On achève bien les chevaux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On achève bien les chevaux...

Message par Boemboy le Jeu 24 Déc - 14:24

Mon vieux chien est dans un état lamentable. Je ne suis pas sûr qu'il me reconnaisse. Il est sourd, voit peu et se nourrit à peine. Il ne se déplace plus que pour s'écarter de sa couche souillée.
La mort dans l'âme, j'en parle au vétérinaire. Pour lui c'est évident: c'est la fin. J'emmène mon chien pour la dernière fois: une piqure et c'en est fini de ses souffrances.

Notre voisine souffre d'un cancer. Elle a été opérée pour la seconde fois. Ses chances de "guérison" snt bien faibles. Au mieux, elle pourra continuer à vivre avec une prothèse handicapante et un traitement permanent assez lourd.

Un vieil homme de 80 ans n'a plus envie de vivre. Ses capacités physiques sont très réduites: une promenade à pied de demi heure au maximum, plus de bricolage au sol ou au plafond ni de jardinage. Il n'entend plus très bien et comprend mal quand il bavarde avec les gens. Ses enfants n'ont plus besoin de lui, sa femme vivrait sûrement mieux sans lui, il n'intéresse plus personne. Il est convaincu que s'il mourrait, le deuil ne serait pas long: chacun a sa vie pour se consoler d'un décès de vieux.

Quel médecin accepterait d'arrêter le traitement de ma voisine ? de la tuer ?
Quel médecin accepterait de tuer le vieil homme qui n'attend plus que ça ?

Notre société s'évertue à prolonger la vie de ceux à qui il ne reste que des capacités de vie restreintes ou même pénibles.
Pourquoi s'acharner à faire vivre des gens qui estiment que la vie qui leur reste ne vaut pas le coup d'être vécue ?
Ce qu'on accorde à l'animal est refusé à l'homme: pourquoi ?

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On achève bien les chevaux...

Message par Invité le Mar 12 Jan - 10:09

La fin de vie est une question très sensible.
Je crois que le vrai problème est surtout la tendance facheuse de notre société à repousser sans cesse le départ des êtres qui nous sont chères. Des chirurgies, des traitement douloureux, de lentes agonies dans nos hôpitaux ou un vivotement misérable en maison de retraire. C'est ça qui rend la fin de vie encore plus dure.
L'alternative à cela, c'est d'accepter la maladie, accepter la mort, accepter de laisser partir ceux qu'on aime. Je crois qu'on devrait mettre l'accent sur l'accompagnement affectif, sur la façon dont on est présent auprès de nos vieux plutôt que sur la façon dont on les soigne. Car la vieillesse ce n'est pas une maladie. On ne se guérit pas d'être "vieux".
Même si c'est horrible à dire, je me demande si nous les "bien-portant" on préfère éloigner ceux qui souffrent dans les hôpitaux, ou même les euthanasier, plutôt que de les garder près de nous et dans avoir la charge physique et surtout moral.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On achève bien les chevaux...

Message par Boemboy le Mar 12 Jan - 19:23

La société française a horreur de la mort. Rares sont les gens qui meurent de vieillesse chez eux ou leurs enfants. La grande majorité des vieux est, comme tu l'as remarqué, exilée à l'hôpital ou en maison de retraite. Beaucoup de logements sont incompatibles avec la manutention digne d'un cercueil.
On rend visite à ses vieux, de temps en temps,...plus par devoir que par affection. On les aime bien, ses vieux, mais on a sa vie et ses problèmes où ils ne peuvent rien apporter. Ils ne sont plus dans le coup ! A la rigueur ils peuvent apporter une aide financière...mais c'est tout !

Les vieux voient devant eux un reste de vie très dégradée, avec des capacités physiques de plus en plus réduites, le plus souvent une santé précaire avec des traitements inconfortables. Beaucoup s'en accommodent et acceptent cette attente de la mort sans souhaiter l'abréger. Mais certains, devant cet avenir étriqué, se sentent inutiles et préfèrent en finir au plus vite. Mais notre société ne l'accepte pas. Pourquoi ? Ceux qui acceptent de permettre à leurs vieux d'éviter une fin de vie non souhaitée risquent d'avoir mauvaise conscience ? Les toubibs se croient obligés de prolonger la vie même quand elle se réduit à peu de chose...
Alors ces vieux candidats à la fin anticipée sont condamnés à subir leur naufrage physique ou à trouver le moyen sûr de se suicider. (Rater son suicide serait encore pire !)

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On achève bien les chevaux...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum