Akhénaton et Aton ont été complètement effacés des mémoires – est d'ailleurs un argument dirimant contre l'hypothèse popularisée par Freud. En revanche, il y a peut-être des liens entre la naissance de l'idée monothéiste et ce qu'était devenue la religion d'Amon au Ier millénaire,mais ça, c'est une autre histoire…
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Dim 8 Mai - 11:25

""Il est troublant de constater les similitudes entre les hiéroglyphes égyptiennes et l’alphabet hébreu, et, la contenance significative de similitude des deux.""

Je vois pas comment il peut y avoir une similitude entre les 2 alphabets: l'un est composé de dessins où chaque dessin veut dire un mot ou une phase tandis que l'hebreu est composé de lettres qui en les assemblants forment des mots. C'est comme si tu compares le chinois et l'hebreu au niveau de l'alphabet.

""Le Tétragramme tel que nous le connaissons : « yod, hé, vau, hé, » que l’on ne doit qu’épeler et jamais prononcer, est très difficile à circonscrire.
Quelle signification lui donnons-nous ?""

Tout simplement le nom de D.ieu dans son attribut de misericorde.

""La lettre Yod est représentée au début du nom d’Aton ; les noms égyptiens Aton et Amon commencent par un yod en hébreu, ou, aussi, par un aleph, ce qui semble vouloir dire : « seigneur ; Dieu ; ou soleil. »""

Mon nom en hebreu commence par un yod suis je moi aussi un D.ieu?
C'est stupide plein de mots commencent par un yod en hebreu et en egyptien aussi j'imagine, c'est essayer de trouver la petite bête en formant des mots combinés de deux D.ieu pour trouver ce que l'on veut trouver. En fait on peut résumer ce texte par ces mots: "trouver ce que l'on veut trouver" en mixant pleins de mots egyptiens on va finir par trouver ce que l'on veut.

Et si tu multiplies la valeur numérique du tétragramme par le nombre de cheveux du pharaon toutankamon tu trouves la même valeur numérique que le D.ieu jupiter. C'est ridicule.

"Adone-Aï" on aurait du le prononcer aton aï selon cette logique, alors pourquoi adon-aï?
Ridicule

""Yaou-hé"" totalement faux, le tétragramme se dit y-é-h-o-v-a donc aucun rapport avec ce mot qui n'ont pas la même racine en hebreu.
Encore une fois malhonneteté de cette thèse car c'est déformer un mot pour trouver encore une fois ce que l'on veut. Les falsifications n'ont plus de limites dans ce document?

""Moïse n'a absolument rien créé, il a juste pioché sur ordre divin bien entendu, ce qui semblait nécessaire dans le Sacré d'Egypte pour imposer un monothéisme dicté...""
C'est pour celà qu'il n'y a aucun rapport entre le culte idolatre egyptien et le culte juif d'ailleur.

Enfin bref, document ridicule, tiré par les cheveux, falsifié car il y a falsification de mots comme je l'ai relevé qui plus est sans aucune preuve ou base scientifique pour appuyer ce document car ce n'est qu'un ramassi de suppositions déformées et tordues
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 12:03

Il faut bien avouer que les lettres hébraïques s'inspirent des lettres égyptiennes et d'autres écritures quand à leur représentation et leur sens...ce n'est pas un problème pour moi!

Quant on tétragramme,il faut d'abord se mettre d'accord sur ce qu'il représente soit une forme verbale,une locution verbale qui a pour mission car chaque Nom Hébreux est d'abord une mission avant d'être un Nom propre...cette locution verbale tire sa substance du domaine du Divin qui est l'Eternité...
En conjugaison,le temps présent en Hébreu existe mais n'est jamais exprimé mais le passé oui et dans cette expression verbale,le vav a un sens bien particulier puisqu'il est conversif

Donc le tétragramme est la forme extrême et profonde de l'essence divine qui accolé à Elohim permet la création ex nihilo...
C'est pourquoi le Narash n'utilisera que la moitié du Nom pour tromper Hava...Il ne fera référence qu'aux Elohim en omettant de citer le tétragramme...Voilà pourquoi aussi il nous est défendu de le prononcer...on ne va pas avoir accès aux forces créatrices et aller dans son essence même pour utiliser ces forces dans nos buts humains...seul le masshiah et le Grand Prêtre pouvait le prononczer à Kippour pour restaurer notre fonction adamique déchue
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par mister be le Dim 8 Mai - 12:12

yehouda26 a écrit:Il y a plusieurs façon de le voir:
Le voir comme tu vois une personne, c'est impossible.
Après tu as d'autres façon de le voir: par ces miracles, ou comme moïse qui a vu le noeud du phylactère de la tête de D.ieu (c'est une image bien sur), par prophétie... .
Dire que l'on est un peuple de l'écoute n'est pas vraiment vrai car sur le mont sinaï on a vu D.ieu :
"Or, tout le peuple fut témoin de ces tonnerres, de ces feux, de ce bruit de cor, de cette montagne fumante et le peuple à cette vue, trembla et se tint à distance." Exode 20,15

20,19 "L'Éternel dit à Moïse: "Parle ainsi aux enfants d'Israël: 'Vous avez vu, vous-mêmes, que du haut des cieux je vous ai parlé."

Bien sûr il ya plusieurs manières de voir comme il y a plusieurs manières d'écouter
Voir Eternité dans notre monde dualiste est impossible....
Oui et je n'ai jamais compris ce qu'était voir les voix dans le désert...

מכילתא פרשת יתרו פ' ט
יהיו שומעי את הדבור ומפרשי אותו

י
avatar
mister be

Masculin Messages : 617
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par yehouda26 le Dim 8 Mai - 12:36

"Bien sûr il ya plusieurs manières de voir comme il y a plusieurs manières d'écouter
Voir Eternité dans notre monde dualiste est impossible....
Oui et je n'ai jamais compris ce qu'était voir les voix dans le désert..."

Je pense que la réponse se trouve dans ce verset:
"Il t'a été donné de voir cela pour reconnaître que l'Eternel est l'Etre suprême. Rien n'existe en dehors de Lui. Depuis le ciel Il t'a fais entendre Sa voix afin de te corriger, et sur la terre Il t'a montré Son grand feu, et tu as entendu Ses paroles du milieu du feu." (Deutéronome 4 : 35-36)"
Ils ont entendus la voix de D.ieu et on vu la révélation à travers un feu divin. Tu as raison lorsque tu parles d'entendre car il y a beaucoup d'allusion à l'ouïe dans les versets du mont sinaï. Mais il y à aussi plusieurs allusion à la vue. Donc dissocier l'un de l'autre ne serait pas juste.
Encore des références à la vue et à l'ouïe:
"Seulement prends garde à toi et prends soin de ton âme, de peur que tu n'oublies les choses que tes yeux ont contemplées et de peur qu'elles ne s'écartent de ton cœur tous les jours de ta vie. Et tu les feras connaître à tes enfants et aux enfants de tes enfants. Le jour où tu t'es tenu devant l'Eternel ton D.ieu à 'Horev (Mont Sinaï)…"

Concernant le fait de voir les voix, les commentateurs s'accordent à dire qu'ils ont vraiment vus des voix. Qu est. E que cela veut dir, je pense que nous ne pouvons l'imaginer.
Cependant j'ai lu dans un livre une explication scientifique de cet episode. Ce livre c'est : La Révolution - Quand la science vient à la rencontre de la Bible. Un livre extraordinaire.
avatar
yehouda26

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voir c'est mourir.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum