L'instinct du bien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'instinct du bien.

Message par Invité le Ven 18 Déc - 21:13


Peut on savoir d'instinct ce qui est bien?

Wabisa Ibn Ma'bad(que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a écrit:Wabisa Ibn Ma'bad(que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte: "Je me rendis une fois auprès du Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui). Il me dit: "Tu viens me demander ce qu'est le bien?" Je dis: "Oui".

Il dit: "Prends-en l'avis de ton propre coeur. Le bien est tout ce qui ne trouble pas la sérénité de l'âme et du coeur. Le mal est ce qui te met dans l'embarras avec toi-même et qui ne fait qu'hésiter dans ta poitrine, quand bien même les gens t'en donnent une appréciation favorable et quand bien même ils t'en donnent un bon avis".


Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l'Imam Mohieddine Annawawi 631 - 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 66, Page 216, Numéro 588

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Ven 18 Déc - 23:08

Oui, c'est justement dit.
La conscience de l'homme est le seul étalon du bien et du mal.
D'où lui vient cette conscience ?
On pourrait penser que l'homme considère mal et bien ce qui sert ou contrarie son intéret. Mais ce n'est pas vrai.
L'homme pourrait avoir mauvaise conscience en tirant profit d'une situation et avoir bonne conscience en subissant un préjudice.
La conscience de l'homme n'est donc pas un égoïsme.
Elle ne peut donc venir que de Dieu.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Invité le Ven 18 Déc - 23:38

Je crois aussi.
Une chose m'étonne, je trouve ça vraiment terrible d'écraser un insecte, pourtant ce n'est interdit ni par la loi, ni par la religion, ni par mon éducation. Mais ça me perturbe beaucoup. Il y a aussi des gens pour qui c'est une véritable répulsion. Je me demande d'où ça vient...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Ven 18 Déc - 23:55

amandine a écrit:Je crois aussi.
Une chose m'étonne, je trouve ça vraiment terrible d'écraser un insecte, pourtant ce n'est interdit ni par la loi, ni par la religion, ni par mon éducation. Mais ça me perturbe beaucoup. Il y a aussi des gens pour qui c'est une véritable répulsion. Je me demande d'où ça vient...
J'ai vu une fois un ami écraser avec son auto un chat qui traversait la rue, il en est devenu malade pendant des mois... Cela l'avair perturbé et marqué à vie.
J'ai entendu des musulmans dire qu'il faut préserver et respecter la vie et que les végétaux sont aussi des êtres vivants.
Cette conscience, je suis convaincu, qu'elle est parcelle de Dieu en nous ou un don de Dieu, le plus précieux.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Invité le Sam 19 Déc - 0:29

vieux Quand tu ecrases un insecte, tu ecrases LA VIE et la VIE c'est DIEU. Mais ne t'en fais pas avec ca: si ca existe, c'est que DIEU l'a bien voulu, sinon ca n'existerait pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Sam 19 Déc - 11:38

septour a écrit: vieux Quand tu ecrases un insecte, tu ecrases LA VIE et la VIE c'est DIEU. Mais ne t'en fais pas avec ca: si ca existe, c'est que DIEU l'a bien voulu, sinon ca n'existerait pas.
C'est vrai que ce qu'il a de plus précieux dans la vie...c'est la vie.
La vie est tout, sans la vie, il n'y aurait rien, rien que des vents qui soufflent sans personne pour les écouter.
La moindre petite parcelle de vie a droit à notre plu grand respect.
Un insecte est autant la vie que n'importe quel autre être vivant. Un insecte qui bouge, vole, se nourrit, n'est-ce pas une merveille ?
Mais la vie détruit la vie, le vivant se nourrit du vivant et il se forme une longue chaine alimentaire...circulaire, sans extêmités, où chaque être vivant est un maillon nourri et nourrissant.
Même l'insecte écrasé servira à nourrir après avoir été nourri.
C'est un grand mystère de Dieu ou de la Nature
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Boemboy le Sam 19 Déc - 11:59

Je ne crois pas à l'existence d'un instinct du bien.
Je crois qu'il y a des gens plus ou moins attentifs au bonheur des autres. Ceux-là s'efforcent d'aider ceux qui souffrent. Faire le bien est alors réduire la souffrance de l'autre. Chez certaines personnes, cette attitude peut aller jusqu'à réduire la souffrance de végétaux, tenter de redresser une tige de fleur tordue... Cette attitude est développée par le contexte social. Ce n'est pas dans tous les milieux qu'on apprend aux enfants à respecter les animaux.
Mais de là à penser que l'homme a l'instinct du bien, ...je n'en suis pas du tout convaincu.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Sam 19 Déc - 12:24

Boemboy a écrit:Je ne crois pas à l'existence d'un instinct du bien.
Je crois qu'il y a des gens plus ou moins attentifs au bonheur des autres. Ceux-là s'efforcent d'aider ceux qui souffrent. Faire le bien est alors réduire la souffrance de l'autre. Chez certaines personnes, cette attitude peut aller jusqu'à réduire la souffrance de végétaux, tenter de redresser une tige de fleur tordue... Cette attitude est développée par le contexte social. Ce n'est pas dans tous les milieux qu'on apprend aux enfants à respecter les animaux.
Mais de là à penser que l'homme a l'instinct du bien, ...je n'en suis pas du tout convaincu.
Le bien est une notion très vaste qui peut englober avoir des enfants, prendre soin de ses enfants, aimer ses proches et les hommes, être solidaire, secourir, etc.
Je ne crois pas que cela soit uniquement le fruit d'une éducation, car cela à dû quand même exister chez l'homme primitif qui n'a bénéficié d'aucune éducation, sinon il n'aurait pas survécu, il se serait exterminé, cela existe aussi chez nombre d'animaux. Il faut citer aussi le cas des individus, animaux et humains, qui sacrifient leur vie pour le bien de la communauté. Enfin, on peut citer moult exemples qui ne me viennent pas pour l'instant à l'esprit.
Au vu de ces exemples, je ne pense pas que le sens du bien soit a/ le résultat d'une éducation bien que l'éducaation puisse y concourir, ou soit, b/ un acte réfléchi dicté par l'exigeance du vivre ensemble.
L'instinct du bien me semble difficile à nier.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Boemboy le Sam 19 Déc - 13:00

Penses-tu que ceux qui font du mal le fasse en conscience ? leur instinct leur disant "ce n'est pas bien !" et eux le font quand même...pourquoi ?
Il braque une banque, tue le caissier et part avec le fric...
Il organise un accident de voiture pour se débarrasser de sa femme et épouser sa maîtresse
Le notaire réalise l'héritage d'un riche: il cache la fortune qu'il s'attribue et distribue des miettes aux héritiers...
Pourquoi ?

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Invité le Sam 19 Déc - 13:06

Vous oubliez une chose et pas la moindre: Nous avons 2 personnalites, celle de toujours, celle  que nous confere NOTRE AME.
ET notre presente personnalite, celle que nous avons acquise depuis notre naissance. C'est elle le "PATRON", c'est elle qui commande ...mais derriere elle, la personnalite de toujours, celle qui influe. LES GRANDS SENTIMENTS, LES BELLES CHOSES, L'INSTINCT DU BEAU ET AUSSI DU BIEN, C'EST ELLE QUI NOUS L'INSPIRE!!!!! Very Happy


Dernière édition par septour le Sam 19 Déc - 18:30, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Sam 19 Déc - 13:22

Boemboy a écrit:Penses-tu que ceux qui font du mal le fasse en conscience ? leur instinct leur disant "ce n'est pas bien !" et eux le font quand même...pourquoi ?
Il braque une banque, tue le caissier et part avec le fric...
Il organise un accident de voiture pour se débarrasser de sa femme et épouser sa maîtresse
Le notaire réalise l'héritage d'un riche: il cache la fortune qu'il s'attribue et distribue des miettes aux héritiers...
Pourquoi ?
Je ne comprends pas très bien pourquoi tu poses cette question et ce que tu veux en déduire.
Oui, je pense que ceux qui font le mal le font enconscience, mais pas toujours, car un instinct n'est pas infaillible. Il y a chez l'individu, si je puis dire, des dégrés d'éveil, qui n'ont rien à voir avec l'éducation bien qu'elle puisse y contribuer. Par expérience, je sais qu'il existe des êtres qui n'ont pas eu besoin d'une éducation pour être naturellement très bons.
Il reste à dire pourquoi des individus font le mal, puisqu'ils ont l'instinct du bien. C'est une bonne question. Je crois que l'être humain est très complexe, il n'y a pas en lui que l'instinct du bien, mais plusieurs forces, plusieurs inclinations, plusieurs instincts, qui s'affrontent, et c'est pour cela que l'on parle du libre-arbitre de l'homme.
L'homme a l'instinct du bien, mais il n'est pas totalement déterminé, il est le carrefour de plusieurs forces, de plusieurs instincts qui s'affrontent.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Dim 20 Déc - 12:57

Pour illustrer ce Hadith placé par Amandine, selon lequel la conscience du bien et du mal est innée, je vais mettre un poème de Hugo. C'est inhabituel dans un sujet traitant de l'islam, mais je le donne à lire parce qu'il est toujours agréable de lire du Hugo est parce qu'il va dans le même sens que le Hadith...puisque même Caïn, des tout premiers temps, avait des problèmes de conscience.

La conscience

Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
Echevelé, livide au milieu des tempêtes,
Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
Comme le soir tombait, l’homme sombre arriva
Au bas d’une montagne en une grande plaine ;
Sa femme fatiguée et ses fils hors d’haleine
Lui dirent : « Couchons-nous sur la terre, et dormons. »
Caïn, ne dormant pas, songeait au pied des monts.
Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres,
Il vit un oeil, tout grand ouvert dans les ténèbres,
Et qui le regardait dans l’ombre fixement.
« Je suis trop près », dit-il avec un tremblement.
Il réveilla ses fils dormant, sa femme lasse,
Et se remit à fuir sinistre dans l’espace.
Il marcha trente jours, il marcha trente nuits.
Il allait, muet, pâle et frémissant aux bruits,
Furtif, sans regarder derrière lui, sans trêve,
Sans repos, sans sommeil; il atteignit la grève
Des mers dans le pays qui fut depuis Assur.
« Arrêtons-nous, dit-il, car cet asile est sûr.
Restons-y. Nous avons du monde atteint les bornes. »
Et, comme il s’asseyait, il vit dans les cieux mornes
L’oeil à la même place au fond de l’horizon.
Alors il tressaillit en proie au noir frisson.
« Cachez-moi ! » cria-t-il; et, le doigt sur la bouche,
Tous ses fils regardaient trembler l’aïeul farouche.
Caïn dit à Jabel, père de ceux qui vont
Sous des tentes de poil dans le désert profond :
« Etends de ce côté la toile de la tente. »
Et l’on développa la muraille flottante ;
Et, quand on l’eut fixée avec des poids de plomb :
« Vous ne voyez plus rien ? » dit Tsilla, l’enfant blond,
La fille de ses Fils, douce comme l’aurore ;
Et Caïn répondit : « je vois cet oeil encore ! »
Jubal, père de ceux qui passent dans les bourgs
Soufflant dans des clairons et frappant des tambours,
Cria : « je saurai bien construire une barrière. »
Il fit un mur de bronze et mit Caïn derrière.
Et Caïn dit « Cet oeil me regarde toujours! »
Hénoch dit : « Il faut faire une enceinte de tours
Si terrible, que rien ne puisse approcher d’elle.
Bâtissons une ville avec sa citadelle,
Bâtissons une ville, et nous la fermerons. »
Alors Tubalcaïn, père des forgerons,
Construisit une ville énorme et surhumaine.
Pendant qu’il travaillait, ses frères, dans la plaine,
Chassaient les fils d’Enos et les enfants de Seth ;
Et l’on crevait les yeux à quiconque passait ;
Et, le soir, on lançait des flèches aux étoiles.
Le granit remplaça la tente aux murs de toiles,
On lia chaque bloc avec des noeuds de fer,
Et la ville semblait une ville d’enfer ;
L’ombre des tours faisait la nuit dans les campagnes ;
Ils donnèrent aux murs l’épaisseur des montagnes ;
Sur la porte on grava : « Défense à Dieu d’entrer. »
Quand ils eurent fini de clore et de murer,
On mit l’aïeul au centre en une tour de pierre ;
Et lui restait lugubre et hagard. « Ô mon père !
L’oeil a-t-il disparu ? » dit en tremblant Tsilla.
Et Caïn répondit :  » Non, il est toujours là. »
Alors il dit: « je veux habiter sous la terre
Comme dans son sépulcre un homme solitaire ;
Rien ne me verra plus, je ne verrai plus rien. »
On fit donc une fosse, et Caïn dit « C’est bien ! »
Puis il descendit seul sous cette voûte sombre.
Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.


Victor Hugo
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Boemboy le Dim 20 Déc - 23:56

Oui, je suis convaincu que chacun a sa conscience qui porte un jugement sur chaque choix d'action. Elle dit si le choix est conforme à la notion du bien de l'individu: pas à une notion de bien universel.
Si on admet que l'instinct du bien est la conscience, une notion individuelle du bien, là j'adhère. Mais penser que l'homme a l'instinct du bien absolu, là non !
Si celui qui fait du mal est conscient qu'il fait mal, pourquoi le fait-il ? Par sadisme ? Peut-être plutôt parce qu'il pense que c'est bien pour lui. Il peut savoir que c'est mal pour les autres et penser que dans son cas c'est faire le bien.
Puis il a ceux à qui on n'a jamais enseigné la morale de la société et qui pensent que c'est bien de se débrouiller avec ses moyens sans se préoccuper des effets sur les autres...


Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Saint Glinglin le Lun 21 Déc - 0:14

593. Al Hasan Ibn 'Ali (das) a dit: «J'ai appris du Messager de Dieu (bsdl) ces paroles: «Renonce à ce qui t'inspire du doute pour ce qui ne t'en inspire pas». (Rapporté par Atirmidhi)

Pour Mahomet, le bien se limite donc au fanatisme.
avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Invité le Lun 21 Déc - 11:38

Saint Glinglin a écrit:593. Al Hasan Ibn 'Ali (das) a dit: «J'ai appris du Messager de Dieu (bsdl) ces paroles: «Renonce à ce qui t'inspire du doute pour ce qui ne t'en inspire pas». (Rapporté par Atirmidhi)

Pour Mahomet, le bien se limite donc au fanatisme.

Shocked Shocked Shocked Shocked
Quelle étrange façon de raisoner... moi je n'y vois qu'une déclinaison du vieil adage populaire " dans le doute, abstiens toi"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Invité le Lun 21 Déc - 11:45

Boemboy a écrit:Je ne crois pas à l'existence d'un instinct du bien.
Je crois qu'il y a des gens plus ou moins attentifs au bonheur des autres. Ceux-là s'efforcent d'aider ceux qui souffrent. Faire le bien est alors réduire la souffrance de l'autre. Chez certaines personnes, cette attitude peut aller jusqu'à réduire la souffrance de végétaux, tenter de redresser une tige de fleur tordue... Cette attitude est développée par le contexte social. Ce n'est pas dans tous les milieux qu'on apprend aux enfants à respecter les animaux.
Mais de là à penser que l'homme a l'instinct du bien, ...je n'en suis pas du tout convaincu.

En fait je crois que cet extrait parle de la connaissance du bien, de savoir distinguer ce qui est bien ou mal. Pas de la propension à faire le bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Saint Glinglin le Lun 21 Déc - 15:16

Le doute n'existe que par rapport à des valeurs donnant des réponses.

Dans le cas présent, le doute porte sur des questions sur lesquels le Coran n'apporte pas de réponses.

Et Mahomet dit à son interlocuteur de ne se référer qu'au Coran.
avatar
Saint Glinglin

Messages : 74
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Lun 21 Déc - 20:22


Ce qui est dit dans le Hadith de ce sujet, c'est de s'en remettre à sa conscience pour distinguer la mal du bien.
C'est tout, est rien d'autre, et il n'est nullement question de Coran dans ce Hadith.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Boemboy le Lun 21 Déc - 21:00

Tatonga a écrit:
Ce qui est dit dans le Hadith de ce sujet, c'est de s'en remettre à sa conscience pour distinguer la mal du bien.
C'est tout, est rien d'autre, et il n'est nullement  question de Coran  dans ce Hadith.
Donc chacun agit selon l'idée qu'il se fait du bien....Le combattant de DAESH est en accord avec sa conscience quand il décapite le journaliste: il est un homme de bien.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Lun 21 Déc - 21:20

Boemboy a écrit:
Tatonga a écrit:
Ce qui est dit dans le Hadith de ce sujet, c'est de s'en remettre à sa conscience pour distinguer la mal du bien.
C'est tout, est rien d'autre, et il n'est nullement  question de Coran  dans ce Hadith.
Donc chacun agit selon l'idée qu'il se fait du bien....Le combattant de DAESH est en accord avec sa conscience quand il décapite le journaliste: il est un homme de bien.
Drôle de raisonnement.
De toute façon, si tu te réfères aux règles sociales qui sont le fond de ton éducation (car c'est bien cela ta position, n'est-ce pas ? C'est l'éducation reçue qui nous fait distinguer le mal du bien), ces règles d'où viennent-elles, si ce n'est de la conscience humaine ?
Tu vois quels que soient les labyrinthes que tu empruntes, tu aboutis toujours à la conscience.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Boemboy le Mar 22 Déc - 13:03

Tatonga a écrit:
Drôle de raisonnement.
De toute façon, si tu te réfères aux règles sociales qui sont le fond de ton éducation (car c'est bien cela ta position, n'est-ce pas ? C'est l'éducation reçue qui nous fait distinguer le mal du bien), ces règles d'où viennent-elles, si ce n'est de la conscience humaine ?
Tu vois quels que soient les labyrinthes que tu empruntes, tu aboutis toujours à la conscience.

La notion de bien et de mal n'est-elle pas à la base de la morale, c'est-à-dire des moeurs de la société ?
Le bien en France au Moyen Age est-il le même qu'aujourd'hui ? Pour le défenseur de la Justice, utiliser le supplice pour interroger l'accusé c'est faire le bien....
La notion de bien est-elle la même qu'en France dans les pays asiatiques ?
Pourtant les hommes sont dotés partout d'une conscience. Mais il n'existe pas de notion de Bien universelle et intemporelle.

Boemboy

Messages : 303
Date d'inscription : 04/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Tatonga le Mar 22 Déc - 13:40

Certains, après avoir commis un crime, vont se dénoncer eux-mêmes, plusieurs mois ou plusieurs années après leur forfait, alors qu'ils ne sont nullement soupçonnés, une façon de réclamer la punition qu'ils méritent afin de se sentir soulagés.
Tu crois que ces criminels (à priori mal éduqués, c'est le moins que l'on puisse dire) se dénoncent parce que l'éducation qu'ils ont reçue leur commande d'agir ainsi ?
Ne crois-tu pas que c'est leur conscience qui les torture comme il est dit dans ce Hadith et par Hogo.
avatar
Tatonga

Masculin Messages : 3851
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par la mouette 1 le Jeu 24 Déc - 18:15

Paix et salut.

Moi aussi, je crois que dans le doute, mieux vaut s'abstenir...
donc, si nous avons un doute sur le bien-fondé d'une chose, en notre âme et conscience, mieux vaudrait s'en abstenir...

Cela me fait penser à cette histoire de vaccins aux sels d'aluminium de nos jours, plus chers en plus que le seul vaccin "reconnu" obligatoire concernant le dtp :le fait que des spécialistes en immunologie nous mettent en garde contre ces vaccins et leur toxicité devrait mettre un frein à cette pratique imposée ? Pourquoi ne le font-ils pas alors, et se permettent même de mettre en prison les parents qui, comme moi, refusent de vacciner leurs enfants à cause de cela ?

Et personnellement, j'ai conscience depuis que j'ai l'âge de raison, de ce qui est bien, où acceptable,
de ce qui est mal...

Et je m'aperçois qu'en prétendant faire du bien, nous ne sommes qu'egoisme...

Que Dieu nous guide.
Gloire et louanges à Dieu ! "


la mouette 1

Féminin Messages : 76
Date d'inscription : 03/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'instinct du bien.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum