La familia.

Aller en bas

La familia.

Message par Tatonga le Mar 1 Jan - 2:08


C’est quoi une famille ?
Un homme, une femme et des enfants à porter sur le dos. Puis l’enfant-homme et l’enfant-femme porter d’autres enfants sur le dos.
C’est quoi une famille ?
Une chaine d’esclaves de père en fils, devenue invisible avec le temps, la routine, l’habitude et la tradition.
Il faut libérer l’homme et la femme de l’enfant ; et l’enfant, de l’homme et de la femme. D’autres y ont pensé il y a longtemps, mais les chaines sont lourdes et dures à casser.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5286
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par gaston21 le Mar 1 Jan - 11:01

Toutes les familles ne ressemblent pas à la famille primordiale; un brave homme qui baguenaude dans le jardin d'Eden et une dame aguicheuse qui le plonge dans les tourments du vice! Puis deux fils dont l'un trucide le cadet! Depuis, ça s'est quand même amélioré! Les chaînes de l'esclavage? Bah, il existe aussi les chaînes de l'amour! Je ne développe pas, Amandine "m'a à l'oeil"...
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1677
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Dede 95 le Mar 1 Jan - 11:08

Une famille c'est ce qui se rassemble en ayant des point communs!
Il y a comme dirait Dédé la famille des prolétaires, connue depuis bientot 150 ans, mais il y a aussi des familles plus subtiles, ainsi Gaston comme Dédé sont de la même famille de "cheminots", Dédé l'ayant quitté trop tot!
Ah la family et son ADN ?
Bof c'est bien pratique mais c'est aussi subtil, tiens Madame Calment n'avait pas 122 ans à sa mort, en fait c'était sa fifille qui avait 20 ans de moins!, pratique pour frauder le fisc!


Dede 95
Dede 95

Masculin Messages : 1505
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 76
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Invité le Ven 4 Jan - 18:45

Tatonga a écrit:
C’est quoi une famille ?
Un homme, une femme et des enfants à porter sur le dos. Puis l’enfant-homme et l’enfant-femme porter d’autres enfants sur le dos.
C’est quoi une famille ?
Une chaine d’esclaves de père en fils, devenue invisible avec le temps, la routine, l’habitude et la tradition.
Il faut libérer l’homme et la femme de l’enfant ; et l’enfant, de l’homme et de la femme. D’autres y ont pensé il y a longtemps, mais les chaines sont lourdes et dures à casser.

Bonne idée, on a qu'à abandonner les enfants dans des orphelinat géant et on ira danser sur la plage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Invité le Ven 4 Jan - 21:34

Bonsoir tout le monde,

Sauf erreur de ma part, il me semble que Tatonga ne parle pas de délaisser les siens, mais de les libérer du carcan des traditions qui les plongent dans une routine démotivante, sans étincelles, sans vie … Il faut comprendre que dans une société comme la nôtre (je parle de Tatonga et moi) le poids de la famille est extrêmement lourd, les obligations, le code moral, le respect dû aux anciens, tout un système d'une rigidité absolue, qui n'aide en aucun un enfant à s'épanouir. Dans certaines familles il n'est pas question par exemple pour un enfant, jeune adulte, ne serait ce que penser à faire son avenir ailleurs que dans le cocon familial et épouser la fille du village (de quoi devenir fataliste hein ? ), il faut qu'il habite à proximité des parents, si bien que ces mêmes parents à 60 ans se considèrent comme impotents et trop vieux pour vivre tout court, ils préfèrent se faire entretenir, et le souci n'est pas le matériel, loin de là, mais le fait de passer les 20 ans restants entre un mur et une table à se faire servir par leurs belles filles pour qui la vie se résume à s'occuper de tout le monde...

Donc oui je peux aisément comprendre que de ce point de vue ce soit étouffant, parce que ça empiète sur ta vie, et ton avenir, parce que même si tu es adulte, et que tu as ta propre famille, tu n'as pas ton mot à dire, si l'un des anciens est encore en vie, il décidera de la pluie et du beau temps que ça te plaise ou non …

Donc personnellement lorsque Tatonga écrit ceci:
Une chaine d’esclaves de père en fils, devenue invisible avec le temps, la routine, l’habitude et la tradition.
Il faut libérer l’homme et la femme de l’enfant ; et l’enfant, de l’homme et de la femme. D’autres y ont pensé il y a longtemps, mais les chaines sont lourdes et dures à casser.

Je comprends le sens de chaque mot … c'est malheureux à dire, mais parfois certaines traditions sont étouffantes et trop lourdes à porter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Invité le Sam 5 Jan - 21:38

C'est effectivement moi qui ai initié le hors sujet et la polémique.
Je le sépare aussi car je sais que c'est stérile.

Dédé je vais avoir beaucoup de mal à te supporter. Je vais essayer de te répondre dans la corbeille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Invité le Sam 5 Jan - 22:44

Bonsoir Tala,
Tout celà je le comprends aussi pour l'avoir observé. J'observe aussi que certains s'y soustraient. Je ne dirais pas sans culpabilité ou sans souffrance mais je le constate. J'aurai beaucoup d'exemples qui vont dans ton sens. C'est très ancré dans la famille de mon mari.
Mon beau-père était étudiant, lorsqu'il a demandé à épousé une fille de la ville voisine, sa mère la marié et l'a contraint à arrêter ses études. J'ai aussi connu la grand mère de mon mari (donc la "responsable" de ce mariage) et cette femme était exceptionnelle, mais très dure. Très généreuse, courageuse, elle a vraiment sauvé des vie, et jusqu'à aujourd'hui les gens parlent encore d'elle. Elle avait besoin de son fils. Parce qu'il était sa richesse, l'avenir de la famille, et qu'elle avait tout misé sur lui. Je ne cherche pas à l'excuser mais juste dire que je comprends par quel cheminement ce choix a été le plus judicieux pour elle. Elle a connu la vraie famine avec des gens qui meurent alors elle n'allait pas laisser partir son fils en pleine force de l'âge  abandonner les siens. Et l'argent que son fils aîné a apporté leur a permis de financer les étude du plus jeune, qui a pu étudier et choisir son épouse. Ça semble injuste, ça l'est surement.
Mais c'est très...humain.
Tu décris très bien le problème de la vieillesse. J'ai vu moi aussi une paire de vielles dont j'aurais acheter la santé se faire servir traiter leur belle fille comme des servantes.
Pour moi c'est un peu particulier parce que je suis étrangère. Mais il y a beaucoup d'habitude qu'on peut modifier en douceur. Ou violemment, au choix lol

Chez nous (que Tatonga appelle "affectueusement" les occidentaux Very Happy ) ce n'est pas si simple qu'il n'y parait. On est a peu près délivré du côté matériel grâce au principe de redistribution. Quand quelqu'un est malade, il est payé par la secu. Quand quelqu'un veut acheter sa maison ou ouvrir son entreprise il fait un crédit à la banque. Les vieux on les dépose au mouroir (là ils n’emmerdent plus que les aide soignantes) et je peux te dire que ça a un fameux effet dissuasif, d'un coup plus personne n'est vieux. Jusqu'à 80 ans, ils partent en excursion et il se préparent leur soupe comme des grands.
Bon, sérieusement, je voulais juste dire que ça n'empêche pas les conflit de loyauté. On est jamais vraiment libéré des attentes de ses parents.

Un jour j'ai lu ceci
Autrefois les parents demandaient à leur enfants de réussir, c'était dur.
Maintenant ils leur demandent d'être heureux, c'est impossible.

Et les non-dits sont parfois encore plus destructeurs qu'un ordre clair.
Voilà, juste pour te consoler, c'est pas mieux ailleurs! lol

Toi et moi nous sommes bientôt de l'autre côté de la barrière.
Et a notre tour on pèse déjà de tout notre poids sur nos enfants. En espérant qu'on pousse du bon côté. Par exemple en leur apprenant que la vie ce n'est pas de se coller sur une tablette toute la journée Very Happy
Si mon fils persiste à me dire que son rêve dans la vie c'est de devenir pro-gamer, je le tue. siflotte

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Invité le Dim 6 Jan - 7:45

Bonjour Amandine  

Tu as bien résumé la situation, comme tu le vois le système est figé sans volonté d'amélioration. Je ne dis pas que tout est mauvais, loin de là, mais il y a certainement des choses à faire évoluer pour qu'il n'y ait plus dans une même famille un opprimé, asservi face à celui qui aura une vie plus facile parce qu'on lui accordera volontairement de meilleures conditions. Il ya un tas de choses à changer, mais la société n'est pas encore prête à séparer le bon grain de l'ivraie au sein de ses propres traditions.

Je n'ai pas besoin de te brosser un tableau, tu me connais depuis quelques années à présent pour savoir que j'ai toujours eu un esprit terriblement rebel, une force de caractère, et un esprit très indépendant, ce qui est dérangeant dans une société machiste, on ne m'enferme pas, on ne ligote ni ma pensée ni ma parole et encore moins ma soif d'apprendre, la finalité est que et je n'y suis pas restée … d'ailleurs Berbères/ Imazighen en langage local signifie "Hommes Libres" ….

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La familia.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum