La critique de religion.

Aller en bas

La critique de religion.

Message par Tatonga le Ven 17 Nov - 14:45

La critique de religion est salutaire, il en faut pour voir clair dans ce domaine tenu longtemps hermétique, elle est éminemment utile pour séparer le bon grain de l’ivraie, faire ressortir ce qui est bon et ce qui est mauvais dont il faut se débarrasser, lutter contre l’intégrisme, l’obscurantisme, le fanatisme. Elle peut emprunter tout moyen ou méthode, s’exercer même avec hargne et user de tout procédé rhétorique.
Malheureusement, c’est rarement le cas dans les médias et sur le net. Ceux qui se livrent à cet exercice confondent critique avec dénigrement et stigmatisation, au lieu de réflexion critique, saine, honnête et objective.

On assiste alors à des bordées d’insultes, à des mensonges, à la désinformation, à l’intox, le but n’étant plus de comprendre, de voir clair ou d’éclairer, mais de diaboliser une confession et une communauté, l’islam et les musulmans pour ne pas les citer, une communauté diabolique donc, qui, paradoxalement, est celle justement qui est la plus massacrée au monde. Voilà où en en est : l’agressé est un diable et les agresseurs des anges.
Le but est donc de diaboliser pour fustiger une communauté, sinon pour prouver la supériorité de sa propre confession sur les autres, une guerre de religion d’un autre âge, des plus stupides.

Peut-on accepter une telle critique ? A la limite, oui ! On peut tous y aller, moi le premier. A une condition, que l’on ne se focalise pas sur une seule confession, mais que toutes les confessions et toutes les communautés subissent également le même traitement avec la même régularité et la même virulence, car toutes méritent autant, sinon plus, d’être remises en cause. Mais ce n’est pas le cas, seul l’islam (et les musulmans) est  mis au banc des accusés pour se voir reproché non pas seulement ce qu’il est mais surtout ce qui pourrait être reproché à toute religion en général, comme si toutes les tares des religions étaient sa spécificité à lui seul. L’islam, uniquement l’islam, rien que l’islam, et c’est là que se dévoile toute la malhonnêteté, la haine et le racisme de ces médisants, c'est cette obsession, cette focalisation qui leur fait perdre toute crédibilité. Que Chrétien et consorts qui sévissent sur les autres forums  viennent passer à la petite moulinette leur secte et condamner les crimes sans nom qu’a commis et que commet encore et toujours leur communauté, on pourra  alors voir les choses autrement et libérer la parole.
En attendant, les seuls croyants que j'ai vu faire une critique de leur propre confession, sur ce forum même, ce sont les musulmans ou assimlés, et ce sont eux pourtant qui sont accusés d'être fermés à la critique.

Ps: prière comprendre ce qui est écrit avant de réagir.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 5007
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La critique de religion.

Message par Incognito le Ven 17 Nov - 23:50

Tatonga a écrit:...Peut-on accepter une telle critique ? A la limite, oui !...

Je ne suis pas d'accord avec le principe de diaboliser pour fustiger qui appert être du sadisme... enfin dans ma conception des choses. Infuser théo(sous)mission en la rendant pratique courante, non merci ! Sadisme vs sadisme, c'est carrément la guerre et Sadisme vs Masochisme, c'est carrément la dictature. Personnellement, je refuse de choisir l'une ou l'autre de ces options et mon seuil de tolérance est très bas, bien que j'aie tendance à tendre l'autre joue et m'effacer en secouant la poussière de mes pieds plutôt que d'appliquer systématiquement la loi du talion sur ce genre de forum.

Maintenant, j'ai peut-être manqué quelque chose à savoir de quelle limite il s'agit dans ton vocable, Tatonga. Y aurait-il des niveaux de tolérance acceptables sur ce site ? Et qui serait priorisé ou défavorisé, si tel était le cas ?

À qui s'adresse réellement la dynamique de ce forum ? Aux esprits guerriers ou aux esprits rassembleurs ? Quelle nomenclature chez les "ismes" est acceptable, passable ou indésirable ?

Et plus que tout. En quoi le mot Dieu (avec majuscule) est moins acceptable que les autres majuscules... de nos prénoms, noms, compagnies, sigles, etc. ?

Amitiés virtuelles tt' el' mundo

Incognito

Messages : 78
Date d'inscription : 11/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum