La volonté et Dieu

Aller en bas

La volonté et Dieu

Message par Tala le Jeu 27 Déc - 16:31

Lorsque nous entamons un projet, ou empruntons une voie, lorsque nous choisissons une route différente des autres, lorsque nous sortons des sentiers battus, nous faisons appel à une volonté de fer pour poursuivre notre quête et essayer de la mener à bien. Sur notre route nous rencontrons des obstacles et on se démène pour passer au dessus, certaines personnes nous dirons, "on n'a rien sans rien" et d'autres nous dirons "c'était là le signe que cette voie était impraticable et qu'elle ne t'était pas destinée" . Ces personnes assisses, spécialistes des gens qui passent, sont-elles elles même des signes ou des obstacles ? Mystère quoi qu'il en soit, quelle est la part de Dieu dans nos choix ?  Lorsque le chemin est facilité on te dira que Dieu l'a agrée, et lorsqu'il est tout en difficulté, on te dira le contraire, ou que Dieu éprouve ta foi ….


comment savoir si nos choix, sont justes, sont bons et nous emmènent vers la bonne voie? les sages diront peut être "les signes". Sauf que tout et , n'importe quoi peut être un signe, à moins d'accéder au langage universel …
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Mic7777 le Jeu 27 Déc - 17:46

Ces personnes assisses, spécialistes des gens qui passent, sont-elles elles même des signes ou des obstacles ?

Elles sont avant tout des signes pour ceux qui veulent y voir des signes et des obstacles pour ceux qui veulent y voir des obstacles. Voir des signes ou des obstacles nous révèlent surtout qu'on doute beaucoup. La sagesse voudrait qu'on ne se lance pas dans une entreprise quelle qu'elle soit au delà d'un certain seuil de doute, car en deça d'un certain niveau de foi dans une entreprise, on n'est pas en mesure d'effectuer les actions les plus favorables à cette entreprise. Si c'est le cas, je pense que deux options se présentent: soit on oublie cette entreprise et on passe eventuellement à une autre en laquelle on puisse croire suffisamment, soit on fait le choix conscient et ferme d'abandonner tout doute et de se lancer au maximum. La sagesse voudrait que si on se plante, hé bien quoi, y a pas mort d'homme, ca a raté ce coup ci, ca reussira une autre fois! (J'ai l'air, à être lu comme ça, d'être tres copain avec la sagesse, mais il ne faut pas perdre de vue que je suis moi aussi une personne assise spécialiste des gens qui passent et que nous autres, personnes assises spécialiste des gens qui passent, avons souvent de réelles paroles de sagesse, car il n'est jamais bien difficile d'etre sage lorsqu'il s'agit de la vie des autres...).

comment savoir si nos choix, sont justes, sont bons et nous emmènent vers la bonne voie?

En tant qu'éminente et avisée personne assise, je te repondrais que le choix qui est bon n'est pas celui qui mène à la réussite mais celui qui s'accorde avec nos valeurs et où le maximum a été mis en oeuvre pour arriver au but, peu importe que le but soit finalement atteint. [Sentencieux mais tellement vrai]Ce n'est pas la destination qui compte mais le chemin. [/Sentencieux mais tellement vrai]

Cela dit on peut egalement voir tout ceci sous un autre angle. Le choix existe t il réellement ? Y a t il réellement un libre arbitre ou une illusion de libre arbitre ? Ce qui nous amene à ta question de la place de Dieu dans nos choix ainsi qu'à la volonté de Dieu.
Tu es croyante. J'imagine donc que tu crois que Dieu est partout. S'il est partout, il est tout. S'il est tout, tout est sa volonté. Si tout est sa volonté, le choix c'est Lui qui le fait. Mais puisqu'il est tout, il est egalement toi. Donc la question n'est peut-etre pas de faire ou pas le bon choix, mais de découvrir quel choix Il a fait pour "toi". Et si tu abandonnes ce "moi" séparé du Tout et que tu t'identifies au Tout (ou Dieu), c'est bien Toi qui a fait le choix (ceci dit si tu tiens réellement à conserver cette idée de choix).

Mic7777

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Tala le Jeu 27 Déc - 21:06

Merci pour ta réponse Mic !

 La sagesse voudrait qu'on ne se lance pas dans une entreprise quelle qu'elle soit au delà d'un certain seuil de doute, car en deça d'un certain niveau de foi dans une entreprise, on n'est pas en mesure d'effectuer les actions les plus favorables à cette entreprise.

Je suis partie de l'idée d'une volonté de fer, une foi totale en cette entreprise. Mais est ce que le fait d'y croire dur comme fer, fera œuvrer le monde en notre faveur ? Certains sages te diront que oui. C'est peut être lié à l'enthousiasme et à l'énergie positive qu'on transmet autour de nous à vouloir réaliser une quête personnelle. Je dis ça mais je n'en sais rien.


(J'ai l'air, à être lu comme ça, d'être très copain avec la sagesse, mais il ne faut pas perdre de vue que je suis moi aussi une personne assise spécialiste des gens qui passent et que nous autres, personnes assises spécialiste des gens qui passent, avons souvent de réelles paroles de sagesse, car il n'est jamais bien difficile d'être sage lorsqu'il s'agit de la vie des autres...).


J'ai adoré ce passage Very Happy

En tant qu'éminente et avisée personne assise, je te répondrais que  le choix qui est bon n'est pas celui qui mène à la réussite mais celui qui s'accorde avec nos valeurs et où le maximum a été mis en oeuvre pour arriver au but, peu importe que le but soit finalement atteint. [Sentencieux mais tellement vrai]Ce n'est pas la destination qui compte mais le chemin. [/Sentencieux mais tellement vrai]

Encore faut-il définir ce que tu vises par le terme réussite, et puis ne pas atteindre son but c'est lâcher son entreprise en cours de route, tu ne serais pas la personne assise qui voudrait me faire abandonner mon entreprise ?

Mais je suis d'accord sur le fait que le chemin enrichit … lorsqu'on va jusqu'au bout, sinon le bilan se sera jamais posé, et les enseignements resteront inachevés.


Cela dit on peut également voir tout ceci sous un autre angle. Le choix existe t il réellement ? Y a t il réellement un libre arbitre ou une illusion de libre arbitre ? Ce qui nous amène à ta question de la place de Dieu dans nos choix ainsi qu'à la volonté de Dieu

Le destin du monde n'a-t-il pas été écrit pour être changé ? Si tout est figé où est l'intérêt de l'enseignement ? Nous évoluons tous sur une "map" divine, sur laquelle nous roulons à notre guise selon nos choix.


Tu es croyante. J'imagine donc que tu crois que Dieu est partout. S'il est partout, il est tout. S'il est tout, tout est sa volonté.

C'est le cas. Sauf qu'atteindre cette dimension de "Dieu" en Soi est en soi une quête spirituelle. Pour que ton choix émane de Dieu il faut une annihilation du moi, et une purification totale de cette partie égoïste et narcissique que nous avons tous en nous.
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par cheyenne le Jeu 27 Déc - 21:53

Tala a écrit:
C'est le cas. Sauf qu'atteindre cette dimension de "Dieu" en Soi est en soi une quête spirituelle. Pour que ton choix émane de Dieu il faut une annihilation du moi, et une purification totale de cette partie égoïste et narcissique que nous avons tous en nous.
Je ne dirais pas une annihilation mais une maîtrise du moi ou de l'ego. Il est le serviteur de l'Esprit, notre véritable Maître, et doit être ramené à son niveau à chaque fois que l'envie le prend de se faire passer pour le Maître dans le but de prendre la direction nos vies.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Tala le Ven 28 Déc - 9:31

Oui tu as raison Cheyenne, sauf que l'équilibre est compliqué, comment savoir que le Maître à bords est le bon ? Je pense que nous connaissons tous les ruses du Moi qui peut de revêtir de toutes les formes pourvue qu'il triomphe, y compris se faire passer pour …. l'autre Maître…
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Mic7777 le Ven 28 Déc - 9:38

Tala a écrit:Encore faut-il définir ce que tu vises par le terme réussite, et puis ne pas atteindre son but c'est lâcher son entreprise en cours de route, tu ne serais pas la personne assise qui voudrait me faire abandonner mon entreprise ?

Mais je suis d'accord sur le fait que le chemin enrichit … lorsqu'on va jusqu'au bout, sinon le bilan se sera jamais posé, et les enseignements resteront inachevés.

Concernant le fait de te faire abandonner ton entreprise, c'etait une des deux options que j'avais mentionnées mais pour la simple raison que dans ton message original, je lisais ce qui pouvait me sembler un manque de foi en ton entreprise au delà du raisonnable pour la mener à bien. A te lire aujourdhui, je vois en fait une femme debordant d'enthousiasme ne me semblant pas si en proi en doute que j'avais pu l'imaginer. Cela dit je me suis peut etre mepris sur la nature de tes doutes. Peut etre qu'ils exprimaient moins la peur de l'echec que la peur que ton entreprise ne rayonne pas assez de positivité sur le monde (mais ces deux aspects sont peut etre imbriqués, ne connaissant pas la nature de ton entreprise, j'ai du mal à donner un avis clair sur la question).

Concernant le fait que le chemin enrichit uniquement si on va jusqu'au bout, je ne suis pas d'accord. Je pense même qu'on peut raisonnablement penser qu'il y a plus d'enseignements à tirer en cas d'echec qu'en cas de reussite. Si on a reussi, c'est necessairement qu'on etait plus préparé et plus apte à réussir que si on echoue. Il y a donc plus à apprencre en cas d'echec qu'en cas de réussite. Je ne vois pas non plus pourquoi on ne pourrait pas poser de bilan en cas d'echec, bien au contraire. L'echec ne représente un probleme que si on se laisse abattre par lui et qu'il nous plonge dans l'inhition par peur de le réiterer sans cesse. Evidemment, tout ceci n'est encore une fois que paroles de sage à destination d'autrui et j'ai tout autant de mal à les appliquer que Mr ou Mme Lambda. Mais je crois qu'on ne doit jamais perdre de vue cette simplicité si cristalline de la sagesse au risque de se laisser emporter dans l'autosatisfaction en ces de réussite ou dans l'autoflagellation en cas d'echec.  

C'est le cas. Sauf qu'atteindre cette dimension de "Dieu" en Soi est en soi une quête spirituelle. Pour que ton choix émane de Dieu il faut une annihilation du moi, et une purification totale de cette partie égoïste et narcissique que nous avons tous en nous.

Je pense que tout choix émane de Dieu. Et de toute facon, comment même en douter si on pense que Dieu est Tout ? Cela n'aurait aucun sens. Je crois profondément que Dieu est autant dans le saint que dans le pecheur. Que le pecheur peche, que le saint sanctifie ! Chacun a son propre chemin. De toute facon, on a tous en nous le saint et le pecheur. Ce qui ne veut evidemment pas dire qu'on doive se complaire dans ce qu'on considere etre mal. D'ailleurs, je ne considere pas que faire le mal soit un pecher. Pour moi le pecher, c'est faire quelque chose qu'on considere apres coup comme "mal" et s'y complaire, le réiterer. Errare humanum est, perseverare.....

Donc comme je le disais plus haut, je crois que tout choix émane de Dieu. Même les plus vils.
Lorsque les choix en toi sont vils, Dieu en toi a oublié sa grandeur. Le probleme n'est pas donc pas, selon moi, de laisser Dieu entrer en soi car il ne peut y avoir rien d'autre que Lui. Purifier son ego, c'est juste laisser Dieu se rappeller de sa grandeur: sa pureté et son courage.

Mic7777

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Tala le Ven 28 Déc - 21:49

Bonsoir Mic!

Concernant le fait de te faire abandonner ton entreprise, c'etait une des deux options que j'avais mentionnées mais pour la simple raison que dans ton message original, je lisais ce qui pouvait me sembler un manque de foi en ton entreprise au delà du raisonnable pour la mener à bien.

Mon premier message était généraliste, mais il faut savoir que je viens d'une société à la base conservatrice et fataliste, où les questions métaphysiques sont considérées comme un manque de foi total. Déjà sur place j'ai bousculé tous les acquis, cassé un maximum de tabous, et terrifié un nombre incalculable de personnes qui étaient persuadées que j'étais une cause perdue. Mais depuis j'ai fait mon chemin, je l'ai construit à la manière de Descartes dans son discours de la méthode, pierre par pierre. Le résultat est là, loin d'être parfait, mais à mon sens plus sain que tout ce que j'ai connu car il s'oriente vers l'amour du prochain. Je n'ai jamais perdu la foi cependant, parce qu'à ma manière j'ai toujours conversé avec Dieu, pas selon les schémas établis dans ma société, mais selon ma façon à moi.

Bref, je ne voulais pas rentrer spécialement dans le détail de ma vie qui n'a rien de renversant, mais comme c'est écrit ( Very Happy ) je laisse tel quel.

Concernant le fait que le chemin enrichit uniquement si on va jusqu'au bout, je ne suis pas d'accord. Je pense même qu'on peut raisonnablement penser qu'il y a plus d'enseignements à tirer en cas d'echec qu'en cas de reussite.

Lorsque je disais allez jusqu'au bout, cela ne signifiait pas réussir forcément, mais mener une quête à son terme est important. Je suis d'accord sur le fait que les enseignements sont tirés du chemin même, et qu'on y est bien à plus attentifs en cas d'échec. Ce que je visais était l'inachevé, l'abandon, le fait de ce détourner de son objectif.

Je pense que tout choix émane de Dieu. Et de toute facon, comment même en douter si on pense que Dieu est Tout ?

Dit comme ça, oui, tout choix émane de Dieu, vu que cet Esprit Originel, est notre carburant et qu'on ne fonctionnerait pas sans Lui. Mais c'est trop simplifier la relation Dieu-humain, car même si nous sommes une part de Lui, Il a décidé de nous octroyer aussi une part de liberté, une part de choix … un libre arbitre.
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par cheyenne le Ven 28 Déc - 22:20


Dit comme ça, oui, tout choix émane de Dieu, vu que cet Esprit Originel, est notre carburant et qu'on ne fonctionnerait pas sans Lui. Mais c'est trop simplifier la relation Dieu-humain, car même si nous sommes une part de Lui, Il a décidé de nous octroyer aussi une part de liberté, une part de choix … un libre arbitre.
Oui Tala, Il nous laisse le libre-choix d'accepter ou de refuser une expérience vu que nous sommes entrés dans la dimension matérielle pour apprendre, pour expérimenter.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Mic7777 le Sam 29 Déc - 10:01

Tala a écrit:Dit comme ça, oui, tout choix émane de Dieu, vu que cet Esprit Originel, est notre carburant et qu'on ne fonctionnerait pas sans Lui. Mais c'est trop simplifier la relation Dieu-humain, car même si nous sommes une part de Lui, Il a décidé de nous octroyer aussi une part de liberté, une part de choix … un libre arbitre.

Je comprends ce que tu veux dire et peut-etre as tu raison mais je ne vois pas les choses de cette facon. La notion de libre arbitre est quelque chose qui m'a toujours fasciné et interrogé (comme beaucoup d'entre nous j'imagine) et si j'ai longtemps penché pour l'existence d'un libre-arbitre, ce n'est plus vraiment le cas aujourdhui. En fait, je pense un peu l'inverse de toi, je pense que c'est le fait de séparer Dieu et les humains dans la relation que le premier a avec les seconds (et vice versa) qui est une simplification. Mais finalement, tout ceci est à mon avis un faux debat car reposant sur l'affirmation qu'existe ou n'existe pas le libre-arbitre, qu'existe ou n'existe pas le choix. Dans cette optique, si j'affirme que le libre-arbitre n'existe pas, dialectiquement j'affirme son inexistence. C'est la limite du language et de la raison aristotélicienne. Car personnellement, lorsque j'affirme ne plus vraiment croire à l'existence du libre-arbitre, je ne veux pas dire non plus que je crois à son inexistence. Ce que je remets en cause c'est la notion même de libre-arbitre (ou son opposé) qui est une représentation dualiste formée par l'appareil cognitif humain et qui, dans l'absolu, n'a aucune réalité ontologique. Elle n'a de sens que dans le cadre de représentations relatives humaines et trouve son utilité dans des aspects pratiques et sociaux mais n'a, à mon avis, aucun sens d'un point de vue de la réalité essentielle.

Mic7777

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par gaston21 le Sam 29 Déc - 16:51

Je me répète une nouvelle fois, mais j'affirme que notre prétendu libre-arbitre est pure illusion. Faites un retour sur vous-même; regardez les événements importants de votre vie, par exemple; analysez-les et vous conviendrez qu'ils sont tous liés strictement à vos gènes, à l'enseignement que vous avez reçu, à votre éducation et à votre expérience. Je me suis souvent livré à cet exercice; j'ai toujours abouti à la même conclusion. Et regardez avec quelle facilité on transforme un brave gars en bête féroce, pour peu qu'il ait été traumatisé dans ses jeunes années.
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1535
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Mic7777 le Sam 29 Déc - 18:38

J'arrive à la même conclusion que toi mais sans me baser sur des niveaux aussi sophistiqués de determination que la génétique ou l'education. Le simple fait de considérer que nous ne sommes fait que de matiere-energie soumis à des comportements physiques invariants et qu'il n'y a pas de difference ni de séparation ontologique entre la physique des organismes vivants et celle de la nature dite inerte me fait juste penser qu'"il n'y a" finalement qu'un gros TOUT absolument determiné. Selon moi, l'illusion de libre-arbitre découle principalement de la capacité des systemes cognitifs humains à s'appréhender eux-mêmes (du moins en partie) et du sentiment d'intention. Même si nous sommes peut etre constitués d'autres corps plus subtils que le corps charnel, comme l'affirment beaucoup de traditions, je ne crois pas que ces corps soient moins determinés que la bonne vieille enveloppe de chair. S'il existe une seule chose indeterminée en ce Monde, je ne la vois eventuellement que dans ce que les hindouistes nomment le Soi, un principe immanent et universel de conscience qui serait en lui-même non-conscient (ou omniconscient, car j'ai tendance à penser que la non-conscience et l'omniconscience reviennent exactement au même) mais qui serait le substrat necessaire à toute conscience particuliere générée par un corps de matiere-energie.

Mic7777

Masculin Messages : 67
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Tala le Dim 30 Déc - 7:33

Bonjour Mic et bonjour Gaston !

Je vous remets ici certains de mes écrits sur ce forum au sujet du déterminisme et du libre arbitre et qui résument ma réflexion et la conclusion à laquelle je suis arrivée.

"Nous sommes libres de nos actes. Il est certes  plus aisé d'imputer au déterminisme, le suicide, le meurtre, le vol et les guerres .... que d'en assumer les conséquences. Cependant il n'y a pas de libre arbitre pur comme il n'existe pas de déterminisme absolu, il y a un entre deux, qui fait de l'être humain un être responsable de ses actes, de ses faits et gestes, en prenant en compte les facteurs qui déterminent sa personnalité.

Sommes nous réellement déterminés de façon absolue ? Il y a de cela 2000 ans le comportement du lion, ressemblait à celui d’aujourd’hui, il chassait, se défendait et se reproduisait, peut-on en dire autant de l'être humain ?

Si la terre se serait mieux portée sans l'homme, vous incluez donc la responsabilité de l'homme dans le devenir de la terre. Avec l'historique que nous possédons sur l'espèce animale, il est plus que probable que la terre en leur possession n'aurait pas vieilli de la même manière, elle se serait mieux portée. L'animal se contente d'assouvir ses besoins primaires, il s'alimente des ressources locales, selon ses besoins sans pour autant faire fructifier ses baies pour les vendre au clan voisin, et encore moins de leur faire un prêt, ou leur facturer une décoction d'ortie pour soigner leurs bobos.

Donc qu'est ce qui différencie l'homme de l'animal finalement ? eh bien sa liberté de choix, nous ne sommes pas conditionnés, ni déterminés à 100% , nous avons une marge de manœuvre et de réflexion qui nous rend responsables de nos choix et de nos actes.
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Tala le Dim 30 Déc - 7:34

Suite …

Le déterminisme comme le libre arbitre sont deux variables qui cohabitent côte à côte, et qu'il faut prendre en compte. C'est un peu comme les systèmes nerveux sympathique et parasympathique, pourtant antagonistes, mais dont l'équilibre permet au corps humain de vaquer à ses occupations, il arrive selon les cas que l'un des deux prenne le relai sur l'autre de façon momentanée pour répondre à une situation précise, mais le but final étant toujours de maintenir cette extraordinaire machine humaine en marche et surtout en équilibre. Il en est de même pour le déterminisme et le libre arbitre.

Si on penche la balance vers le déterminisme pur, avec le temps le conditionnement ligotera nos capacités intellectuelles, et parfois certains sombrent même dans un fatalisme affligeant et un endoctrinement sans nom, remettre en cause le déterminisme serait remettre en cause un Dieu tout puissant ayant tout prévu et tout conditionné, ce qui est en partie vrai. Dans le cas contraire il y a le rejet total du déterminisme, la rébellion humaine dans toute sa splendeur, je suis maitre à bords, maître de moi-même et mes décisions m'appartiennent, ce qui est en partie vrai aussi. Tout dépend en réalité de l'équilibre entre ces deux variables qui nous font évoluer et évoluer le monde.

Alors comment faire cohabiter, Dieu, le déterminisme et le libre arbitre ?

Si je peux y mettre une image, je choisirais celle d'un conducteur de voiture. La voiture représentera le corps humain, son conducteur et son volant le libre arbitre, le déterminisme sera les différentes routes de la map ...et Dieu l'Essence qui te fait fonctionner ...
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Tala le Dim 30 Déc - 7:38

cheyenne a écrit:

Dit comme ça, oui, tout choix émane de Dieu, vu que cet Esprit Originel, est notre carburant et qu'on ne fonctionnerait pas sans Lui. Mais c'est trop simplifier la relation Dieu-humain, car même si nous sommes une part de Lui, Il a décidé de nous octroyer aussi une part de liberté, une part de choix … un libre arbitre.
Oui Tala, Il nous laisse le libre-choix d'accepter ou de refuser une expérience vu que nous sommes entrés dans la dimension matérielle pour apprendre, pour expérimenter.

J'aime ta façon de voir les choses Cheyenne … j'ai l'intuition que si je passe 24 heures avec toi, tu me dévoileras une partie des secrets de l'univers … qui sait un jour j'accéderai peut être à son langage.
avatar
Tala

Féminin Messages : 443
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par gaston21 le Dim 30 Déc - 11:21

Dans le hors-série de Sciences et Avenir de Janvier, un article très intéressant de Joël de Rosnay, "Il existe un feedback constant entre le corps et l'esprit". Impossible de le résumer, bien sûr, tellement il est dense. Quelques phrases. "La conscience n'est pas distincte du corps. Elle émerge de l'interdépendance de ses différentes fonctions, représentées par les organes..., en relation avec l'environnement. Le cerveau ne joue pas un rôle dominateur, mais coordinateur...Le dualisme corps-esprit comme le concevait Descartes et comme l'enseignent les religions n'existe pas. A la mort, tout disparaît.
S'ensuivent des observations et des conseils fort utiles pour se maintenir en bonne santé physique et mentale; combattre le stress, exercices physiques, relaxation, méditation, yoga..., et conservation de sa propre harmonie.
Il parle aussi de l'épigénétique (voir Google). Je cite: " Ces dernières années, de nombreuses études scientifiques ont démontré que le corps fabrique des molécules qui s'insèrent dans le noyau des cellules. Des sortes d'interrupteurs chimiques qui ouvrent ou ferment certaines gènes. Ou des enzymes qui empêchent leur traduction en protéines...".
Libre-arbitre dans tout ça?

avatar
gaston21

Masculin Messages : 1535
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par cheyenne le Dim 30 Déc - 21:46

[quote="Tala"][quote="cheyenne"]

J'aime ta façon de voir les choses Cheyenne … j'ai l'intuition que si je passe 24 heures avec toi, tu me dévoileras une partie des secrets de l'univers … qui sait un jour j'accéderai peut être à son langage.

Ce n'est pas très difficile Tala, oublie tout ce que tu as pu apprendre sur le sujet et laisse-toi guider ...
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 474
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Calame le Mar 8 Jan - 1:41

La volonté de Dieu s'applique sur la capacité d'untel à faire tel ou tel acte.

Si un homme en tue un autre, la volonté de Dieu serait qu'untel puisse commettre ou non son acte sans le contraindre à le faire ou à ne pas le faire.

Calame

Masculin Messages : 21
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Amandine le Mar 8 Jan - 21:08

Ca c'est une question compliquée. Un jour j'ai demandé à un ami comment on peut choisir entre le bien et le mal si tout n'est que Mektoub. Il a répondu Tu fais vraiment ton propre choix, et avant que tu le fasse Dieu sait déjà quel choix tu feras.

Mais cela ne dit pas vraiment ce que Dieu attend des hommes. Pour ma part je crois que ce que Dieu souhaite il n'a qu'à le décréter. Sauf une chose l'amour. Pas parce qu'Il ne le peut pas mais parce qu'un amour ordonné n'aurait pas de valeur. L'amour ne peut aller qu'avec la liberté, si l'autre n'est pas libre de venir à moi et de partir, comme appeler cela de l'amour.
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 343
Date d'inscription : 10/05/2018
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Calame le Mar 8 Jan - 22:05

L'Omniscience n'implique pas la Volonté que toutes choses soient commes elles sont de telle manière qu'il y ait contrainte de la part de Dieu, mais que les choses se fassent dans leur capacité à se faire sans qu'elles n'y soient contraintes conformément au Savoir de Dieu les concernant.

Calame

Masculin Messages : 21
Date d'inscription : 08/01/2019
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La volonté et Dieu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum