Mots volés au trottoir.

Aller en bas

Mots volés au trottoir.

Message par Tatonga le Jeu 5 Juil - 5:31

-tu t’rends compte, dit la jeune femme, la tête ceinte de noir,  6 ans d’université, des diplômes, et pas de boulot !
-bah, répond le jeune homme, c’est comme ça, moi, j’en fais pas une maladie.
-comment ça, après toutes ces années, je vais finir enfermée à la maison à laver le parquet ? Tout ça pour rien!
-c’est pas pour rien, tu seras récompensée, répond très sérieux le jeune homme.
-récompensée ?
-oui, ça te sera compté plus tard.
-toute cette science me sera donc comptée ?
-oui, au centuple,  Allah n’a-t-il pas dit…


Science ? Si au moins, il y avait de la science pour se consoler. Le drame, le grand drame, c’est qu’il n’y a dans ces jeunes têtes, jeunes et vieilles de deux mille ans, aucune science, pas même l’idée de science ou d’ailes pour  respirer l’air. Mais un voile lourd dans la tête, une boussole bloquée à l’Est pour la prière, une girouette pointée vers la Mecque. Une bascule pour peser ses tares et ses Espérances à déposer aux pieds d’Allah. Un ballot de désirs de la terre à porter sur le dos pour les manger plus tard au ciel.
Vingt ans d’études pour faire des têtes des enfants des têtes de deux mille ans, attendant la mort pour toucher le Salaire.

Mots volés au trottoir. Que leur dire, comment le dire, peut-on parler à une oreille coupée? Tu en repars les bras ballants, la langue coincée dans la gorge.
Dieu, est-ce Toi qui a commis ce crime et à qui demander des comptes ? A qui ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Mic7777 le Jeu 5 Juil - 13:20

Le secret (bien difficile à appliquer, je te l'accorde), c'est d'apprendre à n'accorder plus aucune importance à ce type d'opinions. Il pense qu'Allah la recompensera au centuple ? Et alors ? En quoi cela t'affecte t il dans l'absolu ? J'imagine que cela t'affecte dans le sens où tu aimerais que les gens reflechissent avec autant de de recul et de maturité que toi. Mais peut etre y a t il d'autres gens qui aimeraient que toi tu reflechisses avec autant de recul et de maturité qu'eux? En tout cas, le probleme n'est pas que les gens aient des differences de capacités intellectuelles, ça c'est bien normal, c'est la vie (comme on dit), le probleme réside lorsqu'on est affecté par le fait que les gens ne pensent pas comme nous (peu importe que nous ayons raison ou non). Solution: le detachement.

Mic7777

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Tatonga le Jeu 5 Juil - 19:48

Mic7777 a écrit:Le secret (bien difficile à appliquer, je te l'accorde), c'est d'apprendre à n'accorder plus aucune importance à ce type d'opinions. Il pense qu'Allah la recompensera au centuple ? Et alors ? En quoi cela t'affecte t il dans l'absolu ? J'imagine que cela t'affecte dans le sens où tu aimerais que les gens reflechissent avec autant de de recul et de maturité que toi. Mais peut etre y a t il d'autres gens qui aimeraient que toi tu reflechisses avec autant de recul et de maturité qu'eux? En tout cas, le probleme n'est pas que les gens aient des differences de capacités intellectuelles, ça c'est bien normal, c'est la vie (comme on dit), le probleme réside lorsqu'on est affecté par le fait que les gens ne pensent pas comme nous (peu importe que nous ayons raison ou non). Solution: le detachement.

Il y a plusieurs erreurs dans ta réaction.

1/tu considères que toutes les pensées se valent. Que ces jeunes hommes peuvent faire valoir que tout comme moi j’ai une opinion, ils ont la leur. Or non, il y a des différences objectives, indépendantes de moi et indépendantes d’eux des pensées justes et des pensées fausses, une pensée contemporaine et une pensée médiévale, une pensée libre et une pensée coincée dans le fanatisme et l’intégrisme, une réflexion archaïque, rétrograde, prisonnière d’un temps révolu et une pensée moderne qu’on est en droit d’espérer chez des gens instruits. Il est des pensées dangereuses pour ceux qui les portent, dangereuses pour eux-mêmes, pour leur environnement immédiat, pour la nation et pour l’humanité.
Non, toutes les pensées ne se valent pas. Tu ne peux tout de même pas l’ignorer.

2/ Tu dis qu’il faut du détachement, qu’il faut apprendre à n’accorder aucune importance à ce type d’opinion, qu’il faut être indifférent et qu’il y a d’autres qui aimeraient que je pense comme eux. Là il y a deux erreurs. Il ne s’agit pas de ce que j’aime et de ce que les autres aiment, il y a les différences objectives que j’ai signalées plus haut. La seconde erreur est qu’il ne s’agit pas de l’opinion de deux jeunes hommes, s’il ne s’agissait que de ça, on s’en f…. bien. Il s’agit d’une pensée, pas générale, mais rampante et très répandue qui a gangrené même les couches pensantes et les hauts lieux de la culture et qui a mis déjà la société, dans une très large mesure, à la remorque de l’Arabie saoudite. Cette pensée-là est pernicieuse, elle est à dénoncer. Je faisais une critique sociale, je ne me livrais pas à la calomnie de deux inconnus. Tu sais faire la différence.

3/ Ce que tu as écrit revient à dire que tout le monde doit se taire, qu’il faut mettre un terme à toute discussion, à tout débat, fermer les forums, la presse, les Assemblées nationales, museler les penseurs, les politiques et les philosophes, mettre à la casse l’imprimerie de Gutenberg, etc.
Oui, cela veut dire exactement cela, et là je suis surpris que tu aies pu avoir une telle idée.
Enfin, on est hors sujet.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Amandine le Jeu 5 Juil - 20:29

En fait, ça dépend de ce qu'on a comme objectif. Si on cherche à vivre en paix, il vaut mieux se détacher du monde, je ses injustice et de ses absurdités, laisser faire. C'est même indispensable dans une certaine mesure.
Si on souhaite penser le monde, y prendre une place, le construire, le faire avancer, ect... Il faut se laisser "touché" parce qui est révoltant et y puiser la force de résister.
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 233
Date d'inscription : 10/05/2018
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Tatonga le Jeu 5 Juil - 20:59

Amandine a écrit:En fait, ça dépend de ce qu'on a comme objectif. Si on cherche à vivre en paix, il vaut mieux se détacher du monde, je ses injustice et de ses absurdités, laisser faire. C'est même indispensable dans une certaine mesure.
Si on souhaite penser le monde, y prendre une place, le construire, le faire avancer, ect... Il faut se laisser "touché" parce qui est révoltant et y puiser la force de résister.
Non, désolé, si on laisse faire comme tu dis, on n'aura pas la paix, mais la guerre.
Ce sont les idées qui mènent le monde, qui dictent aux hommes leurs actes et leurs agissements, qui libèrent et qui emprisonnent.
Si tu laisses se développer des idées funestes sans t'opposer, sans réagir, tu ne seras par épargnée, ni toi, ni ta famille, ni ta société, ni l'humanité.
Si la pensée doit servir à quelque chose, c'est bien à cela. Si militer, se mobiliser pour une cause, à un sens, c'est bien celui-là. C'est drôle quand même que je doive l'expliquer. Drôle que tu considères que faire l'autruche est une position qui en vaut une autre.
Sans cette pensée critique, nous aurions encore des esclaves et trouverions normal que les femmes servent de boniches, d'objets sexuels et soient battues, que les mécréants soient écartelés.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Mic7777 le Ven 6 Juil - 11:42

Tatonga, je n'ai jamais dit que tu avais calomnié ces deux personnes. Tu ne l'as pas fait mais a simplement signifié ton desaccord avec leur manière de pensée. Si je t'ai conseillé le detachement, c'est que tu sembles agacé par les pensées de certaines gens, car tu ne les trouves pas correctes ou injustes. A ce constat, s'ouvre 2 possibilités: soit lutter pour changer les choses, soit se detacher pour ne plus être incommodé par ce qu'on trouve faux ou injuste. Tu sembles choisir la voie de la lutte. Mais alors, je te demanderai: comment decris tu ta lutte et quel est son action concrète ? S'il s'agit de se plaindre mentalement et à l'ecrit sur un forum, j'ai bien peur que ce soit une lutte vaine et qui ne contribue qu'à créer des pensées negatives dans ton être.
Personnellement, considérant que je n'ai aucun pouvoir sur la marche du monde, je préfère adopter, autant que je peux, le détachement. Il ne s'agit pas d'etre indifférent aux evenements mais considérant que je n'ai aucun pouvoir sur la marche du monde, je préfère à mon echelle adopter cette sorte de detachement qui ne signifie pas indifférence aux evenements mais prise de recul consistant à ne pas être incommodé dans la vie courante par un ressassement de pensées negatives qui me polluerait. Si cette voie ne correspond pas à ta vision des choses, rien ne t'y contraint. Tu peux continuer à t'agacer et t'enerver sur la marche du monde qui ne te convient pas, si cela te sied mieux.

Mic7777

Masculin Messages : 45
Date d'inscription : 19/05/2018
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Tatonga le Ven 6 Juil - 13:52

Soit le détachement…………………………………………soit monter au front les armes à la main pour changer le monde.
Mais ça, on peut le dire aux 7 milliards d’humains qui peuplent la Terre, à tous ceux qui s’expriment sur ce forum et ailleurs, à tous ceux qui déplorent :
-les guerres
-le mal
-la maltraitance des enfants
-les famines
-les injustices
-la pollution
-etc.
Moi, je déplorais un système éducatif, car c’est bien d’un système éducatif qu’il s’agissait (et non de 2 bougres dont je ne partageais pas les idées), système éducatif que j’accusais d'endoctriner les enfants: "Vingt ans d’études pour faire des têtes des enfants des têtes de deux mille ans, attendant la mort pour toucher le Salaire." C'est ce que j'avais écrit.
Les 2 bougres n'étaient là que comme échatillons pour illustrer les conséquence d'un tel endoctrinement.
Merci de m'avoir permis d'apporter des éclaircissements sur le sujet.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par gaston21 le Ven 6 Juil - 18:53

Qui n'est pas endoctriné? Et la religion n'est-elle pas le moyen le plus efficace pour s'emparer de votre esprit et le conditionner à ses lois? Il suffit de parcourir ce présent forum...Ce midi, à table, une jeune fille qui vient de réussir son bac! Son grand-père est mort il y a quelques années et elle n'est pas imprégnée de religion. Je lui demande où il est; "Au ciel"!, qu'elle me répond, sans l'ombre d'une hésitation! J'ai eu beau essayer de la raisonner un peu, en lui demandant où allait l'âme de l'asticot que j'ai mangé avec mon camembert, je n'ai pas réussi à lui inspirer le moindre doute...
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1462
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par cheyenne le Ven 6 Juil - 20:44

L'année de mes 7 ans, un camarade de classe qui souhaitait revoir son grand-père qu'il n'avait revu depuis un long moment, me demanda de l'accompagner car l'aïeul était  jardinier dans un couvent de nonnes. A chaque fois que mon camarade apercevait des bonnes sœurs, il était pris de peur panique. Avec leurs larges vêtements noirs flottants et leur cornette aux bords déployés et tremblants, elles étaient une sorte de "Cracoucas" pour lui. Le couvent était cerné d'un grand parc et nous choisîmes l'endroit le plus discret pour passer le mur avant de chercher du regard le large chapeau de paille du grand-père. Nous l'aperçûmes rapidement et nous apprîmes aussitôt que toutes les nonnes étaient à la chapelle. Grandement soulagé mon camarade lui demanda si, une fois décédées, elles iraient au paradis. Il lui répondit que c'était ce qu'elles espéraient toutes. Il lui demanda encore si lui aussi espérait aller au paradis. "Ah non ! s'écria le vieil homme, il n'y a que des bonnes sœurs, de vieux bigots et vieilles grenouilles de bénitier là-haut ! En sus, il y fait froid !" Mais tu ne veux tout de même pas aller en enfer ! lui fit mon camarade. "Ha ! fit le grand-père, là-bas au moins il fait chaud et toutes les belles filles y vont !" Une fois que nous fûmes repartis, mon camarade faillit fondre en larmes parce que son grand-père voulait aller en enfer... Je dus lui expliquer longuement comme cela m'avait été expliqué, que l'enfer comme d'ailleurs le paradis comme se l'imaginaient les nonnes, n'existaient pas !
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 413
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Tatonga le Sam 7 Juil - 3:24

Cheyenne, c’est Gaston et Mic qui vont être ravis. Tu manies la passé simple avec une dextérité très rare.
Mais n’oublie pas d’aller passer ton oral de rattrapage au Bac  lol

Pour revenir au sujet, il faut bien distinguer la simple et sage croyance religieuse  inoffensive,  et l’endoctrinement religieux. L’endoctrinement religieux est un poison sans antidote. Le pire des poisons parce qu’il paralyse la pensée chez ceux qui en sont victime et  provoque une forte addiction du sujet à son poison. Malgré cela, la guérison est parfois possible quand l’individu est isolé.
Mais quand le phénomène est vécu en groupe, il y a un effet multiplicateur ravageur de l’endoctrinement, les individus ne forment plus alors qu’un seul bloc compact, se nourrissant  mutuellement du même poison. Les gourous connaissent ce phénomène. Fréquentez assidument une secte et vous serez perdus, vos yeux se mettront à loucher et votre cerveau sera secoué de courts-circuits intempestifs.
Quand un tel phénomène atteint les écoles, c’est une machine lourde qui se met en branle pour se reproduire de génération en génération. Une chaine   impossible à rompre. Un processus tout aussi impossible à briser que d’espérer obtenir autre chose que des agneaux dans une bergerie.
Mais peut-être que des phénomènes extérieurs finissent par agir de l’extérieur sur la machine et la rouiller petit à petit  avec le temps.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par cheyenne le Sam 7 Juil - 10:24

Tatonga a écrit:Cheyenne, c’est Gaston et Mic qui vont être ravis. Tu manies la passé simple avec une dextérité très rare.
Non seulement le passé simple mais le bistouri aussi ! lol
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 413
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par cheyenne le Sam 7 Juil - 13:34

La police a arrêté pour escroquerie un pasteur zimbabwéen du nom de Tito Wats. Sur les conseils de Jésus en personne... il vendait à ses paroissiens des tickets susceptibles de leur ouvrir les portes de l'Eden...  lol  Aux policiers venus l'arrêter le 28 juin dernier pour escroquerie, l'homme d'église a affirmé sans sourciller s'être entretenu «avec Jésus lui-même». Et Paris Match explique que ses billets pour le paradis, Tito Wats les vendaient au prix de 500 dollars dans un pays où la paie journalière moyenne n'est que de deux dollars, ça faisait cher le repos éternel dans les nuages!
avatar
cheyenne

Masculin Messages : 413
Date d'inscription : 08/01/2017
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mots volés au trottoir.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum