anipassion.com

La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Message par 3mondes le Mar 26 Avr - 0:29

Nikita a écrit:..c'est un très beau sujet. Vraiment beau, mais c'est dommage qu'il soit traité par des spéculateurs matérialistes argumentant sur le vide.
Dois-je me sentir visé ? Personnellement, n'étant pas métaphysicien je ne spécule pas et je ne suis donc pas matérialiste non plus (le matérialisme étant une position métaphysique en rien sicientifique, ni donc philosophique).

Pour ce qui est des arguments, quels sont les tiens ?
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Message par Tatonga le Mar 26 Avr - 2:25

Le monde n'est pas physique, n'est pas lois, n'est pas science, n'est pas logique.
Il est magique, il est mystère, il est invraisemblable, en un mot métaphysique.
Le fait qu'il est y ait un monde est métaphysique, ce sera une énigme éternelle, jamais l'investigation, la prospection humaines, ne pourraient en découvrir le secret.
Pourquoi ? Parce que ce secret est hors du temsps et nous sommes enfermés dans le temps.
Le temps, la vie, l'amour, la pensée, tout ce qui compte vraiment, est métaphysique.
La métaphysique est la seule voie à même de mener à la vérité, mais c'est une vérité inaccessible car elle est hors temps.
La métaphysique n'est pas une mauvaise voie en soi, c'est l'unique voie, mais il faut se résigner à l'abandonner pour  se consacrer aux labours de la terre, aux semailles et aux moissons.
Dieu est au point zéro du BigBang et un mur infranchissable se dressent devant nous. De l'autre côté de ce mur, du côté de Dieu, il y a un monde tout autre où il n'y a ni temps, ni espace, ni toutes ces lois qui nous sont familières. Il y a le mystère.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Message par 3mondes le Mar 26 Avr - 19:37

Tatonga a écrit:Le monde n'est pas physique, n'est pas lois, n'est pas science, n'est pas logique.
Il est magique, il est mystère, il est invraisemblable, en un mot métaphysique.
Ce n'est pas le monde qui n'est pas logique ou qui serait invraisemblable Tatonga, si tu vois du non logique ou de l'invraisemblable, c'est dans ta représentation subjective des choses ou dans le discours que tu tiens sur le monde qu'ils se trouvent. Ce qui est bon signe, car cela laisse à penser que tu ne raisonnes pas si mal que ça.    Wink

Seule la science digne de ce nom produit des énoncés objectifs, et seule la philosophie non dévoyée (la Dialectique) produit des énoncés rationnels et parcimonieux.

Mais je suis cependant d'accord avec toi pour dire qu'il existe bien une magie et des mystères insondables en la Nature, une magie et des mystères insondables même à Dieu s'il en existe un, ce que je ne crois pas, en tout cas si par "Dieu" il faut entendre un être qui ressemblerait de près ou de loin à celui que décrivent les monothéismes.

Tatonga a écrit:Le fait qu'il est y ait un monde est métaphysique, ce sera une énigme éternelle, jamais l'investigation, la prospection humaines, ne pourraient en découvrir le secret.
Il y a bien évidemment de l'indicible, de l'inconnaissable aussi, mais non ! : le réel n'est pas métaphysique ni théologique.

_______


Selon moi, la métaphysique voile plus qu'elle ne dévoile et c'est bien là tout le problème avec la métaphysique : c'est une faiseuse de religions.


Ma définition de la métaphysique c'est :

Le terme de "métaphysique" sert en philosophie à désigner tout système de pensée non scientifique et pseudo philosophique, reconnaissable aux deux caractéristiques suivantes :
    - 1°)  au fait qu'il y est formulé des thèses invérifiables. (Preuve que la métaphysique n'est pas une science).
    - 2°)  et au fait qu'il y est posé au moins un principe que rien ne justifie rationnelement. (Preuve que la métaphysique n'est pas non plus une dialectique, autrement dit en particulier : elle n'est pas une branche de la philosophie.)



Voici quelques notes qui appuient cette position :

"La métaphysique est une pensée visant à faire passer des entités abstraites fictives pour des êtres réels.
En ce sens, la métaphysique ne participe pas à l'effort de vérité de la philosophie."

"Nous désignerons par métaphysique les discours qui débordent les données de l'expérience de façon imprudente."

"La manière métaphysicienne se prononce, par une intuition directe, qui n'est ni scientifique, ni rationnelle."

"La métaphysique n'est pas « coextensive de l'ontologie ». La métaphysique déborde de toute part l'ontologie qui en est la partie rationnelle et acceptable, partie que l'on doit distinguer."

"Le terme de "métaphysique scientifique" est inapproprié car la métaphysique se définit de n'être pas scientifique. Il est préférable d'utiliser le terme "d'ontologie" pour désigner les hypothèses sur le réel issues des sciences."

"Il y a une sorte de prudence toute philosophique par rapport à ce qui semble hors de portée de la connaissance, telle qu'elle est à un moment donné, qui s'oppose à la tendance contraire de la métaphysique."

"Dans l'oeuvre d'Aristote la métaphysique restait prudente et s'apparentait plutôt à ce que nous qualifierions d'ontologie (voir après) en ayant pour objet les principes et causes premières."

"La métaphysique prétend penser l'être, c’est-à-dire penser directement ce qui existe en soi. Ce n'est pas une ambition impossible et totalement illégitime mais, chez les métaphysiciens, cette volonté a pris une tournure particulière qui implique la possibilité d'un rapport direct entre l'individu connaissant et l'être. Or, tout humain fait partie du monde et accède au monde par son expérience. Cette expérience met en évidence la réalité empirique et non pas l'être en soi. L'accès à l'être ne peut être direct, il doit passer par une connaissance de la réalité empirique. Si nous appelons réel cet être en soi, il faut admettre que nous ne pouvons rien connaître directement du réel en lui-même (et encore moins sur des êtres supposés au delà du réel, des êtres transcendants), ce qui récuse la légitimité des métaphysiques traditionnelles."
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Message par Tatonga le Jeu 28 Avr - 1:12

3mondes a écrit:
Il y a bien évidemment de l'indicible, de l'inconnaissable aussi, mais non ! : le réel n'est pas métaphysique ni théologique.
Le réel, le concret, le palpable, le domaine de la science, on s'en fiche. On sait ce que c'est. On laisse la science s'en charger.
Mais ce monde est invraisemblable, incroyable, mystérieux. On ne le trouve " normal " que parce qu'on y est habitué.
Et tu vois, devant ce miracle, devant l'ordre qui y règne, sa beauté, la vie, l'émergence de la pensée, non seulement on est époustouflé, mais on se pose des questions, des questions que la science ne se pose pas.
Ces questions, on ne peut pas leur trouver de réponse, mais elles n'en sont pas moins pertinentes Ce sont mêmes les vraies bonnes questions qu'il faut se poser. Les questions que se pose la science c'est du superficiel.
Les bonnes questions sont métaphysiques car le monde est un mystère métaphysique.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3789
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Message par 3mondes le Jeu 28 Avr - 22:31

Tatonga a écrit:
3mondes a écrit:Il y a bien évidemment de l'indicible, de l'inconnaissable aussi, mais non ! : le réel n'est pas métaphysique ni théologique.
Le réel, le concret, le palpable, le domaine de la science, on s'en fiche. On sait ce que c'est. On laisse la science s'en charger.
Mais ce monde est invraisemblable, incroyable, mystérieux. On ne le trouve " normal " que parce qu'on y est habitué.
Et tu vois, devant ce miracle, devant l'ordre qui y règne, sa beauté, la vie, l'émergence de la pensée, non seulement on est époustouflé, mais on se pose des questions, des questions que la science ne se pose pas.
L'on est aussi époustouflé par ce que la science permet d'en savoir, non ?

Pour le reste, ce n'est pas la propriété des religions et certainement pas de la spéculation métaphysique vide. Ce dont tu parles s'offre à tout un chacun et se contemple pour peu que l'on soit un brin poète.

Quant aux questions que l'on se pose :

Nombre de questions que la science ne se pose pas ne se posent pas en vrai. Et celles qui se posent et que la science ne se pose pas, les restantes, ce ne sont ni la métaphysique ni la religion qui se les posent, mais la philosophie.

Tatonga a écrit:Ces questions, on ne peut pas leur trouver de réponse, mais elles n'en sont pas moins pertinentes Ce sont mêmes les vraies bonnes questions qu'il faut se poser.
Si elles n'ont pas de réponse en quoi seraient-elle pertinentes ?
Et si elles n'ont pas de réponse, se les poser n'est-ce pas plutôt qu'une perte de temps et d'énergie mentale ?

Tatonga a écrit:Les questions que se pose la science c'est du superficiel.
Les bonnes questions sont métaphysiques car le monde est un mystère métaphysique.
La métaphysique c'est de la branlette.

Shocked
avatar
3mondes

Messages : 386
Date d'inscription : 31/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La métaphysique n'est-elle pas que de la spéculation gratuite ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum