B.H.L, le takfiriste.

Aller en bas

B.H.L, le takfiriste.

Message par Tatonga le Mar 24 Avr - 21:36


A la mission civilisatrice de la colonisation qui a servi à réduire des peuples à l’esclavage et à la servitude, voire dans certains cas à les exterminer, a succédé la mission libératrice prônée aujourd’hui par des BHL. J’ai lu hier du BHL. L’Occident, cervelet du monde, serait porteur de valeurs universelles qu’il doit exporter, imposer à la planète entière pour le plus grand bien de l’humanité. C’est un devoir, une responsabilité sacrée, un djihad. Tout comme d’autres se disaient investis par Dieu pour faire régner Son ordre sur la Terre. Deux djihads, étrange similitude.

Pour libérer aujourd’hui comme pour civiliser hier, il faut user de la force, faire la guerre et bombarder, détruire et tuer. Etrange similitude entre la mission d’hier et la mission d’aujourd’hui. Etrange façon de civiliser par l’éradication, étrange façon de libérer par l’extermination.

Il faut déposer les tyrans et instaurer notre démocratie, disent les BHL. Soit. Ainsi donc la démocratie, ça se greffe, ça se parachute d’en haut et de l’extérieur ! Nous qui croyions stupidement que la démocratie ne pouvait venir que de la base après une longue maturation, un désir surtout, le choix d’une pensée et des luttes pour la vie de son choix. Eh bien non, il suffit de déposer le tyran et le tour est joué.

Ainsi donc, les BHL ne connaitraient pas leur propre démocratie, et ce sont eux qui désignent les tyrans par fatwa, comme les Takfiristes d’antan disaient qui est mécréant. Etrange similitude.
Et bizarreries. Les plus grands tyrans ne sont pas des tyrans, et les moins tyranniques sont dits tyrans. Bizarreries et mystère de l’exégèse.

Il faut chasser les tyrans, disent les Muftis de la philosophie !
Seulement voilà, le " tyran " n’est pas seul mais à la tête d’un clan face à d’autres clans, avec le même état d’esprit, dans une société à l’itinéraire historique différent, face donc à d’autres clans auxquels il est lié par des concessions mutuelles, des accords et des consentements. Un équilibre comme un autre. Chasser un clan du pouvoir pour le remplacer par un autre, quand même il se prévaudrait de tes idées démocratiques, c’est le mettre face aux autres clans qui ne voudront rien entendre de ta démocratie, et c’est la guerre civile qui s’instaure avec beaucoup de morts et une autre " tyrannie " qui s’installe, créant et creusant des clivages.
Pour revenir à la stabilité initiale faite de consentement et de concessions négociées, il faut beaucoup de morts et beaucoup de temps.

Les BHL ne le savent-ils pas ? Oh si ! Mais ce qu’ils veulent, c’est casser les structures en place et renvoyer tous ces peuples à la préhistoire au nom de leur "Dieu supérieur".
La mission civilisatrice a consisté à détruire des cultures et des civilisations, la mission libératrice aussi.
Etrange similitude dévastatrice.

avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4910
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 7:17

Seulement voilà, le " tyran " n’est pas seul mais à la tête d’un clan face à d’autres clans, avec le même état d’esprit, dans une société à l’itinéraire historique différent, face donc à d’autres clans auxquels il est lié par des concessions mutuelles, des accords et des consentements. Un équilibre comme un autre. Chasser un clan du pouvoir pour le remplacer par un autre, quand même il se prévaudrait de tes idées démocratiques, c’est le mettre face aux autres clans qui ne voudront rien entendre de ta démocratie, et c’est la guerre civile qui s’instaure avec beaucoup de morts et une autre " tyrannie " qui s’installe, créant et creusant des clivages.

Voilà le nœud du problème.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 7:39

La seule aide qui ait du sens c'est le développement économique. C'est en achetant et vendant des produit ensemble, comme l'avait fait le CECA, il y a très longtemps.
Dans la ville de mes parents, les agriculteurs ont mis en place un système d'échange avec une autre petite ville agricole de Roumanie. Des agriculteurs de là-bas étaient venus travaillé dans des exploitations ici, pour apprendre à utiliser le matériel et quelques machines avait été expédiées en retour. Quand j'étais enfant, on avait donc eu un monsieur quelques mois à la maison qui était venu travaillé avec mon père, il s’appelait Georges.

Quand les gens ont réglé les problèmes économiques, ils peuvent ensuite réfléchir à comment ils aimeraient vivre.
Et d'ailleurs M6 que tu fustiges à chaque fois que tu en as l'occasion, silencieusement et tranquillement, il est entrain de développer son pays, c'est impressionnant, moi en quinze ans j'ai vu les infrastructures, le travail, les mœurs, les soins, tout avance! Je ne vois pas pourquoi ce serait au Maroc de porter une quelconque révolution internationale, M6 s’occupe de ce qui se passe chez lui en essayant de ne pas fâcher ceux qui ont le pouvoir dans le monde, quand ils auront pansé leur blessures et rattrapé le retard, ils verront se qu'ils veulent faire sur la scène internationale. Il a déjà bien résorbé la corruption et c'est depuis qu'il est arrivé que les chantiers commandés dans le nord-est du Maroc sont aboutis, avant les budgets alloués disparaissaient et rien ne se faisait. C'est un HS, mais pas vraiment, c'est aussi pour dire que si on laisse les pays "pauvres" en paix, ils arrivent à s'en sortir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 8:12

ça me fait plaisir de te lire Amandine, j'ai aussi constaté cela au Maroc, je suis éblouie par ce qui s'y passe. D'autres pays se sont pris en mains aussi... Il ne faut pas accuser uniquement les corrupteurs: ils ne peuvent agir que s'il y a des corrompus, c'est mathématique. Quand un natif d'un pays l'appauvri pour s'enrichir personnellement c'est un traître et même un criminel parce qu'il est co-responsable de la misère de chaque citoyen.
Sortir du rôle de la pauvre victime oppressée par "les autres", c'est commencer à devenir adulte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 10:25

Leela a écrit:ça me fait plaisir de te lire Amandine, j'ai aussi constaté cela au Maroc, je suis éblouie par ce qui s'y passe.  D'autres pays se sont pris en mains aussi...
Oui, il y a des gens merveilleusement courageux au Maroc qui s’attellent au dur labeur de sortir leur famille, leur ville, leur pays de la pauvreté. Je sais que tu n'es pas fan des prières, mais quand j'y pense je n'ai pas d'autre ressenti que l'envie d'en faire une : Que Dieu les protège, et les aide dans leur tâche.
La génération de mon mari, toutes les fratrie ont perdu un enfant en bas-âge. 35 ans après, il est rare qu'un enfant décède. Evidemment il reste beaucoup à faire. Leur région a vu fleurir de nombreuses exploitations d'orange qui prennent le suite de petites orangeraies familiales, c'est peut-être moins écologique mais ça fait du travail et un revenu pour beaucoup de monde. Après, ils doivent s’insérer sur le marché mondial de l'orange et là, ils sont sans filet, ils fluctuent avec le cours du prix, quand je sais comme c'est dur déjà chez nous alors que la PAC temporise un peu, j'avoue avoir toujours peur pour eux.
Dans mes proche, il y a un monsieur qui achète des récolte sur pied et qui revend au marché local. Une année, il n'est pas rentré juste dans ses frais, sans compter son travail et celui de toute sa famille car les oranges ne valait plus rien.

 Il ne faut pas accuser uniquement les corrupteurs: ils ne peuvent agir que s'il y a des corrompus, c'est mathématique.  Quand un natif d'un pays l'appauvri pour s'enrichir personnellement c'est un traître et même un criminel parce qu'il est co-responsable de la misère de chaque citoyen.
Il y a un grand mouvement de colère au Maroc contre la corruption, j'espère que ça va changer...

Sortir du rôle de la pauvre victime oppressée par "les autres", c'est commencer à devenir adulte.
Leela, je n'aime pas lire ça. Parce que son pendant est de dire que lorsqu'on est pauvre, c'est qu'on l'a bien cherché. Or tu es assez intelligente, instruite et avisée pour savoir qu'il existe des choses structurelles qui font que l'accès à un bon niveau de vie est bien plus dur à atteindre pour certains que pour d'autres. Moi je suis née à l'abris du besoin. Dans une famille pas très riche par rapport à la moyenne nationale mais dans un pays ou les structures permettaient à mes parents de créer de la richesse et d'en bénéficier (cela ajouté à leur propre courage) et surtout de donner la leurs enfants soin et instruction. J'ai rien fait pour mériter ça et ça m'a donné de bonnes cartes en main pour démarrer ma vie. D'autres n'ont rien fait pour ne pas le mérité et ne l'ont pas eu.
Mon mari a grandi dans une belle et bonne famille aussi, il ne mangeait jamais de viande sauf quand il y avait des invités et il marchait avec des claquettes en plastique. A 18 ans il a du quitter son monde pour venir seul en Belgique, parce que la perspective de gagner de l'argent en restant chez lui était faible et que sans argent on ne peut pas créer. Il a eu un parcours 10 fois plus dur que le mien, et je ne l'ai jamais entendu se plaindre de son passé ni de cette situation, au contraire.
Je n'aime pas lire que les gens endossent de gaieté de cœur un rôle de victime, parce que je crois que c'est faux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 12:51

Amandine  
Il ne faut pas isoler une phrase de son contexte: cela en change le sens.
Je rebondissais sur ce que tu as écrit en prenant l'exemple du Maroc et d'autres pays qui s'en sortent malgré leur passé de colonisés. D'ailleurs tous les pays sont passés par là quand on étudie leur histoire, même nous en Belgique, sommes encore "colonisés" par la culture USA.  Tu serais surprise d'apprendre tout ce qu'ils décident encore chez nous, depuis le programme de la TV et radio (obligation de passer une proportion de production USA), les "accords commerciaux" qui leurs sont favorables, jusqu'à l'occupation militaire (plusieurs bases militaires) et ce qu'on doit semer dans nos champs (maïs pas adapté à notre climat). Un jour, il faut tourner la page et aller de l'avant !!!
Un pays "adulte" est un pays qui s'assume, qui se construit dans l'intérêt de ses habitants sans pour cela en sacrifier d'autres.
Le reste, c'est toi qui l'a ajouté mais ça ne correspond pas à ma pensée. Je ne vois pas non plus ce que toi, ou ton mari, ont à voir là dedans Wink

Belle journée à toi :soleil:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 13:17

Ok Leela, mais je ne vois pas de pays qui ne s'assume pas. Il y a bien toujours les tendances populistes de certains partis qui trouvent toujours une faute sur l'étranger, l'Europe, ou les USA, mais ça ne reste qu'une mouvance.
Si tu veux parler de l'Algérie et que tu t'adresses à Tatonga, je te suggère de voir ça avec lui. Pour ma part je pense que les Algériens ressemblent en beaucoup de points au Marocains, pour ce que j'ai pu constater au sujet de la population et de son passé. Quant au gouvernement, je n'y connais rien, tu peux toujours en débattre avec Tatonga qui est plus au fait que moi, mais je ne suis pas certaine que vos deux personnalités s'accorderont pour mener un débat serein...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 13:19

Et belle journée à toi aussi, certainement belle puisque les soleil pointe son nez et que je connais ton amour pour les jardins... :soleil:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 15:01

merci de m'avoir comprise, Amandine.  Bah non, comme tu l'as déjà remarqué, je ne suis pas revenue ici pour "discuter": ça ne m'intéresse plus.  Surtout en politique où je n'y connais pas plus que toi, je ne sais même pas qui est ce "BHL" donc je n'ai pas lu...  
Un petit post ici ou là en réponse à des personnes que j'apprécie, c'est tout.
Et oui, j'ai beaucoup de plaisir dans la nature en général Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 15:19

Je t'ai comprise mais je ne pense pas du tout que l'Algérie soit un pays qui se complaît dans un rôle de victime, ni Tatonga.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Mer 25 Avr - 15:41

m'enfin mais pourquoi encore me faire dire des choses qui ne m'effleurent même pas l'esprit ?  Je n'ai pas évoqué l'Algérie: je ne la connais pas.   Tant mieux si elle s'en sort bien, j'en suis très heureuse.  Je pense à l'Égypte plongée dans la misère et le chaos à cause des "corrompus et corrupteurs" (Moubarak notamment) et à l'opposé un pays comme le Bouthan ou même le Japon qui s'est relevé d'une façon spectaculaire après la 2ème guerre mondiale (souvenir des cours d'histoire à l'école).
Et aussi, dans les "corrompus" à la Mauritanie que je commence à mieux connaître étant en contact quotidien avec des personnes là bas pour monter un projet humanitaire semblable à celui que j'ai dû abandonner en Égypte justement à cause de sa situation dramatique.  
Je suis revenue ici pour échanger avec certaines personnes (Brahim, toi) et surtout Ludivine, que je connais depuis longtemps, qui n'aime pas les e-mails.  C'est le seul forum que nous fréquentons en commun et donc le seul endroit où nous pouvons nous retrouver Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Tatonga le Jeu 26 Avr - 15:06

Amandine a écrit:Ok Leela, mais je ne vois pas de pays qui ne s'assume pas. Il y a bien toujours les tendances populistes de certains partis qui trouvent toujours une faute sur l'étranger, l'Europe, ou les USA, mais ça ne reste qu'une mouvance.
-Oui, tous les pays s'assument, il y a partout des hommes.
-Si, l'Europe et les USA sont responsables des malheurs qui frappent une grande partie du monde.
-Non, personne ne fait dans la victimisation de par le monde, si victimisation signifie rejeter sa faute sur les autres. Il y a un seul groupe humain qui continue de se victimiser aujourd’hui, alors que c’est lui qui fait des victimes. Mais il a inventé le mot victimisation pour discréditer les vraies victimes et les empêcher de  dénoncer leur agresseur. Une ruse infantile qu’un dicton de chez moi exprime très bien : " il m’a frappé, puis a pleuré et s’est plaint."
-Il y a chez moi plus de démocratie qu’en France et en Amérique, si démocratie signifie pouvoir souverain du peuple.
-Il y a davantage de liberté d’expression chez moi qu’en France, y compris dans le domaine religieux, je peux le prouver, et absolument pas de culte de la personnalité comme c’est le cas en France.
-Chez moi, les gens sont aussi libres qu’ailleurs, à moins de considérer que la liberté consiste à montrer son derrière à la télé.
-Aucun pays d’Afrique, Maghreb compris, n’a atteint le même niveau de développement socio-économique, ni autant réussi à réduire les inégalités sociales, comme chez moi. L’Afrique du Sud peut-être, je ne sais pas. Il faudra que je consulte les statistiques, mais il n’y a rien de plus bidon que les statistiques de la Banque mondiale et du F.M.I. De drôles d’institutions, il faut le dire, et tous les pays d’Asie, d’Amérique latine ou d’Afrique qui ont eu la naïveté de suivre les orientations économiques du FMI ont été leurrés exprès et se sont cassé la gueule.
Il est vrai que les revenus des hydrocarbures ont beaucoup aidé, vrai aussi que le niveau de développement  atteint est en-deçà de ce qu’il devrait être, et là c’est la faute de l’occident et ce n’est pas de la victimisation. Il faut être bien aveugle pour croire que l’occident qui a colonisé pour piller et qui détruit aujourd’hui des pays entiers pour continuer à piller va te regarder faire sans te saper. Tu plantes quelques arbres pour ne plus acheter la pomme des Alpes, tu achètes moins de marbre à l’Espagne, tu importes moins de véhicules pour redresser ta balance commerciale et ta balance des paiements et le ciel te tombe sur la tête, des cohortes de Français et de l’Union européenne  débarquent chez toi avec des pressions et des menaces de rétorsions en tout genre. Il faut être naïf pour croire que l’occident laisserait se réaliser un projet industriel d'envergure qui menacerait ses exportations, il le saperait en cours de route avant même qu’il ne commence à produire et pour ce faire, il y a mille manières. Le reste du monde est vu comme un débouché pour sa propre production, pour créer de l’emploi chez lui et soutenir sa croissance. Cela n’est pas nouveau, il faut se souvenir de tout ce qu’à subi l’Amérique latine, il faut voir ce qui arrive aujourd’hui à Lula, il faut se rappeler  ce que disait  Chavez.
Telle est la réalité, tout le reste est bavardage et intox.
Et il ne faut pas parler de développement économique sans savoir ce que cela signifie, on ne le mesure pas en admirant les avenues ou un train rutilent,  ni imputer le manque de développement à la corruption, comme si la corruption était l’apanage de pays en difficultés, c’est sournois comme réflexion, et il ne faut surtout pas dire : " et pourquoi tel autre pays a fait mieux ? ", c’est du babillage, pas de l’analyse économique.
Ce ne sont que des éclairages nécessaires que j'apporte Amandine pour casser des préjugés et éventer des intox, il ne faut pas y voir des objections à tes propos.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4910
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Invité le Jeu 26 Avr - 18:22

Amandine a écrit:Ok Leela, mais je ne vois pas de pays qui ne s'assume pas.
ce terme que j'ai employé ne veut rien dire, je le reconnais.   Je suis aussi nulle en politique qu'en économie et je ne connais pas les termes corrects.  Je raisonne juste avec les nombreux reportages que je vois à la TV ou que je lis, ou avec des conversations informelles avec des personnes connaissant bien la situation de leur pays (reporters, diplomates, professeurs...).  

Je pensais aux pays qui sont dirigés par un gouvernement à la botte d'une grande puissance comme les USA ou la Russie ou l'Europe, ou les pétroliers, ou les trusts industriels ou tout à la fois...  Dans ces pays, la population est réduite à la pauvreté ou même à la misère, et ni le gouvernement, ni les intellectuels, ni les bourgeois ne s'insurgent contre cette situation: ils se contentent d'en profiter (pour les plus haut placés) ou de subir, voire simplement de survivre.

C'est cela que je voulais dire "les pays qui ne s'assument pas": ils ne se construisent pas, ils ne cherchent pas le bonheur du petit peuple, c'est à dire du peuple tout court.  Ils se laissent exploiter par les "autres" qui pillent leurs ressources minérales ou humaines, sans vergogne.
Je pense que beaucoup de pays sont dans ce cas, à des degrés très divers, mais pas tous, évidemment.  J'ai en tête la république Centre Africaine, le Congo, l'Égypte, le Nigéria, certains pays d'Amérique centrale et du Sud, certains pays d'Asie du Sud Est...sans parler de ceux qui sont carrément envahis, écrasés parce que ceux là sont dans une situation pire encore... quoique.... dans les pays cités avant règne aussi le chaos, la destruction, la misère, la violence...

Je n'arrive pas à retrouver le discours ce président africain (Zimbabwé?)qui a si admirablement répondu au discours de Macron en expliquant que "tout en remerciant la FFFrrrance pour son aide", son but était de s'en libérer au plus vite et de développer les ressources et les infrastructures du pays du pays pour que ses citoyens n'aient plus envie/besoin de s'expatrier pour trouver des conditions de vie décentes.  C'est cela que j'ai appelé "un pays qui s'assume".  Il se prend en main, se libère de la tutelle étrangère qui le maintenait en dépendance comme des "pays-enfants": ils deviennent des "pays adultes".  C'est à comprendre avec les nuances et les cas particuliers possibles, évidemment.
C'était trop drôle de voir Macron qui ne savait plus où se mettre, hyper nerveux (tout son discours à lui tombait en miettes).  Comme un gamin immature face à un chef d'état sage, sûr de lui, droit dans ses bottes... jouissif ! lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: B.H.L, le takfiriste.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum