Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Aller en bas

Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Lun 24 Juil - 1:31

Bonsoir, Salam Aleykoum,


Sourate 114 traduite a écrit:Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Dis: «Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes.
2. Le Souverain des hommes,
3. Dieu des hommes,
4. contre le mal du mauvais conseiller, furtif,
5. qui souffle le mal dans les poitrines des hommes,
6. qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain».

J'ai envie de dire beaucoup de choses sur cette sourate, mais pour ne pas orienter la réflexion et laisser chacun apporter sa pierre à l'édifice, je vous laisse d'abord partager comment elle vous parle. Comment vous la comprenez.

PS : Evidement chacun est libre musulman ou pas de lire le texte de s'exprimer si ça lui parle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Lun 24 Juil - 1:37

la protection de Dieu peut être très grande , surnaturelle même

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Lun 24 Juil - 21:35

Bonsoir Loli,
Merci d'avoir donné ton avis.
Cette sourate est une des premières que j'ai apprise et que j'utilise souvent quand je prie, elle est simple et courte. Peandant longtemps je n'ai pas vraiment chercher à la comprendre, j'aimais juste l'idée de demander à Dieu sa protection et s'en remettre à Lui.
Mais je trouve que cette sourate dit des choses très puissantes au sujet du mal. Elle ne demande pas la protection contre la foudre par exemple ou des choses matériel. Mais contre le mal qui est dans nos cœur. Et contre ce qui nous pousse au mal. Que ce soit d'autres personnes (et oui, on ne vit pas seul) ou des démons.

Et Anoushivan avait donné un jour une traduction assez originale du mot démon. C'était un peu notre imagination.

De mon côté je crois que ce sont nos démons intérieur, qui nous soufflent ce mal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Brahim le Lun 24 Juil - 22:50

Tout être humain comprend en lui-même deux pôles : un pole satanique et un pôle divin. C’est la raison pour laquelle l’être humain est capable du meilleur comme du pire, en fonction de la force dominante (divine ou satanique) qui le dirige de l’intérieur.

Les forces sataniques sont très puissantes ; seuls nous ne pouvons pas les vaincre car elles utilisent la ruse. Elles avancent à visage déguisé et ont « plus d’un tour dans leur sac ». Elles nous manipulent de l’intérieur sans même qu’on s’en rende compte. Mais Comme Dieu est plus puissant que Satan, les forces divines qui sont en nous sont elles aussi plus puissantes que nos forces sataniques.

Notre être intérieur peut être comparé à un jardin, si on le cultive et on le soigne, on aura de belles plantes, de beaux fruits et de belles fleurs ; si on ne s’en occupe pas, ce sont les mauvaises herbes qui prendront le dessus.

Une fois qu’on a ces notions bien en tête, la compréhension de cette sourate devient très claire.
Cette sourate incite le prophète et les musulmans à prier Dieu, à L’implorer et à Lui demander de l’aide afin de neutraliser les forces sataniques et démoniaques qui sont en nous. De la même  manière que la Lumière fait disparaitre les ténèbres, la présence de Dieu fait disparaitre l’influence de Satan et dévoile ses ruses.

Telle est ma compréhension de cette sourate.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 274
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 75
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Lun 24 Juil - 23:12

Merci Brahim, ton explication est limpide

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Lun 24 Juil - 23:19

quand vous demandez de l'aide à Dieu, êtes vous sûrs que l'aide vient de Lui, ou alors de votre propre souhait que vous réalisez vous même ? Parce que je ne crois pas en Dieu, je demande de l'aide à l'Univers et je la reçois aussi... ça dépend de ce que je demande, et la façon de demander doit être très ben formulée.
L'univers ou le Cosmos, c'est l'ensemble des forces de l'Univers, qui a un sens (même si on ne le connaît pas, il en a un) et pour moi la prière est une façon d'orienter, de capter ces forces pour s'aide à atteindre son but.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Brahim le Mar 25 Juil - 0:12

Leela, dans mon interprétation de la sourate ci-dessus, j'ai essayé de rester le plus près possible de la version musulmane.

Mais par extension, on peut très bien remplacer :
- notre "Dieu intérieur" par toute Force positive et
- notre "Satan intérieur" par toute Force négative.
Ça marche aussi
avatar
Brahim

Masculin Messages : 274
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 75
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Mar 25 Juil - 7:09

De ta part je n'en doute pas, Brahim. À mes yeux tu fais partie des musulmans qui ont dépassé les barrières des religions, et c'est pour cela que je suis si contente d'échanger avec toi. Ton interprétation c'est le seul avenir possible pour les religions, à long terme. Mais ce n'est pas l'avis de la très grande majorité des croyants (de toutes les religions), ils tiennent à leur Dieu anthropomorphe, "personnel", qui parle et écoute.

Tu me répondras que les "forces" parlent et écoutent aussi dans le sens qu'elle réagissent et que des signaux sont perceptibles, mais elles n'imposent pas la façon de manger ou de s'habiller, n'envoient pas les incroyants en enfer, elles n'écrivent pas de Livre (sauf la Nature, qui es le seul) et donc ne créent pas de religion. Mais ça tu le sais déjà.

Plus il y aura de gens qui le comprennent, moins il y aura des guerres et des injustices sur terre. Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Mar 25 Juil - 8:46

Mais par extension, on peut très bien remplacer :
- notre "Dieu intérieur" par toute Force positive et
- notre "Satan intérieur" par toute Force négative.
 Je ne pense pas être hors sujet en donnant la version bouddhiste de "bien" (ou force positive) et de mal (force négative).  Cette vision n'est pas du tout incompatible avec les autres.  C'est surtout en commentaire pour:
4.contre le mal du mauvais conseiller, furtif,
5. qui souffle le mal dans les poitrines des hommes,
6. qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain».
OK si "un être humain" n'est que nous même, sinon: c'est une façon de rejeter la faute sur l'autre et le "diaboliser".
En Bouddhisme, la notion de Bien et de Mal n'existe pas.  Ça résout beaucoup de problèmes !  lol Ils parlent de l'ignorance qui nous mène à des actions destructrices, et le la conscience qui nous mène à la Compassion (compassion bouddhiste à ne pas confondre avec l'empathie.  ICI une belle explication de la différence entre les deux)

Le diable n'existe pas ni en nous, ni ailleurs.  Ou alors le "diable" est impersonnel: c'est notre propre ignorance de
- l'autre
- de notre interdépendance avec tout l'univers
- de la vraie nature des choses (ex: on croit que nos émotions* c'est "nous" alors qu'elles ne sont que des réactions perturbatrices).

En effet, quand on a intégré tout cela, on est pacifiste, lucide, efficace.  Je dis "intégré" et non pas "compris intellectuellement".  Le chemin de l'un vers l'autre est l'ensemble des différentes pratiques, que l'on retrouve aussi dans les enseignements religieux profonds (et non pas superficiels qui ne concerne que les dogmes et rites)

* on parle des émotions primaires, celles qui nous empêchent de voir clair comme la jalousie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Brahim le Mar 25 Juil - 13:16

Pour moi, il n'y a pas de contradiction majeure entre la version religieuse musulmane que j'ai développé et la version bouddhiste dont tu parles. Seule la terminologie est différente.

Lorsque je parle de notre "Dieu intérieur" et de notre "Diable intérieur", il ne s'agit pas d'entités extérieures à nous (même si en islam, Dieu et Satan sont aussi des entités extérieures à nous) ; ce ne sont rien d'autre que des composantes à part entière de nous-mêmes.
On pourrait très bien remplacer "Dieu intérieur" ou "Forces positives" par "Pleine Consicence" (Eveil) et "Diable intérieur" ou "Forces négatives" par "Inconscient". Cela ne changerait rien.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 274
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 75
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Mar 25 Juil - 13:39

tout à fait d'accord.
Sais tu que depuis les années que j'écume les forums, c'est mon but principal: trouver un terrain commun entre toutes les religions. J'ai longtemps eu comme signature "quand on est au coeur d'une religion, on est au coeur de toutes les religions" (Ghandi)
Je suis donc ravie chaque fois que je rencontre quelqu'un avec qui il est possible de dialoguer dans ce but, parce que je crois que ce "coeur" est notre religion commune, c'est celui de l'Amour du poème d'Ibn el Arabi. Je ne serais pas étonnée que le soufisme soit un trait d'union entre les deux (bouddhisme et islam et ?). Que penses tu d'ouvrir un fil sur ce sujet pour continuer à interpréter les différents enseignement dans ce sens, trouver ce qui unit au lieu d'insister sur ce qui sépare ? On attirera sans doute des interlocuteurs qui ont la même démarche à partir de points de vue différents.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Brahim le Mar 25 Juil - 23:22

Leela a écrit:tout à fait d'accord.
Sais tu que depuis les années que j'écume les forums, c'est mon but principal: trouver un terrain commun entre toutes les religions.  J'ai longtemps eu comme signature "quand on est au coeur d'une religion, on est au coeur de toutes les religions" (Ghandi)
Cette citation de Ghandi est tout à fait pertinente et j'y adhère totalement. D’ailleurs, ma signature (sur un autre forum) va dans le même sens et n’est autre que le poème de la religion de l’Amour de Ibn-Arabi.
Cette notion est également exprimée par mon avatar, où chaque pétale symbolise une religion. On remarquera que toutes ces pétales (religions) convergent vers un même centre commun, qui n’est autre que le cœur de toutes les religions ou « religion commune ».

Leela a écrit:Que penses tu d'ouvrir un fil sur ce sujet pour continuer à interpréter les différents enseignement dans ce sens, trouver ce qui unit au lieu d'insister sur ce qui sépare ?  On attirera sans doute des interlocuteurs qui ont la même démarche à partir de points de vue différents.
Oui, le plus important est ce qui nous unit. Essayons donc de le définir et de le cultiver.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 274
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 75
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Mar 25 Juil - 23:44

oui, je connais ce poème par coeur, en français et même en arabe Wink Il m'a causé un choc profond, réconciliée avec les religions.

J'avais compris le symbole de ton avatar, il me fait penser à une phrase que j'aime beaucoup : "tout ce qui monte, converge" (Teilhard de Chardin)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par gaston21 le Mer 26 Juil - 10:50

La sourate 114, la dernière du Coran! La sourate 113, l'Aurore, est encore plus jolie:
" Je cherche la protection du Seigneur de l'aube
contre le mal qu'il a créé;
contre le mal de l'obscurité lorsqu'elle s'étend;
contre le mal de celles qui soufflent sur les noeuds;
contre le mal des envieux, lorsqu'il porte envie".

Pour les noeuds, fô m'expliquer! J'ai l'esprit tellement tordu que je puis tout imaginer...

L'interprétation de Brahim me convient. Il est évident qu'il faut y voir la symbolique des choses. Les démons n'existent que comme symbole du mal; ils n'ont pas d'existence réelle. Le supérieur général des jésuites vient lui-même d'affirmer qu'il ne croyait pas au diable! Il aurait dit ça il y a 500 ans, il aurait fini au brasero, comme Giordano Bruno; en méchoui!
avatar
gaston21

Masculin Messages : 1337
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 85

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Brahim le Mer 26 Juil - 12:59

gaston21 a écrit:contre le mal qu'il a créé;
Il faut comprendre : "contre le mal (causé par les êtres) qu'Il a créé".


gaston21 a écrit:contre le mal de celles qui soufflent sur les noeuds;
Celles qui souffent sur les noeuds, ce sont les sorcières.
Elles évoquent un problème, une relation, ou toute chose qu'elles veulent sceller à vie, puis elles font un noeud sur un fil, puis elles soufflent sur le noeud. Le fil noué est ensuite caché dans un endroit introuvable (au font d'un puit par exemple).

Cette pratique est encore utilisée (sous une autre forme) de nos jours, à Paris : les couples qui s'aiment et qui veulent sceller leur relation à vie, prennent un cadenas, inscrivent leurs noms respectifs dessus, accrochent ce cadenas sur une grille d'un pont, puis le ferment et les clés du cadenas sont jetées dans la Seine. Ainsi, leur union devient indéfectible ... semble-t-il.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 274
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 75
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par JiPi22 le Mer 26 Juil - 20:14

gaston21 a écrit:La sourate 114, la dernière du Coran! La sourate 113, l'Aurore, est encore plus jolie:
" Je cherche la protection du Seigneur de l'aube
  contre le mal qu'il a créé;
  contre le mal de l'obscurité lorsqu'elle s'étend;
  contre le mal de celles qui soufflent sur les noeuds;
  contre le mal des envieux, lorsqu'il porte envie".

Pour les noeuds, fô m'expliquer! J'ai l'esprit tellement tordu que je puis tout imaginer...

Je ne pense pas que ce soit une référence à l'expression qui dit "tête de noeud"

Dans la traduction de D.Masson que j'ai, il y a une note comme quoi cette formule "celles qui soufflent sur les noeuds" serait une allusion à une pratique magique.

JiPi22

Masculin Messages : 63
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 90

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par JiPi22 le Mer 26 Juil - 20:18

Je n'avais pas vu le message de Brahim de 12h59

JiPi22

Masculin Messages : 63
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 90

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Invité le Mer 26 Juil - 21:25

Oui, Gaston Al Falaq = l'aube naissante est une très jolie sourate que j'aime aussi.

Dans certaine traduction, celles qui soufflent sur les nœuds sont des sorcières.
De nos jours il n'y en a plus trop, les charlatans ont un autre visage. Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par komyo le Mer 26 Juil - 22:10

gaston21 a écrit:

Pour les noeuds, fô m'expliquer! J'ai l'esprit tellement tordu que je puis tout imaginer...


tu as raison de te méfier Gaston, les femmes sont d'un naturel jaloux siflotte

http://www.sciencehumaine.info/esoterisme/phenomenes-paranormaux/473-les-hommes-qui-se-faisaient-nouer-l-aiguillette




komyo

Masculin Messages : 84
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate : AN-NĀS (LES HOMMES)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum