Le rayonnement de l'islam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rayonnement de l'islam.

Message par Tatonga le Mar 12 Jan - 22:35

Malgré les agissements criminels qui lui font du tort de certains groupuscules islamistes ui prétendent agir en musulmans et des contraintes liées à sa pratique, comme le jeûne et les cinq prières, l'islam reste l'une des plus grandes religions du monde, sinon la plus grande, c'est à dire celle qui compte le plus grand nombre d'adeptes pratiquants, attirant chaque jour de plus en plus de monde venant de tous les horizons, des quatre coins du monde.
Cela ne veut pas dire qu'elle est seule à détenir la vérité.
Mais à quoi ce succès est-il dû selon vous ?
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Mar 12 Jan - 23:45

Si le nombre d'adeptes augmente ce ne peut être dû qu'à deux sources: une natalité plus forte que les décès et des conversions de non-musulmans.
Je crois que les familles musulmanes ont plus de gosses que celles des autres religions.
D'autre part, l'islam pratique un certain prosélytisme, non seulement par ses imams mais aussi par ses jeunes fidèles.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Assmatine le Mer 13 Jan - 12:21

L'islam est la religion qui se pratique encore de nos jours.

La religion juive est plutôt une religion fermée, qui n'accueille pas aisément les nouveaux venus. La religion chrétienne ne pratique plus vraiment. D'ailleurs, combien de familles chrétiennes prônent la non-contraception ou l'obligation de culte ? Si l'islam se répand, c'est effectivement, comme le dit Boemboy, parce que les musulmans n'utilisent pas de contraceptif ... C'est le fondement même de n'importe quelle religion que de laisser faire la nature ... tant pis si on se retrouve enceinte tous les 9 mois ...

Justement, l'islam apporte cette rigueur que la société n'apporte plus. Et ça, ça manque cruellement à la société.

De nos jours, on ne doit plus contrarier nos jeunes, l'autorité parentale fait office de maltraitance. Je suis assistante maternelle et si je vous disais ce que prône ma hiérarchie en la matière, vous comprendriez très vite que ça n'est pas possible d'agir de la sorte, à moins de vouloir vivre dans chaos total. On accepte n'importe quelle sexualité. N'importe quelle nourriture. N'importe quelles façons de vivre. Tout est possible dans notre monde actuel. Et ça, ça ne va pas.

Beaucoup de jeunes sont en manque de repères, justement parce qu'on ne leur en donne plus. Ils n'ont plus de parents qui leur disent "c'est comme ci ou comme ça", ils ont des parents qui leur disent "fais ce que tu veux".

Les enfants ont besoin de repères. Mes parents incarnent un modèle bien stable, avec des hauts et des bas, bien sûr, comme tout le monde, mais ce modèle a toujours été le même de ma naissance à maintenant. Y'a pas eu de divorce, pas de famille qui éclate et qui se recompose. Et ça, rien que ça, c'est destructeur pour un enfant, même si cet enfant est adulte. Ce modèle que j'ai sous les yeux, il est ennuyeux à mourir, mais il est très simple à comprendre. C'est comme ça et c'est pas autrement.

L'islam a cette rigueur. Faut se marier de telle manière, avec telle personne, manger ceci et pas cela, prier à telle heure et pas à une autre, se laver d'une certaine manière ... ça crée des automatismes, des rituels qui rassurent ... C'est bête, mais c'est comme la personne qui se prépare une tisane tous les soirs avant d'aller au lit et qui le jour où elle ne la prend pas, elle n'arrive pas à dormir. C'est la même chose. On a tous besoin d'une façon claire et précise de vivre. Et la société ne nous le donne pas.

Nos métiers ne sont plus stables, on est obligé de faire au jour le jour, toujours avec une épée de damocles sur la tête la plupart du temps. Nos familles ne sont plus stables. Difficile dans ces conditions d'être rassuré. La vie entière est un immense stress.

L'islam procure des codes stricts qui permettent à bon nombre d'aller mieux. Ce monde est nul, mais au moins, Dieu  nous permet de survivre et d'avoir un semblant de paix au fond de soi.

Les hommes sont encore englués dans la LOI. Ils en ont besoin pour avoir la FOI derrière. L'islam, c'est la rigueur de la LOI combiné à la FOI.

Assmatine

Féminin Messages : 36
Date d'inscription : 08/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Invité le Mer 13 Jan - 13:22

Je partage ton analyse pour les conversions en occident. Je crois aussi que c'est un désir de stabilité de sens et d'une vie plus rassurante.

Par contre pour la contraception, pas du tout! Les musulmans comme tout le monde utilise la contraception, elle est même entièrement gratuite et distribuée largement au Maroc. Qui veut encore être enceinte tous les neuf mois? Une mortalité infantile vertigineuse (car c'est lié, quand on s'épuise à avoir des enfant à la chaine, on ne se consacre pas à développer le pays) Avoie pour soi-même une vie de servitude, toujours avec un enfant dans les bras et les autres en demande?

Ici en Europe, c'est jouable. Si j'étais plus courageuse, j'aurai aimer avoir une très grande famille, dix enfants ça m'aurait ravie! Mais c'est beaucoup de travail et encore plus quand on a pas le confort moderne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Mer 13 Jan - 14:05

Assmatine le chaos que tu dénonces s'appelle en France la liberté. Liberté pour les femmes d'épouser qui elles veulent, d'avoir des enfants ou non, un ou plusieurs, Liberté d'aimer qui on veut sans se préoccuper de tabous ou de sexe. Liberté de manger ce que l'on aime quand on veut,.... Nos ancêtres ont vécu la théocratie rigoureuse. Ils risquaient la prison s'ils ne respectaient pas les jeûnes du Carême, les réjouissances populaires étaient limitées aux fêtes religieuses...Il leur a fallu beaucoup pour s'en défaire et accéder enfin à cette liberté chérie qui était leur idéal.
Aujourd'hui, tout le monde ne gère pas cette liberté de la même façon. La société française est trop laxiste pour les ennemis de la liberté: tous ceux qui ne jouent pas le jeu du respect des autres, de l'égalité des droits et de la fraternité avec les plus défavorisés... Il reste encore beaucoup à faire pour que tout le monde puisse profiter de cette liberté. Mais ce n'est certes pas en allant dans le sens que tu préconises que nous progresserons !

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Invité le Mer 13 Jan - 14:31

Je crois qu'il y a là une fracture générationnelle. Toi boemboy, tu as connu cette époque ou la religion était imposée, les liberté très restreintes et la vie faite de beaucoup de contraintes. Nous, on a pas souffert de ça, mais plutôt d'un grand vide dans lequel rien n'est certain, rien n'est assuré.
Quel pourcentage de la population aspire à la liberté sexuelle au détriment d'une cellule familiale dans laquelle on a l'amour (affectif) comme une évidence.
Plus de liberté professionnelle, de perspective d'évolution mais aussi plus de risque et tout à perdre si on ne tient pas niveau.
Dans ce monde plus libre, il faut tout gagner par soi même et beaucoup de gens en souffre.

Je ne suis pas (ou plus) naïve au point d'imaginer qu'une société traditionnelle comble tous les manques de notre mode de vie. J'ai découvert le sens du féminisme quand j'ai été confronté aux lourdes contraintes des femmes dans la civilisation marocaine. Paradoxalement en discutant avec toutes ces femmes, il en ressort qu'elles sont globalement satisfaites de leur vie, on ne peut pas en dire autant chez nous...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Invité le Mer 13 Jan - 14:35

amandine a écrit:Je crois qu'il y a là une fracture générationnelle. Toi boemboy, tu as connu cette époque ou la religion était imposée, les liberté très restreintes et la vie faite de beaucoup de contraintes. Nous, on a pas souffert de ça, mais plutôt d'un grand vide dans lequel rien n'est certain, rien n'est assuré.
Quel pourcentage de la population aspire à la liberté sexuelle au détriment d'une cellule familiale dans laquelle on a l'amour (affectif) comme une évidence. On prétend libérer les femmes pourtant ce sont les premières à se plaindre de cette situation.
Plus de liberté professionnelle, de perspective d'évolution mais aussi plus de risque et tout à perdre si on ne tient pas niveau.
Dans ce monde plus libre, il faut tout gagner par soi même et beaucoup de gens en souffre.  

Je ne suis pas (ou plus) naïve au point d'imaginer qu'une société traditionnelle comble tous les manques de notre mode de vie. J'ai découvert le sens du féminisme quand j'ai été confronté aux lourdes contraintes des femmes dans la civilisation marocaine. Paradoxalement en discutant avec toutes ces femmes, il en ressort qu'elles sont globalement satisfaites de leur vie, on ne peut pas en dire autant chez nous...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Mer 13 Jan - 18:06

Hé! amandine, je suis vieux mais à point d'avoir vécu sous l'Ancien Régime Very Happy
Une différence essentielle entre l'époque de ma jeunesse et l'époque actuelle, c'est la pilule d'anti-conception. C'est ce qui a permis la liberté sexuelle des femmes sans risquer d'être enceinte. Ce qui a permis "le noviciat", je veux dire la vie de couple avant mariage. C'est cette expérimentation de la vie à deux qui permet d'évaluer les chances pour fonder une famille....et qui entraine des séparations quand le couple est mal adapté.
La liberté sexuelle n'est pas nécessairement au détriment d'une cellule familiale amoureuse. C'est une liberté de célibataires. Dès qu'il y a des enfants, le couple responsable adopte un comportement de fidélité. Sauf les irresponsables, bien sûr trop nombreux, qui n'assument pas les responsabilités de leurs actes !

Une question naïve: que devient l'amour (le sentiment amoureux) dans un ménage polygame ? Le mari est amoureux de toutes ses épouses ? Elles vivent cette situation sans souffrance ?

Tu dis: "Dans ce monde plus libre, il faut tout gagner par soi même et beaucoup de gens en souffre. " C'est vrai ! C'est pourquoi la France a instauré un système de protection sociale.
Si on n'est pas en régime économique libéral, on est en économie dirigée. Les faibles sont mieux protégés, mais les leaders ne sont pas motivés par un profit à la mesure de leurs résultats. L'effet produit est une économie qui se dégrade et une société qui supporte de moins en moins sa règlementation: illustration, l'URSS, Cuba, la Chine...

Souvent dans les sociétés les gens les plus optimistes s'accommodent de leur situation, considérant d'une part qu'il y a pire chez d'autres et d'autre part qu'une amélioration satisfaisante est une utopie. Chez les autres, ils retiennent surtout les inconvénients et dénigrent les avantages...

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Assmatine le Mer 13 Jan - 18:22

Boemboy a écrit:Assmatine  le chaos que tu dénonces s'appelle en France la liberté. Liberté pour les femmes d'épouser qui elles veulent, d'avoir des enfants ou non, un ou plusieurs, Liberté d'aimer qui on veut sans se préoccuper de tabous ou de sexe. Liberté de manger ce que l'on aime quand on veut,.... Nos ancêtres ont vécu la théocratie rigoureuse. Ils risquaient la prison s'ils ne respectaient pas les jeûnes du Carême, les réjouissances populaires étaient limitées aux fêtes religieuses...Il leur a fallu beaucoup pour s'en défaire et accéder enfin à cette liberté chérie qui était leur idéal.
Aujourd'hui, tout le monde ne gère pas cette liberté de la même façon. La société française est trop laxiste pour les ennemis de la liberté: tous ceux qui ne jouent pas le jeu du respect des autres, de l'égalité des droits et de la fraternité avec les plus défavorisés... Il reste encore beaucoup à faire pour que tout le monde puisse profiter de cette liberté. Mais ce n'est certes pas en allant dans le sens que tu préconises que nous progresserons !

Mais je ne suis pas contre la liberté. En France, et d'ailleurs dans le monde entier, chacun doit pouvoir conserver son libre arbitre, donc le droit d'adhérer ou pas à telle ou telle chose, et sans embêter son voisin ... ça, il faut absolument le défendre.

Mais la société nous impose des libertés qu'on n'a pas forcément envie de subir. Et dans certains domaines, on les subit ces libertés-là ... Vraiment.

La liberté, c'est que chacun puisse trouver sa façon d'être en toute tranquillité. Mais la tranquillité des uns en agacent d'autres, car ils n'ont pas les mêmes libertés pour eux-mêmes.

Un exemple avec mon boulot. Je suis assistante maternelle de 4 gamins de 0 à 3 ans, autant dire des enfants qui n'ont encore aucun sens du bien et du mal. Il faut tout leur apprendre.
Ma hiérarchie m'impose de laisser les enfants libre d'agir. Ainsi, un enfant veut dormir à 10h du matin, on le met au lit. Et il se réveille quand il veut, tant pis s'il mange à 14h ensuite. Son copain veut quant à lui dormir à 12h ? Pas grave, il prendra son repas du "midi" plusieurs heures plus tard. Un enfant ne veut pas dormir, ben on ne le met pas au lit.

Imagine à quoi peut ressembler une journée d'accueil si on laisse rien que cette liberté-là aux enfants. Ceux qui seront réveillés pendant que d'autres dorment empêcheront ceux qui dorment de dormir convenablement, parce que forcément, à cet âge-là, ça court, ça saute, ça crie, et on ne peut pas passer sa journée à faire des activités calmes qui ne bougent pas. Et ceux qui ne dorment pas parce qu'ils ont décidé qu'ils ne dormiraient pas, finissent fatigués, grognons, et en larmes, ou agressifs envers les copains.

Une ambiance comme ça, c'est l'assurance d'augmenter la probabilité d'avoir des accidents domestiques. Car un enfant fatigué, c'est un enfant qui est moins attentif à ce qu'on lui dit et qui risque de faire bêtise sur bêtise. Bêtise pour se mettre en danger, pour mettre en danger les copains, bêtises dans les jeux et dans les gestes du quotidien (change, repas et j'en passe ...).

Et moi, je passe dans ces conditions une journée de m... disons-le. C'est pas gérable. Du tout. Pour aucune professionnelle de la petite enfance, qu'on s'entende bien.

On me demande même de laisser les enfants dormir jusqu'à l'heure de départ, tant pis si les parents arrivent à la maison et que l'enfant n'est pas prêt, c'est eux qui iront chercher l'enfant dans son lit, qui l'habilleront et repartiront avec ensuite ...

Heu ... désolée, mais vous imaginez votre mère, dans votre enfance, vous réveiller dare dare le matin, 5 min avant de partir, vous habiller dans votre lit, les chaussures alors que vous émergez à peine et hop, on sort dehors dans le froid, la pluie, alors qu'on était encore chaud de dedans son lit ? Un vrai délire ce métier.

Et la tête des parents si je me mets à faire ça.

Au début de mon boulot (ça fait 15 ans que j'exerce), j'écoutais ce que la hiérarchie disait. Mais on ne s'en sort pas. On finit par rendre aux parents des enfants complètement énervés, fatigués, capricieux, on finit par nous qualifier d'incompétentes. Et si je laisse les enfants dormir jusqu'à ce que les parents arrivent, les parents pensent quoi dans ce cas ? Que j'ai pas voulu me casser la tête à m'occuper de leur gamin, qu'ils se débrouillent avec ?

J'ai laissé tomber ces conditions de travail là, c'était pas une vie. Et j'ai repris les bases. Sieste le matin pour les moins d'un an. Sieste après-midi pour tous. Repas entre midi et 13h et entre 16h et 17h. Le matin, pendant que les plus petits dorment (souvent une heure), c'est activités manuelles avec les plus grands, histoire de faire une activité qui ne fait pas trop de bruit dans la maison. Puis ensuite, sortie pour tout le monde. Repas à heure fixe. On mange, on ne mange pas, c'est pareil. M'en fiche. t'as pas faim à 12h, tu mangeras mieux à 16h et puis voilà. Un peu de musique après le goûter en attendant les parents. Des petites histoires après le repas du midi avant la sieste. Et on a 4 petits en forme, reposés, souriants, nickel chrome. Nounou est contente, elle a passé une bonne journée calme et joyeuse. Du bruit et du mouvement quand il faut et pour tout le monde, des temps calmes pour tout le monde au mêmes moments et les parents récupèrent des enfants au top de leur forme.

Là, c'est du travail. Mais je dis ma façon de faire à la PMI ? Mais je passe pour une trop autoritaire, une "dresseuse" d'enfants, on n'est pas à l'armée ... et j'en passe et des meilleures. Et pourtant, toutes mes collègues agissent de la même façon. Mais devant notre hiérarchie, on a forcément un autre langage, pas le choix, sinon on perd notre boulot ...

Voilà la liberté où ça mène, à un chaos innommable ...

Et c'est pareil dans tout. Le nombre d'ados qui font les 400 coups car à la maison on ne leur dit pas quoi faire ou ne pas faire. Pas de repère, c'est la porte ouverte au grand n'importe quoi. Et si ça ne va pas, on invoque le psy ? Grand lol.

Il faut une rigueur, dans tout pour que ça aille bien dans nos têtes ... L'un ne va pas sans l'autre.

D'ailleurs, dans la communauté maghrébine, on le voit encore mieux. Y'a la génération du Maghreb qui a été éduqué à la dure, on respecte les parents, les soeurs à la cuisine, les frères aux courses ou au travail avec papa, c'est à peine si on a le droit de choisir sa femme, et si on se marie, de toutes façons, les choses sont écrites d'avances. ça roule ainsi, faut pas croire. Ils arrivent en France, on leur permet d'être ce qu'ils veulent. Mais ils ne le savent même pas eux-mêmes. Ils croient que c'est mieux de faire autrement, et au final ils finissent par faire n'importe quoi.

Cette liberté-là, c'est du vent, ça ne mène qu'à un chaos généralisé.

Du temps de mes parents, l'homosexualité était quelque chose de sale, qu'il ne fallait pas montrer, qu'il ne fallait pas dire. Pourtant, ils ont connu des couples qui vivaient même ensemble. Des "colocataires" d'une vie. ça se savait, mais on laissait faire, parce que rien n'était publiquement affiché. ça jazzait peut-être derrière eux, je ne dis pas, mais de là à aller les agresser ... Y'avait pas de quoi de toutes façons. Ils ne se tenaient pas par la main, ne se bécotaient pas en pleine rue, rien ... Dehors, c'était Monsieur Machin, plombier et Monsieur Truc, garagiste. Point. Ce qui se passait entre eux restait entre eux.

Bref ... la liberté doit quand même avoir des limites.

Assmatine

Féminin Messages : 36
Date d'inscription : 08/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Mer 13 Jan - 21:05

assmatine, tu a pris un exemple que tu connais bien et qui illustre bien ta pensée.
Je vois que ton exigence de rigueur a pour origine la pénurie de moyens: tu ne disposes pas de locaux séparés pour le sommeil et pour la veille. Alors tu remplaces les espaces séparés par des temps séparés. Actuellement, pour exercer une profession artisanale, la loi impose de disposer d'un équipement adapté et aux normes. Pourquoi n'est-ce pas le cas des assistantes maternelles ?

Pour les ados il y a une carence grave de l'éducation familiale. Il est indispensable d'éduquer les jeunes pour vivre en société. Dans leur chambre ils peuvent trouver un espace de totale liberté. Mais dès qu'ils sont en relation avec d'autres, de la famille ou étrangers, ils doivent se montrer respectueux et tolérants...ça s'apprend tout jeune... si les parents sont capables de donner le bon exemple.

L'éducation à la dure est dépassée dans un monde où la relation parentale n'est pas la plus importante en temps: les copains au téléphone et internet entretiennent des sollicitations permanentes. Le rôle des parents est de faire comprendre aux enfants les exigences de la vie en société, de leur montrer l'exemple. Exiger, obliger, interdire ne fonctionnent plus dans un espace de liberté. Si tu penses que la France est trop libre et sa société complètement dévoyée, cherche un pays plus dont la société est plus conforme à tes voeux et va y faire un séjour d'essai. Après, tu compareras les plus et les moins...
Il y a des pays où les habitants s'enfuient, et d'autres où des migrants veulent s'installer... Les Français qui fuient sont rares et souvent riches...

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Assmatine le Mer 13 Jan - 22:16

Les assistantes maternelles utilisent leur propre logement pour exercer leur métier. Mon salon devient la salle de jeu, ma salle de bain la salle de change, les chambres les chambres de chaque enfant (et chacun a la sienne). C'est ainsi que les assistantes maternelles qui travaillent chez elles travaillent toutes. Celles qui ont une maison utilisent peut-être l'étage, mais ça ne change rien au fait que personne n'a un château, et que si l'étage dort, il faut faire chut au rez de chaussée quand même ...

En fait, ma maison est la même maison que si j'étais maman de ces 4 enfants. Si ces 4 enfants étaient à moi, je ne pourrai de toutes façons pas agir comme ma hiérarchie me le demande. C'est tout bonnement impossible. Ou alors, on n'en a rien à faire des enfants, ça, c'est autre chose.

Même en crèche, on impose des rythmes aux enfants. Il y a le temps de la sieste, le temps du repas, le temps du change, le temps de l'histoire, le temps de ... Et en crèche les âges sont séparés, que chez moi, tout le monde est mélangé.

Il n'y a pas de pénurie de moyens. C'est partout pareil. Même à l'école, il y a des temps séparés pour tout. Logique, non ?

Je ne parle pas d'une éducation à la dure, mais d'une éducation rythmée par des habitudes, par des règles, par des limites. Quand mes filles me racontent les histoires de leurs copains et copines au sein de leurs familles ou autre, parfois, j'hallucine. C'est pas étonnant que ça dérape par moments et que des jeunes cherchent des repères ailleurs. Et quand j'en discute avec mes filles, elles sont d'accords avec moi. Elles aussi trouvent ça pas normal. Et l'islam est un milieu qui donne des repères. Trop même peut-être ... Enfin ... ça dépend sur qui on tombe. Mais j'avoue, en ce moment, on tombe facilement sur tout et n'importe quoi, même de ce côté-là. Mais ça, c'est un autre débat.

Encore une fois, je ne suis pas contre la liberté de chacun. Chacun fait ce qu'il veut. Mais il y a des libertés qu'on impose aux autres, et on voit que ça ne mène à rien de bon. Parfois, il vaut mieux poser un cadre plutôt que de laisser la barrière ouverte à tout.

Assmatine

Féminin Messages : 36
Date d'inscription : 08/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Jeu 14 Jan - 17:43

Assmatine, tu as écrit:" Y'a la génération du Maghreb qui a été éduqué à la dure, ..." alors j'ai parlé d'éducation à la dure.
Je ne crois pas que l'islam ait le monopole de l'éducation avec des repères...Je vois des familles athées où les enfants ont appris à jouir de la liberté sans perdre les repères fondamentaux.
Il me semble que le passage brutal d'un pays à culture islamique, pleine d'interdits, vers un pays de liberté comme la France, crée un choc. Il faut alors du temps pour assimiler la différence entre liberté et anarchie. Tolérer que les autres aient des comportements éloignés de nos propres valeurs impose un effort de réflexion et une information objective. Il est courant de généraliser à toute une société des comportements exagérés de quelques minorités.

Au passage, j'aimerais connaître ton opinion à propos de l'amour dans la polygamie.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Tatonga le Jeu 14 Jan - 22:03

Boemboy a écrit:.................
Au passage, j'aimerais connaître ton opinion à propos de l'amour dans la polygamie.
Sans vouloir interrompre vos échanges, forts intéressants, et sans être pour la polygamie, je voudrais juste signaler ce préjugé selon lequel il y aurait plus d'amour dans les couples monogames.
Cela dit, je vais mettre un sujet sur cette question. Bonne continuation.
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Jeu 14 Jan - 22:23

Tatonga, je remarque que la Bible parle de "la femme de ton prochain" pas "l'une des femmes". Il y a là une différence de société entre juifs et chrétiens monogames d'une part et les musulmans polygames.
Personnellement je ne connais pas de famille polygame, donc je n'ai aucun préjugé. Je constate qu'en Europe, avec la monogamie, les polygames sont généralement clandestins et la jalousie peut en faire des drames.
Qu'en est-il en pays de polygamie ?

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Tatonga le Jeu 14 Jan - 22:42

Boemboy a écrit:Tatonga, je remarque que la Bible parle de "la femme de ton prochain" pas "l'une des femmes". Il y a là une différence de société entre juifs et chrétiens monogames d'une part et les musulmans polygames.
Personnellement je ne connais pas de famille polygame, donc je n'ai aucun préjugé. Je constate qu'en Europe, avec la monogamie, les polygames sont généralement clandestins et la jalousie peut en faire des drames.
Qu'en est-il en pays de polygamie ?
Pourquoi citer la Bible, les Juifs, les Chrétiens et les musulmans, cela n'a rien à voir avec la polygamie. Les gens ne se sont jamais fait polygames pour se conformer à une religion, mais pour d'autres raisons.
Je ne crois pas qu'il y ait des pays de " polygamie ", il y a quelques couples polygames dans certains pays et ça s'arrete là, du moins de nos jours.
Mais je ne sais pas tout
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Ven 15 Jan - 10:59

Tatonga, pourquoi la polygamie est autorisée et pratiquée dans les pays musulmans et interdite en Europe ? N'est-ce pas du à la religion dominante ? Ils ne sont pas polygame pour se conformer à la religion (quoi que ?) mais surtout parce que c'est autorisé par les moeurs locales en fonction des religions.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Tatonga le Ven 15 Jan - 11:17

Boemboy a écrit:Tatonga, pourquoi la polygamie est autorisée et pratiquée dans les pays musulmans et interdite en Europe ? N'est-ce pas du à la religion dominante ? Ils ne sont pas polygame pour se conformer à la religion (quoi que ?) mais surtout parce que c'est autorisé par les moeurs locales en fonction des religions.
Dans les pays musulmans, les pouvoirs publics, et pas seulement dans les régimes théocratiques se gardent très généralement de prendre le contre-pied de la religion quand ils légifèrent pour ne pas soulever le courroux des populations. L'islam ne fait pas de la polygamie une obligation, mais l'autorise, et les parties et les partis intégristes toujours présents et plus ou moins puissants s'opposent que soit interdit par la loi ce qui est autorisé par la religion.
Quand ce ne sont pas les pouvoirs publics eux-mêmes qui sont conservateurs, ce qui est très largement le cas.
Cela, dit ce n'est pas la religion qui est cause ou a institué la polygamie.
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Ven 15 Jan - 17:33

Je vois que la suite de cette discussion est dans le sujet que tu lui as consacré. Donc ici j'arrête.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Invité le Ven 15 Jan - 21:43

Boemboy a écrit:Hé! amandine, je suis vieux mais à point d'avoir vécu sous l'Ancien Régime Very Happy
Une différence essentielle entre l'époque de ma jeunesse et l'époque actuelle, c'est la pilule d'anti-conception. C'est ce qui a permis la liberté sexuelle des femmes sans risquer d'être enceinte. Ce qui a permis "le noviciat", je veux dire la vie de couple avant mariage. C'est cette expérimentation de la vie à deux qui permet d'évaluer les chances pour fonder une famille....et qui entraine des séparations quand le couple est mal adapté.
La liberté sexuelle n'est pas nécessairement au détriment d'une cellule familiale amoureuse. C'est une liberté de célibataires. Dès qu'il y a des enfants, le couple responsable adopte un comportement de fidélité. Sauf les irresponsables, bien sûr trop nombreux, qui n'assument pas les responsabilités de leurs actes !

Une question naïve: que devient l'amour (le sentiment amoureux) dans un ménage polygame ? Le mari est amoureux de toutes ses épouses ? Elles vivent cette situation sans souffrance ?

Tu dis: "Dans ce monde plus libre, il faut tout gagner par soi même et beaucoup de gens en souffre. " C'est vrai ! C'est pourquoi la France a instauré un système de protection sociale.
Si on n'est pas en régime économique libéral, on est en économie dirigée. Les faibles sont mieux protégés, mais les leaders ne sont pas motivés par un profit à la mesure de leurs résultats. L'effet produit est une économie qui se dégrade et une société qui supporte de moins en moins sa règlementation: illustration, l'URSS, Cuba, la Chine...

Souvent dans les sociétés les gens les plus optimistes s'accommodent de leur situation, considérant d'une part qu'il y a pire chez d'autres et d'autre part qu'une amélioration satisfaisante est une utopie. Chez les autres, ils retiennent surtout les inconvénients et  dénigrent les avantages...

Oui, tu as raison, on a un certain niveau de confort et il serait mal venu de "cracher dans la soupe". Pourtant je te donne mon ressenti qui est aussi celui de beaucoup de personnes qui se convertissent à l'Islam.
Ca aide à se structurer, l'Islam donne un sens, et un mode d'emploi. Parfois trop de liberté c'est surtout trop de risque de se perdre et une instabilité plus effrayante que jouissive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Tatonga le Ven 15 Jan - 22:45

Je crois que l'islam enseigne le sacrifice, la privation, l'abnégation, la maitrise de soi, le contrôle du corps par l'esprit.
Par les obligations qu'il impose, les prières et surtout le jeûne, il exerce l'homme à domestiquer sa bête et donc à s'élever au dessus de sa condition animale.
Domestiquer sa bête est, il me semble, la condition première pour développer d'autres qualités: l'altruisme, la solidarité, etc.
Et je pense que c'est cela que recherchent ceux qui sont en quête d'un sens, d'une spiritualité, d'une élévation...et qui sont fatigués de tout ce que permet un grande liberté et qui reste finalement de l'ordre du trivial dont on se lasse rapidement.
Cela dit, les autres religions doivent aussi avoir leurs atouts.
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Boemboy le Ven 15 Jan - 23:45

En France autrefois la religion catholique enseignait à peu près la même chose que l'islam aujourd'hui. Au fil du temps la population a préféré aller vers plus de liberté tout en gardant les valeurs de la religion. Elle a appris à domestiquer la bête malgré l'augmentation des tentations: pas plus de vol à l'étalage malgré l'abondance de l'offre, pas plus d'agression sexuelle malgré les tenues plus sexies, pas plus de violence dans les rues malgré la densité de population....
Les habitants qui ont assimilé cette évolution ne se comportent pas plus mal quand leur liberté augmente. Mais quand des étrangers débarquent de pays où les libertés sont plus réduites, ils n'ont pas toujours la sagesse de s'adapter à nos moeurs.

Les musulmans qui arrivent en France sont choqués par ces libertés. Certains oublient les beaux principes de leur religion et se comportent comme si tout leur était offert ! Il me semble qu'à Cologne, pour la Saint-Sylvestre, c'est ce qui s'est passé. Les nouveaux arrivants raisonnables ont manifesté pour qu'on ne fasse pas d'amalgame entre eux et ces excités.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Tatonga le Sam 16 Jan - 1:00

Boemboy a écrit:En France autrefois la religion catholique  enseignait à peu près la même chose que l'islam aujourd'hui. Au fil du temps la population a préféré aller vers plus de liberté tout en gardant les valeurs de la religion. Elle a appris à domestiquer la bête malgré l'augmentation des tentations: pas plus de vol à l'étalage malgré l'abondance de l'offre, pas plus d'agression sexuelle malgré les tenues plus sexies, pas plus de violence dans les rues malgré la densité de population....
Les habitants qui ont assimilé cette évolution ne se comportent pas plus mal quand leur liberté augmente. Mais quand des étrangers débarquent de pays où les libertés sont plus réduites, ils n'ont pas toujours la sagesse de s'adapter à nos moeurs.

Les musulmans qui arrivent en France sont choqués par ces libertés. Certains oublient les beaux principes de leur religion et se comportent comme si tout leur était offert ! Il me semble qu'à Cologne, pour la Saint-Sylvestre, c'est ce qui s'est passé. Les nouveaux arrivants raisonnables ont manifesté pour qu'on ne fasse pas d'amalgame entre eux et ces excités.
Je ne dis pas que s'éloigner de la religions fait des gens des truands, non !
Il ne s'agit pas de comportement en société, envers les autres, mais quand on jouit de toutes les libertés, on lâche la bride à la bête pour la laisser se repaitre, et cela se fait toujours au détriment du raffermissement de l'esprit.
Quant aux musulmans qui débarquent en Europe, ils ne sont musulmans que d'origine et, très généralement, n'ont aucun lien avec la religion. Ils viennent généralement des campagnes, ils sont rarement pieux ou instruits. Quand ils arrivent en Europe, ils se conduisent en tant que tels et, surtout, se sentent plongés dans l'anonymat et agissent comme tous ceux qui sont (qui seraient) dans leur cas, qu'ils viennent d'un pays musulman ou d'un pays chrétien.
Ce qui s'est passé à Cologne ? Pour moi, c'est très confus et, bien qu'on en ait trop parlé, on ne sait pas clairement ce qui s'est passé et qui sont les victimes. Il me semble qu'il y a eu plus de bavardage à propos de cette Saint-Sylvestre que de victime clairement identifiée, mais ce que je retiens surtout et qui est souvent passé sous silence, c'est qu'il n'y avait pas QUE des "musulmans".
Je ne cherche pas à excuser ou à minimiser ce genre de comportements, mais si des gens de toutes sortes y étaient impliqués, il est inacceptable que cela serve à pointer du doigt une communauté en particulier.
avatar
Tatonga
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rayonnement de l'islam.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum