Politique et grammaire.

Aller en bas

Politique et grammaire.

Message par Tatonga le Dim 6 Mai - 13:08

https://www.20minutes.fr/high-tech/2266591-20180505-marlene-schiappa-donne-lecon-grammaire-insoumis-fait-reprendre-linguiste

Décidément, la politique pervertit tout ce quelle touche. Ce monde est truffé de mensonges, de mauvaise foi et de coups bas.
A propos de « la fête à Macron » brandi par les élus Insoumis, la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a réagi:
" Au-delà du sujet, il est insupportable de voir cette tournure grammaticale promue par des élus! La fête DE Macron eut été plus correct. Penser que les classes populaires ont besoin d’une langue française dégradée pour s’y reconnaître, c’est les mépriser."
Formellement, elle a raison. Sauf rares exceptions qui ont leurs explications, pour exprimer le lien de possession, il faut dire DE. La fête des mères, le vélo de mon père.

Mais voilà qu’intervient la linguiste Laélia Véron, agrégée de Lettres Modernes de la Sorbonne et diplômée de l'ENS de Lyon, précise ostensiblement « 20minutes.fr ». Et voilà, ce qu’elle réplique :
"Deux contresens 1) Il y a une différence de sens importante entre « la fête de Macron » et « faire la fête à Macron », le 2e est l’antiphrase ironique du 1er. 2) Une tournure populaire n’est pas une « langue française dégradée ». On appelle ça l’usage. Cette tournure populaire est parfaitement attestée est recensée par les dictionnaires comme par exemple le TLF (Trésor de la Langue française, « Trésor » et pas « Dégradation »)"

Et là, il y a mauvaise foi flagrante.
1/ on veut bien que le sens  est « faire la fête à Macron », lui faire sa fête, s’occuper de lui, lui régler son compte. Mais, bien qu’on le devine, ce n’est pas ce qui est écrit. La formule est limitée aux trois mots « la fête à Macron » et ne manquera certainement pas d’accréditer dans beaucoup d’esprits l’idée que dire : «  la robe à ma sœur », « le chien à la voisine » est correct. Il fallait inclure « faire », soit opter pour une autre formule.

Mais il y a plus grave.
2/ C’est quand la linguiste, que « 20minutes.fr » ne cesse d’encenser, déclare : « Une tournure populaire n’est pas une « langue française dégradée ». On appelle ça l’usage. »
Mauvaise foi flagrante. Toutes les expressions, tous les mots qu’on entend et qu’on lit sont dans l’usage, sont usités, on le sait, c’est Lapalisse. Et tout serait donc correct parce qu’usité, il faut tout accepter et c’est bien ce que dit cette phrase de la linguiste. Or non, les grammairiens, les linguistes, distinguent bien deux langues dans l’usage : une langue qu’ils qualifient de populaire, familière, argotique, d’une part, et, d’autre part,  une langue soutenue, normative, correcte, qui est enseignée.

La suite est encore plus grave.
3/ C’est quand la linguiste ajoute: "Cette tournure populaire est parfaitement attestée est recensée par les dictionnaires comme par exemple le TLF (Trésor de la Langue française, « Trésor » et pas « Dégradation »)"
Relevons au passage que la tournure est qualifiée de populaire par la linguiste elle-même et qu’au lieu de donner en exemple un dictionnaire ordinaire connu, elle cite un dictionnaire particulier qui s’intéresse à un domaine particulier, savoir le langage populaire. Oui, la langue familière, argotique, est un trésor, elle fait partie du patrimoine sémantique, elle est parfois imagée est très expressive, mais elle est ce qu’elle est. Elle n’est pas la langue canonique.
La linguiste abat toutes les barrières, et on est en droit de se demander à quoi servent alors...les linguistes.  lol
Si les profs l’écoutaient, ils seraient bien embarrassés pour corriger et noter les copies de leurs élèves.
Tout ceci pour dire que quand la politique s’en mêle, on n’hésite pas à pervertir et à brader même sa science.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4915
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et grammaire.

Message par gaston21 le Dim 6 Mai - 17:37

Il faut pardonner à Marlène; c'est peut-être une réaction amoureuse...Et l'amour déforme les règles grammaticales...C'est le coeur qui s'exprime et pas le cerveau! Et oui, on voulait "lui faire la fête", à Macron, et pas de Macron.
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1399
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum