Il était deux et multiple.

Aller en bas

Il était deux et multiple.

Message par Tatonga le Mer 28 Nov - 6:27

Ils étaient deux. Même s’il n’y en avait qu’un, ils étaient quand même deux, deux en un. Il était deux. Un deux multiple, homme et femme, ange et démon. Les deux ou l’un qui était deux, appelé plus tard dieu, se disputèrent, chacun voulant imposer son idée et son style, imprimer sa propre image. Après moult tractations, discussions houleuses, empoignades, mais concessions aussi de part et d’autre, un compromis fut enfin trouvé : l’œuvre serait collective et chacun y mettrait du sien. L’accord signé, tous se mirent au travail, burins, ciseaux, marteaux, maillets à la main.
Et c’est ainsi que l’homme prit cet aspect étrange d’une statue difforme et biforme qui ne ressemble à rien ou à n’importe quoi, tout à la fois homme et femme, ange et démon. Un mélange finalement pas très heureux se dirent nos sculpteurs, avant d’esquisser une moue de dégoût et de s’en aller, abandonnant la chose sur place.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était deux et multiple.

Message par Brahim le Mer 28 Nov - 10:16

Je ne sais pas qui Il était, ni qui Il est, ni qui Il sera.
Je ne sais pas s’Il était un ou deux, ou zéro ou infini … Il se peut même que nos chiffres (humains) soient inadaptés pour Le qualifier.
Je ne sais pas comment Il est, ni quels sont Ses projets, ni comment Il fonctionne.
La seule chose que je sais c’est qu’Il est … et que je n’en saurai probablement pas plus tant que je resterai enfermé dans un corps humain.
(N.B. Je ne suis pas le corps humain dans lequel je suis enfermé et qui s'appelle Brahim).
avatar
Brahim

Masculin Messages : 303
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 75
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était deux et multiple.

Message par Tatonga le Mer 28 Nov - 19:22


Ce que tu appelles Il, je l’appellerais l’Etre avec une majuscule pour le distinguer des êtres, c’est le nom que je lui donne.
Appelons-le l’Etre, puisqu’en disant qu’il est, nous affirmons par là-même qu’il est l’Etre. L’Etre, n’est-ce pas ce qui est ?
Qu’en savons-nous ? Tout. Mais il faut le penser sans les mots.
Qu’est-ce que l’Etre pour moi ? L’Etre est ce qui n’est pas. L’Etre est ce qui est sans être. C’est parce qu’il y a l’Etre qu’il y a quelque chose et des êtres. Mais lui, l’Etre, il n’est pas. Mais c’est grâce à lui que tout est. Nous en savons tout, mais il ne porte aucun de nos mots, puiqu’il n’est pas et ne porte aucune trace, aucun signe distinctif. Derrière le panache de fumée que je vois, je ne vois rien, il n’y a rien, mais c’est lui, l’Etre. Il n’est rien, il n’est pas, mais il est le plan. Le plan, que peut-on dire du plan ? Rien, mais rien ne peut se dessiner sans se dessiner sur un plan. Pas le plan de la feuille de papier ou du panneau de bois qui portent la trace du crayon, mais le plan géométrique.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était deux et multiple.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum