Le triangle ABC.

Aller en bas

Le triangle ABC.

Message par Tatonga le Ven 15 Déc - 6:41

Nous parlons souvent ici, mon ami Gaston et moi, de l'Intelligence, or je viens de me souvenir, qu'en 2009, j'avais placé tout un topic pour en parler dans 2  textes qui je reproduit ici ainsi que le lien qui y renvoit.
Mais il vaut mieux lire directement dans le lien, vous y verrez Gaston (il s'appelait alors Bernard  lol ) représenté par son épagneul. Il était là en spectateur. A l'époque, il n'y avait pas encore d'échanges entre nous sur l'Intelligence.


Message par _bradou le Lun 19 Oct 2009 - 11:45
Soit un triangle ABC.

Assis en tailleur sur sa natte, une tasse de thé à la main, l’angle A observe, fasciné, l’angle B. Vraiment, se di-il intérieurement, cet angle B a été tracé on ne peut plus intelligemment. Que de rigueur ! Que de précision ! Que d’intelligence ! Il eût suffi qu’il fût un peu plus grand ou un peu plus petit pour que tout fût chamboulé. Tout a été bien calculé, compte tenu de moi-même et de notre voisin l’angle C.

Se tournant vers l’angle C, l’angle A constate exactement le même ordonnancement et ne manque pas d’être émerveillé.

Se regardant lui-même, l’angle A se dit qu’il a été tout aussi intelligemment tracé que ses voisins.

L’angle A n’étant rien d’autre que l’angle A, ni plus ni moins, du triangle ABC, il ne conçoit de triangle que celui où il se trouve. Ne pouvant quitter sa place, il lui est impossible de concevoir d’autres triangles différents, comme DEF ou GHI.

Un promeneur distrait vient à passer et heurte du pied le triangle ABC. Suite au choc, l’angle B se referme un petit peu. Aussitôt l’angle A s’ouvre un petit peu pour compenser.

L’angle A est littéralement époustouflé par ses capacités d’adaptation. Non seulement, se dit-il, j’ai été intelligemment tracé, mais je suis moi-même intelligent.

L’angle A, qui en est maintenant à sa troisième tasse de thé, poursuit plus loin sa réflexion, métaphysique cette fois-ci. Certes, se dit-il, toutes ce choses intelligentes ne pouvaient être que le fruit d’une Intelligence Supérieure qui a tracé le triangle.

Tard le soir, alors qu’il entamait sa neuvième tasse de thé, l’angle A eut un trait de génie. Non se dit-il, je ne suis pas intelligent, je suis seulement interdépendant, interactif, avec les angles B et C que je modèle et influence et qui me modèlent et m’influencent, et qui ne sont pas plus intelligents que je ne le suis moi-même. Il y a juste, poursuit-il, un triangle qui est triangle parce qu’il a justement l’ « intelligence » d’un triangle, et il a l’ « intelligence » d’un triangle parce qu’il est justement triangle. En dehors du triangle, au-dessus du triangle, il n’y a aucune Intelligence, tout simplement parce que le triangle se suffit à lui-même et n'a nulle besoin d'intelligence pour être triangle.

Ps: la saison moisson-battage étant terminée et la campagne labours-semailles pas encore commencée, j'avais pas autre chose à faire.


lol lol Le suite dans le 2 ° texte


Re: Le triangle ABC.

Message par _bradou le Mar 20 Oct 2009 - 11:45
Arrivé au terme de ces délibérations, l’angle A ressentit comme un malaise, un sentiment d’inachevé, ou de tourner en rond, ou même, comme dit myrrha, d’être un peu rond.

Il ne se découragea pas pour autant, il se dit qu’il va y être bientôt, qu’il y est presque, qu’il lui manque encore juste une marche à monter. Une seule se dit-il, allez encore un effort! Mais d’être resté si longtemps assis, il ne put bouger, se sentit comme atteint de quadriplégie. Une quadriplégie, un comble, se dit-il pour l’angle de triangle que je suis.

Arrivé à ce stade de ses réflexions, l’angle A se rendit compte qu’il délirait. Quadriplégique ou pas, se dit-il, comment pourrais-je grimper une marche tout en étant l’angle A du triangle ABC. Impossible !

Effrayé et pris de vertige, l’angle A n’est même plus sûr maintenant qu’il y a encore une marche à faire. Ni même s’ils n’y en a pas d’autres, des marches et encore des marches.

L’angle A appela sa femme qui lui ceignit la tête d’une écharpe afin qu’il eût moins mal à la tête et poursuivit. Je ne puis bouger de ma place, se dit-il, pour monter toutes ces marches, car maintenant je suis sûr qu’il n’y en a pas qu’une mais plusieurs, mais je peux les escalader en esprit.

Il entreprit alors de faire de la lévitation. Il monta très haut, grimpa des marches et des escaliers qui n’en finissaient pas de monter, de toujours monter, la tête lui tournant toujours malgré l’écharpe qui le ceignait, puis comprit que monter le faisait tourner en rond et le ramenait toujours au point de départ. Monter ou rester sur place revient au même, conclut-il, il n’y à rien à visiter, rien à découvrir, il n’y a que le triangle ABC et moi-même son angle A.

Epuisé mais heureux, il revint à ses premières conclusions et livra enfin son enseignement à la postérité. Je ne suis pas, proclama-t-il, intelligent, mais seulement « conforme » comme angle de triangle au triangle qui est lui-même « conforme » à nous autres, ses angles. Créé moi-même par le triangle que j’ai créé, il n’y a nulle par ni créateur ni Intelligence, à moins de considérer le triangle ABC lui-même Intelligence.

L’angle A, qui parle quelques mots d’arabe, finit enfin par lâcher dans un soupir : c’est du kif-kif au même !


http://www.forum-metaphysique.com/t4144-le-triangle-abc
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4895
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le triangle ABC.

Message par Invité le Ven 15 Déc - 7:10

C'est un texte très chouette. Il fut un temps ou tu nous déposais un petit mot chaque matin dans la rubrique bonjour....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum