56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Dim 9 Juil - 23:56

Sourate 51 verset 56.

Qua signifie adorer? Comment l'homme doit adorer Dieu? En parole? En action?
Est ce que adorer c'est comme aimer, en plus fort?
Est ce qu'il n'y a pas une dimension de soumission dans l'adoration?

Qu'en pensez vous et comment comprenez vous le mot "adorer" dans ce contexte?
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Brahim le Lun 10 Juil - 23:24

Certes, il est dit dans le Coran : « Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent ».
Mais quelle est la signification ésotérique de l’adoration de Dieu ?

Pour moi, adorer Dieu c’est trouver un moyen de se connecter à Lui, de façon à être nourris (spirituellement) et guidés (dans notre vie quotidienne) par Lui.

L’un des meilleurs moyens d’adorer Dieu est de faire le vide en nous-mêmes et de Lui ouvrir notre cœur afin qu’Il s’y installe et nous guide de l’intérieur.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 50
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 74
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Mar 11 Juil - 15:17

Bonjour Brahim,

Petit HS mais pas totalement:
Je vois fleurir l'opposition ésotérique/ exotérique. Et quand je chercher la définition je lis que c'est une pratique cachée au plus grand nombre, réservée à des initiés. Je ne sais pas si vous approuvez cette définition? En vous lisant j'avais plutôt compris que c'était la partie spirituelle des religion, le côté immatériel, je veux dire hors des choses du monde. Par opposition, ce n'est pas l'indication : "laver trois fois la main droite" qui est un exemple de truc plus concret.


D'abord merci d'avoir donné votre explication sur la signification d'adoration. C'est précieux pour moi d'avoir votre opinion car je suis admirative de la façon dont vous parlez de l'Islam.

Il y a beaucoup d'exemple, je ne sais pas si c'est dans le coran ou la sunna ou il est écrit concrètement comment prier. Et je crois que ces pratiques sont aussi une façon d'adorer Dieu. Que ce soit la prière rituelle, ou des petites choses comme dire "Bismillah" avant de manger.
Est ce que vous rejetez cette partie?

Je suis bien consciente, et parfois amusez, souvent agacées des dérives. Par exemple quand certains compte le prix des prières avec les jours qui comptes plus, comme si on avait un compte en banque à remplir de Hassanates. Je sais bien que si on ne garde que la mécanique et qu'on vide la prière de la présence de Dieu, ça ne peut pas avoir de sens.

Mais les rites ne peuvent-ils pas être une façon d'adorer Dieu?
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Brahim le Mar 11 Juil - 18:43

Merci Amandine pour ta gentillesse.
Moi, j’ai tendance à tutoyer tout le monde sur un forum. Tu peux me tutoyer, cela ne me pose aucun problème  


Amandine a écrit:Il y a beaucoup d'exemple, je ne sais pas si c'est dans le coran ou la sunna ou il est écrit concrètement comment prier.
Le Coran dit de prier Dieu, mais ne dit pas comment il faut le faire. Le Coran ne dit même pas qu’il faut prier cinq fois par jour. C’est le Prophète qui a codifié d’une manière précise la manière de prier pour les musulmans.


Amandine a écrit:Et je crois que ces pratiques sont aussi une façon d'adorer Dieu. Que ce soit la prière rituelle, ou des petites choses comme dire "Bismillah" avant de manger.
Est ce que vous rejetez cette partie?

Je suis bien consciente, et parfois amusez, souvent agacées des dérives. Par exemple quand certains compte le prix des prières avec les jours qui comptes plus, comme si on avait un compte en banque à remplir de Hassanates. Je sais bien que si on ne garde que la mécanique et qu'on vide la prière de la présence de Dieu, ça ne peut pas avoir de sens.

Mais les rites ne peuvent-ils pas être une façon d'adorer Dieu?
Sur le plan exotérique, il y a bien entendu plusieurs types de prière.
- Les prières rituelles et obligatoires pour tout musulman, cinq fois par jour
- Les prières surérogatoires, que le musulman peut faire en plus
- La prière du Vendredi
- La prière de la fête de l’aïd
- La prière  durant les nuits du ramadan « Tahajjoud »
- La prière pour le défunt, avant son enterrement,
- Les prières de demandes à Dieu « Doua’ » où chacun demande à Dieu ce qu’il veut
- Les prières d’invocation des Noms de Dieu « dhikr »
- Etc.
Toutes ces pratiques sont, bien sûr, des façons d’adorer Dieu.

Pour faire court, dans ma réponse précédente, je me suis exprimé uniquement sur ce qui m’intéresse au plus haut point, c’est-à-dire l’aspect ésotérique de l’adoration de Dieu, selon ma compréhension.
Dieu sait mieux que nous ce dont nous avons besoin et ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas. Il n’est donc pas nécessaire de lui demander quoi que ce soit. Il suffit juste de Lui ouvrir notre cœur et de Le laisser nous guider.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 50
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 74
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Mar 11 Juil - 23:08

tu/vous pour moi, ça n'a pas d'importance.

La prière Doua, en ce qui me concerne, je crois qu'elle nous aide à savoir en quoi placer nos espoir, à faire le tri dans nos attentes. Par exemple si je suis en conflit avec ma voisine, je ne vais pas prier Dieu de la tuer, d'instinct, je prierai pour qu'il nous réconcilie. Je sais, ou plutôt j'ai appris avec le temps que ce genre de prières ne concerne pas Dieu. Mais quand je prie je suis sous son "influence" et ça me guide.
Je comprends bien ce que vous dites, cela n'est pas nécessaire pour Dieu. Et ça n'est pas de l'Adoration.

Les prières rituelles et tous les commandement exotériques. Pour moi, ils sont des repères. Quand je ne sais plus si je fais bien ou pas, je peux m'y raccrocher, je me dis que c'est déjà une bonne chose de faite. J'ai bien conscience du piège qui consiste à faire mécaniquement sans faire de place à Dieu.

Mais je comprends pourquoi Wikipédia dit que la partie ésotérique est pour les initiés. Ouvrir son cœur à Dieu, c'est plus dur que réciter une prière...
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Brahim le Mer 12 Juil - 9:34

Amandine a écrit:Bonjour Brahim,

Petit HS mais pas totalement:
Je vois fleurir l'opposition ésotérique/ exotérique. Et quand je chercher la définition je lis que c'est une pratique cachée au plus grand nombre, réservée à des initiés. Je ne sais pas si vous approuvez cette définition? En vous lisant j'avais plutôt compris que c'était la partie spirituelle des religion, le côté immatériel, je veux dire hors des choses du monde. Par opposition, ce n'est pas l'indication : "laver trois fois la main droite" qui est un exemple de truc plus concret.

Cette définition est incomplète. Ceux qui suivent un cheminement spirituel ésotérique n’ont rien à cacher. Le problème vient de l’incompréhension des autres, surtout de la part de ceux qui sont de la même confession qu’eux.
Si je prends l’exemple des musulmans, la grande majorité d’entre eux suivent un islam exotérique. D’autres, beaucoup moins nombreux, appartenant généralement à des confréries soufies, suivent un islam ésotérique plus intérieur.
Dans le monde musulman, les soufis sont généralement mal vus et parfois persécutés, car les autres musulmans les considèrent comme des hérétiques. Moi-même j’ai été traité d’hérétique et d’apostat par des musulmans sur un autre forum. Certains grands mystiques musulmans (Mansour Al Hallaj et Mahmoud Mohammad Taha) ont même été tués par d’autres musulmans qui suivent une voie exotérique. Tout ceci amène les partisans des voies ésotériques à être plus discrets. Mais s’ils se comportent ainsi, ce n’est pas pour cacher quoi que ce soit, c’est surtout pour se protéger et c’est aussi parce qu’ils ne font pas de prosélytisme.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 50
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 74
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par komyo le Mer 12 Juil - 10:27

Un proverbe indien dit que la mère est le premier guru de l'enfant, le père le second, le maitre le troisième et dieu le dernier. Dans ésotérique, il y a aussi cette idée, que dieu, l'univers, le bouddha, Allah, enseigne directement a partir d'un certain niveau d'éveil. Souvent cela éclaire les textes et les rend intelligibles a un autre niveau.

komyo

Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 60

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Mer 12 Juil - 12:48

Brahim, je suis vraiment désolée qu'on ait pu vu traité ainsi, c'est indigne par rapport à votre discours si pacifique et si tourné sincèrement vers Dieu. Sad
Vraiment ça me peine beaucoup.

Le soufisme à le vent en poupe dans les milieux intellectuels et occidentaux. Mais c'est vrai que beaucoup de musulmans "classiques" le voit comme une bizarrerie ou une secte.
S'ils vous avaient lu, ils auraient une autre idée! lol

Pour ne pas glisser HS, je vais poursuivre dans un autre fil sur le soufisme...


Komyo : Oui chronologiquement, on apprend Dieu ainsi. C'est d'abord notre mère, puis les proches, les religieux, et enfin Dieu s'impose Lui-même. Dans la plus part des cas.
Pour les textes, je ne sais pas encore les lire lol Mais je repère très bien ceux qui les lisent mal Wink
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Brahim le Mer 12 Juil - 12:55

komyo a écrit:Un proverbe indien dit que la mère est le premier guru de l'enfant, le père le second, le maitre le troisième et dieu le dernier. Dans ésotérique, il y a aussi cette idée, que dieu, l'univers, le bouddha, Allah, enseigne directement a partir d'un certain niveau d'éveil. Souvent cela éclaire les textes et les rend intelligibles a un autre niveau.

Merci komyo, ce que tu dis là est très juste.
J'y adhère totalement
avatar
Brahim

Masculin Messages : 50
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 74
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Anoushirvan le Jeu 13 Juil - 21:25

Salut,

Pour ma part je ne suis pas trop en phase avec la compréhension de 'abada par adorer. Du moins adorer dans le sens de vénérer.

Dans le Coran, Allah est affirmé comme étant le seul Rabb, et la prétention de certains comme le  firaoun à être rabb y est violemment dénoncée.

Donc, quand il est dit qu'Allah n'a créé les hommes et les djinns que pour qu'ils soient Ses 'ibad, il faut comprendre cela par rapport au fait qu'Allah est le seul Rabb.
Il faut comprendre correctement ce qu'est le Rabb pour comprendre ce qu'est le 'abd dans le Coran et vice-versa.

On dit que Rabb veut dire Seigneur, surtout dans le sens de celui qui a droit de vie et de mort sur l'être humain.
Il y a peut-être de ça.
Mais à mon avis, cette définition ne capture pas correctement le sens de Rabb dans le Coran.

Si les gens admettaient sans sourciller que le Coran se situe complètement dans la tradition juive de l'Antiquité, le sens du mot Rabb serait très facile à comprendre : cela veut dire rabbin, c'est-à-dire un maître en sciences religieuses dans le judaïsme. En Islam, selon les régions, on dirait un ouléma, un mollah, ou un fqih.
(Sur Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Rabbin#Le_rabbinat_jusqu.27au_XVIIIe.C2.A0si.C3.A8cle il est mentionné que pour les Juifs qui ont émigré en terre d'Islam suite aux persécutions européennes, il était interdit d'utiliser le titre de rabbin, rav, rabb en arabe, puisque celui-ci était un des attributs d'Allah).

Mais comme l'idée que le Coran vient du judaïsme sent trop le soufre, il faut passer par des circonlocutions pour retrouver le sens de maître dans le mot Rabb.
Dans le plus ancien dictionnaire d'arabe, le Maqays al-Lughat d'Ibn Faris, voici ce qu'on trouve au sujet du mot Rabb (voir http://baheth.info/all.jsp?term=%D8%B1%D8%A8%D8%A8) :

الراء والباء يدلُّ على أُصولٍ. فالأول إصلاح الشيءِ والقيامُ عليه. فالرّبُّ: المالكُ، والخالقُ، والصَّاحب.
والرّبُّ: المُصْلِح للشّيء. يقال رَبَّ فلانٌ ضَيعتَه، إذا قام على إصلاحها.
وهذا سقاء مربُوبٌ بالرُّبِّ

Il y a une notion de celui qui possède quelque chose, mais aussi une notion de ce qui développe, rénove, réforme, améliore (إصلاح) quelque chose.
والرّبُّ: المُصْلِح للشّيء : le Rabb est celui qui améliore une chose. Il y a également une notion de guérison associée au mot صلاح.

Un peu plus loin, chez Ibn Faris au mot rabb, on a والله جلّ ثناؤُه الرَّبٌّ؛ لأنه مصلحُ أحوالِ خَلْقه
"Allah est le Rabb parce qu'Il développe les conditions de Sa création."

En arabe, un éleveur de troupeaux se dit "marbi", même racine que Rabb.

Dans le cadre coranique, le Rabb est donc celui qui a le pouvoir de faire croître ses 'ibad, c'est-à-dire de les développer spirituellement.
Selon le Coran, donc, personne sauf Allah n'a le pouvoir de faire développer spirituellement les gens, de les guérir de la confusion spirituelle.

Les 'ibad sont les élèves du Rabb, ceux qui le suivent, par analogie avec les esclaves qui suivent leur propriétaire.

Quand il est dit : je n'ai créé les hommes et les djinns qui pour qu'ils me suivent (Liya`budūni), cela est à comprendre dans le sens que les hommes et les djinns doivent suivre uniquement Allah comme maître en sciences religieuses, afin qu'Il les nourrisse spirituellement et les guérisse de l'état de confusion spirituelle.
Ceci est confirmé par le verset suivant :
51.57 Je ne cherche pas d´eux une subsistance; et Je ne veux pas qu´ils me nourrissent.

En effet, ce ne sont pas les hommes et les djinns qui nourrissent le Rabb, mais l'inverse.

Anoushirvan

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par komyo le Jeu 13 Juil - 22:29

Merci Brahim !
Intéressant ton texte amoushirvan !

komyo

Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 60

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Leela le Jeu 13 Juil - 22:45

oui, merci !
Ces explications montrent à quel point on ne peut pas comprendre des textes de ce genre d'après leur traduction, nécessairement imparfaite ou même tendancieuse.
avatar
Leela

Féminin Messages : 126
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Tatonga le Jeu 13 Juil - 23:46

Anoush est une encyclopédie universelle et un traducteur de l'arabe à l'arabe à travers les âges et dans les autres langues.
Bon, je suis hors sujet, je sors
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3570
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Ven 14 Juil - 13:36

Bonjour Anoushivan,

D'abord bon retour, je suis contente que tu aies fais le détour jusque vers chez nous pour nous aider à réfléchir à cette question.

J'aime bien reformuler, je sais qu'en vulgarisant, on perd une partie de ce qui est dit, mais ça m'aide à comprendre.

Donc pour toi ce verset signifierait que Dieu a créé les hommes et les anges pour qu'ils reçoive son enseignement/qu'ils les élèvent spirituellement?
Est ce juste?

Avec la notion d'exclusivité, c'est à dire qu'on est pas sensé apprendre, ou attendre d'être élevé par un autre. ?

avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Anoushirvan le Ven 14 Juil - 18:31

Amandine a écrit:
Donc pour toi ce verset signifierait que Dieu a créé les hommes et les anges pour qu'ils reçoive son enseignement/qu'ils les élèvent spirituellement?
Est ce juste?

Avec la notion d'exclusivité, c'est à dire qu'on est pas sensé apprendre, ou attendre d'être élevé par un autre. ?


Bonjour Amandine, oui c'est l'idée.

Nous autres ne pouvons être que des accompagnateurs (awalyia, pluriel de wali, terme utilisé dans le Coran et incorrectement interprété par alliés ou amis au sens militaire) ou des rabbanis, c'est-à-dire que nous ne pouvons que restituer ce que nous avons compris, et aider les autres mais nous ne pouvons pas décréter que Dieu a dit ceci ou cela, ni imposer nos idées en matière de connaissances religieuses.


Anoushirvan

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Sam 15 Juil - 23:15

Bonsoir Anoush,
Encore une fois tu passes par un chemin bien compliqué mais tu arrive à bon port. Je veux dire selon mes valeurs Very Happy

Chez les musulmans, il y a ces deux idées qui cohabitent :
- D'un côté, les savants religieux rendent des verdicts et lorsqu'ils se sont prononcés, les quidam n'ont pas le droit de s'exclamer "c'est n'importe quoi!" sans passer pour des rebelles à la religion, ce qui est un grand crime.
- De l'autre, toutes les personnes qui donnent un avis religieux termine en disant "Dieu sait le mieux" pour reconnaitre qu'il s'est peut-être trompé.
Il y a un paradoxe dans cela, il me semble.

Peut-être que ta façon de concevoir l'adoration, pourrait relativiser la position parfois démesurément respectueuse que beaucoup de musulmans donnent à ces "savants"

Parce qu'il y a un paradoxe évident entre déclamer que l'on ne s'incline que devant Dieu, et donner clé en main noter confiance à d'autres qui nous disent où, comment, quand, ect ... On trouve ce Dieu.
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Anoushirvan le Dim 16 Juil - 8:22

Amandine a écrit:
Parce qu'il y a un paradoxe évident entre déclamer que l'on ne s'incline que devant Dieu, et donner clé en main noter confiance à d'autres qui nous disent où, comment, quand, ect ... On trouve ce Dieu.

Amandine, je sais bien qu'il y a ce paradoxe en Islam. Mais comment le résous-tu ?

Les savants te disent que seuls les savants doivent interpréter le Coran, car pour interpréter le Coran, il faut connaître les hadiths, pour comprendre les hadiths, il faut connaître le shahr des hadiths, qu'il faut avoir étudier les tafsirs, etc...
Même les gens sur les forums disent qu'il est déconseillé d'avoir sa propre interprétation du Coran.
Au final, personne n'ose comprendre vraiment le Coran par soi-même.

Quelles sont tes clés qui te permettent de contrer ce discours toxique ?

En général, les musulmans sous-estiment à qui ils ont affaire : ils ont affaire à des théologiens aguerris, qui ont réponse à tout, et face auxquels, ils sont aussi nus qu'Adam face à Satan après son péché.

Anoushirvan

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par komyo le Dim 16 Juil - 10:37

J'ai lu que le seul le coran oblige, est ce que c est une position qui commence a se faire entendre ? https://nawaat.org/portail/2005/02/05/seul-le-coran-oblige-mohamed-talbi/

komyo

Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 60

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Brahim le Dim 16 Juil - 10:44

Amandine a écrit:Parce qu'il y a un paradoxe évident entre déclamer que l'on ne s'incline que devant Dieu, et donner clé en main noter confiance à d'autres qui nous disent où, comment, quand, ect ... On trouve ce Dieu.

Tu as parfaitement raison Amandine. Il y a un là vrai problème car seuls les « savants » et les érudits en islam (un pour mille ?  Probablement beaucoup moins) décident de ce qu’est le « vrai » islam. Il ne reste plus aux autres (l’écrasante majorité des musulmans) qu’à suivre ce qu’on leur dit de faire et si jamais ils ne le faisaient pas, ils se mettraient à culpabiliser et/ou être traités de mauvais musulmans ou d’hérétiques.

Personnellement, j’ai résolu ce problème à ma façon. Je pars du principe que l’essence même de la spiritualité est une relation directe et sans intermédiaire entre un individu et Dieu. Aussi, il y a belle lurette que je me suis affranchi de ce que disent les « savants » musulmans. Certes, il m’arrive de lire et d’écouter ce qu’ils disent, mais par la suite, je me fie à ma propre intuition. C’est elle et seulement elle qui me dit ce qui est plausible et ce qui ne l’est pas. En lisant le Coran et en essayant de le comprendre par moi-même, mon intuition me donne parfois des réponses que les « savants » musulmans n’évoquent même pas. En agissant ainsi, je me sens en paix avec moi-même et dans ma relation avec Dieu.

Le domaine spirituel est tellement vaste et tellement subtil qu’il serait prétentieux pour quiconque de croire détenir LA vérité. Je suis parfaitement conscient du fait que je peux me tromper, mais je préfère me tromper en définissant moi-même mon chemin spirituel, plutôt que de confier sa direction à quelqu’un d’autre.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 50
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 74
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Anoushirvan le Dim 16 Juil - 20:35

komyo a écrit:J'ai lu que le seul le coran oblige, est ce que c est une position qui commence a se faire entendre ?  https://nawaat.org/portail/2005/02/05/seul-le-coran-oblige-mohamed-talbi/

C'est justement le coranisme, le Coran sola scriptura, comme auraient dit les protestants.

Dire que c'est une position qui commence à se faire entendre est peut-être excessif, à mon avis. Ou trop tôt pour le dire. Mais au moins ça va dans le sens de l'Histoire.

Anoushirvan

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Amandine le Dim 16 Juil - 22:59

Anoushivan : Je n'ai pas de "clé" je crois d'ailleurs m'être souvent trompée mais par miracle (ou grâce à Dieu) Ca n'a pas de trop lourdes conséquences.
Pour les choses importante, je crois qu'on a tous une inspiration divine qui nous aide à discerner (par intuition comme dit Brahim) le bien du mal.

Mais il y a une autre piège, un genre d'envahissement des petits détails, et ça c'est plus dur de faire le tri.

Brahim : Je comprends tout à fait votre démarche (j'ai aussi jeté un œil à votre blog). C'est surement la meilleur des voies. Mais il faut une certaine maturité. La plus part des gens (moi en tout cas) seraient dépourvus et perdus, sans aucun repère, seul face à Dieu.
avatar
Amandine
Admin

Féminin Messages : 140
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Anoushirvan le Lun 17 Juil - 7:49

Amandine a écrit:Anoushivan : Je n'ai pas de "clé" je crois d'ailleurs m'être souvent trompée mais par miracle (ou grâce à Dieu) Ca n'a pas de trop lourdes conséquences.

Amandine, le problème ne se situe pas spécialement au niveau individuel.
Il se situe au niveau social. Une société qui manque de clés de compréhension en matière religieuse est vite vulnérable aux discours religieux toxiques.
Il est beaucoup plus difficile de se débarrasser d'une dictature religieuse que d'une dictature civile.

Ce n'est pas pour rien que le Coran fait aussi l'apologie de ceux qui raisonnent et qui sont fermement enracinés dans la connaissance.
Jamais le Coran ne fait l'apologie de l'ignorance béate qui serait synonyme de pureté et d'innocence.

Amandine a écrit:
Pour les choses importante, je crois qu'on a tous une inspiration divine qui nous aide à discerner (par intuition comme dit Brahim) le bien du mal.

Malheureusement, je crains que ce soit plus compliqué que cela :


114.1 Dis: "Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes.
114.2 Le Souverain des hommes,
114.3 Dieu des hommes,
114.4 contre le mal du mauvais conseiller, furtif,
114.5 qui souffle le mal dans les poitrines des hommes,
114.6 parmi les djinns, ou les hommes".


Pour discerner le bien du mal, il faut preuve de clairvoyance et de lucidité.
Le père d'Abraham croyait lui aussi faire le bien, de même que le Firaoun, de même que les Thamouds.

Ce que nous appelons intuition est bien souvent le résultat du conditionnement social pendant l'enfance.

Anoushirvan

Masculin Messages : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Brahim le Lun 17 Juil - 23:21

En effet, les choses ne sont pas aussi simples que ça.
J’ai utilisé le terme « intuition » car tout le monde sait ce que c’est, mais en réalité ce terme n’est pas tout à fait exact pour décrire le niveau de communication que l’on peut avoir avec Dieu et auquel je faisais allusion. Il s’agit d’un niveau qui est plus profond, plus intérieur et plus pur que celui de l’intuition.
En arabe, on appelle cela الالهام (prononcer : al ilham), terme que l’on peut traduire en Français par « inspiration divine ». Ce niveau de communication est proche de celui utilisé par les prophètes, à savoir : الوحي (prononcer : al ouahy), que l’on peut traduire en Français par « révélation divine ».

C’est par la grâce de Dieu que ce moyen de communication est mis à la disposition des êtres humains, car sans cela rien n’est possible. Mais il faut aussi que l’être humain fasse, de son côté, un gros "travail" sur lui-même afin que sa communication avec Dieu ne soit pas parasitée par des « forces obscures » de toutes sortes.
avatar
Brahim

Masculin Messages : 50
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 74
Localisation : Ile de France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par loli83 le Mar 18 Juil - 10:00

quel plaisir de lire ce sujet , merci Amandine de l'avoir initié ! Very Happy

c'est un sujet des plus importants , essentiel même

et je remercie aussi Brahim , Komyo et Anoush pour leurs participations très intéressantes et que je partage

je pense Amandine que toi même tu pourrais arriver à ce niveau de communication intérieure avec Dieu , tu es déjà sur le bon chemin
avatar
loli83

Féminin Messages : 856
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par gaston21 le Mar 18 Juil - 19:32

Loli, tu as de la chance de communiquer avec Dieu! J'ai beau essayer, je tombe toujours sur Vénus ou Aphrodite! Peut-être que le chemin que j'emprunte n'est pas le bon?
Nous sommes toujours dans l'image d'un Dieu à visage humain, avec des sentiments, des défauts et des qualités humains! Et s'il était autre chose? Ne faut-il pas se débarrasser de ces vieilles guenilles pour avoir une conception de Dieu plus rationnelle et plus moderne?
avatar
gaston21

Masculin Messages : 457
Date d'inscription : 17/12/2016
Age : 84

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 56. Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum