Quand je serai mort...

Aller en bas

Quand je serai mort...

Message par Tatonga le Jeu 1 Mar - 6:27

Quand je serai mort je continuerai de voyager.
Dans le hurlement des vents emporté par un vaisseau
J’irai visiter tour à tour de lointains  pays étrangers
Ma page d’histoire pour toujours  gravée  dans mes os.

Pour me voir passer surveillez  la Toile.
Un soir sans nuages et sans agiter de mouchoir
Vous me verrez briller  comme une étoile
Filer loin rapporter encore mon histoire.

Je dirai les peines de ma mère
Et ce que j’ai vu en témoin.
Vous verrez mes larmes inonder les mers
Et dans les déserts  pleurer les bédouins.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4913
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par gaston21 le Jeu 1 Mar - 10:27

La mort inaboutie…

La mort me frappera, je ne puis en douter,
Le matin ou le soir, peu me chaut le moment !
Dans les bras de Morphée ou ceux de ma Médée,
Magicienne  tragique , elle sera mon tourment !

Mourir en cardinal, dans une chambre sombre,
En parfait inconnu, mais le sceptre dressé,
Mieux que le goupillon brandi devant le nombre
De fidèles accroupis, les yeux vers Dieu levés !

Et puis là-haut, bien sûr, entendre les houris
Qui m’accueillent  voletant, riantes et candides,
Dans leur monde enchanté, et me lâchent la bride…

Le bédouin n’est plus là, elles l’ont vampirisé !
Réduit à leur merci, avalé, digéré !
Pauvres de nous les hommes ! Leur sort n’a pas changé…
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1397
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par geveil le Jeu 1 Mar - 12:10

PAs mal, ce poème est-il de toi?

En voici un de la créature "geveil":

Tu dis que la conscience ne va pas sans le corps,
Et sur ce point, ma chère, nous sommes bien d'accord;
De mon raisonnement, tu as trouvé la faille
Et je dois par l'esprit repartir en bataille.
Je postule en prémisse que le tout est esprit
De la simplicité ce monisme est le prix.
De la même façon qu'un œil ne peut se voir,
Sans le regard d'un autre qui lui sert de miroir,
Cet esprit, étant Un ne peut se contempler
D'un Autre il a besoin en vue de s'accoupler,
A cette pensée forte, on peut dire qu'il s'éclate
En une multitude de billes et d'agates.
L'autre est alors lui-même, dispersé dans l'abîme,
En multiples éons que le désir anime.
Ces billes sont esprit et elles cherchent l'amour
Et se heurtent parfois dans leurs puissants parcours.
Elles s'unissent alors, formant une entité
Lorsqu'elles sont compatibles dans leur diversité
Et la vie apparaît lors de cette fusion,
Sous forme d'un orgasme ou d'une communion.
Ainsi, de proche en proche de nouvelles structures
En emplissant le vide, poursuivent l'aventure.
Au hasard des rencontres, parfois elles se détruisent
Mais plus souvent encore, leur structure est acquise,
Et le nombre des billes isolées s'amenuise.
De cette orgie cosmique, naissent un jour les humains,
Formant l'humanité et tenant dans leurs mains
L'avenir du monde dont un jour, peut-être,
Emergera la vie réunifiée et l'ÊTRE.

avatar
geveil

Masculin Messages : 549
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par Tatonga le Jeu 1 Mar - 12:48


Bravo Gaston, bravo Geveil, d'improviser comme ça sur le pouce d'aussi beaux poèmes. Le mien bien que travaillé est plutôt heurté. Il faut lire beaucoup de poésie pour pouvoir en faire, et s'exercer longtemps.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4913
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par gaston21 le Jeu 1 Mar - 17:06

Vieux Lion, j'ai voulu ramener Tatonga à des rêves plus tangibles. Toi aussi tu planes très haut! Tu rejoindras Spinoza...et Gaston les houris! C'est plus chaud et plus leste!
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1397
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par geveil le Jeu 1 Mar - 19:35

Oui, quoique très imagé et évocateur, il est un peu heurté, mais on peut arranger ça:
Tatonga a écrit:Quand je serai mort je continuerai de voyager.
Dans le hurlement des vents, porté par un vaisseau
En de lointains  pays qui me sont étrangers,
Mon histoire pour toujours  incrustée  dans mes os.

Pour me voir passer surveillez  bien la Toile.
Et un soir sans nuages, sans que j'agite de mouchoir
Vous me verrez briller, briller  comme une étoile
Qui file à l'infini rapporter mon histoire.

Je dirai les peines de ma mère
Et tout ce dont je fus témoin.
Vous pourrez voir mes larmes qui inondent les mers
Et dans les déserts  secs y pleurer les bédouins.
avatar
geveil

Masculin Messages : 549
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par Tatonga le Jeu 1 Mar - 23:51


Oui, réécrit comme ça, c’est beaucoup mieux. Ce n’est pas parfait, parce qu’on ne fait pas un poème réussi en rapiéçant un autre, mais c’est beaucoup mieux. Je vois que tu as compris mon écrit (ce qui n’était pas évident pour moi) et tu n’as donc pas touché aux mots évocateurs. S’il est évocateur c’est parce que je n’écris pas à froid, c’est toujours sous l’émotion.

Ce " je continuerai " du premier vers m’embêtait beaucoup. Il ne me plaisait pas, il trouve mal sa place dans un poème, mais il est toujours là incontournable et têtu comme un âne pour exprimer l’idée de continuité.
Peut-être, peut-on supprimer le " y " dans le dernier vers.
Mais c’est beaucoup mieux, réécrit comme ça. Merci.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4913
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par geveil le Ven 2 Mar - 9:07

Mon ego est flatté, la créature Geveil ne sera pas née pour rien. D'accord avec ton ressenti , " je continuerai de" n'est pas très heureux, mais je ne trouve rien de mieux. Il faut demander à Lamartine.
avatar
geveil

Masculin Messages : 549
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 82
Localisation : l'univers

Voir le profil de l'utilisateur http://geweil15.wixsite.com/gerardweil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par Tatonga le Ven 2 Mar - 12:33


Lamartine écrit sa propre poésie. Redresser un poème tordu est une autre affaire. D'ailleurs, ça ne se redresse pas, ça peut juste être retapé un peu.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4913
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand je serai mort...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum