La normalité.

Aller en bas

La normalité.

Message par Tatonga le Ven 13 Nov - 12:07

Qu'est-ce que la normalité ? Qu'est-ce qui fait qu'une chose est considérée normale.
Qu'est-ce qui est normal et pourquoi est-il normal ?
Qu'est-ce qui est considéré comme anormal et pourquoi ?
Ya-t-il des critères de la normalité et quels critères ?
                                                        :bounce:
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Tatonga le Jeu 19 Nov - 22:34

wam a écrit:La normalité n'a en général de valeur que du point de vue social ou moral (ce qui revient au même). La normalité est l'ensemble des règles du système auquel une personne décide, consciemment ou inconsciemment, d'appartenir.

Mais d'un point de vue strictement individuel, celui qui considère la normalité comme ayant une quelconque réalité ou utilité est la plupart du temps un aliéné, ce pour des raisons assez évidentes.
Cette fois-ci, je suis entièrement d'accord avec toi mdr 2
La normalité c'est donc bien ça, c'est ce qui est conforme aux règles, valeurs et principes de la communauté humaine à laquelle l'individu appartient.
Elle change donc avec le lieu et le temps. Dans la Grèce antique, par exemple, on considérait normal que la société soit stratifiée en castes et Aristote, si je ne m'abuse, trouvait normal, voire indispensable, qu'il y ait des esclaves.
Chaque temps et chaque espace a donc ses normalités et c'est ce que disait Pascal (?) quand il a énoncé son " vérité en deça des pyrénnées, erreur au-delà...".
Cela rejoint aussi, il me semble, l'adage populaire (est-ce un adage ?) selon lequel "les voyages forment la jeunesse ". Et effectivement, tant qu'on ne sort pas de son trou, on est enclin à considérer les normes de son douar  mdr 2 comme des vérités absolues.
C'est en visitant d'autres espaces, qu'on s'ouvre l'esprit et qu'on voit d'autres horizons.
La vérité n'est donc nulle part, il n'y a que des vérités relatives.
Et si un jour, nous changons de planète pour aller visiter d'autres peuplades nichées quelque part dans le recoin d'une galaxie, que découvrirons-nous ? C'est à la fois passionnant et effrayant rien que d'y penser.
Je suis sujet au vertige, car j'ai avoir des repères fixes. Et là, je me perds.
Que Dieu me vienne en aide. Amin, amen!
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Lun 30 Nov - 17:17

Bon, pour relancer ce passionnant sujet que vous avez vite clos : La normalité est-elle une notion positive ou négative?

Vous semblez tous les deux dénigrer la notion de normalité. Pourtant la norme sociale à aussi un aspect positif. Elle régule les rapport humains! Si elle devient trop oppressante c'est dommageable. Mais un certain niveau est nécessaire.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Lun 30 Nov - 23:29

wam a écrit:Il n y a rien à dénigrer. La normalité est la majorité, l'anormalité est la minorité. La normalité donne les règles officielles. L'anormalité donne les règles officieuses. Comme en démocratie. C est juste l inverse de la monarchie. Elles sont simplement des configurations différentes et à vrai dire opposée au niveau des valeurs mais équivalentes dans l'effet.
Ca c'est une définition. c'set bien de définir une notion pour pouvoir la cerner. Mais je crois qu'en plus de ça on peut se demander si la norme à une valeur. Est ce que la normalité c'est bein moralement. Est ce que savoir s'en détacher c'est une force. Est ce qu'on pourrait se passer d'avoir une norme. ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Saint Glinglin le Jeu 3 Déc - 11:35

S'il n'existait pas de normes, les conflits seraient innombrables et le quotidien invivable.
avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Sam 5 Déc - 15:22

Saint Glinglin a écrit:S'il n'existait pas de normes, les conflits seraient innombrables et le quotidien invivable.
Est ce que tu ne mélange pas la loi et la norme?
Car la norme n'est pas vitale, elle n'est pas non plus obligatoire.
La norme elle n'existe d'ailleurs que parce que certains la transgressent. Une majorité de personne suit la norme et une minorité l'enfreint. Suivant si l'on veut montrer son appartenance au groupe social ou bien s'en démarquer. C'est pas invivable que certaines personnes aient des cheveux verts. Est ce que ce serait invivable s'il n'existait pas de norme capillaire? je sais pas

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Saint Glinglin le Dim 6 Déc - 22:40

Puisque la norme n'a rien de vital, imaginons une population ne respectant pas les normes en sifflant l'exécution de la Marseillaise à la moindre occasion, sifflant les filles dans la rue ou les traitant de BIP si elle se promène en ticheurte, refusant de se lever pour céder leur place dans le bus aux vieillards, crachant partout pour faire viril, entrant en salle de classe avec une casquette sur la tête, etc

Quelle serait l'opinion des indigènes sur cette population ?
avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Dim 6 Déc - 22:49

A part cracher par terre, qui est un vrai problème de norme sociale et qui fout la honte.
Le reste est réprimé tant par la culture arabe (puisque je suppose que c'est d'eux dont tu parle) que par celle des indigènes (puisque je suppose que les indigènes sont les français)

Quand au respect des vieillards, je crois que notre société devrait aller prendre des cours dans les famille arabes. Par ce que là, c'est nous qui devrions avoir honte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Saint Glinglin le Dim 6 Déc - 22:57

Si la culture arabe ordonnait de respecter la Marseillaise, ça se saurait.

avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Dim 6 Déc - 23:08

Comme il n'y a pas de lois divines, que la liberte totale est la 'NORME DIVINE', et qu'oublieux en naissant de qui nous sommes vraiment, IL nous faut inventer une ligne de guidance: la Norme. Cette derniere est variable, elle change suivant le siecle et le lieu . Certains l'appellent MORALE. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Dim 6 Déc - 23:44

Saint Glinglin a écrit:Si la culture arabe ordonnait de respecter la Marseillaise, ça se saurait.

Saint Glinglin, je vais faire l'effort énorme de te répondre; En général je considère que ceux qui ont ton opinion n'ont aucune envie d'ouverture et je laisse tombé.
La culture arabe porte une grande attention au respect à priori ça inclus aussi l'hymne des pays étrangers. Si la France va jouer au Maroc, personne ne sifflera la Marseillaise. Tu n'es pas sans savoir que les arabes nés en France ont une relation assez tumultueuse avec leur pays, toi même les considérant comme étrangers, il est difficile de leur reprocher simultanément de ne pas aimer leur pays et de se croire chez eux. Ensuite, dans les stade de foot il y a des jeunes/ hommes/ agressifs. Ce n'est pas la meilleur tranche d'une population. Si tu prends une vieille mama, elle n'en aura rien a faire de siffler la Marseillaise. C'est aussi dans les stades de foot de que tu vois des français faire le salut nazi, tu ne va pas me dire que c'est représentatif de la culture français.

Et pour finir avec ton tee-shirt. Pourquoi tu te sens insulté lorsque tu vois la carte de France fusionnée avec le drapeau algérien? Parce qu'il sont pas chez eux? Parce que c'est une intension d'invasion?
Au Maroc, les jeunes adorent tout ce qui est français, ils collent même le "F" derrière les voitures immatriculées là-bas. Et il fusionnent joyeusement les cartes, les drapeaux et tout ce qu'il trouvent sur les vêtements, les devanture de magasin...partout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Saint Glinglin le Dim 6 Déc - 23:47

Si les Arabes se sentent bien dans leur peau au Maroc, tant mieux pour eux.

S'ils se sentent mal dans leur peau en France, qu'ils rentrent au bled et que cesse la casse.
avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Dim 6 Déc - 23:54



Comme il n'y a pas de lois divines, que la liberte totale est la 'NORME DIVINE', et qu'oublieux en naissant de qui nous sommes vraiment, IL nous faut inventer une ligne de guidance: la Norme. Cette derniere est variable, elle change suivant le siecle et le lieu . Certains l'appellent MORALE. Very Happy

Oui, c'est une façon de voir la norme.
Mais si je suis ton raisonnement Dieu n'attend aucune morale de nous? Si ça m'amuse de devenir serial killeur ça ne dérange pas Dieu?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Lun 7 Déc - 1:01

Non, ca ne le derange pas, TOUT ce qui existe a pour origine SA volonte.
SI CA EXISTE, C'EST QUE DIEU L'A BIEN VOULU, SINON CA N'EXISTERAIT PAS.
Mais pour comprendre le pq, il faut connnaitre tout le contexte.
IL serait etonnant que tu deviennes un tueur en serie et ce dernier ne sera pas condamne par DIEU, IL l'aimera tout autant que toi amandine.
Il y a une "morale'' DIVINE: c'est LA LIBERTE TOTALE.


QUI a ''invente"la guerre?: DIEU.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Saint Glinglin le Lun 7 Déc - 13:08

Septour et son dieu inutile qu'il nous sert pourtant dans chaque fil...
avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Lun 7 Déc - 23:39

Non, ca ne le derange pas, TOUT ce qui existe a pour origine SA volonte.
SI CA EXISTE, C'EST QUE DIEU L'A BIEN VOULU, SINON CA N'EXISTERAIT PAS.
Mais pour comprendre le pq, il faut connnaitre tout le contexte.
IL serait etonnant que tu deviennes un tueur en serie et ce dernier ne sera pas condamne par DIEU, IL l'aimera tout autant que toi amandine.
Il y a une "morale'' DIVINE: c'est LA LIBERTE TOTALE.
QUI a ''invente"la guerre?: DIEU.

Je ne trouve pas ça inutile, mais je ne trouve pas non plus que ce soit Dieu. C'est juste la vie, sans élément complémentaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Boemboy le Mer 9 Déc - 19:30

Je vois la normalité comme l'opposé de l'anormalité.
L'anormalité est associée à la rareté. Ce qui est énorme est hors de la norme et se repère par sa rareté par rapport au reste, non énorme.

Dans le public du stade de France, lors du match France-Algérie, une certaine population de jeunes est normalement francophobe. lle est à majorité francophobe et l'exprime normalement. Pour eux, c'est la norme !
Dans le public de la finale de 98, la norme est francophile.
Existe-t-il une norme du public qui suit l'équipe de France ?

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Tatonga le Mer 9 Déc - 21:59

Je ne choisirais pas ces exemples là pour éclairer les notions de normalité et d'anormalité.
Dans une société plurielle comme la France, il n'y a pas plusieurs normes différentes et/ou contradictoires, mais une seule.
Ceux qui se conduisent différemment des autres n'ont pas une norme différente, ils enfreignent tout simplement le norme par défi, par révolte, pour exprimer un rejet. Car les normes dans une société ont toujours leurs ennemis, soit des bandits, soit des révolutionnaires qui veulent détruire l'Ordre établi.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Mer 17 Fév - 13:13

Saint Glinglin a écrit:Si la culture arabe ordonnait de respecter la Marseillaise, ça se saurait.


Tu résumes la culture arabe entière à l'Algérie elle même de majorité berbère ? en ben t'en connais un rayon.

Cela dit, qu'est ce qui te choque donc dans ce T-shirt ? l'Algérie à été française pendant 132 ans, on l'enseignait à nos parents à l'école, tu ne le savais pas ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Mer 17 Fév - 13:49

Tatonga a écrit:Qu'est-ce que la normalité ? Qu'est-ce qui fait qu'une chose est considérée normale.
Qu'est-ce qui est normal et pourquoi est-il normal ?
Qu'est-ce qui est considéré comme anormal et pourquoi ?
Ya-t-il des critères de la normalité et quels critères ?
                                                        :bounce:

La norme est une sorte de référence qui permet de comparer les individus entre eux. Qui pose cette référence ? Référence de plus subjective évoluant dans le temps en fonction du milieu socio-culturel. La normalité est-elle un bien en soit ?  Un Copernic, ou un Galilée étaient considérés comme des êtres anormaux à leur époque. La normalité n'a été inventée que pour agrandir la masse des clones humains, et leur spolier leur liberté d'être et de penser, elle ne sert qu'à contrôler les populations et stigmatiser les différences de l'autre. Ne pas être dans la norme fait de l'être concerné un déviant, un border-line, un révolutionnaire, un anarchiste, un artiste, ou encore un poète, un génie, bref une personne sortant du dogme imbécile sociétal, et faisant vivre et vibrer la société. La normalité n'est rien d'autre que le reflet de la médiocrité humaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Jeu 18 Fév - 12:08

Tala a écrit:
Tatonga a écrit:Qu'est-ce que la normalité ? Qu'est-ce qui fait qu'une chose est considérée normale.
Qu'est-ce qui est normal et pourquoi est-il normal ?
Qu'est-ce qui est considéré comme anormal et pourquoi ?
Ya-t-il des critères de la normalité et quels critères ?
                                                        :bounce:

La norme est une sorte de référence qui permet de comparer les individus entre eux. Qui pose cette référence ? Référence de plus subjective évoluant dans le temps en fonction du milieu socio-culturel. La normalité est-elle un bien en soit ?  Un Copernic, ou un Galilée étaient considérés comme des êtres anormaux à leur époque. La normalité n'a été inventée que pour agrandir la masse des clones humains, et leur spolier leur liberté d'être et de penser, elle ne sert qu'à contrôler les populations et stigmatiser les différences de l'autre. Ne pas être dans la norme fait de l'être concerné un déviant, un border-line, un révolutionnaire, un anarchiste, un artiste, ou encore un poète, un génie, bref une personne sortant du dogme imbécile sociétal, et faisant vivre et vibrer la société. La normalité n'est rien d'autre que le reflet de la médiocrité humaine.

Je te trouve bien dure.
D'abord il n'y a pas vraiment des gens dans la norme et d'autres en dehors. Il y a différents domaines. Tu as des gens très calmes mais qui ont un emplois très hors norme, d'autres avec une vie de couple hors norme mais très à cheval sur certains principes... Enfin je veux dire qu'il n'y a personne qui soit parfaitement normé sur tout. Ca me fait pensé à une super réplique d'une amie, qui paralit très sérieusement. Elle m'a dit : "Des gens comme tout le monde, il y en a très peu, je crois que je n'en connais qu'une" ! Shocked
Donc au final, elle n'est comme personne! lol lol lol

Par "gout" je préfère les personne plutôt original. J'apprécie plus leur compagnie, je m'attache plus... Mais je trouve aussi rassurant les personnes qui suivent une certaine ligne de conduite, qui ne remettent pas toujours tout en cause. Il en faut aussi. Il faut de tout pour faire un équilibre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Jeu 18 Fév - 12:37

Je ne suis dure qu'envers la rigidité Very Happy ça c'est sûr. Et je considère la norme comme étant une, en raison de son utilisation abusive par nos sociétés pour stigmatiser ceux qui n'y entrent pas en privant parfois cette dernière de personnes hors du commun qui bousculent justement les ... normes et enrichissent leurs entourages. Les génies maltraités à travers l'histoire sont pour moi un exemple flagrant de cette rigidité .

Concernant la ligne de conduite, il est certes plus facile de suivre un chemin pré-tracé et se laisser emporter tranquillement par le courant, mais bousculer les aprioris, les acquis et les préjugés est une remise en cause nécessaire surtout dans certains milieux afin de ne pas les voir sombrer dans la stagnation et la médiocrité. Maintenant une remise en cause qui reste perpétuelle est parfois déstabilisante, plus pour les personnes concernées que leur entourage mais parfois le chemin emprunté dévoile des vérités difficiles à accepter, c'est un risque certes, mais qui vaut la peine d'être pris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Invité le Ven 19 Fév - 9:11

Tala a écrit:Je ne suis dure qu'envers la rigidité Very Happy ça c'est sûr. Et je considère la norme comme étant une, en raison de son utilisation abusive par nos sociétés pour stigmatiser ceux qui n'y entrent pas en privant parfois cette dernière de personnes hors du commun qui bousculent justement les ... normes et enrichissent leurs entourages. Les génies maltraités à travers l'histoire sont pour moi un exemple flagrant de cette rigidité . .
Tu as entièrement raison lorsque la norme est utilisée pour faire pression, et devenir source de souffrance.





Concernant la ligne de conduite, il est certes plus facile de suivre un chemin pré-tracé et se laisser emporter tranquillement par le courant, mais bousculer les aprioris, les acquis et les préjugés est une remise en cause nécessaire surtout dans certains milieux afin de ne pas les voir sombrer dans la stagnation et la médiocrité. Maintenant une remise en cause qui reste perpétuelle est parfois déstabilisante, plus pour les personnes concernées que leur entourage mais parfois le chemin emprunté dévoile des vérités difficiles à accepter, c'est un risque certes, mais qui vaut la peine d'être pris

Un risque pour un temps, oui, je reconnais qu'il faut parfois en passer par là mais lorsque c'est un état permanent, ça devient en soi une source de souffrance. Personne ne peut vivre en état de guerre permanent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Tristan-Gaïa le Dim 5 Mar - 1:31

Gros sujet, et passionnant *-*

Tatonga a écrit: Cette fois-ci, je suis entièrement d'accord avec toi mdr 2
La normalité c'est donc bien ça, c'est ce qui est conforme aux règles, valeurs et principes de la communauté humaine à laquelle l'individu appartient.
Elle change donc avec le lieu et le temps. Dans la Grèce antique, par exemple, on considérait normal que la société soit stratifiée en castes et Aristote, si je ne m'abuse, trouvait normal, voire indispensable, qu'il y ait des esclaves.
Chaque temps et chaque espace a donc ses normalités et c'est ce que disait Pascal (?) quand il a énoncé son " vérité en deça des pyrénnées, erreur au-delà...".
Cela rejoint aussi, il me semble, l'adage populaire (est-ce un adage ?) selon lequel "les voyages forment la jeunesse ". Et effectivement, tant qu'on ne sort pas de son trou, on est enclin à considérer les normes de son douar  mdr 2 comme des vérités absolues.
C'est en visitant d'autres espaces, qu'on s'ouvre l'esprit et qu'on voit d'autres horizons.

C'est carrément bien résumé j'trouve. Je pensais aussi à cet exemple de la hiérarchie naturelle en laquelle on a longtemps cru, au moins jusqu'à la révolution copernicienne voire au delà ~ Et oui c'est bien Pascal, la phrase sur les Pyrénées Puis y a Montaigne, bon il a écrit quelques saletés sur les femmes malheureusement, mais de belles choses sur la question du normal et de l'anormal, du "contre-nature", du monstrueux etc, inspiré d'Augustin d'Hippone si je me souviens bien :
"Nous appelons contre-nature ce qui advient contre-coutume. [...] Ceux que nous disons 'monstres' ne le sont pas à Dieu, qui seul voit dans l'immensité de sa création l'infinité des formes qu'il y a comprises."
Non j'y pense par association d'idée avec une pote qui a bossé à la fac sur "normal, anormal, monstruosité".

Pour si la norme c'est bon ou mauvais... L'un et l'autre j'dirai. On en a tous besoin pour se construire, penser et vivre en société. Faut bien des règles, faut une grille aussi pour pouvoir communiquer, nommer les choses. Est normal ce qui rentre dans la grille, et du coup n'est pas dans la normalité ce qui est insoutenable aux règles morales d'une société (et ça c'est plutôt nécessaire, faut bien organiser le social). Mais c'est aussi souvent considéré comme "anormal" tout ce qui a du mal à entrer dans la grille du langage, et là ça peut être malsain si ça conduit au rejet, à la violence. Genre le code "norme" veut que "une personne = un corps = une identité". Mais alors les frères / sœurs siamois ? J'crois que c'est Michel Foucault qui prenait cet exemple, avec un procès qu'il y a eu au XVIIe siècle : fallait-il condamner à mort les siamois pour le crime d'un des deux pour punir le coupable, ou les gracier pour l'innocent ? Pour dire que l'anormal, c'est le nom qu'on met quand le réel défie nos lois (juridiques, de langage...) et de nos cases. C'est la confrontation du réel avec la pensée. Et du coup la normalité, c'est ce qu'on arriverait à bien appréhender dans les définitions, et ce qui est habituel.
Mais du coup là question elle est là y me semble : est-ce qu'une chose doit être bonne et légitime parce qu'elle est "normale" et habituelle ?

Des fois on peut avoir l'impression que la norme c'est de cracher sur la norme ^^ Mais elle est nécessaire pour se construire. Après cependant, elle est dangereuse quand on est pas capable d'y réfléchir, de se dire qu'il y a autant de normes que de grilles de langage  --

'Fin ça répond peut-être pas beaucoup aux questions tout ça ><
Y a-t-il des critères de normalité ?
C'est sûrement naïf, à nuancer certainement, je sais pas... mais y me semble que niveau éthique, un critère de normalité pourrait être un acte qui ne fait pas violence à autrui ou au groupe, qui ne nuit pas à l'organisation d'une société ? Ou à soi même ? Et aussi dans un autre registre : un comportement logique selon telle ou telle situation. Genre c'est normal de lever la main pour prendre la parole en classe, c'est un code admis dans tel espace, mais ça le sera beaucoup moins dans la rue x)
Niveau identité, j'ai plus de mal avec le mot "normal", je préfère à la limite "ordinaire" mais sûrement que ça se discute. En tout cas là ça peut être péjoratif pour le coup la normalité si on la prend comme prétexte pour exclure. 'fin quand on entend "telle ou telle personne n'est pas normale, une personne avec une particularité X ou Y..." Okay, ce n'est pas "normal" dans le sens de "pas habituel "/ "moins fréquent" mais en aucun cas ça doit être "pas normal" dans le sens "pas admissible" justement parce que c'est uniquement moins fréquent, mais en aucun cas nuisible ~

C'est une très belle question, mais tellement difficile ><
Vous en pensez quoi du "normal / ordinaire" ? Et s'il y a une "bonne normalité" (ou du moins nécessaire) et une plus néfaste ?
avatar
Tristan-Gaïa

Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Tatonga le Dim 5 Mar - 13:06

Tristan-Gaïa a écrit:........
Vous en pensez quoi du "normal / ordinaire" ? Et s'il y a une "bonne normalité" (ou du moins nécessaire) et une plus néfaste ?
Je ne suis pas sûr de bien te comprendre, Tristan, car il me semble qu'en posant une telle question, tu reposes le problème et nous renvoies à son début. Chercherais-tu une normalité ou des normalités absolues, indépendantes des cultures, du temps et du lieu ?
Si telle est ta question, je crois pouvoir répondre par oui.
Oui, je crois qu'il existe des normalités, disons des valeurs, que partage l'humanité entière, qui n'ont rien à voir avec les cultures, qui ne sont donc pas acquises, mais innées, qui ne sont pas un héritage des générations précédentes, mais que l'homme apporte avec lui en naissant.
Je citerais comme exemple: l'interdiction de tuer, l'interdiction de voler.....
D'où vient, d'où tenons-nous cet inné ? Pour moi, c'est une grande énigme.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5011
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La normalité.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum