L'homme, un animal ?

Aller en bas

L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Dim 18 Nov - 2:58

L’homme, un animal ?
Non, l’homme n’est pas un animal. Assimiler l’un à l’autre en raison de leur ressemblance biologique est aussi aberrant que de confondre une orange et une boule de billard en raison de leur forme sphérique.
Animal et homme auraient aussi en commun l’intelligence, une intelligence de même nature  que l’homme possèderait à un plus haut degré, une intelligence supérieure qui en ferait un simple  animal plus évolué.
N’est-ce pas ignorer  une autre dimension de l’homme, qui le différencie radicalement de l’animal, en fait un être à part, totalement différent ?
Tandis que l’animal, comme la plante, est soumis et subit la nature et le monde, l’homme s’en est détaché, s’est retourné pour observer le monde, en a fait un objet à interpeller et à interroger. Qui es-tu, d’où viens-tu, comment et pourquoi es-tu là, et qui suis-je, moi, dit-il au monde.
Cela n’est pas intelligence, n’est pas l’intelligence animale.
L’homme est le seul œil à se retourner pour se voir.
Le seul moulage à sortir de son moule.
Le seul personnage à quitter sa toile pour prendre à la gorge son peintre. Parle, mais parle donc !


Qui pouvait à part Dieu ?  Et qu’y a-t-il  de  mieux et de plus fort ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5157
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Dim 18 Nov - 17:49

Désolé, mais scientifiquement, l'homme est un animal! Oui, son cerveau s'est développé; sans doute grâce à des qualités particulières comme l'usage de la parole et l'habilité de ses mains qui lui ont permis de transmettre ses techniques et ses savoirs. Qu'on y voie autre chose que la simple Evolution façon Darwin, pourquoi pas? Je suis plutôt "lamarckien". Et le cerveau se développe en fonction de ce qu'on y met; les neurones multiplient leurs connexions. Mais fondamentalement, le cerveau de l'homme n'a rien d'exceptionnel. Par contre, sous l'effet des religions notamment, on en a fait un être exceptionnel, les animaux n'ayant qu'un instinct...bestial! C'est complètement stupide!
La grosse particularité de l'homme, ne serait-ce pas ...sa perversité et son égoïsme? D'où l'évocation du péché originel qui lui est bien spécifique!
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1535
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Mer 21 Nov - 20:05


N'est-il pas dit quelque part, dans quelque livre : je vous ai fait chair ?
Que veut dire "chair", sinon animal avide et cupide, assoiffé et vorace ?
Et qui est ce "Je" qui nous a faits chair ? Est-il lui-même de chair ?
Il avait sans doute ses raisons. Il n'avait peut-être pas le choix.
Pouvait-on mordre à pleines dents dans la vie sans planter ses dents dans la chair du voisin ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5157
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Brahim le Jeu 22 Nov - 17:37

L'Homme a en lui des vestiges du monde minéral, des vestiges du monde végétal et des vestiges du monde animal.
C'est la raison pour laquelle il a quelques similitudes avec ces trois mondes.

Mais l'être humain n'est pas un simple animal comme les autres :
Il a une créativité débordante que les autres n'ont pas.
Il a la possibilité d'être à la fois un acteur et un observateur de lui-même (et des autres),
Il a plus de libre arbitre que les autres espèces, ce qui lui permet, à sa guise, d'aller dans le sens de la nature et de la vie ou à son encontre.

Quoi qu'on dise, il a une intelligence supérieure à celle des autres espèces. Cette intelligence est une arme à double tranchant ; il peut l'utiliser d'une manière constructive en allant dans le sens de la nature et de la vie, de même qu'il peut l'utiliser d'une manière négative en allant dans le sens de la destruction et de la mort.

Le challenge de l'être humain est d'arriver à maitriser et à canaliser son intelligence afin qu'elle aille dans le sens de la nature et de la vie. Pour y arriver, il a besoin de développer en lui une faculté qu'on pourrait appeler la sagesse.
L'intelligence guidée par la sagesse sont les deux "jambes" ou les deux "rails" qui pourraient amener l'Homme à dépasser sa condition humaine et accéder à un état encore plus évolué que l'on pourrait qualifier de "Supra-humain". C'est l'accès au paradis des religions traditionnelles.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 326
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Ven 23 Nov - 2:03

Oui, Brahim, tu viens de révéler ce qui, pourtant, n’aurait jamais dû échapper à personne. Conscience et esprit sont intimement liés au libre-arbitre. L’un ne peut pas être sans les autres, et vice versa. Ils sont inséparables, aucun n’a de sens sans les autres. Les vérités les plus simples sont les dernières que nous découvrons. La vérité est simple et non complexe ou composée, elle est partout une et nue.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5157
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Ven 23 Nov - 10:49

Je ne crois pas au libre-arbitre; c'est un leurre entretenu soigneusement par la société pour nous donner l'impression d'être responsable et de pouvoir sévir. Nous répondons strictement aux fichiers de nos gènes, de notre instruction, de notre éducation et des événements de la vie.
L'homme a l'avantage sur l'animal d'être l'héritier de millénaires de civilisation et d'apprentissage, aidé par le développement progressif de l'usage de la main et de la parole; ses neurones et ses axones se sont développés progressivement; voilà la différence entre l'homme et son toutou. Mais foncièrement, il reste un animal. La sagesse? Hum! Le GIEC nous avertit que si, dans les deux ans et demi qui sont devant nous, nous ne faisons rien pour contrecarrer la pollution et le changement climatique, eh bien "les carottes seront cuites" et le monde ira à coup sûr à sa propre destruction! Vous croyez que l'Humanité va arrêter la course à l'abyme? Non, l'homme ne va pas vers la sagesse, mais vers son anéantissement.
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1535
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Tatonga le Sam 24 Nov - 5:53

L’homme est-il déterminé, ou bien exerce-t-il son libre-arbitre en tenant compte de son expérience ancestrale enregistrée dans sa mémoire et ses gènes, des contraintes présentes et de son environnement ? Le libre-arbitre suppose une base de données, des calculs et des décisions réfléchies. Sinon, l’homme ne serait plus qu’une roue libre, un pignon fou. Le libre-arbitre suppose un déterminisme, je crois.

L’humanité court-elle à sa fin ? Je pense que oui, je crois même que c’est volontaire. Comme, il y a une conscience humaine, collective, il y a une mémoire à l’échelle de l’humanité. Au fil du temps, l’homme a fini par comprendre qu’il valait mieux qu’il disparaisse, qu’il était inutile et nuisible, que la vie même était finalement une mauvaise idée. La pollution, les armes, les guerres, je crois que ce n’est pas vraiment difficile à contrôler, mais il y a comme une volonté de laisser aller, de se laisser mourir. L’humanité en a marre d’elle-même. Avec la bombe démographique, la bombe à l’atome, la bombe pollution, la fin du monde est inéluctable, toute proche.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5157
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par gaston21 le Sam 24 Nov - 16:47

Je pense pour ma part que le sort de l'Humanité est scellé. Le GIEC nous dit que si nous ne changeons pas de direction dans les deux ans et demi en ce qui concerne la pollution, ce sera la catastrophe inéluctable. Que fait la Chine? et l'inénarrable Trump?
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1535
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 86

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Sam 24 Nov - 17:55

Tatonga a écrit:L’homme est-il déterminé, ou bien exerce-t-il son libre-arbitre en tenant compte de son expérience ancestrale enregistrée dans sa mémoire et ses gènes, des contraintes présentes et de son environnement ?  Le libre-arbitre suppose une base de données, des calculs et des décisions réfléchies. Sinon, l’homme ne serait  plus qu’une roue libre, un pignon fou. Le libre-arbitre suppose un déterminisme, je crois.

L’humanité court-elle à sa fin ? Je pense que oui, je crois même que c’est volontaire. Comme, il y a une conscience humaine, collective, il y a une mémoire à l’échelle de l’humanité. Au fil du temps, l’homme a fini par comprendre qu’il valait mieux qu’il disparaisse, qu’il était inutile et nuisible, que la vie même était finalement une mauvaise idée. La pollution, les armes, les guerres, je crois que ce n’est pas vraiment difficile à contrôler, mais il y a comme une volonté de laisser aller, de se laisser mourir. L’humanité en a marre d’elle-même. Avec la bombe démographique, la bombe à l’atome, la bombe pollution, la fin du monde est inéluctable, toute proche.
Ouaiaiaiaiai!!! Twisted Evil
avatar
geveil

Masculin Messages : 618
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Brahim le Dim 25 Nov - 10:43

Ne soyons pas aussi pessimistes, les amis

Si l'on reste dans l'absolu, effectivement l'humanité est appelée à disparaitre un jour et il en est de même pour les autres espèces. La planète Terre elle-même ainsi que le système solaire sont appelés à disparaitre ... mais cela se fera à un moment très lointain.

Si l'on se projette dans un avenir relativement proche, c'est-à-dire les décennies et les siècles à venir, je pense que l'humanité a encore de beaux jours (et de mauvais) devant elle.
Si l'on compare la vie de l'humanité à celle d'un individu humain, passant par la naissance, l'enfance, l'adolescence, la maturité, la vieillesse et la mort, l'humanité actuelle est encore au stade de l'adolescence, un stade de révolte et de violence où elle se cherche encore, sans trop savoir où elle va. Lorsque j'observe l'état de notre monde actuel, il me parait évident que l'humanité n'est pas encore mature ; elle est en pleine crise d'adolescence.
Si notre humanité ne se suicide pas durant cette phase d'adolescence turbulente, elle évoluera forcément vers une phase de maturité, de responsabilité et vers un âge d'or.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 326
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 76
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Amandine le Dim 25 Nov - 20:49

Oui la fin du monde n'est pas pour demain. Je trouve interpellant que les hommes s'imaginent souvent que la fin du monde viendra dans un délais qui ressemble à celui de la fin de leur vie, comme si on arrivait pas à concevoir que la terre puissent tourner sans nous.
Par contre ce qui peut arriver c'est qu'elle devienne plus hostile car on le gère mal. Soit pour des raisons écologiques, soit à cause des conflits.
Ce qui est par contre appréciable à échelle d'homme, c'est la fin d'une ère ou d'une civilisation. Et là, il n'est pas exclu qu'on le vive.
Il y a quelque chose d’effrayant dans la fin d'une monde mais pas plus douloureux que l'immobilisme qui enferment certains dans la souffrance et qui leur fait subir sans porte de sortie.
Cheyenne disait que le temps n'est pas une ligne mais un cercle.
Et heureusement, ce qui monte doit descendre, ce qui est bas finira par monter. Sinon, il y aurait toujours les mêmes à la traîne et ce qui adviendra on en fera ce qu'on peut.
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 343
Date d'inscription : 10/05/2018
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par geveil le Dim 25 Nov - 23:55

Brahim a écrit:Lorsque j'observe l'état de notre monde actuel, il me parait évident que l'humanité n'est pas encore mature ; elle est en pleine crise d'adolescence.
Si notre humanité ne se suicide pas durant cette phase d'adolescence turbulente, elle évoluera forcément vers une phase de maturité, de responsabilité et vers un âge d'or.
C'est aussi mon opinion.
avatar
geveil

Masculin Messages : 618
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme, un animal ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum