Une pause et un bilan.

Aller en bas

Une pause et un bilan.

Message par Tatonga le Mer 19 Déc - 2:34


Bon, d’accord, mais ne croyez-vous pas que c’est le moment de marquer une pause, de faire un état des lieux, d’établir un bilan ? Cela fait quand même un bout qu’on est là, acteurs et spectateurs des mêmes scènes de notre propre film tournant en boucle : on se reproduit, on boit, on mange de tout en bons omnivores, et on se mange aussi un peu, un peu beaucoup, entre nous en dignes homnivores que nous sommes.
Tout ça c’est bien, mais jusqu’à quand… et jusqu’où ?

Parce que voyez-vous, ça fait monotone, redondant et longue routine, plus longue que Mao Tsé et sa marche.
Le film est à la fois comédie, tragédie et tragicomique. Pas un navet, mais le même et les mêmes scènes : s’asseoir, se relever, dormir, se lever. Seuls les acteurs-spectateurs changent tout en étant les mêmes, ou le même répliqué et dupliqué, se répliquant et se dupliquant.
Une machine rotative détraquée.
Cela a-t-il un nom ?
Oui, cela a un nom.
Cela s’appelle un bug.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5286
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Invité le Mer 19 Déc - 6:42

On l'appelle la "crise de la quarantaine", chez d'autres peuples, c'est l'âge des grandes révélations, l'âge ou tu prends conscience que tu n'es pas tout seul, que tu es insignifiant, répétitif, que ta vie est pauvre et qu'il te manque quelque chose …. non ce n'est pas un bug, c'est un éveil, sur une autre vie. C'est peut être le moment pour toi d'entamer certaines lectures ésotériques qui t'apporteront une vision sur la face cachée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Brahim le Mer 19 Déc - 10:32

Marquer une pause pour observer et analyser ce qui se passe ?  Oui, c’est une excellente chose.
A ce sujet, je rejoins Tala (que je salue au passage) et je partage son analyse. Il s’agit bien de la « crise de la quarantaine », l’âge où l’on prend conscience de certaines réalités et où l’on se pose les questions existentielles : Qui sommes-nous ?  D’où venons-nous ?  Où allons-nous ?  Que faisons-nous ici ?

A ce stade, on peut percevoir les choses d’une manière négative, pessimiste et en conclure que nous sommes emprisonnés dans un tourbillon qui ressemble à un bug. Malheureusement, cette manière de voir les choses et cette voie ne mènent que vers l’obscurité, les ténèbres et l’autodestruction.

On peut également percevoir les choses d’une manière positive, optimiste et ainsi réaliser que nous faisons partie et participons à un processus évolutif fantastique et merveilleux qui nous dépasse de très loin. C’est la voie de l’éveil, de la Lumière et de la réalisation … voie que certains appellent « assirate al moustakim » (le droit chemin).
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 356
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par gaston21 le Mer 19 Déc - 17:03

Au terme de ma vie, je partage l'avis de Tatonga. La crise de la quarantaine est loin pour moi...J'ai pourtant assez bien réussi, malgré une enfance très difficile; mes parents étaient très pauvres; ils ont fait ce qu'ils ont pu, mais il a fallu se débrouiller...Mais la vie est loin d'être toujours rose; pas de problèmes d'argent ni de conditions de vie, mais que de passes difficiles à franchir...En définitive, mieux valait ne pas sortir du ventre de sa mère et rester dans le néant...De toute façon, c'est dans le néant que nous finissons tous...Alleluia!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1677
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Tatonga le Jeu 20 Déc - 1:41

Sacré nom de Dieu, moi, je ne parlais pas de moi, mais de l’humanité et de son vaisseau qui bugue. Je ne savais pas  qu’il y avait des psychanalystes qui allaient me dire : "tu parles de l’humanité, mais c’est toi qui parles et c’est donc de toi que tu parles, tout en croyant parler de l’humanité."  lol

Bon d’accord, il parait qu’un auteur barbotte toujours dans la soupe qu’il littérature. Mais au-delà et par-dessus la tête de Tatonga, qu’avez-vous à dire de ce qu’il a dit du monde et de la vie ? Toujours la même chose ? Ou bien ce qu'il dit et dit Gaston ?
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5286
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 9:37

Brahim a écrit:Marquer une pause pour observer et analyser ce qui se passe ?  Oui, c’est une excellente chose.
A ce sujet, je rejoins Tala (que je salue au passage) et je partage son analyse.

Tu me salueras à midi, je viens te chercher pour déjeuner on pourra discuter du cas de Tatonga lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Invité le Jeu 20 Déc - 22:20

Tatonga a écrit:moi, je ne parlais pas de moi …

Nous aussi on ne parlait pas de toi Rolling Eyes


Bon ce cirque a assez duré, appelle Tatonga et dis lui de revenir, y en a mare de son ombre tremblotante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par cheyenne le Ven 21 Déc - 20:59

gaston21 a écrit:Au terme de ma vie, je partage l'avis de Tatonga. La crise de la quarantaine est loin pour moi...
Le passage où l'on comprend que l'on ne refera pas le monde et le temps d'un bilan intermédiaire.
J'ai pourtant assez bien réussi, malgré une enfance très difficile; mes parents étaient très pauvres; ils ont fait ce qu'ils ont pu, mais il a fallu se débrouiller...Mais la vie est loin d'être toujours rose; pas de problèmes d'argent ni de conditions de vie, mais que de passes difficiles à franchir...
Et ce sont toujours les mêmes problèmes (épreuves, tribulations, handicaps, fardeaux) qui resurgissent mais sous des formes ou des conditions différentes. Il s'agit de l'un de nos instructeurs que l'on appelle ailleurs le karma, et qui nous indique les aspects de notre vie qui sont en déséquilibre et qui ont besoin d'être corrigés.
En définitive, mieux valait ne pas sortir du ventre de sa mère et rester dans le néant...De toute façon, c'est dans le néant que nous finissons tous...Alleluia!
C'est une remarque que j'entends très souvent chez les anciens, bien moins chez les femmes qui, elles, veulent "rentrer chez elles", ce qui est bien plus juste du point de vue métaphysique. Le néant n'est ni vide ni mort et, de toute façon, vu que nous faisons déjà partie du Tout, nous faisons donc aussi déjà partie du néant. Nous n'arrêtons pas de tourner en rond et ce, sans même nous en rendre compte.
cheyenne
cheyenne

Masculin Messages : 513
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Brahim le Sam 22 Déc - 21:02

Tatonga a écrit:
au-delà et par-dessus la tête de Tatonga, qu’avez-vous à dire de ce qu’il a dit du monde et de la vie ? Toujours la même chose ? Ou bien ce qu'il dit et dit Gaston ?

Comment est le monde dans l'absolu ?  Personne de le sait.
Ce que chacun d'entre nous dit au sujet du monde n'est rien d'autre que SA propre perception de celui-ci.
Le monde est comme un miroir, ce que nous y voyons n'est autre que le reflet de nous-même.
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 356
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Tatonga le Dim 23 Déc - 12:25

Brahim a écrit:
Tatonga a écrit:
au-delà et par-dessus la tête de Tatonga, qu’avez-vous à dire de ce qu’il a dit du monde et de la vie ? Toujours la même chose ? Ou bien ce qu'il dit et dit Gaston ?

Comment est le monde dans l'absolu ?  Personne de le sait.
Ce que chacun d'entre nous dit au sujet du monde n'est rien d'autre que SA propre perception de celui-ci.
Le monde est comme un miroir, ce que nous y voyons n'est autre que le reflet de nous-même.
Réponse qui entraine une autre question encore plus difficile et qui probablement n'a pas de réponse : existe-t-il un monde dans l'absolu ?
Personnellement, je ne pense pas, j'ai du mal à m'en faire une idée.
Je crois que si chacun le voit différemment n'est pas dû à notre incapacité à y accéder, mais parce qu'il n'existe pas.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5286
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Brahim le Dim 23 Déc - 18:00

L'Absolu existe bien ... c'est LUI.   هو

Ci-joint un très joli poème d'Ibn-Arabi : "Seul avec le Seul"

Brahim
Brahim

Masculin Messages : 356
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Invité le Mer 23 Jan - 13:36

Magnifique Brahim.
Le texte de Ibn Arabi est ... Je ne sais pas les mots.
Mais je voulais saluer aussi la musique et le choix des images, celui qui a assemblé tout ça l'a encore embelli.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Invité le Mer 23 Jan - 13:44

Aime Moi, aime Moi seul. Perds toi en Moi.

J'aurai aimé copier le texte entier mais je ne le trouve pas Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une pause et un bilan.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum