L'homme, un animal ?

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Dim 18 Nov - 2:58

L’homme, un animal ?
Non, l’homme n’est pas un animal. Assimiler l’un à l’autre en raison de leur ressemblance biologique est aussi aberrant que de confondre une orange et une boule de billard en raison de leur forme sphérique.
Animal et homme auraient aussi en commun l’intelligence, une intelligence de même nature  que l’homme possèderait à un plus haut degré, une intelligence supérieure qui en ferait un simple  animal plus évolué.
N’est-ce pas ignorer  une autre dimension de l’homme, qui le différencie radicalement de l’animal, en fait un être à part, totalement différent ?
Tandis que l’animal, comme la plante, est soumis et subit la nature et le monde, l’homme s’en est détaché, s’est retourné pour observer le monde, en a fait un objet à interpeller et à interroger. Qui es-tu, d’où viens-tu, comment et pourquoi es-tu là, et qui suis-je, moi, dit-il au monde.
Cela n’est pas intelligence, n’est pas l’intelligence animale.
L’homme est le seul œil à se retourner pour se voir.
Le seul moulage à sortir de son moule.
Le seul personnage à quitter sa toile pour prendre à la gorge son peintre. Parle, mais parle donc !
L'homme, un animal ? 9k=

Qui pouvait à part Dieu ?  Et qu’y a-t-il  de  mieux et de plus fort ?
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Dim 18 Nov - 17:49

Désolé, mais scientifiquement, l'homme est un animal! Oui, son cerveau s'est développé; sans doute grâce à des qualités particulières comme l'usage de la parole et l'habilité de ses mains qui lui ont permis de transmettre ses techniques et ses savoirs. Qu'on y voie autre chose que la simple Evolution façon Darwin, pourquoi pas? Je suis plutôt "lamarckien". Et le cerveau se développe en fonction de ce qu'on y met; les neurones multiplient leurs connexions. Mais fondamentalement, le cerveau de l'homme n'a rien d'exceptionnel. Par contre, sous l'effet des religions notamment, on en a fait un être exceptionnel, les animaux n'ayant qu'un instinct...bestial! C'est complètement stupide!
La grosse particularité de l'homme, ne serait-ce pas ...sa perversité et son égoïsme? D'où l'évocation du péché originel qui lui est bien spécifique!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Mer 21 Nov - 20:05


N'est-il pas dit quelque part, dans quelque livre : je vous ai fait chair ?
Que veut dire "chair", sinon animal avide et cupide, assoiffé et vorace ?
Et qui est ce "Je" qui nous a faits chair ? Est-il lui-même de chair ?
Il avait sans doute ses raisons. Il n'avait peut-être pas le choix.
Pouvait-on mordre à pleines dents dans la vie sans planter ses dents dans la chair du voisin ?
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Brahim le Jeu 22 Nov - 17:37

L'Homme a en lui des vestiges du monde minéral, des vestiges du monde végétal et des vestiges du monde animal.
C'est la raison pour laquelle il a quelques similitudes avec ces trois mondes.

Mais l'être humain n'est pas un simple animal comme les autres :
Il a une créativité débordante que les autres n'ont pas.
Il a la possibilité d'être à la fois un acteur et un observateur de lui-même (et des autres),
Il a plus de libre arbitre que les autres espèces, ce qui lui permet, à sa guise, d'aller dans le sens de la nature et de la vie ou à son encontre.

Quoi qu'on dise, il a une intelligence supérieure à celle des autres espèces. Cette intelligence est une arme à double tranchant ; il peut l'utiliser d'une manière constructive en allant dans le sens de la nature et de la vie, de même qu'il peut l'utiliser d'une manière négative en allant dans le sens de la destruction et de la mort.

Le challenge de l'être humain est d'arriver à maitriser et à canaliser son intelligence afin qu'elle aille dans le sens de la nature et de la vie. Pour y arriver, il a besoin de développer en lui une faculté qu'on pourrait appeler la sagesse.
L'intelligence guidée par la sagesse sont les deux "jambes" ou les deux "rails" qui pourraient amener l'Homme à dépasser sa condition humaine et accéder à un état encore plus évolué que l'on pourrait qualifier de "Supra-humain". C'est l'accès au paradis des religions traditionnelles.
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 393
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Ven 23 Nov - 2:03

Oui, Brahim, tu viens de révéler ce qui, pourtant, n’aurait jamais dû échapper à personne. Conscience et esprit sont intimement liés au libre-arbitre. L’un ne peut pas être sans les autres, et vice versa. Ils sont inséparables, aucun n’a de sens sans les autres. Les vérités les plus simples sont les dernières que nous découvrons. La vérité est simple et non complexe ou composée, elle est partout une et nue.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Ven 23 Nov - 10:49

Je ne crois pas au libre-arbitre; c'est un leurre entretenu soigneusement par la société pour nous donner l'impression d'être responsable et de pouvoir sévir. Nous répondons strictement aux fichiers de nos gènes, de notre instruction, de notre éducation et des événements de la vie.
L'homme a l'avantage sur l'animal d'être l'héritier de millénaires de civilisation et d'apprentissage, aidé par le développement progressif de l'usage de la main et de la parole; ses neurones et ses axones se sont développés progressivement; voilà la différence entre l'homme et son toutou. Mais foncièrement, il reste un animal. La sagesse? Hum! Le GIEC nous avertit que si, dans les deux ans et demi qui sont devant nous, nous ne faisons rien pour contrecarrer la pollution et le changement climatique, eh bien "les carottes seront cuites" et le monde ira à coup sûr à sa propre destruction! Vous croyez que l'Humanité va arrêter la course à l'abyme? Non, l'homme ne va pas vers la sagesse, mais vers son anéantissement.
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Sam 24 Nov - 5:53

L’homme est-il déterminé, ou bien exerce-t-il son libre-arbitre en tenant compte de son expérience ancestrale enregistrée dans sa mémoire et ses gènes, des contraintes présentes et de son environnement ? Le libre-arbitre suppose une base de données, des calculs et des décisions réfléchies. Sinon, l’homme ne serait plus qu’une roue libre, un pignon fou. Le libre-arbitre suppose un déterminisme, je crois.

L’humanité court-elle à sa fin ? Je pense que oui, je crois même que c’est volontaire. Comme, il y a une conscience humaine, collective, il y a une mémoire à l’échelle de l’humanité. Au fil du temps, l’homme a fini par comprendre qu’il valait mieux qu’il disparaisse, qu’il était inutile et nuisible, que la vie même était finalement une mauvaise idée. La pollution, les armes, les guerres, je crois que ce n’est pas vraiment difficile à contrôler, mais il y a comme une volonté de laisser aller, de se laisser mourir. L’humanité en a marre d’elle-même. Avec la bombe démographique, la bombe à l’atome, la bombe pollution, la fin du monde est inéluctable, toute proche.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Sam 24 Nov - 16:47

Je pense pour ma part que le sort de l'Humanité est scellé. Le GIEC nous dit que si nous ne changeons pas de direction dans les deux ans et demi en ce qui concerne la pollution, ce sera la catastrophe inéluctable. Que fait la Chine? et l'inénarrable Trump?
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Sam 24 Nov - 17:55

Tatonga a écrit:L’homme est-il déterminé, ou bien exerce-t-il son libre-arbitre en tenant compte de son expérience ancestrale enregistrée dans sa mémoire et ses gènes, des contraintes présentes et de son environnement ?  Le libre-arbitre suppose une base de données, des calculs et des décisions réfléchies. Sinon, l’homme ne serait  plus qu’une roue libre, un pignon fou. Le libre-arbitre suppose un déterminisme, je crois.

L’humanité court-elle à sa fin ? Je pense que oui, je crois même que c’est volontaire. Comme, il y a une conscience humaine, collective, il y a une mémoire à l’échelle de l’humanité. Au fil du temps, l’homme a fini par comprendre qu’il valait mieux qu’il disparaisse, qu’il était inutile et nuisible, que la vie même était finalement une mauvaise idée. La pollution, les armes, les guerres, je crois que ce n’est pas vraiment difficile à contrôler, mais il y a comme une volonté de laisser aller, de se laisser mourir. L’humanité en a marre d’elle-même. Avec la bombe démographique, la bombe à l’atome, la bombe pollution, la fin du monde est inéluctable, toute proche.
Ouaiaiaiaiai!!! Twisted Evil
geveil
geveil

Masculin Messages : 922
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 83
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Brahim le Dim 25 Nov - 10:43

Ne soyons pas aussi pessimistes, les amis L'homme, un animal ? 569146778

Si l'on reste dans l'absolu, effectivement l'humanité est appelée à disparaitre un jour et il en est de même pour les autres espèces. La planète Terre elle-même ainsi que le système solaire sont appelés à disparaitre ... mais cela se fera à un moment très lointain.

Si l'on se projette dans un avenir relativement proche, c'est-à-dire les décennies et les siècles à venir, je pense que l'humanité a encore de beaux jours (et de mauvais) devant elle.
Si l'on compare la vie de l'humanité à celle d'un individu humain, passant par la naissance, l'enfance, l'adolescence, la maturité, la vieillesse et la mort, l'humanité actuelle est encore au stade de l'adolescence, un stade de révolte et de violence où elle se cherche encore, sans trop savoir où elle va. Lorsque j'observe l'état de notre monde actuel, il me parait évident que l'humanité n'est pas encore mature ; elle est en pleine crise d'adolescence.
Si notre humanité ne se suicide pas durant cette phase d'adolescence turbulente, elle évoluera forcément vers une phase de maturité, de responsabilité et vers un âge d'or.
Brahim
Brahim

Masculin Messages : 393
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Invité le Dim 25 Nov - 20:49

Oui la fin du monde n'est pas pour demain. Je trouve interpellant que les hommes s'imaginent souvent que la fin du monde viendra dans un délais qui ressemble à celui de la fin de leur vie, comme si on arrivait pas à concevoir que la terre puissent tourner sans nous.
Par contre ce qui peut arriver c'est qu'elle devienne plus hostile car on le gère mal. Soit pour des raisons écologiques, soit à cause des conflits.
Ce qui est par contre appréciable à échelle d'homme, c'est la fin d'une ère ou d'une civilisation. Et là, il n'est pas exclu qu'on le vive.
Il y a quelque chose d’effrayant dans la fin d'une monde mais pas plus douloureux que l'immobilisme qui enferment certains dans la souffrance et qui leur fait subir sans porte de sortie.
Cheyenne disait que le temps n'est pas une ligne mais un cercle.
Et heureusement, ce qui monte doit descendre, ce qui est bas finira par monter. Sinon, il y aurait toujours les mêmes à la traîne et ce qui adviendra on en fera ce qu'on peut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Dim 25 Nov - 23:55

Brahim a écrit:Lorsque j'observe l'état de notre monde actuel, il me parait évident que l'humanité n'est pas encore mature ; elle est en pleine crise d'adolescence.
Si notre humanité ne se suicide pas durant cette phase d'adolescence turbulente, elle évoluera forcément vers une phase de maturité, de responsabilité et vers un âge d'or.
C'est aussi mon opinion.
geveil
geveil

Masculin Messages : 922
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 83
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Nana d’Enfer le Mar 22 Jan - 0:22

Je pense que l’homme est bien un animal.. le plus évolué certes et le plus dangereux de tous!
En effet, comme tu dis, il est le seul capable à regarder le monde, à l’analyser.. se retourner, et se regarder... mais comment est-il arrivé là ? Je pense qu’il a d’abord posé son regard sur ses congénères , et par la suite sur lui même... le language, qui a facilité le lien, les échanges et la réflexion, ...et l’intelligence, la compréhension, l’ont amené à se regarder. l’humanité , premier groupe à réfléchir ensemble, à échanger,, à être en désaccord et à débattre.., et puis, il y a le fameux effet miroir.. on se situe, on s’evalue Par rapport à ce qui nous entourent.. on se compare. On a l’air intelligent auprès des gamins d’un guetto, on a l’air con auprès des gamins d’Harvard... sommes nous intelligents ou cons?
Mais sans l’education, sans l’enseignement, sans le cadre qui est posé par les codes de nos société, nous serions pires que des lions affamés échappés d’une cage! Faut pas se laurer..
on apprend à tendre la main aux autres et à bien nous comporter, mais nos instincts animales sont encore là, bien tapis au fond de nous...

Nana d’Enfer

Féminin Messages : 12
Date d'inscription : 21/01/2019
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Mar 22 Jan - 16:42

Oui, nous sommes des animaux, à classer même dans les nuisibles! Quel animal se conduit aussi sauvagement avec ses congénères? Aucun!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Mar 22 Jan - 17:08

Mmmm Gaston! Quel délice de pouvoir se rouler dans la boue des pensées négatives sur l'homme, mmmm, que c'est bon !
geveil
geveil

Masculin Messages : 922
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 83
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Invité le Mar 22 Jan - 20:15

gaston21 a écrit:Oui, nous sommes des animaux, à classer même dans les nuisibles! Quel animal se conduit aussi sauvagement avec ses congénères? Aucun!

Aucun, dites-vous?  scratch

Déjà, y'a le lion, l'ours brun, certains singes… mais peut-être que ce ne sont pas des animaux, ou peut-être que l'infanticide n'est pas de la sauvagerie?  hein !  À moins que ce ne soit de la sauvagerie uniquement quand on tue ses propres enfants et pas ceux des autres…  Rolling Eyes  119 espèces de mammiphères sur 260 le font, mais évidemment, si elles ne le font pas toutes, alors c'est qu'aucune ne le fait… n'est-ce pas?  Wink

''L'infanticide intervient majoritairement chez des espèces vivant en groupe
Pour tenter de mettre fin au débat, l'auteur de l'article, Élise Huchard (Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive, CNRS, Montpellier), a passé au crible trente ans d'études sur le comportement de pas mois de 260 espèces de mammifères. Le constat est accablant : chez 119 d'entre elles, on voit des mâles tuer les petits des autres — aucun meurtre de ses propres petits n'ayant jamais été constaté chez les mammifères (à l'exception notable de l'homme).
RIVALITÉ. Principales espèces concernées : les primates, les grands carnivores et les rongeurs. "L'infanticide intervient majoritairement chez des espèces vivant en groupe, pouvant se reproduire tout au long de l'année et fonctionnant sur la dominance fragile d'un mâle", résume Élise Huchard. Sortant vainqueur des combats contre ses rivaux, le nouveau dominant s'empresse de tuer les petits du rival vaincu pour stopper la lactation de la mère et la rendre à nouveau disponible pour la reproduction.
Au cours de l'évolution, les femelles auraient pu s'assurer la protection d'un seul mâle et donc choisir la monogamie, ou bien s'organiser en groupes de défense des petits. La nature a retenu une autre option, qu'il s'agisse d'une femelle souris ou d'une hippopotame. "Elles multiplient les partenaires ce qui fait que les mâles, dans le doute, s'abstiennent de tuer un petit qui pourrait être le leur", poursuit Élise Huchard.''


À lire ici : https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/infanticides-en-serie-chez-les-mammiferes_18470

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Mar 22 Jan - 23:55

Mille fois merci, Donald, tu nous montre une fois de plus que la science permet de balayer les idées reçues. Mais Gaston, que j'aime bien par ailleurs, se vautre dans le dénigrement des humains, il est aussi fermé à la pédagogie douce et partisan de celle des coups de pied au c... malgré toutes les recherches qui ont été faites sur la question et les résultats probants sur le terrain, que ce soit localement en France ou généralisé à l'étranger comme en Finlande, par exemple. Sacré Gaston, il faut te comprendre, à ton âge on est en quelque sorte fossilisé et devenu imperméable aux idées nouvelles.
geveil
geveil

Masculin Messages : 922
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 83
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Mer 23 Jan - 10:39

Oui, on rencontre chez l'animal des mâles qui tuent leurs semblables pour des raisons de prédominance ou de simple préférence sexuelle. L'homme a l'avantage sur eux de tuer tout le monde, du bébé qui fait "areu areu" à la mémé impotente et au pépé invalide et incontinent! C'est tellement mieux et tellement plus moral! Regardez les massacres innombrables dans la Bible et accessoirement du côté du Yemen ou de la Syrie...
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Mer 23 Jan - 12:17

Nana d’Enfer a écrit: 
on apprend à tendre la main aux autres et à bien nous comporter, mais nos instincts animales sont encore là, bien tapis au fond de nous...
Effectivement, rien n'a changé dans la nature humaine. Les hommes ont juste tiré des leçons de leur expérience. A force de se massacrer les uns les autres au fil des siècles et des millénaires, ils ont compris que la violence était dangereuse et se sont résignés à utiliser d'autres ruses et d'autres artifices pour arriver aux mêmes résultats qu'ils espéraient de la violence. Un simple calcul, pas un assagissement. Et chaque fois que l'occasion leur a été donnée de recourir à la violence sans encourir de risques, ils ne s'en sont pas privés. Retirez les flics et éteignez les lumières, et vous verrez la bête.
Ils le savent d'ailleurs, c'est pourquoi il y a le flic et les armes dissuasives.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Mer 23 Jan - 14:44

Mais bon sang, on dirait que vous ne tenez aucun compte des dernières découvertes scientifiques selon lesquelles l'homme est un animal social et que ses exactions sont des "incidents" de parcours, d'ailleurs serions nous 7 milliards si c'est le massacre et la violence qui l'emportaient? Non, c'est grâce à la coopération.
geveil
geveil

Masculin Messages : 922
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 83
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Mer 23 Jan - 16:31

Il faut le dire à ceux qui travaillent à la bombe qui peut exterminer l'Humanité, et à ceux prêts à appuyer sur le bouton! De braves gens en apparence...La coopération? Oui, pour certains, mais pour beaucoup d'autres? Il suffit de regarder les budgets de la Défense ; complètement déments!
gaston21
gaston21

Masculin Messages : 1899
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Invité le Mer 23 Jan - 17:25

geveil a écrit:Mais bon sang, on dirait que vous ne tenez aucun compte des dernières découvertes scientifiques selon lesquelles l'homme est un animal social et que ses exactions sont des "incidents" de parcours, d'ailleurs serions nous 7 milliards si c'est le massacre et la violence qui l'emportaient?  Non, c'est grâce à la coopération.

J'ai appris une chose dans la vie, c'est que ça ne sert pas à grand chose de discuter avec les gens qui généralisent à profusion… vous n'avez qu'à regarder leur discours, ''les hommes'' plutôt que ''certains hommes''... ça en dit déjà assez long sur la capacité de discernement de ces personnes. Y'a une petite donnée qui vient de sortir, les 26 personnes les plus riches possèdent autant d'argent que 50% de toute la population mondiale, alors allons-y avec toute la facilité possible pour en conclure que ''les hommes sont cupides et égoïstes''. Rolling Eyes

Alors, oui, y'en a qui prennent plaisir à chercher à faire avancer un âne bâté… à grands coup de pied dans le (censuré) si nécessaire, comme vous le mentionniez… mais y'en a aussi qui préfère attendre de se procurer meilleure monture, parce qu'ils comprennent que tout le monde n'a pas à subir les âneries, que tout le monde n'a pas ça dans le sang.

Maintenant, à savoir si l'homme est un animal, je dirais qu'il est plus que ça… un peu comme on parlait uniquement de prédateurs il y a un certain temps, avant d'apporter le concept de ''super-prédateur'' pour marquer la distinction et préciser le tout. Pour certains, le nivellement par le bas est un automatisme, ils ne tiendront pas compte de ce qu'il y a de pointu et de spécifique, faisant que la majorité des humains normalement constitués sort de l'ordinaire animal, il ne retiendront que les lieux communs. Si des hommes tuent, tous ne le font pas, et contrairement à l'écrasante majorité des autres espèces animales, des hommes soignent leurs congénères pour le simple principe en contrepartie. La beauté dans tout ça, c'est que si nous avons des comportements instinctifs, nous avons aussi, et surtout, la capacité de les raisonner, de les surpasser, de passez outre une éventuelle programmation en ajoutant nous-même nos propres lignes de code pour modifier sa finalité, étant même la seule espèce capable de modifier volontairement son évolution plutôt que de la subir.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Mer 23 Jan - 18:05

Voilà, merci Donald.

Je viens juste de voir un documentaire sur la vie au fond des mers, c'est inouï, prodigieux les moyens que les bêtes ont inventés pour manger ou échapper aux prédateurs, les poissons perroquets s'entourent d'une bulle pour que les requins ne les repèrent pas à l'odeur, mais les requins sont très malins et peuvent repérer leurs proies aux signaux électriques qu'elles émettent en bougeant, si bien que les poissons arrêtent d'agiter leurs nageoires et même leurs ouïes au passage d'un requin, mais ceux-ci pénètrent dans les moindres fissures où les poissons se cachent et finissent tout de même par en manger. Une autre bête rampante comme un escargot, projette sur le poisson un paralysant, puis l'aspire dans une espèce de trompe qu'il déploie et finalement le tue grâce à un dard dissimulé dans la trompe. La vie est à la fois splendide et d'une cruauté sans limite. Bon c'est vrai que certains hommes jouissent en torturant leurs congénères, en étranglant une femme ou un enfant, mais ce n'est qu'une minorité.
geveil
geveil

Masculin Messages : 922
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 83
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Invité le Mer 23 Jan - 19:39

Ouais! si ''la vie trouve toujours son chemin''... ben y'é pas toujours de tout beauté! Very Happy

Ce que je comprends, c'est que là, on ne compare pas juste des animaux entre eux, on compare un animal bien particulier à tous les autres! C'est pas déjà exceptionnel, ça? L'homme, un animal ? 569146778

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Jeu 24 Jan - 12:53

Donald a écrit:
J'ai appris une chose dans la vie, c'est que ça ne sert pas à grand chose de discuter avec les gens qui généralisent à profusion… vous n'avez qu'à regarder leur discours, ''les hommes'' plutôt que ''certains hommes''... ça en dit déjà assez long sur la capacité de discernement de ces personnes. Y'a une petite donnée qui vient de sortir, les 26 personnes les plus riches possèdent autant d'argent que 50% de toute la population mondiale, alors allons-y avec toute la facilité possible pour en conclure que ''les hommes sont cupides et égoïstes''. Rolling Eyes .........
Raisonnement boiteux, qui se veut redresseur d'erreurs.
Pour reconnaitre le virus du sida, il faudrait donc que toute l'humanité en soit atteinte ou la majorité, mais s'il s'agit d'un seul cas, et bien c'est une généralisation abusive, et le virus du sida n'existe pas.
Tout le monde n'est pas cupide et cruel, certains sont même tout le contraire, donc il ne faut pas relever l'existence de la cruauté dans la création du Dieu supposé bon.
Tatonga
Tatonga

Masculin Messages : 5591
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'homme, un animal ? Empty Re: L'homme, un animal ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum