Au commencement...

Aller en bas

Au commencement...

Message par Tatonga le Sam 28 Juil - 13:46


Au commencement, il y avait le minéral, et le minéral engendra le biologique et le biologique généra la cérébralité, pensée, intelligence, conscience. Pourquoi ? Pour se débrouiller dans le monde minéral.
Ah, il savait donc qu’il lui fallait de la cérébralité avant de s’être doté de cérébralité ! Très fort !
Shocked
Au commencement, il y avait une graine, une poudre d’intelligence, un souffle de vie, qui s’enveloppa d’une enveloppe de chair, souffla, enfla et le biologique fut. Et le biologique grossit, se dupliqua, s’équipa d’organes, s’adapta et évolua, guidé de l’intérieur.
Un esprit dans un corps. Une âme incorporelle impérissable dans un carcan biodégradable.
Car il fallait qu’elle pût s’en échapper.
Pour aller où ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4872
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par cheyenne le Sam 28 Juil - 16:20

Au commencement ? Il n'y a jamais eu de commencement, car s'il y en avait eu un, il y aurait aussi une fin. C'est mathématique comme dirait notre ami Gaston qui les apprécie, moi je préfère la physique.

Selon la Loi cosmique, tout pouvoir comme toute énergie, procède selon une voie circulaire et finit toujours par revenir à son point de départ, i.e., sa source. Mais, quand ce pouvoir ou cette énergie retourne à sa source, il a subi des changements et donc, il n'y a ni véritable commencement, ni véritable fin de ce qui était avant, et chaque retour ou fin peut être considéré comme un nouveau commencement. Mais, ce concept démontre une vérité éternelle : la vie est une continuité consciente dans un mouvement de changement. Et, selon ce concept, le Cosmos a été séparé du Chaos primordial d'après la Loi imposée. La Lumière sortit  des Ténèbres et le mouvement et la Vie eurent lieu dans les ténèbres. Cependant, chacune a une nature duelle et se manifeste soit comme positive et active ou, relativement négative et réceptive (masculine-féminine). Ce principe de polarité est la loi de la Sexualité Spirituelle qui gouverne toutes les choses : minérales, végétales, animales, humaines et célestes. Ce concept s'applique même à la particule la plus infime de la matière. Il y a attraction et impulsion inhérentes à l'union entre les énergies positives et  actives (masculines) et les énergies réceptrices et nourricières (féminines) de chacun des quatre Pouvoirs primaires. Si chacun affecte le tout, le plus subtil de tous est et reste la Force de Vie dont nous pouvons observer la présence bien qu'Elle ne puisse jamais être ni vue, ni mesurée.

Les forces ou Pouvoirs primaires, sont des expressions particulières de la Source. La Force vibratoire trouve son expression dans la Loi ; la Force électromagnétique dans la Lumière ; la Force liante dans l'Amour ; la Force de Vie dans la Vie. L'Univers est établi sur ces quatre grands principes : Vie, Lumière, Amour et Loi. Et ces Quatre Forces primaires sont des intelligences créées et dirigées par le Grand Esprit pour manifester l'Univers et le garder dans l'existence.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 369
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par gaston21 le Sam 28 Juil - 17:32

Il n'y a jamais eu ce commencement. Il faut se débarrasser de la notion classique du temps tel que nous le ressentons. Je pense qu'il faut s'en remettre à Einstein et à Hawking, mais ce n'est pas évident.  
J'ai envie de remonter dans le temps des horloges , jusqu'à l'apôtre Saint jean:
"Au commencement était le Verbe, et le verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu..." Qu'est-ce-que le Verbe, sinon l'Esprit qui s'exprime.
Saint Jean, "le disciple que Jésus aimait"; un mystique, qui serait l'auteur de l'Apocalypse (ça se discute toujours).
Et une des dernières phrases de cette Apocalypse qui annonce la fin du monde et le Jugement dernier!  On ne rigole pas!
" Dehors les chiens, les empoisonneurs, les paillards, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime et pratique le mensonge".(22-14).
Gare à vos abattis...
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1337
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par Tatonga le Dim 29 Juil - 13:24


Oui, je suis bien convaincu qu’il n’y a pas eu de commencement. Je conçois mal l’idée qu’un jour le monde ait surgi d’un coup là où il n’y avait rien.
Cela n’a pas empêché pour autant les scientifiques de faire remonter l’apparition de l’univers à quelques 14 milliards d’années, la vie à quelques 3,5 milliards d’années et Hawking de dire son ambition de découvrir comment est né l’univers.
Cela n’a pas empêché d’aucuns de soutenir que l’univers n’est pas dû au hasard mais est l’œuvre d’une intelligence, ce qui revient à affirmer qu’il y a eu un début.
Je reste toutefois résolument convaincu qu’il n’y a pas eu de commencement, que ce qui est là est là depuis toujours. Mais dans ce cas, si intelligence il y a, elle ne peut être que cohérence et cohésion interne à la chose, et non pas une Intelligence maitre-d’œuvre qui aurait conçu et réalisé un plan, car cela reviendrait à dire qu’il y a eu un début.
Un monde sans commencement est nécessairement sans intention, mais uniquement secoué de convulsions et de bouillonnements internes, convulsions et bouillonnements auxquels il est soumis, auxquels il ne peut lui-même échapper, car ce sont ses lois, les lois qui font qu’il est ce qu’il est, et c’est à l’intérieur de cette marmite que nous nous trouvons.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4872
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par Mic7777 le Mar 31 Juil - 16:58

J'ai aussi du mal à imaginer l'apparition d'un monde surgi du néant, mais la négation de la création mène à un paradoxe: s'il n'y a jamais eu de commencement, cela signifie qu'il s'est écoulé un temps infini avant ce moment présent. Si ce temps passé est infini, comment a t il pu "arriver" jusqu'à ce moment présent ? Ce paradoxe n'est peut etre dû qu'à notre conception faussée du temps, mais on peut aussi le contourner en invoquant une circularité du temps qui permet au temps d'etre à la fois infini dans le passé et de passer par notre moment présent.

Mic7777

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par cheyenne le Mar 31 Juil - 17:46

Mic7777 a écrit:J'ai aussi du mal à imaginer l'apparition d'un monde surgi du néant, mais la négation de la création mène à un paradoxe: s'il n'y a jamais eu de commencement, cela signifie qu'il s'est écoulé un temps infini avant ce moment présent. Si ce temps passé est infini, comment a t il pu "arriver" jusqu'à ce moment présent ? Ce paradoxe n'est peut etre dû qu'à notre conception faussée du temps, mais on peut aussi le contourner en invoquant une circularité du temps qui permet au temps d'etre à la fois infini dans le passé et de passer par notre moment présent.
Cela fait quelques années déjà que les physiciens du CERN (Genève, Suisse) se mettent en quatre pour tenter de recréer les conditions qui ont précédé la création. Il ne peut être exclu que de nouvelles forces soient découvertes, forces susceptibles d'expliquer des phénomènes tel celui que l'on appelle le "missing time" ou "temps manquant" et pour lequel aucune explication n'a encore été trouvée. Ce phénomène peut durer quelques minutes comme plusieurs jours. Les personnes ayant expérimenté le "temps manquant", ne remarquent pas nécessairement tout de suite que quelque chose d'anormal leur est arrivé. Souvent, elles ne s'en aperçoivent qu'en consultant leur montre ou en essayant de reconstituer la chronologie de leur témoignage.
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 369
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par Tatonga le Mer 1 Aoû - 2:05

Si la notion de temps soulève des questions infiniment complexes, depuis le 20° siècle, notamment quant à sa mesure, auxquelles la science n’a pas encore trouvé toutes les réponses, il n’en reste pas moins que le temps, tel que nous l'observons, existe bel et bien. Il n’est finalement que les mouvements, les changements, les transformations de la matière. Depuis le Big-bang, il y a bien eu expansion de l’univers, les galaxies se fuient et la distance des unes par rapport aux autres augmente sans cesse. Avant et après l’apparition de la vie, il s’est bien écoulé du temps. Tout cela correspond bien à notre conception classique du temps.

Cela dit, je crois que la notion de temps infini est une fiction,  pure spéculation mentale qui ne peut aboutir  qu’à des illogismes sans issue. Qu’est-ce qu’un temps infini, si ce n’est la simple pérennité des choses, pérennité dont on n’est même pas certains, comme on le verra dans la suite.
Pour aborder maintenant la question du commencement ou non de l’univers, il y a effectivement un problème de taille.
Qu’y avait-il derrière le mur de Planck ? Comme nous savons que les galaxies s’éloignent, de plus en plus vite, en accélérant, occupant de plus en plus d’espace, il semble tout à fait évident pour nombre de théoriciens  qu’avant le Big-bang, il y avait une situation de "temps zéro, espace zéro".
Il semble donc qu’il y a bien eu commencement, et notre intuition qu’il n’y aurait pas eu de début ne serait due qu’à notre habitude d’avoir toujours vécu dans un monde qui a toujours été là pour nous.

Un début donc, mais aussi une fin. Il y a une fuite en avant du temps, vers l’avant, suivant une flèche toujours orientée dans le même sens, et une entropie de l’univers (éloignement des galaxies)  qui ne peut que générer des désordres et aboutir à sa désintégration.

Voilà qui accrédite fortement  la thèse des religions monothéistes : une création et une apocalypse. Combien de versets bibliques et coraniques le disent et le répètent avec une clarté époustouflante ! Il faut bien admettre que les monos avaient du nez et avaient bien fourbi leur doctrine. Il ne reste plus qu’à s’agenouiller.

Ps : Gaston, d’après la relativité du temps, le repos éternel auquel nous aspirons n’est pas du tout garanti. S’il s’écoulera beaucoup de temps pour les vivants avant que ne survienne l’apocalypse qui annonce le jugement dernier, pour nous qui serons sous terre, avec un référentiel différent, il ne se passera même pas une fraction de seconde avant que n’apparaisse devant nous le Grand Juge.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4872
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par gaston21 le Mer 1 Aoû - 16:06

Tatonga, je ne pense pas que le grand Juge te fasse peur! Je pencherais plutôt pour une jolie maîtresse qui te prend par la main et te dis:"Tu viens, mon chéri? Je vais te faire visiter mon paradis"! Pourquoi donc toujours cette idée farfelue d'un juge qui va te frotter les fesses avec des orties? C'est tout simplement stupide!
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1337
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par Tatonga le Ven 3 Aoû - 1:45


Il n'y a pas eu de commencement, l'Esprit a de tout temps été là. Il est ce qui est là. Ce sont les modulations de ses créations, les seules qui nous soient perceptibles, qui ont des commencements. Et on te jugera, Gaston, non pas pour te brûler la plante des pieds, mais pour te recycler, car tu appartiens à l'Esprit, et rien ne se perd de l'Esprit. Il est intégrité totale.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4872
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au commencement...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum