La femme dans la bible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La femme dans la bible.

Message par Tatonga le Mar 2 Fév - 7:31

Que dit la Bible à propos de la femme, des ses droits, de ses devoirs, de sa liberté, de sa place dans la société ?
Ou ne dit-elle rien ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Boemboy le Jeu 4 Fév - 7:53

Dans la Bible, la femme apparait dès la Genèse. L'espèce humaine est crée sexuée mais sans préciser les rôles respectifs dans la reproduction. On sait seulement que c'est la femme qui enfante quand "elle a connu l'homme".
La femme est porteuse de la désobéissance à Dieu: elle se laisse tromper par le serpent et entraine l'homme dans le péché. A partir de là les exégètes s'en donnent à coeur joie !
La femme est aussi la mère. Elle tient sa notoriété de celle de ses fils. Les mères citées dans le NT sont celles de Jean Baptiste et de Jésus. Pour Marie, mère de Jésus-Dieu, le NT précise qu'elle est immaculée, elle n'est pas porteuse du mal, incitatrice de péché...
Marie Madeleine est la tentatrice du péché.

Dans le NT, la femme autre que Marie n'a qu'un rôle de second plan. Il est question des femmes esclaves parfois qui apportent des soins au Christ. L'entourage compétent de Jésus est exclusivement masculin. Les femmes servent les hommes mais ne se mêlent pas de leurs activités politiques. En fait, la femme du NT est la femme de la société de ce pays à cette époque.

La France catholique a reconduit cette situation jusqu'en 1950. Comme au temps de Jésus, il y avait quelques femmes exceptionnelles qui dominaient certains hommes, mais rares étaient celles qui accédaient à des premiers rôles dans la société.

On a connu en Europe des grandes reines, des impératrices....Israël a eu Golda Meir comme chef d'Etat et s'est efforcé de développer l'égalité hommes/femmes. Mais les juifs religieux restent toujours dans leur même attitude misogyne. Le mur des Lamentations en est une illustration.

Je n'ai pas souvenir d'une femme chef d'Etat d'un pays musulman. La religion chrétienne serait la seule à accorder, après des siècles, l'accès des femmes aux premiers rôles de la société ?

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Tatonga le Jeu 4 Fév - 12:13

Je vois. Même si elle évoque certaines femmes exceptionnelles, Eve, Marie, la Bible ne parle pas du tout de la femme, contrairement au Coan qui, lui, en parle abondamment.
Cela est du est fait que le Coran se veut porteur d'une organisation sociale, ce qui n'est pas le cas de la Bible, enfin je présume.
La Bible axe son discours sur l'individu, le Coran fait une grande place à la société, et l'islam est conçu comme religion d'une communauté.
On comprends dès lors que la Bible évoque peu, voire pas du tout la femme.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Invité le Ven 12 Fév - 8:41

J'ai détaché une partie de ce sujet dans la rubrique suivante : http://forum-religions-ines.forumactif.be/t210-l-ordre-social-vehicule-par-les-religion

On peut ainsi poursuivre ici le sujet de la femme dans la bible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Dede 95 le Mer 24 Fév - 14:15

Le christianisme et le Nouveau Testament

Le Nouveau Testament est composé des quatre évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean et d'une collection de textes relatant les premiers pas de l'évangélisation du pourtour de la mer méditerranée par Paul principalement mais aussi Jacques, Pierre, Jean et Jude. Confondre les épîtres de Paul avec des lettres effectivement écrites par Paul serait une grande naïveté étant donné les nombreuses réécritures et retouches apportées aux textes dans les premiers siècles de la chrétienté. Les quatre évangiles ne doivent leur célébrité qu'à la sélection, effectuée progressivement par les évêques des premiers siècles, des quatre versions les moins contradictoires de la vie de JC parmi une soixantaine de textes. Ces derniers, malchanceux, reçurent le nom d'apocryphes. Les actes des apôtres, diverses épîtres et l'apocalypse sont analysés en détachant le mépris pour les femmes intrinsèque aux textes et pas seulement à leur interprétation par les croyants.

La femme chrétienne n'est qu'un ventre. Destinée à procréer, elle reste soumise à son mari comme son mari est le sujet du Christ, lui-même fils de Dieu. Le christianisme est très fervent de ce genre de classement rapide des personnes et des valeurs. L'ordre est donné en (1 Cor 11, 3) : "Le Christ est le chef de tout homme, l'homme est le chef de la femme, et Dieu le chef du Christ". Afin que le message soit bien entendu, le Nouveau Testament réaffirme ces vues scandaleuses en (Ephé 6, 21-24) : "Dans la crainte du Christ, soyez tout dévouement les uns aux autres, les femmes pour leur mari comme au Seigneur, car leur mari est la tête de la femme comme le christ est la tête de l'église, son corps, dont il est le sauveur. L'église est tout dévouement au Christ, qu'il en soit toujours de même pour les femmes vis à vis de leur mari." La femme est au service de l'homme (Colo 3, 18) : "Femmes, soyez tout dévouement pour vos maris comme il convient à des personnes unies au Seigneur".

La relégation de la femme au rang de servante prend des accents intégristes musulmans en (1 Cor 11, 5-6) lorsque le port du voile s'impose comme unique solution à la perversité féminine : "Toute femme qui prie ou parle sous l'inspiration de Dieu sans voile sur la tête, commet une faute identique, comme si elle avait la tête rasée. Si donc une femme ne porte pas de voile, qu'elle se tonde; ou plutôt, qu'elle mette un voile puisque c'est une faute pour une femme d'avoir les cheveux tondus ou rasés." Et plus loin, en (1 Cor 11, 10) : "C'est pourquoi la femme doit avoir la tête couverte, signe de sa dépendance par respect des messagers de Dieu". C'est donc au nom du respect que les femmes chrétiennes, comme les musulmanes, se voient imposer le port d'un torchon infamant, signe du machisme intrinsèque à toute religion. La masculinité des mythes, en dehors de l'oppression des femmes, trouve aussi sa pleine expression dans la violence requise à l'imposition des dogmes. La pudeur vestimentaire ne se limite pas au voile mais est définie en (1 Pier 3, 3) : "Votre parure ne sera pas extérieure: ondulations des cheveux, bijoux d'or, élégance des toilettes; elle sera toute intérieure: une âme douce et paisible en son secret. Voila ce qui est précieux au regard de Dieu.". Toutes au couvent! L'adultère féminin est condamné en (Rom 7, 3 ) mais rien n'est dit sur un comportement similaire de la part du mari. Même situation pour le veuvage où aucune exigence n'est assénée au veuf alors que la veuve est destinée à l'adoration de son dieu (1 Tim 5, 5-7).

Le mépris de la femme ne se limite pas au rapport hiérarchique qui l'attache à son mari mais s'étend à ses capacités intellectuelles (1 Cor 14, 34-35) : "Que les femmes se taisent pendant les assemblées; il ne leur est pas permis d'y parler, elle doivent obtempérer comme le veut la loi. Si elles souhaitent une explication sur quelque point particulier, qu'elles interrogent leur mari chez elles, car il n'est pas convenable à une femme de parler dans une assemblée". Une fois encore, la Bible fait preuve d'une remarquable clarté.

Et pour couper court à toute critique, l'énervement prend le rédacteur de (1 Tim 2, 12-14) : "Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de faire la loi à l'homme, qu'elle se tienne tranquille. C'est Adam en effet qui fut formé le premier, Eve ensuite. Et ce n'est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui séduite, a désobéi.". La misogynie chrétienne n'est que l'expression de la faute originelle, un artifice pratique pour désigner le bouc émissaire. Mais le salut existe (1 Tim 2, 15) : "Néanmoins, elle sera sauvée par la maternité". Un ventre, tel est l'unique rôle de la femme dans une société chrétienne.
Le mépris de la femme assure à la religion chrétienne un pouvoir renforcé dans la mesure où la moitié de la population est privée du droit de parole et maintenue dans une position subalterne.
C'est pourquoi la laïcité de la société a permis à la femme de faire un bon en avant dans l'obtention de ses droits. Et encore, la loi date en France de 1905, il a fallu 60 ans pour qu'elle obtienne le droit de vote.
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 960
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Dede 95 le Mer 24 Fév - 14:26

Je voudrais rajouter cet extrait d'un manuel catholique à destination de l'éducation des jeunes filles, c'est une réédition de 1960. Vous me direz quelques mois plus tard il y a eu vatican 2 Very Happy

Petit manuel scolaire catholique d'économie domestique
Il sort d’un manuel scolaire catholique, réédité en 1960, destiné aux jeunes filles de bonne famille.
Selon l’humeur du moment, cela donne envie de rire... ou de pleurer. Mesdames pincez-vous bien fort le bras pour comprendre que vous ne rêvez pas !

FAITES EN SORTE QUE LE SOUPER SOIT PRÊT
Préparez les choses à l’avance, le soir précédent s’il le faut, afin qu’un délicieux repas l’attende à son retour du travail. C’est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu ils rentrent à la maison et la perspective d’un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d’un accueil.

SOYEZ PRÊTE
Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d’être détendue lorsqu’il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d’être égayée et c’est un de vos devoirs de faire en sorte quelle le soit.

RANGEZ LE DÉSORDRE
Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables.

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L’ANNÉE
Il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d’avoir atteint un havre de repos et d’ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.

RÉDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM
Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d’encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.

ÉCOUTEZ-LE
Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n’est pas le moment opportun. Laissez-le parler d’abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne.

NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S’IL RENTRE TARD À LA MAISON
Ou sort pour dîner ou pour aller dans d’autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d’ordre et de tranquillité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.

NE L’ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES
Ne vous plaignez pas s’il est en retard à la maison pour le souper ou même s’il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu’il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou daller s’étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l’oreiller et proposez-lui d’enlever ses chaussures. Parlez dune voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu’il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu’il est le maître du foyer et qu’en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.

LORSQU’IL A FINI DE SOUPER, DÉBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE
Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il na nul besoin de travail supplémentaire.
Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d’intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l’impression d’empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l’ennuyer en lui parlant, car les centres d’intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.

À LA FIN DE LA SOIRÉE
Rangez la maison afin qu’elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit-déjeuner à l’avance. Le petit-déjeuner de votre mari est essentiel sil doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.

BIEN QUE L’HYGIÈNE FÉMININE
Soit d’une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à la faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d’être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d’avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s’endormir sur un tel spectacle.


EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI
Il est important de vous rappeler vos vœux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S’il estime qu’il a besoin de dormir immédiatement, qu’il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE L’ACCOUPLEMENT
Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l’esprit que le plaisir d’un homme est plus important que celui d’une femme, lorsqu’il atteint l’orgasme, un petit gémissement de votre part l’encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.


SI VOTRE MARI SUGGÈRE DES PRATIQUES MOINS COURANTES
Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d’enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s’endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.


VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL
Afin d’être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu’il se réveillera.

Amen ou in cha’ Allah ?‎
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 960
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Tatonga le Jeu 25 Fév - 10:04

lol lol lol
Tous les nmêmes !
Les salafistes qui voudraient qu'elle se tienne debout près de lui pendant que monsieur mange pour devancer tous ses désirs n'ont donc rien inventés !
Bah, rien de nouveau sous le soleil. Il s'agit toujours de la même humanité dirigée par les mêmes hommes machistes au nom de Dieu.
Forcément, il leur vient les mêmes idées. Mêmes les blagues pour rire, on en trouve les mêmes à l'Est, à l'Ouest, au polze Nord et au pole Sud.
Il n'y a partout que des hommes, certains cheminent devant, d'autres derrière, mais toujours pour suivre le même chemin que les précédents et à un moment les devancer, et ainsi de suite.
Dieu aussi fait la même chose, il suit et évolue, paquetage inséparable de l'homme.
Ainsi va la vie, ainsi va le monde, cahin-caha, depuis la nuit des temps...et sans fin.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Invité le Jeu 25 Fév - 10:52

lol  waouah excellent ton manuel Dédé. Disons pour que pour certains peuples un tel manuel est un tabou tacite. lol

Ton article sur les écrits bibliques est très intéressant, je veux bien plus, si tu en as.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Dede 95 le Jeu 25 Fév - 13:49

C'est pas MON manuel hein, c'est UN manuel.
Very Happy :bisou1:
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 960
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Andrew31 le Mer 13 Avr - 23:45

Je suis choqué. On me l'avais dit mais je n'y croyais pas, et maintenant que c'est sous mes yeux... La femme est vraiment réduite à l'état de (vous m'excuserez l'expression) sous-m*rde, où sont ses droits et ses plaisirs? Elle est logée à la même enseigne que ces pauvres animaux, vue comme un objet!

Et l'histoire d'Eve qui fut "tentée par le diable" (je dirais plutôt par la liberté) il n'y a rien d'étonnant vu les conditions de cette pauvre femme, mêmes les bêtes ont plus de respect pour leurs compagnes! Mad
avatar
Andrew31

Masculin Messages : 29
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Tatonga le Jeu 14 Avr - 7:57

Dédé a écrit:SI VOTRE MARI SUGGÈRE DES PRATIQUES MOINS COURANTES
Montrez-vous obéissante et résignée,....................
VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL
Afin d’être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu’il se réveillera.
Andrew a écrit:
Je suis choqué. On me l'avais dit mais je n'y croyais pas, et maintenant que c'est sous mes yeux...
Et ça même en 1960 !
Je vois, le salafisme n'a donc rien inventé !
Il faut que j'aille vous dégoter quelques perles rares du salafisme !
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Séléna_7 le Jeu 14 Avr - 8:43

Andrew31 a écrit:
Et l'histoire d'Eve qui fut "tentée par le diable" (je dirais plutôt par la liberté) il n'y a rien d'étonnant vu les conditions de cette pauvre femme, mêmes les bêtes ont plus de respect pour leurs compagnes! Mad

Tu soulignes un point intéressant Andrew.
-Il semble qu' Eve avait pressenti qu'elle ne devait pas rester dans l'ignorance.
Certains prêtent à Lilith le rôle du serpent tentateur.
Il n'en demeure pas moins qu'elle, elle savait déjà de quoi retournait l'équation obéissance/désobéissance et ses conséquences en faveur de l'Homme ( Adam ).
Il semble qu'elle ait soufflé à Eve ce vent de liberté au nom de la Femme et pour mettre un coup de canif à Adam qui l'avait tant malmenée.
Bien sûr là on rentre dans la Légende qui place d'une manière ou d'une autre la Femme comme source de faute.

Crois-tu que les choses aient changé dans les différents monothéismes ?

-Une autre explication, gnostique cette fois : Jésus ( La Lumière ) aurait tendu Lui-même le fruit " défendu " à Adam & Eve pour leur signifier :
" Ne restez pas dans l'ignorance ( L'Obscurité ) ".
Et c'est plutôt gratifiant pour la Femme qui elle, saisit immédiatement la portée de cette désobéissance libératrice comme tu dis.
Il semble donc qu'un démiurge ou des démiurges tenai(en)t en captivité Adam & Eve... qui n'étaient en rien leurs créatures.
Ces démiurges voyant le danger du potentiel de l'Homme et la Femme qui portaient la véritable divinité en eux, les maintenaient dans une léthargie et dans la non-conscience de leurs pouvoirs... C'est comme si les créatures de Dieu avaient été ravies rapidement pour la menace qu'elles représentaient pour ces dieux inférieurs et voleurs...
Jésus annonce lors de son court passage sur Terre : " Voici que vous êtes comme des dieux " et je pense qu'Il savait très bien de quoi il parlait
Jésus serait hors d'atteinte et bien au-dessus de ces démiurges puants... puisque capable d'intervenir au travers de leurs sombres desseins.
La guerre des dieux n'est pour moi, par contre , pas une légende.
Tout a une logique : ce qui se passe sur Terre a une correspondance avec ce qui se passe dans d'autres dimensions.

Séléna_7

Féminin Messages : 158
Date d'inscription : 24/01/2016
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Andrew31 le Jeu 14 Avr - 17:54

Séléna_7 a écrit:
Andrew31 a écrit:
Et l'histoire d'Eve qui fut "tentée par le diable" (je dirais plutôt par la liberté) il n'y a rien d'étonnant vu les conditions de cette pauvre femme, mêmes les bêtes ont plus de respect pour leurs compagnes! Mad

Tu soulignes un point intéressant Andrew.
-Il semble qu' Eve avait pressenti qu'elle ne devait pas rester dans l'ignorance.
Certains prêtent à Lilith le rôle du serpent tentateur.
Il n'en demeure pas moins qu'elle, elle savait déjà de quoi retournait l'équation obéissance/désobéissance et ses conséquences en faveur de l'Homme ( Adam ).
Il semble qu'elle ait soufflé à Eve ce vent de liberté au nom de la Femme et pour mettre un coup de canif à Adam qui l'avait tant malmenée.
Bien sûr là on rentre dans la Légende qui place d'une manière ou d'une autre la Femme comme source de faute.

Crois-tu que les choses aient changé dans les différents monothéismes ?

-Une autre explication, gnostique cette fois : Jésus ( La Lumière ) aurait tendu Lui-même le fruit " défendu " à Adam & Eve pour leur signifier :
" Ne restez pas dans l'ignorance ( L'Obscurité ) ".
Et c'est plutôt gratifiant pour la Femme qui elle, saisit immédiatement la portée de cette désobéissance libératrice comme tu dis.
Il semble donc qu'un démiurge ou des démiurges tenai(en)t en captivité Adam & Eve... qui n'étaient en rien leurs créatures.
Ces démiurges voyant le danger du potentiel de l'Homme et la Femme qui portaient la véritable divinité en eux, les maintenaient dans une léthargie et dans la non-conscience de leurs pouvoirs... C'est comme si les créatures de Dieu avaient été ravies rapidement pour la menace qu'elles représentaient pour ces dieux inférieurs et voleurs...
Jésus annonce lors de son court passage sur Terre : " Voici que vous êtes comme des dieux " et je pense qu'Il savait très bien de quoi il parlait
Jésus serait hors d'atteinte et bien au-dessus de ces démiurges puants... puisque capable d'intervenir au travers de leurs sombres desseins.
La guerre des dieux n'est pour moi, par contre , pas une légende.
Tout a une logique : ce qui se passe sur Terre a une correspondance avec ce qui se passe dans d'autres dimensions.

Effectivement...
Et pour répondre à ta question: non je ne pense pas que les choses aient changé, pas partout en tout cas ou bien pas efficacement... Malheureusement.
avatar
Andrew31

Masculin Messages : 29
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme dans la bible.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum