la nocivité de la notion de propriété.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Beltane le Ven 28 Juil - 10:54

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Tala. Sans vouloir ni taire, ni minimiser les actes commis par "les hommes blancs", il me semble que le problème ne vient pas de la couleur de peau. Il suffit de regarder ce qui se passe en Afrique où des ethnies tentent de supprimer d'autres ethnies, ou en Chine, avec la triste histoire du Tibet.
Il s'agit plutôt de la loi du plus fort qui écrase sans pitié les peuples qui ont choisi de développer autre chose que la guerre ou leur armée.

Leela, tu as sans doute entendu parler d'Auroville qui était une expérience de vie sans argent et sans propriété. Le but était noble à l'origine, mais il y a eu dérives sectaires, abus en tous genres, et au final, les indiens travaillent dans les champs pour les habitants qui paradent en scooter. Conclusion: ce fut un échec.
avatar
Beltane

Féminin Messages : 307
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Ven 28 Juil - 11:05

hélas oui Beltane, l'humain n'est pas encore prêt pour une expérience radicale. On le voit avec les "habitats groupés" qui se basent sur une vie communautaire avec partage de l'espace. Même si chacun dispose d'un logis et d'un petit jardin privé, ça foire souvent.

Il vaut mieux y aller progressivement et agir sur la cause (l'homme). Un grand pas serait franchi si on pouvait avoir des sages comme dirigeant, mais c'est l'opposé: on a maintenant un animateur de show TV pitoyable qui est président des EU... La victoire du m'as-tu vu, de la richesse et du copinage entre riches. J'ai très peur des conséquences, à moins que ce soit l'occasion d'une prise de conscience collective ? Espérons...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Beltane le Ven 28 Juil - 11:20

Oui, toujours garder l'Espoir... serrez la main
avatar
Beltane

Féminin Messages : 307
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tala le Ven 28 Juil - 11:59

Beltane a écrit:Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Tala. Sans vouloir ni taire, ni minimiser les actes commis par "les hommes blancs", il me semble que le problème ne vient pas de la couleur de peau. Il suffit de regarder ce qui se passe en Afrique où des ethnies tentent de supprimer d'autres ethnies, ou en Chine, avec la triste histoire du Tibet.
Il s'agit plutôt de la loi du plus fort qui écrase sans pitié les peuples qui ont choisi de développer autre chose que la guerre ou leur armée.

Leela, tu as sans doute entendu parler d'Auroville qui était une expérience de vie sans argent et sans propriété. Le but était noble à l'origine, mais il y a eu dérives sectaires, abus en tous genres, et au final, les indiens travaillent dans les champs pour les habitants qui paradent en scooter. Conclusion: ce fut un échec.

Effectivement, l'égo n'a pas de couleur. Si j'ai souligné celui de l'homme blanc, c'est en raison de ses conséquences désastreuses à l'échelle planétaire, l'histoire de l'Amérique du nord en est quand même un exemple flagrant, depuis que l'homme blanc a posé ses pieds sur ce continent, il n'était plus que guerre et destruction, que ce soit les 95% des autochtones, où l'asservissement de l'homme noir, jusqu'à sa domination totale, qui une fois atteinte n'était toujours pas repu, et le voilà parti étendre sa supériorité plus loin, toujours plus loin, encore plus loin ....

 Maintenant beaucoup de petites ethnies et populations vivaient plus ou moins en bon voisinage et c'est "une main étrangère" qui a fait basculer l'équilibre .... 

Chine, avec la triste histoire du Tibet.

Oui la chine et le Tibet, mais ce qui me frappe le plus est quand même la puissance de la propagande et l'orientation de l'information exactement comme dans le cas de la Russie. Dénoncer le crime et l'injustice, oui, mais pas de façon sélective. Parce que l'occident est en désaccord avec la Chine, il lui fouille les intestins et les raclent. Parle-t-on par exemple du Cachemire juste en bas qui se fait massacrer par l'inde ?. Non, parce que l'Inde reste à la merci de l'occident. Personnellement, C'est typiquement cette hypocrisie qui me fait horreur, si tu es dans mon camp, tu peux faire ce que tu veux, sur qui tu veux tu ne seras pas inquiété, mais si tu t'élèves contre moi, si tu t'émancipes de mes idées je te punirais pour ce que tu as fait, je te pendrais sur la place publique....Mais lui qui le punira ?...

L'homme est vraiment un tordu.
avatar
Tala

Féminin Messages : 308
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Beltane le Ven 28 Juil - 13:19

Tala a écrit:Effectivement, l'égo n'a pas de couleur. Si j'ai souligné celui de l'homme blanc, c'est en raison de ses conséquences désastreuses à l'échelle planétaire

Je ne sais pas comment tourner ma réponse.
Fais attention, Tala, à ce que ton combat ne se teinte pas d'un relent presque raciste.
Ne prends pas mal ce que je te dis, je t'apprécie beaucoup. Cependant un lecteur "blanc" qui te lit peut ne pas apprécier ce discours, et cela ne voudra pas pour autant dire qu'il valide les actes commis par les gouvernements occidentaux. Mais dans ce cas il se braquera contre toi et tu auras l'inverse de ce que tu attends, une fermeture au lieu d'une ouverture.

Pour le reste je suis d'accord avec toi.

Maintenant beaucoup de petites ethnies et populations vivaient plus ou moins en bon voisinage et c'est "une main étrangère" qui a fait basculer l'équilibre

Mais pas que... l'histoire de notre monde est faite de conquêtes et de guerres. Tous les peuples y ont été confrontés.
Même la conquête musulmane du Maghreb a été faite dans d'atroces conditions, les Arabes n'ont pas été des anges.

L'homme est vraiment un tordu.

Mais pas que...
Comme le disait Alessandro Baricco, nous sommes tous merveilleux, et nous sommes tous répugnants.
avatar
Beltane

Féminin Messages : 307
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tala le Ven 28 Juil - 14:23

Beltane a écrit:
Tala a écrit:Effectivement, l'égo n'a pas de couleur. Si j'ai souligné celui de l'homme blanc, c'est en raison de ses conséquences désastreuses à l'échelle planétaire

Je ne sais pas comment tourner ma réponse.
Fais attention, Tala, à ce que ton combat ne se teinte pas d'un relent presque raciste.
Ne prends pas mal ce que je te dis, je t'apprécie beaucoup. Cependant un lecteur "blanc" qui te lit peut ne pas apprécier ce discours, et cela ne voudra pas pour autant dire qu'il valide les actes commis par les gouvernements occidentaux. Mais dans ce cas il se braquera contre toi et tu auras l'inverse de ce que tu attends, une fermeture au lieu d'une ouverture.

Pour le reste je suis d'accord avec toi.

Maintenant beaucoup de petites ethnies et populations vivaient plus ou moins en bon voisinage et c'est "une main étrangère" qui a fait basculer l'équilibre

Mais pas que... l'histoire de notre monde est faite de conquêtes et de guerres. Tous les peuples y ont été confrontés.
Même la conquête musulmane du Maghreb a été faite dans d'atroces conditions, les Arabes n'ont pas été des anges.

Je comprends ta réponse. C'est un classique de l'auto-défense humaine qui n'aime pas être mise face à ses actes. Je ne parle absolument pas toi, je parle vraiment de façon générale.

Mon discours n'a pas l'ombre de racisme mais on le verra tel quel pour ne pas entendre la vérité, et la refouler. De quelle façon doit-on expliquer à un blanc occidental que l'occident à fait plus 100 millions de morts depuis la première guerre mondiale à nos jours ? Dès que tu énonces une telle énormité on te taxera d'anti occidental et de racisme pour blanc. Exactement comme lorsque je dis à mister be qu'Israël est un état criminel, il me taxe d'anti-sémitisme, soit pire que du racisme, du racisme pour juif (oui parce que l'antisémitisme est considéré comme pire que le racisme) Shocked .

Idem pour les conquêtes arabes, alors là ça a été le pompon, j'ai été apostasié par plus d'un (et il faut comprendre la gravité d'une telle accusation dans le monde musulman), pour avoir osé dire: non les conquêtes sont des crimes de guerre, la foi ne se gagne pas par l'épée, vos dirigeants sont des meurtriers. Mes débats avec Si Mansour sur le forum de flo en témoignent. Ici sur ce forum, Tatonga a filtré tous les islamistes.

Moralité de l'histoire, je dis ce qui me semble être juste, ce qui me semble être honnête. Je le dis clairement sans l'emballer de quoique ce soit, même si ça ne réjouit pas beaucoup de monde. Je le dis quand même.


Mais pas que...
Comme le disait Alessandro Baricco, nous sommes tous merveilleux, et nous sommes tous répugnants.

Effectivement, c'est parce que je garde espoir en la nature humaine, que je me bats. Qui sait peut être que quelques grains de sables par-ci par- là arriveront à enrailler la grosse machine.
avatar
Tala

Féminin Messages : 308
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Ven 28 Juil - 15:06

je comprends bien vous deux réactions, le problème vient des généralisations.  Employer des termes comme "les blancs" ou "les Occidentaux" est aussi faux que de mettre tous "les musulmans" dans le même panier (ils nous le reprochent assez, et à juste titre).
Je n'avais pas mal compris "les blancs" dans le contexte de l'invasion coloniale aux USA, il est clair que cela désignait les blancs qui avaient envahi le pays et pas tous les blancs du monde.
TOUS les peuples se croient supérieurs aux autres, même l'auteur du discours que j'ai posté.

Petite question Tala, tu dis
j'ai été apostasié par plus d'un (et il faut comprendre la gravité d'une telle accusation dans le monde musulman)
. N'importe qui peut "apostasier" n'importe qui, dans un forum ou ailleurs ?  Je pensais que c'était une décision d'une autorité reconnue (imam...).  
Mais tu as raison d'oser dire la réalité, de quel côté qu'elle soit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tatonga le Ven 28 Juil - 15:30

Tala* a écrit:
Idem pour les conquêtes arabes, alors là ça a été le pompon, j'ai été apostasié par plus d'un (et il faut comprendre la gravité d'une telle accusation dans le monde musulman), pour avoir osé dire: non les conquêtes sont des crimes de guerre, la foi ne se gagne pas par l'épée, vos dirigeants sont des meurtriers.
Moi aussi, je t'apostasie lol lol
Les conquètes arabes (et ce n'est pas pour les défendre) se faisaient à l'époque où il n'était ni amoral ni immoral d'en faire. Au contraire, on se glorifiait d'avoir des empires et de répandre sa confession. C'était... normal à l'époque.
Je ne dis pas que c'était bien, puisque je suis du 21° siècle, mais je ne puis leur reprocher leur conduite puisqu'ils se conduisaient selon leur époque.
Vu ?
Ce qui est condamnable est que ça se fasse aujourd'hui et aujourd'hui, c'est l'Occident ( et quand je dis Occident, je ne désigne pas les grand mère de Normandie ou de la Loraine qui trocottent des layettes pour leurs petits enfants Wink ) qui continue de le faire sous différentes formes.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4710
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Ven 28 Juil - 15:33

Leela a écrit:j'ai beau chercher, je ne trouve rien qui ne conforte ma vision caricaturale du communisme: il commence avec Lénine, ce qui n'est pas une bonne pub, même si certaines idées sont intéressantes... mais se retrouvent ailleurs aussi.

Ma réponse à Amandine et à Anoushirvan est: non, ce n'est pas du communisme que je veux parler, ça n'a même rien à voir

La référence au communisme cadre tout à fait avec ce que tu as demandé dans ton introduction, une exploitation pour "le bien de tous", même si ce n'est pas ce que tu voulais.

A l'heure actuelle, si l'on prend l'exemple de la terre, on a un exploitant en titre qui tire son revenu des fruits de la production agricole, obtenus souvent en employant des ouvriers payés à l'heure ou à la journée.

En demandant que l'exploitation de la terre se fasse désormais pour le "bien de tous", tu demandes à l'exploitant de renoncer à son titre et d'être désormais payé (parce qu'il faut quand même vivre) à l'heure ou à la journée comme tout ouvrier agricole qu'il employait.
Les revenus de l'exploitation, eux, seraient reversés à une super-entité abstraite, l'"humanité", sensée représenter les intérêts de tous les êtres humains.
Il faut donc une instance supérieure qui agit "au nom" de l'humanité, et prétend exprimer la volonté de l'humanité et assure la redistribution des richesses produites par l'exploitation agricole.

Ce n'est pas forcément ce que tu souhaites, mais c'est la conséquence logique de ce que tu demandes.

Or Karl Marx, au 19e siècle, avait déjà noté une problématique similaire à propos de l'ouvrier dans un atelier. L'ouvrier est payé à l'heure, mais les fruits de son travail rapportent beaucoup plus à son patron. L'ouvrier ne touche aucune part liée à la vente des fruits de son travail, il est juste payé pour être au service du patron pendant une certaine durée.

Pour Karl Marx, c'est injuste.
Selon lui, l'ouvrier doit toucher une partie des fruits de son travail. Ce qui implique que l'appareil de production ne peut plus appartenir au patron mais aux ouvriers. Et plus exactement, à une instance supérieure qui doit représenter les intérêts des ouvriers, c'est-à-dire le prolétariat.
Comme il est trop compliqué de mesurer le degré d'implication de chacun dans le résultat des fruits du travail, et que cela reviendrait à faire exploiter les ouvriers par d'autres ouvriers, il est en fait préférable que tout le monde reste payé à l'heure, mais que les revenus du travail soient gérés par l'instance qui représente le prolétariat et qui doit redistribuer les richesses pour la collectivité.

Le problème dans les deux cas est qu'en terme de motivation, entre être payé à l'heure et être payé sur la vente des fruits de l'exploitation d'un capital (terre, usine ou commerce), ce n'est pas du tout pareil.

Une entreprise arrive à tourner avec des salariés payés à l'heure parce que le patron vérifie lors de l'embauche, la motivation du salarié à travailler au mieux pour lui, puis au sein de l'entreprise, il y a des procédures de contrôle.
Si, moi, en tant que salarié, je ne suis pas satisfait du salaire proposé, je vais voir la boutique d'en face.
Mais si je n'ai pas ce choix de décider pour quelle entreprise je travaille parce qu'il y a un monopole, parce que les salaires sont fixés par réglementation en dehors de la loi de l'offre et de la demande, ou parce que mes qualifications ne me permettent pas de trouver un emploi avec un meilleur salaire, alors je ne suis nullement incité à travailler au mieux.
Si à l'échelle d'un pays, personne ne se sent incité à travailler au mieux, les conséquences peuvent être graves.

Ainsi lorsque Lénine décida de collectiviser les terres agricoles, conformément à l'idéologie communiste, les paysans, qui espéraient une réforme agraire pour qu'ils puissent vivre des fruits de leur exploitation, ne se sont pas sentis incités à travailler au mieux, et l'URSS s'est retrouvé en pleine famine, et Lénine a dû partiellement faire marche arrière et tolérer de petites exploitations agricoles familiales.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tala le Ven 28 Juil - 16:02

Tatonga a écrit:
Tala* a écrit:
Idem pour les conquêtes arabes, alors là ça a été le pompon, j'ai été apostasié par plus d'un (et il faut comprendre la gravité d'une telle accusation dans le monde musulman), pour avoir osé dire: non les conquêtes sont des crimes de guerre, la foi ne se gagne pas par l'épée, vos dirigeants sont des meurtriers.
Moi aussi, je t'apostasie lol lol
Les conquètes arabes (et ce n'est pas pour les défendre) se faisaient à l'époque où il n'était ni amoral ni immoral d'en faire. Au contraire, on se glorifiait d'avoir des empires et de répandre sa confession. C'était... normal à l'époque.
Je ne dis pas que c'était bien, puisque je suis du 21° siècle, mais je ne puis leur reprocher leur conduite puisqu'ils se conduisaient selon leur époque.
Vu ?
Ce qui est condamnable est que ça se fasse aujourd'hui et aujourd'hui, c'est l'Occident ( et quand je dis Occident, je ne désigne pas les grand mère de Normandie ou de la Loraine qui trocottent des layettes pour leurs petits enfants Wink ) qui continue de le faire sous différentes formes.

Autant mettre alors les compteurs à 1848, tout crime commis avant cette date sera pardonné. Tu accepterais , dis ?
avatar
Tala

Féminin Messages : 308
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Ven 28 Juil - 16:59


@ Anoushirvan
Merci beaucoup pour ton explication intéressante, j'étais sûrement bloquée sur une image très négative du communisme, et surtout sur l'ignorance de ses principes, comme je l'ai dit plus haut.
Je m'endormirai moins bête, ce soir... Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Beltane le Ven 28 Juil - 17:10

Tala a écrit:Mon discours n'a pas l'ombre de racisme mais on le verra tel quel pour ne pas entendre la vérité, et la refouler. De quelle façon doit-on expliquer à un blanc occidental que l'occident à fait plus 100 millions de morts depuis la première guerre mondiale à nos jours ? Dès que tu énonces une telle énormité on te taxera d'anti occidental et de racisme pour blanc. Exactement comme lorsque je dis à mister be qu'Israël est un état criminel, il me taxe d'anti-sémitisme, soit pire que du racisme, du racisme pour juif (oui parce que l'antisémitisme est considéré comme pire que le racisme) Shocked .


Ce que tu dis est vrai. Il n'empêche que cela revient à ce que j'ai dit plus haut : au lieu d'obtenir une ouverture, c'est une fermeture qui s'opère. Un mur entre deux personnes, l'une pensant que l'autre la renie, ce qui réveille aussitôt ses mécanismes de défense. Au lieu d'un échange cela devient deux camps qui s'affrontent. Je pense que pour éveiller les consciences ce n'est pas une bonne stratégie, mais ce n'est que mon opinion, chacun fait comme il l'entend.
Je le dis sans être choquée, mes origines sont sur deux continents, j'aime autant l'un que l'autre et cela m'a permis de me sentir pleinement citoyenne du monde

Moralité de l'histoire, je dis ce qui me semble être juste, ce qui me semble être honnête. Je le dis clairement sans l'emballer de quoique ce soit, même si ça ne réjouit pas beaucoup de monde. Je le dis quand même.

Et tu as bien raison!
Veille tout de même à laver la colère que les injustices réveillent en toi de temps en temps, car elle finit par détruire de l'intérieur et crée de grandes tensions.

Tatonga a écrit: et quand je dis Occident, je ne désigne pas les grand mère de Normandie ou de la Loraine qui trocottent des layettes pour leurs petits enfants Wink

Merci pour cette précision teintée d'ironie Tatonga. Mais comprenez-vous ce que je tente de vous expliquer? Sur le fond vous avez raison, mais sur la forme vous ne prêcherez que des convaincus. Le but n'est-il pas d'éveiller le maximum de consciences?

Tala a écrit:Autant mettre alors les compteurs à 1848, tout crime commis avant cette date sera pardonné. Tu accepterais , dis ?

C'est un peu ce que vous faites déjà non? Wink
avatar
Beltane

Féminin Messages : 307
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tatonga le Ven 28 Juil - 22:41

Tala* a écrit:
Autant mettre alors les compteurs à 1848, tout crime commis avant cette date sera pardonné. Tu accepterais , dis ?
Je ne comprends pas cette manie que vous avez de lire à contre-sens, ce qui nous oblige à chaque fois de faire des retours en arrière.
J'ai dit qu'on ne peut reprocher à Rome, aux Arabes et à Alexandre le Grand d'avoir construit des empires, c'était bien à l'époque pour les hommes de cette époque. C'était la mentalité, la pensée, la culture de cette époque. Si nous avions vécu à cette époque là, nous n'y aurions vu, toi et moi, aucun mal, aucun crime, comment alors le leur reprocher aujourd'hui ?
Ce qui est crime condamnable, c'est ce qui se fait (ou se poursuit) aujourd'hui, aujourd'hui que l'humanité a accédé à d'autres valeurs. Et quand je dis aujourd'hui, je veux dire notre époque qui selon moi couvre aussi bien le 21° que le 2O° siècle, le 19° a été un peu une charnière.
Tu dis 1848, à quoi penses-tu ? Et il ne s'agit pas de pardonner ou pas, mais de comprendre l'histoire, et cela n'empêche pas aujourd'hui de réparer la mal qui a été fait hier.
Mais je crois que nous sommes hors sujet, et c'est Leela qui doit s'arracher les cheveux lol
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4710
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Ven 28 Juil - 23:16

tatonga, tu ne pourrais pas une fois pour toutes me lâcher les baskets ?   Ça devient obsessionnel...
Je suis déjà assez envahissante toute seule, inutile d'en rajouter lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tatonga le Ven 28 Juil - 23:26

Leela a écrit:tatonga, tu ne pourrais pas une fois pour toutes me lâcher les baskets ?   Ça devient obsessionnel...
Je suis déjà assez envahissante toute seule, inutile d'en rajouter lol
ça alors, même quand on te drague, tu ne comprends pas ! hein !
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4710
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Sam 29 Juil - 6:27

à Tatonga:
Non, je ne suis pas ici pour être "draguée", ou flattée , j'ai horreur de ça parce que ce sont les mêmes qui se permettront de me critiquer de la façon la plus méchante un autre jour, donc je préfère me passer des deux: pas de flatteries (à ne pas confondre avec: compliment) ni méchanceté, merci.  
La Charte que tu as rédigée et à laquelle tu devrais donc être le premier à te conformer:
Sont interdits:
-2/Les attaques personnelles et les jugements sur les personnes.

(...)
C’est une réflexion critique et objective des idées. Les sentiments de haine ou autres, la critique des personnes, la stigmatisation des communautés, la hiérarchisation des cultures et des croyances,  et les insultes n’y ont pas plus de place qu’ils ne doivent en avoir en mathématiques.
Arrête aussi de critiquer ceux qui essaient de te répondre sincèrement en leur prêtant des intentions qu'ils n'ont pas. (je parle aussi pour les autres fils).  Si tu poses une question, tu dois accepter à l'avance que les réponses n'iront pas toutes dans le sens que tu souhaites, c'est à ça que sert le forum.  
Spécialement en l'absence d'Amandine, nous devons veiller chacun à une bonne ambiance sur le forum.

Revenons au sujet dans la sérénité, la joie et la bonne humeur  cheers

Quelqu'un demandait ce que signifiait "patrimoine mondial" en pratique, voici un exemple.  Une partie de la forêt polonaise a été classée "patrimoine mondial de l'UNESCO" de par son caractère écologique exceptionnel, or elle est exploitée de façon ravageuse.  La Commission Européenne a demandé à la Cour Européenne de Justice de prendre des sanctions.  C'est possible au sein des pays qui sont membres de l'UE parce qu'ils se sont engagés dans ce sens.
Par contre pour l'UNESCO, je ne sais pas comment ça se passe au niveau légal, je vais me renseigner (j'ai déjà dit que j'étais nulle en Histoire, politique...).  Je suppose que les pays ont accepté de suivre ses lois, reçoivent des subsides pour la préservation de ce qui a été classé Patrimoine Mondial...

C'est donc dans ce sens là que je trouvais que les ressources naturelles devraient être classées "Patrimoine Mondial" et gérées pour le bien de tous.  l'UNESCO serait une des pistes à suivre, mais de façon plus extensive, en allant au-delà des monuments et sites naturels.
source de l'article

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par JiPi22 le Sam 29 Juil - 13:25

Leela a écrit:
Quelqu'un demandait ce que signifiait "patrimoine mondial" en pratique, voici un exemple.  Une partie de la forêt polonaise a été classée "patrimoine mondial de l'UNESCO" de par son caractère écologique exceptionnel, or elle est exploitée de façon ravageuse.  La Commission Européenne a demandé à la Cour Européenne de Justice de prendre des sanctions.  C'est possible au sein des pays qui sont membres de l'UE parce qu'ils se sont engagés dans ce sens.
Par contre pour l'UNESCO, je ne sais pas comment ça se passe au niveau légal, je vais me renseigner (j'ai déjà dit que j'étais nulle en Histoire, politique...).  Je suppose que les pays ont accepté de suivre ses lois, reçoivent des subsides pour la préservation de ce qui a été classé Patrimoine Mondial...

C'est donc dans ce sens là que je trouvais que les ressources naturelles devraient être classées "Patrimoine Mondial" et gérées pour le bien de tous.  l'UNESCO serait une des pistes à suivre, mais de façon plus extensive, en allant au-delà des monuments et sites naturels.
source de l'article
Et la question est aussi celle des pouvoirs dont disposent des instances comme l'UNESCO ou l'UE pour faire appliquer leurs décisions.

JiPi22

Masculin Messages : 63
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 90

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tala le Sam 29 Juil - 15:22

Tatonga a écrit:Tu dis 1848, à quoi penses-tu ? Et il ne s'agit pas de pardonner ou pas, mais de comprendre l'histoire, et cela n'empêche pas aujourd'hui de réparer la mal qui a été fait hier.

À la DUDH. Pour réparer un mal, il faut déjà le reconnaitre.
avatar
Tala

Féminin Messages : 308
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Tatonga le Sam 29 Juil - 22:25

Tala* a écrit:
Tatonga a écrit:Tu dis 1848, à quoi penses-tu ? Et il ne s'agit pas de pardonner ou pas, mais de comprendre l'histoire, et cela n'empêche pas aujourd'hui de réparer la mal qui a été fait hier.
À la DUDH. Pour réparer un mal, il faut déjà le reconnaitre.

La DUCH ?? Direction de l'Urbanisme et De l'Habitat ? Shocked
Ah oui, ça y est, Déclaration universelle des droits de l'homme, c'était donc en 1948.
Mais je ne saisis toujours pas ce que tu veux dire, ni en quoi mes propos contreviennent aux dispoditions de la DUCH

avatar
Tatonga

Masculin Messages : 4710
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par mister be le Dim 30 Juil - 9:03

Leela a écrit:mais je n'ai aucun problème avec ça, si je vois que le sujet n'intéresse pas ou est mal compris, je ne me vexe pas du tout, simplement: je n'insiste pas...  Pour l'énoncé, je ne suis pas plus douée que toi,  je ne sais pas faire mieux que de mon mieux. lol
Je suis nettement meilleure en dessin qu'en écriture, on ne peut pas être bon en tout, n'est ce pas ?  Wink

À la relecture après coup, je vois que c'est la deuxième phrase de mon énoncé qui est de trop, mais ça ne m'empêchera pas de dormir

Dessine moi la notion de propriété.... lol
avatar
mister be

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 59
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Invité le Dim 30 Juil - 16:56

si j'avais le temps, je te le ferais volontiers, mais pour le moment je dessine la LIBÉRATION, c'est une énergie tellement différente que je n'ai pas envie de mélanger les deux: l'un élève, l'autre rabaisse... L'Art est pour moi un chemin spirituel. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par mister be le Lun 31 Juil - 0:07

Ca l'est pour moi aussi...mais revenons au sujet
avatar
mister be

Masculin Messages : 660
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 59
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la nocivité de la notion de propriété.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum