Le jugement dernier

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le jugement dernier

Message par geveil le Mer 26 Sep - 14:53

Peut-être avez-vous entendu parler du sorite du tas de blé: à partir de combien de grains peut-on dire que le blé forme un tas?
La question reste entière pour le jugement dernier: à partir de combien de péché Dieu enverra-t-il un humain en enfer? En effet si un homme est à la limite, est une tout petit péché qui l'enverra en enfer, ou un micro péché? Ou un péché infinitésimal? On en arrive alors à une limite que Dieu lui-même ne peut franchir, à cause des lois de la nature qu'il a lui-même instaurées. Il devra alors prendre une décision arbitraire, je ne voudrais pas être à sa place. De plus, enfin, n'est-ce pas son fils qui a dit: "Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé"? Cette consigne ne peut elle s'appliquer à Dieu lui-même?
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par gaston21 le Mer 26 Sep - 17:11

L'enfer vu par un matheux! Qu'est-ce qu'un micro-péché! Tu regardes avec un oeil d'artiste une jolie fille; tu la déshabilles du regard; tu évalues ses formes en y cherchant même des paraboles ou des hyperboles...Mais c'est une recherche! Pas de péché dans tout ça! Par contre, tu la dévores des yeux en sentant que ton corps ressent de curieuses réactions, là, il est là, le diable! Et tu peux très bien tomber...dans la marmite! Vieux Lion, Dieu n'attend pas! Le temps n'existe pas pour lui! Va confesser ton forfait humblement sans  trop préciser; sinon, c'est l'imagination du curé qui va prendre le relais! Le diable est partout, mon fils! Il se cache dans le moindre détail!
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1397
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Mer 26 Sep - 19:06

geveil a écrit:Peut-être avez-vous entendu parler du sorite du tas de blé:  à partir de combien de grains peut-on dire que le blé forme un tas?  
La question reste entière pour le jugement dernier: à partir de combien de péché Dieu enverra-t-il un humain en enfer? En effet si un homme est à la limite, est une tout petit péché qui l'enverra en enfer, ou un micro péché?  Ou un péché infinitésimal?  On en arrive alors à une limite que Dieu lui-même ne peut franchir, à cause des lois de la nature qu'il a lui-même instaurées.  Il devra alors prendre une décision arbitraire, je ne voudrais pas être à sa place.  De plus, enfin, n'est-ce pas son fils qui a dit: "Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé"?  Cette consigne ne peut elle s'appliquer à Dieu lui-même?

Vous tombez amoureux d'une femme.
Vous l'épousez.
Vous vivez avec elle, plusieurs années. Le temps passe, et peu à peu,
de petites fâcheries en légères déceptions, de petits mensonges en petites tromperies,
vous vous apercevez un beau matin que vous ne l'aimez plus.
A partir de quel geste votre amour pour elle s'est-il éteint ?
A partir de combien de prises de distance, de petits mots désagréables la vie vous a-t-elle envoyé dans le manque d'amour pour elle ?
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par cheyenne le Mer 26 Sep - 22:15

Le péché n'existe pas, pas plus que l'enfer d'ailleurs. Tenir les gens par la peur a toujours grassement payé, il suffit de voir la richesse du Vatican ! Par contre, l'enfer c'est ce que vivent ceux qui a travers le monde se prennent journellement des bombes sur la tête.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Jeu 27 Sep - 0:13

Fondcombe a écrit:Vous tombez amoureux d'une femme.
Vous l'épousez.
Vous vivez avec elle, plusieurs années. Le temps passe, et peu à peu,
de petites fâcheries en légères déceptions, de petits mensonges en petites tromperies,
vous vous apercevez un beau matin que vous ne l'aimez plus.
A partir de quel geste votre amour pour elle s'est-il éteint ?
A partir de combien de prises de distance, de petits mots désagréables la vie vous a-t-elle envoyé dans le manque d'amour pour elle ?
Vous apporter de l'eau à mon moulin! Merci. Twisted Evil

Cheyenne a écrit:Le péché n'existe pas,
C'est aussi ce que je pense, ce que l'Eglise nomme "péchés" ne sont pour moi que des erreurs, des fautes de parcours.
pas plus que l'enfer d'ailleurs. Tenir les gens par la peur a toujours grassement payé, il suffit de voir la richesse du Vatican ! Par contre, l'enfer c'est ce que vivent ceux qui a travers le monde se prennent journellement des bombes sur la tête.
 Oui, pas seulement d'ailleurs, il y a la maladie, la perte d'êtres chers, la maltraitance de parents irresponsables, etc..
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Jeu 27 Sep - 9:52

geveil a écrit:
Fondcombe a écrit:Vous tombez amoureux d'une femme.
Vous l'épousez.
Vous vivez avec elle, plusieurs années. Le temps passe, et peu à peu,
de petites fâcheries en légères déceptions, de petits mensonges en petites tromperies,
vous vous apercevez un beau matin que vous ne l'aimez plus.
A partir de quel geste votre amour pour elle s'est-il éteint ?
A partir de combien de prises de distance, de petits mots désagréables la vie vous a-t-elle envoyé dans le manque d'amour pour elle ?
Vous apporter de l'eau à mon moulin! Merci. Twisted Evil

Ravi de partir sur de bonnes bases.
Cependant, vous disiez plus haut :
On en arrive alors à une limite que Dieu lui-même ne peut franchir, à cause des lois de la nature qu'il a lui-même instaurées. Il devra alors prendre une décision arbitraire, je ne voudrais pas être à sa place. De plus, enfin, n'est-ce pas son fils qui a dit: "Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé"? Cette consigne ne peut elle s'appliquer à Dieu lui-même?

Ce à quoi je voulais venir, c'est que, de même qu'un jour, cette relation amoureuse s'est réellement éteinte, à cause de petits riens qui se sont accumulés, de même la relation à Dieu a-t-elle pu s'éteindre. On peut alors comprendre le jugement comme un constat.
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par pauline.px le Jeu 27 Sep - 14:48

Bonjour Cheyenne,

cheyenne a écrit:Le péché n'existe pas

Voulez-vous dire que, par exemple, nous ne blessons jamais personne par inadvertance ou sciemment par égoïsme ?
… Que notre vie est faite de bonnes actions dont nous sommes fiers sans la moindre trace de petite ou grande vilenie que nous pourrions regretter ?

Très cordialement
votre soeur
pauline

pauline.px

Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 21/04/2018
Age : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Jeu 27 Sep - 17:18

J'ai déjà donné mon opinion, dans le message de 0h13, mais je laisse Cheyenne te répondre.
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par cheyenne le Jeu 27 Sep - 17:49

Bonjour Pauline,

Voulez-vous dire que, par exemple, nous ne blessons jamais personne par inadvertance ou sciemment par égoïsme ?
Absolument pas, nous ne nous conduisons pas autrement que les enfants. Nous nous sommes incarnés pour apprendre et donc pour avancer sur la voie qui est la nôtre. Il est donc normal que nous fassions des expériences plus ou moins heureuses. Ce qui est moins évident pour bon nombre d'entre nous, c'est de prendre conscience de ces erreurs et fautes, et surtout, de les comprendre afin de se maîtriser et de ne pas les répéter. Tant que la leçon n'est pas comprise, on recommence et c'est le cercle infernal, on souffre et on fait souffrir.

… Que notre vie est faite de bonnes actions dont nous sommes fiers sans la moindre trace de petite ou grande vilenie que nous pourrions regretter ?
Je ne réfléchis jamais quant à savoir si je fais une bonne action ou non quand j'aide à se relever un homme ou une femme tombé/e à terre par exemple, je le fais sans réfléchir, je suis un être humain que j'estime digne de ce nom et je n'attends rien de mon geste que j'estime normal, sans plus. De même, peu importe que ce soit un serpent qui meurt de soif, un louveteau ou un oiseau, je les abreuve l'un comme l'autre sans arrière-pensée, sans rien demander en échange et sans m'attendre ou même songer à une quelconque récompense. Nous sommes tous issus de la même Source dans laquelle nous baignons, nous faisons tous partie les uns des autres, nous sommes interdépendants, chose bien difficile à comprendre pour un Occidental.
Les vilenies, c'est notre ego qui en est responsable quand il n'est pas maîtrisé et remis à sa place de serviteur de l'Esprit. Toute action revient comme un boomerang, c'est la loi de cause à effet. Seulement, quand elle nous revient, nous ne la reconnaissons pas ou ne le comprenons pas toujours, et tout le problème est là.
Le regret est la prise de conscience que nous n'avons pas agi correctement. C'est une bonne chose, mais cela ne suffit pas, il faut aller plus loin comme je l'ai dit plus haut.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Jeu 27 Sep - 20:11

Bravo Cheyenne! serrez la main

La notion de péché est culpabilisante et même désespérante, véhiculée par l'ECR elle fait et a fait un mal considérable.
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Jeu 27 Sep - 21:29

Pour moi, l'idée d'erreur et de faute dont il faudrait prendre conscience pour ne pas les répéter, qui fait souffrir, qui revient en boomerang, causées par l'ego, revient au même que la notion de péché.
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Ven 28 Sep - 1:34

La notion de péché implique la notion de libre arbitre, pas l'erreur.
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Ven 28 Sep - 10:03

Moi, je ne serais pas aussi tranché.
Je pense qu'on peut se tromper, être dans l'erreur, en exerçant sa pleine liberté. Je ne pense pas qu'une omniscience soit une condition absolue du libre arbitre. Je crois que la liberté se définit à partir de ce que l'on est, et donc de ce que l'on veut. Et si cela est faux, alors on ne peut guère parler de libre arbitre, en effet, et on ne peut que parler d'erreur.

D'ailleurs, à l'origine, la notion de péché, en hébreu (puisque c'est là que tout commence, n'est-ce pas) ne signifie rien d'autre que "manquer la cible". Le péché a donc pour origine l'erreur, la mauvaise direction.
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Ven 28 Sep - 17:56

Fondcombe a écrit:Moi, je ne serais pas aussi tranché.
Tranché je l'ai été à ma naissance et le suis toujours Sad

Je pense qu'on peut se tromper, être dans l'erreur, en exerçant sa pleine liberté. Je ne pense pas qu'une omniscience soit une condition absolue du libre arbitre. Je crois que la liberté se définit à partir de ce que l'on est, et donc de ce que l'on veut. Et si cela est faux, alors on ne peut guère parler de libre arbitre, en effet, et on ne peut que parler d'erreur.
C'est bien pensé.

D'ailleurs, à l'origine, la notion de péché, en hébreu (puisque c'est là que tout commence, n'est-ce pas) ne signifie rien d'autre que "manquer la cible". Le péché a donc pour origine l'erreur, la mauvaise direction.
Oui, mais tu ne réagis pas à ma remarque comme quoi la notion de péché est source de culpabilisation et de désespoir. Lorsque le Christ dit à `????? " Vas, et ne pêche plus", si ?????? n'a pas de volonté ou pas assez, il ou elle péchera de nouveau et se sentira coupable ( Cf. les alcooliques) , alors que la faiblesse de volonté est un trait de caractère qui interdit le libre arbitre.
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Ven 28 Sep - 19:18

geveil a écrit:Oui, mais tu ne réagis pas à ma remarque comme quoi la notion de péché est source de culpabilisation et de désespoir. Lorsque le Christ dit à `????? " Vas, et ne  pêche plus", si ?????? n'a pas de volonté ou pas assez, il ou elle péchera de nouveau et se sentira coupable (  Cf. les alcooliques) , alors que la faiblesse de volonté est un trait de caractère qui interdit le libre arbitre.

D'une part, je pense que voir nos fautes comme des erreurs ou des manques de volonté risque aussi d'enfermer la personne dans une sorte de désespoir : les fautes recommençant, on peut se dire "de toute façon, je me trompe toujours", "je suis nul", "je n'ai jamais eu de chance", "j'ai un karma de merde", et ce genre de choses. A la place de la culpabilisation, le risque ici est de verser dans une fatalité négative, un pessimisme morbide.

La notion de péché risque de provoquer la culpabilisation, c'est vrai.
Mais il faut absolument comprendre que la culpabilisation est une déviance, voire une perversion de la foi chrétienne (et judéo aussi, si je ne me trompe). Parce que le pardon, c'est précisément l'annulation de la culpabilisation, et si on ne le comprend pas avec cette aspect, alors on ne comprend pas le pardon non plus.
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Ven 28 Sep - 23:36

Fondcombe a écrit:
D'une part, je pense que voir nos fautes comme des erreurs ou des manques de volonté risque aussi d'enfermer la personne dans une sorte de désespoir : les fautes recommençant, on peut se dire "de toute façon, je me trompe toujours", "je suis nul", "je n'ai jamais eu de chance", "j'ai un karma de merde", et ce genre de choses. A la place de la culpabilisation, le risque ici est de verser dans une fatalité négative, un pessimisme morbide.
Très juste, mais que tu nommes les erreurs des péchés n'enlève rien au risque de fatalité négative, cf. le cas des alcooliques ou des adictés à une drogue.

La notion de péché risque de provoquer la culpabilisation, c'est vrai.
serrez la main
Mais il faut absolument comprendre que la culpabilisation est une déviance, voire une perversion de la foi chrétienne (et judéo aussi, si je ne me trompe). Parce que le pardon, c'est précisément l'annulation de la culpabilisation, et si on ne le comprend pas avec cette aspect, alors on ne comprend pas le pardon non plus.
Excellent argument, mais est-il nécessaire de nommer une erreur "péché" pour la pardonner? Dans son essai " Traité du désespoir et de la béatitude", André Comte Sponville écrit" On ne peut haïr que ce que l'on croit libre"; et en effet, si tu crois que ton prochain était libre de te faire ou non du tort, tu pourras le haïr puisque c'est une part de lui qui a pris librement la décision. Mais si tu penses que du fait de son histoire, de sa structure biologique, etc, il ne pouvait pas ne pas te faire du tort, alors tu ne peux que pardonner, ou du moins excuser, ou plus exactement, tu peux tenter de comprendre son fonctionnement et comprendre, c'est déjà pardonner.
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par pauline.px le Sam 29 Sep - 9:33

Bonjour Cheyenne,

cheyenne a écrit:Il est donc normal que nous fassions des expériences plus ou moins heureuses. Ce qui est moins évident pour bon nombre d'entre nous, c'est de prendre conscience de ces erreurs et fautes, et surtout, de les comprendre afin de se maîtriser et de ne pas les répéter.

Et ces expériences moins heureuses, ces erreurs et ces fautes sont franchement différentes des péchés ?

cheyenne a écrit:Tant que la leçon n'est pas comprise, on recommence et c'est le cercle infernal, on souffre et on fait souffrir.

Pourquoi la leçon serait-elle comprise un jour ? Pourquoi ce cycle infernal aurait-il une fin ?

cheyenne a écrit:Le regret est la prise de conscience que nous n'avons pas agi correctement. C'est une bonne chose, mais cela ne suffit pas, il faut aller plus loin comme je l'ai dit plus haut.
Le problème gît dans le "cela ne suffit pas, il faut aller plus loin" qui enferme les gens dans la mésestime de soi puisqu'on leur affirme qu'ils ne savent pas maîtriser leur ego, qu'ils sont incapables d'avancer… voir la contribution de Fondcombe...

Très cordialement
votre soeur
pauline

pauline.px

Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 21/04/2018
Age : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Sam 29 Sep - 13:53

geveil a écrit:Excellent argument, mais est-il nécessaire de nommer une erreur "péché" pour la pardonner?  Dans son essai " Traité du désespoir et de la béatitude", André Comte Sponville écrit" On ne peut haïr que ce que l'on croit libre"; et en effet, si tu crois que ton prochain était libre de te faire ou non du tort, tu pourras le haïr puisque c'est une part de lui qui a pris librement la décision. Mais si tu penses que du fait de son histoire, de sa structure biologique, etc, il ne pouvait pas ne pas te faire du tort, alors tu ne peux que pardonner, ou du moins excuser, ou plus exactement, tu peux tenter de comprendre son fonctionnement et comprendre, c'est déjà pardonner.


Oui.
Il peut être utile de garder le nom de "péché" dans le cadre de la religion, parce que le terme parle de la relation à Quelqu'un, à Dieu, et pas seulement d'un manquement par rapport à un idéal plus abstrait (et peut-être plus flou ?).
Mais essentiellement, le péché est une erreur, et une erreur qui se pardonne.
Et bien sûr, c'est parce que c'est une erreur qu'il peut être pardonné.
Un homme vraiment libre, qui ferait du tort, en totale connaissance de cause, en connaissant les tenants et les aboutissants de son histoire et de son être, pourrait ne pas être pardonné. C'est ce qu'on appelle chez les chrétiens le péché contre l'Esprit Saint (Mt 12, 31-32).
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par geveil le Sam 29 Sep - 13:55

Oui, mais un homme peut-il être vraiment libre? Seul Dieu, qui est créateur ex-nihilo est libre, toutes les créatures sont conditionnées par leur ADN et leur histoire.
avatar
geveil

Masculin Messages : 548
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Fondcombe le Sam 29 Sep - 14:39

geveil a écrit:Oui, mais un homme peut-il être vraiment libre? Seul Dieu, qui est créateur ex-nihilo est libre, toutes les créatures sont conditionnées par leur ADN et leur histoire.

On en revient à la définition de la liberté.
Vous définissez une liberté de Dieu.
Je crois qu'il y a une liberté de l'être créé, et que ce n'est pas la même.
Cela dit, la liberté du divin et celle du créé se définissent tous les deux en fonction de la nature de chacun.

Il est de la nature de l'homme d'être conditionné. L'homme ne saurait exercer de liberté qui soit étrangère à ce qu'il est, à ce qu'il souhaite. On peut sans doute estimer qu'un homme peut toujours être plus libre qu'il n'est, puisqu'il est un être fini, conditionné, et qu'il aspire à l'infini, à se défaire de ses entraves et de son ignorance (quoique!).
Néanmoins, la liberté est un but, à défaut d'être un état absolu, et c'est la tension vers ce but qui constitue la liberté de l'homme.
Tout comme l'amour. L'homme n'est pas charité, mais la tension vers l'amour absolu qu'est Dieu est la charité en l'homme.
avatar
Fondcombe

Masculin Messages : 169
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par cheyenne le Sam 29 Sep - 17:08

Bonjour Pauline,

pauline.px a écrit:Bonjour Cheyenne,

cheyenne a écrit:Il est donc normal que nous fassions des expériences plus ou moins heureuses. Ce qui est moins évident pour bon nombre d'entre nous, c'est de prendre conscience de ces erreurs et fautes, et surtout, de les comprendre afin de se maîtriser et de ne pas les répéter.
Et ces expériences moins heureuses, ces erreurs et ces fautes sont franchement différentes des péchés ?
Le mot "péché" a trait à des lois religieuses or, comme bien d'autres personnes, je ne suis aucune religion. En ce qui me concerne, le mot "péché" a une connotation négative. Ces lois religieuses ont été définies dans le but de maintenir les croyants sous le joug du clergé et pour délester les bourses pour le soi-disant pardon des péchés, le purgatoire et le paradis. Parlons de celui inventé de toute pièce comme étant la conséquence d'une pseudo copulation entre Adam et Eve. Contrairement à ce que les religions inculquent aux partisans de leur doctrine, Adam était le fils d'Eve et non son amant...! Si vous voulez en avoir le cœur net, vous pouvez consulter en ligne, les documents de la bibliothèque copte de Nag Hammadi où il n'est nul question d'accouplement, mais de respect d'un fils envers sa mère.
Une expérience reste une expérience, et elles sont indispensables à notre apprentissage ;  tout apprenti ou maître d'oeuvre le sait.
cheyenne a écrit:Tant que la leçon n'est pas comprise, on recommence et c'est le cercle infernal, on souffre et on fait souffrir.

Pourquoi la leçon serait-elle comprise un jour ? Pourquoi ce cycle infernal aurait-il une fin ?
Je l'ai dit, afin de pouvoir avancer ou si vous préférez évoluer sur le chemin qui est le nôtre. Le but de nos incarnations est d'atteindre l'Illumination totale. Tant qu'une leçon n'est pas comprise, le même problème resurgira indéfiniment et dans des conditions de plus en plus difficiles. C'est ce que l'on appelle la loi du karma.

cheyenne a écrit:Le regret est la prise de conscience que nous n'avons pas agi correctement. C'est une bonne chose, mais cela ne suffit pas, il faut aller plus loin comme je l'ai dit plus haut.
Le problème gît dans le "cela ne suffit pas, il faut aller plus loin" qui enferme les gens dans la mésestime de soi puisqu'on leur affirme qu'ils ne savent pas maîtriser leur ego, qu'ils sont incapables d'avancer… voir la contribution de Fondcombe...

Très cordialement
votre soeur
pauline
Je suis entièrement d'accord avec ce qui dit Fondcombe, mais avec de la volonté on y arrive, encore faut-il en avoir !
Il est impératif que nous sachions contrôler notre ego en raison de sa puissance sinon, c'est lui qui continuera à nous contrôler et il finira par nous amener à croire qu'il est le seul "je", et en conséquent, il continuera à façonner notre vie comme lui il l'entend. Maîtriser son ego est un processus de déconditionnement, et ce dernier est une forme d'énergie. Et ces énergies conditionnées sont essentiellement des ego-énergies. L'ego a la responsabilité des choix et des actions et, invariablement, il opte pour ceux et celles qui le maintiennent sous leur contrôle et qui l’isolent de tout autre aspect de notre être composite. L'ego ne cherche qu'à se satisfaire, se développer, s'étendre, s'élever et nous faire croire qu'il est la totalité de notre être. Par rapport à notre Esprit, notre ego est un adversaire, une entité externe certes mais, une puissance intérieure qui nous empêche de vivre tout notre bien-être essentiel et qui nous maintient dans un état de séparation. C’est l’ego lui-même qui entrave notre compréhension, parce qu'il cherche à avoir la priorité sur notre Esprit. Mais cela, aucune religion ne l'enseigne.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par gaston21 le Sam 29 Sep - 17:21

Et le diable dans tout ça, qui vous chatouille et vous grattouille? Voilà le pape qui ressort ce fantôme du placard! Il faut reconnaître que le Malin semble se plaire sous les soutanes (ou ce qui de nos jours les remplace)... Le diable qui a obtenu de Dieu un CDI éternel! Sûr de son boulot, le mec!
Quelle est la place du diable dans le cadre de notre liberté? Et la liberté de Dieu dans le cadre du diable? Donc, pas libre, Dieu, puisque le diable l'emm... et l'emm...era éternellement! Il n'y a pas que le diable qui se mord la queue!

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/09/29/97001-20180929FILWWW00105-le-pape-invite-les-fideles-a-prier-contre-le-diable.php
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1397
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par pauline.px le Sam 29 Sep - 18:46

Bonjour Gaston,

gaston21 a écrit:Et le diable dans tout ça


Il me semble qu'il est banal de donner une personnalité à tout ce qui nous échappe sans être totalement aléatoire. L'inconscient de la psychanalyse ressemble bigrement à une personne ; les coïncidences surprenantes semblent le fruit d'une intelligence, etc.


Personnellement, je trouve intéressant de poser qu'il ne faut pas voir une fatalité dans nos errements et qu'il est prudent de leur attribuer, fût-ce à tort, plus qu'une cohérence. Le diable représente tantôt les influences extérieures tantôt les dynamiques que nous abritons, y voir plus qu'une cohérence mais aussi une "intelligence" peut nous armer si l'on veut s'émanciper.


Très cordialement
votre sœur
pauline

pauline.px

Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 21/04/2018
Age : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par pauline.px le Sam 29 Sep - 18:54

Bonjour Cheyenne,

cheyenne a écrit:Parlons de celui inventé de toute pièce comme étant la conséquence d'une pseudo copulation entre Adam et Eve.

C'est un péché symbolique, fort intéressant par sa mécanique interne et surtout par la façon dont les protagonistes l'assument.

cheyenne a écrit: Contrairement à ce que les religions inculquent aux partisans de leur doctrine, Adam était le fils d'Eve et non son amant...! Si vous voulez en avoir le cœur net, vous pouvez consulter en ligne, les documents de la bibliothèque copte de Nag Hammadi où il n'est nul question d'accouplement, mais de respect d'un fils envers sa mère.
J'ignore quelle autorité attribuer à la Bibliothèque de Nag Hammadi, aussi captivants que soient les trésors qu'elle recèle.

cheyenne a écrit:Le but de nos incarnations est d'atteindre l'Illumination totale. Tant qu'une leçon n'est pas comprise, le même problème resurgira indéfiniment et dans des conditions de plus en plus difficiles. C'est ce que l'on appelle la loi du karma.

Ce n'est pas très gai.

cheyenne a écrit:Je suis entièrement d'accord avec ce qui dit Fondcombe, mais avec de la volonté on y arrive, encore faut-il en avoir !

Ouiiiii… je sais les nuls sont nuls parce qu'ils manquent de volonté… cette histoire du "Qui veut peut" est une prison qui non seulement enferme mais en plus torture toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas.

Très cordialement
votre soeur
pauline

pauline.px

Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 21/04/2018
Age : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par cheyenne le Dim 30 Sep - 8:59

Bonjour Pauline,

pauline.px a écrit:Bonjour Cheyenne,

cheyenne a écrit:Parlons de celui inventé de toute pièce comme étant la conséquence d'une pseudo copulation entre Adam et Eve.

C'est un péché symbolique, fort intéressant par sa mécanique interne et surtout par la façon dont les protagonistes l'assument.

cheyenne a écrit: Contrairement à ce que les religions inculquent aux partisans de leur doctrine, Adam était le fils d'Eve et non son amant...! Si vous voulez en avoir le cœur net, vous pouvez consulter en ligne, les documents de la bibliothèque copte de Nag Hammadi où il n'est nul question d'accouplement, mais de respect d'un fils envers sa mère.
J'ignore quelle autorité attribuer à la Bibliothèque de Nag Hammadi, aussi captivants que soient les trésors qu'elle recèle.
On peut en dire autant de tous les écrits quels qu'ils soient.


cheyenne a écrit:Le but de nos incarnations est d'atteindre l'Illumination totale. Tant qu'une leçon n'est pas comprise, le même problème resurgira indéfiniment et dans des conditions de plus en plus difficiles. C'est ce que l'on appelle la loi du karma.


Ce n'est pas très gai.

Tout dépend du niveau de compréhension et d'évolution de chacun d'entre nous. Ce n'est pas précisément de la gaieté qui est recherchée ou ressentie mais un bonheur ineffable.

cheyenne a écrit:Je suis entièrement d'accord avec ce qui dit Fondcombe, mais avec de la volonté on y arrive, encore faut-il en avoir !

Ouiiiii… je sais les nuls sont nuls parce qu'ils manquent de volonté… cette histoire du "Qui veut peut" est une prison qui non seulement enferme mais en plus torture toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas.

Très cordialement
votre soeur
pauline

Ce n'est pas mon avis. Manquer de volonté ne veut pas dire être nul, mais se complaire dans la suffisance matérialiste de son petit confort personnel, sa routine. Et le mode de vie occidental actuel, se prête à cette assuétude. Mais ce confort matérialiste n'est pas toujours satisfaisant, sinon pourquoi des gens déprimeraient-ils, se drogueraient-ils ? La nourriture terrestre seule ne suffit pas à l'homme, être complexe, il lui faut encore une nourriture spirituelle.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 384
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jugement dernier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum