Mai 68.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mai 68.

Message par Tatonga le Mer 6 Jan - 13:08


On évoque souvent mai 68.
Mais que s'est-il donc passé en mai 68 et de quelle idéologie ou message a-t-il été porteur ?
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4027
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Boemboy le Jeu 7 Jan - 22:00

En mai 68 une vague de philosophie a envahi le monde occidental. La jeunesse a décidé de refuser les valeurs des générations précédentes et a proposé de remettre en question toute la pensée traditionnelle.
En France, les mouvements étudiants issus surtout des facs de Nanterre et de la Sorbonne, ont semé le trouble dans les esprits des bonnes gens avec des slogans tels que :"faites l'amour, pas la guerre!" ou "il est interdit d'interdire" ou "le pouvoir est au bout du fusil" avec "élection, pièges à cons". Ces jeunes dénonçaient la société de consommation et le système capitaliste comme des pièges pour faire croire au bonheur par l'avoir en oubliant l'être.
Beaucoup de jeunes intellos ont découvert avec passion le maoïsme et d'autres idéologies révolutionnaires.

L'effet immédiat a été un rejet de l'autorité institutionnelle, de la discipline en général, et le rêve de la liberté totale.

Les salariés, sollicités par les étudiants et les intellos se sont mis en grève. Les syndicats ont pris le train en marche pour tenter de s'accaparer le mouvement. Les partis de gauche ont suivi, négligés par les jeunes révolutionnaires...
Lors d'un meeting au stade Charletty, les leader de gauche (Pierre Mendès-France, François Mitterand, entre autres...) ont envisagé de faire un coup d'état...mais y ont renoncé.
Pendant ce temps, De Gaulle, craignant la guerre civile, est parti discrètement en Allemagne, auprès des troupes françaises d'occupation, pour chercher de l'aide au cas où...

La philosophie entrait dans les chaumières où on n'était pas préparé à la recevoir. Les gens commentaient les évènements, les slogans et racontaient des absurdités qui ne faisaient que dégrader le climat entre la jeunesse et les parents.

Finalement le premier ministre, Georges Pompidou, a pris les choses en main. Il a contacté tous les responsables et à proposé des mesures de nature à ramener le calme. Il a ouvert la conférence de Grenelle avec patrons et syndicats et il a été décidé une augmentation des salaires de l'ordre de 20% ! Cette mesure a remis les entreprises au boulot.
Dans l'Education Nationale, des nouvelles mesures ont donné plus de responsabilités aux élèves et moins de contrainte.

Le calme revenu, beaucoup de soixantehuitards, étudiants révolutionnaires, sont partis vivre selon les normes de leur société idéale, hors du système capitaliste, dans l'Ardèche ou autres campagnes accueillantes. Ces communautés n'ont pas bien résisté au premier hiver. Seule une minorité a résisté et survit encore, intégrée à la population locale.

C'est de cette aventure que date la création des jeunes et la rupture avec les générations précédentes. Jusque là, les festivités mêlaient toutes les générations. A partir de là, les jeunes ont organisé leurs festivités avec un décalage de culture tel que les mins jeunes s'en sont trouvés exclus...jusque dans les familles les plus traditionnelles...

mai 68 a été une révolution des mentalités. Elle a généré plus de liberté populaire (liberté des moeurs, des arts, des pensées,...) Pour certains "vieux" de 68, (Zemour par exemple) c'est le début de la dégradation de la société française.

A mes yeux, c'est une remise au bon niveau des mentalités anciennes, un assouplissement des raideurs de la société.

Voilà ce qui me reste de ce que j'ai vécu...

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Tatonga le Jeu 7 Jan - 23:06

Je vois là l'influence du marxisme-léninisme et de l'anarchisme et, tout naturellement, beaucoup d'utopie.
La pensée humaine a de tout temps été traversée de courants utopiques et de quête de la " cité idéale "....depuis Platon, peut-être avant.
Pensée se voulant révolutionnaire, exprimant une déception du monde tel qu'il est et rêvant , dans son élan généreux, d'un monde meilleur, bien souvent utopique.
Mais il fallait passer par là, cela n'a pas été vain et s'est sans doute soldé par de précieux acquis. Tout mouvement de pensée fait progresser la pensée.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4027
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Mar 12 Jan - 10:25

C'est précieux pour moi de lire des témoignages comme le tien Boemboy.
D'avoir une idée de ce qu'on vécu les gens, personnellement.
Zemmour est un abruti. Mais a part lui, il y a beaucoup de gens qui considèrent que cette époque a amorcé un tournant qui n'a pas apporté que des bien fait.
De mon point de vue, née 15 ans après, c'est un fait historique. C'est ce qui constitue aussi l'histoire de notre pays.


Dernière édition par amandine le Mer 13 Jan - 13:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Boemboy le Mar 12 Jan - 23:59

Personnellement, je rencontrais fréquemment chez mes beaux-parents un khâgneux ( élève qui prépare le concours d'entrée à Normale Sup Lettres) Ce garçon était maoïste et m'expliquait cette philosophie avec beaucoup d'enthousiasme.
Par la suite il est entré à Normale Sup, il en est sorti agrégé de philosophie. Nommé dans un lycée corse il a vécu quelque temps de la pêche du corail...jusqu'à ce que les pêcheurs corses lui imposent de retourner à ses études Very Happy

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Mer 18 Jan - 22:12

Qui a connu mai 68? Et comment l'avez vous vécu?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Mer 18 Jan - 22:33

j'avais 17 ans mais j'avais la tête tout à fait ailleurs, on n'avait pas la TV je n'écoutais pas la radio, et ça se passait dans le pays voisin, donc je n'en n'ai aucun souvenir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Mer 18 Jan - 23:32

moi je venais d'arriver à paris pour travailler sérieusement après avoir réussi un concours dans l'administration
avant j'habitais Toulon et après mon bac , j'avais fait un tas de petits boulots car il n'y avait pas de travail , mais je ne voulais pas quitter le soleil et la mer
mais bon , il  a bien fallu être raisonnable tout en ayant l'espoir du retour par mutation
donc j'avais 24 ans et je travaillais pas loin de la Bourse à Paris
nous n'étions pas bien payés ( le dicton chez nous était "dans l'administration nous sommes à l'abri du luxe et de la misère " ) , en plus il fallait travailler un samedi sur deux et c'est vrai que beaucoup de parents (ce n'était pas le cas chez moi ) , ne comprenaient rien aux nouveaux gouts de la jeunesse , beaucoup disaient par exemple que le rock (pourtant bien sage de l'époque , johnny halliday , eddy mitchell , dick rivers , etc ) que cette musique rock était une musique de "sauvages " , il n'y avait pas encore la pilule ou plutôt elle  commençait à peine à être connue
il y avait aussi la guerre des USA au Vietnam que les jeunes surtout contestaient ( d'où le slogan "faites l'amour pas la guerre" et la mode des fleurs partout )
la grève a bien marché parce que pour une fois tous les syndicats étaient d'accord entre eux , la main dans la main
j'ai fait la grève volontiers , ça a duré plus d'un mois , ça m'a fait des vacances supplémentaires , nous étions vraiment en positionde force car tout le pays était bloqué , plus d'essence , plus d'argent , plus aucun transport , etc..
du coup , on a obtenu le paiement de tous les jours de grève , une grosse augmentation des salaires , ne plus travailler le samedi , changement des horaires à notre convenance
quel bonheur tout cela !
à part la grève , je n'ai pas participé aux manifestations , j'ai vu un cortège passer sous les fenêtres de mon hotel où je logeais rue montmartre , ça criait beaucoup , ils sont allés mettre le feu à la Bourse (symbole du capitalisme ) qui était tout près de chez moi
j'ai eu une copine qui s'est pris un coup de matraque pendant qu'elle faisait un discours à la sorbonne
enfin bref , ce fut une époque héroïque !Very Happy    


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Ven 20 Jan - 14:12

Aurae a écrit:j'avais 17 ans mais j'avais la tête tout à fait ailleurs, on n'avait pas la TV je n'écoutais pas la radio, et ça se passait dans le pays voisin, donc je n'en n'ai aucun souvenir...

Ok


Loli merci pour ton récit. C'est notre histoire récente mais je n'y étais pas. Et je trouve que c'est tellement récent et encore controversé que c'est difficile de se faire une idée de ce que ça a du être. J'aime bien entendre des gens raconter ce qu'ils y ont vu ou vécu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Ven 20 Jan - 19:47

amandine a écrit:J'aime bien entendre des gens raconter ce qu'ils y ont vu ou vécu.
oui , moi aussi
à la télé , j'aime beaucoup voir les reportages où les gens racontent ce qu'ils ont vécu
j'aime aussi les livres de biographies que ce soit des personnes célèbres ou non

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Ven 20 Jan - 20:46

+1 :soleil:

Après, il faut bien garder en tête que 1 témoignage ne reflète pas toute une réalité, mais parfois une longue explication documenté ne reflète pas non plus la réalité lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Ven 20 Jan - 21:54

oui , comme on dit chacun voit midi à sa porte :soleil:

mais quand il y a toujours le même midi à beaucoup de portes , on peut commencer à se dire qu'on se rapproche de la réalité objective

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Ven 20 Jan - 22:00

HAHAHHAHHAHAHA Loli !
Je n'avais jamais entendu cette suite du proverbe, bien trouvé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Ven 20 Jan - 22:03

merci amandine :soleil:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Dede 95 le Lun 30 Jan - 14:55

Houla, après quelques petites semaines me voilà de retour chez Amandine et ce cher tatonga, avec qui j'ai eu quelques mots hier! Rien de bien grave!  

Alors Mai / Juin 68, et non, seulement Mai, je l'ai vécu comme participant, j'avais 25 ans, mais aussi et surtout comme militant!

Militant syndical issu de la CFTC, secrétaire national adjoint à la jeunesse de la CFDT, je venais, au sortir de ma période militaire en Algérie, de créer avec 2 ou 3 camarades le syndicat CFDT de mon entreprise, soit un bon milliers d'adhérents à l'époque.

J'étais étudiant le soir, en Grand séminaire pour "investir le milieu ouvrier" (sic) de la pensée catholique.

Politiquement disons que je me sentais proche du Parti Socialiste Unifié de Rocard and C°!

Voilà le Dédé que j'étais, habitant la région parisienne et donc très investi dans les évènements de ces 2 mois!
Vous verrez que ce que j'ai vécu sont l'inverse de ce qu'a "recopié" Boemboy des opposants à "Mai 68" pour le déformer!
C'est avant tout un épisode de la lutte de classe, pas seulement en France, il faut se remettre dans la situation de l'époque, les guerres coloniales venaient de se terminer, restait celle du Vietnam; la "misère" engendrée par la guerre avait été effacée par le travail des populations dites "laborieuses".
Seulement la société, comme toujours, avait un métro de retard, la classe ouvrière ne voyait pas ses revenus  augmentées au même rythme que la finance mondiale etc....etc...

Voilà la situation telle qu'elle se posait à moi!

Alors comment je l'ai vécue ?
Je la développerais après que vous m'ayez bien reconnu!
[img][/img]

Loli est priée de ne pas dire ou je suis Very Happy


Dernière édition par Dede 95 le Lun 30 Jan - 15:03, édité 1 fois
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 1156
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Lun 30 Jan - 15:02

Oui, tu nous raconteras la suite Wink

Sur un plan économique, ça a été un grand succès, enfin, c'est ce que je comprends avec les éléments que j'ai.

Mais d'un point de vu moral et idéologique, qu'est ce que ça a apporté ou retiré?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Lun 30 Jan - 20:05

Bon alors, où est Dédé?
Moi je parie sur celui qui lève le bras! lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Beltane le Lun 30 Jan - 22:24

Bonjour Dédé,
Effectivement, que nous reste t-il de 68?
Il y en a qui disent que certains soixante huitards ont troqué tracts et manifestation pour drh, golf et stock options. Qu'en est-il vraiment? Qu'est ce que ce combat nous a vraiment apporté? Etait-ce une bonne chose? Et du coup, comment l'as-tu vécu?
avatar
Beltane

Féminin Messages : 307
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Lun 30 Jan - 22:42

oui , Dédé , je ne dis rien
ravie de te revoir ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Lun 30 Jan - 22:47

Dédé se fait désirer lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Dede 95 le Mar 31 Jan - 13:10

Non Amandine, mais comme l'ami Tatonga avait fermé le sujet, j'étais pas revenu!
Bon, on en était ou?

Voila! Et bien ce qu'on a appelé les évènements de Mais 68, n'avait rien d'un évènement particulier, mais la répétition de ce qu'on appelle la Lutte de Classe, c'est à dire l'expression sur le terrain réelle de la vie, l'étude, le travail ...la retraite aussi , de cet antagonisme classique des deux grandes classes sociales (*).

Donc il y a eu deux périodes, la première, le mouvement des étudiants (à partir de Nanterre), ceux-ci étaient confrontés à l'ancienne et combien "retardataire", principe de séparation des sexes dans les relations entre étudiants. Ca peut nous paraitre ahurissant mais n'oublions pas qu'en 1960 on ne mélangeais pas les filles et les garçons même en primaire, morale religieuse d'un autre âge!
Donc ces étudiants ont réclamés, ce qui leur paraissait un droit, de visiter leurs personnes du sexe opposé. A cela est venu se greffer des exigences liés au contenu des programmes.
Ainsi est né ce qu'on a appelé le "Mouvement du 22 Mars" dont le militant organisateur était ....Cohn Bendit , un franco-Allemand.
De mon côté mon éducation "religieuse", encore empreinte de moralisme d'un autre âge, regardait avec quelques réflexions ces manifestations (nous sommes en Avril, pas encore en Mai) et allié à la réalité de ma condition de travailleur salarié, connaissant oh combien ce qu'il en était réellement de ces doctrines sociales de l'Eglise (je vous passe les Encycliques papales) qui préconisaient l'association capital-travail, l'association du "maitre" et de l' "esclave", j'avais là un cas de conscience ! On m'enseignais le contraire de la réalité, il m'en ait resté une haine de l'Hypocrisie!

Je commençais à émettre au sein de mon organisation syndicale une orientation de type politique non conforme, mais de plus en plus répandu, que le rôle du syndicat, n'était pas de faire ami ami avec son "patron" mais de défendre ses droits matériels et moraux en tant que travailleur!

Donc le Dédé du 95 passait déjà pour un affreux révolutionnaire , en particulier au sein de l'OFAJ dont je représentais les syndicats français, et que dire au sein de ma confédération.

(*) Je ne développerais pas plus avant cette notion!
avatar
Dede 95

Masculin Messages : 1156
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 74
Localisation : Corse et Région Parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Tatonga le Mar 31 Jan - 13:38

Heu..non, l'ami Tatonga n'a pas fermé ce topic-ci, mais 2 autres où ça saignait.
N'oublie pas de nous parler des meneurs de ce mouvement et de ses maitres-penseurs, ceux qui ont révolutionné les mentalités par leur pensée.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4027
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par gaston21 le Mar 31 Jan - 17:08

Mai 68. Cheminot, j'étais en poste à Louhans, chez les poulets de Bresse...Arrêt immédiat de tous les trains, blocage absolu. Unanimité de tous, cadres et exécutants, sauf quelques exceptions. Les rails rouillaient, ce qui nous inquiétait beaucoup; les signaux sont commandés par un courant électrique qui passe par les rails, et la rouille pouvait perturber gravement le fonctionnement de ces signaux et donc provoquer des accidents très graves. Il y en a eu, mais les précautions prises au rdémarrage des circulations ont évité le pire. Des réunions quasi quotidiennes pour faire le point; accord quasi général pour poursuivre le mouvement. J'étais dans un taxi quand j'ai appris que de Gaulle dissolvait
l'Assemblée Nationale. Le trafic a repris quasi immédiatement. Jamais vu une telle unanimité dans un mouvement. Et une constatation extraordinaire; les rapports humains ont radicalement changé; la SNCF était une organisation quasi militaire, avec des relations du même genre. La hiérarchie s'est brutalement humanisée, les rapports humains se sont faits beaucoup plus sociaux; le chef a perdu sa casquette...
avatar
gaston21

Masculin Messages : 881
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 84

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Mar 31 Jan - 17:38

nous aussi on a vu le changement par rapport à la hiérarchie , à la reprise , les horaires ne nous convenaient pas , on a vite fait tourner une pétition , et le grand chef de notre administration a validé en 2 temps 3 mouvements les horaires que l'on proposait !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Invité le Mar 31 Jan - 21:19

Ok, je continue à lire la grande Histoire. Mais pour la petite histoire, Dédé on ne sait toujours pas lequel de ces révolutionnaires tu as été scratch

Et puis Loli qui ne doit pas dire où tu étais. Mais comment elle le sait? Elle t'as vu passer sous sous les fenêtres de son hôtel rue Montmartre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mai 68.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum