Comment devient-on philosophe ?

Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Comment devient-on philosophe ?

Message par Tatonga le Sam 19 Jan - 16:45


Comment devient-on philosophe ?
C’est très difficile. Un philosophe utilise des mots, mais il ne travaille pas sur les mots. Les mots ne sont que des emballages. Dans chaque emballage, il va chercher la chose elle-même pour l’examiner. Et c’est en pétrissant cette chose et non son emballage qu’il travaille. Ce n’est pas facile.
Parfois, en ouvrant un emballage, il ne trouve rien, c’était juste un emballage vide pour leurrer. Parfois, en ouvrant un emballage, il trouve deux choses, deux matières, et non une seule, il est alors obligé de les séparer dans deux emballages différents.
D’autres fois, il découvre une matière sans emballage ou qui a un emballage dans une autre langue que la sienne, il est alors obligé d’utiliser cet emballage étranger, et s’il n’y en a pas, il invente lui-même un emballage.
Bref, il travaille sur la matière et non sur les mots. C’est extrêmement difficile.
Et il y a les pseudo-philosophes bavards esbroufeurs. Ils jouent avec les emballages et produisent des emballages vides, sans se soucier de ce qu’ils sont ou contiennent. Des amuseurs, des illusionnistes, pour tromper le monde.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5368
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Petite Antigone le Dim 27 Jan - 13:29

Bonjour,

le mots ne sont pas que des emballages, ils transportent les concepts jusqu'à notre conscience afin que nous puissions conscientiser et analyser le monde qui nous entoure et nous même, et faire évoluer et s'élever notre pensée.
Les mots sont notre conscience...
Petite Antigone
Petite Antigone

Féminin Messages : 48
Date d'inscription : 24/01/2019
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Tatonga le Dim 27 Jan - 13:59

Bonjour Antigone,
Oui, certainement, mais il y a parfois des mots sans concept qui ne correspondent à aucune réalité.
Tout comme nos yeux peuvent nous illusionner en nous montrant un mirage, notre esprit peut aussi voir un concept là où il n'y en a pas et lui coller un mot. On se retrouve alors en train de trimballer, de manier et de manipuler une coquille vide. Il faut parfois des siècles et un esprit d'une grande acuité pour s'en apercevoir.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5368
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Petite Antigone le Dim 27 Jan - 14:26

Tatonga a écrit:Bonjour Antigone,
Oui, certainement, mais il y a parfois des mots sans concept qui ne correspondent à aucune réalité.
Tout comme nos yeux peuvent nous illusionner en nous montrant un mirage, notre esprit peut aussi voir un concept là où il n'y en a pas et lui coller un mot. On se retrouve alors en train de trimballer, de manier et de manipuler une coquille vide. Il faut parfois des siècles et un esprit d'une grande acuité pour s'en apercevoir.

Mots sans concept?
Concepts mirages?
scratch

Peux-tu me donner des exemples?
Petite Antigone
Petite Antigone

Féminin Messages : 48
Date d'inscription : 24/01/2019
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Tatonga le Dim 27 Jan - 15:17

Petite Antigone a écrit:

Mots sans concept?
Concepts mirages?
scratch

Peux-tu me donner des exemples?
Des exemples ? Il est très difficile d'en trouver.
J'en ai là tout de suite quelques-uns, très mauvais, qui ne me satisfont pas, mais en attendant
Chance, hasard, sort, destin, mauvais oeil.............. ces mots n'ont-ils pas servi pendant longtemps pour désigner des êtres réel agissants, actifs, et n'ont-ils pas guidé les hommes dans leurs choix, leurs actes, leur vie ?
Il arrive aux hommes de science, aux psychologues, sociologue, psychiatres, médecins, philosophes, de croire découvrir un phénomène, de lui donner un nom et de savoir le traiter... et de s'apercevoir après qu'ils avaient juste eu la berlue Comment devient-on philosophe ? 569146778, qu'il n'y avait rien ou bien qu'il y avait autre chose que ce qu'ils croyaient avoir trouvé ?
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5368
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Invité le Dim 27 Jan - 15:55

Petite Antigone a écrit:Bonjour,

le mots ne sont pas que des emballages, ils transportent les concepts jusqu'à notre conscience afin que nous puissions conscientiser et analyser le monde qui nous entoure et nous même, et faire évoluer et s'élever notre pensée.
Les mots sont notre conscience…

Petite Antigone, tu auras le temps de découvrir Tatonga et tu verras l'usine d'emballage qu'il entretient soigneusement par sa philosophie. Il est comme un merlan se mordant la queue continuellement dans un bocal, a réitérer les mêmes questionnements sans jamais avancer sans ses réponses. Tout l'intrigue la vie, la mort, Dieu, les hommes … mais ça reste à l'état d'intrigues non résolues. Tu vois certains adorent vivre dans les faux concepts qu'ils se fabriquent avec du bel emballage, parce qu'attention, c'est très joliment emballé, mais souvent ...vide.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par gaston21 le Dim 27 Jan - 16:49

Tatonga est jeune, mais il n'a pas la souplesse du merlan...

Je suis "tombé" dans la philosophie en classe terminale appelée philo. à mon époque. J'ai eu un professeur exceptionnel qui m'a transmis le virus; il était tellement passionné de la matière qu'il enseignait et il avait un tel charisme que j'en suis quasiment tombé amoureux (sans que rien ne se passe...). Et j'ai gardé toute ma vie une attirance certaine pour la philosophie et surtout pour la métaphysique et les sujets s'y rapportant.
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1768
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Tatonga le Dim 27 Jan - 19:46


Ne faites pas attention à ce qu’ils disent. J’espérais qu’ils allaient venir à mon secours, vous citer ce qu’on appelle "mots creux, sans contenu". Gaston aurait pu vous citer le mot Dieu, mais il ne l’a pas fait. Tala qui est docteur en pharmacie aurait pu vous citer des traumatismes physiques et des troubles psychiques dûment étiquetés d’un nom, mais qui se sont avérés plus tard tout à fait bidons. Elle ne l’a pas fait. J’avais un ami qui forme les futurs vétérinaires à l’université, lui-même docteur-vétérinaire, bien entendu. Pour plus de sûreté, j’ai tenu à ce qu’il vaccine lui-même mes chiens. Aucun d’eux ne s’en est sorti, tous morts dans les 24 h, mais c’est une autre histoire. Nous avons aussi Cheyenne, un autre savant, pluri-savant en sciences officielles, en sciences profanes et en sciences occultes ; il aurait pu aussi donner un coup de main, mais il n’est pas venu.
Enfin bref, vous savez quand même ce qu’est un mot creux, que certains croient pleins.
Ils disent que je suis un philosophe de pacotille. En vérité, je perçois et vois clairement des choses que je n’arrive pas à leur montrer. C’est qu’ils ont la vue courte et regardent du mauvais côté. Ils sont capables de vous citer par exemple les causes qui ont fait que les créatures vivantes ont des oreilles, des yeux, une langue, et ça les satisfait. Moi, je monte plus haut pour interroger les causes des causes, je vois, je comprends et je souris de leur myopie.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5368
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Petite Antigone le Dim 27 Jan - 21:04

Je pense comprendre ce que vous entendez par mots creux... ce sont en fait des mots sans objet... aucun mot ne peut être réellement vide, peu importe ce qu'il désigne.
Mais puisqu'il vous plait d'interroger les causes des causes, pourquoi n'interrogez-vous pas les mots? Les mots sont d'excellents vecteurs pour effectuer cet exercice justement.
Aucun mot ne peut être creux, qu'il désigne un objet ayant une réalité ou non, cela n'a aucune importance... ce qui importe dans le mot, c'est l'idée qu'il véhicule... cette idée existe bel et bien dans l'esprit de l'homme, et l'idée est elle-même reliée à un concept, concept auquel sont reliée d'autres idées bien sûr... mais chacune de ces idées est éclairée par le même concept.
De la même manière, une idée, voire même un objet, peut être éclairé par différents concepts... en fait, différentes manières de considérer l'objet. Et inversement, un même terme peut désigner différents objets... Les mots désignent des objets, ou des idées, permettant de décrire le monde objectif, mais pas seulement. Grâce aux mots, nous pouvons élever notre esprit vers les causes des causes comme vous dites, à savoir, vers la pensée métaphysique... car les mots sont aptes à désigner des pensées, des idées qui n'ont pas pour autant d'objet physique... ils nous donnent accès à la pensée "multilevel"... d'un point de vue du développement de la pensée et de la conscience, ce que j'en ai déduis, c'est que l'accès au langage donne à l'homme la conscience du monde et de soi, et de la même manière, l'éloigne de l'essentiel, du métaphysique, de ce qu'il y a réellement derrière les choses... et pourtant, c'est aussi grâce aux mots que le chemin peut se faire en sens inverse, remonter des idées vers le concept qui les éclaire...



Tatonga a écrit:
Ne faites pas attention à ce qu’ils disent. J’espérais qu’ils allaient venir à mon secours, vous citer ce qu’on appelle "mots creux, sans contenu". Gaston  aurait pu vous citer le mot Dieu, mais il ne l’a pas fait. Tala qui est docteur en pharmacie aurait pu vous citer des traumatismes physiques et des troubles psychiques dûment étiquetés d’un nom, mais qui se sont avérés plus tard tout à fait bidons. Elle ne l’a pas fait. J’avais un ami qui forme les futurs vétérinaires à l’université, lui-même docteur-vétérinaire, bien entendu. Pour plus de sûreté, j’ai tenu à ce qu’il vaccine lui-même mes chiens. Aucun d’eux ne s’en est sorti, tous morts dans les 24 h, mais c’est une autre histoire. Nous avons aussi Cheyenne, un autre savant, pluri-savant en sciences officielles, en sciences profanes et en sciences occultes ; il aurait pu aussi donner un coup de main, mais il n’est pas venu.
Enfin bref, vous savez quand même ce qu’est un mot creux, que certains croient pleins.
Ils disent que je suis un philosophe de pacotille. En vérité, je perçois et vois clairement des choses que je n’arrive pas à leur montrer. C’est qu’ils ont la vue courte et regardent du mauvais côté. Ils sont capables de vous citer par exemple les causes qui ont fait que les créatures vivantes ont des oreilles, des yeux, une langue, et ça les satisfait. Moi, je monte plus haut pour interroger les causes des causes, je vois, je comprends et je souris de leur myopie.
Petite Antigone
Petite Antigone

Féminin Messages : 48
Date d'inscription : 24/01/2019
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Invité le Dim 27 Jan - 21:32

Tatonga a écrit:
Ne faites pas attention à ce qu’ils disent. J’espérais qu’ils allaient venir à mon secours, vous citer ce qu’on appelle "mots creux, sans contenu". Gaston  aurait pu vous citer le mot Dieu, mais il ne l’a pas fait. Tala qui est docteur en pharmacie aurait pu vous citer des traumatismes physiques et des troubles psychiques dûment étiquetés d’un nom, mais qui se sont avérés plus tard tout à fait bidons. Elle ne l’a pas fait. J’avais un ami qui forme les futurs vétérinaires à l’université, lui-même docteur-vétérinaire, bien entendu. Pour plus de sûreté, j’ai tenu à ce qu’il vaccine lui-même mes chiens. Aucun d’eux ne s’en est sorti, tous morts dans les 24 h, mais c’est une autre histoire. Nous avons aussi Cheyenne, un autre savant, pluri-savant en sciences officielles, en sciences profanes et en sciences occultes ; il aurait pu aussi donner un coup de main, mais il n’est pas venu.
Enfin bref, vous savez quand même ce qu’est un mot creux, que certains croient pleins.
Ils disent que je suis un philosophe de pacotille. En vérité, je perçois et vois clairement des choses que je n’arrive pas à leur montrer. C’est qu’ils ont la vue courte et regardent du mauvais côté. Ils sont capables de vous citer par exemple les causes qui ont fait que les créatures vivantes ont des oreilles, des yeux, une langue, et ça les satisfait. Moi, je monte plus haut pour interroger les causes des causes, je vois, je comprends et je souris de leur myopie.

ça y est ? tu t'es fait plaisir comme un adolescent qui ne sait pas se retenir ? Fier d'en avoir mis partout ?
Tu sais ce qu'on apprend au fur et à mesure qu'on grandit: qu'il faut se méfier et fuir les sciences qui n'ont aucun sens, c'est une perte de temps monumentale. Je ne dis pas que la philosophie est une perte de temps, mais il faut savoir démêler les vraies problématiques des fausses. Celles qui t'enrichissent et te font avancer de celles qui te laissent gesticuler sur place comme le fou du roi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Tatonga le Dim 27 Jan - 21:49

Petite Antigone, je ne nie pas l'utilité des mots, bien au contraire puisque je dis qu'il faut faire attention aux mots. C'est avec les mots que nous pensons.
Mais je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis : Aucun mot ne peut être creux, qu'il désigne un objet ayant une réalité ou non, cela n'a aucune importance... ce qui importe dans le mot, c'est l'idée qu'il véhicule.
Un emballage vide est justement un mot qui ne véhicule aucune idée ayant un sens, mais une simple vue de l'esprit. Se servir d'un tel mot pour développer des réflexions et des raisonnements, c'est se condamner à aller d'erreur en erreur. Si un chercheur en psy, un économiste ou un philosophe répertorie une idée qui n'est que dans son esprit, et c'est souvent arrivé, c'est toute la recherche qui s'égare.
Sur un autre plan, je dis bien sur un autre plan, tu peux considérer qu'une vue de l'esprit appartient aussi à l'humain, que c'est un produit de la pensée humaine, que le mot et l'idée de fantôme font partie du patrimoine culturel de l'humanité et, à ce titre, ont leur intéret. De ce point de vue, j'approuve. Nous voilà donc d'accord, il suffisait juste de communiquer sur la même longueur d'onde.
(Petite Antigone, ne fait pas attention à ce que dit Tala : c'est ce qu'on appelle un discours vide Comment devient-on philosophe ? 569146778 )
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5368
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Invité le Dim 27 Jan - 22:41

Petite Antigone a écrit:
Aucun mot ne peut être creux, qu'il désigne un objet ayant une réalité ou non, cela n'a aucune importance... ce qui importe dans le mot, c'est l'idée qu'il véhicule... cette idée existe bel et bien dans l'esprit de l'homme, et l'idée est elle-même reliée à un concept, concept auquel sont reliée d'autres idées bien sûr... mais chacune de ces idées est éclairée par le même concept.

Je pense aussi que ce ne sont pas les mots qui sont creux… ce sont plutôt les phrase qui sonnent creux! Tatonga disait ''on pense avec les mots'', mais par-dessus ça on pense surtout avec ''nos'' mots. Les seuls mots creux que je connaisse, ce sont ceux dont j'ignore le sens, ceux que d'autres emploient… jusqu'à ce que j'ouvre un dictionnaire et que je me cultive. Comment devient-on philosophe ? 569146778 Y'a aucun mot qui n'ait pas de sens en soi, mais je ne suis pas ignorant du mot ignorant… c'est pas parce que je ne le comprends pas que ça n'a pas de sens.

Aimer la sagesse, c'est déjà vouloir faire reculer l'ignorance... trouver les mots adéquats, les plus simples et dépouillés que possible, c'est un art en philosophie, autant que la poésie en est un lorsque les buts visés ne sont pas la sagesse et la raison... l'amour de la forme plutôt que celui du fond. Le vrai art, c'est lorsque chaque chose est à sa place... le chef d'oeuvre, c'est l'heureux mélange, lorsqu'un peu de vague est de mise.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Petite Antigone le Dim 27 Jan - 22:56

Tatonga a écrit:Sur un autre plan, je dis bien sur un autre plan, tu peux considérer qu'une vue de l'esprit appartient aussi à l'humain, que c'est un produit de la pensée humaine, que le mot et l'idée de fantôme font partie du patrimoine culturel de l'humanité et, à ce titre, ont leur intéret. De ce point de vue, j'approuve. Nous voilà donc d'accord, il suffisait juste de communiquer sur la même longueur d'onde.
(Petite Antigone, ne fait pas attention à ce que dit Tala : c'est ce qu'on appelle un discours vide )

Voilà, sur ce plan nous sommes d'accord... les idées ont leur existence propre, à un autre niveau d'existence. Comme les concepts d'ailleurs le niveau est supérieur puisqu'ils éclairent différentes idées...
Mais quitte à parler de mots, pourquoi ne pas utiliser les mots juste: évoquons plutôt des "idées vides", plutôt que "mots vides"... cela me paraît plus clair et plus juste... encore que, une idée peut-elle vraiment être vide? Je préfère parler d'idée infondée, ou inutile peut-être scratch

(Ne t'inquiète pas, je ne fais pas attention à ce que disent les autres, je préfère me faire ma propre opinion en évitant les préjugés...)
Petite Antigone
Petite Antigone

Féminin Messages : 48
Date d'inscription : 24/01/2019
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Petite Antigone le Lun 28 Jan - 11:15

Bonjour Donald,

Oui bien sûr, nous pensons avec nos propres mots... et je crois l'inconscient apte à trouver les mots justes... quoi que le langage usuel soit souvent assez pauvre, il faut l'admettre.
Apprendre de nouveaux mots, ce n'est pas seulement enrichir son vocabulaire, c'est aussi s'enrichir de nouvelles idées, d'éclairages nouveaux sur le monde...

Trouver les mots adéquats et les plus simples possibles, c'est bien là le retour aus concepts... s'éclairer du concept juste pour s'exprimer, c'est la certitude de parler directement à l'inconscient, d'être compris de la manière la plus juste qui soit (si tant est bien entendu que l'interlocuteur maîtrise la langue)...
Et oui, c'est bien une philosophie que chercher la concept d'un mot, car il nous éclaire sur la pensée humaine, sur la manière dont on observe et conçoit le monde... on peut d'ailleurs constater, si on n'y prend garde, que d'une langue à l'autre, ayant la même origine éthymologique, que le même objet peut être éclairé par deux concepts différents.

En voici un exemple, mais il y en a d'autres: ordinateur et computer, le premier ordonne, tandis que le second calcule (computer = calculer)...ce sont deux manière différentes de concevoir le même objet.
Je pense que si on étudiait les langues étrangères à la lumière des concepts et non des objets, cela nous faciliterait l'accès à la culture de l'autre, mais aussi, nous ouvrirais de nouveaux horizons de pensée et de réflexion.



Donald a écrit:Je pense aussi que ce ne sont pas les mots qui sont creux… ce sont plutôt les phrase qui sonnent creux! Tatonga disait ''on pense avec les mots'', mais par-dessus ça on pense surtout avec ''nos'' mots. Les seuls mots creux que je connaisse, ce sont ceux dont j'ignore le sens, ceux que d'autres emploient… jusqu'à ce que j'ouvre un dictionnaire et que je me cultive. Y'a aucun mot qui n'ait pas de sens en soi, mais je ne suis pas ignorant du mot ignorant… c'est pas parce que je ne le comprends pas que ça n'a pas de sens.

Aimer la sagesse, c'est déjà vouloir faire reculer l'ignorance... trouver les mots adéquats, les plus simples et dépouillés que possible, c'est un art en philosophie, autant que la poésie en est un lorsque les buts visés ne sont pas la sagesse et la raison... l'amour de la forme plutôt que celui du fond. Le vrai art, c'est lorsque chaque chose est à sa place... le chef d'oeuvre, c'est l'heureux mélange, lorsqu'un peu de vague est de mise.
Petite Antigone
Petite Antigone

Féminin Messages : 48
Date d'inscription : 24/01/2019
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment devient-on philosophe ? Empty Re: Comment devient-on philosophe ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum